Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 713839 messages dans 14024 sujets

Nous avons 14387 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est MAYDAY16

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Aujourd'hui à 10:32

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Aujourd'hui à 10:15

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par framery Aujourd'hui à 10:08

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 09:18

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 08:34

» [ Histoire et histoires ] LODUSKY MCCOWEN
par GUILLO Aujourd'hui à 07:59

» LA CHARENTE (PRE)
par laurent jean-louis Aujourd'hui à 06:16

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par BACHELIER Hier à 22:47

» [ Divers - Les classiques ] Accident du Sous-marin FLORE
par CLOCLO 66 Hier à 21:39

» RUBIS (SNA)
par Bureaumachine busset Hier à 21:13

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Hier à 13:47

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par mjrl83 Hier à 10:42

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par séité Hier à 08:07

» FORCES MARITIMES DU RHIN
par FLN-IA5 Hier à 06:29

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018, 22:04

» DIRECTION DU PORT TOULON
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018, 22:03

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par marsouin Lun 17 Sep 2018, 21:35

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018, 17:51

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par Smpacha Lun 17 Sep 2018, 17:26

» [ Blog visiteurs ] recherche d'un ancien marin
par Invité Lun 17 Sep 2018, 14:52

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par POMIE Lun 17 Sep 2018, 14:14

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Pétunia Lun 17 Sep 2018, 13:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Xavier MONEL Lun 17 Sep 2018, 10:47

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018, 08:56

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par 3eme ligne Dim 16 Sep 2018, 20:12

» LE BORDELAIS (ER)
par Bureaumachine busset Dim 16 Sep 2018, 20:04

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 16 Sep 2018, 17:55

» La spécialité de Radio
par J-C Laffrat Dim 16 Sep 2018, 14:15

» [ Histoire et histoires ] UN PARI STUPIDE
par garrigues gilbert Dim 16 Sep 2018, 10:55

» [ Recherches de camarades ] Avis de recherche mousses promo 78]
par etchemaite Dim 16 Sep 2018, 10:49

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 14 Sep 2018, 23:18

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Ven 14 Sep 2018, 22:32

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Sealex83 Ven 14 Sep 2018, 21:37

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par marsouin Ven 14 Sep 2018, 21:15

» ALINDIEN
par Jean-Marie41 Ven 14 Sep 2018, 19:51

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Ven 14 Sep 2018, 18:11

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Ven 14 Sep 2018, 14:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de l'Ajonc
par centime44 Ven 14 Sep 2018, 13:32

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par salonais Ven 14 Sep 2018, 08:55

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par VENDEEN69 Ven 14 Sep 2018, 08:50

» CASSARD (FRÉGATE)
par dan83143 Jeu 13 Sep 2018, 22:44

» [ Recherches de camarades ] BDC/PH TRIEUX campagne Tahiti 1981/1982
par PPIERRE Jeu 13 Sep 2018, 21:03

» PAPA BOSCO par Joëlle sa fille
par Roger Tanguy Jeu 13 Sep 2018, 20:22

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Jeu 13 Sep 2018, 18:52

» FLOTTILLE 22 F
par ranchet Jeu 13 Sep 2018, 18:32

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018, 18:26

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018, 18:15

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par titagramme Mer 12 Sep 2018, 17:30

» L'AGENAIS (ER)
par POMIE Mer 12 Sep 2018, 16:03

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos du daphné 1929 1930
par Invité Mer 12 Sep 2018, 15:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mer 12 Sep 2018, 13:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par Sealex83 Mer 12 Sep 2018, 12:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Argens 67/68
par joel.ollivier Mer 12 Sep 2018, 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du SNLE Foudroyant rouge 2P11 à2P19
par cucujean88 Mar 11 Sep 2018, 21:51

» MEUSE (PR)
par COLLEMANT Dominique Mar 11 Sep 2018, 21:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BH La Boussole 64/65
par Momo Mar 11 Sep 2018, 18:46

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Mar 11 Sep 2018, 16:54

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père
par centime44 Mar 11 Sep 2018, 13:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par toutouss085 Mar 11 Sep 2018, 13:01

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Dives de 65/66
par joel.ollivier Mar 11 Sep 2018, 10:27

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par LEBRIS Mar 11 Sep 2018, 10:07

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE CDT BORY campagne Djibouti 86/87
par PPIERRE Mar 11 Sep 2018, 09:56

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Brest mai 68
par Sylvain Mar 11 Sep 2018, 00:31

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par Jean-Léon Lun 10 Sep 2018, 12:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Lun 10 Sep 2018, 09:21

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 09 Sep 2018, 19:52

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 09 Sep 2018, 18:50

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Franjacq Dim 09 Sep 2018, 14:32

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Joël Chandelier Dim 09 Sep 2018, 11:49

