Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 689781 messages dans 13819 sujets

Nous avons 14316 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est yoichy

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par Jean-Léon Aujourd'hui à 0:37

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Bureaumachine busset Hier à 23:11

» SÉMAPHORE - PORT EN BESSIN (CALVADOS)
par Louis BOUZELOC Hier à 23:03

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par Roger Tanguy Hier à 22:54

» LA SAÔNE (PRE)
par fusible04 Hier à 22:52

» TONNERRE (BPC)
par DUFFOND Serge Hier à 22:21

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:20

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par COLLEMANT Dominique Hier à 20:58

» [ Divers escorteurs rapides ] Livre sur les Rapides
par MAGUEUR Hier à 20:48

» [Campagne C.E.P. Mururoa] Anciens du SMSR
par Joël Chandelier Hier à 20:19

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par Charly Hier à 19:22

» LCT L9098
par jean-claude BAUD Hier à 17:19

» [ Recherches de camarades ] Monsieur Augustin
par Momo Hier à 11:47

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par J-L-14 Hier à 11:19

» [ Blog visiteurs ] Bateau l'Arromanches
par BIBI-13 Hier à 11:06

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Hier à 9:58

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur l'ELM DU Chayla de 82 à 86
par philippe.aime Hier à 9:28

» FOCH (PA)
par Matelot 67 Hier à 9:15

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par Christian DIGUE Jeu 24 Mai 2018 - 23:20

» ESCADRILLE 2 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai 2018 - 21:26

» CAMÉLIA (DC)
par MANTELIN Jeu 24 Mai 2018 - 18:42

» ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par blebec Jeu 24 Mai 2018 - 18:34

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 24 Mai 2018 - 18:00

» Stage casque spécial Bidel
par COLIN JACQUES Jeu 24 Mai 2018 - 17:51

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par marsouin Jeu 24 Mai 2018 - 16:03

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Joël Chandelier Jeu 24 Mai 2018 - 14:44

» Bougainville (BTS)
par jobic Jeu 24 Mai 2018 - 13:54

» ESCADRILLE 56 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai 2018 - 11:08

» La spécialité de Radio
par DTL Jeu 24 Mai 2018 - 10:36

» GEORGES LEYGUES (Croiseur)
par chauvin Jeu 24 Mai 2018 - 10:31

» L'ALERTE (E.C.)
par LASSUS Bernard Jeu 24 Mai 2018 - 10:14

» LE LORRAIN (ER)
par prenat jean-claude Jeu 24 Mai 2018 - 10:02

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par COLLEMANT Dominique Mer 23 Mai 2018 - 22:59

» [ Les traditions dans la Marine ] Les diplômes de la Ligne
par chtitim59 Mer 23 Mai 2018 - 22:19

» DENTI (BEE)
par timoniersoum Mer 23 Mai 2018 - 20:40

» [VOTRE PASSAGE AU C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par wispelaere Mer 23 Mai 2018 - 20:18

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par larcher Mer 23 Mai 2018 - 20:14

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par f6eqn Mer 23 Mai 2018 - 18:58

» [ Blog visiteurs ] Maitre principal Daniel Barthe
par matelot80 Mer 23 Mai 2018 - 18:57

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Jean-Marie41 Mer 23 Mai 2018 - 18:40

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Mer 23 Mai 2018 - 17:51

» RANCE (BSL)
par MESLET Mer 23 Mai 2018 - 17:44

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par christian dupuy Mar 22 Mai 2018 - 17:55

» [Divers écoles de spécialité] Les Arpètes- avant EAMF
par Didier Moreaux Mar 22 Mai 2018 - 16:05

» BERRY (TRANSPORT-RAVITAILLEUR)
par séité Mar 22 Mai 2018 - 13:41

» [Vieilles paperasses] Brevet militaire
par Joël Chandelier Mar 22 Mai 2018 - 9:34

» MISTRAL (BPC)
par timoniersoum Mar 22 Mai 2018 - 8:54

» [Opérations diverses] Mission Saphir octobre 74
par KLETKE Mar 22 Mai 2018 - 5:57

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par JACQUEZ Lun 21 Mai 2018 - 20:36

