Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Bonne et heureuse année 2017 à vous et à tous ceux qui vous sont chers. L'équipe d'administrateurs: Charly, Monique, Dominique, Bruno, Francis, José, Xavier et Alain

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 593818 messages dans 12897 sujets

Nous avons 15088 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est cem

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 7
par Tinto Aujourd'hui à 20:22

» ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 3
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 20:07

» Villefranche-sur-Mer (06230)
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 19:59

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 19:21

» JAUREGUIBERRY (EE)
par Charly Aujourd'hui à 19:03

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Nenesse Aujourd'hui à 18:53

» ENSEIGNE DE VAISSEAU JACOUBET (AVISO)
par timoniersoum Aujourd'hui à 17:36

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 16:59

» LA COMBATTANTE (PC)
par HèmBé43 Aujourd'hui à 16:58

» [ Recherches de camarades ] BE infirmier à l'HIA Sainte Anne à Toulon en 1972.
par framery Aujourd'hui à 14:21

» LA PRAYA (SM)
par framery Aujourd'hui à 14:19

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 13:54

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Aujourd'hui à 12:36

» ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par boucanier Hier à 20:49

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Serge BAVOUX Hier à 17:08

» D.E.T. PORQUEROLLES
par Jean TRIKI Hier à 13:57

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par framery Hier à 13:41

» DAPHNÉ (SM)
par guena29 Hier à 10:06

» [Bâtiments de ligne] RICHELIEU et JEAN BART
par COLLEMANT Dominique Jeu 19 Jan 2017 - 22:54

» MAISTRANCE PONT
par Joël Chandelier Jeu 19 Jan 2017 - 18:18

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par centime44 Jeu 19 Jan 2017 - 13:27

» FOCH (PA)
par GYURISS Jeu 19 Jan 2017 - 10:51

» CDT BORY (AE)
par Togo Jeu 19 Jan 2017 - 9:41

» [Les Musées en rapport avec la Marine] CEUX QUI VISITENT LA FLORE
par COLLEMANT Dominique Mer 18 Jan 2017 - 21:07

» ÉLAN - A768 (BSR)
par Joël Chandelier Mer 18 Jan 2017 - 20:42

» [ VOS ESCALES ] Escale à Zanzibar
par alain EGUERRE Mer 18 Jan 2017 - 16:21

» [ Recherches de camarades ] Du Scorpion 07/71 - 07/72
par ROUSSEL Michel Mer 18 Jan 2017 - 14:24

» [ Blog visiteurs ] POSTE THERIZOL DBFM Algérie Photos ?
par Invité Mer 18 Jan 2017 - 14:14

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par COLLEMANT Dominique Mar 17 Jan 2017 - 22:53

» LA PERLE (SNA)
par chapellier Mar 17 Jan 2017 - 16:24

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par NEHOU Mar 17 Jan 2017 - 12:17

» L'Expédition d'Egypte 1956
par Jacques Mar 17 Jan 2017 - 11:13

» MINERVE (SM)
par KRINTZ Mar 17 Jan 2017 - 6:52

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par pinçon michel Mar 17 Jan 2017 - 5:53

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par BEBERT 49 Lun 16 Jan 2017 - 19:06

» [Autres sujets marine] Les cloches de nos bâtiments (Armés et désarmés)
par BEBERT 49 Lun 16 Jan 2017 - 19:01

» ROLAND MORILLOT (SM)
par COLLEMANT Dominique Lun 16 Jan 2017 - 18:16

» La spécialité de Radio
par J-C Laffrat Lun 16 Jan 2017 - 15:26

» [ Blog visiteurs ] Mon Père Marcel Paoletti Gendarme Maritime
par Invité Lun 16 Jan 2017 - 12:51

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE ( sur nos côtes Françaises )
par Roger Tanguy Dim 15 Jan 2017 - 23:21

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par caraibe711 Dim 15 Jan 2017 - 5:13

» [ Blog visiteurs ] Tape de bouche ou pas ?
par Didier Moreaux Sam 14 Jan 2017 - 23:55

» LE FRINGANT (EC)
par Noël Gauquelin Sam 14 Jan 2017 - 13:12

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par VENDEEN69 Sam 14 Jan 2017 - 4:50

