Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 623200 messages dans 13198 sujets

Nous avons 15286 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est girardin

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Blog visiteurs ] MP PATTINGRE CLAUDE - NAVIS - 1972 - 2002 - RECHERCHES PHOTOS / ECHANGES
par Invité Hier à 23:04

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Hier à 22:10

» [ DIVERS - LES NUCS ] Retour à quai pour ce SNA
par COLLEMANT Dominique Hier à 21:00

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 17:09

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par alain EGUERRE Hier à 15:37

» [Papeete] Le permis de conduire à Papeete durant nos campagnes
par christian dupuy Hier à 11:48

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par COLLEMANT Dominique Hier à 10:20

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Bureaumachine busset Hier à 9:36

» [ Blog visiteurs ] Station deRadionavigation Omega de La Réunion
par Invité Hier à 2:07

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par loulou06000 Sam 22 Juil 2017 - 23:30

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par JACQUEZ Sam 22 Juil 2017 - 21:33

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE MÉCANOS P.A. ARROMANCHES 72
par MILLET Jean Claude Sam 22 Juil 2017 - 15:58

» [ Blog visiteurs ] ANCIEN DE LA MARINE : Robert Le Guen (1920-2008)
par Invité Sam 22 Juil 2017 - 13:48

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par Franjacq Sam 22 Juil 2017 - 11:25

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par christian dupuy Sam 22 Juil 2017 - 11:09

» La spécialité de Radio
par pat Ven 21 Juil 2017 - 22:21

» [ Blog visiteurs ] Diego station Caméléon 1971/73
par Invité Ven 21 Juil 2017 - 17:49

» INSIGNES
par Charly Ven 21 Juil 2017 - 9:24

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par montcalm Ven 21 Juil 2017 - 6:49

» MARINE PAPEETE, ET QUE MARINE PAPEETE !
par marsouin Jeu 20 Juil 2017 - 23:33

» [Associations] Anciens Marins de Réserve de la Polynésie française
par matricule66 Jeu 20 Juil 2017 - 20:22

» [ Blog visiteurs ] Cuirassier Jean Bart
par L.P.(Pedro)Rodriguez Jeu 20 Juil 2017 - 14:04

» [ Recherches de camarades ] Recherche Mécano du Schoelcher de 1972 à 1974 originaire de Kaysersberg
par Rousier Jeu 20 Juil 2017 - 9:04

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Nenesse Mar 18 Juil 2017 - 0:23

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par Max Péron Lun 17 Juil 2017 - 22:00

» [ Logos - Tapes - Insignes ]
par PASQUETTE ERIC Lun 17 Juil 2017 - 21:10

» [Campagne] NOSSI-BE
par alain EGUERRE Lun 17 Juil 2017 - 19:28

» FLAMBERGE (P.C)
par yankeepapa Lun 17 Juil 2017 - 18:27

» FLOTTILLE 27 F
par J-C Laffrat Lun 17 Juil 2017 - 16:03

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par corre claude Dim 16 Juil 2017 - 22:24

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par chauvin Dim 16 Juil 2017 - 16:01

» [Foyers et cercles] Les cercles O.M.
par Jean-Marie41 Ven 14 Juil 2017 - 19:09

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Ven 14 Juil 2017 - 18:46

» [Atolls et bases] LES GAMBIER
par Cuiguillere Ven 14 Juil 2017 - 18:30

» [ Blog visiteurs ] Premier Maître GOURMELIN CAA DE GRASSE
par takeo Ven 14 Juil 2017 - 14:37

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Jean-Marie41 Jeu 13 Juil 2017 - 18:55

» [Campagnes C.E.P.] Les îles de la Polynésie Française
par Charly Jeu 13 Juil 2017 - 16:47

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par Jean-Léon Jeu 13 Juil 2017 - 13:21

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par LEMONNIER Jeu 13 Juil 2017 - 12:26

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par LEMONNIER Jeu 13 Juil 2017 - 12:21

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par LE BRETON Jean-Yves Mer 12 Juil 2017 - 19:25

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par LE BRETON Jean-Yves Mer 12 Juil 2017 - 19:21

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par LE BRETON Jean-Yves Mer 12 Juil 2017 - 19:15

» ÉGLANTINE , Bâtiment d'Instruction à la Navigation
par centime44 Mer 12 Juil 2017 - 14:13