» [ Blog visiteurs ] Je recherche mon oncle RAYMOND NENERT
par Momo Dim 09 Sep 2018, 10:13

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jean-Léon Sam 08 Sep 2018, 00:34

» VAR (BCR)
par COLLEMANT Dominique Ven 07 Sep 2018, 23:37

» [Les anciens avions de l'aéro] Le Vickers Supermarine Sea Otter
par Bureaumachine busset Ven 07 Sep 2018, 21:32

» LA COMBATTANTE (PC)
par marsouin Ven 07 Sep 2018, 17:25

» [ Recherches de camarades ] Recherche PM DELIGNE atelier 57mm du 1Colbert
par THOMAS HENRY Ven 07 Sep 2018, 16:50

» LCT L9098
par GYURISS Ven 07 Sep 2018, 10:17

» FLORE (SM) - Tome 2
par guena29 Ven 07 Sep 2018, 09:21

» ESCADRILLE 4 S
par ranchet Jeu 06 Sep 2018, 19:42

» [Associations anciens marins] C.H.A.N.-Nîmes (Conservatoire Historique de l'Aéronavale-Nîmes)
par guilloux Mer 05 Sep 2018, 18:19

» CDT BOURDAIS (AE)
par Max Péron Mar 04 Sep 2018, 22:00

» AMIRAL CHARNER (AE)
par TRIGRAMME VDB Mar 04 Sep 2018, 19:36

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mar 04 Sep 2018, 00:42

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par TUR2 Lun 03 Sep 2018, 21:38

» DUPERRE (EE)
par Bureaumachine busset Lun 03 Sep 2018, 20:26

» [LES B.A.N.] LARTIGUE (ALGÉRIE)
par J-C Laffrat Lun 03 Sep 2018, 15:44

» [Divers E.A.M.F.] Promotion Guepratte (Sept 1973)
par RIERA Joel Lun 03 Sep 2018, 06:55

» [ Recherches de camarades ]recherche les camarades dans la photo jointe
par Jacques Dim 02 Sep 2018, 17:55

» FULMAR P740
par TECTAM Sam 01 Sep 2018, 20:41

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par LES BORMETTES Sam 01 Sep 2018, 18:10

» Pétrolier ravitailleur la baïse
par douzef Sam 01 Sep 2018, 16:46

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades sur l'escorteur EE D'Estrée de 12/81 à 11/82
par christian31 Ven 31 Aoû 2018, 22:49

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par Jean-Marie41 Ven 31 Aoû 2018, 20:00

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par Bureaumachine busset Ven 31 Aoû 2018, 19:32

» Flottille 35 F
par Jean-Marie41 Ven 31 Aoû 2018, 18:48

» PRAIRIAL (FS)
par Michel Roux Ven 31 Aoû 2018, 10:00

» [ Marine à voile ] LA RECOUVRANCE A BARFLEUR
par COLLEMANT Dominique Jeu 30 Aoû 2018, 23:29

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Léon Mer 29 Aoû 2018, 23:09

» [Histoire et histoires] LES HISTOIRES DE BONNERUE
par PAUGAM herve Mer 29 Aoû 2018, 08:49

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par Nenesse Mar 28 Aoû 2018, 23:48

DERNIERS SUJETS


[LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Partagez
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

[LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par J-C Laffrat le Lun 03 Aoû 2009, 15:09

Au sujet de Port Lyautey

Voilà ce que je propose aux administrateurs comme première contribution pour démarrer un sujet sur cette base.

Contribution pour Port Lyautey

Elle ne sera pas très étoffée car je n’ai jamais été affecté à Port Lyautey, mais j’y suis venu plusieurs fois entre 1952 et 1955 pour effectuer des heures de vol à l’époque ou j’étais basé à Casablanca.

Il faut se rappeler que depuis le débarquement américain de 1942, nous avions cessé d’être les patrons de la base, notre souveraineté n’a été rétablie qu’en janvier 1948 .
C’était de pur forme car les Américains restaient présents et disposaient d’importants moyens.

Au début des années 50 il n’y avait toujours qu’un seul hangar, partagé en deux parties égales,
L’Aéronavale d’un côté et l’US Navy de l’autre.

Malgré la disproportion des moyens cela ne se passait pas trop mal, mais nous n’avions à ce moment que des Well et des Goëland et eux des Neptune des Mercator et des chasseurs à réaction comme les Panther et les Banshee, plus une flopée d’appareils de transport C47, C54.
Impossible de rivaliser.

La base vie était située sur la colline, les Yankees se déplaçaient en bus, au début nous avions le droit de les emprunter pour remonter du hangar, mais la hiérarchie décidait souvent de faire remonter les subalternes en colonne par deux.