» [Associations anciens marins] FNOM
par Joël Chandelier Ven 13 Jan 2017 - 22:06

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par MARCHAND Michel Ven 13 Jan 2017 - 19:41

» Film sur Djibouti années 1975-77
par loulou06000 Ven 13 Jan 2017 - 15:23

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par framery Ven 13 Jan 2017 - 13:28

» AGADIR (B.A.N.)
par LEBRIS Ven 13 Jan 2017 - 9:44

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC Nîmes-Costières
par DRIMARACCI Ven 13 Jan 2017 - 9:01

» INDOMPTABLE (SNLE)
par kerneve Ven 13 Jan 2017 - 7:18

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Jean-Marie41 Jeu 12 Jan 2017 - 19:59

» [Votre passage au C.F.M.] Mon arrivée à Hourtin
par BEAUDU Jeu 12 Jan 2017 - 9:38

» [ DIVERS - LES NUCS ] Retour à quai pour ce SNA
par centime44 Mer 11 Jan 2017 - 22:37

» MARINE LA PALLICE - ROCHEFORT
par Roger Tanguy Mer 11 Jan 2017 - 18:51

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par Jacques l'A Mer 11 Jan 2017 - 18:37

» BOUVET (EE)
par philippe PAILLET Mer 11 Jan 2017 - 17:26

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par formose jacques Mer 11 Jan 2017 - 15:49

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par J.Revert Mer 11 Jan 2017 - 15:09

» LE CORSE (ER)
par FBRIONNAUD Mer 11 Jan 2017 - 13:57

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par Nenesse Mer 11 Jan 2017 - 12:17

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades UM Diego-Suarez Cie de Protection 1968
par Gasmya Mer 11 Jan 2017 - 11:10

» [ Blog visiteurs ] JUNKER 52 - AAC1 Toucan - Recherche photos
par Invité Mar 10 Jan 2017 - 22:13

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Jean-Marie41 Mar 10 Jan 2017 - 20:49

» [Campagnes C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par Joël Chandelier Mar 10 Jan 2017 - 20:22

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par Jean-Léon Mar 10 Jan 2017 - 19:50

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Jean-Marie41 Mar 10 Jan 2017 - 19:01

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarade Bernard BROCHEN UM Diego-Suarez 68/69
par Gasmya Mar 10 Jan 2017 - 17:37

» [ Blog visiteurs ] L'Aconit au Quebec en mai 1972
par Jean-Léon Mar 10 Jan 2017 - 13:45

» UTILISATION DU FORUM : "RECHERCHES DE CAMARADES"
par Charly Mar 10 Jan 2017 - 13:35

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la 21F 09/69 au 02/74
par GALLO Bernard Mar 10 Jan 2017 - 13:25

» [ Blog visiteurs ] Décès de Yannick LE ROUX Croix Du Sud et Le Savoyard
par Charly Mar 10 Jan 2017 - 11:55

» [ Recherches de camarades ] Recherche infos sur secrétaire militaire Roger Cachelièvre (dcd)
par Momo Lun 9 Jan 2017 - 21:47

» ESCADRILLE 2 S
par Bibi67C Lun 9 Jan 2017 - 11:48

» [ Recherches de camarades ] PA Foch tranche sierra 2eme sous pont
par jean Tisseyre Lun 9 Jan 2017 - 10:18

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Lun 9 Jan 2017 - 8:55

» LE SAVOYARD (ER)
par Quifille Dim 8 Jan 2017 - 17:18

» [ Blog visiteurs ] Ancien chronographe de porte-avions.
par Invité Dim 8 Jan 2017 - 12:57

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par jacques95 Dim 8 Jan 2017 - 0:12

» [ Blog visiteurs ] Cours du BE secrétaire 15 novembre 1965 - 15 mars 1966
par Roger Tanguy Sam 7 Jan 2017 - 22:57

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Sam 7 Jan 2017 - 20:47

» [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)
par Brand Robert Sam 7 Jan 2017 - 19:21

» [ Recherches de camarades ] Ancien de la VP 761
par Poncelet56 Sam 7 Jan 2017 - 19:04

