Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 690205 messages dans 13823 sujets

Nous avons 14318 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est boni

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Divers escorteurs rapides ] Livre sur les Rapides
par jym Aujourd'hui à 7:40

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par DTL Aujourd'hui à 7:36

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par DTL Aujourd'hui à 7:28

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Charly Aujourd'hui à 7:16

» [ Recherches de camarades ] CFM Hourtin décembre 65
par Jcem31 Aujourd'hui à 6:58

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par Momo Hier à 20:18

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par DTL Hier à 18:41

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par Jean-Marie41 Hier à 15:55

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Hier à 15:41

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Hier à 14:51

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par Roli64 Hier à 14:40

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur l'ELM DU Chayla de 82 à 86
par schwarzy Hier à 10:28

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Hier à 9:07

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC TOULON
par Charly Hier à 7:03

» [VOTRE PASSAGE AU C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par Charly Hier à 6:16

» [MARINS POMPIERS] Vedette des marins pompiers
par Charly Hier à 6:07

» [Les stations radios et télécommunication] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par fusible04 Sam 26 Mai - 22:25

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par JACQUEZ Sam 26 Mai - 20:25

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par VERNEYGérard84 Sam 26 Mai - 16:49

» BSM TOULON
par COLLEMANT Dominique Sam 26 Mai - 16:10

» SÉMAPHORE - PORT EN BESSIN (CALVADOS)
par COLLEMANT Dominique Sam 26 Mai - 16:03

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] Monuments aux morts originaux Français
par BEBERT 49 Sam 26 Mai - 12:13

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Sam 26 Mai - 7:37

» LA SAÔNE (PRE)
par philippe.aime Sam 26 Mai - 7:28

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par LA TOULINE Sam 26 Mai - 5:35

» TONNERRE (BPC)
par DUFFOND Serge Ven 25 Mai - 20:21

» [Campagne C.E.P. Mururoa] Anciens du SMSR
par Joël Chandelier Ven 25 Mai - 18:19

» LCT L9098
par jean-claude BAUD Ven 25 Mai - 15:19

» [ Recherches de camarades ] Monsieur Augustin
par Momo Ven 25 Mai - 9:47

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par J-L-14 Ven 25 Mai - 9:19

» [ Blog visiteurs ] Bateau l'Arromanches
par BIBI-13 Ven 25 Mai - 9:06

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Ven 25 Mai - 7:58

» FOCH (PA)
par Matelot 67 Ven 25 Mai - 7:15

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par Christian DIGUE Jeu 24 Mai - 21:20

» ESCADRILLE 2 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai - 19:26

» CAMÉLIA (DC)
par MANTELIN Jeu 24 Mai - 16:42

» ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par blebec Jeu 24 Mai - 16:34

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 24 Mai - 16:00

» Stage casque spécial Bidel
par COLIN JACQUES Jeu 24 Mai - 15:51

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Joël Chandelier Jeu 24 Mai - 12:44

» Bougainville (BTS)
par jobic Jeu 24 Mai - 11:54

» ESCADRILLE 56 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai - 9:08

» La spécialité de Radio
par DTL Jeu 24 Mai - 8:36

» GEORGES LEYGUES (Croiseur)
par chauvin Jeu 24 Mai - 8:31

» L'ALERTE (E.C.)
par LASSUS Bernard Jeu 24 Mai - 8:14

» LE LORRAIN (ER)
par prenat jean-claude Jeu 24 Mai - 8:02

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par COLLEMANT Dominique Mer 23 Mai - 20:59

» [ Les traditions dans la Marine ] Les diplômes de la Ligne
par chtitim59 Mer 23 Mai - 20:19

» DENTI (BEE)
par timoniersoum Mer 23 Mai - 18:40

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par larcher Mer 23 Mai - 18:14

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par f6eqn Mer 23 Mai - 16:58

» [ Blog visiteurs ] Maitre principal Daniel Barthe
par matelot80 Mer 23 Mai - 16:57

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Jean-Marie41 Mer 23 Mai - 16:40

» RANCE (BSL)
par MESLET Mer 23 Mai - 15:44

» [Divers écoles de spécialité] Les Arpètes- avant EAMF
par Didier Moreaux Mar 22 Mai - 14:05

» BERRY (TRANSPORT-RAVITAILLEUR)
par séité Mar 22 Mai - 11:41

» [Vieilles paperasses] Brevet militaire
par Joël Chandelier Mar 22 Mai - 7:34

» MISTRAL (BPC)
par timoniersoum Mar 22 Mai - 6:54

» [Opérations diverses] Mission Saphir octobre 74
par KLETKE Mar 22 Mai - 3:57

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par JACQUEZ Lun 21 Mai - 18:36

