Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 689864 messages dans 13819 sujets

Nous avons 14316 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est yoichy

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» BSM TOULON
par BEBERT 49 Aujourd'hui à 14:00

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par boboss Aujourd'hui à 10:59

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par Nenesse Aujourd'hui à 10:42

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Aujourd'hui à 9:37

» LA SAÔNE (PRE)
par philippe.aime Aujourd'hui à 9:28

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par LA TOULINE Aujourd'hui à 7:35

» SÉMAPHORE - PORT EN BESSIN (CALVADOS)
par Louis BOUZELOC Hier à 23:03

» TONNERRE (BPC)
par DUFFOND Serge Hier à 22:21

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:20

» [ Divers escorteurs rapides ] Livre sur les Rapides
par MAGUEUR Hier à 20:48

» [Campagne C.E.P. Mururoa] Anciens du SMSR
par Joël Chandelier Hier à 20:19

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par Charly Hier à 19:22

» LCT L9098
par jean-claude BAUD Hier à 17:19

» [ Recherches de camarades ] Monsieur Augustin
par Momo Hier à 11:47

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par J-L-14 Hier à 11:19

» [ Blog visiteurs ] Bateau l'Arromanches
par BIBI-13 Hier à 11:06

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Hier à 9:58

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur l'ELM DU Chayla de 82 à 86
par philippe.aime Hier à 9:28

» FOCH (PA)
par Matelot 67 Hier à 9:15

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par Christian DIGUE Jeu 24 Mai 2018 - 23:20

» ESCADRILLE 2 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai 2018 - 21:26

» CAMÉLIA (DC)
par MANTELIN Jeu 24 Mai 2018 - 18:42

» ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par blebec Jeu 24 Mai 2018 - 18:34

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 24 Mai 2018 - 18:00

» Stage casque spécial Bidel
par COLIN JACQUES Jeu 24 Mai 2018 - 17:51

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par marsouin Jeu 24 Mai 2018 - 16:03

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Joël Chandelier Jeu 24 Mai 2018 - 14:44

» Bougainville (BTS)
par jobic Jeu 24 Mai 2018 - 13:54

» ESCADRILLE 56 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai 2018 - 11:08

» La spécialité de Radio
par DTL Jeu 24 Mai 2018 - 10:36

» GEORGES LEYGUES (Croiseur)
par chauvin Jeu 24 Mai 2018 - 10:31

» L'ALERTE (E.C.)
par LASSUS Bernard Jeu 24 Mai 2018 - 10:14

» LE LORRAIN (ER)
par prenat jean-claude Jeu 24 Mai 2018 - 10:02

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par COLLEMANT Dominique Mer 23 Mai 2018 - 22:59

» [ Les traditions dans la Marine ] Les diplômes de la Ligne
par chtitim59 Mer 23 Mai 2018 - 22:19

» DENTI (BEE)
par timoniersoum Mer 23 Mai 2018 - 20:40

» [VOTRE PASSAGE AU C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par wispelaere Mer 23 Mai 2018 - 20:18

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par larcher Mer 23 Mai 2018 - 20:14

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par f6eqn Mer 23 Mai 2018 - 18:58

» [ Blog visiteurs ] Maitre principal Daniel Barthe
par matelot80 Mer 23 Mai 2018 - 18:57

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Jean-Marie41 Mer 23 Mai 2018 - 18:40

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Mer 23 Mai 2018 - 17:51

» RANCE (BSL)
par MESLET Mer 23 Mai 2018 - 17:44

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par christian dupuy Mar 22 Mai 2018 - 17:55

» [Divers écoles de spécialité] Les Arpètes- avant EAMF
par Didier Moreaux Mar 22 Mai 2018 - 16:05

» BERRY (TRANSPORT-RAVITAILLEUR)
par séité Mar 22 Mai 2018 - 13:41

» [Vieilles paperasses] Brevet militaire
par Joël Chandelier Mar 22 Mai 2018 - 9:34

» MISTRAL (BPC)
par timoniersoum Mar 22 Mai 2018 - 8:54

» [Opérations diverses] Mission Saphir octobre 74
par KLETKE Mar 22 Mai 2018 - 5:57

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par JACQUEZ Lun 21 Mai 2018 - 20:36

