Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 668949 messages dans 13611 sujets

Nous avons 15659 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est 29bleu

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par MILLET Jean Claude Aujourd'hui à 14:59

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par gérard citharel Aujourd'hui à 14:38

» RANCE (BSL)
par LA TOULINE Aujourd'hui à 12:55

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par takeo Aujourd'hui à 12:08

» LE MUTIN (BE)
par Houllé Aujourd'hui à 11:33

» ESCADRILLE 55 S
par J-C Laffrat Aujourd'hui à 10:44

» École des pupilles 45/46
par sagnimorte albert Aujourd'hui à 10:36

» BALNY (AE)
par Matelot Aujourd'hui à 9:17

» CASABIANCA (EE)
par parriaux christian Aujourd'hui à 8:53

» DU CHAYLA (EE)
par bosco85 Hier à 23:38

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par PAUGAM herve Hier à 23:34

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par JBY Hier à 23:15

» AGADIR (B.A.N.)
par J-C Laffrat Hier à 22:39

» JEAN DE VIENNE (FRÉGATE) D643
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:16

» [ Histoire et histoires ] Le Sanatorium de Briançon (Le Grand Hôtel des Neiges)
par corre claude Hier à 22:09

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Hier à 21:57

» MALABAR (RHM)
par Jean-Marie41 Hier à 19:59

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par Serge BAVOUX Hier à 19:36

» Criquet (gabare)
par Charly Hier à 19:16

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par jobic Hier à 19:11

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par Doudou78 Hier à 15:04

» La Boudeuse
par LA TOULINE Hier à 14:15

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Joël Chandelier Hier à 13:05

» BIDASSOA (BDC)
par alsybar Hier à 0:23

» FLOTTILLE 9 F
par Brand Robert Jeu 22 Fév 2018 - 22:09

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Michel Roux Jeu 22 Fév 2018 - 18:51

» VAUQUELIN (EE)
par SUNE Jeu 22 Fév 2018 - 18:36

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DENZER Philippe Jeu 22 Fév 2018 - 18:02

» LA CHARENTE (PRE)
par LA TOULINE Jeu 22 Fév 2018 - 18:02

» [Marine à voile] L'Hermione
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 22 Fév 2018 - 8:37

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Jeu 22 Fév 2018 - 8:24

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par LA TOULINE Jeu 22 Fév 2018 - 8:11

» MINERVE (SM)
par lecuyer Jeu 22 Fév 2018 - 0:11

» AMIRAL CHARNER (AE)
par loulou06000 Mer 21 Fév 2018 - 23:29

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par douzef Mer 21 Fév 2018 - 20:58

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par LEMONNIER Mer 21 Fév 2018 - 18:53

» LCT - L9061
par gerardsin59 Mer 21 Fév 2018 - 17:38

» Saphir
par COLLEMANT Dominique Mer 21 Fév 2018 - 14:06

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Mer 21 Fév 2018 - 14:05

» Recherche renseignements sur navires Archimède et Centaure (1944-1946)
par Marco-56 Mer 21 Fév 2018 - 11:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Hourtin 67
par skagerrac Mer 21 Fév 2018 - 10:51

» [ Recherches de camarades ] Sur le Maillé Brézé entre novembre 58 et juillet 60
par cioni Mer 21 Fév 2018 - 9:18

» LE HARDI (E.C.)
par ledaron Mer 21 Fév 2018 - 9:09

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par PICCOLO Mar 20 Fév 2018 - 22:41

» CASABIANCA (SM)
par Marco-56 Mar 20 Fév 2018 - 21:59

» CDT BORY (AE)
par Jean-Léon Mar 20 Fév 2018 - 19:41

» L'INFLEXIBLE (SNLE)
par tabletop83 Mar 20 Fév 2018 - 19:16

» MARINE LA PALLICE - ROCHEFORT
par BOUBOU 56/50 Mar 20 Fév 2018 - 18:56

» ESCADRILLE 22 S
par COLLEMANT Dominique Mar 20 Fév 2018 - 15:53

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM Brest 2016
par cornaly Mar 20 Fév 2018 - 1:00