» ACANTHE (DC)
par MANTELIN Lun 21 Mai 2018 - 20:21

» Neptune P2V6/P2V7 en Algérie (BPAN Lartigue)
par J-C Laffrat Lun 21 Mai 2018 - 19:51

» LARTIGUE (ALGÉRIE)
par Beziers la Fosse Lun 21 Mai 2018 - 19:06

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par larcher Lun 21 Mai 2018 - 18:53

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades CFM Hourtin mars 68 à mai 69
par kroenig Lun 21 Mai 2018 - 18:49

» [ Recherches de camarades ] anciens collègues de cours ou d'affectation infirmier marine de 1980 à 1999
par THOMAS HENRY Lun 21 Mai 2018 - 18:34

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par fage03 Lun 21 Mai 2018 - 18:06

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par gégé Lun 21 Mai 2018 - 16:49

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Didier Moreaux Lun 21 Mai 2018 - 13:51

» BSM TOULON
par centime44 Lun 21 Mai 2018 - 13:22

» [ VOS ESCALES ] Mes escales sur une carte du monde
par Joël Chandelier Lun 21 Mai 2018 - 9:20

» DUGNY LE BOURGET (B.A.N)
par alcx Lun 21 Mai 2018 - 3:57

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Quifille Dim 20 Mai 2018 - 20:15

» CAPRICORNE (CM)
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai 2018 - 18:54

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai 2018 - 18:36

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades B.A.N. ISTRES 64 à 66
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai 2018 - 17:49

» [ Recherches de camarades ] Louis Surget dans la Marine de 1949 à 1952
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai 2018 - 17:20

» CAPELLA
par vahine50 Dim 20 Mai 2018 - 17:12

» COMMANDANT DUCUING (AVISO)
par Bureaumachine busset Dim 20 Mai 2018 - 16:58

» LYRE (CM)
par timoniersoum Dim 20 Mai 2018 - 16:22

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par centime44 Dim 20 Mai 2018 - 13:56

» [ Recherches de camarades ] recherche Daniel VIGNES (ELBOR)
par TOURBEZ Sam 19 Mai 2018 - 18:22

» [ Recherches de camarades ] Salün, école de Gendarmerie à Chaumont
par TOURBEZ Sam 19 Mai 2018 - 17:47

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - ST MANDRIER
par DQN78 Sam 19 Mai 2018 - 9:27

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 19 Mai 2018 - 8:37

» FLOTTILLE 9 F
par didiboy31 Ven 18 Mai 2018 - 18:26

» [ VOS ESCALES ] Dubaï
par COLLEMANT Dominique Ven 18 Mai 2018 - 18:16

» [Escale] SINGAPOUR
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 17:11

» [ VOS ESCALES ] ABU-DHABI
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 16:30

» [ VOS ESCALES ] Escale à BOMBAY pendants SAPHIR
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 16:12

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par DQN78 Ven 18 Mai 2018 - 16:05

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par timoniersoum Ven 18 Mai 2018 - 8:23

» ORIGNY (DO)
par larcher Jeu 17 Mai 2018 - 20:22

» [ Blog visiteurs ] Arromanches campagne Indochine 53/54
par Invité Jeu 17 Mai 2018 - 19:37

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Didier Moreaux Jeu 17 Mai 2018 - 14:12

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par sagnimorte albert Jeu 17 Mai 2018 - 11:00

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Bureaumachine busset Mer 16 Mai 2018 - 23:06

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par corre claude Mer 16 Mai 2018 - 20:01

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par LEBARILLIER Mer 16 Mai 2018 - 19:42

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par COLLEMANT Dominique Mer 16 Mai 2018 - 19:33

» PORT LYAUTEY (MAROC)
par guedon Mer 16 Mai 2018 - 18:19

» ÉCOLE DES TRANSMETTEURS (les Bormettes, Cap Brun, CIN St Mandrier)
par Guillemot29 Mar 15 Mai 2018 - 23:03

» [ Divers frégates ] FREMM AUVERGNE
par Bureaumachine busset Mar 15 Mai 2018 - 19:05

