Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

L'équipe ACB vous souhaite une bonne année 2018

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 661510 messages dans 13563 sujets

Nous avons 15576 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Viviani

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» Flottille 35 F
par montroulez Aujourd'hui à 12:46

» LA FAYETTE F710 (FREGATE)
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 12:40

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 12:39

» MINERVE (SM)
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 12:34

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par jobic Aujourd'hui à 11:52

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Marins du Ciel
par coco038 Aujourd'hui à 11:28

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par MARTIN Jean-Pierre Aujourd'hui à 11:19

» École des pupilles 45/46
par LES BORMETTES Aujourd'hui à 10:55

» [Escale] Sydney
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 10:44

» D.E.T. PORQUEROLLES
par BOBOSSE Aujourd'hui à 10:32

» AQUITAINE D650 (FREGATE)
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 10:22

» [Le cimetière des bâteaux et du patrimoine national] Connaissez- vous la fin de vos bâtiments où vous avez servis
par oge yves Aujourd'hui à 10:18

» ACHERNAR (DC)
par wielingen1991 Aujourd'hui à 10:01

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par LES BORMETTES Aujourd'hui à 9:39

» Sous-marin LE VERRIER
par parriaux christian Aujourd'hui à 9:14

» KETCH ZELÉE (HYDRO)
par PICCOLO Aujourd'hui à 8:54

» [ Blog visiteurs ] Sticker 14F Marine Nationale
par Invité Aujourd'hui à 8:49

» [Tahiti] VOTRE PREMIÈRE ARRIVÉE À TAHITI
par loulou06000 Aujourd'hui à 8:44

» HIPPOPOTAME (RHM )
par PICCOLO Aujourd'hui à 8:33

» FOCH (PA)
par GYURISS Aujourd'hui à 7:57

» Sous-Marin Dupuy-de-Lôme
par Marco-56 Aujourd'hui à 4:03

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par Jean-Léon Aujourd'hui à 3:38

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par DTL Aujourd'hui à 2:21

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par VENDEEN69 Hier à 22:37

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de groupe ou individuelles concernant mon père
par Invité Hier à 18:02

» Sous-marin PAPIN
par COLLEMANT Dominique Hier à 15:18

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Joël Chandelier Hier à 15:13

» DIXMUDE ( PA )
par MARTIN Jean-Pierre Hier à 9:51

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens du TCD Ouragan de 86 à 88
par LECONTE Hier à 9:30

» [LOGOS - TAPES - INSIGNES] Une nouvelle médaille "medaille de la protection militaire du territoire"
par Charly Hier à 8:48

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par loulou06000 Hier à 8:25

» [Divers E.A.M.F.] Figures de l'EAMF
par najpet Hier à 7:40

» AMYOT D'INVILLE [AVISO]
par COLLEMANT Dominique Hier à 6:40

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par BEBERT 49 Hier à 4:34

» [Divers B.A.N.] Formation des Navigateurs Aeriens à Winnipeg
par douzef Hier à 4:32

» ÉCOLE DES MAÎTRES D'HÔTEL
par Roger Tanguy Sam 20 Jan - 12:13

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Jean-Marie41 Sam 20 Jan - 11:09

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par patoch91 Sam 20 Jan - 10:04

» ECOLE DES MAÎTRES D'HÔTEL
par kerneve Sam 20 Jan - 7:00

» La spécialité de Radio
par Noël Gauquelin Sam 20 Jan - 6:10

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Sam 20 Jan - 5:19

» DIXMUDE (BPC)
par loulou06000 Sam 20 Jan - 3:05

» FORBIN D620 (fregate)
par pinçon michel Sam 20 Jan - 1:26

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par BOUBOU 56/50 Sam 20 Jan - 1:19

» [ Les stations radio de télécommunications] Station radio La Régine
par corre claude Ven 19 Jan - 11:59

» MOSELLE (BB - MURUROA)
par DTL Ven 19 Jan - 10:51

» [ Recherches de camarades ] Jaureguiberry années 1966 -1968
par ulysse76 Ven 19 Jan - 10:42