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Lun 19 Fév 2018 - 17:05

» FLOTTILLE 24 F
par Joël Chandelier Lun 19 Fév 2018 - 15:41

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par BONNERUE Daniel Lun 19 Fév 2018 - 15:09

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 19 Fév 2018 - 14:15

» Le Bachi
par PAUGAM herve Lun 19 Fév 2018 - 11:45

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur sous-marin Espadon de août 79 à février 82
par julita Dim 18 Fév 2018 - 23:08

» D.E.T. PORQUEROLLES
par corre claude Dim 18 Fév 2018 - 21:10

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 20:47

» CIFUSIL de la BAN Lanvéoc Poulmic
par byu30 Dim 18 Fév 2018 - 19:12

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 18:35

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Dim 18 Fév 2018 - 14:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche SM Trans Graziani Patrick
par Eric B Dim 18 Fév 2018 - 12:55

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par jean claude monzie Dim 18 Fév 2018 - 10:29

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par loulou06000 Sam 17 Fév 2018 - 22:47

» La spécialité de Radio
par 3eme ligne Sam 17 Fév 2018 - 19:10

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 17 Fév 2018 - 17:42

» ARIEL (BA)
par MARCHAND Michel Sam 17 Fév 2018 - 15:51

» HIPPOPOTAME (RHM )
par GYURISS Sam 17 Fév 2018 - 15:17

» FLOTTILLE 22 F
par Moulinier Alain Sam 17 Fév 2018 - 14:27

» CASABIANCA (SNA)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 13:40

» [Divers sous-marins classiques] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 12:45

» [ Recherches de camarades ] Briançon
par takeo Sam 17 Fév 2018 - 12:08

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par cioni Sam 17 Fév 2018 - 11:56

» PONCELET (SM)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 10:05

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Ven 16 Fév 2018 - 22:22

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par gilbert kerisit Ven 16 Fév 2018 - 21:07

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par Pépé 974 Ven 16 Fév 2018 - 20:49

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 19:38

» FLOTTILLE 33 F
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 18:54

» PÉGASE
par corre claude Ven 16 Fév 2018 - 17:26

» ORPHÉE (SM)
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Fév 2018 - 15:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Jeu 15 Fév 2018 - 22:09

» Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
par Jean-Marie41 Jeu 15 Fév 2018 - 21:01

» CHELIFF (LST)
par boboss Jeu 15 Fév 2018 - 16:43

» VIOLETTE - P788
par alain EGUERRE Jeu 15 Fév 2018 - 5:52

» GUEPRATTE (EE)
par PAUGAM herve Mer 14 Fév 2018 - 16:41

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mer 14 Fév 2018 - 10:24

» Karachi
par loulou06000 Mar 13 Fév 2018 - 11:38

» SIRÈNE (SM)
par Micky Mousse Mar 13 Fév 2018 - 10:52

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Mar 13 Fév 2018 - 9:43

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par ERIC THIEBAUT Mar 13 Fév 2018 - 8:48

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Paris
par Cabestan Mar 13 Fév 2018 - 1:07

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Lun 12 Fév 2018 - 20:31

» DIVES (BDC)
par gégé Lun 12 Fév 2018 - 19:58

» [Campagne] ANTILLES
par Noël Gauquelin Lun 12 Fév 2018 - 19:21

» [La musique dans la Marine] LA MUSIQUE DE LA FLOTTE
par Christian DIGUE Lun 12 Fév 2018 - 19:20

» [Opérations diverses] Opération Prométhée
par bruno360 Lun 12 Fév 2018 - 18:31

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par JJMM Lun 12 Fév 2018 - 18:00

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par NEHOU Lun 12 Fév 2018 - 17:24

DERNIERS SUJETS


[HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Partagez
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par PAUGAM herve le Mer 2 Aoû 2017 - 9:00

Ouais, on aurait dû toucher une prime de pénibilité





Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
JACQUES SOUVAY ou BILL
QM 1
QM 1

