Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 668825 messages dans 13611 sujets

Nous avons 15659 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est 29bleu

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» RANCE (BSL)
par louis GOSSET Aujourd'hui à 22:49

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par CLOCLO 66 Aujourd'hui à 22:46

» AGADIR (B.A.N.)
par J-C Laffrat Aujourd'hui à 22:39

» JEAN DE VIENNE (FRÉGATE) D643
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 22:16

» BALNY (AE)
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 22:12

» [ Histoire et histoires ] Le Sanatorium de Briançon (Le Grand Hôtel des Neiges)
par corre claude Aujourd'hui à 22:09

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 22:07

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 21:57

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par Charly Aujourd'hui à 21:03

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Aujourd'hui à 20:01

» MALABAR (RHM)
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 19:59

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par Serge BAVOUX Aujourd'hui à 19:36

» Criquet (gabare)
par Charly Aujourd'hui à 19:16

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par jobic Aujourd'hui à 19:11

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par gilfan Aujourd'hui à 19:07

» École des pupilles 45/46
par Charly Aujourd'hui à 16:52

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par Doudou78 Aujourd'hui à 15:04

» La Boudeuse
par LA TOULINE Aujourd'hui à 14:15

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 13:05

» BIDASSOA (BDC)
par alsybar Aujourd'hui à 0:23

» FLOTTILLE 9 F
par Brand Robert Hier à 22:09

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Michel Roux Hier à 18:51

» VAUQUELIN (EE)
par SUNE Hier à 18:36

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DENZER Philippe Hier à 18:02

» LA CHARENTE (PRE)
par LA TOULINE Hier à 18:02

» [Marine à voile] L'Hermione
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 8:37

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Hier à 8:24

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par LA TOULINE Hier à 8:11

» MINERVE (SM)
par lecuyer Hier à 0:11

» AMIRAL CHARNER (AE)
par loulou06000 Mer 21 Fév - 23:29

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par douzef Mer 21 Fév - 20:58

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par LEMONNIER Mer 21 Fév - 18:53

» LCT - L9061
par gerardsin59 Mer 21 Fév - 17:38

» Saphir
par COLLEMANT Dominique Mer 21 Fév - 14:06

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Mer 21 Fév - 14:05

» Recherche renseignements sur navires Archimède et Centaure (1944-1946)
par Marco-56 Mer 21 Fév - 11:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Hourtin 67
par skagerrac Mer 21 Fév - 10:51

» [ Recherches de camarades ] Sur le Maillé Brézé entre novembre 58 et juillet 60
par cioni Mer 21 Fév - 9:18

» LE HARDI (E.C.)
par ledaron Mer 21 Fév - 9:09

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par PICCOLO Mar 20 Fév - 22:41

» CASABIANCA (SM)
par Marco-56 Mar 20 Fév - 21:59

» CDT BORY (AE)
par Jean-Léon Mar 20 Fév - 19:41

» L'INFLEXIBLE (SNLE)
par tabletop83 Mar 20 Fév - 19:16

» MARINE LA PALLICE - ROCHEFORT
par BOUBOU 56/50 Mar 20 Fév - 18:56

» ESCADRILLE 22 S
par COLLEMANT Dominique Mar 20 Fév - 15:53

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM Brest 2016
par cornaly Mar 20 Fév - 1:00

» LE MUTIN (BE)
par Jean-Marie41 Lun 19 Fév - 20:56

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Lun 19 Fév - 17:05

» FLOTTILLE 24 F
par Joël Chandelier Lun 19 Fév - 15:41

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par BONNERUE Daniel Lun 19 Fév - 15:09

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 19 Fév - 14:15

» Le Bachi
par PAUGAM herve Lun 19 Fév - 11:45

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur sous-marin Espadon de août 79 à février 82
par julita Dim 18 Fév - 23:08

» D.E.T. PORQUEROLLES
par corre claude Dim 18 Fév - 21:10

» ESCADRILLE 55 S
par J-C Laffrat Dim 18 Fév - 20:59

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Joël Chandelier Dim 18 Fév - 20:47

» CIFUSIL de la BAN Lanvéoc Poulmic
par byu30 Dim 18 Fév - 19:12

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Dim 18 Fév - 18:35

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Dim 18 Fév - 14:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche SM Trans Graziani Patrick
par Eric B Dim 18 Fév - 12:55