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par jean michel Labadens Mer 12 Juil 2017 - 13:34

» [ VOS ESCALES ] SAINT PIERRE ET MIQUELON
par Bureaumachine busset Mer 12 Juil 2017 - 13:09

» [ Blog visiteurs ] Mon Grand Père Henri Lagardère matricule 1812R38
par corre claude Mar 11 Juil 2017 - 17:40

» [ Blog visiteurs ] Mers el Kebir
par Invité Mar 11 Juil 2017 - 16:56

» SNSM la TURBALLE (44)
par Jacques l'A Mar 11 Juil 2017 - 16:42

» [ Blog visiteurs ] Recherche anecdotes sur Boris ARTUCHKINE
par Invité Mar 11 Juil 2017 - 9:21

» ANDROMEDE (CM)
par PAUGAM herve Lun 10 Juil 2017 - 22:06

» DURANCE (PR)
par Bureaumachine busset Lun 10 Juil 2017 - 21:55

» [ Recherches de camarades ] Recherche d'un officier marinier embarqué sur le ravitailleur "La Somme"
par BRUANT Lun 10 Juil 2017 - 10:23

» AVISO GARDE PÊCHE "AILETTE"
par Tragin Lun 10 Juil 2017 - 9:59

» MONGE (BEM)
par marsouin Dim 9 Juil 2017 - 21:39

» LA FAYETTE F710 (FREGATE)
par Bureaumachine busset Dim 9 Juil 2017 - 21:26

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Joël Chandelier Dim 9 Juil 2017 - 21:21

» CHAMPLAIN (BATRAL)
par Jean-Marie41 Dim 9 Juil 2017 - 18:53

» GUEPRATTE (EE)
par Jean Veillon Dim 9 Juil 2017 - 18:11

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Charly Sam 8 Juil 2017 - 13:30

» COMMANDANT RIVIERE (AE) - Tome 2
par Jean-Léon Sam 8 Juil 2017 - 12:53

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par Jean-Léon Sam 8 Juil 2017 - 12:27

» L'AGILE (E.C.)
par SELVINI Sam 8 Juil 2017 - 10:13

» ORAGE (TCD)
par EUGENE Raymond Jeu 6 Juil 2017 - 16:30

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par Jean-M Mer 5 Juil 2017 - 21:56

» DUPERRE (EE)
par Bureaumachine busset Mar 4 Juil 2017 - 22:52

» CASSARD (FRÉGATE)
par COLLEMANT Dominique Mar 4 Juil 2017 - 18:42

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par cuny Lun 3 Juil 2017 - 20:36

» [Autres sujets marine] Les cloches de nos bâtiments (Armés et désarmés)
par Jean-Marie41 Lun 3 Juil 2017 - 18:36

» [Foyers et cercles] LES FOYERS DU MARIN ! ! !
par loulou06000 Lun 3 Juil 2017 - 16:22

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par PAUGAM herve Dim 2 Juil 2017 - 12:03

» VAUQUELIN (EE)
par Louis BOUZELOC Sam 1 Juil 2017 - 23:40

» [ Divers frégates ] LANGUEDOC (FREMM)
par DUFFOND Serge Sam 1 Juil 2017 - 22:41

» JAUREGUIBERRY (EE)
par 3eme ligne Sam 1 Juil 2017 - 14:51

» [ Blog visiteurs ] DECES DE DANIEL SEDZINSKI (Ancien Aéro)
par Charly Sam 1 Juil 2017 - 11:51

» [ Recherches de camarades ] Jean Pierre Latapie ,QM1 mecano sur le TCD Ouragan en 1977
par philippe oliver Sam 1 Juil 2017 - 9:45

» Qu'est devenu le centre Sirocco ?
par J-C Laffrat Ven 30 Juin 2017 - 13:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Ven 30 Juin 2017 - 9:16

» [AUTRE SUJET MARINE NATIONALE] LA VEDETTE FOCH BRILLE DE NOUVEAU
par PAUGAM herve Jeu 29 Juin 2017 - 22:12

» [ Blog visiteurs ] Mon père Daniel Deparis (Bois Belleau)
par Pépé 974 Jeu 29 Juin 2017 - 14:07