Il n’empêche que nous forcions leur admiration quand, après avoir vu rafistoler un Well dans le hangar, celui-ci décollait impeccablement devant leurs yeux médusés.
Mais les Lancaster arrivèrent, encore de quoi susciter leur curiosité, car bien que neufs, c’étaient tout de même des avion vétérans de la Seconde guerre mondiale.

En juin 52 j’ai effectué quelques vols sur le Lanc 2F4, le LV Leclercq Aubreton était alors Officier des vols de la 2F.

A cette époque les Américains envoyaient leur personnel en détente sur leur base de Naples par DC4, ce qui fut proposé au commandement français mais refusé en vertu d’une fierté nationale bien mal placée, certains pingouins auraient été sûrement contents de l’occasion.

C’est à peu près tout ce dont je me souviens sur Port Lyautey, à qui le tour ?




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
CARRET
MATELOT
MATELOT

Age : 81
Mécanicien équipage

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par CARRET le Lun 03 Aoû 2009, 15:49

Bravo Caodai ...Clair et consistant , ton exposé !



avatar
Invité
Invité

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Invité le Lun 03 Aoû 2009, 15:58

Pour Port_Lyautey j'y été affecté (57S) en 1960/61 mais je préfère répondre aux questions ,alors si le coeur vous en dit A+
avatar
le gall
QM 2
QM 2

Age : 82
Electricien équipage

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par le gall le Lun 03 Aoû 2009, 22:12

Pour les ADMINISTRATEURS.

BAN PORT LYAUTEY

au souhait de beaucoup d'entre nous ( les plus anciens de l'aéro) il se trouve que la BAN PORT LYAUTEY à été oubliée dans la liste . Je pense qu'il serait
souhaitable d'ouvrir un nouveau chapitre
En effet comme le dit CAODAI cette base à eu un grand rôle pour les SURMARS" depuis 1942 y compris pour l'US NAVY , elle a une histoire pas comme les autres.
En vous remerciant ,
avatar
Duluc
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 78
Transfiliste équipage NON

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Duluc le Lun 10 Aoû 2009, 15:50

Sartor salut
60/61 j'ai joue contre port lyautey je jouai talonneur je me rappelle que le dernier match que vous etiez venus faire a Agadir votre avion avait du tourner au dessus de la base durant plus d'une heure et comment s'appelait le grans saco je vais esayer de retouver une photo de l'equipe d'agadir
Salut
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par J-C Laffrat le Mar 18 Aoû 2009, 18:31

Pour Serge Poeuf

Je ne me souviens pas de cette bien belle carte, mais je me demande si ce n'est pas le célébre Lansonneur dit Marquis de Porspoder, qui en est à l'origine, car au début des liaisons sur Dakar je sais qu'il descendait cette route à l"estime" avec son JU52.

Encore quelques détails oubliés de l’année 50
Les visites du Martin Mercator

Plusieurs fois dans l’année les Américains de Port Lyautey ont eu la bonne idée de venir faire des exercices de décollages courts avec leur P4M1-Q Mercator, cet avion un peu plus gros qu’un P2V6 était équipé avec deux Pratt &Whitney de 3250 HP et de deux turbojet Allison J33 dans les nacelles moteurs .
Sa venue attirait toujours les curieux qui pouvaient être présents à ce moment-là, ça sentait la puissance, l’appareil s’arrachait littéralement du sol à mi piste presque toujours à la hauteur du PC OPS, de quoi saliver …. Il faisaient plusieurs décollages successifs, et même des fois des tentatives de départ qui s’éternisaient, tellement ils étaient bien soignés au Carré avec piscine et bar pour rafraîchir l’extérieur et l’intérieur…Le Cdt Clavel en personne veillait à ce qu’ils ne manquent de rien.
Dans ces mémoires, mon copain Jacques Sinquin fait aussi état de la venue d’un Mercator en 1952 pendant son cours de volant. L’US Navy préféra tout de même le P2V6 à cet appareil qui resta expérimental.





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
le gall
QM 2
QM 2

Age : 82
Electricien équipage

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par le gall le Jeu 20 Aoû 2009, 18:31

Ma première pensée va à mon frère qui a passer à la BAN port LYAUTEY de 1940 à 1945, ça n'a pas était toujours rose pour lui.
Cette base s'appelle aussi KENITRA.

A CAODAI d'ouvrir le bal.
avatar
douzef
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 45
Électricien

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par douzef le Jeu 20 Aoû 2009, 19:11

Bonsoir,
L'insigne de la BAN.