» ACANTHE (DC)
par MANTELIN Lun 21 Mai - 18:21

» Neptune P2V6/P2V7 en Algérie (BPAN Lartigue)
par J-C Laffrat Lun 21 Mai - 17:51

» LARTIGUE (ALGÉRIE)
par Beziers la Fosse Lun 21 Mai - 17:06

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par larcher Lun 21 Mai - 16:53

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades CFM Hourtin mars 68 à mai 69
par kroenig Lun 21 Mai - 16:49

» [ Recherches de camarades ] anciens collègues de cours ou d'affectation infirmier marine de 1980 à 1999
par THOMAS HENRY Lun 21 Mai - 16:34

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par fage03 Lun 21 Mai - 16:06

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par gégé Lun 21 Mai - 14:49

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Didier Moreaux Lun 21 Mai - 11:51

» [ VOS ESCALES ] Mes escales sur une carte du monde
par Joël Chandelier Lun 21 Mai - 7:20

» DUGNY LE BOURGET (B.A.N)
par alcx Lun 21 Mai - 1:57

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Quifille Dim 20 Mai - 18:15

» CAPRICORNE (CM)
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai - 16:54

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai - 16:36

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades B.A.N. ISTRES 64 à 66
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai - 15:49

» [ Recherches de camarades ] Louis Surget dans la Marine de 1949 à 1952
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai - 15:20

» CAPELLA
par vahine50 Dim 20 Mai - 15:12

» COMMANDANT DUCUING (AVISO)
par Bureaumachine busset Dim 20 Mai - 14:58

» LYRE (CM)
par timoniersoum Dim 20 Mai - 14:22

» [ Recherches de camarades ] recherche Daniel VIGNES (ELBOR)
par TOURBEZ Sam 19 Mai - 16:22

» [ Recherches de camarades ] Salün, école de Gendarmerie à Chaumont
par TOURBEZ Sam 19 Mai - 15:47

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - ST MANDRIER
par DQN78 Sam 19 Mai - 7:27

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 19 Mai - 6:37

» FLOTTILLE 9 F
par didiboy31 Ven 18 Mai - 16:26

» [ VOS ESCALES ] Dubaï
par COLLEMANT Dominique Ven 18 Mai - 16:16

» [Escale] SINGAPOUR
par titus56 Ven 18 Mai - 15:11

» [ VOS ESCALES ] ABU-DHABI
par titus56 Ven 18 Mai - 14:30

» [ VOS ESCALES ] Escale à BOMBAY pendants SAPHIR
par titus56 Ven 18 Mai - 14:12

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par DQN78 Ven 18 Mai - 14:05

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par timoniersoum Ven 18 Mai - 6:23

» ORIGNY (DO)
par larcher Jeu 17 Mai - 18:22

» [ Blog visiteurs ] Arromanches campagne Indochine 53/54
par Invité Jeu 17 Mai - 17:37

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Didier Moreaux Jeu 17 Mai - 12:12

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par sagnimorte albert Jeu 17 Mai - 9:00

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Bureaumachine busset Mer 16 Mai - 21:06

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par corre claude Mer 16 Mai - 18:01

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par LEBARILLIER Mer 16 Mai - 17:42

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par COLLEMANT Dominique Mer 16 Mai - 17:33

» PORT LYAUTEY (MAROC)
par guedon Mer 16 Mai - 16:19

DERNIERS SUJETS


Votre premier jour à l'école de spécialité.

Partagez
avatar
Sirot Michel
QM 1
QM 1

Age : 72
Timonier NON

Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par Sirot Michel le Mer 2 Sep - 12:14

Bonjour à tous,

en cette période de rentrée scolaire, vous souvenez-vous de votre arrivée et de votre première journée dans votre école de spé ??

Pour ma part, c'était au Cap Brun, l'école des timoniers. Arrivée à Toulon, où je voyais mon premier palmier, un camion nous a amené au Cap Brun, j'avais l'impression en regardant le midi et la méditérannée que je découvrais pour la première fois d'être au paradis. portant nous étions en décembre 62 hiver particulièrement rude. J'avais quitté Paname sous la neige, et là, du soleil !

La première corvée à été pour le cercle des officiers en bas, à la batterie basse, je crois que c'était son nom, on a charrié des cailloux..