» ACANTHE (DC)
par MANTELIN Lun 21 Mai 2018 - 20:21

» Neptune P2V6/P2V7 en Algérie (BPAN Lartigue)
par J-C Laffrat Lun 21 Mai 2018 - 19:51

» LARTIGUE (ALGÉRIE)
par Beziers la Fosse Lun 21 Mai 2018 - 19:06

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par larcher Lun 21 Mai 2018 - 18:53

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades CFM Hourtin mars 68 à mai 69
par kroenig Lun 21 Mai 2018 - 18:49

» [ Recherches de camarades ] anciens collègues de cours ou d'affectation infirmier marine de 1980 à 1999
par THOMAS HENRY Lun 21 Mai 2018 - 18:34

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par fage03 Lun 21 Mai 2018 - 18:06

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par gégé Lun 21 Mai 2018 - 16:49

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Didier Moreaux Lun 21 Mai 2018 - 13:51

» [ VOS ESCALES ] Mes escales sur une carte du monde
par Joël Chandelier Lun 21 Mai 2018 - 9:20

» DUGNY LE BOURGET (B.A.N)
par alcx Lun 21 Mai 2018 - 3:57

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Quifille Dim 20 Mai 2018 - 20:15

» CAPRICORNE (CM)
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai 2018 - 18:54

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai 2018 - 18:36

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades B.A.N. ISTRES 64 à 66
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai 2018 - 17:49

» [ Recherches de camarades ] Louis Surget dans la Marine de 1949 à 1952
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai 2018 - 17:20

» CAPELLA
par vahine50 Dim 20 Mai 2018 - 17:12

» COMMANDANT DUCUING (AVISO)
par Bureaumachine busset Dim 20 Mai 2018 - 16:58

» LYRE (CM)
par timoniersoum Dim 20 Mai 2018 - 16:22

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par centime44 Dim 20 Mai 2018 - 13:56

» [ Recherches de camarades ] recherche Daniel VIGNES (ELBOR)
par TOURBEZ Sam 19 Mai 2018 - 18:22

» [ Recherches de camarades ] Salün, école de Gendarmerie à Chaumont
par TOURBEZ Sam 19 Mai 2018 - 17:47

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - ST MANDRIER
par DQN78 Sam 19 Mai 2018 - 9:27

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 19 Mai 2018 - 8:37

» FLOTTILLE 9 F
par didiboy31 Ven 18 Mai 2018 - 18:26

» [ VOS ESCALES ] Dubaï
par COLLEMANT Dominique Ven 18 Mai 2018 - 18:16

» [Escale] SINGAPOUR
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 17:11

» [ VOS ESCALES ] ABU-DHABI
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 16:30

» [ VOS ESCALES ] Escale à BOMBAY pendants SAPHIR
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 16:12

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par DQN78 Ven 18 Mai 2018 - 16:05

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par timoniersoum Ven 18 Mai 2018 - 8:23

» ORIGNY (DO)
par larcher Jeu 17 Mai 2018 - 20:22

» [ Blog visiteurs ] Arromanches campagne Indochine 53/54
par Invité Jeu 17 Mai 2018 - 19:37

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Didier Moreaux Jeu 17 Mai 2018 - 14:12

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par sagnimorte albert Jeu 17 Mai 2018 - 11:00

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Bureaumachine busset Mer 16 Mai 2018 - 23:06

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par corre claude Mer 16 Mai 2018 - 20:01

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par LEBARILLIER Mer 16 Mai 2018 - 19:42

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par COLLEMANT Dominique Mer 16 Mai 2018 - 19:33

» PORT LYAUTEY (MAROC)
par guedon Mer 16 Mai 2018 - 18:19

» ÉCOLE DES TRANSMETTEURS (les Bormettes, Cap Brun, CIN St Mandrier)
par Guillemot29 Mar 15 Mai 2018 - 23:03

» [ Divers frégates ] FREMM AUVERGNE
par Bureaumachine busset Mar 15 Mai 2018 - 19:05

