Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 668150 messages dans 13608 sujets

Nous avons 15650 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est ca-sm608

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par loulou06000 Aujourd'hui à 0:24

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par loulou06000 Hier à 23:51

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par BERTRAND Pierre Hier à 23:33

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par PICCOLO Hier à 22:41

» CASABIANCA (SM)
par Marco-56 Hier à 21:59

» LE HARDI (E.C.)
par ledaron Hier à 20:53

» RANCE (BSL)
par PASQUETTE ERIC Hier à 20:34

» LE BOURGUIGNON (ER)
par JUMPER Hier à 20:14

» Criquet (gabare)
par Christian Apruzzese Hier à 20:13

» CDT BORY (AE)
par Jean-Léon Hier à 19:41

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par Joël Chandelier Hier à 19:37

» L'INFLEXIBLE (SNLE)
par tabletop83 Hier à 19:16

» MARINE LA PALLICE - ROCHEFORT
par BOUBOU 56/50 Hier à 18:56

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par Serge BAVOUX Hier à 18:40

» AGADIR (B.A.N.)
par Serge BAVOUX Hier à 18:17

» ESCADRILLE 22 S
par COLLEMANT Dominique Hier à 15:53

» MINERVE (SM)
par COLLEMANT Dominique Hier à 15:46

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par bielo Hier à 14:21

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM Brest 2016
par cornaly Hier à 1:00

» [ Histoire et histoires ] Le Sanatorium de Briançon (Le Grand Hôtel des Neiges)
par noelcaruso Lun 19 Fév 2018 - 23:23

» LE MUTIN (BE)
par Jean-Marie41 Lun 19 Fév 2018 - 20:56

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Lun 19 Fév 2018 - 17:05

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Matelot Lun 19 Fév 2018 - 17:00

» FLOTTILLE 24 F
par Joël Chandelier Lun 19 Fév 2018 - 15:41

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par BONNERUE Daniel Lun 19 Fév 2018 - 15:09

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 19 Fév 2018 - 14:15

» Le Bachi
par PAUGAM herve Lun 19 Fév 2018 - 11:45

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur sous-marin Espadon de août 79 à février 82
par julita Dim 18 Fév 2018 - 23:08

» MALABAR (RHM)
par marsouin Dim 18 Fév 2018 - 21:14

» D.E.T. PORQUEROLLES
par corre claude Dim 18 Fév 2018 - 21:10

» ESCADRILLE 55 S
par J-C Laffrat Dim 18 Fév 2018 - 20:59

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 20:47

» FLOTTILLE 9 F
par André TORTAY Dim 18 Fév 2018 - 19:26

» CIFUSIL de la BAN Lanvéoc Poulmic
par byu30 Dim 18 Fév 2018 - 19:12

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 18:35

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Dim 18 Fév 2018 - 14:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche SM Trans Graziani Patrick
par Eric B Dim 18 Fév 2018 - 12:55

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par douzef Dim 18 Fév 2018 - 11:44

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par jean claude monzie Dim 18 Fév 2018 - 10:29

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par TECTAM Sam 17 Fév 2018 - 22:49

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par loulou06000 Sam 17 Fév 2018 - 22:47

» La spécialité de Radio
par 3eme ligne Sam 17 Fév 2018 - 19:10

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 17 Fév 2018 - 17:42

» ARIEL (BA)
par MARCHAND Michel Sam 17 Fév 2018 - 15:51

» HIPPOPOTAME (RHM )
par GYURISS Sam 17 Fév 2018 - 15:17

» FLOTTILLE 22 F
par Moulinier Alain Sam 17 Fév 2018 - 14:27

» CASABIANCA (SNA)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 13:40

» [Divers sous-marins classiques] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 12:45

» [ Recherches de camarades ] Briançon
par takeo Sam 17 Fév 2018 - 12:08

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par cioni Sam 17 Fév 2018 - 11:56

» PONCELET (SM)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 10:05

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Ven 16 Fév 2018 - 22:22

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par gilbert kerisit Ven 16 Fév 2018 - 21:07

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par Pépé 974 Ven 16 Fév 2018 - 20:49

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 19:38

» FLOTTILLE 33 F
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 18:54

» PÉGASE
par corre claude Ven 16 Fév 2018 - 17:26

» ORPHÉE (SM)
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Fév 2018 - 15:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Jeu 15 Fév 2018 - 22:09

» Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
par Jean-Marie41 Jeu 15 Fév 2018 - 21:01