» CDT BOURDAIS (AE)
par Jean-Léon Ven 19 Jan - 9:36

» ENSEIGNE DE VAISSEAU JACOUBET (AVISO)
par Franjacq Ven 19 Jan - 6:01

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par DTL Ven 19 Jan - 3:11

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Hourtin 67
par skagerrac Jeu 18 Jan - 21:12

» [Tous les CFM] LES PERMANENTS DU CFM HOURTIN
par skagerrac Jeu 18 Jan - 20:24

» ARROMANCHES (PA)
par skagerrac Jeu 18 Jan - 19:31

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par skagerrac Jeu 18 Jan - 19:21

» ÉLAN - A768 (BSR)
par marsouin Jeu 18 Jan - 13:33

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Tinto Jeu 18 Jan - 11:36

» [Aéronavale divers] NOS AILES SUR LA MER DANS LES ANNÉES 1970
par Jean-Marie41 Jeu 18 Jan - 11:20

» FLOTTILLE 24 F
par Jean-Marie41 Jeu 18 Jan - 11:11

» LE BOURGUIGNON (ER)
par BRAS Jeu 18 Jan - 10:23

» SÉMAPHORE ET LA RÉSERVE
par superguet Jeu 18 Jan - 10:16

» [ Recherche de camarades ] camarade sur le porte-avions Foch entre 1963 et 1964
par TARO Jeu 18 Jan - 10:09

» CHELIFF (LST)
par marsouin Jeu 18 Jan - 9:58

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Jeu 18 Jan - 5:47

» SOUFFLEUR
par COLLEMANT Dominique Jeu 18 Jan - 3:55

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par Patrick FUCHS Jeu 18 Jan - 1:24

» ÉCOLE DES PUPILLES DE LOCTUDY 1952-1953
par Titi1982 Jeu 18 Jan - 0:44

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par LEMONNIER Mer 17 Jan - 15:31

» BLAISON
par COLLEMANT Dominique Mer 17 Jan - 14:06

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades "catapulteurs" du FOCH de 63 à 64
par Georges du 14 Mer 17 Jan - 13:50

» [ Blog visiteurs ] Mon père ancien de l'école Courbet
par Charly Mer 17 Jan - 12:54

» [Les différentes écoles] Ecole Courbet à Marseille
par dansie Mer 17 Jan - 12:53

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par FRIEH Gérard Mer 17 Jan - 11:52

» [CAMPAGNES C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par loulou06000 Mer 17 Jan - 10:02

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Mer 17 Jan - 2:55

» BÉARN (PA)
par prenat jean-claude Mar 16 Jan - 11:45

» TOUSSUS LE NOBLE (B.A.N)
par NEHOU Mar 16 Jan - 10:10

» [ Blog visiteurs ] En quoi consistait l'exercice semi-colonne ?
par Invité Mar 16 Jan - 8:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du FUSCO NAVARRO Jean-Luc dit l'INDIEN
par navarrolindien Mar 16 Jan - 7:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades corvette Aconit de 75 à 79
par Marc RAYNAUD Mar 16 Jan - 6:10

» [ Divers frégates ] F 712 COURBET
par Charly Mar 16 Jan - 5:35

» LE PICARD (ER)
par duvet Lun 15 Jan - 23:28

» ARCHIMEDE
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Jan - 15:36

» ARGONAUTE
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Jan - 15:17

» SULTANE
par Marco-56 Lun 15 Jan - 11:14

» [ Blog visiteurs ] LE Bâtiment HYDROGRAPHE LE LAPEROUSE
par Charly Lun 15 Jan - 10:23

» VAUQUELIN (EE)
par DSM 57 Lun 15 Jan - 9:21

» LE VENDÉEN (ER)
par Tinto Lun 15 Jan - 8:20

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par Naphtaki Lun 15 Jan - 7:26

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par Daniel DION Lun 15 Jan - 4:38