» UNITÉ MARINE DAKAR
par PAUGAM herve Lun 14 Mai 2018 - 22:15

» [Campagnes] RIVIÈRE SALÉE ET POINTE DES SABLES
par Noël Gauquelin Lun 14 Mai 2018 - 20:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de mon père Fabrice Chauvris
par COLLEMANT Dominique Lun 14 Mai 2018 - 9:58

» PROTET (AE) - Tome 2
par PICCOLO Dim 13 Mai 2018 - 22:40

» FLOTTILLE 22 F
par TOURBEZ Dim 13 Mai 2018 - 20:47

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par Joël Chandelier Dim 13 Mai 2018 - 20:32

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] Monuments aux morts originaux Français
par BEBERT 49 Dim 13 Mai 2018 - 17:44

DERNIERS SUJETS


Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Partagez
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Dim 21 Mai 2006 - 17:52

Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins.


Le samedi 20 mai 2006 se déroulait à l'École des Fusiliers-Marins de Lorient, la célébration du cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins (DBFM) en Algérie.
A cette occasion, une cérémonie de dépot de gerbes au pied de la stèle commémorative dédiée aux 187 mortsde la DBFM tombés au champ d'honneur, à eu lieu le samedi matin. Beaucoup d'anciens de la DBFM, qui était constituée de nombreux appelés du contingent, et du GROUCO étaient présents.
Certains d'entre-eux étaient déjà des anciens d'Indochine, notamment des commandos-marine, mais aussi des commandos du Nord-Viêtnam, des commandos viêtnamiens tels "Tempête" ainsi que des GCMA (Groupement des Commandos Mixtes Aéroportés).
Parmi les anciens de la DBFM il y avait quelques anciens Harkis auxquel on ne rendra jamais assez hommage comparé à leur engagement au service de la France et qui en ont été bien mal récompensés. Heureusement la Marine, désobéissant aux ordres supérieurs de nos politiques de l'époque qui interdisaient de les rapatrier sur le territoire national, a pu rapatrier des familles entières et les a aidés à s'insérer. Certains marins ont gravement compromis leur carrière pour avoir agit ainsi.
D'autres, dont par "charité" je ne citerai pas les noms, qui étaient à la tête de commandos célèbres et qui se sont glorifiés dans des "bouquin" qu'ils ont fait paraître par la suite, les ont abandonnés en laissant sur place des documents qui ont permis au FLN de les massacrer par milliers.
Il faut cependant citer un cavalier, le général (2S) MEYER, qui avec le grade de lieutenant commandait un commando de Harkis et qui à demandé l'aide de la Marine pour rapatrier les siens.
Samedi 20 après-midi, a eu lieu une cérémonie de remise de fourragères à la dernière promotion de l'école des fusiliers.
Il y a eu également une remise de décorations suivie d'un défilé rythmé par la Musique des équipages de la flotte de Brest avec la participation de deux sonneurs de biniou de la BAN de Lann-Bihoué.
Je vais publier quelques photos montrant que dans les fusiliers-marins (mais pas dans les commandos) il y a maintenant des jeunes femmes.
La ministre des Armées s'était décommandée, mais le chef d'état-major de la Marine (CEMM), l'Amiral Alain Oudot de Dainville était présent, avec toute une brochette d'amiraux en 2S dont la plupart avaient été de jeunes officiers fusiliers, il a cinquante ans et parfois plus.
Dans les photos qui suivent, une d'entre-elles représente trois anciens, dont le Maître fusco Michel FAURE (ancien du Cdo "Jaubert" de 1946 à 1947 en Indochine) qui s'est dévoué pour les Harkis de la DBFM, de leur rapatriement à bord du BDC "Trieux" jusqu'à ce jour, à Largentière en Ardèche.
Le 14 juillet 2003, il a été fait Commandeur de la Légion d'Honneur, il était temps...

la stèle en hommage aux morts de la DBFM est dévoilée.



la stèle aux morts de la DBFM.





Trois anciens dont un Harki (regardez les décorations).



Remise des fourragères à la dernière promotion d'élèves fusiliers.



Le Major fusilier-commando Huber LAMY remet les fourragères à son petit-fils.



Le CEMM Alain OUDOT de DAINVILLE remet les fourragères à une élève fusilier.