Amitiés.
Douzef





avatar
Moana
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Electromécanicien

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Moana le Jeu 20 Aoû 2009, 21:52

Bonsoir.
Ah ! enfin...! on y arrive à cette BAN de Port-Lyautey (Ville de Kénitra, au Maroc)
Pour ma part j'y ai été affecté en 1960 (Flottille 23F sur Neptune P2V7).
Depuis 1944, les Américains y stationnaient eux aussi.
Je possède quelques photos de l'époque (notamment celles des avions) et il faudrait que je les retrouve, les scanne et les mette en ligne. Mais je ne sais pas si c'est pareil pour vous, mais moi avec ces chaleurs je ne me sent aucun courage !



avatar
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 69
Timonier équipage NON

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par † Fanch 56 le Jeu 20 Aoû 2009, 22:18

Ben.........bois de l'eau.........et mouille tes bras................





LINUX MINT
On ne dit jamais assez à ceux qu'on aime...........qu'on les aime. (Louis Chédid)
Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
Moana
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Electromécanicien

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Moana le Jeu 20 Aoû 2009, 22:42

Allez !
Voici une vue aérienne sur laquelle j'ai rajouté mes commentaires.


Une autre vue aérienne que je viens d'annoter également.
Cette vue m'a été envoyé par courriel, par l'un de mes anciens copains de l'époque (copain que j'ai retrouvé l'an dernier lors du congrés de l'ARDHAN à Nîmes, après 48 ans....)
Remarquer les méandres de l'oued Sébou...

avatar
Moana
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Electromécanicien

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Moana le Ven 21 Aoû 2009, 13:46

Bonjour.
Par curiosité je suis allé voir sur Google, ce qu'il était advenu de notre ancienne BAN.
Beaucoup de modifications .....
avatar
Moana
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Electromécanicien

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Moana le Sam 22 Aoû 2009, 15:44

Bonjour.
Une vue de l'un de nos P2V, prise à Port Lyautey.
A l'origine (et comme vous pouvez en juger sur la photo) la "toiture" était blanche. Ce blanc était soit-disant destiné à protéger plus ou moins de la chaleur. Disons que les avions étaient tropicalisés.
Lorsque nous avons été rapatriés sur Lann-bihoué en janvier 61, je me souviens que les personnels des 24 et 25F (qui eux possédaient des P2V7 à toit gris, nous avaient surnommés "les blancs".
Ayant été muté peu de temps après pour la BAN Lartigue, je n'ai pas suivi l'évolution de la décoration de ces avions (je pense que celà a dû être modifié au fur et à mesure des révisions générales), mais j'ai retrouvé mes anciens avions sur la base d'Hao en 1968 en Polynésie, cette fois là avec le toit de couleur identique au fuselage.
avatar
COUSYN
OFFICIER DES ÉQUIPAGES DE 2EME CLASSE
OFFICIER DES ÉQUIPAGES DE 2EME CLASSE

Age : 83

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par COUSYN le Sam 22 Aoû 2009, 16:49

En novembre 1960, la 57S venant de Khouribga a été affectée à Port-Lyautey. Nous avions encore quelques Hellcat F6F, les SNJ et Harvard, les Fougas, les Vampires et les F4U7 Corsair. Les P2V7 de la 23F ont du quitter Port-Lyautey trés peu de temps aprés notre arrivée parceque je n'ai aucun souvenir de leur présence.
La base était trés sympa. Par rapport à Khouribga, nous avions au moins la proximité de la mer. Trés bonnes relations avec les Américains, un peu époustouflés de nous voir continuer à chevaucher nos vieux Hellcat...nos SNJ et nos Corsair !
avatar
Moana
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Electromécanicien

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Moana le Sam 22 Aoû 2009, 17:45

Je me souviens très bien de l'arrivée de la 57S. Alors que nous étions encore là pour 2 ou 3 mois, ses avions ont occupé l'autre moitié du hangar.
Je revois encore dans ma tête l'image des F4U7 qui partaient en groupe de 4 en direction de la piste d'envol.
Il me semble que j'ai quelques photos qui traînent de quelques différents avions de la 57 à cette époque. Faudrait que je fouille...

Allez zou !
2 Corsair F4U7 de la 57S. Si ma mémoire ne me joue pas des tours, cette photo je l'avais prise en décembre 60.



Un Vampire en fâcheuse posture, cette photo m'a été envoyée dernièrement par un ancien copain...



Toujours de la même source, un SNJ.



Ce sera tout pour aujourd'hui !



avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par J-C Laffrat le Lun 24 Aoû 2009, 14:12

Bonjour Le Gall,

Grâce à toi le sujet sur PL a enfin été ouvert, tu parles de la présence de ton frère pendant les années sombres, as-tu quelques éléments , récits ou photos parmi ses souvenirs personnels, la période est riche d'évènements, les escadrilles du temps de Vichy, les Glenn, les Dewoitine 520, puis le débarquement de 42, l'arrivée des Américains sur la base, etc... Ce serait formidable pour les anciens.

