Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 668477 messages dans 13610 sujets

Nous avons 15657 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Claude SOLON

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» VAUQUELIN (EE)
par cmbil22 Aujourd'hui à 17:42

» LE BOURGUIGNON (ER)
par pinçon michel Aujourd'hui à 17:15

» AGADIR (B.A.N.)
par alain EGUERRE Aujourd'hui à 17:09

» BIDASSOA (BDC)
par salonais Aujourd'hui à 16:06

» LA CHARENTE (PRE)
par framery Aujourd'hui à 15:53

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 15:11

» RANCE (BSL)
par REVERDY Aujourd'hui à 10:15

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 10:11

» [Marine à voile] L'Hermione
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:37

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Aujourd'hui à 8:24

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par LA TOULINE Aujourd'hui à 8:11

» MINERVE (SM)
par lecuyer Aujourd'hui à 0:11

» AMIRAL CHARNER (AE)
par loulou06000 Hier à 23:29

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par Nenesse Hier à 23:28

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par douzef Hier à 20:58

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par LEMONNIER Hier à 18:53

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par Serge BAVOUX Hier à 18:06

» LCT - L9061
par gerardsin59 Hier à 17:38

» Saphir
par COLLEMANT Dominique Hier à 14:06

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Hier à 14:05

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par didiboy31 Hier à 13:37

» Recherche renseignements sur navires Archimède et Centaure (1944-1946)
par Marco-56 Hier à 11:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Hourtin 67
par skagerrac Hier à 10:51

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par skagerrac Hier à 10:47

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par bielo Hier à 10:34

» [ Recherches de camarades ] Sur le Maillé Brézé entre novembre 58 et juillet 60
par cioni Hier à 9:18

» LE HARDI (E.C.)
par ledaron Hier à 9:09

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par PICCOLO Mar 20 Fév 2018 - 22:41

» CASABIANCA (SM)
par Marco-56 Mar 20 Fév 2018 - 21:59

» Criquet (gabare)
par Christian Apruzzese Mar 20 Fév 2018 - 20:13

» CDT BORY (AE)
par Jean-Léon Mar 20 Fév 2018 - 19:41

» L'INFLEXIBLE (SNLE)
par tabletop83 Mar 20 Fév 2018 - 19:16

» MARINE LA PALLICE - ROCHEFORT
par BOUBOU 56/50 Mar 20 Fév 2018 - 18:56

» ESCADRILLE 22 S
par COLLEMANT Dominique Mar 20 Fév 2018 - 15:53

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM Brest 2016
par cornaly Mar 20 Fév 2018 - 1:00

» [ Histoire et histoires ] Le Sanatorium de Briançon (Le Grand Hôtel des Neiges)
par noelcaruso Lun 19 Fév 2018 - 23:23

» LE MUTIN (BE)
par Jean-Marie41 Lun 19 Fév 2018 - 20:56

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Lun 19 Fév 2018 - 17:05

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Matelot Lun 19 Fév 2018 - 17:00

» FLOTTILLE 24 F
par Joël Chandelier Lun 19 Fév 2018 - 15:41

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par BONNERUE Daniel Lun 19 Fév 2018 - 15:09

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 19 Fév 2018 - 14:15

» Le Bachi
par PAUGAM herve Lun 19 Fév 2018 - 11:45

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur sous-marin Espadon de août 79 à février 82
par julita Dim 18 Fév 2018 - 23:08

» MALABAR (RHM)
par marsouin Dim 18 Fév 2018 - 21:14

» D.E.T. PORQUEROLLES
par corre claude Dim 18 Fév 2018 - 21:10

» ESCADRILLE 55 S
par J-C Laffrat Dim 18 Fév 2018 - 20:59

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 20:47

» FLOTTILLE 9 F
par André TORTAY Dim 18 Fév 2018 - 19:26

» CIFUSIL de la BAN Lanvéoc Poulmic
par byu30 Dim 18 Fév 2018 - 19:12

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 18:35

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Dim 18 Fév 2018 - 14:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche SM Trans Graziani Patrick
par Eric B Dim 18 Fév 2018 - 12:55

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par jean claude monzie Dim 18 Fév 2018 - 10:29

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par loulou06000 Sam 17 Fév 2018 - 22:47