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 15 Jan - 2:15

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du CFM Hourtin et du Sous-Marin Doris année 1972
par Momo Dim 14 Jan - 21:32

» LE FRINGANT (EC)
par Tinto Dim 14 Jan - 18:10

» CFM BREST
par GRAFF Gérard Dim 14 Jan - 12:34

» AUTOCOLLANTS DE LA MARINE
par douzef Dim 14 Jan - 10:57

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par montroulez Dim 14 Jan - 10:17

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par PAUGAM herve Dim 14 Jan - 3:54

» LCT - L9061
par gerardsin59 Dim 14 Jan - 2:23

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Dim 14 Jan - 2:06

» FLOTTILLE 12 F (Crusader)
par FLN-IA5 Sam 13 Jan - 23:15

DERNIERS SUJETS


ESCADRILLE 53 S

Partagez
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par Serge BAVOUX le Dim 3 Aoû - 7:48

Il ne s'agit pas de "Sunderland" mais de "Noroît."





Salut et fraternité !
avatar
J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 73
Commis équipage NON

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par J.Revert le Dim 3 Aoû - 8:37

A l'attention de Serge Bavoux.
Un jeunot de commis qui a pour sa seule référence son grand frère noble aéro ( 27F) a une petite remarque a faire ,sauf erreur de ma part et avec tout le respect que je dois a un ancien et mécanicien de surcroît . Sur la photo de l'hydravion au mouillage l'on voit bien deux moteurs sur une aile . C'était bien un Sunderland quadrimoteur. Si je ne me trompe pas ,le Noroit était un hydravion bimoteur. Qui a tort, qui a raison  ? 
Cordialement
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par Serge BAVOUX le Dim 3 Aoû - 12:29

à J.Revert.
Je parle de la photo par transmise par cornevin hayton, msg N 25 dont seul le lien de la photo apparaît soit



On y voit une cérémonie avec des gens en uniforme et des fleurs entre les avants de deux "Noroît"
Peut être ne l'as tu pas vue?

PS; Veux tu nous la retransmettre cornevin hayton?





Salut et fraternité !
avatar
J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 73
Commis équipage NON

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par J.Revert le Lun 4 Aoû - 1:08

Avec toutes mes excuses Serge. Effectivement je n'avais pas vu la photo suivante    ( que je n'ai pas pu ouvrir..!) Bonne journée
Cordialement
  
avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Lun 4 Aoû - 2:48

Je voulais mettre en ligne la photo de la cérémonie mais le lien n a pas fonctionné je vais revoir le probléme On voit bien sûr 2 noroit au second plan d ou la confusion avec la photo du sunderland
je me trouvais donc seul à la tour de contrôle lors du crash et ordinairement nous partagions la veille avec Laot ( radio)et Habault ( navigateur )Ma grande inquietude fut d avoir déclenché l alerte au pc ops et de ne rien voir remonter à la surface mais aussi le scepticisme du Cdt Kervella scrutant le lac avec ses jumelles Cette attente pleine d incertitude fut vraiment une épreuve dont je me souviendrai
Je posséde d autres photos concernant ce crash
notre atelier radio était composé de Ménager ,laot ,Duchet et moi m^me
amitiés à tous roger cornevin-hayton
Aux mureaux à ma connaissance nous n avions pas eu de problémes majeurs avec le noroit ( commandant Turc et oe Boubet )
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par Serge BAVOUX le Lun 4 Aoû - 6:29

Merci cornevin hayton pour les photos que tu te proposes de nous envoyer.
Tu sais déjà , voir mes messages précédents, que je connaissait personnellement Dorion,Mignot et Chosserie. C’étaient des copains, tous seconds maîtres à la 27F à Dakar vers 1953 1954. Dorion état passé OE1 juste avant de quitter la 27F. Je me souviens comme il était heureux et fier d'être devenu officier On appelait Mignot " l'américain" Il avait fait l'école de pilotage aux USA et en avait gardé certaines habitudes. je ne sais pas ce qu'est devenu Maxime, seul rescapé.