Et vous, vous en souvenez-vous maintenant que vous voyez vos enfants, où petits enfants, et pour nos anciens qui ne sont pas les derniers à prendre le clavier d'ordi, arrière petits enfants.

Allez les gars, à vos souvenirs

Michel :B1: :banane2:
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par framery le Mer 2 Sep - 12:33

Pour moi cette rentrée a eu lieu
mi-Juillet 1968 à l'école des fourriers
de Rochefort/mer.
Il y avait d'un côté, les mousses (10 environ)
puis de l'autre, 2 maistranciers et nous d'Hourtin.
Nos chefs : Mtre MASSON; S/Mtres BATARD et LEGUENNEC
nous ont souhaité la bienvenue.
Puis direction notre bâtiment pour la répartition dans les 2
chambrées.
Après visite de l'école dans son ensemble.
Le lendemain cela devenait sérieux et cela pour 4 mois.
Puis il y eu encore 2 autres rentrées des classes à Rochefort/mer
pour le cours de choufs et celui du B.S.
avatar
† Michel LONCLE
QM 1
QM 1

Age : 63
NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par † Michel LONCLE le Mer 2 Sep - 13:55

Exempt de ce passage puisque breveté dès Hourtin, j'ai regretté de ne pas avoir suivi mes copains de classes.
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par Joël Chandelier le Mer 2 Sep - 14:30

Arrivé à l'EMES (Ecole des Marins Electriciens et Sécurité)de Querqueville fin août 62 (avec mes 7 autres camarades maistranciers nous sommes arrivés avec quelques jours d'avance sur ceux d'Hourtin et des mousses)après une visite rapide des lieux (et croyez moi ça changeait des locaux neufs de Brest ou je venais de passer 2 ans)donc visite de ces très vieux bâtiments remontant à la guerre 14 (certains bâtiments hébergeaient à l'époque des chevaux). Salle de cours théorie dans la moitié d'un bâtiment, dortoir dans l'autre. Moyen de chauffage poêle à charbon. Sanitaire en extérieur derrière les bâtiments à la "Turc" évidemment avec une demi porte en bois. Douches communes dans un autre bâtiment et quand je dis commune cela veut dire pommes de douche au plafond avec tirette (le mitigeur chaud-froid c'était en extérieur dans les mains d'un instructeur)individuelle mais tout le monde dans la même pièce.
Et comme nous étions arrivés en avance nous étions aux ordres du Service Intérieur pour les corvées.......une aubaine pour certain vieux seconds instructeurs, pouvoir faire courber l'échine a ces jeunes trou du c..maistranciers qui porteront casquette normalement 2 ans aprés
Mon souvenir sera donc le nettoyage au balai de la cour ou (place principale) et la peinture à la chaux des bordures de trottoirs.

J'ai pris ces photos de cartes postales anciennes sur le site delcampe.net mais ces photos de cartes postales anciennes peuvent également se voir sur d'autres sites relatant Querqueville.
Il est à noté que ces locaux (datant de 1895) de la vieille EMES avaient au tout début le nom de Caserne du Polygone ayant servi à abriter le corps expéditionnaire de Madagascar. La Marine en prendra possession beaucoup plus tard en l'appelant Caserne Dixmude en hommage à ses fusiliers qui s'étaient illustrés en 14/18 dans cette ville belge.
Ce n'est qu'en 1945 que cela deviendra l'EME (donc sans le "S" de Sécurité mais lorque fut créeer à côté l'Ecole de Sécurité en 1950 c'est tout normalement que cela fut appelé EMES. Il faudra attendre prés de 80 ans pour voir disparaitre ces vieux bâtiments et à la place voir de petites maisonnettes (entre temps ces bâtiments ont reçu encore des colonies de vacances)
Désolé d'avoir été long mais mon École de Spé c'est aussi son histoire



Spoiler:


Telle cette photo ancienne telle on voyait ses "baraques" en 1962



Avec un petit rappel de certains noms



Détail d'une seule "baraque"



Et pour terminer l'entrée École des Marins Électriciens






 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
Sirot Michel
QM 1
QM 1

Age : 72
Timonier NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par Sirot Michel le Mer 2 Sep - 15:03