Age : 70
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par JACQUES SOUVAY ou BILL le Mer 2 Aoû 2017 - 9:35

Le gas-oil n'a jamais été un produit médical, mais plutôt un remède de grand mère ou plutôt de vieux marin. tout comme le canon chasse l'eau bue.
Bon vent.
BILL.
avatar
Nenesse
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 72
Manœuvrier NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Nenesse le Mer 2 Aoû 2017 - 10:33

Comment vont'ils faire maintenant (les victimes des mor...) que la chasse au diesel est officiellement ouverte....le gaz oil va se faire plus rare....???
Un peu de culture dans ce monde de guerriers:
Savez vous que le Pou de Pubis ou Morpionibus Vulgaris est le seul animal qui puisse changer de sexe plusieurs fois par jour.

J'ai honte...je suis déjà dehors !


Dernière édition par Nenesse le Mer 2 Aoû 2017 - 17:11, édité 1 fois



avatar
MILLET Jean Claude
MAJOR
MAJOR

Age : 76
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par MILLET Jean Claude le Mer 2 Aoû 2017 - 11:33

sur le triton,un matelot à attraper ces petites bébètes ,j'ais vue arriver l'infirmier avec le gus à la machine et je lui est remis une moque de gasole et il a nettoyer le service trois pièce du dit individus.
avatar
christian gouezin
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 58
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par christian gouezin le Mer 2 Aoû 2017 - 14:29

Des bébêtes, j'en ai eu aussi mais dans le système digestif.
Sur la Galissonnière, après une escale africaine où j'ai bu l'eau du coin ou mangé les légumes locaux, le médecin du bord m'a diagnostiqué une amibiase.
Après avoir mis un échantillon sous son microscope, il était comme un fou en voyant les bestioles qui s'y baladaient. Il appelait l'infirmier pour lui faire voir la "faune" !!!
Je sors de l'infirmerie avec un sac de médicaments à prendre, jamais vu autant cachets de ma vie, avec des prises à tous les repas, etc...

Dépité, encore dans les douleurs, je croise mon adjudant de compagnie, Louis Ribé, le Bosco.
- Ben alors ? Pourquoi tu tires une tête pareille ?
- Le toubib vient de me trouver une amibiase, il paraît que c'est grave et j'ai un traitement à suivre...
- Pfff un traitement ! Suis-moi, on va lui rendre ses cachets au toubib

Dans la piaule du PM, je bois mon 1er Ricard sec... Puis un 2e quand je me remets à respirer.
Le lendemain, je ne sentais plus rien puis les jours suivants je retournais à la selle tout à fait normalement.

C'était il y a 30 ans.

En lisant mon dossier médical, les médecins qui ont suivi se sont tous inquiété de cette amibiase et des effets ultérieurs mais je me garde bien de leur donner le secret de ma guérison...
Merci Bosco !!!
avatar
Didier Moreaux
QM 1
QM 1

Age : 62
Mécanicien équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Didier Moreaux le Mer 2 Aoû 2017 - 14:41

Quand je bossais sur le canal de Suez ,dans les lacs Amer j' en avais choppé une énorme amibiase à c.hier du sang et quinze fois aux toilettes par jour, j' ai pris les cachets du médecin , j' ai doublé la dose , j' ai triplé la dose , rien à faire ,un soir en débauchant , j' ai pris ma douche , un verre a moutarde de 25 cl rempli à raz bord de " Pastis " , super , j' ai été content d' être constipé pendant cinq jours !!!!!