» UNITÉ MARINE DAKAR
par PAUGAM herve Lun 14 Mai 2018 - 22:15

» [Campagnes] RIVIÈRE SALÉE ET POINTE DES SABLES
par Noël Gauquelin Lun 14 Mai 2018 - 20:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de mon père Fabrice Chauvris
par COLLEMANT Dominique Lun 14 Mai 2018 - 9:58

» PROTET (AE) - Tome 2
par PICCOLO Dim 13 Mai 2018 - 22:40

» FLOTTILLE 22 F
par TOURBEZ Dim 13 Mai 2018 - 20:47

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par Joël Chandelier Dim 13 Mai 2018 - 20:32

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] Monuments aux morts originaux Français
par BEBERT 49 Dim 13 Mai 2018 - 17:44

DERNIERS SUJETS


KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Partagez
avatar
le vaillant
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 84
Piolte aéro

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par le vaillant le Mar 23 Oct 2012 - 9:00

Pour le palois,
Oui je me souviens du M P Le Moal...
J'ai eu la chance d'être son élève en 52 à Khouribga.
Bonhomme extra ordinaire...
Son fils à fait carrière dans l'Aéro.
Amicalement.
avatar
MOUGIN
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 85
Pilote aéro

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par MOUGIN le Mar 23 Oct 2012 - 10:38

J'ai connu son fils comme élève pilote à Ajaccio, il était officier, un gars gentil, il nous disait que partout où il passait on lui parlait de son "cipal" de père, chacun avait une anecdote à son sujet.
avatar
Roussel
QM 1
QM 1

Age : 87
Secrétaire militaire équipage NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par Roussel le Lun 29 Oct 2012 - 15:37

A tous, anciens de Khouribga,

Permettez à un matricule 48 de s'étonner de l'absence sur ce forum, de témoignages d'anciens sur leur présence à Khouribga pendant la période allant, approximativement, de 48 à 52.
Alors il m'a paru utile, (mais pas indispensable), d'apporter ma contribution en vous communiquant ci-dessous une partie de mes souvenirs, extraite de mes mémoires rédigées pour mes descendants, et relative à mon séjour dans cette base en 49 :