Salut et fraternité !
avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Jeu 7 Aoû - 8:07

avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Jeu 7 Aoû - 13:06

Ce ne sont que des Reflexions très personnelles Qui mieux que nous qui sommes la mémoire vivante de la Royale, peut relater, par des souvenirs personnels, tout ce qui a fait cette Marine Moderne et Technologique (au détriment des relations humaines) ? FANCH

Le crash du Noroit Témoin direct de ce drame j ai donc gardé pour moi seul durant durant 61 ANS mes observations et mes impressions …. ce qui me semble paradoxal dans un monde ou tout le monde veut tout connaitre et tout savoir Pourquoi ?parce qu’il n’existe pas à ma connaissance de service adapté permettant aux témoins souvent impliqués dans un évenement quelconque de s’exprimer et c’est en cette occasion qu un site web démontre tous ses avantages et ses qualités

On ne peut exiger des témoins qu’ils aient l’envie de se souvenir et de s’exprimer Dans le cas qui nous interesse l’emotion ,la reflexion des individus témoins concernés passe au second plan « On honore les victimes chose normale mais il manque l’element essentiel… l’histoire de ‘l’événement «
(extrait article Stephane Grimaldi Directeur general du memorial de Caen )

Grâce a l’existence du site « cols bleus et pompons rouge « l’occasion m’est donnée d exprimer mon propre témoignage pour la premiére fois pour résumer ce drame j ai pu y apporter quelques éléments permettant non pas de faire avancer l enquête( je nai jamais eu cette prétention) mais d avoir une vue plus réaliste de
l évenement
61 années se sont donc écoulées depuis l’arrivée de ce drame et je n’ ai découvert aujourd’hui aucun autre témoin ) qui vit disparaitre… _7 membres de notre petite escadrille ordinairement composée d une vingtaine de pilotes et techniciens de diverses spécialités Ce drame j avais pu y assister seul en direct du sommet de la vigie . situation privilégiée qui me permit de déclencher l alerte et de faire intervenir la vedette de sauvetage dans les meilleurs délais permettant peut être de sauver l’un des membres de l’équipage comme on le sait seul survivant
.je n’ai jamais été interrogé sur le sujet et j’ai donc gardé photos réflexions et observations dans ma mémoire et archives personnelles jusqu’a ce jour où je puis enfin m’exprimer

Lors du crash mais conscient de l’évenement je descendais l’échelle de la vigie en trombe et surgissais au PC ops de la base ,perturbant le personnel administratif concentré sur sa propre activité Impressionné, sortant de son bureau le commandant me suivait Mais malgré ses jumelles et son escalade précipitée de l’échelle de la vigie il ne distinguait rien à l’ horizon Plan d eau totalement désert …Seule l’écume des vagues… Etes vous sûr me repetait il . !. Le doute ‘m’envahit et en complément un plan d’eau agité mais complétement désert .Impression que je n’ai jamais oubliée malgré le temps passé Je craignais en fait que mon imagination prenne le dessus …
Plusieurs minutes s’écoulent Quelques morceaux remontent lentement à la surface Soulagement ou constat effectif du naufrage ? Ma pensée était surtout dominée par la volonté de retrouver des rescapés Par radio j’apprenais enfin la récupération d un rescapé grievement blessé

Le commandant me confiait alors dés le lendemain les recherches sur le lac

Deux scaphandriers, deux hommes d’équipage ,un bateau atelier destiné aux scaphandriers ( voir photo )

Observations d’un scaphandrier « la profondeur varie de 7 à 10 métres et le fond est couvert d algues qui nous empéchent d’avancer ..De plus notre déplacement sur ce fond souléve des masses de sable rendant la visibilité très limitée «
En effet les « pieds lourds » se déplacaient très lentement et la fatigue apparut rapidement Chacun leur tour ils venaient prendre un bol d air sur le pont du bateau atelier et communiquer les résultats de leurs recherches
J’éviterai de parler de la récupération de l’épave et des victimes après une semaine de recherches et en particulier de l’aspect du poste mécanicien ( voir photo )