Dernière édition par Didier Moreaux le Mer 2 Aoû 2017 - 18:04, édité 1 fois



Didier Moreaux : l'Attentif 73/74 - Le Canopus 74/75 - DP Brest 76/77.
avatar
loulou06000
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 63
Électronicien d'armes NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par loulou06000 le Mer 2 Aoû 2017 - 15:21

De mon coté ça s'est passé lors d'une escale à Karachi (Pakistan) avec le Charner. Au depart de Djibouti nous avions embarqué un bon nombre de cartons de bouteilles d'eau "Tadjoura " pour ceux qui connaissent, une communication etait parue dans tout le bord nous avertissant que l'eau sous toute ses formes (eau du robinet, glaçons..) etait impropre à la consommation.Arrivé en escale je fis alors tres attention à respecter la consigne, sauf qu'une seule fois j'ai lavé une pomme sans l'essuyer, je l'ai payé cher, toute la nuit sur le trone, en plus les toilettes se trouvaient sur la quai (nous etions en bassin) mais je ne devais pas etre le seul car un gros stock de papier toilette etait mis à la disposition de l'equipage, à la coupée !
avatar
kerneve
QM AU DESSUS DE 10
QM AU DESSUS DE 10

Age : 61
Commis NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par kerneve le Mer 2 Aoû 2017 - 15:27

ca ma valu 1 mois hosto pour amibe et ambiasmes a nimes



Marin un jour, marin toujours.
avatar
JACQUES SOUVAY ou BILL
QM 1
QM 1

Age : 70
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par JACQUES SOUVAY ou BILL le Mer 2 Aoû 2017 - 16:52

:pik:C'est vrai je connaissais les vertus de ces apéritifs anisés, mais pas à ce point !!!!!
Au moins il y a moins de risque de contre indications.
Chez nous en Alsace, certains connaissent le Picon bière, mais avant un bon repas type choucroute royale, on met l'estomac à l'aise en dégustant une Suze-Pernod. L'effet est notoire.
Vive la médecine naturelle.
Bon vent.
BILL.
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Joël Chandelier le Mer 2 Aoû 2017 - 17:01

Pour faire diversion avec les diverses boissons moi dans le temps c'était un "fond de culotte" que je buvais car tout le monde sait qu'un fond de culotte ne s'use qu'assis





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 60
Radio NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par TUR2 le Mer 2 Aoû 2017 - 17:13

Mon Maitre Principal à moi, à l'atelier radio de la DP était entré dans la marine en 44 à Bizerte, Plusieurs tours du monde, l'Indo, l'Algérie, Suez et des meilleures. Il me disait avoir bu de l'eau partout, vive, stagnante, croupie, saumatre, colorée ou pas, mais jamais sans pastaga. Il emportait une flasque à chaque escale. Il m'a raconté ça à l'infirmerie de la DP, j'étais à l'isolement complet. Les sorciers pensaient que j'avais une varicelle carabinée, alors que c'était une réaction allergique à la péni. En effet traitement de choc en raison d'amibes en provenance directe du Sénégal.
Il m'aurait prévenu plus tôt...
Il y a plusieurs moralités à cette histoire, mais je vous laisse deviner lesquelles.
En tout cas, depuis que je suis revenu dans le mid(hips) j'ai plus eu d'amibes.
A boire avec modération, et vive l'eau ferrurururugineuse.
De plus, en ce moment estival, propice à la gente ailée, je n'arrête pas de me faire bequeter, mais avec trois dengues au compteur, même si ce sont des tigres, je dois être immunisé.

Amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
Didier Moreaux
QM 1
QM 1

Age : 62
Mécanicien équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Didier Moreaux le Mer 2 Aoû 2017 - 18:09

Ce qui confirme bien que l' eau est dangereuse et qu'à nos ages , il ne faut pas jouer avec notre santé , ne prenons plus de risques , rien à boire en dessous de 12° .



Didier Moreaux : l'Attentif 73/74 - Le Canopus 74/75 - DP Brest 76/77.
avatar
BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 72
Détecteur équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par BOBOSSE le Mer 2 Aoû 2017 - 18:14

Ah si, Didier! Si!
Il faut boire en dessous de 12°, sinon, on a trop froid. il faut se réchauffer.




Les voyages forment la jeunesse, déforment les valises, mais ne soulagent pas la vieillesse.
avatar
LES BORMETTES
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 66
Timonier NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par LES BORMETTES le Mer 2 Aoû 2017 - 19:22

Très bon Joël le jeu de mot, le fond de culotte c'est excellent!