» École des pupilles 45/46
par Charly Jeu 15 Fév 2018 - 20:59

» CHELIFF (LST)
par boboss Jeu 15 Fév 2018 - 16:43

» VIOLETTE - P788
par alain EGUERRE Jeu 15 Fév 2018 - 5:52

» GUEPRATTE (EE)
par PAUGAM herve Mer 14 Fév 2018 - 16:41

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mer 14 Fév 2018 - 10:24

» [Marine à voile] L'Hermione
par COLLEMANT Dominique Mar 13 Fév 2018 - 18:25

» Karachi
par loulou06000 Mar 13 Fév 2018 - 11:38

» SIRÈNE (SM)
par Micky Mousse Mar 13 Fév 2018 - 10:52

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Mar 13 Fév 2018 - 9:43

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par ERIC THIEBAUT Mar 13 Fév 2018 - 8:48

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Paris
par Cabestan Mar 13 Fév 2018 - 1:07

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Lun 12 Fév 2018 - 20:31

» DIVES (BDC)
par gégé Lun 12 Fév 2018 - 19:58

» [Campagne] ANTILLES
par Noël Gauquelin Lun 12 Fév 2018 - 19:21

» [La musique dans la Marine] LA MUSIQUE DE LA FLOTTE
par Christian DIGUE Lun 12 Fév 2018 - 19:20

» [Opérations diverses] Opération Prométhée
par bruno360 Lun 12 Fév 2018 - 18:31

» LCT - L9061
par gilfan Lun 12 Fév 2018 - 18:02

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par JJMM Lun 12 Fév 2018 - 18:00

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par NEHOU Lun 12 Fév 2018 - 17:24

» AMIRAL CHARNER (AE)
par Max Péron Lun 12 Fév 2018 - 16:15

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par marsouin Lun 12 Fév 2018 - 15:44

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 21:16

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 20:29

» ESCADRILLE 27 S
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:39

» [Divers campagne C.E.P] Les Marquises
par Noël Gauquelin Dim 11 Fév 2018 - 19:17

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:14

» [Votre passage au CFM) Vos chansons au CFM
par gene Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» [Divers - École de maistrance] Le grade à la sortie de Maistrance
par GYURISS Dim 11 Fév 2018 - 18:32

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 18:12

» DUPETIT-THOUARS (EE)
par Michel SALVY Dim 11 Fév 2018 - 17:09

» [ Blog visiteurs ] Recherche renseignements généalogiques
par Invité Sam 10 Fév 2018 - 22:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche des camarades de sana les neiges (Briançon 64-65)
par corre claude Sam 10 Fév 2018 - 22:34

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Sam 10 Fév 2018 - 15:45

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 10 Fév 2018 - 9:14

» MONGE
par COLLEMANT Dominique Ven 9 Fév 2018 - 22:48

» Loulou de MOLENE
par latrubesse jean claude Ven 9 Fév 2018 - 21:16

» [ Recherches de camarades ] Foch 1981 - 1982
par cops21 Ven 9 Fév 2018 - 18:20

» CFM - NOS PHOTOS DES CLASSES ET UNIQUEMENT
par Jean-Michel Gaiffe Ven 9 Fév 2018 - 18:17

» Sous-Marin Le TONNANT
par centime44 Ven 9 Fév 2018 - 13:52

DERNIERS SUJETS


[HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Partagez
avatar
MAZA
QM 1
QM 1

Age : 61
NON

[HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par MAZA le Jeu 9 Mar 2006 - 12:45

Une histoire comique.

