Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 714165 messages dans 14025 sujets

Nous avons 14388 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est bernardbarbero

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:27

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:20

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:18

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:16

» TONNERRE (BPC)
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:13

» CASSARD (EE)
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:07

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par doubleloire Hier à 20:56

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par facilelavie Hier à 20:32

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par VENDEEN69 Hier à 20:29

» La spécialité de Radio
par larcher Hier à 19:58

» [ Histoire et histoires ] LODUSKY MCCOWEN
par Noël Gauquelin Hier à 19:37

» FORBIN (EE)
par JJMM Hier à 17:59

» SÉMAPHORE - LA CHIAPPA (CORSE DU SUD)
par Xavier MONEL Hier à 17:26

» LA CHARENTE (PRE)
par titus56 Hier à 15:04

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par jean marc lenglart Hier à 10:53

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mer 19 Sep 2018 - 22:31

» RUBIS (SNA)
par BEBERT 49 Mer 19 Sep 2018 - 19:30

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Mer 19 Sep 2018 - 19:04

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par marsouin Mer 19 Sep 2018 - 19:03

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Mer 19 Sep 2018 - 18:03

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par séité Mer 19 Sep 2018 - 17:27

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Joël Chandelier Mer 19 Sep 2018 - 17:25

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 19 Sep 2018 - 8:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par BACHELIER Mar 18 Sep 2018 - 22:47

» [ Divers - Les classiques ] Accident du Sous-marin FLORE
par CLOCLO 66 Mar 18 Sep 2018 - 21:39

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Mar 18 Sep 2018 - 13:47

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par mjrl83 Mar 18 Sep 2018 - 10:42

» FORCES MARITIMES DU RHIN
par FLN-IA5 Mar 18 Sep 2018 - 6:29

» DIRECTION DU PORT TOULON
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 22:03

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 17:51

» [ Blog visiteurs ] recherche d'un ancien marin
par Invité Lun 17 Sep 2018 - 14:52

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Pétunia Lun 17 Sep 2018 - 13:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Xavier MONEL Lun 17 Sep 2018 - 10:47

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018 - 8:56

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par 3eme ligne Dim 16 Sep 2018 - 20:12

» LE BORDELAIS (ER)
par Bureaumachine busset Dim 16 Sep 2018 - 20:04

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 16 Sep 2018 - 17:55

» [ Histoire et histoires ] UN PARI STUPIDE
par garrigues gilbert Dim 16 Sep 2018 - 10:55

» [ Recherches de camarades ] Avis de recherche mousses promo 78]
par etchemaite Dim 16 Sep 2018 - 10:49

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 14 Sep 2018 - 23:18

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par marsouin Ven 14 Sep 2018 - 21:15

» ALINDIEN
par Jean-Marie41 Ven 14 Sep 2018 - 19:51

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Ven 14 Sep 2018 - 18:11

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Ven 14 Sep 2018 - 14:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de l'Ajonc
par centime44 Ven 14 Sep 2018 - 13:32

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par salonais Ven 14 Sep 2018 - 8:55

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par VENDEEN69 Ven 14 Sep 2018 - 8:50

» CASSARD (FRÉGATE)
par dan83143 Jeu 13 Sep 2018 - 22:44

» [ Recherches de camarades ] BDC/PH TRIEUX campagne Tahiti 1981/1982
par PPIERRE Jeu 13 Sep 2018 - 21:03

» PAPA BOSCO par Joëlle sa fille
par Roger Tanguy Jeu 13 Sep 2018 - 20:22

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Jeu 13 Sep 2018 - 18:52

» FLOTTILLE 22 F
par ranchet Jeu 13 Sep 2018 - 18:32

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:26

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:15

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par titagramme Mer 12 Sep 2018 - 17:30

» L'AGENAIS (ER)
par POMIE Mer 12 Sep 2018 - 16:03

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos du daphné 1929 1930
par Invité Mer 12 Sep 2018 - 15:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mer 12 Sep 2018 - 13:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par Sealex83 Mer 12 Sep 2018 - 12:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Argens 67/68
par joel.ollivier Mer 12 Sep 2018 - 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du SNLE Foudroyant rouge 2P11 à2P19
par cucujean88 Mar 11 Sep 2018 - 21:51

» MEUSE (PR)
par COLLEMANT Dominique Mar 11 Sep 2018 - 21:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BH La Boussole 64/65
par Momo Mar 11 Sep 2018 - 18:46