« Il y a trois sortes d'êtres : les vivants, les morts et les marins. »
avatar
Bureaumachine busset
MATELOT
MATELOT

Age : 60
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Bureaumachine busset le Mer 2 Aoû 2017 - 21:09

Bill
J'avais un pote Alsacien D633/F765 ( il habite pas loin de la central nucléaire  ) j'ai oublié le nom
Le matin arrivés a la gare de Brest nous nous retrouvions après une perm, pour un café Schnaps, dur dur la matinée à bord D633
Lorsque je suis allé chez lui ,picons bières devant une choucroute   Ah les Alsaciens
Et quand il est venu chez moi sommes allés à Vichy pour  remplir des bouteilles d'eaux de Célestin 
Bizarre ,non


Dernière édition par Bureaumachine busset le Jeu 23 Nov 2017 - 21:11, édité 1 fois
avatar
VENDEEN69
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 69
Détecteur équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par VENDEEN69 le Jeu 3 Aoû 2017 - 8:49

Si on revenait au sujet qui est: ANECDOTE DE LA VIE À BORD
VENDÉEN69 (Administrateur-Animateur)




Les souvenirs sont doux à qui les raconte, et la preuve que demain se fait aujourd'hui !

avatar
L.P.(Pedro)Rodriguez
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par L.P.(Pedro)Rodriguez le Ven 11 Aoû 2017 - 1:00

Pour relancer.
A Fare Ute, qui se souvient, lors du rassemblement des couleurs le matin sur la plage arrière, lorsque le lagon était comme un miroir, l'on entendait souvent des bruits comme des coups sur la coque?
Les anciens n'y prêtaient plus attention mais pour ceux qui ne savaient pas l'origine, la curiosité les faisaient se retourner et ils ne voyaient que la surface agitée.
Il fallait que cela se produise sur un autre bateau et avoir la chance de regarder à ce moment là pour voir que cela était produit par des carangues en chasse qui dans leur élan sautaient hors de l'eau et s'écrasaient le museau sur la coque.
Personne ne voulait rien dire et il m'a fallu du temps pour le découvrir.



Un bon souvenir, c'est comme une bonne bouteille, il ne faut pas le boire seul.
-Jean-Louis FOURNIER-
avatar
JACQUES SOUVAY ou BILL
QM 1
QM 1

Age : 70
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par JACQUES SOUVAY ou BILL le Ven 11 Aoû 2017 - 9:04

Bonjour Joël, quand tu parles de fond de culotte, est ce que tu penses aux fonds de culottes réunionnais ? Un mélange de rhum ambré, sauce chocolat banane et je ne sais quoi!! Pas trés ragoûtant, a voir, ça pourrais ressembler à son nom, et à mon goût, c'est dommage pour le rhum!!! Quel gâchis.!!!!
Bon vent. lol! lol! lol!
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Roger Tanguy le Jeu 23 Nov 2017 - 19:04

La solitude (très relative) de l'officier de suppléance.

Ecole des Fourriers, Rochefort sur mer, et plus précisément Division école des secrétaires militaires, fin des années 1990, vendredi soir, veille du week-en prolongé de la Toussaint.

Nos élèves, ont déjà tous quitté l'école. Je m'apprête également à rentrer chez moi. Tu te lèves tôt le samedi ? me demande mon collègue, officier de garde du jour. Lui devra se lever tôt demain matin et il n'y a aucune raison, selon lui, que moi je reste au lit. Il me téléphonera donc pour me réveiller. Il est vrai que je suis l'officier de suppléance de la semaine, d'astreinte à domicile. Mais, j'en suis sûr, il plaisante.

Samedi matin, de bonne heure, mon téléphone sonne. Il n'a pas fait ça ? Si, c'est lui. Je me doute bien qu'il a une bonne raison de m'appeler. Pas une bonne, une terrible raison : l'un de nos stagiaires du Bat s'est tué, hier soir, au volant de son véhicule à quelques kilomètres de chez lui. La gendarmerie vient de prévenir l'école.