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par jean claude monzie Dim 18 Fév - 10:29

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par loulou06000 Sam 17 Fév - 22:47

» La spécialité de Radio
par 3eme ligne Sam 17 Fév - 19:10

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 17 Fév - 17:42

» ARIEL (BA)
par MARCHAND Michel Sam 17 Fév - 15:51

» HIPPOPOTAME (RHM )
par GYURISS Sam 17 Fév - 15:17

» FLOTTILLE 22 F
par Moulinier Alain Sam 17 Fév - 14:27

» CASABIANCA (SNA)
par Charly Sam 17 Fév - 13:40

» [Divers sous-marins classiques] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par Charly Sam 17 Fév - 12:45

» [ Recherches de camarades ] Briançon
par takeo Sam 17 Fév - 12:08

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par cioni Sam 17 Fév - 11:56

» PONCELET (SM)
par Charly Sam 17 Fév - 10:05

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Ven 16 Fév - 22:22

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par gilbert kerisit Ven 16 Fév - 21:07

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par Pépé 974 Ven 16 Fév - 20:49

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév - 19:38

» FLOTTILLE 33 F
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév - 18:54

» PÉGASE
par corre claude Ven 16 Fév - 17:26

» ORPHÉE (SM)
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Fév - 15:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Jeu 15 Fév - 22:09

» Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
par Jean-Marie41 Jeu 15 Fév - 21:01

» CHELIFF (LST)
par boboss Jeu 15 Fév - 16:43

» VIOLETTE - P788
par alain EGUERRE Jeu 15 Fév - 5:52

» GUEPRATTE (EE)
par PAUGAM herve Mer 14 Fév - 16:41

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mer 14 Fév - 10:24

» Karachi
par loulou06000 Mar 13 Fév - 11:38

» SIRÈNE (SM)
par Micky Mousse Mar 13 Fév - 10:52

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Mar 13 Fév - 9:43

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par ERIC THIEBAUT Mar 13 Fév - 8:48

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Paris
par Cabestan Mar 13 Fév - 1:07

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Lun 12 Fév - 20:31

» DIVES (BDC)
par gégé Lun 12 Fév - 19:58

» [Campagne] ANTILLES
par Noël Gauquelin Lun 12 Fév - 19:21

» [La musique dans la Marine] LA MUSIQUE DE LA FLOTTE
par Christian DIGUE Lun 12 Fév - 19:20

» [Opérations diverses] Opération Prométhée
par bruno360 Lun 12 Fév - 18:31

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par JJMM Lun 12 Fév - 18:00

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par NEHOU Lun 12 Fév - 17:24

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par marsouin Lun 12 Fév - 15:44

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév - 21:16

DERNIERS SUJETS


ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Partagez
avatar
GRANOT
QM 1
QM 1

Age : 70
Mécanicien équipage

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par GRANOT le Mar 23 Aoû - 13:38

Oui Daniel, je pense la même chose que toi, tout en respectant les autres opinions.
Cordialement, GRANOT.



F1JEE
avatar
JACQUET
QM 2
QM 2

Age : 79
Mécanicien équipage

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par JACQUET le Mar 23 Aoû - 14:26

Daniel tout à fait d'accord avec toi,n'ayant fait que 3 ans d'école (Pupilles,Arpettes et Rochefort) et mes 5 ans d'engagement et à 73 ans je dois tout à cette période.




JACQUET Émile

avatar
PANE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 68
NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par PANE le Mar 23 Aoû - 18:40

Lors d'un passage au large de l'Argentine en 1969,avec le TCD Ouragan,nous sommes tombes
en panne du moteur de propulsion Bd.
Tous les mecanos machine,nous avons ete mis à l'oeuvre pour changer,en mer,un piston grippé.
Là,pas d'intervention exterieure........
Que ferait-on aujourdhui sur nos batiments dans un tel cas?




avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par Serge BAVOUX le Mar 23 Aoû - 18:53

En votre temps vous avez acquis votre professionalité, une TRES BONNE professionalité, aux Arpettes, c'était une époque, votre époque, mais croyez vous qu'aujord'hui la Marine ne recrute et n'emploie que des incapables.