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Mar 11 Sep 2018 - 16:54

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père
par centime44 Mar 11 Sep 2018 - 13:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Dives de 65/66
par joel.ollivier Mar 11 Sep 2018 - 10:27

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par LEBRIS Mar 11 Sep 2018 - 10:07

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE CDT BORY campagne Djibouti 86/87
par PPIERRE Mar 11 Sep 2018 - 9:56

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Brest mai 68
par Sylvain Mar 11 Sep 2018 - 0:31

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par Jean-Léon Lun 10 Sep 2018 - 12:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Lun 10 Sep 2018 - 9:21

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 9 Sep 2018 - 19:52

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 9 Sep 2018 - 18:50

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Franjacq Dim 9 Sep 2018 - 14:32

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Joël Chandelier Dim 9 Sep 2018 - 11:49

» [ Blog visiteurs ] Je recherche mon oncle RAYMOND NENERT
par Momo Dim 9 Sep 2018 - 10:13

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jean-Léon Sam 8 Sep 2018 - 0:34

» VAR (BCR)
par COLLEMANT Dominique Ven 7 Sep 2018 - 23:37

» [Les anciens avions de l'aéro] Le Vickers Supermarine Sea Otter
par Bureaumachine busset Ven 7 Sep 2018 - 21:32

» LA COMBATTANTE (PC)
par marsouin Ven 7 Sep 2018 - 17:25

» [ Recherches de camarades ] Recherche PM DELIGNE atelier 57mm du 1Colbert
par THOMAS HENRY Ven 7 Sep 2018 - 16:50

» LCT L9098
par GYURISS Ven 7 Sep 2018 - 10:17

» FLORE (SM) - Tome 2
par guena29 Ven 7 Sep 2018 - 9:21

» ESCADRILLE 4 S
par ranchet Jeu 6 Sep 2018 - 19:42

» [Associations anciens marins] C.H.A.N.-Nîmes (Conservatoire Historique de l'Aéronavale-Nîmes)
par guilloux Mer 5 Sep 2018 - 18:19

» CDT BOURDAIS (AE)
par Max Péron Mar 4 Sep 2018 - 22:00

» AMIRAL CHARNER (AE)
par TRIGRAMME VDB Mar 4 Sep 2018 - 19:36

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mar 4 Sep 2018 - 0:42

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par TUR2 Lun 3 Sep 2018 - 21:38

» DUPERRE (EE)
par Bureaumachine busset Lun 3 Sep 2018 - 20:26

» [LES B.A.N.] LARTIGUE (ALGÉRIE)
par J-C Laffrat Lun 3 Sep 2018 - 15:44

» [Divers E.A.M.F.] Promotion Guepratte (Sept 1973)
par RIERA Joel Lun 3 Sep 2018 - 6:55

» [ Recherches de camarades ]recherche les camarades dans la photo jointe
par Jacques Dim 2 Sep 2018 - 17:55

» FULMAR P740
par TECTAM Sam 1 Sep 2018 - 20:41

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par LES BORMETTES Sam 1 Sep 2018 - 18:10

» Pétrolier ravitailleur la baïse
par douzef Sam 1 Sep 2018 - 16:46

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades sur l'escorteur EE D'Estrée de 12/81 à 11/82
par christian31 Ven 31 Aoû 2018 - 22:49

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par Jean-Marie41 Ven 31 Aoû 2018 - 20:00

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par Bureaumachine busset Ven 31 Aoû 2018 - 19:32

DERNIERS SUJETS


[LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Partagez
avatar
douzef
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 45
Électricien

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par douzef le Jeu 25 Aoû 2011 - 21:59

Bonsoir,

Belle photo.Je suis toujours surpris par la variétés des tenues de l'epoque,meme des bottes...........

Amitiés aero

Douzef

FD





avatar
Saouzanet Raymond
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 90

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par Saouzanet Raymond le Jeu 25 Aoû 2011 - 23:01

Une autre photo tout de suite, en la regardant de près, il doit exister une photo d’un Stampe derrière un N1000...

Bonne soirée à tout le monde...
Da Gousket !




avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par Serge BAVOUX le Ven 26 Aoû 2011 - 18:12

Bonjour Raymond!

Quel plaisir de trouver un pingouin avec un matricule B45!

J'espère que tu te manifesteras de temps à autre sur le site pour que nous fassions un peu plus ample connaissace. Compte tenu de nos âges il est probable que nous ayons des camarades communs.

Regardes le détail de mes affectations ci joints.

Amicalement



A plus sur le site.