» La spécialité de Radio
par 3eme ligne Sam 17 Fév 2018 - 19:10

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 17 Fév 2018 - 17:42

» ARIEL (BA)
par MARCHAND Michel Sam 17 Fév 2018 - 15:51

» HIPPOPOTAME (RHM )
par GYURISS Sam 17 Fév 2018 - 15:17

» FLOTTILLE 22 F
par Moulinier Alain Sam 17 Fév 2018 - 14:27

» CASABIANCA (SNA)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 13:40

» [Divers sous-marins classiques] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 12:45

» [ Recherches de camarades ] Briançon
par takeo Sam 17 Fév 2018 - 12:08

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par cioni Sam 17 Fév 2018 - 11:56

» PONCELET (SM)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 10:05

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Ven 16 Fév 2018 - 22:22

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par gilbert kerisit Ven 16 Fév 2018 - 21:07

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par Pépé 974 Ven 16 Fév 2018 - 20:49

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 19:38

» FLOTTILLE 33 F
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 18:54

» PÉGASE
par corre claude Ven 16 Fév 2018 - 17:26

» ORPHÉE (SM)
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Fév 2018 - 15:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Jeu 15 Fév 2018 - 22:09

» Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
par Jean-Marie41 Jeu 15 Fév 2018 - 21:01

» École des pupilles 45/46
par Charly Jeu 15 Fév 2018 - 20:59

» CHELIFF (LST)
par boboss Jeu 15 Fév 2018 - 16:43

» VIOLETTE - P788
par alain EGUERRE Jeu 15 Fév 2018 - 5:52

» GUEPRATTE (EE)
par PAUGAM herve Mer 14 Fév 2018 - 16:41

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mer 14 Fév 2018 - 10:24

» Karachi
par loulou06000 Mar 13 Fév 2018 - 11:38

» SIRÈNE (SM)
par Micky Mousse Mar 13 Fév 2018 - 10:52

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Mar 13 Fév 2018 - 9:43

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par ERIC THIEBAUT Mar 13 Fév 2018 - 8:48

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Paris
par Cabestan Mar 13 Fév 2018 - 1:07

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Lun 12 Fév 2018 - 20:31

» DIVES (BDC)
par gégé Lun 12 Fév 2018 - 19:58

» [Campagne] ANTILLES
par Noël Gauquelin Lun 12 Fév 2018 - 19:21

» [La musique dans la Marine] LA MUSIQUE DE LA FLOTTE
par Christian DIGUE Lun 12 Fév 2018 - 19:20

» [Opérations diverses] Opération Prométhée
par bruno360 Lun 12 Fév 2018 - 18:31

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par JJMM Lun 12 Fév 2018 - 18:00

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par NEHOU Lun 12 Fév 2018 - 17:24

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par marsouin Lun 12 Fév 2018 - 15:44

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 21:16

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 20:29

» ESCADRILLE 27 S
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:39

» [Divers campagne C.E.P] Les Marquises
par Noël Gauquelin Dim 11 Fév 2018 - 19:17

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:14

» [Votre passage au CFM) Vos chansons au CFM
par gene Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» [Divers - École de maistrance] Le grade à la sortie de Maistrance
par GYURISS Dim 11 Fév 2018 - 18:32

DERNIERS SUJETS


[Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Partagez
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par alain EGUERRE le Sam 23 Jan 2016 - 11:18

Lors de vos escales bien méritées, Dominique

Qui payait l'hôtel, la Marine ou vous
restait il des hommes à bord ?



Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
corre claude
MATELOT
MATELOT

Age : 79
NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par corre claude le Sam 23 Jan 2016 - 11:43

Mon cher Alain
Je ne pense pas que tu ne poses pas cette cette question sérieusement.
La réponse me parait évidente: la Marine bien sûr.
Il n'y a probablement pas de conventions collectives dans la Marine, mais on ne m'a jamais demandé de payer pour être embarqué sur l'un de leur "Yacht".
Et pourtant dans le civil on paye sa croisière
CC
avatar
takeo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 56
Mécanicien équipage

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par takeo le Sam 23 Jan 2016 - 11:47

Beaux souvenirs Dominique




*De temps à autre, un retour aux sources ou à nos racines s'impose pour retrouver ce qui jadis fut familier et siège pour toujours dans notre cœur *
[Loreena McKennitt]
avatar
Georges CACALY
QM 2
QM 2