Salut et fraternité !
avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par jobic le Mar 23 Aoû - 21:13

Pour Pane, on ferait exactement la même chose.
Je ne peux pas lire les commentaires sans intervenir;
Croyez vous que les batiments qui tiennent la mer pour de longues semaines devant les côtes lybiennes sont suivis par un train d'escadre dont un paquebot logeant la main d'oeuvre contractuelle??? (d'ailleurs il n'y a plus de train d'escadre).
Cette rumeur qui laisse entendre que les marins actuels ne peuvent ( ou ne savent plus ) rien faire, déjà évoquée ici sur d'autres posts, m'agace car lorsqu'évoquée par des marins d'active, elle présente une vision réductrice et sans recul des choses et une connaissance superficielle des contrats.
Je désarme actuellement la Railleuse: ses installations énergie propulsion avaient largement dépassé les limites de potentiel et donc sujettes à avaries. Ce P 400 a connu des ennuis durant les deux mois et demi de transit Tahiti- Brest. Il est parti à l'heure de Papeete malgré une dernière grosse avarie réparée par les marins du bord, et il est arrivé au jour prévu à Brest et sans assistance extérieure malgré les fameux contrats. Alors, des assistés les marins de 2012 ??.
La formation a changé, le niveau du personnel aussi et , bien qu'ancien ajusteur, je n'ai jamais été convaincu qu'il fallait savoir pousser une bâtarde et faire de beaux traits croisés à 45° sur une pièce métallique pour faire tourner et réparer une machine.



avatar
La toche
QM 1
QM 1

Age : 77
Mécanicien équipage NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par La toche le Mar 23 Aoû - 21:26

Jobic , je suis entièrement de ton avis car les marins actuels feraient la même chose .
La toche



Le vieux sage a dit.
L'homme jeune marche plus vite que l'ancien.
Mais l'ancien connait la route
.
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par COLLEMANT Dominique le Mar 23 Aoû - 21:31

Egalement de l'avis de Jobic.
Il faut faire confiance à la relève , les formations sont bien sûres différentes mais surement toujours aussi sérieuses.



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
Jean-M
QM 1
QM 1

Age : 64
mécanicien équipage NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par Jean-M le Mar 23 Aoû - 22:48

Bonsoir,

Je rejoins JOBIC dans le fait que les mécanos ont vu leur métier évol uer dans les actions à effectuer et la manière d'intervenir.

Je n'interviens plus en mécanique depuis longtemps mais j'ai vu évoluer, de mon coté, la maintenance en électronique.
Au début de cette nouvelle carrière pour moi, il fallait avoir "son permis de conduire" l'oscilloscope qui permettait de faire des réglages avec des mini potentiomètres, il fallait savoir lire le code des couleurs pour changer, qui une résistance, qui un condensateur et savoir utiliser le fer à souder.
Aujourd'hui, le technicien de maintenance, en cas de panne, remplace des sous ensembles où il est impossible de changer le moindre composant sur une carte.
D'ailleurs, sur les machine sérieuse, ça ne tombe jamais en panne, la maintenance est devenu le royaume du MTBF (Middle Time Before Failure, pour nous temps moyen de bon fonctionnement). Les sous ensembles sont changés avant d'arriver au MTFB (et il arrivent chez les brockers) ceci explique en partie les couts des contrats de maintenance du matériel électronique chez les grands constructeurs (IBM par exemple).

Et ce MTBF, on en parlait déjà à l'époque où on (je) sévissait dans la Marine.
En mécanique, l'évolution a été forte également ; Qui de nos jours est capable de se changer un joint de culasse et de se refaire la distribution sur sa voiture sauf si on a gardé une 4L ou une 403 ou encore une P60 ? (il y a encore de tout ça à Diégo !)

Nos anciens qui ont connu le charbon devaient un peu grimacer en nous voyant étudier les moteurs Diesel. Maintenant ce sont nous, les anciens et nous pouvons bougonner ! Ils foutent des moteurs électriques partout.

@+




Jean-Michel GUERVILLE
Aujourd'hui à la retraite, ex-Ingénieur Informaticien et Consultant Qualité, mais Quartier-Maître à vie !
J'utilise CentOS Linux sur le fixe et sur le portable (Il s'agit d'une RedHat Linux Desktop reconfigurée)
avatar
roro007
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 73
NON

Souvenirs ...