Salut et fraternité !
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par Serge BAVOUX le Mar 18 Oct 2011 - 18:11

Je viens de faire une relecture de KOURIBGA où je retrouve avec plaisir.. des gens de ma génération . Je vous salue tous et plus particulièrement l'ami CAODAI.





Salut et fraternité !
avatar
DESTENABES
QM 1
QM 1

Age : 80
Mécanicien équipage

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par DESTENABES le Mer 19 Oct 2011 - 11:01

KHOURIBGA .........Comme toi Serge , je viens de lire quelques paragraphes ; moi le seul souvenir de la Base , j' y ai passé le permis Poids Lourds en 1959 , envoyé depuis Agadir , étant à la 56 S . Quel déplacement sympa ...Amicalement des Mécanos et de l ' Aéro . André .



avatar
bourneton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Pilote aéro

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par bourneton le Mer 18 Jan 2012 - 11:25

Bjr

Je viens de retrouver un dcument me concernant ; le plan de vol solo du voyage navigation de l'eleve pilote RB sur Nord 1002 le 19/02/1952 en vol VFR.

Je serais curieux de voir les plans de vol actuels .

La photo suivante montre le logement de luxe 1/2 tonneaux en tole ondulée ou les KG se sont succedés le mien KG 9 (le 9eme depuis la creation de l'ecole) Par la suite des Bts en dur ont été construits ainsi qu'un mess destiné aux volants .Pour ma part de passage j'allais au bon vieux poste des mtres .

amicalement



RB
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par J-C Laffrat le Mer 18 Jan 2012 - 12:13

Bonjour RB,
Ton plan de vol en VFR est une pièce de collection, comme témoignage on fait pas mieux, il me remet en mémoire les indicatifs que j'avais oubliés, au Maroc c'était CNMK pour Meknès,etc.la photo des demi tonneaux et du Presbytère est chouette aussi.

Pour Destenabes,
Bonjour Gadiri, par quel moyen est tu allé d'Agadir à KBGA, je me souviens avoir fait ça une fois par la route, avec le gros camion Bernard de la BTAN, Casa-Khouribga-Berrechid-Mazagan - Safi - Mogador - Agadir et par la côte et le Toboggan... comme pittoresque on fait pas mieux.

Amitiés.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
goffic37
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 79
Pilote aéro

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par goffic37 le Mer 18 Jan 2012 - 14:29

bourneton,
Je confirme KG59D logé dans des bâtiments de plein pied en dur.
Nous étions 2 par chambrée, armoire, bureau, tout confort, lit avec moustiquaire.
Il y avait une petite route devant et au-delà la pampa avec tarentules et scorpions.
Ces bâtiments étaient situés à 200m de la limite nord de la base, peut-être construits à la place des 1/2 tonneaux ?



A-benn eus pep tra e teuer
avatar
MOUGIN
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 86
Pilote aéro

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par MOUGIN le Mer 18 Jan 2012 - 18:05

KG 54 C
En 54/55 nous étions dans les 1/2 tonneaux, la bibine était dans un petit espace en dur entre le KG B et le KG C - vers la fin 55.
Il y a eu derrière le hangar un local où était servi le matin un déjeuner "type US" jambon blanc, jus de fruits, etc...", la date doit être au moment où la 57 S est venue à Khoutribga.
Le casse croute dit "de vol" était toujours vin rouge et sardines, nous avions tellement de vin rouge en rab que le dimanche matin alors que certains allaient faire les commissions au souk d'autres partaient aux escargots pendant que ceux qui restaient à la baraque distillaient le vin pour en récolter un alcool rosâtre grâce à un alambic bricolé par les mécanos élèves pilotes SM LAVANAN, LEGOUY et SOYER.
C'était le bon temps.
avatar
bourneton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Pilote aéro

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par bourneton le Jeu 19 Jan 2012 - 8:41

Pour mougin

Content de retrouvé un pilote "vin rouge" appelation des pilotes formés a Khouribga ,ceux formés aux USA "Coca cola".Je ne connaissais pas la distilation du pinard ,chapeau! La race doit peu a peu disparaitre .De mon KG 9 nous sommes 3 (+ de 82 ans ) comme on dit le vin rouge conserve avec en plus une boite de sardines . (ration de vol)

Amicalement



RB
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par J-C Laffrat le Jeu 19 Jan 2012 - 10:21

Pour RB,

On aurait pu les appeler aussi bien pilotes "whisky", quant à la bonne conservation due à notre breuvage, il n'y à pas que les pilotes qui peuvent le dire, et j'aime toujours aussi les sardines. Ce hors sujet est trop bref pour être supprimé, je demande un joker .....