» [Marine à voile] L'Hermione
par Bagadoo Sam 7 Jan 2017 - 16:10

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE COPAINS DU BSL GARONNE
par bielo Sam 7 Jan 2017 - 9:23

» [Campagnes] DAKAR
par Noël Gauquelin Sam 7 Jan 2017 - 0:28

» [Vie des ports] Port de Saint Nazaire
par COLLEMANT Dominique Ven 6 Jan 2017 - 21:31

» [Papeete] Le permis de conduire à Papeete durant nos campagnes
par Didier Moreaux Ven 6 Jan 2017 - 21:01

» [ Blog visiteurs ]
par Invité Ven 6 Jan 2017 - 18:19

» BOIS BELLEAU (PA)
par Keller Charles Ven 6 Jan 2017 - 18:19

» ÉCOLE DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE
par Perrin Claude Ven 6 Jan 2017 - 17:50

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires
par corre claude Ven 6 Jan 2017 - 13:45

» Dien Bien Phu - Triste anniversaire
par Quifille Ven 6 Jan 2017 - 9:56

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BAN LANN BIHOUE année 87
par Stratman Jeu 5 Jan 2017 - 20:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarade qm2 meca Durieux
par denoizay Jeu 5 Jan 2017 - 15:20

» LE BOURGUIGNON (ER)
par BIGOT Jeu 5 Jan 2017 - 11:48

» [Aéronavale divers] Historique des Etendard IVM et Fouga Zéphyr
par Christian DAGORN Jeu 5 Jan 2017 - 7:01

» RÈGLEMENT ET CHARTE DU FORUM
par Charly Mer 4 Jan 2017 - 23:56

» [ Blog visiteurs ] Aide à la connexion
par Momo Mer 4 Jan 2017 - 21:15

DERNIERS SUJETS


[Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Partagez

jaques 26
QM 1
QM 1

Age : 79
Radio                      NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par jaques 26 le Mer 29 Nov 2006 - 14:09

Photo et commentaire du = Général Bigeard ( lui méme de dos ) son livre
= bigeard ma guerre d'indochine
me voila sur dominique - en face de moi les = huguettes j'uste au dessus , il y avait les :
D C A viets , sui empèchaient les avions , de ce poser ou de larguer du matériel .




BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par BONNERUE Daniel le Mer 29 Nov 2006 - 22:24

Pour se repérer à propos de Diên-Biên-Phù, un dessin montrant les positions de divers points d'appuis :



Dernière édition par le Mar 27 Fév 2007 - 21:07, édité 1 fois




Tinto
QM 1
QM 1

Age : 65
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par Tinto le Mer 29 Nov 2006 - 23:25

700 kms...La longue marche à la mort du CONVOI 42...Les prisonniers de DIEN BIEN PHU.



Dernière édition par le Jeu 25 Jan 2007 - 19:32, édité 3 fois



   André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).

BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par BONNERUE Daniel le Jeu 30 Nov 2006 - 22:09

Le LV pilote de la 11F Bernard KLOTZ de retour des camps viêts accueilli chaleureusement à bord du PA Arromanches en baie d'Along :
Spoiler:


Remarquez la maigreur du bonhomme. Entre la chute de Diên-Biên-Phù le 7 mai 1954 et la libération des prisonniers quatre à cinq mois plus tard, il y eut 72% de morts.



Quelques "horribles" photos de prisonniers libérés des camps viêt, "bénéficiaires" de la haute clémence de "l'oncle Hô"...
Je crois que l'état de beaucoup de ces pauvres gars était équivalent à celui des gens sortant des camps de concentration nazis, mais après seulement quatre à cinq mois de captivité... Il faut tout de même que les jeunes le sachent !

Caporal au 3ème étranger (convoi n° 42)



Caporal à la 13ème DBLE



Caporal au IV RTM



Maréchal-des-Logis au IV RA



Victime des camps viêts en 1954



Je suis en mesure de vous en montrer quelques autres plus horribles les unes que les autres, mais peut-être cela suffit-il. Il ne faudrait pas oublier les tortures morales, tel le lavage de cerveau, qui leur étaient infligées en parallèle.