Merci à tous, de vos témoignages. Tu n'as pas à être désolé Joël, d'être si long, au contraire. Pour beaucoup de jeunes, ce que tu racontes peut paraitre d'un autre âge, et pourtant, ce n'est pas si loin!
C'est vrai qu'à cette époque la promiscuité était vraiment là aussi bien sur les bases que sur les bâtiments. Il faut avouer que de passer de la douche familiale (même si c'était la bassine du vendredi soir, ce qui était la cas de beaucoup dans la classe populaire dont je faisais partie) se retrouver avec 15 gus sous le pommeau de douche les pieds sur les caillebotis, ça bloque un peu au début.
Je ne parlerais pas bien sur des poulaines communes que beaucoup dans les années 60 ont bien connus.
Michel :B1: :banane2:
avatar
gene
QM 1
QM 1

Age : 68
Radio équipage NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par gene le Mer 2 Sep - 15:39

M.Sirot mon premier jour à l'ecole de spé (ecole des radios des bormettes)me parut assez luxe ,les dortoirs avec 2 lits en hauteurs ,cela changeait d'hourtin ;les douches en commun mais je sortais de pension ou c'etait pareil ;le decor magnifique les anciens radios peuvent confirmer ;la bouffe extra avec une belle vue par de grandes vitres dans le refectoire.
Effectivement les salles de cours dans des baraquements assez tristounets mais bons souvenirs
et tres souvent du soleil meme en decembre ,janvier etc pour quelqu'un de l'est c'etait magnifique .Et essayer de vous souvenir venant d'hourtin fin novembre ,le brouillard sur le lac avec les baleinieres
le footing dans la brume c'etait pas cool
amitiés Gene



avatar
PINGOUIN NOSTALGIQUE
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68
Mécanicien

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par PINGOUIN NOSTALGIQUE le Mer 2 Sep - 16:05

En ce qui me concerne, pingouin = C.E.A.N. Rochefort.Je dois dire que je n'ai pas grand souvenir de "l'accueil initial", si ce n'est que c'était franchement plus détendu qu'à Hourtin, ce qui n'étonnera personne. Déjà,le droit de se déplacer seul un peu partout,les seuls déplacements en groupe et au pas étant du centre de repos au bâtiment instruction et vice-versa, ça donne une impression de liberté. Ensuite,
le dortoir: lits à 2 niveaux au lieu de 3, deux séries de B.E. d'une vingtaine, séparées par une demi-cloison, assez d'espace, des sanitaires assez corrects ,les
repas un peu plus "élaborés"... Je crois que c'est ce que j'ai ressenti en premier
en arrivant dans mon école de spécialité.
Une photo souvenir datant de 1968...avec un pensionnaire habillé différemment.
Sur la photo, à gauche mon très bon copain Daniel Fischer, avec lequel j'ai partagé
une affectation à la 56S, et avec qui je suis resté en relation jusqu'à ce qu'il se tue accidentellement, il y a une dizaine d'années. Mais la vie continue, son épouse est passée à la maison la semaine dernière et nous avons évoqué quelques souvenirs...




avatar
davensac rene ex villa
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par davensac rene ex villa le Lun 20 Déc - 13:41

Mars 1966,souvenir du passage oblige chez le coiffeur visagiste denomme Cochise je crois




Chouff Néné
avatar
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 73
Détecteur Clairon

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par cmbil22 le Lun 20 Déc - 15:33

Je ne peux vous parler de mon arrivée à l'école des détecteurs en septembre 1961 car je n'en ai pratiquement aucun souvenir. En revanche, j'ai à dire sur mon arrivée à l'école des électroniciens de bord à l'école du personnel volant à Nîmes car cela date de 1970. Spécialité que j'avais obtenu par voie de changement de spécialité (après bien des péripéties, mais c'est une autre histoire).
Donc en février, j'arrive à Nîmes et je suis intégré à un BE Elbor qui démarrait avec une quinzaine de matelots, jeunes garçons de 18 ans, alors que j'étais maître détecteur de 25 ans, marié et 1 enfant. Personne ne comprenait rien à l'école, ni le CDT, ni le directeur des cours, ni le directeur de l'école Elbor et moi, tranquille j'attendais de voir.
Je suis nommé responsable du cours (heureusement) et commence avec mes jeunes camarades les formalités (visite de la base, perception de la tenue de vol, organigramme divers, etc.).
Le mercredi, je suis convoqué chez le directeur des cours et son adjoint qui me demande de les renseigner sur ma carrière. Une heure après, il me propose un marché très intéressant, a savoir d'intégré un cours réservé au électronicien sol (Daraé), changeant de spécialité eux aussi et âgés de 20 à 24 ans) tous SM ou Mt, mais qui avait commencé depuis deux mois et se terminait fin juin. Il voulait savoir si je me sentais capable de raccrocher ce cours. Tu parles, si j'ai sauté sur l'occasion, je leur ai dit que j'étais capable de tout. Ainsi, je faisais un cours de 5 mois avec le macaronnage au bout et je sautais deux mois de cours.
Cela m'a réussi puisque j'ai terminé le cours dans les moyens, même si en technique ils était tous beaucoup plus brillant que moi (Daré est une spé très technique où les niveaux scolaires sont excellents alors que moi avec mon BEPC...). Quand je dis dans les bons, en fait c'étaient 5ème sur 9. Mais, j'ai fait des vols Radar sur Alizé et là, je n'avais rien à apprendre, ni en navigation d'ailleurs.