Amitiés




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
disarbois
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 86
Mécanicien

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par disarbois le Jeu 10 Mai 2012 - 17:07

Salut Mimile.
Je vois que tu étais à Khouribga en 1955.
Je n'y est pas été affecté mais un de mes meilleurs copain a été tué pendant les événements de Oued-Zem en août 1955.Il venait de quitter Lann- Bihoué
quelques semaines avant.Peut-être as tu quelques souvenirs de cette époque.
avatar
MOUGIN
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 86
Pilote aéro

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par MOUGIN le Jeu 10 Mai 2012 - 17:27

Bonjour,
Non je n'ai pas de renseignements sur les évènements survenus en aout 55, comme l'école était en repos ce mois là j'étais au centre de repos de Pont Blondin au nord de FEDALA (aujourd'hui je crois MOHAMEDIA), le soir nous faisions une tournée de ronde aux alentours du centre, il ne se passait rien du tout à ce moment là.
Par contre je ne sais plus à quelle date précise a eu lieu le massacre à Oued Zem (c'est avant le mois d'aout, peut-être en mai ???), où les fell ont tués x personnes en particulier à l’hôpital.
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par Serge BAVOUX le Jeu 10 Mai 2012 - 18:48

Qui peut nous faire un résumé des événements de Khouribga ?





Salut et fraternité !
avatar
† CAP1
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 79

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par † CAP1 le Ven 11 Mai 2012 - 13:33

Bonjour les anciens

Je suis arrivé à la BAN fin 57.
Le hangar du SEA portait le nom de QM CREACH et il y avait une plaque à son nom.
Selon les infos de l'époque ce serait le seul marin de la BAN tué lors des évènements.
Désolé mais je n'ai pas d'autres infos.




avatar
disarbois
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 86
Mécanicien

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par disarbois le Ven 11 Mai 2012 - 17:56

C'est bien Pierro CREACH qui était mon copain, j'ai une photo de lui dans mes archives.
Pour les info sur les événements tapez Oued - Zem sur Google.
avatar
parriaux christian
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 70
Électricien d armes   NON

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par parriaux christian le Ven 11 Mai 2012 - 19:01

Je pense que cela est épineux.



Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges jeter l'ancre un seul jour ?
avatar
† CAP1
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 79

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par † CAP1 le Sam 19 Mai 2012 - 17:36

En route vers Khouribga

J'aurais dû commencer mon histoire par cela.

Début novembre 1957, les tests du BE sont terminés, c'est le moment du choix des affectations.
Influencé par l'officier chargé des cours je me laisse convaincre pour aller à Khouribga. C'est la seule affectation hors métropole.
Donc pour moi, "Adieu Les Mureaux, Querqueville, Cuers, Hyeres, Aspretto et tout le reste".
Après 15 jours de permes me voilà dans le train en direction de Toulon.
Je fais connaissance avec un QM2 qui vient de finir son affectation sur le Bois Belleau. Il est désigné pour l' EPAN de Casablanca. Nous ferons le reste du voyage ensemble.
Arrivé à Toulon, je suis mon copain, il avait l'habitude des déplacements.
Son conseil, ne pas arriver trop tôt au Dépôt de l' Aéro afin d'éviter les corvées.
Nous nous présentons vers les 11h30. Juste à temps pour aller manger.
L'apm on nous annonce que le lendemain nous irons à Marseille à la Caserne du Pharo qui nous dirigera vers le Maroc.
Au Dépot, il y a déjà les 2 autres gars de mon BE qui eux aussi vont à Khouribga.
Le lendemain, direction Marseille, même procédure que pour Toulon, ne pas arriver trop tôt, juste avant midi.
Nous échappons aux corvées et autres services.
Nous faisons connaissance avec les autres gars qui sont dirigés vers le Maroc. Le chef du détachement est un SM 1, ex instructeur à Rochefort qui est désigné pour Khouribga. Je le connais.
Embarquement, le surlendemain sur le Koutoubia. Nous sommes une dizaine de marins. Logement dans la cale avant. Il y a déjà en place une compagnie de Tabors qui a terminé son engagement dans l' Armée Française et qui retourne au pays.
Trois jours de croisière, la mer est relativement calme, pâtes à la sauce tomate à tous les repas. Escale à Tanger puis Casablanca.
Un bus de l' Unité Marine nous attend, direction la gare. Nous ne sommes plus que 4 marins.
Le chef de détachement avait reçu les billets de train. Train super luxe, avec des banquettes en bois et ce n'était pas un TGV.
Arrivée à la gare de Khouribga, il est midi passé, nous ne sommes pas attendu.
Le SM arrive à téléphoner du Bar du Marché à la BAN . Le patron du bar nous souhaite la bienvenue et nous paye un coup à boire.
Un véhicule de la Base nous récupère, direction la BAN KHOURIBGA.
Nous voilà sur place pour une affectation de 3 ans.
Je n'ai jamais regretté mon choix, mais je n'ai effectué qu'un séjour de 19 mois, sans permes, avant mon retour en France.
Fin juin 1959, j'ai quitté le plateau de la soif pour un séjour de 2 ans à la BAN TONTOUTA.