Message par roro007 le Mer 24 Aoû - 1:23

Très intéressants vos commentaires ... Je n'ai pas précisément d'avis concernant la Marine d'aujourd'hui et le niveau de professionnalisme des équipages ... Mais dans la rubrique "je me souviens", j'ai en mémoire la qualité des professeurs et leur degré d'engagement de mon séjour à l'EAMF, puis Maistrance en suivant... Qui a connu Monsieur Bazin ? Il était professeur de physique au CPM et ensuite à Maistrance ... Nous avions en "moteurs" un "4 galons" qui se passionnait tellement pour ses cours qu'il n'avait plus le temps de faire les quelques pas supplémentaires pour saisir "l'effaceur"; alors, il y allait de sa manche, vigoureusement. Il sortait de la salle de cours tout bariolé de couleurs des craies utilisées ...Et il nous préparait déjà à l'avenir : "Quand vous enseignerez", nous disait-il, "utilisez des couleurs", et il répétait "Des couleurs" ... J'ai le souvenir que les profs en général, civils ou officiers, officier mariniers, et même un quartier maître en chaudronnerie, bref, ces profs se comportaient avec nous comme des "petits papas" lorsque "nous y mettions l'effort nécessaire. Mais qu'en cas de défection de notre part, en peu de temps, notre vie pouvait se transformer en enfer ... Pour la première fois de ma vie, j'avais le sentiment d'être respecté. On ne me laissait pas "tout" faire.

J'avais noté dans un carnet ces quelques mots:

"La marine m'avait redonné cette légitimité à exister qu'il me semblait avoir perdue ... Et mieux encore, elle ne m'autorisait pas à déconner ... Autant cette école dans laquelle j'étais entrée, à St Mandrier, près de Toulon, pouvait ressembler à une grande famille quand tu te tenais bien, autant elle pouvait prendre des allures de bagne à la moindre incartade ... La vie y était intéressante, les profs étaient tops et certains d’entre eux, même, se conduisaient comme des « petits papas » avec nous … On y faisait beaucoup de sport … J’avais repris … Eté comme hiver, tous les matins, j’allais courir dans la colline, dans le groupe des « sportifs », et dispensé des corvées du matin … De me voir interdire toutes mes envies à « dévier » à la moindre occasion, je me suis senti respecté … C’est là que j’ai réellement pris conscience de mon envie « d’être quelqu’un de bien » … Et que j’ai commencé ce travail pour y parvenir. En gros, la Marine m’a dit que je n’étais pas destiné à devenir un voyou, que j’avais du potentiel, que la fatalité pouvait être combattue …"

Oui, comme le précise Jobic, et c'est ce que je lis dans ses arguments, en termes de résultats, il n'y a pas à se plaindre de la relève ... Ceci dit, à notre époque, même si nous étions bien formés pour aborder le "boulot" à bord, il y avait quand même à notre arrivée une sorte de "compagnonnage"... Nous étions le temps nécessaire "en double", afin de piger le boulot sous tous ses aspects, et les multiples exercices imposés à bord avaient aussi pour vocation de nous permettre de nous perfectionner... En permanence ...!

Avec le recul, je n'aurais pas voulu rater ça ...!



Amitiés à tous



roro007
avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par jobic le Mer 24 Aoû - 8:19

Roro 007
Sois rassuré, le compagnonnage ou binomage de nos jours se pratique toujours, c'est incontournable pour aider les jeunes embarqués à découvrir une entité dont ils ignorent tout: le navire et son fonctionnement tant au matériel qu'au personnel ( comme nous d'ailleurs à l'époque, l'école ne nous apprenanit pas toute sa complexité)



avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par Serge BAVOUX le Mer 24 Aoû - 9:51

Enfin des gens qui ne pensent pas que de leur temps ils étaient plus forts que les jeunots d'aujourd'hui...