En 1976, le Vauquelin était en grand carénage à Toulon.
Le bâtiment était bien évidemment armé avec un équipage restreint.
J’en faisait partie.
Pour ce faire, les jours où mon quart était de service, tout DEASM que j’étais, j’étais emmené à faire du quart au PC Sécu.
A bord d’un Escorteur d’escadre ASM, le PC Sécu et le BM étaient séparé d’environ 2 ou 3 tranches.
Le PC Sécu se trouvait (si je me souviens) à mi-chemin entre le BM et la cafétéria (la caf). Voilà pour le décor.
Cette nuit là, je devais faire le 00h00 à 04h00 au PC Sécu et un collègue Missilier ASM était de quart au bureau des Mouvements (BM) son surnom était « moule » (diminutif de Moulin, son nom).
Vers 2 heures, je commençais à trouver le temps long, je compose le n° du BM afin de discuter un peu avec le collègue :
Dring... Dring… Dring…
- …
- Allo ? moule ?
- ...
- Hé tu réponds oui ou non ?
- ...
- Si tu ne veux pas discuter, dis le et je raccroche.
- Ce n’est pas « moule » c’est le capitaine d’armes !
- ? Hé ! arrête tes conneries ! moi, je suis le pacha ! Ø
Et moi le capitaine d'armes.
- !!!
Clic ! tien ! il a raccroché
Je passerais le voir tout à l’heure...
Peut-être s’est-il passé ½ heure, 1 heure, que la porte coulissante du PC Sécu s’ouvre.
Je me retourne en pensant voir le père Moule goguenard et moi de préparer une remarque qui se voudra ironique.
- !!!
C’est le bidel en personne !
J’ai fait le mauvais numéro au mauvais moment !
Je me suis liquéfié sur mon siège.
Le bidel.
- C’est vous qui m’avez appelé ?
- Ben…
- Demain vous ferez le même quart et vous m’appellerez toute les ½ heures, aussi vous connaîtrez mon n° de téléphone
- ???
La porte s’est refermée sur ma perplexité.

Au matin, je ne me suis pas appesanti sur cet épisode.
Au dégagé du soir, j’ai vu le bidel quitter le bord, il n’y aura donc personne dans son poste de couchage.

Je n’ai pas fait le quart de la nuit suivant, je n’ai pas rappelé sa chambre toutes les ½ heures.
Les jours suivants, n’ayant pas de retour, tout en prenant bien soin d’éviter le BSI, je n’ai pas été bien à l’aise pendant quelques jours.
Le bidel ne m’en a pas tenu rigueur, pour preuve, le jour où il m’a fallu le croiser dans les coursives, j’ai eu droit à un regard ironique et amusé, sûrement au vu de mon air décomposé.
Ce bidel malgré ses airs bourrus devait cacher beaucoup d’humour.
avatar
Invité
Invité

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Invité le Jeu 9 Mar 2006 - 13:01

Mon ami Maza tous les Bidesl sont sympa, c'est que l'on veut leur donner un air féroce mais dans le fond d'eux même ils sont comme tout le monde, et souvent les premiers à faire la fête,sauf sur l'Argens dans les années 80 d'aprés ce que j'ai compris "faut demander à L9003" ,il a fait un sujet sur lui.
Ce ci dit j'ai bien aimé l'histoire. Comme quoi, faut toujours vérifier au moins à deux fois le n° que l'on compose lol!
avatar
MAZA
QM 1
QM 1

Age : 61
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par MAZA le Jeu 9 Mar 2006 - 14:51

Les Bidels sont des hommes comme les autres...
N'est-ce pas ?

Pour la petite histoire, tu as connu ce Bidel puisqu'il était en fonction lorsque j'ai embarqué à bord du Vauqulin.
Il est resté une partie du carénage (moment où se situe mon histoire) et il a été remplacé avant de remonter sur Brest.
avatar
jym
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Résident à l'étranger : Belgique
Age : 61
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par jym le Sam 29 Juil 2006 - 13:50

Juste pour le plaisir :

Sur le Provencal, nous devions passer la semaine en mer en exercice avec l'escadre, le lundi matin, un jeune enseigne frais émoulu devait embarquer à bord le temps des exercices comme contrôleur aérien.
Le vieux avait décidé de faire très fort pour l'occasion (on s'amuse comme on peut !)
IL fit embarquer le gars via la baleinière du bord, l'enseigne était en blanc, il reçu l'ordre de revêtir sa tenue de travail dans l'embarcation devant l'équipage goguenard.

IL faut dire que l'état-major du bord avait échangé les fonctions, le toubib faisait fonction de commandant, le commandant était chef machine et ainsi de suite.

Le pauvre jeune officier finit par monter à bord, tombe sur le faux commandant qui l'accueilli semblant "épris de boisson", le bateau sort des passes et les exercices commencent.

Il faisait la liaison avec les avions de l'exercice, assez tendu car l'ambiance sur ce bateau était décidement assez bizarre.
Jusqu'au moment ou en accord avec les contrôleurs à terre, ils lui ont fait croire que suite à de mauvais ordres il ya eu un problème grave avec un avion.
Le pauvre controleur du bord au bord de la crise de nerfs a fini par craquer et la "plaisanterie" s'est arrêtée devant la tournure des évènements.

Je n'ai jamais pu savoir si c'était tombé sur lui par hasard ou si il y avait autre chose.