Dernière édition par le Mar 23 Mai 2006 - 13:41, édité 2 fois




avatar
† SEGALEN Georges
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 58
Mécanicien équipage NON

le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par † SEGALEN Georges le Dim 21 Mai 2006 - 18:11

Bonjour Daniel,
je vois que tu ne perds pas de temps pour nous parler de cette cérémonie, j'espère que tout s'est bien déroulé.
Les HARKIS à ne pas oublier, tu as bien raison.
A+
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Dim 21 Mai 2006 - 18:29

Bonsoir Georges,
Tout s'est bien déroulé, mais le temps nous a fait craindre le pire; Lorsque nous sommes arrivé Vendredi 19 après-midi, il faisait un temps épouvantable avec un vent fort et de la pluie ; le niveau des nappes phréatiques devrait remonter. Samedi matin il y avait toujours du vent, mais la pluie s'est calmée. Samedi après-midi, pour la cérémonie, le vent avait diminué et il faisait un beau soleil; Après avoir déposé mes deux potes à leur domicile, je suis rentré chez moi à minuit, avec plein de beaux souvenirs et la satisfaction d'avoir revu des anciens.




avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Dim 21 Mai 2006 - 18:40

Je voudrais signaler que mon copain le Major "Fusco" Hubert LAMY que l'on voit remettre les fourragères à son petit-fils, est en fin de carrière (39 ans de bons et loyaux services).
Il est actuellement correspondant des personnels non-officiers (CPNO) au Centre Marine de "la Pépinière" à Marine-Paris.
C'est également un ancien des services spéciaux (DGSE) qui a servi en Afghanistan sous les ordres de mon autre copain Achille, ancien MP Fusco, ancien des commandos du Nord-Viêtnam, du commando "Jaubert", de la DBFM (2 fois). Hubert LAMY a été blessé en Afghanistan, à l'époque où après avoir chassé les Soviétiques, les "seigneurs de la guerre" afghans, tel Massoud, se tapaient copieusement sur la gueule.
C'est à partir de ce moment là que la ville de Kaboul a été partiellement détruite.

La famille LAMY, grand-père et petit-fils.



Dernière édition par le Dim 21 Mai 2006 - 19:21, édité 2 fois




avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Dim 21 Mai 2006 - 19:11

Lorsqu'une stèle doit être dévoilée, il faut parfois en faire le tour pour observer l'envers du décor.
La photo qui suit est un hommage aux "obscurs" chargés des corvées pénibles, surtout les jours où le vent souffle et qui attendent parfois longuement l'ordre de lâcher les liens ; et qu'ils ne "s'avisent" pas de louper leur coup...

Ceux qu'on ne doit pas voir...





avatar
JACQUET
QM 2
QM 2

Age : 79
Mécanicien équipage

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par JACQUET le Dim 21 Mai 2006 - 21:58

Magnifique cérémonie du souvenir et très belle stèle pour ceux de la DBFM.
Et tout ce que vous dites sur les Harkis est exact.
Car j'habite Rivesaltes où la plupart ont été reçu, et il faut voir dans quelle condition.
Dans un camp qui avait servi pour les réfugiés Espagnols, aux nazis pour le centre de regroupement, aux prisonniers de guerre Allemands etc...




JACQUET Émile

avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Lun 22 Mai 2006 - 9:57

Dans le cadre de l'hommage à rendre aux Harkis et notamment à ceux qui ont servi dans les unités de fusiliers-marins, je publie ci-après l'insigne des Harkis de la DBFM qui m'a été remis le 20 mai 2006 pour la cérémonie du cinquantenaire de la DBFM :

Insigne des Harkis de la DBFM.





avatar
Invité
Invité

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par Invité le Lun 22 Mai 2006 - 18:41

Chapeau bas Daniel, pour ce reportage.
L'école des fus que de souvenirs, même pour moi qui suis plus jeune.
avatar
FUSILIERS
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 48
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par FUSILIERS le Mar 23 Mai 2006 - 10:22

Merci pour ces photos et voir nos anciens a la maison (l'écofus) avec ce regard plein de fierté et c'est ça qui nous donne a nous les plus jeunes notre fierté d'appartenir a cette spécialité et BANFI, je suis comme toi quand je vois un reportage ou des photo de L'ECOFUS cela me rend nostalgique.
A+
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Mar 23 Mai 2006 - 11:54

Puisque nous venons de commémorer le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins, je me devais d'en publier l'insigne :

Insigne de la DBFM.