» CDT BOURDAIS (AE)
par Lathuilière Pascal Mer 28 Juin 2017 - 15:20

» CFM HOURTIN. volume 4
par papy25 Mer 28 Juin 2017 - 8:26

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par JACQUEZ Mar 27 Juin 2017 - 20:38

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par Jean-Léon Mar 27 Juin 2017 - 0:43

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Bureaumachine busset Lun 26 Juin 2017 - 22:26

» LA SPÉCIALITÉ DE TRANSMETTEUR
par Roli64 Lun 26 Juin 2017 - 17:04

» DUMONT D'URVILLE (BATRAL)
par marsouin Lun 26 Juin 2017 - 7:04

» BSM TOULON
par bernard35 Dim 25 Juin 2017 - 21:55

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par douzef Dim 25 Juin 2017 - 21:08

» [ Associations anciens Marins ] Nouvelle Nuit de la Marine de l'AMMAC d'ANGERS
par Jo Dim 25 Juin 2017 - 19:49

» [Votre passage au C.F.M.] Mon arrivée à Hourtin
par Charly Dim 25 Juin 2017 - 16:43

» [ Marins des Ports ] Dépôt des équipages
par kerneve Dim 25 Juin 2017 - 7:12

» FLOTTILLE 33 F
par coyoteduvar Sam 24 Juin 2017 - 15:27

» ARROMANCHES (PA)
par sendrané Sam 24 Juin 2017 - 14:36

» [ Blog visiteurs ] Cours du BE secrétaire 15 novembre 1965 - 15 mars 1966
par davy Ven 23 Juin 2017 - 10:29

» [Les traditions dans la Marine] Mariage en tenue
par alain EGUERRE Ven 23 Juin 2017 - 9:52

» [VOS ESCALES ] Brésil Rio de Janeiro
par loulou06000 Jeu 22 Juin 2017 - 13:49

» FLOTTILLE 11 F
par COLLEMANT Dominique Mer 21 Juin 2017 - 21:48

» DIXMUDE (BPC)
par Momo Mer 21 Juin 2017 - 21:35

DERNIERS SUJETS


[ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Partagez
avatar
† CYBAL Jacques
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Détecteur ASM équipage NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par † CYBAL Jacques le Ven 13 Aoû 2010 - 10:05

Beau récit Jumper, comme d'habitude...et l'on en apprend toujours...
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par Jean-Léon le Ven 13 Aoû 2010 - 12:14

A Roger et à tous - Accident moto

L'accident dramatique du 14 novembre 1972 a beaucoup marqué les esprits à Diégo.
On a souvent parlé par la suite de la mort de ces deux QM du Protet et il me semble bien que c'est pour eux qu'il était évoqué le fady du pain de sucre.
L'histoire, maintes fois entendue, disait que deux marins en goguette avaient enfreint le tabou (fady en malgache) en mettant les pieds sur le pain de sucre et qu'ils avaient ensuite été victimes d'un accident mortel sur la route de Ramena.
Qui connaît cette histoire et qui pourrait en dire plus ?





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
BOUBAY Jean-Pierre
QM 2
QM 2

Age : 65
Fusilier Equipage NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par BOUBAY Jean-Pierre le Ven 13 Aoû 2010 - 13:59

J'avais effectivement entendu parlé de ce sacrilège,mais le fady étant le fady,personne n'osait y aller.J'avoue que nous étions quelques uns pourtant à y avoir pensé.Le fady était le plus fort même pour nous.Ca ne nous a pas empêchés de nous ramassés pratiquement au même endroit.Peut être rien que le fait d'y avoir pensé à suffit ou alors c'était le rhum.Dieu seul le sait.Amitiés.
avatar
Sirot Michel
QM 1
QM 1

Age : 71
Timonier NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par Sirot Michel le Ven 13 Aoû 2010 - 15:30

merci Jumper pour ce merveilleux article sur les rues de Diégo.
J'en apprend plus avec ACB que lorsque j'étais là bas, il faut dire que "papy" vieillit et que les préoccupations ne sont plus les mêmes.
L'article parle d'une ville du far-west.
Pour ma part, la première fois que j'ai vu Diégo à 15 h j'ai eu l'impression de me retrouver dans une ville au fin fond du Mexique
Encore merci de nous faire rêver et en plus ...on apprend
véloma
Michel :B1: :banane2:



avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

le cinéma à Diégo Suarez

Message par Serge BAVOUX le Ven 13 Aoû 2010 - 19:41

LE CINEMA A DIEGO !