Tinto
QM 1
QM 1

Age : 65
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par Tinto le Jeu 30 Nov 2006 - 22:38

Photos insoutenables qui rappellent d'autres camps à leur libération...Ici en Indo c'étaient les " Camps de l'enfer vert ".
" Camps de rééducation par le travail et le repentir : la lente dégradation des corps, mais surtout cette transformation morale où la haine des autres, le mépris de soi-même sont autant d'étapes vers le désespoir absolu.Un point de non-retour dont on ne guérit jamais tout à fait ".
Et je n'ose évoquer le sort bien plus cruel réservé aux prisonniers de race noire...!!!



   André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).

montroulez
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 61
Électromécanicien

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par montroulez le Jeu 30 Nov 2006 - 22:38

Tristes photos... Dien-bien-phu, une tragédie où l'on peut dire "merci" à nos politiciens et où nos soldats n'ont pas eu à rougir de la défaite.
Je crois que le LV De castelbajac (futur Amiral aussi) s'est fait descendre au-dessus du terrain et à été récupéré par un légionnaire.

† SEGALEN Georges
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 56
Mécanicien équipage NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par † SEGALEN Georges le Jeu 30 Nov 2006 - 23:03

Daniel,
j'ai aussi des photos de ce genre, attroces, j'ai normalement celles que tu a mis dans le post,
et je connais des gars qui l'ont vécu,
particulièrement l'un d'entre eux qui aprés souffrances et tortures paie encore de cette captivité.



Je reste Chouf à vie dans le cœur.

jaques 26
QM 1
QM 1

Age : 79
Radio                      NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par jaques 26 le Ven 1 Déc 2006 - 7:27

Monument aux morts de : DIEN BIEN PHU réalisè par le légionnaire - Rolf Rodel G L - bigeard devant le monument - extrait de = Bigeard ma guerre d’Indochine

Spoiler:

† SEGALEN Georges
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 56
Mécanicien équipage NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par † SEGALEN Georges le Ven 29 Déc 2006 - 18:29

Afin de poursuivre le sujet que j'avais entamé sur mon père, voici un texte qui le concerne.

Ce texte est extrait d'un ouvrage de René BAIL, qui parait chez Marines Éditions.

Voici l'élément de texte dans lequel est cité mon père :