Il est évident que nos moyens étaient très limités si on considére les progrés réalisés dans ce domaine de la recherche d’objets immergés Ce qui me fait songer au mystére de la disparition de la Méduse echouée sur les bancs d Arguin en 1816 au large de la baie du Lévrier que nous survolions pratiquement à chaque séjour à Port Etienne et qui disposera lors des recherches en1980 ( soit 27 ans plus tard )de moyens techniques inconnus jusqu alors ;;;;soit l’utilisation de Detecteurs à protons sous l’autorité et le contrôle de Theodore Monod et de Yves Blot Malheureusement le trésor composé de pieces dor avait disparu mais ceci est une autre histoire … !

avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Lun 11 Aoû - 13:54

J ’ai eu recours à mon carnet de vol jauni par le temps et bien rangé dans le fond d’un tiroir …je lis 20 séjours à Port Etienne et autant de survols de l’ile Tidra et des bancs d Arguin
Au cours de nos missions sur Port Etienne de 1955 à 1957 J’ai donc survolé comme beaucoup d autres la Mauritanie ,ses plages désertes , ses dunes , ses massifs rocheux et enfin les bancs d Arguin …Il m’était donc difficile de rester indifférent à la tragédie de cette frégate disparue dans la région au siécle dernier …..la Méduse Et pourtant chaque jour en cours de vol ‘ aucun membre de l équipage ne se posait la question ignorant le drame qui s était déroulé le siecle précédent au large de cette région désertique !

Notre Survol journalier du Cap Blanc, promontoire rocheux et désolé sur fond de brume la baie du Lévrier Plus désolé ,.plus stérile encore que le reste de la côte ... Pas le moindre buisson sur la côte sablonneuse ,pas le moindre relief ou rocher que l'homme est en droit d'attendre du plus aride des paysages ..et pourtant c'est le plus surprenant refuge d'oiseaux marins de la planète ....mais c’est là aussi que nous réalisons entre deux vols les plus belles pêches en espérant que les requins ne viendront pas troubler notre quiétude de pêcheur amateur

Distinguer en dessous de nous l’emplacement approximatif du naufrage c ‘était rechercher une aiguille dans une botte de foin…
L'écran radar fourmille d'une multitude de points brillants.. image PPI ;;; ce sont des flottilles de chalutiers canariens et des bancs de poissons.. masses compactes et phosphorescentes qui se déplacent à fleur d'eau prés de la surface .... au milieu d’un « retour de mer »qui noie véritablement l’écran
En survolant ce lieu désertique ,de notre couche de nuages il nous est facile de distinguer sans efforts cette eau d'un vert profond qui s'éclairçit lors de la présence d'un banc de sable effleurant la surface de l'eau C'est en effet le fameux banc d'Arguin, un immense banc immergé ,une plate forme sous marine située bien au large constamment recouverte d'eau... Une immensité d'eau de faible profondeur à différents endroits cachant comme on le sait … un gigantesque piége aux marins non informés ..ce sont les bancs de sable ….’C est là que la Méduse s’échoua un beau jour de 1816

Le privilége de survoler cette région et de découvrir sous un ciel limpide les bancs d’Arguin ,incite inévitablement à vouloir évoquer et comprendre les causes de ce drame
Inexpérience du capitaine ou cartes mal renseignées ? Le sujet a été largement traité !
Nous tentons quand même quelques approches radar ;;; Ne serait ce que pour évaluer le point de ce naufrage célébre ,mais rien ce jour ,ne dissipera la part de mystere qui enveloppe cette disparition Face a cette terre aride la frégate s'est choisie la plus austere des tombes , « les bancs d’Arguin » un immense plateau à fleur d'eau ,vaste banc de sable ….qui émerge à marée basse ... quelque part au sud du cap Blanc par le travers de l'ile Tidra
Curieux j’étudie le sujet et je constate que la derniére expédition permettant d identifier l’emplacement du naufrage doit remonter aux environs de 1930 ?je quitterai donc la Mauritanie sans avoir eu le privilége exceptionnel de survoler l endroit précis du naufrage
Donc il ne reste plus qu’ à rever ! et de songer aux faibles moyens dont nous disposions pour détecter l’épave du Noroit disparu dans le lac de Bizerte ,deux années auparavant …