Salut les anciens de Diégo !
La lecture de vos messages me remet en mémoire certains aspects de la vie que j’ai menée là bas dans les années 1949-1950, Vous n’étiez pas encore nés ; petits jeunes que vous êtes !
En ce temps là je ne me souviens pas d’un autre cinéma que celui qui était rue Colbert et qui ne devait pas avoir d’autre nom que celui de « CINEMA », à vérifier.
Dans la salle de ciné il y avait un grand écriteau, placé au dessus de l’écran, sur le quel on lisait : « On est prié de ne pas faire de bruit pour ne pas gêner ceux qui comprennent le sens du film ». Il fallait bien ça car les film, américains de seconde zone pour la plupart, et c’est peu dire, étaient d’un niveau en dessous de tout ce qu’on peut imaginer. Cela n’empêchait pas les jeunes malgaches venant de brousse, découvrant peut être le cinéma, de crier et de s’agiter frénétiquement lors de charges de cavalerie et autres combats. On disait même que certains qui avaient vu mourir un personnage du film ne comprenaient pas que l’acteur qui interprétait ce rôle puisse à nouveau paraître dans un autre film.
Je me souviens du titre de l’un d’eux « Les vautours de la jungle » qui est repassé 3 ou 4 fois durant mon séjour et qui devait faire le tour de Madagascar avant de revenir à Diégo !
Mais il y avait des aspects pittoresques. Sur le trottoir faisant face à l’entée du cinéma on faisait griller, à même le sol, des brochettes de foie de zébu enfilées sur des rayons de vélo. C’était très bon et nous en achetions une paire, ainsi qu’un plein bâchis de cacahuètes, pour nous amuser les dents pendant la projection.
Il devait y avoir beaucoup de ménage à faire ensuite pour ramasser les cosses d’arachides, et certainement on y récupérait les rayons de vélo pour des grillades futures.
Avant de nous asseoir nous sortions de nos poches une petite boite ronde de DDT, achetée certainement chez Laou Pio, avec laquelle nous saupoudrions le siège pour en chasser les « morbaques »
Il n’y a qu’a Tananarive où nous pouvions voir des films valables.
A Fort Dauphin, où nous avait mené le Ju52 de l’Amiral, le cinéma en plein air, sur un terrain vague servant aussi aux matchs de foot, ne manquait pas de pittoresque. Chacun y venait en apportant son siège, ou s’asseyait simplement sur le sol, ou comme les malgaches assis sur leurs talons. Dans ce climat bon enfant la projection du film se faisait avec le bruit de fond du petit « pöet-pöet » électrogène alimentant le projecteur. Le déroulement était souvent interrompu par des ratés du moteur. Tous les spectateurs un peu mécanos et proches de l'engin y allaient de leurs conseils : c’est le gicleur qui est bouché ! y a de l’eau dans l’essence! c’est la bougie qu’est foutue ! … Ainsi le spectacle durait plus longtemps et c’était beaucoup plus sympa que les interruptions de publicité d’aujourd’hui !


Dernière édition par Fanch 56 le Ven 13 Aoû 2010 - 20:26, édité 1 fois (Raison : Fusionné au bon endroit)





Salut et fraternité !
avatar
CLAUDEL JEAN-PIERRE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 63
Mécanicien NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par CLAUDEL JEAN-PIERRE le Ven 13 Aoû 2010 - 21:52

Pour la compagnie du canon,il y a ,un bel article sur "La tribune de Diègo",sur les différentes pièces d'artilleries et leur emplacement:

Photo:La tribune de Diègo.



L'amitié est comme les algues : quand on s'en approche, elles s'éloignent, et quand on s'en éloignent, elles se rapprochent
N'y fihavanana tahaka ny volon-kotona : hatonina, mahalitra ; halavirina, manatona !



avatar
Sirot Michel
QM 1
QM 1

Age : 71
Timonier NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par Sirot Michel le Sam 14 Aoû 2010 - 7:35

Salut les "Tamalous"
bravo et merci Bavoux pour la description des séances de ciné, ne manque que l'odeur des brochettes sur le trottoir, mais c'est bon, ce retour dans le passé
véloma
Michel :B1: :banane2:



avatar
GARCIA Pierre dit Pécos
QM 2
QM 2

Age : 70
NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par GARCIA Pierre dit Pécos le Sam 14 Aoû 2010 - 7:38