Jean-yves Mages dans la Royale de 1972 à 1980.
avatar
BOUDET CLAUDE
QM 2
QM 2

Age : 72
NON

[HISTOIRES HISTOIRE] ANECDOTE DE LA VIE À BORD

Message par BOUDET CLAUDE le Mer 4 Juil 2007 - 10:30

une anecdote marrante.

en piste à saint malo à notre poste d'ammarage (pour l'ecole des pilotes de st servan) nous avions tardés dans la rue de la soif à écluser tout les bastringues de cette rue (et il y en avait plein avant) nous rentrions à bord tardivement nous le service détaché c'est à dire les cuistots,lesmotels et autres .le commis qui était avec nous avait attaché le chien du bord (qui etait chouf) à sa ceinture et au lieu de contouner le quai il à été tout droit .Résultat des courses 4 matafs à la baille ,passage devant le pacha et une semaine de consigne à bord (le chien était aussi blindé que nous il adorait la cote du rhone)



avatar
CAHEN BERNARD
QM 2
QM 2

Age : 72
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par CAHEN BERNARD le Jeu 5 Juil 2007 - 16:20

Une petite aussi.
Avec le Clem de Brest a Toulon.
Escale a Gibratar.
A l'accostage on leur a défoncé un ponton en bois entre le quai et nous.
Et bien notre coque en portait une belle marque.
Bernard



avatar
† kéké29
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 61
Mécanicien NON Direction du port

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par † kéké29 le Jeu 5 Juil 2007 - 17:01

sur le clem en 79 .meme etant mecan aux catapultes on faisait le quart a la coupee.un dimanche matin vers 9h je vois un de mes matelots sur le quai.etant de service et ne l ayant pas vu quitter le bord ilfaut deviner la suite......en plus il etait trempe...19 m c est dur



avatar
Jean-Louis THIEBAUT
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 67
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Jean-Louis THIEBAUT le Sam 7 Juil 2007 - 19:47

Clemenceau en 1968 à Tahiti (Mission Alpha)

Pour le poste des mécaniciens (Poste se trouvant sous le B.S.I) je me suis proposé avec un copain d'aller acheté des bouteilles d'alcool (whisky, vin cuit etc...) et bouteilles de sirop (pour le quart).
Donc on achète les bouteilles puis on reprend la direction du bord (Le Clem mouillait à Vaiaro :scratch: )
A mi-chemin, on décide de se baigner.
Puis on fait du stop, la voiture qui s'arrête est noire, c'est une Peugeot et le chauffeur était le Cdt SANGUINETTI (Pacha du Clem)
Il nous ordonne de monter et entend le bruit des bouteilles dans le panier. En me regardant dans le retro, il me dit :
"C'est quoi ?" je lui réponds "Rien Cdt c'est des jus de fruits" :P :P
Dans le rétro, je vois qu'il a un sourire en coin.
Bref, nous sommes arrivés à la barquasse, bien entendu, le Pacha est parti tout seul mais il avait donné des ordres à la coupée pour qu'on nous laisse rentrer

SANGUINETTI est devenu Amiral, vous l'avez connu ?





"Sur la tombe des marins ne fleurissent pas les edelweiss ".
avatar
Soren
MATELOT
MATELOT

Age : 70
Mécanicien équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Soren le Mer 30 Jan 2008 - 22:50

Comme il n'y a pas de secrets entre nous, je vais vous raconter un anecdote que Maurienne aurait pu connaitre sur le Béarnais.
Le chef commis s'arrachait les cheveux,car un petit futé soulageait la cambuse et impossible de le pièger.
Il avait trouvé le moyen d'améliorer nos repas,apprécié,surtout par grosse chaleur, en mer.

Un jour, il nous confia son stratagème.
Lors des rondes de nuit principalement, il s'arrêtait à la cambuse et le dos sur la cloison,les deux pieds de part et d'autre de la serrure,il poussait afin d'ouvrir la porte,et idem pour le retour.
Entre temps il avait rempli sa vareuse de fruits, sucre,conserves, boissons..... et ravitaillait le poste en suppléments.
Beaucoup ne se posèrent pas de question.
Un voleur, mais quel culot.
Il ne fut jamais pris.
Fortement prévenu......... ( par le Pacha ).
Jamais dénoncé.