Dernière édition par le Mar 23 Mai 2006 - 12:13, édité 1 fois




avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Mar 23 Mai 2006 - 12:06

J'ai fait 140 photos, mais rassurez-vous, je ne les publierai pas toutes, cependant je vais sélectionner les plus "significatives" pour "enrichir" le post.
En attendant, je vous communique les noms des commandants successifs de la DBFM :

CV PONCHARDIER, de mai à novembre 1956
CV VIVIER, de novembre 1956 à novembre 1957
CV GUILLON, de novembre 1957 à mai 1959
CV MERLET, de mai 1959 à août 1960
CV ROURE, de août 1960 à avril 1961
CV de JOYBERT, de mai 1961 à octobre 1961
CV FLICHY, qui ne restera que jusqu'au début de l'année 1962




avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Mar 23 Mai 2006 - 15:23

Le commando YATAGAN fut une unité de contre-guérilla constituée de volontaires algériens (réguliers et harkis) pour la recherche du renseignement et son exploitation éventuelle sur le secteur de la DBFM.
Sa création officielle date de novembre 1956.
Il fut tout d'abord désigné administrativement sous le titre de 80ème GMPR (groupe mobile de protection rurale).
Il fut placé sous le commandement du capitaine DELAYEN, un marsouin de "choc" qui avait déjà commandé des supplétifs en Indochine.
Ce commando était en général sous les ordres du 2ème bureau de la DBFM, dirigé alors par le LV BASTARD décédé à la fin de l'année 2005.
Le Cdo YATAGAN était implanté dans la partie nord de Beraoun (10 Km de Nemours).
Son cantonnement était mitoyen de celui du 2/DBFM.
En janvier 1957, le capitaine DELAYEN alignait 51 volontaires, encadrés par 14 gradés de la DBFM, dont le capitaine BERTHOUT des GMPR.
La plupart de ses cadres étaient des hommes de terrain ayant déjà servi en Indochine.
Le fanion du commando fut brodé par madame DELAYEN. Le général (2S) DELAYEN est décédé en 2002.
Le commando sera dissout en 1959, avec les honneurs d'un ordre du jour du général de brigade COMMUNAL, commandant la 12ème DI de la zone de l'Ouest-Oranais.
Cependant, le commando TEMPÊTE reprendra le flambeau avec à peu près les mêmes volontaires.

Insigne du commando YATAGAN.



Des anciens du commando YATAGAN.





Dernière édition par le Ven 13 Oct 2006 - 19:55, édité 1 fois




avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Mar 23 Mai 2006 - 16:04

Le commando TEMPÊTE reçoit son fanion le 14 juillet 1959.
Le LV RUYNEAU de SAINT-GEORGE, qui a déjà commandé un commando TEMPÊTE en Indochine, reprend le flambeau.
Des anciens du commando YATAGAN ou d'Indochine, tel que ABJEAN et FAURE sont au rendez-vous.
Le recrutement ne pose aucun problème.
Il y a plus de volontaires que de places disponibles.
Dès le début on compte une soixantaine d'hommes.
Les motivations de ces Algériens volontaires sont diverses, mais majoritairement, ces nouveaux combattants tiennent à venger leurs familles des exactions subies de la la part des "fells".
Pour exemple, nous pouvons citer Ahmed SALAH, dit "Amidou" : originaire de Souhalia et connaissant bien la région, il sert dès 1958 à la Harka de la DBFM.
Il connaît beaucoup de rebelles, dont certains depuis l'école.
Il lui a fallu défendre la maison familiale, armé d'un simple fusil de chasse, contre une bande venue les harceler.
Il sert d'interprète et de traducteur se révèlant ainsi un précieux auxiliaire pour le renseignement et son exploitation.
Son palmarès est éloquent.
Il passe caporal à 19 ans et devient chef de cellule à TEMPÊTE.
Après avoir participé au rapatriement de sa famille et de ses frères de combat, il s'est marié en France avec la jeune Huguette qui lui a donné deux beaux enfants.
Devenu Patrick SALA, il s'est engagé dans la gendarmerie où il a fait carrière. En 1991, il a quitté l'armée avec le grade de major, officier de la Légion d'Honneur, officier de l'Ordre national du Mérite.
Il ne faut pas oublier les huit blessures reçues en service commandé.
Le 28 juillet 1960, le LV RYUNEAU de SAINT-GEORGES passe le commandement de TEMPÊTE à l'EV POHER (fils de l'ancien président du Sénat Alain POHER).
L'EV POHER rentre en métropole et c'est l'EV PAGET qui prend sa suite.
Après de nombreux combats avec les commandos-marine de MONTFORT, de PENFENTENYO et JAUBERT, ainsi qu'avec le 23ème Spahi, le commando TEMPÊTE est dissout le 6 mars 1962.