Bien la planche en équilibre sur une caisse, les canonniers devaient avoir le pied sûr à cette époque !!!!!
avatar
† CYBAL Jacques
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Détecteur ASM équipage NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par † CYBAL Jacques le Sam 14 Aoû 2010 - 10:04

Toujours plein de charme, ces récits d'un autre temps, de la poésie presque, et une folle envie de se replonger dans les souvenirs ...pas si lointains...merci Bavoux...
avatar
Loulou83
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Mécanicien NON

Le " Fady "du Pain de Sucre,

Message par Loulou83 le Sam 14 Aoû 2010 - 10:41

Bonjour a tous,
Pour ma part, sans vouloir croire a cet interdit,de poser les pieds sur cet Ilot , je n'ai pas eu l'occasion d'y aller, mais pour tous ceux qui ont fait Diégo, combien y sont allés?? avec la peur dans leur subconscient sans doute,la plupart n'y allaient point.
Qui connait exactement les raisons légendaires de ce "Fady" ??.
J'ai connu un QM MANOEUVRIER plongeur de la DP en 1964 1966, qui se vantait d'y avoir mis les pieds, il est décédé ,quelques années aprés son retour en Métropole ; dans un accident d'ULM (Un Ami de Jumper).
Effet du "Fady" ???.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 62
NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par JUMPER le Sam 14 Aoû 2010 - 11:11

Bonjour les amis de la Grande Ile,

Loulou83, j'ignorais que Gérard avait pu mettre les pieds sur le Pain de Sucre. Il est vrai qu'en plus de boute-en-train, il était plutôt casse-cou et téméraire, assez d'ailleurs pour piloter un ULM qu'il utilisait pour surveiller le curage de la Douves, cours d'eau bien connu des environs de Carentan, après avoir quitté la Royale comme PM Maneu à 17 ans de services. Maintenant, les accidents d'ULM ne sont quand même pas si rares et de là à faire le rapprochement entre les 2 évènements ... tout est effectivement une affaires de croyances, on y croit ou on n'y croit pas !
Merci à Bavoux pour ses intéressants souvenirs que les moins de 20 ans (et beaucoup plus si je peux me permettre ......) ne peuvent pas connaitre, comme dans la chanson de Charles, mais qui ne manquent pas de piquant et de charme, tout y est pour l'ambiance, les cacahuètes, les rayons de vélo, etc ... quelle mémoire, l'ancien ... ...
Est-ce à cause de l'évolution, les malgaches utilisent maintenant la jante entière du vélo, comme antenne de télé ... ...
Chez nous, tout est bon dans le cochon, eux c'est dans le vélo.
Aujourd'hui, pour faire plaisir à Jean-Léon (qui a posé récemment avec lui, pour la postérité, quelques jours avant son mariage à Tana ...:.. ) et à tous les fans des "The Players" du début des années 70 dans la célèbre boîte à la mode de l'époque à Diégo "Le Saïgonais", voici un article de Hernan Rivelo, paru dans L'Express de Madagascar du 13 Août 2010, retraçant la vie de Jaojoby à l'occasion de ses 10 concerts donnés dans la Grande Ile pour célèbrer ses 40 ans de scène.
Spoiler:

Dans le cadre de la célébration de ses 40 ans de scène, Jaojoby effectuera 10 concerts, avec le soutien de Telma et l'Agence Tazako.
«Je n'ai pas cherché la musique. C'est la musique qui m'a cherché », lance Jaojoby, non sans une explicite grande fierté, lorsqu'il essaie de résumer en quelques mots sa longue carrière de chanteur.
Cette année, à commencer par le rendez-vous à Mahajanga, ce samedi 14 août-, c'est à travers une tournée dans neuf villes et 10 concerts, soutenus par Telma et l'Agence Tazako, que celui que les Malgaches surnomment « Le Roi du salegy », fête ses 40 ans de « microphone », comme il tient à le préciser.
Ayant grandi au sein d'une fervente famille catholique, Jaojoby a connu la musique dès son plus jeune âge, en intégrant la chorale de son église, à Amboangibe-Bemarivo, à 58 km de Sambava. Mais son premier micro date de 1969, lors d'un radio-crochet dans un marché de la région.
Son démarrage dans le monde professionnel de la musique relève d'un véritable coup de chance. À l'époque, il était lycéen à Antsiranana. « J'étais assis dans la cour d'une boîte de nuit appelée Le Saïgonais, lorsqu'un musicien m'a abordé, car il m'avait repéré pendant que je chantais et il m'a invité à entrer et à interpréter une chanson. Il m'appelait le petit chanteur doué. À la fin de la soirée, le patron m'a embauché au sein de son orchestre qui s'appelait The Players», se rappelle Jaojoby, Roi du salegy
Depuis, étudier le jour et chanter au Saïgonais la nuit, était devenu son rythme quotidien. En 1976, il enregistre avec le même orchestre « Pilôvera mena », son premier tube composé par lui-même. Et c'est avec facilité que Jaojoby gravit les marches.
D'abord, en tant que chanteur au Papillon, la célèbre boîte de l'ancien Hilton, lorsqu'il était universitaire dans la capitale, en 1979. Au Papillon, il pouvait rencontrer les meilleurs musiciens de la ville. Ou encore son intégration au métier de journaliste à la Radio Madagasikara de l'époque.
En 1987, le succès de « Samy mandeha samy mitady » signé de son nom « Jaojoby » a été déterminant pour sa popularité. Puis vinrent les albums «Jaojoby salegy » ('89), « Velogno » ('92), « E tiako » ('98), « Aza arianao » (2002), enregistrés respectivement en Angleterre, en France, et à La Réunion.
Et aussi des séries de tournées à travers des dizaines de pays des cinq continents ont confirmé son titre de « Roi du salegy » et « d'ambassadeur de la culture malgache ». « Lorsque vous chantez sur scène et que vous reçevez des applaudissements, cela vous apporte quelque chose de très positif », enchaîne-t-il.
Durant toute la tournée, Jaojoby partagera la scène avec la chanteuse Dah'Mama. « Je la considère comme ma fille, car son père est mon ami, et aussi, elle a commencé la musique avec mes enfants », souligne Jaojoby
avatar
Jean Veillon
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 79
Mécanicien NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par Jean Veillon le Sam 14 Aoû 2010 - 11:37

Pour Loulou83
Dis moi Jean Louis, A propos du "Pain de Sucre" n'est-ce pas là qu'a été echoué le "Star Carrier" aprés on explosion à Diego? Il me semble qu'à l'époque ou nous étions ensembles à la DP on voyait encore les superstructures. Le patron plongeur du LCT (je ne me souviens plus du nom) y allait assez souvent et avait même ramené pas mal de belles choses. Il avait pour cela forcémént mis le pied sur l'ilot et passé outre le "fady". Il me semble qu'il avait même ramené une liasse de journeaux qui étaient encore lisibles et je crois aussi des bouteilles de vin ou d'alcool. Tu confirmes? ou est-ce des hallucinations? Ce qui est sûr, c'est l'échouage du cargo. Peut-être n'était-ce pas le Pain de Sucre mais un autre ilot de la baie de Diego?
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par Jean-Léon le Sam 14 Aoû 2010 - 13:00

Gros canon

Un gros canon en forme de bouteille...une passerelle pour équilibristes.
Bien la compagnie du canon





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Loulou83
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Mécanicien NON

Star Carrier

Message par Loulou83 le Sam 14 Aoû 2010 - 16:35

Salut Jeannot,
Tu as raison et tes souvenirs sont encore exellents, ce batiment en feu au port de Diégo a été amené prés du Pain de Sucre avec le Pingouin remorqueur de la DP, et ce bateau a explosé rasant la Passerelle du Pingouin dont tu avais mis une photo sur le Forum.
Le patron Bosco dont tu parles était JAUBERT, il était O2 sur le LCT 9062 et comme Plongeur de grand fond,il formait les plongeurs de Bord volontaires et aptes a cette pratique, il y avait aussi a cette époque 64/66, a la DP un autre Plongeur expérimenté , le SM1 Bosco JEZEQUEL, Gérard Le François avait été formé par JAUBERT, et les trois Larrons avaient été plonger dans le Star Carrier et avaient remonté quelques reliques, il me semble par contre que seuls Gérard et Jesequel avaient mis les pieds sur le Pain de Sucre ou était ancrée leur barquasse.
Bon vent a tous, et espérons que Jumper va nous retrouver des écrits et des récits sur cet accident mortel pour un Marin du Pingouin, qui date de 1962 il me semble.

avatar
La toche
QM 1
QM 1

Age : 77
Mécanicien équipage NON

accident du remorqueur

Message par La toche le Sam 14 Aoû 2010 - 17:40

salut à tous,
le message 557 vous montre le résultat du remorqueur avec des
photos.
sur la photo de l'équipe de rugby du la pérouse ont vois BOZEC
qui est décèdé dans ce dramatique fait.