Spoiler:
Je rallie immédiatement l'école des Fourriers.
J'appelle le commandant pour l'informer du drame. Je rédige les messages de circonstances (dans ce cas précis être secrétaire ça aide) et expédie le "planton coureur" au CEAN car l'école ne possède pas de PC Trans.

Le pauvre garçon s'est tué près de la Souterraine, dans la Creuse. J'entre en contact avec le Délégué Militaire Départemental près de la préfecture de Guéret. Les choses ne se présentent pas très bien. Les parents sont partis dans le Midi fleurir la tombe de la famille. On n'a pas encore réussi à les joindre. Le DMD me propose de fournir éventuellement une délégation pour les obsèques. C'est bien, mais ce jeune homme est un marin, un gars de chez nous, et si on envisage un honneur militaire cela se fera avec nous. Du moins, c'est comme ça que je vois les choses.

Dans notre malheur, il est heureux que ce soit moi qui suis de suppléance plutôt qu'un des officiers de l'armée de terre qui participent également à ce tour. C'est un de mes gars et c'est pour moi une affaire quasi personnelle. Je consulte une carte. Il y a quoi ? 230 kilomètres environ, entre Rochefort et la Souterraine. Ce n'est pas le bout du monde. Mais pour un hommage militaire, il faut l'accord de la famille.

Nous sommes samedi, jour non ouvrable, demain c'est dimanche et lundi est férié. Ca ne facilite pas les contacts, les démarches et la préparation éventuelle d'une cérémonie.

Finalement, la famille peut être jointe. Elle donne son accord pour un honneur militaire. Les obsèques auront lieu mardi, 14 heures.
Avec un bus, il faut bien trois bonnes heures pour se rendre là-bas. Avec des déviations éventuelles, accidents ou tout autre imprévu, il vaut mieux prendre un bon pied de pilote. Il ne manquerait plus que nous arrivions en retard. Disons 14 heures moins 4 heures de route, cela fait départ à 10 heures. Oui mais, il va bien falloir s'arrêter à midi quelque part (et donc prévoir le casse-croute), ça va bien prendre une heure de plus. Voila qui nous ramène à 9 heures.

Cela veut dire que mardi matin quand les gens reviendront du week-end prolongé, tout devra être déjà réglé, le bus à poste prêt à faire route. Férié ou pas férié, pas question de rester les deux pieds dans le même sabot. Il n'est plus question d'astreinte à domicile mais d'être à la manœuvre, sur place.

Mardi matin tout est prêt. Nos voisins du CEAN m'ont fourni un clairon de la musique de la Flotte, un virtuose, m'assure-t-on. Les gerbes de fleurs commandées ont été livrées. Garde d'honneur et délégation (tous du BAT) embarquent dans le bus. En route pour la Souterraine.

La garde d'honneur emporte ses fusils. Un maître fusilier, armé, avec munitions, veille à la sécurité des armes.

Sur la route un panneau indique Bellac. Cela a un écho en moi. C'est à l'hôpital de cette ville là qu'a été porté le corps de notre camarade.

Il est midi, nous sommes en avance sur notre tableau de progression. Nous nous arrêtons dans la campagne pour pique-niquer et nous dégourdir les jambes.

A l'approche de la Souterraine, nous passons devant le lieu de l'accident, traces de freinage, talus labouré, débris. Gros pincement au cœur. Un silence de plomb s'abat sur le bus.

L'église trône sur une grande place balayée par un vent glacial (nous sommes en novembre). Tout le monde se met à l'abri dans l'église. Dans le film « La smala » Josiane Balasko disait : "j'habite La Souterraine, un trou dans la Creuse". Cela fait sans doute un bon jeu de mot mais je ne trouve pas que c'est conforme à la réalité.

Le convoi funèbre se présente. Un employé me demande si je permets que des marins portent le cercueil. Cela va de soi. Les volontaires ne manquent pas. Lorsque le premier des quartiers-maîtres sort de l'église, la mère, défigurée par la douleur, crie le nom de son fils.
Poignant.