avatar
† CAP1
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 79

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par † CAP1 le Ven 21 Sep 2012 - 15:59

Bonjour à tous,

Quelques souvenirs des années 58/59.

Sur la Base c'était la routine.
Branle bas, poste de propreté, travail, repas de midi, travail, repas du soir. foyer, cinéma.
Comme partout il y avait aussi les corvées; cuisine et autres.
Il y avait même une corvée dite d'imprévu, c'était tout et rien, souvent désherber pour éviter les risques d'incendie.
Spoiler:
Service d'été, travail uniquement le matin, à partir de 10h00, il faisait trop chaud pour travailler sur les avions sur les parkings.
L'été, restriction d'eau, cela posait un problème pour le lavage du linge et même pour prendre la douche. Sieste obligatoire, mais le foyer ouvrait à la fin de celle ci.
En période normale, service tous les 3 jours mais l'été tous les 2 jours par manque d'effectif.
C'était la période des permissions.
Pour la garde, c'était les miradors et les parkings avions.

Service repas :
Pour les repas nous étions servis à table.
Il n'y avait pas à se plaindre, pour ma part, dans l'ensemble nous mangions bien.
Un jour, il est décidé pour l'équipage, de mettre en service le repas au plateau.
C'est jour de fête, une partie de l'état major de la base est présent pour cet événement.
Un officier (peut être le CSI) nous fait comprendre qu'il va y avoir un gain de temps pour le service et pour clore sa discussion nous explique :
- "Les gens qui ne boivent pas de vin peuvent prendre 2 desserts".
Dans les rangs :
- "Si je ne prends pas de dessert puis je avoir 2 quarts de vin".
Personne n'a répondu à la question :
- "Qui a dit cela ?".

Un soir, appel aux postes de combat.
Un incident avec un militaire à Casablanca, je crois un médecin de l'Hôpital Maritime.
Armement de tous les postes et miradors.
Ne pas approvisionner les armes, pour cela attendre le passage d'un fusilier.
Il n'y avait pas assez de SM de service sur la base pour faire chef de poste.
Me voila avec mon copain, le FM, ainsi que la caisse de munitions au mirador du garage.
Passe un CS pour les dernières consignes et l'inspection des armes et munitions.
Les cartouches étaient celles destinées aux fusils mousqueton mais n'étaient pas compatibles pour le FM 24/29.
Changement de la dotation en munitions.
L'armurerie n'était pas trop loin mais la caisse assez lourde.
Nous dormons à tour de rôle.
Ce n'était la consigne, mais la nuit était longue.
Le matin, c'est la compagnie de protection qui effectue la relève.
L'alerte a été levée dans la journée.

Au SEA nous étions aussi d'alerte crash.
Les événement, les incidents avec les avions cela arrivait, mais toujours mineurs.
Les Moranes 733 avaient des problèmes techniques de train d'atterrissage, n'entraînant pas vraiment des dégâts matériels.
Les SNJ se posaient très bien train rentré, sans trop de mal.
Sur le chemin de roulement, le plus souvent c'était un problème de visibilité qui faisait que l'hélice de l'avion en 2éme position abîmait la gouverne de direction de l'avion de tête.
Les F6F pas trop d'incidents.
Oubli de sélectionner les réservoirs, une panne de carburant qui se termine par un crash à CasbaTadla. Freinage trop brutal et l'avion se retrouve sur le dos, le pilote est sorti de l'avion on ne sait trop comment car l'espace entre le fuselage et la piste était vraiment minime.
Les Vampires, l'été il arrivait qu'ils mettent le feu à la broussaille en bout de piste.
Panne sèche à l'atterrissage, l'élève pilote avait eu quelques problèmes de navigation.