avatar
KERMITT
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 58
Météorologue NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par KERMITT le Lun 20 Déc - 16:01

Pour moi mon premier jour à l'école de la Météo, le 1 septembre 1977 s'est très bien passé, mais le plus dur a été d'y arriver, car trouver la base de Toussus le Noble (assurant l'hébergement des météos à l'époque) était chose difficile.
En revanche l'Ecole de la météo par elle même, située à Bois d'Arcy, quel contraste avec le CIN Brest où je venais de passer 2 ans. Me retrouver dans une école civile m'a beaucoup étonné au début, d'autant plus que nos instructeurs étaient plutôt très cools. Bref très bons souvenirs. :





DOUARNENISTE ET FIER DE L'ÊTRE
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par Noël Gauquelin le Lun 20 Déc - 16:41

Comme gene, ce fut l'école des radios aux Bormettes, mais quatre ans plus tôt, début septembre 1963. Arrivée à la gare de Toulon par le train de nuit et regroupement sur le parvis avant de monter dans les bus vers La Londe. Moi qui ne connaissait pas du tout le sud, c'était un émerveillement de voir ce soleil, ces palmiers et de sentir cette chaleur de l'été. Embarquement à la 9ème escouade et début des cours, mais au bout d'une semaine, premier coup de mistral, et je me retrouve à l'infirmerie avec un de mes copains et une bonne angine, ce qui fait que nous nous retrouvons tous les deux à la 10 ème escouade. Cette escouade était très spéciale car elle avait la particularité de regrouper des marins de toutes les provenances possibles et imaginables : Maistranciers et mousses reportés de cours (comme moi) , matelots venant d'Hourtin, tels que des engagés, des EVDA et des officiers radio de marine marchande et aussi des appelés. Un vrai "melting pot". Etant le QM le plus agé (l'autre devait avoir quelques semaines de moins que moi), me voila bombardé responsable (je ne me souviens plus du titre exact) et chef de poste de "l'auditorium", la grande chambrée située juste au dessus des postes des QM. Notre chef d'escouade était le Mt Roy, assisté des SM Véty et Vigouroux. Que dire de ce BE ? Les niveaux des élèves étaient très contrastés, et il y a eu quelques éliminations dues aussi à l'inaptitude au morse. Les cours étaient soutenus , jusqu'à 10 heures par jour avec le casque sur les oreilles : Son, dactylo-son, manipulation, à la limite de l'abrutissement, avec pour se "détendre", les cours de procédure, de formation militaire et maritime. Dans mes souvenirs, il y a aussi ces tartines de pain accompagnées de carrés de chocolat qu'on nous distribuait après le poste de propreté dans la baraque des instructeurs ou officiait le célèbre Mtre Nédelec que j'ai revu bien des années plus tard, major, au CIN Saint Mandrier.
Comparé à l'école de maistrance, la nourriture était très médiocre et la cuisine ou nous faisions quelques corvées, sale et mal tenue, ce qui était toujours le cas quelques mois plus tard quand j'ai fait mon cours de QM.
Mais j'en ai surtout gardé le souvenir, si cher à tous les radios de cette époque d'un lieu exceptionnel !