Alors que la cérémonie touche à sa fin, la garde sort discrètement et se met en place devant le porche.
La foule des grands jours est rassemblée sur la place. Notre arrivée n'est pas passée inaperçue.

Le cercueil, porté donc par les camarades de cours du défunt, est posé sur des tréteaux sur le parvis. Les BAT font une haie d'honneur tandis que la garde, composée de garçons et de filles, présente les armes. Difficile pour certaines de retenir leurs larmes.

Le clairon sonne « aux morts » ». Les notes résonnent sur cette grande place portées par le vent, répercutées par l'écho. Le clairon est digne de sa réputation : un virtuose. Un frisson parcourt la foule et ce n'est pas seulement à cause du froid. Je pense à Montgomery Clift jouant du clairon dans Tant qu'il y aura des hommes. Grandiose, mais à glacer le sang.

La garde range les armes dans le bus (surveillé par le fusco) et nous accompagnons notre camarade jusqu'au cimetière.

Nous rentrerons très tard dans la nuit. A l'approche d'une ville dont je n'ai pas retenu le nom, la route est très sinueuse. Le bus est un peu malmené. La jauge de gazole est dans le rouge. Arrivé dans la ville, le bus s'arrête à un feu rouge. Il ne repart plus. Les impuretés qui reposaient au fond du réservoir, un peu trop secouées sur les derniers kilomètres, se sont décollées et ont engorgées les circuits. Par chance, il y a un garage près du feu tricolore. Faut tout démonter pour nettoyer. Nous sommes bloqués là pour des heures.

Quelques jours plus tard, je reviens à la Souterraine pour amener à la famille les affaires du quartier-maître. Le père est au travail. En attendant son arrivée, je reste un long moment avec la mère. Que dire à une maman qui vient de perdre son fils à peine sorti de l'enfance ?
Pendant que nous parlons, un oiseau un peu coloré que je n'identifie pas, semble écouter derrière le carreau de la fenêtre. Simple coïncidence mais un truc à se faire des idées.



Dernière édition par Roger Tanguy le Jeu 23 Nov 2017 - 22:27, édité 1 fois



avatar
Jean-Paul Bargain
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Jean-Paul Bargain le Jeu 23 Nov 2017 - 19:54

Très beau récit Roger, malheureusement dans des circonstances très tristes.



Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.( Sénèque.)
avatar
L.P.(Pedro)Rodriguez
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par L.P.(Pedro)Rodriguez le Jeu 23 Nov 2017 - 20:26

T'es fortiche mon Roger!
Moi avec quatre ou cinq phrases j'aurais bouclé l'histoire en écrivant grand et en augmentant les espaces.
Toi tu nous cites Josiane Balasko, Montgomery Cliff et l'allusion au surnaturel avec l'oiseau coloré... Là je dis : « Bravo l'artiste! »



Un bon souvenir, c'est comme une bonne bouteille, il ne faut pas le boire seul.
-Jean-Louis FOURNIER-
avatar
Bureaumachine busset
MATELOT
MATELOT

Age : 60
NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Bureaumachine busset le Jeu 23 Nov 2017 - 20:38

Très bien écrit Roger
Anecdotes de vie très triste , qui à dû marquer les esprits .
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par PAUGAM herve le Jeu 23 Nov 2017 - 21:09

Triste et poignante anecdote , Roger, et contée de main de maître
Des circonstances de la vie qui restent à jamais gravées dans la tête,
... et dans le coeur





Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
Francis17
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 63
Électricien NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par Francis17 le Jeu 23 Nov 2017 - 21:28

Roger, les commentaires des membres confirment la photo de mon post 268 "Rochefort ville d'art et d'histoire".
Récit émouvant.
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord

Message par COLLEMANT Dominique le Jeu 23 Nov 2017 - 22:15

Récit très émouvant Roger , mais si bien écrit.....



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .

    La date/heure actuelle est Sam 24 Fév 2018 - 15:06