Une seconde campagne en 1961 1963 permet de compléter les connaissances du banc d’Arguin … mais pas de trace de l’épave
Dix ans plus tard ,nouvelle déception …
La réponse je la trouverai 50 années plus tard ….lors de la lecture de l’ouvrage d un remarquable explorateur des fonds marins jean yves Blot

Découverte de l’épave en 1980 .donc 25 ans aprés notre séjour à Port etienne
Toutefois l’intérêt et la curiosité persistent grâce à un homme qui se passionne depuis de longues années pour la frégate disparue , le professeur Théodore
Monod dont les travaux lui valent une renommée mondiale dans la connaissance du grand désert saharien
La solution définitive va finalement resulter de sa rencontre avec un jeune archéologue plein d’énergie et d’enthousiasme Jean –Yves Blot
Je fais reference à son ouvrage « Chronique d’un naufrage ordinaire «publié en 1980
Dans le cadre des moyens de recherches, l’exploration aérienne , le sonar que l on utilise dans nos escadrilles ,les sondeur à sediments , le scanner à infra rouges apparaissent d’emblée inutilisables
Reste le magnetometre à protons mis au point pendant la seconde guerre mondiale lors de la recherche d’un moyen de détection des sous marins en
plongée et qui devrait permettre de déceler les parties metalliques issues de l’épave et réparties sur une centaine de metres carrés

La chance sourit à l’expedition , une anomalie magnetique de 1000 gammas est repéree puis confirmée ( reference faite à l ouvrage de jean yves Blot) Deux plongeurs confirment la présence d’une épave et revenus la surface annoncent la présence sur le fond de canons de fer et de clous de cuivre L’enthousiame est grand …. ce ne peut être que la Méduse
Jean yves Blot plonge à son tour dans une eau opaque et glauque La visibilité ne dépasse pas 1 metre 50 et la profondeur est limitée à 5 ou 6 metres
« Quelques herbes épaisses poussent ça et là …. une épave ancienne surgit….rongée par plus d’un siecle de séjour sous marin Des poissons hantent le
fond ….. une tige de fer , un canon enrobé dans une épaisse gangue de calcaire puis un autre ,des feuilles de plomb , des chevilles de cuivre «
A la mi janvier , l’exploration se disloque .Une identification plus approfondiepermet de dire qu’il s’agit bien de la Méduse Mais la solution de cette énigme
entraine une interrogation Que sont devenus les fameux barils de pieces de monnaie ?
L’une des expeditions précédentes s’est elle approprié ces pieces d’or ….en toute discrétion
Une autre hypothese inattendue …. les barils n’auraient pas quitté le royaume le commandant du bateau aurait mis en lieu sûr les 90000 francs or avant le départ
Le mystere reste donc entier






avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par Serge BAVOUX le Mar 12 Aoû - 12:37

merci pour ces intéressantes informations sur la Méduse...





Salut et fraternité !
avatar
Paul GIROUX
LV OSM
LV OSM

Age : 84
Fourrier NON

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par Paul GIROUX le Mer 13 Aoû - 0:17

Nous espérons que ton carnet de vol, même jauni, est encore rempli de magnifiques
narrations très imagées. Encore merci
Salut à tous, et à toi plus particulièrement.
avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Mer 13 Aoû - 4:35

Pour lespassionnés d aviation EXTRAITS de ANSA 39 45 avec laquelle je collabore depuis une vingtaine d années
De même avec un site web US


Nous rassemblons des témoignages de personnes ayant vécu la Seconde Guerre Mondiale. Nous recensons Les souvenirs de ces gens et les points de chute des avions qu'ils ont vu tomber. Nous allons sur le terrain à la recherche d'épaves et de pièces d'avions, nous reconstituons l'histoire des équipages, leurs évasions de France pour les équipages alliés.