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
ROZO
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 87
Électricien NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par ROZO le Lun 20 Déc - 18:01

de Rozo à Joêl Chandelier
Ton message n.4 du 02-0 9
L'école des marins électriciens à Querqueville.
J'ai connu ces deux batiments, avec au fronton:Ecole des Marins Electriciens.Le batiment de gauche, pour le rez de chaussée, se trouvaient, une salle, pour le couchage de la garde ect.. et le batiment de droite hébergeait le commandant de la base, le directeur des études ect...
J'ai commencé les cours le 1 avril 1948 au 30 septembre.Sans aucune permission, la plupart de mes camarades ont bénéficié d 'une semaine à mi-stage, mais à cette époque là, mes parents étaient en Allemagne en occupation depuis mai 1945 à Constance ,et il me fallait prés de 4 jours de voyage aller-retour,de plus je devais me rendre à marine Paris pour un laisser .C'est certain, pour le confort dans les baraquements, rien ! Soixante hamacs, une petite armoire en fer, un poêle à charbon au milieu du batiment, à l'arriére , une rangée de lavabos en fer avec que de l'eau froide, les douches une fois par semaine du côté des batiments d'entrée,naturellement par 15 ou 20, les wc dehors, ainsi que les cartahus( ortographe ? )séchoir le long du mur.Un réfectoire en bois, plancher pourri, de trous ect..., les gardes à la porte ouest, au garage,avec comme arme un Lebel, naturellement sans cartouches.En conclusion, trés mauvais souvenirs




"Et si c'était à refaire, je referais ce chemin".
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par Joël Chandelier le Lun 20 Déc - 18:20

A Rozo et aux anciens de l'EMES
Sacré souvenirs l'ancien quand tu t'es engagé j'avais 4 ans...... lol!
Et tes souvenirs je les rapproche des miens 14 ans plus tard (septembre 1962) le poële à charbon trônait toujours dans la chambrée, les douches étaient toujours collectives dans le même bâtiment que tu indiques, les lieux d'aisance.....dehors idem, le cartahut pour le linge n'avait pas changé seul la chambrée disposait de lit superposés et le réfectoire était "carrelé"
Rozo je suis toujours en admiration de voir mes anciens être dans le vent (comme on disait) et mon souhait c'est d'arriver à en faire autant........ quand j'aurai ton age





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
maurienne
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 76
Commis                       NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par maurienne le Lun 20 Déc - 21:32

Je n'ai pas de souvenir de mon arrivée à mon école de spécialité, mais ce que je me souvient bien, c'est que lors de mon affectation à timéco, en 1962 en temps que QM avec fonction de Maître commis, j'étais à chaque arrivée de bons petits, à la rampe de distribution coté réfectoire pour aider ou conseiller certains apprentis quelque peu perdus le premier jour.



Mange ce que tu as aujourd'hui dans ton assiette, demain pourrait être pire.
Qu'importe d'où nous venons, car nous pouvons aller beaucoup plus loin que ce dont nous avions rêvé.

Michel Barreau l'ex-affameur, le N° 1000.
avatar
hetet a
QM 1
QM 1

Age : 70
Infirmier NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par hetet a le Mar 21 Déc - 15:32

mon arrivée en janvier 66 à Toulon direction Ste Anne école des infirmier en bus ?? il me semble, ayant rdv sur le parvis de la gare a une certaine heure...
entrée dans l'hôpital, je n'avais jamais fréquenté de tels lieux .. puis visite de nos chambrées et des locaux, 2 chambrées d'une quinzaine de personnes mise en place de nos effets personnel dans nos caissons, nous étions bien logé bien nourri également au self de l'hôpital, début des cours le lendemain, et cela jusqu'en fin juin, les bons souvenirs restent également les casses croutes dans le hall de l'école, après le poste de lavage du matin, les gardes en tant que planton et également les gardes dans les services les nuits et les WE, nous avions chacun 1 service dans lequel nous étions affecté 1 mois a tour de rôle pour en faire le maximum, et mon grand souvenir de ces apprentissages restera les postes de lavage de ces services a grande eaux avec savon noir, et de temps en temps un "bon" patron qui passait et qui malencontreusement heurtait le seau qui se renversait au sol .......... grrrrrrrrrr et fallait rien dire, juste ramassé au plus vite pour ne pas en plus se faire engueuler d'être en retard au cours, avec le temps cela reste tout de même de bons souvenirs.

voila ce que mes souvenirs m'ont laissés de ces premiers jours et de la durée de ce cours, puis retour case depart pour le cours de chouf en janvier 70 .................





Isérois pour le boulot, Brestois pour le coeur.
avatar
Jean-Marie BONOMELLI
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68
Electricien NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par Jean-Marie BONOMELLI le Mar 21 Déc - 15:57

Je me souviens de mon arrivée le 15 mars 1969 au petit matin à la gare de Cherbourg.
Nous venions directement d'Hourtin, où nous saluions tout ce qui était galonné, que les galons soient rouges ou jaunes.
Nous avons été accueillis par le Second Maître TANGUY, qui nous a reçu chaleureusement. Cela nous a agréablement changé de la discipline militaire militaire d'Hourtin.
A partir de ce jour, j'ai su que je faisais parti d'une grande famille.