Salut et fraternité !
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par PAUGAM herve le Mer 24 Aoû - 11:28

Il est certain que si l'on considère qu'a l'école on a tout appris, on est loin du compte, celui qui sait tout ou dit n'avoir plus rien a apprendre ne risque pas de faire long feu dans sa profession, peu importe le métier, et l'intéret et l'amour de ce dit métier vient du fait qu'il faille toujours se remettre en question pour continuer a etre performant.Ceci existe depuis la nuit des temps et est encore d'actualité
avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par jobic le Mer 24 Aoû - 13:35

Serge et Hervé , j'apprécie votre humilité et la pertinence de vos propos. Respects et Honneur aux Anciens.

Une anecdote en passant: comme apprenti ajusteur en 4C, je ne peux pas dire que je brillais en atelier où j'avais plus l'impression de perdre mon temps qu'autre chose ( même si j'y ai appris quelques rudiments professionnels).Bref, stationner de longues heures devant un étau me faisait ch...souverainement, préférant les cours en salle.
Au vu de mes merveilleux résultats, nous fûmes deux à nous retrouver au garde-à vous devant le chef d'atelier, une terreur, l'OE Meyer. Remontée de bretelles, propos vifs sur notre "je m'en foutisme", voir nos tendances communistes parceque forcemment issus tous les deux de milieu gaucho ( nous étions dans l'après 68) et ensuite un pronostic sur nos chances inexistantes de survie au sein de la marine, nous les crasses de meule. Ce brave pédagogue termine l'entretien en nous demandant la profession de nos parents, certain d'accréditer sa thèse: commissaire de police pour mon camarade Garcia; militaire pour moi. Il nous vira avec perte et fracas car tout son propos s'écroulait devant nos rictus ironiques. En final nous "redoublions" six mois les arpètes, mais nous avions acquis une petite notoriété ( sic transit gloria mundi)!
Je ne sais pas ce qu'il advint de mon camarade, mais la suite de ma carrière semble donner tort à la vision de Meyer ( que j'aurais bien aimé revoir).
Après 40 années de service et depuis trois ans dans la réserve opérationnelle, là je rejoins Hervé, j'en apprends encore tous les jours et je suis persuadé que cela fait un des charmes du métier de marin:pas de routine ou de connaissances acquises de manière pérenne.
Arpétement vôtre!



avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par PAUGAM herve le Mer 24 Aoû - 14:25

Je tiens cette manière de voir les choses depuis l'age de 12 ans. Elle m'a été enseignée par mon professeur de dinanderie en région parisienne.Il s'appelait mr BUREAU et était compagnon.Quand je suis entré aux arpètes, j'ai choisi l'option chaudronnerie.Comme pièce à l'examen final, il fallait fabriquer une louche en cuivre, et derrière mes 3 ans d'expérience, cela me semblait un peu revenir en arrière.Mais la condition de la réussite était là.Il n'empeche que je rejoins Jobic sur le fait que dans ces cas là, on s'emm...un peu au boulot.
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par Serge BAVOUX le Mer 24 Aoû - 17:23

Il ne faut pas renier l'EAMF pour autant. Je n'y suis pas passé mais mes cinq années à la Prat's à Cluny, collège technique, n'ont pas été toujours très brillantes pour moi. L'ajustage et la lime m'emmerdaient souverainement d'autant plus que je n'étais pas très adroit. De plus j'étais un élève fantaisiste! Il n'y a qu'au tour et à la fraiseuse que je faisait des étincelles. Mon père aurait aimé que je ptépare les A&M mais à 17 ans j'ai préféré l'aéronavale et je suis rentré dans la marine par la petite porte. Dans mon bled de Saône et Loire je ne connaissait même pas l'existence de l'Ecole de Maistrance et j'ai opté pour une spé, mécanicien de moteur d'avion, où il n'était demand que le niveau du certificat d'études, cad instruction4. Mes camarades de cours à Rochefort étaient nombreux à n'avoir fréquenté aucune école après l'école primaire . Eux comme moi ont appris et se sont formés sur le tas... et nos zincs ont volé sur tout "l'empire français".! Je reconnais cependant que "mon instruction" m'a permis d"avancer plus rapidement.

A toutes les époques les anciens ont toujourd été les plus forts, mais à chaque génétation les plus forts changent, c'est une loi de la nature. Il ne faut pas pour autant prendre les ancuens pour des C...On peut aussi les admirer, ça leur fait toujours plaisir!