Age : 80
Timonier équipage NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Georges CACALY le Sam 23 Jan 2016 - 12:06

Très belles escales Dominique.
Je n'en ai pas fait autant, pendant mes 5 années à la sous-marinade.! ! !
Une seule à Lexoes au Portugal.
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par COLLEMANT Dominique le Sam 23 Jan 2016 - 14:00

L'hébergement était pris en compte par la marine nationale bien sûr.
De toute façon , cela coutait moins cher que d'envoyer un bâtiment de soutien , pour un seul sous-marins de 58 hommes d'équipage.
Les escales avec bâtiments de soutien se produisaient lors des manoeuvres avec la flotte et qu'il y avait plusieurs sous-marins.
Il restait bien sûr à bord un tiers du personnel en permanence. Cela changeait tous les jours.



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
Kohler Jean Marie(Hans)
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 68
Électricien NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Kohler Jean Marie(Hans) le Sam 23 Jan 2016 - 16:50

Bonjour à tous
En escale , le personnel de service représentait moins d'un tiers .La plupart des escales que j'ai faites duraient généralement 4 jours , ce qui représentait en gros un jour de service pour les Mlots , QM et SM . Pour les OM "maître de service" c'était la liste des tours de garde ,établie pour les jours passés à quai à la base des SM , qui faisait foi , avec en plus la présence d'un officier de garde. Il y avait donc certains chanceux qui profitaient pleinement de ces quelques jours de détente.
Amicalement.
P.S.: Dans quelles conditions se passent actuellement les escales des sous-marins ?
avatar
Bernard Côte
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Radio NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Bernard Côte le Sam 23 Jan 2016 - 17:36

En escale à Reykjavik (Islande) avec le MORSE, du 29 aoüt au 2 septembre 1980,
nous avons du changer d'hôtel (celui des OM) au bout de deux jours car le prix des
chambres était trop élevé et 'O2 n'aurait pas eu assez de devises pour régler la facture...






PENSEZ MARINE, PENSEZ PROFOND
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 67
Mécanicien NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Jean-Marie41 le Sam 23 Jan 2016 - 18:05

Tien ,je pensais qu'il y avait des hôtels réservé par l'ambassade pour votre arrivé .et que tout était réglé par eux et non par le bord

J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Joël Chandelier le Sam 23 Jan 2016 - 18:32

Ça dépend s'il y a dans la ville d'escale un consulat de France, voir une Ambassade et son attaché militaire et comment l'escale a été programmée en amont.
Je vois que les photos sortent des tiroirs





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
kerneve
QM AU DESSUS DE 10
QM AU DESSUS DE 10

Age : 61
Commis NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par kerneve le Dim 24 Jan 2016 - 7:13

criard tu a raison pour les plats. il y a eu des fois du sport mais une fois les raviolis sont
retourné en cuisine tous seuls sans le plat . Le cuistot n'était pas content

Pour l' hôtel en escale au Maroc : l' équipage on a dormi à l'hôtel à Tanger , il s'appelait l'hôtel de Bretagne . On a bien ri . bon souvenirs des escales sauf quand les bsl nous suivaient .



Marin un jour, marin toujours.
avatar
criard
QM 1
QM 1

Age : 66
NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par criard le Dim 24 Jan 2016 - 8:43

Bonjour à tous et à kerneve,
Voilà la terrasse de l'hôtel de BRETAGNE avec notre commis COLVILLE, année 75 escale de TANGERS lors de l'exercice ILES d'OR avec les bateaux gris.

Amitié
avatar
kerneve
QM AU DESSUS DE 10
QM AU DESSUS DE 10

Age : 61
Commis NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par kerneve le Dim 24 Jan 2016 - 10:32

oui criard je me souviens. Le commis super , pas trop affameur . il rapportait le pâté et le jambon en boite + du chocolat au poste avant .



Marin un jour, marin toujours.
avatar
Bernard Côte
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Radio NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Bernard Côte le Lun 25 Jan 2016 - 10:27

Ref au MSG 133 de Jean-Marie,

dès l'arrivée en escale, le consulat ou l'ambassade délivrait au bord des devises.