Amicalement

CAODAI




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Moana
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Electromécanicien

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Moana le Lun 24 Aoû 2009, 15:01

Bonjour à tous.
Durant la période dite de Vichy, la BAN a notamment abrité 2 escadrilles de bombardement sur Glenn Martin 167F : les 2B et 3B.
Ces 2 formations y ont stationné de mai à novembre 1941 et de juin à novembre 1942.
Voici leurs insignes métalliques réalisés par la maison Augis de Lyon durant cette période.
Pour la petite histoire : Le commandant de la 2B, le LV de Commines de Marsily, qui m'avait fourni pas mal de renseignements sur son escadrille, m'avait dit que l'insigne métallique de la 2B avait été commandé au fabricant Augis, un peu avant le débarquement allié en Afrique du nord. Par la suite (du fait de la scission entre la métropole et l'AFN) ces insignes n'avaient pû être livrés et étaient restés jusqu'en 1944 chez Augis. Ils furent livrés à la fin des hostilités, mais l'escadrille était alors dissoute.... Il en est résulté que l'ancien commandant avait reçu par la suite tout le stock (soit 100 à 200 exemplaires) et qu'il les avait redistribués à certains membres de l'ex escadrille (lorsqu'il avait pû les retrouver). Il m'en avait offert 2 (l'exemplaire que je viens de scanner provient de ce don).

avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par J-C Laffrat le Lun 24 Aoû 2009, 16:55

Bonjour à tous,

Ces insignes et leur histoire sont particulièrement intéressants, c'était un peu à ce genre d'information que je pensais en posant ma question à Le Gall.

Pour ce qui est des combats de 1942, tout le monde peut se référer aux sites sur l'Opération Torch, disons tout de même que du fait de sa résistance aux assaillants, l'Aéro à subi des pertes extrêmement sévères, réduisant les possibilités opérationnelles des 2B et 3B à néant, ainsi que celles de la 1AC, ses Dewoitine étant presque tous détruits au sol.

Les témoignages des marins présents à Port Lyautey jusqu'à la main mise des Américains sur la base sont quand même assez rares et méritent d'être connus.

Qui sait, les boites à souvenirs vont peut-être s'ouvrir et réserver de bonnes surprises.

- En plus de l’épisode du fabricant, les deux beaux insignes de Moana ont aussi une histoire africaine.

Pour la 2B - Gazelle de Tindouf

En souvenir des escales à Tindouf effectuées pour la traversée du Sahara au cours de la présence à Dakar de la 2B en 1940, la tête de gazelle est dessinée par l’EV Combier, elle est inspirée par les parties de chasse à la gazelle autour du terrain.
Elle est peinte sur le nez des Martin 167A3 lors de leur retour à Port Lyautey en mai 1941.

Pour la 3B - Croissant et étoile chérifienne imbriquée

Héritière de l’insigne de la 5B2 qui rappelle la campagne du Rif de 1927, croissant de lune et étoile à six branches, puis à cinq branches à partir de 1937, l’insigne du croissant et de l’étoile chérifienne imbriquée sont peints sur le nez des Martin 167A3 à partir du mois d’août 1940.

- Pour Port Lyautey les pertes recensées lors des combats du 8 novembre 1942 s'élèvent à neuf Martin 167A3 de la 3F et un Dewoitine 52O de la 1AC abattus par la chasse américaine et un Martin 167A3 détruit au sol à Sidi Yaya.

Onze victimes furent à déplorer, dont le CC Mathon Cdt la 3F, le LV Legris de La Salle cdt la 2B et le LV Hardy cdt la 3B.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Moana
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Electromécanicien

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Moana le Lun 24 Aoû 2009, 23:34

Voici l'épilogue de cette affaire que j'ai écris sur un autre site du web....

"Cette journée du 8 novembre a coûté cher à la flottille 3F*, qui a perdu son commandant (le CC Mathon), son adjoint le LV Billioque, le commandant de la 2B (le LV Legris de la Salle), le commandant de la 3B (le LV Hardy), auxquels il faut ajouter le LV Jumere, 3 officiers-mariniers, 2 quartiers-maîtres. Quatre appareils ont été détruits en vol, et trois au sol sur les 9 qui ont participé aux opérations. »

*La flottille 3F regroupait les escadrilles 2B et 3B.



avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par J-C Laffrat le Mar 25 Aoû 2009, 10:26

Exact le nombre de Martin 167A3 détruits est de huit et non de neuf.

Toutefois, en plus des chefs de bord,il convient de citer les noms de tous les disparus ce jour là :

Pour la 3F : Belu Jean MT RADBO, Favre Samuel QM RADBO, Le Bivic Victor Mt PILAV, Pradines Pierre QM Mecbo, Sorbier Joseph Mt RADBO.