Salut et fraternité !
avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par jobic le Mer 24 Aoû - 18:03

Il est bien entendu qu'il est hors de question de renier quoi que ce soit car c'est là que tout a commencé et les bases du métier de marin acquises pour toujours. Parfois cependant quitter un bateau pour retourner à "l'université du boulon" ( quatre ans en tout durant ma carrière), cela ne faisait pas toujours plaisir.J'ai toujours préféré trouver un pont sous mes semelles que les pavés de la cour d'honneur même si j'en garde de grands et beaux souvenirs



avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par Serge BAVOUX le Mer 24 Aoû - 18:39

Tu as bien raison Jobic!

A une certaine époque je n arrivais pas à sortir des écoles:

CERochefort ,instructeur cours de QM

EAMF St Mandrier, instruteur école de Maistrance Machine Aero,

Je passe PM et re CERochefort, garage école!

Tout ça en 7 ans de temps entrecoupé par un an de BS toujours à Rochefort!





Salut et fraternité !
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par BONNERUE Daniel le Mer 24 Aoû - 23:50

Ce ne sont pas les individus qui sont en cause, heureusement parmi les jeunes il en est de courageux, compétents et débrouillards, peut être plus particulièrement ceux qui choisissent la Marine, mais ce sont les méthodes qui se répandent dans beaucoup de domaines avec le recours généralisé à la sous-traitance, qui n'est pas toujours très regardante sur les compétences ou la motivation. Il y forcément des conséquences (parfois très graves) à cet état de fait. Après la Marine j'ai travaillé 33 ans dans le nucléaire où les anciens marins étaient appréciés et recherchés, notamment pour la conduite des réacteurs. Dans le nucléaire, ce sont les boîtes de sous-traitance qui sont responsables par négligence (ou cupidité) de la quasi totalité des gros pépins.

Pour un mécanicien savoir limer correctement n'est pas une tare, même si c'est chiant, mais savoir utiliser une machine-outils est à mon avis une très bonne chose. Idem pour la chaudronnerie, savoir manier les différents marteaux et connaître le comportement de la matière qu'on travaille, c'est quand même important. Comme le racontait plus avant un copain, la tendance lourde actuelle est de changer les pièces plutôt que les réparer : on consomme à outrance, on gâche les ressources naturelles. On en est arrivé au stade où on commence à se rendre compte qu'il va falloir faire attention.

J'ai connu l'époque à laquelle il fallait parfois intervenir sur les montures de niveau des chaudières dans des conditions de température infernales. Vous me direz qu'a part dans la propulsion nucléaire où sur quelques vieilles frégates il n'y a plus de chaufferies ni de turbines à vapeur. Je me rappelle être intervenu sur le déclencheur de survitesse d'une turbo-pompe alimentaire dont une petite pièce avait cassé et qu'il avait fallu remplacer rapidement en fabriquant la rechange dans le petit atelier de l'escorteur rapide à bord duquel la panne s'était produite. Je veux dire par là que ce n'est pas en habituant les gens à attendre le dépanneur qu'on va les motiver. D'ailleurs un problème actuel assez répandu dans la Marine, c'est le nombre de gens qui ne veulent plus naviguer et qui recherchent des postes à terre, ce qui est bien sûr plus confortable.

Même dans le contrôle d'accès des installations, les gendarmes maritime sont remplacés par des vigiles civils appartenant à des sociétés privées : c'est notamment le cas depuis quelques années au centre marine de la Pépinière à Paris.





avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par jobic le Jeu 25 Aoû - 8:53

Plusieurs choses interessantes Bonnerue dans ton intervention:
La sous traitance: la marine ne fait pas appel à la sous traitance; les contrats de MCO, passés par le SSF, donneur d'ordres font appel à des sociétés ayant pignon sur rue ( CMM/MCO, Piriou Naval Services, DCNS.....). Ce sont ces sociétés, responsables devant le SSF du respect des contrats qui font appel à la sous traitance. Pour travailler avec eux en ce moment, les sous traitants sont reconnus dans le domaine militaire comme civil ( port de commerce) et ont tous un domaine d'excellence dans l'entretien naval.
Le seul domaine non concerné est celui des systèmes d'armes qui reste du domaine de DCNS ( pour le moment)
Deux gros avantages à cette méthode: on peut s'affranchir de DCNS qui nous imposait ses tarifs et délais, le second: on fonctionne à l'appel d'offres. Je ne développe pas les contrats globaux ( comme les BE à Concarneau) qui sont remarquables