Yan.
avatar
Invité
Invité

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Invité le Sam 11 Juin 2011 - 4:45

Une anecdote , en escale a ADELAIDE, le commandant du BLAISON offre un repas officiel au maire de la ville . Celui ci arrive a la coupée a l heure pré vue avec femme et enfants quatre . Cela n étaient pas dans le disposif du carré . le pacha a ordonné aux officiers les moins gradés :invitez - vous au poste OM .De plus le maire portait sur l épaule une caisse de bière tout naturellement !:! lol!
avatar
BELLENGE Daniel
MATELOT
MATELOT

Age : 71
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par BELLENGE Daniel le Sam 11 Juin 2011 - 11:05

Qui se souvient de Hourtin ou de MEK ,mais je pense plus au réfectoire du CFM d'avoir lors de corvée de cuisine eu le privilège d'ouvrir
des centaines de boite de cassoulet où autres conserves au point de plus en avoir faim Il y avait plusieurs services????? vu le nombre de matafs



avatar
pencoat63
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
Chef de quart NON

Un légionnaire à la mer

Message par pencoat63 le Lun 13 Juin 2011 - 9:15

Ce jour là en Guyane le P.780 était au ponton au lieu dit "Guisanbourg"* le premier village ex-orpailleur sur l'Approuague entre Régina et l'embouchure.
Ce village était abandonné depuis peu, le ponton en bon état permettait d'attendre la nuit pour aller traquer les chalutiers étrangers.
C'était aussi un excellent point de départ pour la chasse (de nuit) des caïmans.
Cette fin d'après-midi, venant de Régina et descendant le fleuve , le LCM de la légion vient nous saluer.(2 à bord)
Je leur propose de rester à couple et de partager notre repas.
N'ayant pas de contraintes d'horaires ils avisent par radio leurs responsables et nous passons ensemble un bon moment.
Au moment du départ en regagnant son bord le "chef" veut me saluer et dans son demi-tour réglementaire s'entrave et tombe entre les deux bateaux...!
Plus de peur que de mal, mais une bonne partie de rigolade..pour cette "Route du Rhum" improvisée

."A moi la légion"

Jack

* Du nom de Jean Samuel GUISAN, Ingénieur Suisse qui après avoir "poldérisé" les terres basses au Surinam (Guyane Hollandaise) et permis leur exploitation effectua en Guyane à la demande de l'intendant MALOUET des travaux de même nature.



Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
[William Blake]
avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Détecteur NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par jean-claude BAUD le Lun 13 Juin 2011 - 16:56

En escale à Saint-Barthélémy avec le Bourdais nous inaugurions le tout nouveau quai en béton.
Le Pacha en grande tenue , sabre, joli tout plein est sur le quai , fait quelques pas , recule et plouf à l'eau ..
Eau turquoise, tempérée, avec un beau commandant à la patouille ..




"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
Pépé 974
MATELOT
MATELOT

Age : 77
Mécanicien équipage

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Pépé 974 le Lun 13 Juin 2011 - 17:17

Et alors .?? Et alors ?? Vous l'avez repêché au moins ?? Vas -y raconte jean-Claude il n'est pas là !!



Le bruit de la mer empêche les petits poissons de dormir.
Les gros dorment toujours !!
avatar
J-L-14
QM 1
QM 1

Age : 72
Mécanicien équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par J-L-14 le Lun 13 Juin 2011 - 17:31

Non Non....il y est toujours!!



 
avatar
VENDEEN69
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 69
Détecteur équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par VENDEEN69 le Mar 14 Juin 2011 - 13:05

Bon, j'y vais de la mienne, nous étions en escale à LA SPEZZIA. Je lavais des affaires dans un lavabo. Du goudron sur un maillot de bain me rendait fou de rage. J'ouvre le hublot devant moi me croyant du côté de la mer, je balance violemment mon maillot et le vois atterrir sur le quai devant un groupe de casquettes de la Marine Italienne.
Les agressés lèvent la tête et voient un hublot se refermer.
Je ne suis pas passé en cour martiale!




Les souvenirs sont doux à qui les raconte, et la preuve que demain se fait aujourd'hui !

avatar
J-L-14
QM 1
QM 1

Age : 72
Mécanicien équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par J-L-14 le Mar 14 Juin 2011 - 13:28

J'étais sur le totor,je vais voir un pote à bord du clem je tombe sur un 3 gallons....pas de coiffeur sur les AE
demi tour re salut........j'le verrai à terre.



 
avatar
maurienne
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 76
Commis                       NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par maurienne le Mar 14 Juin 2011 - 16:41

Le jour ou je fut l'invité d'honneur d'un repas que je ne savais pas cannibale.