Spoiler:
D'autres soucis pour un membre du Service de Santé

Le 16 mars 54, l'Antenne Chirurgicale Parachutée n°3 du médecin-lieutenant Résillot, comprenant une équipe de sept membres, saute en parachute sur le PC central du camp retranché de Diên Biên Phu, en renfort, suivi de tout son matériel, paniers et colis.
Tout sera transporté, hommes et matériel par deux GMC sur le Centre de Résistance « Isabelle », le plus au sud et à 6 km du dispositif.
Parmi ces derniers arrivants figure le QM 1 Jean Segalen. Hormis son service militaire, effectué en 46, il a contracté un engagement dans la marine en choisissant la spécialité d'infirmier.
En janvier 51, Jean part pour l'Indochine et après un mois de traversée, il arrive à Saigon d'où il est affecté à l'hôpital militaire Ciais de Haiphong.
C'est la période « bloquée » sur les offensives contre le delta du général Vô N'guyen Giap, qui commande le corps de bataille du Viêt-minh.
Ségalen se montre autant polyvalent qu'omniprésent, de jour et de nuit.
Il est à la réception des ambulances, pour le triage des blessés, vérifiant les fiches individuelles d'accompagnement pour avoir un aperçu rapide des cas d'urgences.
Suivant les cas il administre les premiers soins.
Il faut souligner que durant cette période d'urgences, il a donné au moins quinze fois son sang afin de ranimer des « arrivants » qui en avaient perdu à limite du supportable. A son crédit, il faut encore ajouter les soins intensifs apportés aux blessés en danger, sur lesquels il veille jusqu'à ce qu'ils soient tirés d'affaire.
Une citation à l'ordre de la brigade récompense son comportement.
Toutefois, Ségalen, craignant de s'enfoncer dans la routine, demande une affectation dans une antenne chirurgicale parachutée, pour laquelle il se voit contraint de suivre un stage d'entraînement spécial au sol et en vol.
Il débute son stage, mais il l'interrompt pour rallier la base aéroterrestre de Na San, au pays thaï noir, commandée par le général Gilles, qui doit servir de verrou contre les divisions viêts de Giap.
A peine sur place, il se porte volontaire pour être héliporté sur le petit poste de Ba Lay, situé en pays thaï, près de la rivière Noire et défendu par le II/ 4è régiment de tirailleurs marocains.
Il y a des blessés et des morts, mais pas de médecins, ni d'infirmiers et Ségalen piaffe sur place pour avoir un hélicoptère, car il sait qu'il y a des blessés sous garrot ou dans un état grave.
Il est envoyé sur place et aménage les évasan, en plusieurs rotations sur Na San, où ils recevront les soins adéquats.
En janvier 53, son activité opérationnelle fait l'objet d'une autre citation avec étoile de bronze sur sa TOE.
De retour à Hanoi, Jean rallie un second stage para pour être breveté parachutiste ; ce qui est réalisé après six sauts sur C-47 Dakota.
Ensuite, il est envoyé à l'hôpital Ciais, pour remplacer un SM infirmier indisponible.
Ségalen n'est guère mieux, car à force de trop présumer de ses forces, d'ignorer les temps de repos et les rigueurs du climat, il se « jaunit » à la suite d'un ictère, plus communément connu sous le nom de jaunisse.
Il accepte le traitement durant quinze jours, mais refuse toute convalescence.
Une chance se présente avec l'affectation définitive comme anesthésiste à l'antenne chirurgicale du médecin marine de 1ère classe Million, un autre baroudeur.
Jean le rejoint dans la plaine des Jarres, au Laos, où le général Salan, commandant en chef en Indochine, s'oppose aux offensives du général Giap, qui a lancé ses divisions, régiments et bataillons à travers le Laos.
Pendant huit mois, Jean répond aux exigences de son métier.
Mais, Giap a trop présume de ses forces et des possibilités de ravitaillement sur le pays et comme les maquis des GCMA ont en plus attaqué les colonnes de ravitaillement, la situation des Viêts est grave.
Ne trouvant pas d'autre situation dans l'immédiat, Giap fait rebrousser chemin à ses troupes et remonte vers le nord, gagnant la haute région du Tonkin.
C'est là qu'on retrouve Jean Ségalen qui va se battre à « Isabelle », luttant contre le manque de tout, de sang, d'anesthésique, d'hygiène avec les pieds dans l'eau boueuse, car les abris s'écroulaient sous les coups de l'artillerie jusqu'à ce que le 07 mai 54, la camp retranché tombe aux mains des Viêts.
Ensuite, ce sera la marche de la mort, vers les soi-disant hôpitaux de l'arrière, où la « haute clémence du président Hô Chi Minh » permettra à près de 72% des prisonniers de Diên Biên Phu de mourir dans un délai de moins de dix mois.
Jean avait réussi à subtiliser des médicaments avant la ruée des vagues de viêts et à les planquer dans des chaussettes.
Plusieurs lui devront la vie pour ses soins à la Nivaquine et aux antibiotiques, sans oublier ses conseils d'hygiène.
Il avait autant de courage à le faire qu'il s'opposait au « lavage de cerveau » que les Viêts, voulaient imposer aux prisonniers.
Est-il utile de préciser que ce Breton était têtu et qu'il n'avait pas accepté ce qui était arrivé.
Il avait reçu, le 25 octobre 54, en plus de ses cinq citations, la médaille militaire, puis sera promu au grade de second-maître pour faits de guerre.
En 57, il est affecté à La DBFM, avec les fonctions d'infirmier-major au pavillon militaire de l'hôpital de Nemours, où il aura une sixième citation.
Il y retrouvera son ancien « toubib », le docteur Million, un autre baroudeur.
Jean Ségalen n'eut même la dernière faveur en quittant la marine, car les droits ne sont acquits que dans la fonction publique, de se voir remettre la Légion d'honneur.
Peut-être que le médecin général qui s'est inquiété des moyens prophylactiques ou mécaniques de protection, s'est vu octroyer la « rouge » pour avoir pensé aux désirs abusifs des nostalgiques de l'Indochine."

==================

Je remercie René BAIL pour ce texte ainsi que de m'avoir laissé le mettre sur le Forum.