Pour la 1AC : Folliot Albert LV PILAV sur Dewoitine 520




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
CARRET
MATELOT
MATELOT

Age : 81
Mécanicien équipage

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par CARRET le Mar 25 Aoû 2009, 11:05

Impressionnants , émouvants , ces témoignages qui justifient a eux seuls , s'il en etait besoin ,l'existence du site . Merci de nous faire profiter de ces souvenirs riches en détails et anecdotes et pour la memoire des frêres d'arme qui ont fait le sacrifice de leur vie .
Merci et amicalement a tous.
René CARRET (Un EVDA de 18 ans en 1955)



avatar
le gall
QM 2
QM 2

Age : 82
Electricien équipage

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par le gall le Mar 25 Aoû 2009, 12:04

Bonjour à tous,
J'ai bien lu vos messages sur Port-Lyautey avec attention, j'en suis évidemment intéressée par la présence de mon frère (maintenant décédé) dans les années sombres 1940-1945.

Ils s'est engagé en 1938 il était mécanicien moteur (Rochefort).
Son affectation était LANVEOC Poulmic jusqu’à la débâcle de juin 40 qu'il a évacué avec les autres vers le Maroc, pour venir à Port-Lyautey pour une durée de 5 ans .

Il faut rappeler (pour les jeunes) que la marine était vichyste comme DARLAN leur grand patron.
Les FNFL étaient peu nombreux, et Mers el-Kébir n'a pas amélioré les rapports.
Le climat était le même dans l'aéro.
Puis survient le débarquement en Algérie et au Maroc, guerre avec les américains, dont J-C Laffrat et Moana viennent de donner les détails.
La bataille qui s'en est suivi l'avait marqué, et pour longtemps, il n'aimait pas qu'on lui en parle.

Puis la situation se retourne, les américains arrivent sur la base, maintenant alliés et mon frère a travaillé pour les américains pour pouvoir bouffer, en effet ça était un problème permanent en France aussi.
Qu'est qu'il a fait ?
Entretien des avions ?
Autres corvées ?
La hiérarchie fermait elle les yeux ?

Il a travaillé sur les Martin, puis sur les Catalina, mais de quelle flottille ?
Il est devenu Mitrailleur, a fait beaucoup de SURMAR en atlantique devant le Maroc et l'Espagne à la recherche des sous marins allemand.
Il est devenu mécanicien volant.
Il a aussi connu les BLOCH (bizarre ?) il aimait beaucoup cet avion (voir Nota).

Dans ma famille on ne recevait plus de nouvelles, seulement des cartes, comme les cartes inter zones nord et sud donc des nouvelles brèves et évidemment incomplète, c'était la guerre.

Il a était nommé SM le jour de sa libération c'était en juillet 45.
J'ai vu quelques photos, surtout des Catalina alignés, sur lesquels il volait.

Nota :
Il avait fait une maquette de ce BLOCH en alu, issue de fonderie, donc en série que les marins de Port-Lyautey polissaient pour occupé leur temps libres.



avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par J-C Laffrat le Mar 25 Aoû 2009, 13:43

Bonjour Le Gall

Le témoignage concernant ton frère est extrèmement intéressant, bien peu de témoins sont encore là pour évoquer cette période.

Il à forcémement travaillé sur les Martin avant l'arrivée des Américains, car les rescapés de la 3F ont quitté tout de suite la base pour Agadir.

A-t-il travaillé sur les Catalina américains, ce n'est pas sûr, je vais me renseigner pour savoir si l'équipe de Français restée en place à ce moment là était utilisée par l'US Navy.

Pour la suite il à pu faire partie du premier personnel désigné pour les Catalina de la 8FE, la 6FE étant composée uniquement de personnel FNFL.

En 1945,si il est photographié avec des Catalina, il devait voler à la 8FE, car la 6FE était passée sur PV1 Ventura.

Sa transformation en Mitrailleur, puis en Mécanicien volant est sans doute un cas d'espèce, il a pu faire ces cours là à Agadir ou l'Ecole du personnel volant fonctionnait à l'époque, car j'ai cherché à le retrouver dans des listes de personnel qui sont partis aux USA, mais je ne l'ai pas trouvé.

Si tu pouvais retrouver un macaron ou tout au moins le numéro, cela permettrait de le localiser.

Amicalement.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Moana
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Electromécanicien

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par Moana le Mar 25 Aoû 2009, 14:02

Voici (vu du côté de la 2B) le déroulement de l'attaque américaine sur Port Lyautey.
Nota : cet entrefilet qui fait partie d'un historique (allant de 1940 à 1944) a été écrit par un témoin de l'époque, qui me l'avait ensuite confié, il y a une trentaine d'années.