Quelque soit la situation, il arrive un moment où elle ne peut empirer d'avantage, alors nécessairement commence une amélioration.
Daniel DEFOË (Robinson CRUSOE )
avatar
ROZO
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 87
Électricien NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par ROZO le Mar 21 Déc - 16:59

de Rozo à Joêl Chandelier
Bonsoir Joêl , merci pour tes compliments, c'est sympa!Nous avons passé ensemble une bonne journée chez Kéké29 en août 2009 vivement la prochaine rencontre!
Amitiés.




"Et si c'était à refaire, je referais ce chemin".
avatar
LESIRE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Résident à l'étranger : Roumanie
Age : 72
Mécanicien NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par LESIRE le Jeu 7 Juil - 18:09

le premier soir aux arpettes, après une journée épuisante moralement surtout, je n'ai pas honte de dire que couché dans la chambrée, avec la sonnerie du couvre-feux en sourdine, j'ai chialé, mais je me suis dit: tu l'a voulu, accroche toi,



Jacques
avatar
LeSecre
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 53
Secrétaire NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par LeSecre le Jeu 7 Juil - 20:20

Pas trop de souvenir précis de mon arrivée à l'École des fourriers pour le BE SECRE un jour novembre 1984.
Avec mon collègue Fabrice, nous étions arrivés de Brest le dimanche soir en gare de Rochefort, puis direction l'école des fous ... le lendemain matin, formalités habituelles de début de cours et on passe ensuite aux choses sérieuses pour apprendre notre spé pendant 4 mois.

Le plus dur à supporter durant ces 4 mois, c'était surtout la discipline déclinée par les commissaires ... avec du recul, je trouve cela plutôt "lourdingue", entre trop et pas assez il ne faut pas tomber dans l'excès.
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par COLLEMANT Dominique le Jeu 7 Juil - 20:41

Je suis arrivé en gare de Toulon le 1er Octobre 1964 avec ma valise et ma planche à dessin industriel sous le bras.
Des Officiers Mariniers nous attendaient à l'extérieur de la gare avec des matafs qui tenaient des pancartes ou étaient inscrits "G.E.M."et "MAISTRANCE"
Nous sommes descendus en rang en passant par la place de la Liberté pour descendre vers le port.
En arrivant sur le quai , voilà la première chose que j'ai vu :

Je me rappele être resté scotché devant la taille impressionnante du Jean-Bart.
Ensuite , nous avons pris des vedettes de l'école qui nous attendaient pour gagner l'école à Saint-Mandrier.
En passant devant le Jean-Bart , je me suis dit "cette fois ci , j'y suis !"
A l'arrivée à l'école , nous fûmes pris en main par les gradés de compagnie qui nous installèrent dans nos chambrées du bâtiment de Maistrance.
Pour moi , pas d'appréhension , je sortais de six années de pension dans une institution religieuse des plus sévères.....
J'avais 18 ans et , il me restait une année de pension à faire et j'avais passé un contrat avec mes Parents : Si j'étais reçu au concours de Maistrance il me laissaient partir dans la marine .....
Contrairement à des copains angoissés , je me suis endormi le soir parfaitement décontracté avec une impression de liberté....
lol!



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
Tinto
QM 1
QM 1

Age : 66
NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par Tinto le Jeu 7 Juil - 23:03

Même parcours que toi BILL, de la gare jusqu'à notre embarquement sur le Cavalas pour le GEM, fin février 1967.

Je n'ai pas quitté des yeux le Jean-Bart ce mastodonte dont j'avais vu des photos, et là il était à quelques mètres de moi avec ses tourelles impressionnantes...On écoutait les communications générales sortant de ses hp et les matafs sur le pont me paraissaient minuscules.

Premiers copains arpètes, content de rencontrer des pays sudistes...Beaucoup me paraissaient des gamins, certains quittaient leur famille pour la première fois...On sympathise...Une journée de découverte plutôt relax, on essaie de prendre ses repères...La sonnerie du clairon...Grosse faim à midi, jamais mangé dans un plateau mais le pain est bon...La piaule immense...Le stade...Les plus anciens qui marchent au pas...
Impressionné par les uniformes et les galons...Encore civils et on ne sait comment se comporter devant les gradés...
J'enviais déjà les choufs à l'aise avec leurs airs blasés d'anciens et leurs beaux galons rouges...
Les saccos paraissent terrifiants avec leurs coups de gueule.
Longue journée pour ma pomme du haut de mes 15 ans et 7 mois...Le lycée me paraissait si loin et mes copains de classe et de quartier devaient penser à moi.
Un peu triste de ne plus voir mes jeunes frères et soeur...Ils dormaient si bien au petit matin que je n'ai pas osé les réveiller.