Je vois déjà des sourires qui se dessinent sur certains visages,vous n'êtes pas de bons camarades pour en rire.

Cela se passait sous d'autres cieux sous d'autres latitudes, et pour tout dire dans un autre hémisphère.

En se temps là, le journal satirique Hara Kiri du célèbre professeur Choron, avait sortie un numéro ou le racisme était poussé au paroxysme. Il préconisait de ne jamais serrer la main a un noir de crainte d'être contaminé, d'avoir des taches noir qui apparaissent sur les mains, même sur le corps entier etc . . .etc . . . et à bord du noble vaisseau ou nous nous trouvions un SM noir mais noir comme cela n'est pas permis, avec beaucoup d'humour, avait affiché dans son poste les pages principales de se journal.

Le lendemain matin au poste OM pour le petit déjeuner, j'avais capelé une paire de gants blancs pour lui serrer la main. Il a pris cela a la rigolade, et la petite comédie a durée une quinzaine de jours, au grand dam du president qui ne me supportait pas.

Peut être un mois après il m'invite a un tamaara (repas) ou il me dit qu'il n'y aura que des gens de couleur, et me prévient de ne pas oublier mes gants. J'aurais du me méfier.

J'arrive donc au lieu de rendez-vous à 11 heure comme prévu, et là j'ai été pris en mains et même beaucoup de mains avec des gros bras qui me soulève et me descende dans une grande marmite pleine de bouillon avec légumes épices et le bois en dessous.
Là au lieu de me débattre comme j'aurais du le faire,c'est la réaction qu'ils attendaient, je commence a me déshabiller, a goûter le bouillon, critiquer l'assaisonnement, la température de l'eau, demander du feu à corps et à cri , en un mot je voulait me cuisiner.

La farce n'ayant pas prise, ils m'ont ressorti, et comme ils avaient tout prévu j'ai pris une douche et je me suis changé. Le repas fut divin, chacun ayant préparé les spécialités de leur pays d'origine.



Mange ce que tu as aujourd'hui dans ton assiette, demain pourrait être pire.
Qu'importe d'où nous venons, car nous pouvons aller beaucoup plus loin que ce dont nous avions rêvé.

Michel Barreau l'ex-affameur, le N° 1000.
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 87
 Télémètre Équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par PILON le Mar 14 Juin 2011 - 17:00

Vous savez tous que quand on est en rade foraine il n’est pas facile d’embarquer les permissionnaires avec le clapot. Or un jour que l’île d’Oleron était en rade foraine du côté de Villefranche, la barcasse arrive sur le coup de minuit peut-être et chaque permissionnaire calcule son coup pour sauter sur le marchepied de la coupée abaissée le long du bord. C’est facile à faire mais c’est pas inné pour les nouveaux embarqués…
Soudain, alors que la baleinière faisait du yoyo, l’un des permissionnaires tombe à l’eau et barbote en s’éloignant un peu de la barcasse et du haut de la passerelle on entend crier d’un voix tonitruante, pendant qu’une gaffe lui était tendue
Qui c’est c’çon-là qu’est tombé à l’eau !
C’était la forte voix l’officier en second qui assistait à l’embarquement depuis le haut de la passerelle navigation.
Celui-là, ainsi désigné, qui n’a pas entendu parce qu’il avait de l’eau dans les oreilles, c’était le quatre galons mécanicien. Pas jeune en marine pourtant.
Pas de mal, alors on en a bien rigolé, et le maître d’hôtel du carré fut chargé de mettre à dessaler le bleu de drap du cipié.
André ¨Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Serge BAVOUX le Mar 14 Juin 2011 - 20:41