Je remercie Daniel BONNERUE, qui m'a transmis cet extrait de texte, et qui par la même occasion m'a adressé ces quelques mots :

Tu peux constater que, même longtemps après sa disparition, la mémoire de ton père et de son comportement exemplaire est encore vive dans les ouvrages relatant des épisodes, parfois douloureux, de notre histoire.
Daniel.

Merci



Je reste Chouf à vie dans le cœur.

Invité
Invité

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par Invité le Ven 29 Déc 2006 - 18:41

Je ne vois qu'une chose à dire : " Sur le bord" !.

Tinto
QM 1
QM 1

Age : 65
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par Tinto le Ven 29 Déc 2006 - 19:51

Un grand respect pour ton père, Georges...
" Nous sommes les survivants d'une tragédie que nos contemporains ne soupçonnent pas.
Quel que soit l'accueil qui nous attend, n'oublions pas que nous sommes aussi les survivants d'un enfer où des hommes acceptèrent de mourir pour effacer le scandale de ceux qui se contentent de vivre. "
Révérend père Albert STIHLE, prisonnier 4 ans du Viêtminh.

Capturés à Dien Bien Phu.........11 721 hommes.
Libérés......................................3 290.
Morts pendant la captivité.........8 431.

CONVOI 42

Capturés....................................400 hommes.
Libérés.......................................73.
Morts pendant la captivité..........327.


Dernière édition par le Ven 29 Déc 2006 - 20:13, édité 1 fois



   André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).

Momo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 56
NON

Reconnaissance

Message par Momo le Ven 29 Déc 2006 - 19:58

C' est une belle reconnaissance pour ton Papa, Georges.
Moi, je dis BRAVO, a cet ouvrage de René BAIL.


biche
MAJOR
MAJOR

Age : 57
Mécanicien NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par biche le Ven 29 Déc 2006 - 21:13

à donner à méditer comme sujet à nos jeunes qui ne savent pas pour certains ce que représente cette épisode de l'histoire

jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 75
Détecteur NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par jean-claude BAUD le Ven 29 Déc 2006 - 21:42

Quelle abnégation !Ton Père a incarné le summum des valeurs militaires,
c'est trés utile de rappeler de tels sacrifices au service de ceux qui n'ont pas hésité à donner leur sang pour un idéal ,pour la France..
Il méritait la Légion d'Honneur certes mais il aurait mieux vallu qu'il puisse vivre ,profiter de sa famille en retraite vingt ans de plus !!
Merci pour ces belles pages d' Histoire.





"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]

† Balendar
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68
Radio NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par † Balendar le Sam 30 Déc 2006 - 0:20

Merci Georges pour cet hommage à ton père
Tu peux être fier et tu as eu raison de nous parler de lui..

collo
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 61
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par collo le Jeu 25 Jan 2007 - 18:51

Mon cher Georges l'autre jour je suis allé faire les soldes chez le libraire du coin et j'ai trouvé un livre concernant Dien Bien Phu un bon pavé de PIERRE PELLISSIER chez PERRIN et quand je l'ai vu je me suis dit " s'ils parlent de Ségalen je l'achète !!"

Et toc ton père y est cité avec KLOTZ donc on passe à la caisse !!! mais je l'aurais tout de même acheté.



Bon à rien mais prêt à tout !!!  
Pas de médailles, mais de la place pour en mettre..

collo
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 61
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par collo le Dim 18 Mar 2007 - 17:31

Voila, voila !!! Georges crie pas.

Spoiler:








Ben çà marche bien avec l'appareil photo en macro aussi !



Bon à rien mais prêt à tout !!!  
Pas de médailles, mais de la place pour en mettre..

collo
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 61
NON

photo GOOGLE

Message par collo le Dim 18 Mar 2007 - 18:11






Bon à rien mais prêt à tout !!!  
Pas de médailles, mais de la place pour en mettre..

3eme ligne
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 69
Radio NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par 3eme ligne le Dim 18 Mar 2007 - 19:32

Hommages à ces 2 matafs qui ont fait honneur aux combattants de DBP mais aussi à toute la marine de l'époque.

J'ai appris que l'amiral Klotz est décédé en décembre dernier.

sur le bord !




"Give blood, play rugby !"

BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par BONNERUE Daniel le Dim 25 Mar 2007 - 19:37

Le VAE (2S) Bernard KLOTZ est décédé au Val-de-Grâce fin décembre 2005. Ses obsèques militaires auxquelles j'étais présent, ont été célébrées début janvier 2006 dans la chapelle royale du Val-de-Grâce, en présence du CEMM Alain OUDOT de DAINVILLE (pilote lui-même) et de nombreuses personnalités civiles et militaires. Les honneurs militaires ont été rendues à sa dépouille mortelle par une garde d'honneur mixte. NIEVECK, un des légionnaire du 13ème DBLE qui étaient allé le récupérer entre les lignes françaises et viêts à Diên-Biên-Phù était présent.

En 2004, il avait préfacé l'ouvrage (album) de René BAIL : "DIÊN-BIÊN-PHÙ : Un combat pour l'impossible", édité par l'ECPA-D à l'occasion du cinquantenaire de la bataille. Georges SEGALEN en détient un exemplaire dédicacé par l'auteur, en souvenir de son père, à l'époque le QM1 infirmier Jean SEGALEN, dont est relaté le courage et le comportement exemplaire.




blueberry
QM 1
QM 1

Age : 64
Transmetteur équipage NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par blueberry le Lun 26 Mar 2007 - 8:55

trés beau et poignant témoignages , honneur au papa de georges et aux autres héros de ces combats

semper fi

TOURNELLEC Thierry
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 55
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par TOURNELLEC Thierry le Jeu 5 Avr 2007 - 13:14

émouvant ces photos, georges.
il va falloir que je fasse un tour dans le grenier chez ma mère, je sais qu'elle en a des photos du meme genre
à bientôt



La mer nous apporte tant, respectons-la.

BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par BONNERUE Daniel le Mar 10 Avr 2007 - 11:55

Voici une carte de la cuvette de Diên-biên-Phù. La route provinciale (RP) 41 qui coupe la carte en deux dans le sens vertical, suit le cours de la rivière Nam Youm sans en épouser les méandres. Le centre de résistance (CR) "Isabelle" où était cantonné Jean SEGALEN se situait près de la piste d'aviation secondaire, en bas et au centre de la carte près du "hameau" de Ban Pa Phay :



Dernière édition par le Mar 10 Avr 2007 - 14:49, édité 1 fois




Maurel
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 73
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par Maurel le Mar 10 Avr 2007 - 12:01

Bonjour,
Georges,
Un grand merci pour ce reportage.

BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Histoire et histoires] SEUL POMPON ROUGE à DIEN-BIEN-PHU

Message par BONNERUE Daniel le Mar 10 Avr 2007 - 13:35

Voici le texte de l'éloge funèbre prononcée par le CEMM, l'Amiral Alain OUDOT de DAINVILLE, lors des obsèques du VAE (2S) Bernard KLOTZ, compagnon d'infortune de Jean SEGALEN et second marin fait prisonnier par les Viêts après la bataille de Diên-biên-Phù :

Spoiler:
Eloge funèbre prononcé par l’amiral Alain Oudot de Dainville, chef d’état-major de la Marine, le 2 janvier 2006, en la chapelle du Val de Grâce.

Bernard Klotz (†) nous quitte, une légende s’en va.

Nous perdons un chef, un chef qui a servi la France, partout, en mer, dans les airs et sur terre, un chef que nous admirions, que nous aimions, que nous aurions servi jusqu’au bout de nous-mêmes.

Bernard Klotz a écrit sa page dans le grand livre des figures de proue de la Marine.

Venu d’une région rude et peu maritime, la Franche Comté, où il aimait se ressourcer car il avait besoin d’herbe verte, de fleurs des champs, des senteurs de fenaison, il choisit la Marine. Pilote de l’aéronavale pendant la période douloureuse qui suivit la deuxième guerre mondiale, commandant d’unités et de force en opérations, tout au long d’une carrière exemplaire il nous a dressé le portait du chef.

Homme de cœur et d’intelligence, le regard pétillant de malice, il nous transmettait son savoir avec sa modestie naturelle et nous guidait avec humour car comme l’écrivait un de ses compagnons de captivité, Pierre Schoendoerffer, le soldat de guerre a besoin aussi de rires, de petites joies, de bêtises et de grandes espérances.