Spoiler:
« Le 8 novembre 1942, un dimanche, vers 3 heures du matin l’alerte est donnée à la base de Port-Lyautey : les troupes anglo-américaines opèrent un débarquement en AFN ; on n’a guère de détails, sinon que le débarquement a déjà commencé en Algérie et qu’on s’attend à une opération identique sur les côtes marocains.
La réaction est imminente : branlebas pour tout le personnel présent, rappel de tous les permissionnaires en ville, ordre de sortir les appareils du hangar et de compléter les pleins, mise à poste des groupes de défense de la base.
Vers 4 heures on commence à pousser les avions hors du hangar et à faire les pleins.
Vers 5 heures, ordre du commandant 3F de hisser les bombes, de compléter les armements, de tenir les équipages parés.
Ces mouvements s’effectuent très lentement pour les raisons suivantes :
- Interruption du courant électrique vers 5 heures, nuit noire, manque presque total de moyens d’éclairage de secours.
- Absence de nombreux permissionnaires qui n’ont pas encore rallié.
- La presque totalité des non-volants présents, arme un groupe de combat (2 mitrailleuses et 2 fusils mitrailleurs).
Pourtant il faut faire vite car l’aube approche et on entend déjà une violente canonnade dont les lueurs sont visibles au dessus de Mehedya (plage non loin de Port Lyautey) où le débarquement a déjà commencé.
Dès l’aube, les chasseurs de la 1F décollent et commencent à attaquer à la mitrailleuse et au canon les chalands de débarquement.
Ils nous déclarent à leur retour que de nombreux bâtiments de guerre ou de transport sont visibles le long de la côte.
Le lever du jour et la réduction du groupe de combat à 8 hommes de la 2B, permettent d’accélérer la préparation des avions.
A 7h40, le 2B1 (LV Cambon, SM Roujon, QM Ancergues et Seurr) équipé en réservoir supplémentaire décolle pour une mission d’exploration le long de la côte entre la frontière espagnole et le Mazagan.
Il reste à la 2B :
- Le 2B2 (LV Legris, Mtre Bézard, Mtre Sorbier).
- Le 2B3 (LV Nicolle, IM Thenin, SM Tretout, QM Lebreton).
- Le 2B4 (EV Legoascoz, Mtre Buhot-Launay, PM Fritsh, SM Marchesseau)
- Le 2B5 (LV Commines, SM Gouraud, SM Wartelle).
- Le 2B6 (EV Combier, Mtre Leborgne) se trouve à Agadir en compagnie d’un appareil de la 3B.
A 8h30 enfin, les avions sont parés, bombes et armement en place.
A 8h40, ordre du commandant 3F de mettre en route les avions pour effectuer une mission de bombardement sur les bâtiments de guerre devant Mehedya.
Attaque simultanée en piqué de tous les avions suivant le thème habituel.
Objectif au choix des chefs de bord.
Les appareils rallieront ensuite le terrain auxiliaire de Sidi-Yaya (à 2O km dans l’est de Port-Lyautey.
A 9 heures, les 8 appareils disponibles de la 3F (le 3F, quatre de la 2B, trois de la 3B) sont rassemblés à l’origine de la piste de décollage nord-sud, parés à décoller.
A ce moment, les équipages aperçoivent de nombreux avions venant du sud, des ennemis évidemment.
Il faut faire vite pour décoller, d’autant plus que nous n’avons aucune chasse amie en l’air.
Le décollage commence, un à un, sur la piste de 30 mètres de large ; tout se passe parfaitement, comme à l’exercice, mais les derniers avions, ceux de la 3B, décollent au milieu des bombes qui commencent à tomber.
Les chasseurs ennemis (des Grumman-Martlett américains) attendent les malheureux Glenn-Martin et les attaquent à tour de rôle, au fur et à mesure des décollages.
Le 3F (CC Mathon, LV Billioque, Mtre Bedu et QM Pradines) décollé le premier est presque aussitôt attaqué : on voit une explosion sur le fuseau moteur droit, puis l’appareil est perdu de vue, vraisemblablement réfugié dans les nuages très bas.
On ne connaitra jamais exactement le sort de cet avion.
Ce n’est que quelques semaines plus tard qu’on retrouvera sur la plage au nord de l’embouchure du Sébou, le corps du CC Mathon, puis peu après celui du QM Pradines et quelques débris identifiables de l’appareil.
Le 2B2, décollé second, est attaqué aussitôt après par 2 chasseurs ; en feu, il vire à gauche, pique, redresse très près du sol, remonte en chandelle à 200 mètres.
L’équipage saute en parachute, l’avion explose en l’air puis s’écrase au sol où il continue de brûler.
Le 2B3 et le 2B5 qui cherchaient à rallier leur commandant, se dérobent alors en rase-mottes vers l’Est poursuivis un moment par des chasseurs ennemis, heureusement plus lents qu’eux.
Le 3, tiré de loin n’est pas touché, le 5 n’est pas rattrapé.