Spoiler:
Aux alentours du 20 juin, j'arrivai à la B.E. (base école) de Khouribga.
Deux pistes et quelques petits bâtiments situés à environ 5 km du bourg, en plein désert de cailloux, sans aucune végétation.
La base et la ville étaient situées en altitude sur un plateau précédant le Moyen-Atlas, en direction de Oued-Zem.
Je ne sais plus où on pouvait trouver de l'ombre, mais je me souviens que la température montait souvent jusqu'à 45°.
Il paraît que Khouribga signifie en arabe, le "plateau maudit".
Ce lieu était (et est sans doute encore), le centre principal d'exploitation des mines de phosphate, gérées par l'O.C.P. (Office Chérifien des Phosphates).
J'ai su bien plus tard que dans une des galeries de ces mines fut caché pendant la durée de la 2ème Guerre Mondiale, le stock d'uranium provenant du laboratoire de Frédéric Joliot-Curie, ce qui permit au futur Commissariat à l'Énergie Atomique de reprendre les expériences en 46.
Le personnel de la base était divisé en deux catégories : le service général (administration, cuisine, etc...) et les pilotes en formation répartis dans deux escadrilles, la 51 S et la 52 S.
Le commandement de l'ensemble était assumé par un Capitaine de Corvette (dont j'ai oublié le nom), et par son second, le Lieutenant de Vaisseau Durival, dont j'étais le secrétaire.
Bien qu'affecté en premier lieu comme secrétaire au service général, je partageais la chambrée des élèves pilotes.
Peu de noms de ceux-ci me sont restés en mémoire : Lelièvre, Kaiser, Jolivet, et quelques mécanos, Triponney, Darieutort, Doyon.
Je n'ai pas eu l'honneur d'avoir comme compagnon de chambrée le matelot élève-pilote Tabarly, qui n'est arrivé que quatre ans plus tard.
Tabarly, le célèbre navigateur, qui finit par réussir alors qu'il était Second Maître pilote, à entrer à l'École Navale et devenir officier.
Dans mon bureau, j'avais placé un petit poste de radio acheté lors d'une sortie de weekend à Casablanca.
Par les ondes courtes, je pouvais capter Radio Beromünster (en Suisse) et ainsi accompagner mon travail par un fond sonore riche en musique folklorique, la même que j'appréciais tant naguère en Alsace, lors des Kilbe (fêtes de village).
De temps à autre j'avais la visite du "bidel", le Premier Maître Paillet, un brave homme un peu farfelu qui tentait de me faire partager sa passion pour le culturisme.
Parmi mes tâches figurait la mise à jour des "Livrets Matricule" de tout le personnel non officier.
C'est un fascicule contenant tous les états de services, les grades successifs, les décorations.
Ainsi, j'ai pu découvrir avec admiration les exploits de certains des moniteurs pilotes pendant la guerre (par exemple le P.M. Le Moal) : mitraillage de convois routiers et de trains, soutien aérien des troupes en offensive, etc...
Ils avaient maintenant la cinquantaine, le grade de Premier-Maître, et s'ils avaient été dans l'Armée de l'Air, ils seraient devenus officiers, mais dans la Marine la promotion dans la "caste" des officiers dépendaient alors d'autres critères que la valeur et les compétences.
A cette époque, même les officiers "sortis du rang", ayant environ 15 ans de services, s'ils n'étaient pas passés par l'École Navale, n'avaient pas droit à la qualification d'Officier de Marine, leur titre était Officier des Équipages, que leurs subordonnés devaient appeler "Monsieur l'Officier" au lieu de "Lieutenant, Capitaine, ou Commandant".
Toutefois, dans l'Aéronavale parmi les pilotes, les rapports entre officiers et les gradés inférieurs étaient beaucoup plus cordiaux que sur les navires de guerre.
Pas de morgue, pas de mépris, mais un respect mutuel propres à ceux qui accomplissent les mêmes missions, et cela, j'ai pu le constater à Khouribga.
Les élèves pilotes s'entraînaient d'abord sur des biplans, de vieux Stampe SV-4, solides et aptes aux plus audacieuses acrobaties, puis sur des Morane-Saulnier MS 474, et des S.N.J. North-American.
Les MS étaient assez dangereux, leur réservoir d'essence étant placé en bas du ventre de l'appareil.
C'est ainsi que le 4 juillet de cette année 49, de la fenêtre de mon bureau qui donnait sur la piste, j'ai pu voir un MS dont le train n'était pas sorti, faire un atterrissage sur le ventre et prendre immédiatement feu.
Un homme entouré de flammes s'en est échappé a fait quelques tours sur lui-même, puis s'est effondré.
J'ai aussitôt bondit de mon bureau pour en aviser le capitaine Durival.
L'élève pilote Jolivet était mort sur le coup, et son moniteur, le Premier-maître Malabri quelques jours plus tard.
Un autre jour, alors que je me trouvais près de l'autre piste, un Potez 63 venant de la base d'Agadir a terminé son atterrissage en capotant, c'était impressionnant, mais il n'y eut pas de blessés.
D'autres appareils étaient stockés sur un terrain en retrait, des bombardiers anglais Lancaster qui, apparemment, ne volaient plus.
En visitant le cockpit de l'un d'eux, je me mis à imaginer qu'il avait peut-être fait partie de ceux qui nous survolèrent en bombardant Pfortzheim.
Peu après la tragédie du Morane, à jamais gravée dans ma mémoire, j'ai été affecté comme secrétaire du commandant de l'escadrille 52 S, le Lieutenant de Vaisseau Combier.
Je l'admirais pour l'ensemble de ses qualités, aimable avec moi, et pilote émérite.
Souvent il empruntait un Stampe pour aller s'amuser à de folles acrobaties, et c'est par lui que j'ai appris le nom des diverses figures, tonneau, immelmann, (feuille morte après la montée verticale jusqu'à la perte de vitesse), etc...
Un jour, il m'a proposé de m'emmener comme passager, mais vous ne me croirez pas, j'ai refusé poliment.
Mon travail n'avait pas grand-chose à voir avec le service de l'escadrille, le commandant m'occupait surtout à taper à la machine un mémoire sur les radio-phares de Norvège !
Un soir après le travail, il me demanda de lancer à la manivelle le moteur de sa Jeep, et à ma grande honte, je ne réussis pas, car je n'avais jamais fait cela, il fallait fortement appuyer sur la manivelle et je craignais de me luxer le poignet.
C'est sans doute pour ces raisons, le mémoire sur les radio-phares étant terminé, et ma sensibilité physique, qu'il ne fit aucune objection lorsqu'à l'automne je sollicitai son accord pour demander ma mutation en Indochine.