Insigne du commando TEMPÊTE.



Le Maître fusco FAURE et l'EV1 Laëtitia CRANSAC Officier de Communication de la FORFUSCO.



Dernière édition par le Mar 23 Mai 2006 - 20:33, édité 1 fois




avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Mar 23 Mai 2006 - 18:22

A l’automne 1956, le CC SERVENT (l’amiral (2S) SERVENT est décédé au début du mois de mai 2006), suggère au CV PONCHARDIER d’utiliser des cavaliers pour des missions de « quartier ».
Les chevaux étant, il est vrai, mieux adaptés aux besoins de « présence sur le terrain » et de contact avec la population.
Des marins effectuent donc un stage au centre de remonte de Mostaganem et des chevaux de ce centre sont envoyés à Nemours.
L'EV1 BONBON est nommé chef de la section de reconnaissance du 2ème bataillon (2/DBFM), composé du peloton à cheval nouvellement formé, ainsi que d’un peloton de half-tracks et scout-cars.
On lui confie également les « brêles » (mulets de bât), particulièrement utiles pour le transport des charges lors des déplacements dans la nature.
L’EV1 BONBON effectue un court séjour au 9ème GCNA (groupe de cavaliers nomades algériens) et en rapporte quelques principes d’emploi d’un peloton de cavalerie, notamment ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire !
Il revient également avec un stock de fers à cheval et de pointes.
Un maréchal-ferrant détaché du 23ème spahis, ayant pour grade maréchal-des-logis, vient bientôt renforcer le dispositif.
La section de reconnaissance est implantée dans le village de Beraoun, situé à 10 km au sud de Nemours, sur la route de Martimprey-du-Kiss (Maroc).
Au cours de l’année 1958, deux nouveaux pelotons seront créés dont l’un sera stationné à la caserne Baraquet de Nemours et l’autre à Bab-el-Assa, le poste où se trouve le PC du 3ème bataillon (3/DBFM).
Les chevaux proviennent du 23ème régiment de Spahis ; on en compte 20 à Beraoun et une douzaine à Baraquet et à Bab-el-Assa.
Ainsi, en quinze mois, le peloton sans faire de bruit aura permis de capturer une trentaine de rebelles.
Un jour les cavaliers repèrent un grand type qui, les apercevant, prend la fuite.
Il court vite, mais les matelots cavaliers LE FAOU et DAËNNEC le rattrapent et le coincent. Après vérification de ses papiers et de « légères » intimidations, l’interpellé se livre.
Il déclare que deux djounoud (soldats de l’ALN) le suivent.
Un FM est mis en place, avec le QM LE LEAUX, un bosco et trois matelots. Les deux « touristes » leur tombent dans les bras sans avoir eu le temps de réaliser ce qui leur arrivait.
Les matelots obtiendront une Croix de la Valeur Militaire (CVM) avec étoile de bronze.

Patrouille à cheval sur les quais de Nemours.



Le QM cheval "Mimi".



Le maréchal-ferrant à l'œuvre.