Attentisme d'intervention: je me répéte , c'est totalement faux, ces commentaires venant de marins sont du même tabac que ceux que nous avons pu entendre des pleunichards dans le passé (pas de moyen, trop dur, peux pas faire....). Mon poste actuel me permet d'apprécier in situ cette affirmation:quasiment pas de bateaux font appel au dépanneur de service à la mer ni ne rentrent au port sur avarie. Il est vrai qu'en présence d'une avarie importante engageant la disponibilité du navire ou de ses capacités de combat, il est fait appel aux réparateurs ( un exemple: avarie d'un sonar remorqué en Afrique du Sud).Il en a toujours été ainsi, ce n'est donc pas un fait nouveau et les ateliers machine à bord de nos unités possédent toujours des machines outils, des postes de soudure et du personnel sachant les utiliser.
Pour ton info:il reste Un seul navire à vapeur dans la marine, le De Grasse. On tournera la page l'an prochain.
Motivation à l'embarquement: le marin actuel a été élevé dans une forme d'esprit national datant du début des années 80:la génération du temps libre ( qui eût son ministère). A défaut d'approuver ce fait sociétal, on peut comprendre que Jean Gouin aspire aux mêmes libertés que ces concitoyens ( 35 H, RTT....) C'est aussi une obligation pour être attractif au recrutement. Nous avons tous rencontré durant notre carrière ceux qui en avaient marre de naviguer ou hâte de quitter la marine et qui y sont toujours
Pour conclure, concernant la disparition des GM, il n'y a pas que Paris, c'est également vrai dans les ports, il y a un aspect financier mais aussi une volonté de la gendarmerie demandant à se recentrer sur son coeur de métier.Malgré cela, nos portes sont bien gardées ( parfois mieux) et ces vigiles sont bien souvent d'anciens fayots.



avatar
Tinto
QM 1
QM 1

Age : 66
NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par Tinto le Jeu 25 Aoû - 11:49

Bonjour,
Je rejoins Daniel dans le début de ses propos sur la maintenance dans le nucléaire où de nombreux anciens matafs se sont reconvertis.
Le problème actuel est que les donneurs d'ordre eux-mêmes tirent sur les prix, ce qui était impensable à une époque passée.
Donc le boites de sous-traitance se sont multipliées, et pour avoir le marché ont cassé les prix.
Ce qui veut dire intervenants mois bien payés donc moins qualifiés. Puis on est moins regardant sur l'embauche.
De là découlent en cascade de gros pépins dans les centrales.

Je suis sidéré des lacunes des nouveaux jeunes "techniciens de maintenance" : on ne sait plus tarauder, remettre en état une vanne - une pompe, refaire un presse-étoupe, souder, plier une tôle, plus de notion de normes en tuyauterie, méconnaissance des couleurs conventionnelles des fluides, lignage, équilibrage...La liste serait trop longue.
Et question sécurité : on ne sait pas se servir d'un extincteur...!!!
Le comble c'est que ces entreprises de sous-traitance re-sous-traitent certains travaux.
Les grosses interventions sont encadrées par des anciens qui heureusement sont encore là mais plus pour très longtemps.
Je peux en parler j'étais encore dans le bain il y a 4 mois. Mon seul regret est de ne pas avoir pu former un apprenti, ça n'intéresse plus personne.

En 1973 en quittant la marine, je me souviens de mon entretien d'embauche par l'ingénieur responsable de la maintenance.
Il m'a mis sur le grill sous le feu de diverses questions dont les jeux de montage sur un compresseur d'air.
Il cherchait un mécano polyvalent (Diésel - chaufferie - auxiliaires), il a été servi. Et pourtant je n'avais que 21 ans 1/2.
De plus je n'ai pas eu honte de mon CAP de chaudronnier obtenu aux arpètes, j'ai pu en plus de la méca intégrer l'équipe des chaudronniers lors de remplacements...Et là j'ai encore beaucoup appris, merci les arpètes de m'avoir mis les pieds à l'étrier.