Cordialement.
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par J-C Laffrat le Lun 29 Oct 2012 - 16:12

Heureux de te lire Roussel,

Les anciens de notre époque se font rares, tout ce que tu relates me rappelle parfaitement bien KBGA, où j'avais séjourné une première fois au début 1945, avant que la BAN ne devienne une base école, déjà à l'époque nous rivalisions avec les Pieds Noirs du coin, pour faire quelques pas de danse à l'OCP les samedis soirs ....

De 1949 à 1951 j'étais à la 6F à Agadir, et nous venions assez fréquement à KBGA avec nos Bloch 175, c'est un de ceux là qui s'est crashé et non un Potez 63.11, ces derniers avaient disparu de la circulation depuis longtemps déjà, à la fin de la guerre 39/45. Ta méprise est normale, dans les années 1940 les deux avions étaient quelquefois confondus, car bi-moteurs, bi-dérive et tous les deux assez voisins en taille.

Sur le forum il y a encore de vieilles tiges avec qui tu pourras évoquer KBGA, en particulier des pilotes comme René Bourneton .

Amicalement


Dernière édition par J-C Laffrat le Lun 29 Oct 2012 - 23:14, édité 1 fois




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par Serge BAVOUX le Lun 29 Oct 2012 - 18:38

Je me joind à Jean Claude Laffrat pour te dire combien j'apprécie ton récit d'ancien. il n'y a bien que les "vieux" (pardon les jeunes!) qui savent faire cela !





Salut et fraternité !
avatar
Roussel
QM 1
QM 1

Age : 87
Secrétaire militaire équipage NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par Roussel le Mar 30 Oct 2012 - 14:54

A J-C Laffrat et Serge Bavoux,

Merci à vous deux pour vos sympathiques commentaires, et heureux de vous avoir retrouvés
sur ce forum, alors que je vous lis déjà avec grand intérêt sur le forum Indochine.

Amicalement.

avatar
bourneton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Pilote aéro

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par bourneton le Mar 30 Oct 2012 - 15:35

pour Roussel.
J'ai bien apprecié ton recit .Pour ma part je suis arrivé a KGA debut juin1951 comme S/M eleve pilote donc j'ai fait la 51 S puis la 52 S N Je connais tres bien KGA puique je me suis marié en 1953 avec une fille de cette ville . j'y suis revenu souvent de 1956 a 1959 etant affecté a la 56 S Agadir
Amicalement
RB



RB
avatar
BEAUMEL
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76
Armurier NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par BEAUMEL le Dim 13 Jan 2013 - 11:17

Bonjour,

Quartier Maître Pierre François CREACH né le 23 novembre 1933 décédé le 20 août 1955.
Le cadre contenant son nom et la mention de la concession de la Médaille militaire se situait sur le premier pilier à l'entrée droite du hangar SEA au niveau de l'escalier métallique permettant l'accès aux bureaux en étage. Cet étage comportait notamment le Bureau de l'adjudant de compagnie que nous surnommions "Le Raqueux". Son nom est sorti de ma mémoire, il a été affecté ensuite dans la même fonction en 1966 à Nîmes Garons.
Amicalement.
avatar
MOUGIN
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 85
Pilote aéro

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par MOUGIN le Dim 20 Jan 2013 - 15:36

rectif à mon message n° 88
Momo Levaillant vient de me faire remarquer à juste raison qu'il ne s'agit pas de 1/2 tonneaux mais de baraques en bois que nous avions en 54/55
avatar
nouaille arthur
QM 2
QM 2