Celles-ci étaient ensuite partagées entre le payement des hôtels (Off, OM et équip), les vivres
si besoin et l'équipage suivant leurs grades.







PENSEZ MARINE, PENSEZ PROFOND
avatar
Kohler Jean Marie(Hans)
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 68
Électricien NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Kohler Jean Marie(Hans) le Lun 25 Jan 2016 - 11:49

Bonjour Bernard
Tes renseignements sont tout à fait exacts . Je veux juste rajouter que , si en fin d'escale ,il nous restait des devises , l'OE2 nous les reprenait . Ainsi , en escale à ISMIR avec le LA PRAYA , à la fin des années 80 , la Livre turque s'étant tellement dévaluée en quelques jours par rapport au Franc français , nous avons préféré procéder au change de nos francs et avons rendu la quasi-totalité de nos devises en fin d'escale.
Amicalement
avatar
DALIOLI
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 76
Électricien

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par DALIOLI le Dim 29 Oct 2017 - 18:03

Dans le message n°47 de CloClo 66: il nous parle du passager clandestin!
C'est le phénomène :"du fantôme qui passe au carré",une forme d'ectoplasme qui se matérialise,prés de l'endroit ou se tient le maître de central? Il me semble avoir entendu cette explication lors d'une rencontre dans un bar à Toulon,avec un équipage de sous-marin.Rencontre qui aurait pu se terminer par une bagarre,c'était au début de la transformation de notre flotille en lutte asm,pendant cet exercice ils étaient trés longtemps en plongée à cause des hélicos! 3 aéros qui rentraient dans leur bar,ou leurs agapes avaient pas durée,il y avait comme une envie de nous faire voir leur force,heureusement ,la patronne qui nous connaissait depuis Oran,à remis tout en ordre,et cela c'est fini trés tard,je ne vous dis pas dans l'état dans lequel on était!Sacré souvenir!Mais j'ai retenu"le fantôme passe au carré!



avatar
goblin
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par goblin le Ven 3 Nov 2017 - 10:39


Le message précédent m'a donné envie, à moi aussi, de relire ceux de Cloclo...
... évidemment ils ont réveillés de vieux souvenirs.

mes. 10 : les incessantes alertes racket , les coupures de charge en catastrophe ! redisposer la cavalerie à chaque fois , relancer les GE !! recommencer encore et encore !!! de jour comme de nuit !!!!

L'exercice d'aujourd'hui consiste traverser une zone surveillée par l'aviation et d'en sortir avec un pourcentage de charge batterie imposé.
Ce n'est pas tout d'arriver sur un éventuel objectif encore faut-il avoir suffisamment d'énergie pour pouvoir évoluer.

Il va donc falloir passer en marche au schnorchel... et par beau temps, c'est pas dans la poche !
La dernière tentative de recharge des batteries s'est arrêtée au bout de 7 minutes sur alerte ARUR.

En temps normal on détecte les émissions radar des avions bien avant qu'ils puissent nous repérer.
Le niveau du racket augmente au fur et à mesure du rapprochement et permet au sous-marin de disparaître à temps.
Mais les aviateurs nous compliquent la tâche en pratiquant une veille radar intermittente.
Quand le radar se dévoile, le sous-marin peut être suffisamment près pour être immédiatement détectable.
Quand le premier racket est supérieur au niveau d'alerte, il faut donc rentrer les périscopes en catastrophe.
N'étant jamais certain de pas avoir été repéré , les instants qui suivent ce type d'alerte sont particulièrement pénibles car on s'attend à être pisté et attaqué.
Si rien ne se passe, on ne peut pas remonter de suite car si l'avion a un doute, il restera sur zone pour nous coincer...

... Une demie-heure s'est écoulée depuis la dernière alerte sans être inquiété... il faut remettre ça.
La situation surface est relativement claire, il n'y a qu'un seul cargo dans un environnement assez proche.
Le pacha est sur les dents mais il doit se décider : " 12 mètres ".
Un tour rapide au périscope d'attaque à peine à fleur d'eau... le cargo à 5000 mètres, c'est tout.
L'officier de quart est autorisé à hisser le périscope de veille pour débusquer une éventuelle menace aérienne.
Aussitôt hors de l'eau, un racket crépite à l'ARUD, probablement le radar du cargo.
... un temps pour s'assurer qu'il n'évolue pas.
Okay, c'est bon, on hisse l'ARUR. Confirmation : c'est bien le cargo.
Le commandant ordonne de hisser le tube d'air et de prendre la charge.