Je vais vous en conter une aussi un peu du même tabac!
A la 27 F à Dakar, pour effectuer les visites (de 30 ou 60 heures de fonctionnement), les Sunderland, grace à des trains de roulage mis en place avant la sortie de l'eau , étaient tirés par des tracteurs et amenés au hangar. Là les moteurs se trouvaient à près de 3,50 metres du sol et la porte d'accès AV à près de 2 mètres. Des plateformes roulantes était placées sous les moteurs et un escabeau à la porte d'entrée. Il était courant que deux zincs se trouvent en même temps au hangar,voila pour le décor.
Un jour un zinc était immoibilisé au hangar sans que personne n'y travaille , certainement en raison du manque d'une pièce de rechange, tandisque sur l'autre s'affairait la gente mécanicienne. C'est alors que notre Ingmec, dit Oscar, dont je vous déjà parlé dans " Flotille 27F" descend de son bureau et monte par la porte AV dans le Sunderland en attente. Il y est certaiement resté un tamps assez long sans qu'on le remarque, puisque un matelot qui avait besoin d'un escabeau pour un travail sur un ballonet s'est emparé de celui qui était là.
Oscar, toujours la tête en l'air et les doigts dans le nez, comme d'habitude pour en retirer les croûtes , sort du zinc sans remarquer l'absence d'escabeau et s'écrase 2 mètres plus bas! N'importe qui se serait au moins cassé quelque chose après une pareille chute. Lui rien, faut croire que les dieux étaent avec lui! Le silence s'est établi immédiatement dans tout le hangar; se sont planqués ceux qui le pouvaient et les autres ont fait comme s'ils n'avaient rien vu . L'éclat que tous attendaient n'a pas eu lieu. Oscar s'est relevé et après avoir jeté un regard aux alentours, a tiré ses bas épousseté son short et est reparti comme si rien ne s'était passé. Ce n'est qu'après qui'il ait rejoint son bureau que tous le monde s'est mis a rigoler y compris deux officiers pilotes témoins de la scène!





Salut et fraternité !
avatar
† Maxi
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 83
Détecteur NON

Anecdotes véridiques

Message par † Maxi le Ven 18 Mai 2012 - 19:30

Une anecdote amusante qui me revient à l'esprit :
Porquerolles, école des détecteurs, premier semestre 1952.
Les élèves détecteurs, en plus d'éteindre les incendies que le boulanger du village allumait chaque jour dans la décharge publique en y déversant les cendres encore chaudes de son four, des gardes et des corvées de pluches, assuraient aussi le service du standard téléphonique. Un jour qu'un apprenti matelot nommé Candide s'ennuyait ferme à ce poste, la sonnerie retentit. Origine : le bureau du pacha. Panique générale contrôlée. Mon Candide plante la fiche adéquate dans le trou qui va bien et murmure un timide "Allô ?".
- Ici le commandant, dit une voix. Passez-moi le mahgvstrpkshih (reste de phrase inaudible).
- Le quoi, commandant ? balbutie le pauvre Candide.
- Le mahgvstrpkshih ! (reste de phrase inaudible).
Panique désormais incontrôlée :
- Excusez-moi, commandant, je n'ai pas compris. Le ?
Colère du commandant :
- Le mahgvstrpkshih (reste de phrase inaudible), nom de Dieu ! Mais quel est le con qui est au bout du fil ?
Et le pauvre Candide :
- Euh !... A quel bout, commandant ?


Dernière édition par Maxi le Lun 21 Mai 2012 - 8:35, édité 1 fois
avatar
† Maxi
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 83
Détecteur NON

Autre anecdote véridique

Message par † Maxi le Ven 18 Mai 2012 - 19:56

Et en voici une autre, tout aussi véridique :
BDL Richelieu. Quai d'honneur de Toulon. 1952.
Chaque dimanche, les civils indigènes et les touristes étaient autorisés à "visiter" le Richelieu sous la conduite de guides plus ou moins bien documentés. Ces guides étaient constitués par la foule des matelots de service à bord, et désireux de se faire quelques pourboires (lesquels étaient formellement interdits. "Merci, M'sieurs-Dames !). Par "visite", entendez le tour du pont principal, effectué au trot pour essayer d'accrocher une nouvelle palanquée de visiteurs.
Ce dimanche-là, mon camarade et néanmons ami Candide s'était porté volontaire pour la visite. Celle-ci débutait par un passage rapide devant les tourelles de 380, dont chacun sait qu'elles étaient encadrées par deux canons de 90 servant aux tirs réduits, et que les tapes de bouche, en bronze, portaient, outre les armes du camarade cardinal, sa fière devise : "Furentibus eminet austris" (Non, ne me demandez pas de traduire. Z'aviez qu'à faire langues classiques, bandes d'ignares !)
Bref ! Question classique (comme les langues) des visiteuses en apercevant les tubes de 90 :
- Oh ! Mais à quoi servent donc ces jolis petits canons-là ?
Et mon Candide, pressé de terminer :
- C'est pour les avant-trous, madame. On tire d'abord un petit obus pour entamer le blindage du bateau ennemi, et on termine avec un gros obus, qui perce le trou définitif.
Murmures d'admiration de la foule, et nouvelle question du même tonneau devant les tapes de bouche :
- C'est du latin ?
- Non monsieur. C'est du laiton.
Si, avec ça, la culture maritime des populations n'a pas progressé, qu'on ne vienne pas le reprocher à mon ami Candide !