L'amiral (2S) BONBON de face (imperméable clair) le 20 mai 2006 à Lorient.





avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Mar 23 Mai 2006 - 20:30

L'équipe de grottes de la DBFM (section de Nemours) est créée au début de l’année 1959.
Ses effectifs se décomposent ainsi : un officier, un second-maître, douze quartier-maîtres et matelots, tous volontaires, deux artilleurs du 66ème RI, un soldat du 22ème RIMa, un harki interprète, un maître chien et… le chien.
Le sol du secteur ressemble à un véritable « gruyère » qui offre aux rebelles un certain nombre de grottes naturelles.
Ils y ont aménagé des refuges comportant des salles destinées aux différents usages qu’ils souhaitaient leur donner.
Les missions des équipes de grottes sont de deux types :
• de routine ou de reconnaissance à priori des grottes connues ;
• opérationnelles, de réduction des grottes occupées.
Une grotte considérée comme « coriace » est celle dans laquelle les équipes ne parviennent pas à localiser la position qu’occupent les rebelles, tout en sachant qu’ils s’y trouvent.
Il faut alors établir le siège de celle-ci, à l’extérieur comme à l’intérieur, de jour comme de nuit, pendant plusieurs jours si cela est nécessaire.
Généralement l’entêtement finit par payer…
Les fouilles de ces grottes ne sont pas des « parties de plaisir ».
Il faut souvent escalader en position vulnérable sans possibilité de replis.
Une fois entré, il est nécessaire de progresser prudemment et en silence.
Les hommes pratiquent comme des spéléologues pour lesquels aux dangers d’éboulement s’ajouterait à chaque instant et à chaque détour ou intersection de galeries, celui de recevoir une rafale d’arme automatique ou des éclats de grenade.
Des dangers bien plus « insidieux » guettaient parfois les hommes.
Lors de la réduction d’une grotte dans laquelle avait été trouvé un stock de couvertures, ils étaient revenus infestés de morpions.
Les infirmiers les soupçonnèrent d’avoir fait un détour par des lieux de « perditions » dans l’intention, louable certes, de se détendre et d'y avoir attrapé les minuscules mais désagréables petites bêtes à l’origine des terribles démangeaisons dont ils souffraient.
Lorsque la grotte est réduite, l’équipe est en mesure de procéder à l’inventaire de ce qui y est entreposé : machines à écrire, matériel d’imprimerie, ravitaillement, tenues de combat toutes neuves (y compris en provenance de l’armée française), postes de radio et, bien sûr, des armes de toutes sortes, des explosifs et les détonateurs qui vont avec.
On y trouvait parfois des sommes importantes en argent liquide et des livres de comptes tenus par les collecteurs de fond du FLN.
Le « top » était de trouver des documents concernant l’organisation et la localisation des unités rebelles avec des codes radio.
L’équipement de ces équipes de grottes est très spécifique : cordes alpines, échelles spéléo, appareils respiratoires et masques à gaz, de l’outillage comprenant pelles, pioches, barres à mines et, bien entendu, des torches électriques.
Elles disposent également d’un groupe électrogène et d’un conteneur (la marmite) avec une soufflerie permettant de propulser des gaz lacrymogènes à l’aide de tuyaux introduits dans les galeries.
Elles disposent également d’un appareil d’écoute destiné à capter tout bruit provenant de l’intérieur de la galerie.
Pour l’assaut extérieur, elles disposent d’un lance-flamme.

Insigne des équipes de grottes.



Préparation du matériel avant d'investir une grotte.



Préparation au lance-flammes d'une entrée de grotte.



Pénétration dans un boyau d'accès.





avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Mar 23 Mai 2006 - 20:48

Comme c'est bien connu, les FUSCO sont polyvalents, à la DBFM il existait également des équipes cynophiles.

Ci-dessous, une photo panoramique du port de Nemours (maintenant Ghazaouet) situé au nord-ouest de l'Algérie à une trentaine de kilomètres à l'est de la frontière marocaine. C'est à Nemours qu'était implanté le PC de la DBFM. La base arrière quant à elle était à Arzew, situé à une quarantaine de kilomètres à l'est d'Oran :

Cliché panoramique du port de Nemours


Nota : J'ai élaboré ce panorama à partir de trois photos prises par René BAIL en octobre 1961, à partir des falaises qui dominaient la ville à l'est.