Age : 83
NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par nouaille arthur le Ven 17 Mai 2013 - 12:08


quartier maitre radio a la ban kouribga de 53 à 55 je viens d'embarquer ce mois çi.
j'ai beaucoups de souvenirs,et,en particulier le jour de la tuerie à Oued zem étant le
seul radio ce jour là les autres étant au repos à la cote.j'ai vu que quelqu'un cherchait
des renseignements à ce sujet mais je n'arrive pas à retrouver qui .je jouais gardien de but dans l'équipe de foot,et je faisais parti de l'équipe de tennis de table.Si certains on des souvenirs je serai heureux de les partager.
Nouaille Arthur 1607 t 52




avatar
parriaux christian
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 70
Électricien d armes   NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par parriaux christian le Dim 19 Mai 2013 - 19:17

photos 2010

entree base depuis la ville apres le chemin de fer

maison de l'OCP ancienne villa des europeens

prefecture



Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges jeter l'ancre un seul jour ?
avatar
nouaille arthur
QM 2
QM 2

Age : 83
NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par nouaille arthur le Mar 23 Déc 2014 - 18:10

Quelques photos de 1954.
La tour de contrôle.



Un camarade radio (qui s’appelait LOWVENGUT ?).



Deux équipiers de l'équipe de tennis de table dont je faisais parti.





avatar
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 69
Timonier équipage NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par † Fanch 56 le Lun 22 Fév 2016 - 11:13

Je fais remonter





LINUX MINT
On ne dit jamais assez à ceux qu'on aime...........qu'on les aime. (Louis Chédid)
Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
Momo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par Momo le Mar 27 Sep 2016 - 11:28

Je fais remonter.

avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par J-C Laffrat le Mar 27 Sep 2016 - 16:35

Bonjour Momo,
Pourquoi fais-tu remonter ce sujet ?
Qu'est-ce qui est nouveau ?
Amicalement
JC




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par Serge BAVOUX le Mar 27 Sep 2016 - 18:33

Momo veut peut être faire parler des anciens... le forum est un peu tristounet en ce moment.
Kouribga que je ne connais que de nom devrait raviver les souvenirs des chibanis...
Je vois que Jean Claude a réagit au quart de tour !
Salut Jean Claude et tous les autres !





Salut et fraternité !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par J-C Laffrat le Mer 28 Sep 2016 - 15:39

Salut Serge,

J'espère que ça va pour toi, pour les anciens qui veulent tout savoir sur Khouribga, un petit extrait de mes mémoires Aéro 1944-1949 :

.... Avril 1945 nous sommes en attente à la BTAN Casablanca. Deux jours après départ, cette fois en groupes séparés, pour les bases de Port-Lyautey, d’Agadir et de Khouribga, qui doivent nous héberger en attendant le retour sur Arzew et le départ en Angleterre. C’est par ordre alphabétique et me trouvant à la lettre L je tombe dans le groupe d’Agadir. Nous partons le soir vers Agadir par la route côtière, passant par Mazagan, Safi, et Mogador, une nuit complète et une demi-journée en car poussif, avant d’arriver dans le secteur français de la BAN, les Américains occupant la plus grande partie du terrain. Après avoir passé quelques jours à Agadir, avec deux autres compagnons on nous transfère à Khouribga, car nous n’étions pas prévus suite à un cafouillage dans les listes ! Cette fois nous partons en camion par le Col du Tizin’Test et Marrakech, encore deux jours à manger de la poussière. A Agadir nous avons seulement eu le temps d’entrevoir des hydravions amphibies et des bimoteurs blancs américains se poser ou décoller du terrain, les hydravions sont parait-il des Catalina.

La base de Khouribga est située au sud de Casablanca sur la voie ferrée électrifiée de Oued-Zem créée pour l’Office des phosphates marocains, l’OCP. Elle se prépare à devenir une école de pilotage, un biplan Stampe et un Caudron Goéland sont présents. C’est aride et désertique, c’est le pays des vipères, des tarentules et des scorpions, il faut se méfier quand on déroule le hamac ; les anciens parlent du coin comme le « plateau de la soif » La nuit on entend parfois les hurlements des chiens kabyles, que certains appellent des « chiens jaunes ». Ils courent en bande, efflanqués et la plupart du temps affamés. Le seul avantage de cette base est que des prisonniers italiens font les corvées à notre place. Ils font les pluches et la cuisine et nous servent à table. Plus âgés que nous et très débrouillards ils fabriquent des briquets avec de l’alu récupéré au parc à ferraille. Le fait d’être prisonniers ne semble pas les démoraliser, le soir ils s’attablent entre eux à la fraîche et on les entend pousser la canzonetta. C’est à la base de Khouribga que le 8 mai 1945 nous apprendrons la victoire sur l’Allemagne. Nous avons droit à un repas amélioré, avec du vin marocain en bouteille d’au moins 14°, et le soir permission nocturne à Khouribga où toute la ville est en liesse, tout le monde s'embrasse, on recherche plutôt les filles ... certains ne rentreront qu’au matin.