Dernière édition par Fanch 56 le Ven 18 Mai 2012 - 20:04, édité 1 fois (Raison : Messages fusionnés)
avatar
BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 72
Détecteur équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par BOBOSSE le Lun 21 Mai 2012 - 11:54

Printemps 63, le Colbert sort du bassin Penfeld et va accoster près de l'Unité Marine, la Résolue à sa proue et le Richelieu à sa poupe. Je monte aux passerelles extérieures, car fouineur et jeune, découvrant un nouvel horizon, je veux, ce dimanche, profiter des jumelles pour découvrir. Je remarque un cipal électricien qui partage la cabine tribord, près du poste T5 des détecteurs, avec un PM détecteur. Ils jouent à cache cache. Oui, même si on s'ennuie à Brest, lorsque l'on est toulonnais, ce passe temps puéril, à 38/42 ans, c'est un peu saugrenu.
Soudain, je les entends, puis les vois détaler. Je ne comprends pas. Quelques instants après, je vois venir vers moi un uniforme beige. J'ai le soleil dans les yeux, ben oui, quoi, le soleil, le matin, à Brest, si, c'est possible. C'est un C.V., le commandant. Je me raidis, prend la position et salue le plus règlementairement que possible. Il répond, puis d'en va. Ouais, j'ai salué le pacha.
Plus tard, je discute avec mon premeir maître et lui parle de ce moment. Il me regarde, souris et me lâche:
"Le cipal Machin et moi, on a fait les mousses ensemble, en 47, puis on était à maistrance et sur la Jeanne encore ensemble. On jouait donc à cache cache. Oui, je sais! Il se cache, je compte et le vois. J'arrive sans bruit, par derrière et je lui fais "une frite" sur le cul. Il se retourne et, là, surprise, c'est le commandant, le CV Untel (Levesque?)
Je balabutie, puis, lui explique. Rassuré, le commùandant me répond en baissant la voix: votre camarade, il est caché derrière la tourelle tribord, mais ne lui dites pas que c'est moi qui vous l'a dit.
Tu parles que j'ai récupéré mon pote et qu'on s'est tiré"
Voici grosso modo, cinquante ans plus tard la transcription d'une ânerie qui, si elle s'était déroulée avec un certain Patou...

Ce Patou était pacha sur l'Arromanches. Le PM mentionné était jeune second maître. Le porte avion est en rade, mouillé, en Extrême Orient, lui, à l'extérieur de la passerelle. Il regarde l'activité du petit matin (calme?). Quelques pompons rouges s'affairent ici et là. Les couleurs! Garde à vous. Patou est présent. Quelques minutes plus tard, des saccos vont chercher un marin. Il passe au rapport et ira au trou. Il peignait une bande (blanche?) sur le pont, penché, la moque à portée de main, un pied de chaque côté de la bande, assez large. Les couleurs, il pose le pinceau et se met au garde à vous, mais gardant les pieds en Y renversé, chevauchant la dite bande. Repéré par Patou, Au gnouf pour position non règlementaire...
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par PAUGAM herve le Lun 21 Mai 2012 - 14:53

Dis, BOBOSSE, ne serait- ce pas ce PATOU qui, quelques années plus tard, crâne rasé et 5 étoiles sur les manches, est devenu le Chef d'Etat-Major de la Marine que j'ai connu rue Royale vers 1967 ?





Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par PAUGAM herve le Lun 21 Mai 2012 - 15:05

En 1959, jeune arpète, je passe dans la cour de l'EAMF avec ma valise à la main gauche et une cigarette allumée dans la main droite. Je croise alors un second-maître instructeur à qui je dois le salut réglementaire. Pour ce faire, je porte ma clope à ma bouche et je m'exécute. Réflexion du gradé :" Depuis quand salue-t'on avec une cigarette à la bouche?" et je répond du tac au tac :" Mais Chef, si j'avais gardé ma cigarette dans la main, je n'aurai pas pu vous saluer". Devant l'évidence de ma réponse, il n'a su quoi répondre et a poursuivi son chemin sans autre forme de procès





Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)

    La date/heure actuelle est Mer 21 Fév 2018 - 2:11