Alerte crash.
Un après midi, au SEA, nous étions en écoute radio avec la tour de contrôle pour les incidents.
Un SNJ devait faire des essais de freinage sur la piste, par un mécano ?
L'avion a fini par décoller avec le mécano aux commandes.
En place arrière il y avait un élève pilote.
Celui ci n'avait pas les doubles commandes qui avaient été démontées pour la circonstance.
Nous assistons à une série de figures aériennes qui étaient du style acrobaties et non pilotage.
Retransmission des conversations et cris entre le mécano, l'élève pilote et la tour.
L'alerte dure un bon moment, puis la tour annonce fin de l'alerte.
Par la suite, nous apprenons que c'était une plaisanterie faite à cet élève pilote et que le soit disant mécano était en réalité un moniteur.

Les Zouaves.
Un jour nous voyons arriver un régiment de Zouaves.
Ils sont sur la Base avec les camions et les Halftracks.
C'est la que je retrouve un copain d'école qui effectue son service militaire.
Il est sergent sous durée légale et moi matelot.
Les marins, nous nous disons tous " Formidable ils vont monter la garde à notre place ".
Négatif, pour le SEA, ont nous enlève le poste de garde du mirador du garage et ont nous donne à la place le carrefour : garage, parc à carburant, zone hangars et zone vie.
Nous voila en plein air et en pleine lumière.
Les rondes sont doublées Marine et Bif.
Nous nous entendions relativement bien avec les Zouaves.
Nous avions sur la Base un parisien, pour nous c'était Titi, il effectuait son service militaire.
L'histoire telle qu'il nous l'a raconté.
Il se trouve de garde au garage.
Arrive un gradé des zouaves pour prendre un véhicule.
Titi fait les sommations d'usage mais le gradé lui répond qu'il est le Lieutenant Colonel des Zouaves et qu'il n'a pas a répondre à un marin et qu'il va prendre la jeep.
Titi lui répond :
- " Pour commencer qu'il ne le connaissait pas et qu'il faudrait savoir s'il était Lieutenant ou Colonel ".
Le tout se termine devant le chef de poste et le lendemain matin au rapport.
Pour une fois,Titi s'en sort avec les honneurs.
C'était un cas ce Titi, on le voyait de temps en temps avec des chaussures sans lacets et un bonnet sans légende.
Un après midi il passait tête nue devant le BSI et le Capitaine d'Arme lui demande s'il n'avait rien à mettre sur les cheveux.
Sa réponse :
- " Si Capitaine d'Arme, du Pento ".

Au bord de la mer.

Brume de chaleur, on ne voit plus l'Atlas.
Avec le service d'été commençaient les permissions et les weekend à Pont Blondin.
Service par bordées, pour aller au bord de la mer il fallait s'arranger avec un copain pour la garde.
Pour cela il n'y avait de problème.
Pont Blondin, une ambiance de vacances.
Départ en car, le vendredi après midi et retour à Khouribga le dimanche soir.
Le trajet était assez long et l'on passait devant la Base Américaine de Nouasseur.
Je rêvais à la vue des B47 de l'USAF alignés sur les parkings.
Pont Blondin, je crois que c'était une ancienne batterie côtière qui l'été devenait un centre de repos.
Le responsable des lieux était un SM fusilier de la BAN.
La plage était à quelques dizaines de mètres.
L'ambiance était bonne et être au bord de la mer nous changeait de la BAN.
Si j'ai bonne mémoire on dormait dans des hamacs.
Le dépaysement, un weekend de vacances.




avatar
le vaillant
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 85
Piolte aéro

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par le vaillant le Mar 23 Oct 2012 - 9:00

Pour le palois,
Oui je me souviens du M P Le Moal...
J'ai eu la chance d'être son élève en 52 à Khouribga.
Bonhomme extra ordinaire...
Son fils à fait carrière dans l'Aéro.
Amicalement.
avatar
MOUGIN
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 86
Pilote aéro

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par MOUGIN le Mar 23 Oct 2012 - 10:38

J'ai connu son fils comme élève pilote à Ajaccio, il était officier, un gars gentil, il nous disait que partout où il passait on lui parlait de son "cipal" de père, chacun avait une anecdote à son sujet.
avatar
Roussel
QM 1
QM 1

Age : 87
Secrétaire militaire équipage NON

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par Roussel le Lun 29 Oct 2012 - 15:37