à+ latoche83



Le vieux sage a dit.
L'homme jeune marche plus vite que l'ancien.
Mais l'ancien connait la route
.
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par Jean-Léon le Sam 14 Aoû 2010 - 20:00

A Jumper - Jaojoby

Claudine et moi avions invité Jaojoby et son épouse (autre Claudine) pour notre mariage.
L'orchestre avait spécialement répété.
Ils nous ont fait faux-bond.





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 62
NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par JUMPER le Dim 15 Aoû 2010 - 0:33

A Jean-Léon,

Pour votre mariage, je savais que vous l'aviez invité, Claudine et toi, et qu'il n'était pas venu mais il te reste tout de même une belle photo "souvenirs" collector en sa compagnie, que certainement peu de gens l'ayant connu à ses débuts peuvent se vanter d'avoir faite maintenant qu'il est célèbre dans et hors de la Grande Ile ... ..., c'est toujours cela !

avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par Jean-Léon le Dim 15 Aoû 2010 - 12:43

A Jumper - Jaojoby

Petite compensation certes car nous avons été très déçus de ne pas les voir honorer le plan de table
Heureusement, nous avions tenu secret l'invitation du couple Jaojoby-Claudine auprès des invités ( seul l'orchestre était informé, et pour cause...) sinon la déception aurait été générale.





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par Jean-Léon le Dim 15 Aoû 2010 - 12:54

LE 4900ème pour JAOJOBY

Pour les retardataires et les nouveaux embarqués, je réserve mon 4900ème message pour une belle rencontre avec Eusèbe JAOJOBY, star gasy et roi du Salegy.


Photo (c) Herivololona R - Jaojoby & Jean-Léon - Tananarive - Mai 2008.





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
BIGOT
MATELOT
MATELOT

Résident à l'étranger : Diégo Suarez
Age : 65
Missilier                       NON

diégo

Message par BIGOT le Dim 15 Aoû 2010 - 16:32

Salut à tous
je viens de passer devant l'hôtel de la Marine , maintenant il est en cours de cannibalisation , c'est pour récupérer les poutres en acier , alors ils font tomber des pans de mur , la destruction commence par le fond de l'édifice ,et tout cela à la petite scie à métaux . Cela n'inquiète personne même pas le propriétaire. Triste fin pour ce beau batiment.
Veloma
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par Jean-Léon le Dim 15 Aoû 2010 - 19:11

Hôtel de la Marine.

L'irréparable est en route. Et tout cela pour fabriquer des presse-purées en Chine.
Le proprio aurait-il trouvé des démolisseurs à bon compte ?
Pour bâtir autre chose plus tard ?





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
PHL
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 60
Sans spé NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par PHL le Dim 15 Aoû 2010 - 20:43

Je pense que ce batiment est classé?
C'est triste de laisser faire!
Il y a quelques années E. Tabarly avit fait un ramdam pas possible pour empêcher le déménagement du musée de la Marine et cela avait fonctionné.
Ne pourrait-on pas faire pareil?

Pierre-Henry



Les crevettes claqueuses nous brouillent l'écoute !
avatar
BIGOT
MATELOT
MATELOT

Résident à l'étranger : Diégo Suarez
Age : 65
Missilier                       NON

diégo

Message par BIGOT le Dim 15 Aoû 2010 - 20:48

L'hôtel de la Marine est dans un tel état qu'il est impossible de le restaurer , c'est une ruine maintenant.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 62
NON

Re: [ARCHIVÉ] DIÉGO SUAREZ - TOME 008

Message par JUMPER le Lun 16 Aoû 2010 - 0:21

Les fortifications de Diégo-Suarez :

I - De 1885 à 1895 : le face à face franco-merina

Spoiler:


Fortin d'Antsirane
Dans les premières années de l’occupation, pour les français, les risques viennent de l’intérieur.
Il s’agit du gouvernement merina, installé dans la région depuis l’expédition de Radama Ier dans le nord.
Ce dernier a laissé un poste militaire, transformé ensuite en un fort d’accès difficile au sommet du mont Reynaud, dans la montagne des français. Dénommé « Ambohimarina », il devint le quartier général de la province d’Antomboko.
De leur côté, les français, dès leur installation à Diégo-Suarez, établirent un petit fortin "construit sur le monticule par lequel se termine le plateau de la péninsule dominant la rade et protégeant les établissements "(Société de géographie de Marseille – 1886)
Dès juillet 1886, le commandant Caillet établit une solide redoute au sommet du plateau de Mahatsinjoarivo, à une altitude de 215 m au sud de la baie et à 6km au N.O du fort d’Ambohimarina.
Un autre poste fut installé au « Point 6 » sur le chemin d’Ambohimarina, où les merina avaient un poste de douane : il était destiné à surveiller le chemin qui reliait Ambohimarina au village d’Antsirane
Ambohimarina :

Fort d'Ambohimerina
Siège du pouvoir merina dans la Province d’Antomboka le fort d’Ambohimarina fut construit, à partir de 1837 pour répondre aux attaques incessantes des Antankaranas.
Après 1885, les incidents se multiplient entre les troupes d’Ambohimarina et les français qui essaient d’étendre leur territoire.
Lors de la guerre de 1895, plusieurs affrontements ont lieu : en février les français chassent les hovas d’Antanamitarana ; et le 12 avril 1895, les troupes françaises (dont un bataillon de volontaires de La Réunion) enlèvent le fort d’Ambohimarina, à peu près déserté par ses occupants.

Mahatsinjoarivo :

Fort de Mahatsinjarivo


le Fort de Mahatsinjarivo de nos jours

Considéré comme une position stratégique de premier ordre en raison de sa situation sur une hauteur qui domine à la fois le chemin d’Ambohimarina et les riches plaines d’Anamakia, il fut doté d’une garnison de 300 soldats, composée de 2 compagnies de disciplinaires et d’une compagnie de tirailleurs indigènes et encadrée par 37 officiers et sous-officiers. Des gendarmes à cheval faisaient la liaison avec le quartier général et les autres postes.

Un chemin de fer Decauville reliait Mahatsinjo à Antsirane
Dans la nuit du 23 décembre 1894, le poste fut attaqué par les soldats merina qui furent repoussés.

Chemin de fer Decauville à Diego Suarez

Par ailleurs, le Commandant Caillet commença à mettre en place une ligne de défense intérieure :

* 2 blockhaus équipés d’artillerie, l’un sur les hauteurs d’Orangea, l’autre dans le nord de la Montagne des Français
* Un poste dans la Baie du Courrier, tenu par une vingtaine de tirailleurs indigènes sous le commandement d’un sergent français

Sur le front de mer :
L’installation de la défense du front de mer ne fut réellement entamée qu’à partir de 1893.
Elle comprenait :

* Les batteries défendant la passe : batterie haute d’Orangea armée de 4 canons et batterie de la Pointe de l’Aigle (au sud de la passe) armée aussi de 4 canons de 138,6m/m
* Les batteries destinées à la défense de l’intérieur de la rade : batterie du Cap Diégo armée de 6 canons et celle de la Pointe du Corail, armée de 2 canons de 194m/m
Cependant aucune organisation de défense sérieuse ne fut entreprise jusqu’en 1898.

Source : Cet article de l'Association Ambre, ainsi que les photos et CPA qui y sont jointes, sont parus dans le bimensuel d'informations et d'annonces à Diégo-Suarez "La Tribune de Diégo" du Vendredi 13 Août 2010 - Tous droits réservés.
avatar
Albert Lacaille
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 71
Infirmier NON

Hôtel de la Marine

Message par Albert Lacaille le Lun 16 Aoû 2010 - 14:26

Bonjour à tous,
affecté à l'UM Diego de 69 à 72 - j'habitais rue Lafayette;Je revois la Taverne, le Saïgonnais, l'hotel de la poste etc....mais je n'arrive plus à situer l'hôtel de la marine.Quelqu'un peut-il me rafraichir la mémoire ?

    La date/heure actuelle est Lun 24 Juil 2017 - 2:36