Peu de temps après les diesels sont lancés, roulent plein pot et les électriciens rendent compte que l'on charge à 2000 ampères.
Au périscope d'attaque le pacha respire un bon coup et marmonne : "bon, c'est parti. j'espère que cette fois ci on pourra charger un peu plus longtemps que tout à l'heu..."
"ALERTE ! 100 mètres " ... c'est l'officier de quart qui aboie en rentrant le périscope de veille...

... Et c'est ouverture du bal par l'orchestre de quart, les premières mesures jouées allegro.
- klaxon d'alerte, fermeture coupole.
- Affalage simultanée des mats : périscope attaque, ARUR, tube d'air.
Le patron diesel saute sur le cran de pétrole avant de mouliner les commandes de fermeture d'échappement au plafond et de faire crisser les rodoirs.
L'électricien de central bascule la ventilation en configuration plongée.
Le tout n'a duré que quelques secondes, les groupes électrogènes finissent de tourner par inertie.

L'officier de quart s'est précipité vers la table traçante en expliquant avoir vu un atlantic à moins de 3000 mètres défilant droite.
Le pacha : " Vous pensez qu'il nous a vu ? "
- " Je ne sais pas..., peut-être pas... il ne virait pas sur nous... en silence radar visiblement "

On n'a pas chargé plus de 3 minutes cette fois...
Le silence de cathédrale qui suit le vacarme de la marche au schnorchel se fait plus pesant encore en raison de la pointe et de l'attente d'une éventuelle manifestation de l'avion.
De voir ses bécanes ainsi malmenées et son graisseur se (re)brûler la couenne en se faufilant entre moteur et coque pour manipuler les robinets de décompression, le patron diesel craque...

" Putain, ils commencent à nous faire €hier ces cons de pingouins !"

Du coup, l'atmosphère se détend, et même le pacha qui d'habitude n'apprécie guère ce genre de démonstration ne dit rien... probablement parce qu'il est d'accord sur le fond.

Ne vous trompez pas sur le sens de ce cri du coeur ; ce n'est pas une insulte mais un compliment particulièrement appuyé en direction de nos tourmenteurs et de leur compétence à nous créer ainsi la misère.




"Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel."
Dalaï Lama............
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Joël Chandelier le Ven 3 Nov 2017 - 10:53

Louis je suis revenu 54 ans en arrière et je m'y voyais en tant qu'electricien de Central





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
Xavier MONEL
QM 2
QM 2

Age : 75
Détecteur ASM équipage NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Xavier MONEL le Ven 3 Nov 2017 - 11:05

Bonjour et merci, Louis.
Extrêmement vivant et captivant, ton récit.
Merci ; on en redemande...
Cordialement.
Xavier

PS : Si je peux me permettre...
Un petit glossaire, propre aux sous-marins, serait, cependant, le bienvenu.
Même pour le DSM, que je suis, certains termes ne sont pas évidents.
avatar
kerneve
QM AU DESSUS DE 10
QM AU DESSUS DE 10

Age : 61
Commis NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par kerneve le Ven 3 Nov 2017 - 15:06

Moi aussi j'étais revenu en arrière, voila le café du pacha sur le sol.



Marin un jour, marin toujours.
avatar
Bureaumachine busset
MATELOT
MATELOT

Age : 60
NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Bureaumachine busset le Ven 3 Nov 2017 - 15:39

On attends la suite 
Bien le récit.  
Bien sur je n’ai jamais embarqué à bord d’un sous marin
Mais j’ai l’occasion de visiter SNA et SNLE

Et la salle d’entraînement ( central ) à Toulon SNA
visite avec une classe de 1ère S ( pour visite SNA Csasbianca  )
Grand silence de notre part 
Impressionnant de voir les mouvements de cette cellule 
Les ordres de toutes part 
Et le sérieux de l’equipages En formation pour testes
Vos manœuvres , vos angoisses  et toutes l’attention Qu’ils vous faillaient  


Dernière édition par Bureaumachine busset le Ven 3 Nov 2017 - 22:26, édité 1 fois
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par COLLEMANT Dominique le Ven 3 Nov 2017 - 17:28

Merci goblin.