A tous, anciens de Khouribga,

Permettez à un matricule 48 de s'étonner de l'absence sur ce forum, de témoignages d'anciens sur leur présence à Khouribga pendant la période allant, approximativement, de 48 à 52.
Alors il m'a paru utile, (mais pas indispensable), d'apporter ma contribution en vous communiquant ci-dessous une partie de mes souvenirs, extraite de mes mémoires rédigées pour mes descendants, et relative à mon séjour dans cette base en 49 :

Spoiler:
Aux alentours du 20 juin, j'arrivai à la B.E. (base école) de Khouribga.
Deux pistes et quelques petits bâtiments situés à environ 5 km du bourg, en plein désert de cailloux, sans aucune végétation.
La base et la ville étaient situées en altitude sur un plateau précédant le Moyen-Atlas, en direction de Oued-Zem.
Je ne sais plus où on pouvait trouver de l'ombre, mais je me souviens que la température montait souvent jusqu'à 45°.
Il paraît que Khouribga signifie en arabe, le "plateau maudit".
Ce lieu était (et est sans doute encore), le centre principal d'exploitation des mines de phosphate, gérées par l'O.C.P. (Office Chérifien des Phosphates).
J'ai su bien plus tard que dans une des galeries de ces mines fut caché pendant la durée de la 2ème Guerre Mondiale, le stock d'uranium provenant du laboratoire de Frédéric Joliot-Curie, ce qui permit au futur Commissariat à l'Énergie Atomique de reprendre les expériences en 46.
Le personnel de la base était divisé en deux catégories : le service général (administration, cuisine, etc...) et les pilotes en formation répartis dans deux escadrilles, la 51 S et la 52 S.
Le commandement de l'ensemble était assumé par un Capitaine de Corvette (dont j'ai oublié le nom), et par son second, le Lieutenant de Vaisseau Durival, dont j'étais le secrétaire.
Bien qu'affecté en premier lieu comme secrétaire au service général, je partageais la chambrée des élèves pilotes.
Peu de noms de ceux-ci me sont restés en mémoire : Lelièvre, Kaiser, Jolivet, et quelques mécanos, Triponney, Darieutort, Doyon.
Je n'ai pas eu l'honneur d'avoir comme compagnon de chambrée le matelot élève-pilote Tabarly, qui n'est arrivé que quatre ans plus tard.
Tabarly, le célèbre navigateur, qui finit par réussir alors qu'il était Second Maître pilote, à entrer à l'École Navale et devenir officier.
Dans mon bureau, j'avais placé un petit poste de radio acheté lors d'une sortie de weekend à Casablanca.
Par les ondes courtes, je pouvais capter Radio Beromünster (en Suisse) et ainsi accompagner mon travail par un fond sonore riche en musique folklorique, la même que j'appréciais tant naguère en Alsace, lors des Kilbe (fêtes de village).
De temps à autre j'avais la visite du "bidel", le Premier Maître Paillet, un brave homme un peu farfelu qui tentait de me faire partager sa passion pour le culturisme.
Parmi mes tâches figurait la mise à jour des "Livrets Matricule" de tout le personnel non officier.
C'est un fascicule contenant tous les états de services, les grades successifs, les décorations.
Ainsi, j'ai pu découvrir avec admiration les exploits de certains des moniteurs pilotes pendant la guerre (par exemple le P.M. Le Moal) : mitraillage de convois routiers et de trains, soutien aérien des troupes en offensive, etc...
Ils avaient maintenant la cinquantaine, le grade de Premier-Maître, et s'ils avaient été dans l'Armée de l'Air, ils seraient devenus officiers, mais dans la Marine la promotion dans la "caste" des officiers dépendaient alors d'autres critères que la valeur et les compétences.
A cette époque, même les officiers "sortis du rang", ayant environ 15 ans de services, s'ils n'étaient pas passés par l'École Navale, n'avaient pas droit à la qualification d'Officier de Marine, leur titre était Officier des Équipages, que leurs subordonnés devaient appeler "Monsieur l'Officier" au lieu de "Lieutenant, Capitaine, ou Commandant".
Toutefois, dans l'Aéronavale parmi les pilotes, les rapports entre officiers et les gradés inférieurs étaient beaucoup plus cordiaux que sur les navires de guerre.
Pas de morgue, pas de mépris, mais un respect mutuel propres à ceux qui accomplissent les mêmes missions, et cela, j'ai pu le constater à Khouribga.
Les élèves pilotes s'entraînaient d'abord sur des biplans, de vieux Stampe SV-4, solides et aptes aux plus audacieuses acrobaties, puis sur des Morane-Saulnier MS 474, et des S.N.J. North-American.
Les MS étaient assez dangereux, leur réservoir d'essence étant placé en bas du ventre de l'appareil.
C'est ainsi que le 4 juillet de cette année 49, de la fenêtre de mon bureau qui donnait sur la piste, j'ai pu voir un MS dont le train n'était pas sorti, faire un atterrissage sur le ventre et prendre immédiatement feu.
Un homme entouré de flammes s'en est échappé a fait quelques tours sur lui-même, puis s'est effondré.
J'ai aussitôt bondit de mon bureau pour en aviser le capitaine Durival.
L'élève pilote Jolivet était mort sur le coup, et son moniteur, le Premier-maître Malabri quelques jours plus tard.
Un autre jour, alors que je me trouvais près de l'autre piste, un Potez 63 venant de la base d'Agadir a terminé son atterrissage en capotant, c'était impressionnant, mais il n'y eut pas de blessés.
D'autres appareils étaient stockés sur un terrain en retrait, des bombardiers anglais Lancaster qui, apparemment, ne volaient plus.
En visitant le cockpit de l'un d'eux, je me mis à imaginer qu'il avait peut-être fait partie de ceux qui nous survolèrent en bombardant Pfortzheim.
Peu après la tragédie du Morane, à jamais gravée dans ma mémoire, j'ai été affecté comme secrétaire du commandant de l'escadrille 52 S, le Lieutenant de Vaisseau Combier.
Je l'admirais pour l'ensemble de ses qualités, aimable avec moi, et pilote émérite.
Souvent il empruntait un Stampe pour aller s'amuser à de folles acrobaties, et c'est par lui que j'ai appris le nom des diverses figures, tonneau, immelmann, (feuille morte après la montée verticale jusqu'à la perte de vitesse), etc...
Un jour, il m'a proposé de m'emmener comme passager, mais vous ne me croirez pas, j'ai refusé poliment.
Mon travail n'avait pas grand-chose à voir avec le service de l'escadrille, le commandant m'occupait surtout à taper à la machine un mémoire sur les radio-phares de Norvège !
Un soir après le travail, il me demanda de lancer à la manivelle le moteur de sa Jeep, et à ma grande honte, je ne réussis pas, car je n'avais jamais fait cela, il fallait fortement appuyer sur la manivelle et je craignais de me luxer le poignet.
C'est sans doute pour ces raisons, le mémoire sur les radio-phares étant terminé, et ma sensibilité physique, qu'il ne fit aucune objection lorsqu'à l'automne je sollicitai son accord pour demander ma mutation en Indochine.