Par contre le 2B4 qui décollait dernier de l’escadrille n’a pas pu se dérober assez vite et est sévèrement touché mais ne prend pas feu.
Les avions de la 3B attaqués à leur tour s’en tirent plus ou moins heureusement.
Pendant plus d’un quart d’heure, les appareils tournent à très basse altitude au dessus de la forêt de la Mamora, espérant que les chasseurs ennemis vont se retirer ou que les amis (dont on est sans nouvelles) vont venir apporter leur protection indispensable pour l’exécution de la mission de bombardement ordonnée, car dès qu’un Glenn tente de s’approcher du secteur Port-Lyautey-Mehedya, il se heurte aussitôt à un nombre important de chasseurs ennemis.
Toute tentative d’attaque dans ces conditions semble vouée à l’échec pour des appareils isolés et sans protection de chasse.
Or les chasseurs français ne paraissent toujours pas (on apprendra par la suite, qu’ils ont presque tous été détruits au sol à Port-Lyautey) ; aussi les Glenn vont-ils successivement se poser à Sidi-Yaya pour se regrouper et prendre des ordres.
Atterrissage entre 9h25 et 9h40 : Le 3 se pose normalement, le 5 s’embourbe en fin de course dans le sol très mou, les hélices labourent un peu le sol, mais l’appareil n’est pas avarié quoique profondément enlisé.
Le 4, très avarié (une vingtaine d’impacts ont coupé des commandes et surtout crevé et vidé le circuit hydraulique) se pose sur le ventre.
Un autre appareil qui tournait autour du terrain s’écrase au sol sans raison apparente, c’est le 3B-3 (LV Jumere). Le 3B2 (LV Simon) atterri le premier, a été très durement touché par les attaques ennemies et se répare tant bien que mal.
A 10heures, 05 le 2B1 atterrit, rentrant de mission menée avec beaucoup de courage et d’intelligence dans des conditions difficiles ; il a longé la côte de Larache à Mazagan à très basse altitude, au milieu de très nombreux bateaux ennemis, dans une DCA presque continuelle et souvent violente ; malgré quoi le LV Cambon a chiffré et expédié d’utiles messages de renseignements, tandis que Roujon attaquait à la mitrailleuse des chalands de débarquement et même un petit hydravion ennemi.
Le terrain de Sidi-Yaya détrempé par les pluies est très mauvais.
Le 2B3 en roulant au sol s’embourbe et en le dégageant, ses hélices heurtent un obstacle et sont avariées.
L’appareil devient indisponible.
Le 5 n’est toujours pas désembourbé faute de moyens.
Des véhicules de l’échelon roulant qui rallient, s’enlisent à leur tour ; des chasseurs de la 1F qui ont réussi à évacuer Port-Lyautey subissent le même sort à l’atterrissage.
Aussi l’ordre est donné de diriger sur Meknès tous les avions capables de décoller.
A 14 heures, le 2B2 décolle en même temps que le LV Simon et va à Meknès. Le LV Nicolle rallie Port-Lyautey en Nort-América et assure le convoyage, avec le QM Sarramiac de la 2B, d’un Glenn de la 3B à Mehnès.
A 15h30, le 2B5 enfin désembourbé, est amené au début de la piste prêt à décoller.
Comme le LV De Commines va mettre les moteurs en route, les chasseurs ennemis arrivent sur le terrain, tournent en rond quelques temps puis commencent à mitrailler les avions et véhicules qui s’y trouvent.
Le 2B5 ne décollera pas. Incendié un des premiers, il explose avec ses bombes.
Le 2B3 subit le même sort presque aussitôt après.
Seul le 2B4 posé sur le ventre n’est pas attaqué, mais il n’en vaut guère mieux.
Les équipages à l’abri sous les arbres en bordure du terrain, assistent impuissants à la destruction de leurs appareils.
Quand les Grumann s’en vont, il ne reste plus que quelques tas de ferraille en train de brûler.



avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)

Message par J-C Laffrat le Mar 25 Aoû 2009, 16:50

Le sujet sur Port Lyautey méritait vraiment d'être ouvert

Quel remarquable récit et surtout quelle bonne idée d'avoir conservé un tel document, cela rappelle la précision des journaux de marche tenus dans les unités de l'Armée de l'Air.

Pour la période qui suit, c'est à dire le gardiennage de nov 42 à oct 43, je n'ai pas grand'chose dans mes archives, mis à part les commandements successifs du CC Calmon et du CC Kervella, quel effectif à pu rester présent pendant cette courte période ? comprenait-t-il encore du personnel aéro ? sachant que celui des escadrilles avait suivi celles-ci à Agadir.

Voilà un bon sujet de recherche.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

    La date/heure actuelle est Mer 19 Sep 2018, 10:55