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
GAUDIN Bernard
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 71
Électricien NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par GAUDIN Bernard le Sam 4 Nov 2017 - 15:51

Et combien de fois vécue ! On y était pour cela !






La TOURAINE t'accueille ,une halte au besoin , avec le sourire.
avatar
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 63
NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Charly le Sam 4 Nov 2017 - 16:17

par criard le Dim 24 Jan 2016, 08:43
avec notre commis COLVILLE
J'ai fait le BAT avec Colville.

Bravo pour ton récit Louis.
Merci à tous, toujours très intéressant de vous suivre.




OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
Kohler Jean Marie(Hans)
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 68
Électricien NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par Kohler Jean Marie(Hans) le Sam 4 Nov 2017 - 16:37

goblin  souvenirs ,souvenirs !!!
avatar
goblin
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
NON

Re: [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)

Message par goblin le Dim 5 Nov 2017 - 11:19

Supplément au message 141.
Glossaire à la demande générale de... Xavier...


L'ARUD, c'est la demie petite boule noire en haut du périscope de veille.
[ en dessous l'optique (permettant de voir jusqu'à la verticale) et la fenêtre APA permettant d'émettre brièvement au radar ( 1 seconde ou 1/10ème de seconde ) dans l'axe du périscope. ]
L'ARUR est la grosse marmite de droite.
Il s'agit des 2 antennes du détecteur d'émission radar.
- la première prévient qu'un radar est en fonction dans les environs, évalue son niveau en décibels (donc une idée de la distance à laquelle il se trouve)... rien d'autre.
- le second permet d'analyser cette émission radar en précisant l'azimut et la bande de fréquence dans laquelle il émet plus d'autres éléments de moindre importance.

Un sous marin classique qui souhaite recharger ses batteries doit remonter en immersion périscopique afin de hisser le tube d'air pour alimentation des diesels.
Le danger principal est l'avion totalement indétectable en plongée contrairement aux escorteurs repérables depuis longtemps avec leurs gros sabots.
A la reprise de vue, le premier élément qui émerge est le périscope de veille ( donc l'ARUD en son sommet ).
- Toutes les émissions des radars alentours sont aussitôt détectées, (les fameux rackets) ... y compris celui d'un éventuel avion qui pourrait patrouiller dans le coin.
C'est pourquoi, il faut attendre un moment dans cette configuration ( si aucun racket ne dépasse le niveau d'alerte ) afin de vérifier que la force d'aucun n'évolue trop vite, ce qui serait le signe d'un radar émettant à partir d'un mobile rapide, donc d'un avion.
- Si le ou les rackets restent stables, il s'agit de la situation normale de surface et on peut hisser l'ARUR qui permettra de peaufiner la situation... le tube d'air vient ensuite.

Lors de la marche au schorchel en période d'exercice, au minimum 4 aériens sont sortis, le périscope de veille (veille aérienne), le périscope d'attaque (veille surface), L'ARUR et le tube d'air.

Le commandant fixe le niveau d'alerte ARUR en fonction de la météo... (ex : 36 db bande "X")
Quand la force d'un racket augmente au point d'atteindre le niveau d'alerte, le servant de L'ARUR ( en général le patron de CO ) donne l'alerte par klaxon.

Quand la mer est démontée le sous marin est pratiquement indétectable et même en guidant l'avion par radio jusqu'à la verticale, voire en faisant volontairement une cathédrale et en allumant tous les feux du kiosque, c'était souvent balle-peau... rien vu... et l'exercice est annulé.
Par dérision, on appelait cela des "sunlampex"

Par mer d'huile, c'était exactement l'inverse, les pingouins à la fête et les sous mariniers en galère avec les alertes à répétition... Avant de finir couillonné la plupart du temps car, même si d'aventure nous n'étions pas repéré, il était impossible de recharger les batteries suffisamment longtemps pour rester opérationnel.

Par mer normalement agitée, c'était : QUE LE MEILLEUR GAGNE! ...




"Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel."
Dalaï Lama............

    La date/heure actuelle est Jeu 22 Fév 2018 - 17:47