Cordialement.
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par J-C Laffrat le Lun 29 Oct 2012 - 16:12

Heureux de te lire Roussel,

Les anciens de notre époque se font rares, tout ce que tu relates me rappelle parfaitement bien KBGA, où j'avais séjourné une première fois au début 1945, avant que la BAN ne devienne une base école, déjà à l'époque nous rivalisions avec les Pieds Noirs du coin, pour faire quelques pas de danse à l'OCP les samedis soirs ....

De 1949 à 1951 j'étais à la 6F à Agadir, et nous venions assez fréquement à KBGA avec nos Bloch 175, c'est un de ceux là qui s'est crashé et non un Potez 63.11, ces derniers avaient disparu de la circulation depuis longtemps déjà, à la fin de la guerre 39/45. Ta méprise est normale, dans les années 1940 les deux avions étaient quelquefois confondus, car bi-moteurs, bi-dérive et tous les deux assez voisins en taille.

Sur le forum il y a encore de vieilles tiges avec qui tu pourras évoquer KBGA, en particulier des pilotes comme René Bourneton .

Amicalement


Dernière édition par J-C Laffrat le Lun 29 Oct 2012 - 23:14, édité 1 fois




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par Serge BAVOUX le Lun 29 Oct 2012 - 18:38

Je me joind à Jean Claude Laffrat pour te dire combien j'apprécie ton récit d'ancien. il n'y a bien que les "vieux" (pardon les jeunes!) qui savent faire cela !





Salut et fraternité !
avatar
Roussel
QM 1
QM 1

Age : 87
Secrétaire militaire équipage NON

Re: [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC

Message par Roussel le Mar 30 Oct 2012 - 14:54

A J-C Laffrat et Serge Bavoux,

Merci à vous deux pour vos sympathiques commentaires, et heureux de vous avoir retrouvés
sur ce forum, alors que je vous lis déjà avec grand intérêt sur le forum Indochine.

Amicalement.


    La date/heure actuelle est Ven 21 Sep 2018 - 2:08