Il possédait l’élégance, celle du seigneur, l’élégance du port, du verbe, du geste, celle qui dans le fracas des derniers bombardements de Dien Bien Phu, avant le cessez le feu, lui fera commander par radio des fleurs pour celle qui l’attendait en France.

Amiral Klotz, vous nous avez appris le respect, respect de l’adversaire, respect de la nature, respect de l’homme, ce respect qui aux commandes de l’avion que vous aimiez piloter seul, maître de vous-même, ce respect qui vous faisait réduire votre moteur pour ne pas effrayer les buffles et adresser un signe d’amitié au gamin qui les gardait.

Ce respect vous a fait chérir les pays, où la France vous a demandé de servir, cette Indochine que vous avez aimée comme un être de chair, dont cependant seule l’âme serait tangible, cette Indochine que vous avez quittée un jour de septembre 1954, que vous avez quittée mais qui ne vous a pas quitté.

Vous avez aimé Tahiti encore dans sa fraîcheur, lorsque la France y forgeait son destin.

Vous avez aimé Djibouti et son territoire dont vous avez protégé les premiers pas vers la liberté.

Vous avez aimé ce Liban meurtri, et Beyrouth où vous aimiez vous réfugier pour rencontrer les factions, mais surtout pour rejoindre cette âme tangible qui ne vous avait pas quittée.

Enfer ou paradis, vous parliez plus d’amour que de mort.

Rien ne vous décourageait, ni la jungle indochinoise quand vous aviez décidé de vous enfuir, ni la jungle administrative où l’on voulait vous enfermer.

Vous nous avez enseigné le courage, ce courage qui a fait aimer les marins de Dien Bien Phu car ils se battaient sans mesurer les risques.
Vous avez exigé de nous, quand nous vous servions, une parcelle de ce même courage, mais qu’aurait-on pu refuser à celui qui avait quitté son Hellcat brûlant au dessus de la cuvette de Dien Bien Phu.

Vous nous avez enseigné la fraternité, celle des risques assumées pour soulager la peine de ceux qui se battaient dans les pires conditions, celle qui vous a fait soulager la détresse des plus faibles, celle qui vous a fait catapulter des raids, pour rendre la fierté à vos frères durement frappés à Beyrouth, celle qui vous a permis d’obtenir l’honneur et la dignité dans le rembarquement palestinien.

Vous nous avez ainsi montré comment on devient chef, comme les plus grands, vous avez su ne pas voir quand il fallait ne pas voir, pour mieux réussir, fidèle à votre idéal et à vos convictions, avec l’orgueil qui permet de transcender les difficultés, un chef à la volonté mâtinée de persévérance et de patience, alliant rigueur à vigilance, l’audace à la prudence, sachant forcer ses limites pour rencontrer son destin.

Quand vous avez quitté l’un de vos commandements, vous nous écriviez :

« Le temps est venu que je vous dise au revoir, je le ferais avec tristesse, si je n’emportais avec moi la fierté de vous avoir commandés et la joie que vous m’avez donnée au fil des jours par votre attitude, par votre état d’esprit, par votre dévouement, par vos actes et vos témoignages, par votre amitié.
Le bilan de ce que nous avons fait ensemble est dans les rapports.
Le bilan dont je me souviendrai est celui de vos efforts, celui de l’image que vous avez donnée de vous-mêmes et de la Marine, celui de l’honneur et de la peine que nous avons partagés.
Je me suis appliqué à vous indiquer des objectifs et à vous y faire adhérer.
C’est pourquoi je pars sans inquiétude et presque sans mélancolie ayant aimé mon métier et les hommes qui le servent, ayant grâce à lui et grâce à eux conservé à ma vie la part de l’idéal et celle du rêve.
»

Amiral Klotz, alors que vous rendez votre dernier commandement, pour les services rendus à la France et à sa Marine, pour l’exemple que vous nous avez donné, pour la légende que vous nous laissez, pour l’honneur et le privilège d’avoir servi sous vos ordres, laissez moi vous dire Merci.

Amiral, nous sommes vos débiteurs.
Amiral Alain Oudot de Dainville
Chef d’état-major de la marine




    La date/heure actuelle est Sam 21 Jan 2017 - 20:27