Hier je dormais dans ma chambre avec mes 2 petits frères et là j'étais dans une chambrée militaire avec un arpète qui ronflait au-dessus de mon lit...!!!
J'avais tant désiré être là et j'y étais enfin...Maintenant je décidais de mon avenir et je me sentais libre.
Bien dormi sans regarder la tv pour une fois, reposé...Jusqu'au branle-bas.




   
André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 60
Radio NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par TUR2 le Ven 8 Juil - 8:41

Bonjour,

Les seuls souvenirs vraiment précis de cette journée tiennent à l'arrivée à Toulon alors que l'année 1974 tirait sur sa fin. Nous sommes arrivés en train (banquettes bois) d'hourtin, directement dans l'arsenal, jusqu'au niveau de la BSM à coté du dépot. Là nous attendait , sans doute la mélu, pour nous amener à St Mandrier, jusqu'à une navette de Bus. La surprise fut la modernité du CIN , tout neuf. Des chambrées clinquantes avec douches attenantes. Effectivement, circulaient à l'intérieur du CIN, les classes se dirigeant vers tel ou tel batiment. La découverte de la salle de restauration, du foyer, de la coop, enfin bien des choses et toutes à l'état neuf, après Hourtin, le contraste était flagrant. Autre découverte, celui qui allait être notre bidel le très respecté "face d'ange". Et, la vue sur la méditerrannée. Enfin, autre souvenir, le premier lundi matin, l'arrivée jusqu'au plateau d'appel immense du CIN, la cérémonie des couleurs, avec Marseillaise. Impressionnant.
J'y resterais, au total 8 mois, 4 mois de BE, 4 mois de certificat OPSON, et y reviendrais pour un BAT.

Cordialement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
DTL
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par DTL le Ven 8 Juil - 19:44

TUR2, mêmes souvenirs du CIN, je devais par contre faire le fier vis a vis de ta promotion, puisque j'étais du BE juste avant toi, mais je ne me souviens pas de cette arrivée par le train directement dans l'arsenal.
Venant de Normandie, nous avions franchement l'air d'être en vacances le WE sur cette plage devant le CIN, j'ai essayé pour la 1ere fois le masque, les palmes et le tuba, car l'eau est plutôt trouble sur nos plages de la Manche...
avatar
JPP29N
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 82
NON

Ecoles de Spécialités .

Message par JPP29N le Sam 9 Juil - 11:56

Bonjour à tous : Lorsque je suis arrivé début Février 1955 à l'Ecole des Fusiliers , Centre Siroco , Cap Matifou prés d'Alger , aprés avoir passé une mauvaise
nuit de traversée de la Méditerrané , entre Marseille et Alger , nous avons été accueillis par ces mots " nous allons faire de vous des hommes " , la journée n'a
pas été de tout repos et celà a duré 8 mois " B.E. FUS. et Certificat de Cdo " , les journées commençaient tôt et finissaient tard , à plusieurs reprises il a fallu
serrer les dents et d'autres choses aussi , enfin c'est du passé et je suis content de l'avoir fait . Bon W.E. à tous , Kénavo . JPP29N .
avatar
jeanmarie83
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 68
Transfiliste NON

Re: Votre premier jour à l'école de spécialité.

Message par jeanmarie83 le Dim 10 Juil - 11:52

arrivée un matin de janvier 1970 à TOULON nous avons été accueilli par le MT MANACH avec une poignée de main se qui nous a surpris, arrivant d'HOURTIN ou il fallait saluer tout ce qu'il bougeai, puis direction LA CRAU qu'elle difference avec le CFM. pour un sejour de 4 mois ave le cour de clavier au metronome. l'exercice incendie ou il fallait sortir la moto pompe
du garage et la tirer en courant pour aller a la bouche incendie les manches dans une brouette a coté.
le foyer perdu au fond,la corvée de briquette, le casse croute du matin, et le cross vers le fenouillet toujours fini dans les champ de legumes. le the noir au rhum dans l'aubette pour les quarts de nuit quand le mistral soufflé.......





    La date/heure actuelle est Lun 28 Mai - 7:48