J'ai eu la chance de bosser avec pas mal d'anciens marins, les rois de la débrouillardise...Entre nous beaucoup de complicité et de camaraderie...On s'appelait crabe, chouf, patron, matelot, mousse, Popeye...!!!
Je dois aussi dire que les mécanos venant des mines d'Alès / La Grand-Combe étaient de super ouvriers.

Bon j'espère ne pas avoir été trop long et hors sujet...



Mon copain des arpètes Fernand TAVIOT que j'ai retrouvé sur un site nucléaire ne me contredira pas...




   
André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).
avatar
Didier Moreaux
QM 1
QM 1

Age : 62
Mécanicien équipage NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par Didier Moreaux le Mar 6 Sep - 23:25

Bonjour à tous ,
Ca fait quarante ans aujourd'hui que je rentrai aux Arpétes et ça c'est un sacré anniversaire , y en a t 'il d'autres dans le même cas ?
Je me suis pas mal débrouillé dans la vie ,et je dois dire que ce passage dans la Marine a été bénéfique pour moi .
Y a t'il d'autres matricules 057122... sur Anciens Cols Bleus ?
Qu'ils se fassent connaitre SVP Merci



Didier Moreaux : l'Attentif 73/74 - Le Canopus 74/75 - DP Brest 76/77.
avatar
† MAZZEGA
QM 2
QM 2

Age : 80
NON

E.A.M.F .ECOLE DES APPRENTIS MECANICIENS DE LA FLOTTE

Message par † MAZZEGA le Ven 9 Sep - 9:17

BONJOUR A TOUS

Reprenant contact avec vous après une panne d'ordinateur ( carte mère et ventilos H.S.),je suis admiratif des différents commentaires

de qualité et de rigueur qui retracent bien la conscience professionnelle de tous .

Merci à notre ami JOBIC , de nous tenir au courant des comportements d'hier et d'aujourd'hui de nos marins..

Sur les différents propos échangés , je pense qu'en premier lieu, il faut prendre garde de ne pas mélanger le "faire ou faire faire ".

En ce qui concerne le niveau d'intervention à bord des bâtiments je pense que nous sommes tous d'accord pour reconnaitre le savoir

faire et la compétence de nos marins ( excepté "peut-être" sur les navires à propulsion nucléaire).

Quand à la sous-traitance....par rapport à ma propre expérience...une homologation de qualité est nécessaire.Cela sous-entend des

analyses techniques très pointues sur les équipements des sous-traitants....de leur savoir faire....de leur santé financière,etc...

Par ailleurs , l'établissement des "marchés ou contrats " doit faire l'objet d'un travail d'équipe car nous savons tous, que dans certains

domaines "les ententes existent " . D'évidence ,des contrôles systématiques doivent être effectués chez les sous-traitants ,etc...

La discussion pourrait se prolonger longtemps ....D'évidence , la complémentarité de toutes nos connaissances techniques prend

toute son importance !

Débat à suivre Amicalement Claude MAZZEGA
avatar
DESTENABES
QM 1
QM 1

Age : 80
Mécanicien équipage

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par DESTENABES le Ven 9 Sep - 9:34

Salutations matinales ...Réponse à DIDIER ci dessus . Oui , nous nous en rappelons de notre jour d' incorporation aux Arpètes ; pour ma part cela fait déjà pas mal de temps ....le 09/54 !!! Ouf !! Nous sommes quelques uns sur ce site de cette même date , et , à communiquer , ou , et se revoir ! Tiens CLAUDE M . , ci dessus ...Nous avons toujours des contacts , ne serait-ce que dans le cadre de l' Amicale ( voir le site dans "liens amis" ) . R/V à GUIDEL au Congrès , fin de mois pour ceux qui peuvent se déplacer . Vous souhaitant à tous , une Bonne Journée . Amicalement . André .



avatar
jps85
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 75
NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par jps85 le Ven 9 Sep - 9:49

our ma part à cet heure j'étais sur le Pipady en route pour l'E.A.M.F c'était il y a 53 ans . Amitiés
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 2

Message par COLLEMANT Dominique le Ven 9 Sep - 9:57

Jean-Pierre , bon anniversaire d'embarquement à l'E.A.M.F....... Les années défilent...



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .

    La date/heure actuelle est Ven 23 Fév - 23:12