Dernière édition par le Mer 24 Mai 2006 - 20:56, édité 1 fois




avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Mar 23 Mai 2006 - 20:53

Tout d'abord pour "cirer les pompes" du Bidel BANFI, puis pour raviver les souvenirs des FUSCO, qui ont obligatoirement fréquenté à un moment de leur vie l'École des Fusiliers-Marins à Lorient, j'ouvrirai un autre post illustré de photos prises le samedi 20 mai 2006...




avatar
Invité
Invité

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par Invité le Mar 23 Mai 2006 - 22:34

Merci Daniel pour ce reportage. J'espére que tu as fais une belle photo de notre Jean-Louis.
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Mer 24 Mai 2006 - 20:41

Ci-après, une carte de l'extrême nord-ouest algérien (nord-ouest Oranais) sur laquelle figurent les principales implantations de la Marine en Algérie. A l'est, Arzew où était implanté le centre d'instruction des opération amphibies (CIOA) et la base arrière de la DBFM. A une quarantaine de kilomètres à l'ouest, Oran et tout de suite après à quelques kilomètres en direction du cap Falcon, Mers-el-Kébir. Au sud-est d'Oran, dans la plaine de Tafaraoui (partie de la plaine du Tlélat) juste avant Sainte-Barbe-du-Tlélat, la BPAN Lartigue.
Complètement à l'ouest de la carte, à une trentaine de kilomètres (à vol d'oiseau et non par la route) de la frontière marocaine, Nemours où était implanté le poste de commandement de la DBFM, à la villa Llabador. Sur une vingtaine de kilomètres jusqu'à son embouchure, la frontière algéro-marocaine suivait le lit de l'oued Kiss. Du côté Algérien on trouvait Port-Say, du côté marocain Saïdia-du-Kiss.

En espérant qu'à cette échelle la carte sera lisible.

Carte du nord-ouest Oranais




avatar
gregsav
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 42
NON

date réelle?

Message par gregsav le Ven 13 Oct 2006 - 18:50

bonsoir a tous, tres content d avoir pu regarder de nouveau tous ces "post", le petit fils du major Lamy etait un de mes élèves du 20 fevrier au 28 juillet 2006, d ailleurs c etait le bidou du cours...

concernant les dates de la fin de la guerred algérie, j ai beaucoup de mal a comprendre certaines dates, jen ai malheureusement aps eu le temps nécessaires pour en parler avec mon père, ci joint une photo de mon pere au retour d algérie en mai 64, et il etait bien a la DBFM.

si mes souvenirs sont bons, il m a dit etant plus petit qu il avaient fait la fermeture de leur base, remis aux algeriens, et d ailleurs ils avaient piégés tout ce qui pouvait etre pieges, (acide dans les toilettes, explo sur les portes etc).



- Quand on veut ! on peut !
- advienne que pourra !
ex-marin, élève gendarme.
avatar
Invité
Invité

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par Invité le Ven 13 Oct 2006 - 19:42

Greg, on n'a pas reçu la photo de ton Papa et tu sais à quel point je suis concerné quelque part.....😕
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Ven 13 Oct 2006 - 19:46

Mon cher GREGSAV nous nous verrons peut-être le vendredi 20 à l'écofus où nous serons avec les anciens du RBFM. N'hésite pas à prendre contact su tu es sur place. Avec René BAIL nous ferons des photos. Il est prévu un baptême d'une autre promotion d'élèves, si tu es encore en service à l'école tu dois être au courant. Pour être sûr de ne pas nous rater, demande donc au bidel, le major Philippe ISACART, ou à "Tonton" le CV (H) Jean-René LONCLE de te guider, nous nous connaissons.


Dernière édition par le Ven 13 Oct 2006 - 19:51, édité 1 fois




avatar
Invité
Invité

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par Invité le Ven 13 Oct 2006 - 19:51

et les gars, je dois re...visiter, l'école des fus, le 03/11/06, et ce grace à Pierrot. C'est dommage que ce soit si loin, car on aurait pu se rencontrer:(
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par BONNERUE Daniel le Ven 13 Oct 2006 - 20:19

C'est vrai Jean-Paul qu'à quelques jours près nous aurions pu nous rencontrer à Lorient !




avatar
Invité
Invité

Re: Le cinquantenaire de la Demi-Brigade de Fusiliers-Marins

Message par Invité le Ven 13 Oct 2006 - 22:50

tu peux pas repporter :?:

    La date/heure actuelle est Sam 26 Mai 2018 - 14:12