Nous rassemblons et conservons les objets et photos d'époque ayant trait à l'aviation. Nous essayons de reconstituer l'histoire des aérodromes 39/45 (surtout sous l'Occupation). Nous archivons tous ces renseignements et conservons les informations recueillies.

Nous organisons plusieurs fois par an des expositions pour le public.

Nous comptons, dès que cela sera possible, créer un Musée des Combats Aériens

avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Lun 18 Aoû - 10:02



Sur cette photo d'une inspection une semaine avant le crash du noroit on distingue cinq victimes du crash le LV Sauvage (passe l'inspection ave le LV Pestel),le sm Laot ,pm Leberre ,le sm Mignot Le sm Chosserie
Roger cornevin hayton
avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Lun 18 Aoû - 10:07

pour Serge Bavoux je vais tenter de retrouver la photo originale Cordialement à tous RCH
avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Lun 18 Aoû - 14:08



Dernière édition par cornevin-hayton le Mer 27 Aoû - 12:41, édité 1 fois
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par Serge BAVOUX le Mar 19 Aoû - 3:46

Merci cornevin hayton pour cette photo. Si tu en a d'autres ne te gêne pas. Je serai toujours heureux d'y retrouver mes copains d'antan...
Cordialement.





Salut et fraternité !
avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Mer 20 Aoû - 3:06

53 S 7 26 Novembre 1953 Le lac El Mellah Algérie

Tabarka et ses fonds transparents sur notre gauche ..ensuite un lac dont les eaux vertes brillent au soleil …c’ est le lac ou plutôt la lagune côtiére d el Melah en Algérie à une heure et demi de vol à l’ouest de Karouba Notre hydravion un Dornier le 53 S 7 glisse sur l eau du lac …un vrai miroir ,point privilégié où des milliers de canards sauvages ont trouvé un refuge de qualité et s ébattent en toute tranquillité attisant le regard de quelques passagers de notre hydravion qui regrettent amérement d’ avoir oublié leur fusil de chasse ..
Un village sur la rive…La profondeur est limitée ,mais nous avons trouvé l'endroit idéal pour amarrer notre avion dans un flot de verdure …ne parlons pas de notre mission considérée comme secréte!
Des enfants accourent et quelques habitants surpris se groupent sur le rivage
Notre équipage …Quelques noms me restent en mémoire ( voir photos ) Le pilote OE Duret ,Abiven le radio ,les mecaniciens Le Barbenchon et Lagacy et quelques autres dont j ai oublié le nom …( le mécanicien le Barbenchon homme tranquille et plein d expérience sera victime du crash du noroit avec 6 autres membres d’équipage )
Nous décidons de haler notre hydravion aidé par quelques habitants et sans effort particulier nous jetons l’ancre à quelques métres de la rive Tout a été prévu m^me le casse croute
Etonnés de notre incursion dans leur vie de tous les jours ,les habitants de ce petit village algérien nous observent avec surprise mais finalement je crois savoir que n la base aéro de Karouba nous a conseillé ne pas rester dans les lieux pour des raisons de sécurité Les canards peuvent donc dormir tranquille …Nous quittons les lieux …..
Les photos devraient suivre Quelques unes sont malheureusement sous exposées ;
avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Mer 20 Aoû - 3:24

avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Jeu 21 Aoû - 13:29

avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Jeu 21 Aoû - 13:41

avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Sam 23 Aoû - 7:06

avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Sam 23 Aoû - 7:58

avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Sam 23 Aoû - 8:11

avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par Serge BAVOUX le Sam 23 Aoû - 8:49

Continues CH, et si tu peux mettre des noms ce sera encore mieux!





Salut et fraternité !
avatar
cornevin-hayton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89

Re: ESCADRILLE 53 S

Message par cornevin-hayton le Dim 24 Aoû - 9:22


    La date/heure actuelle est Lun 22 Jan - 12:49