Amicalement




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par Serge BAVOUX le Mer 28 Sep 2016 - 18:36

ça c'est des souvenirs... l n'y a que les anciens pour raconter ....à croire qu'il ne s'est rien passé après nous ou que ceux qui nous ont succèdés n-ont rien fait ou rien vu...
Salut Jean Claude . Comme toi on fait aller... c’est à dire comme les vieux...on ne rajeunit pas.





Salut et fraternité !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par J-C Laffrat le Mer 28 Sep 2016 - 18:51

Oui Serge, tant que la tête marche et qu'on peut raconter pourquoi garder ça au fond du tiroir ....

J'ai oublié de dire, car c'est un extrait, que si nous étions au Maroc au début 1945 c'est parce que le CFM d'Arzew en Algérie était saturé tellement il y avait de volontaires pour participer à la fin de cette fichue guerre. Nous ne prenions pas ça mal, à côté des misères de l'Occupation c'était même pittoresque ...




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
LEBRIS
QM 2
QM 2

Age : 79
Commis équipage NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par LEBRIS le Jeu 29 Sep 2016 - 10:03

ètant à agadir j'ai bien entendu parler de khouribga
mais je voulais savoir la base amèricaine etait'elle eloignèe
de notre base ,? car fin 57 les permissionaires venant d'agadir ou
d'ailleurs nous avons embarques dans un constellation rèquisitionne
par l'armèe française et celaà labase americaine de nouasseuret pourquoi pas à khouribga?
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par J-C Laffrat le Jeu 29 Sep 2016 - 10:25

Salut Le Brix

Faut pas confondre les Bases US et les nôtres, mais pour t'y retrouver faut prendre une carte du Maroc

Bases de l'USAF ; Nouasseur, Sidi Slimane, Ben Guérir et Boulhaut

Base de l'US NAVY : Port-Lyautey mélangée avec notre BAN

Khouribga c'était une école de pilotage, aucune raison que ton Constellation vienne s'y poser pour fiche la pagaille dans les cours.

J'espère que tu tiens le cap ...




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
CARRET
MATELOT
MATELOT

Age : 80
Mécanicien équipage

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par CARRET le Jeu 29 Sep 2016 - 10:39

SLC ... Salut les copains
Amitié à tous et a toi Jean Claude toute mon admiration pour la qualité et la précision de tes témoignages et commentaires, techniques, anecdotiques ou autres.
C'est à chaque fois un grand plaisir.
A bientôt...
avatar
Momo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par Momo le Jeu 29 Sep 2016 - 10:41


avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par J-C Laffrat le Jeu 29 Sep 2016 - 10:57

Les Fées ça existe oui il y en a une sur ce forum, quand elle s'ennuie elle donne un coup de baguette magique et hop, l'amuseur arrive ... elle sait y faire
C'est malin les Fées




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
TECTAM
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 67
Gendarmerie Maritime NON

Re: KHOURIBGA - MAROC - B.A.N.

Message par TECTAM le Jeu 29 Sep 2016 - 11:44

Bonjour à tous.
Merci Jean-Claude de nous faire partager ton arrivée à KHOURIGBA et ton 1er passage par à AGADIR.
Cet épisode me rappelle mes trois transits ( avec mes parents - 1958/1959- ) de nuit entre AGADIR et CASABLANCA à bord des cars PULMANN ( que j'ai toujours en mémoire : arrondis sur l'arrière avec une lévrier dessiné de chaque côté ) avec arrêt comme tu dis à MOGADOR, MARRAKECH, SAFI, en passant par le col qui tu as cité.
Il me semble que le transit durait toute la nuit.
Merci à Momo d'avoir fait remonter le sujet.
Amitiés

    La date/heure actuelle est Sam 26 Mai 2018 - 2:00