Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

24 et 25 juin 2017 rencontre ACB à Lorient - S'adresser à PFRIMMER CHRISTIAN

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 611938 messages dans 13083 sujets

Nous avons 15159 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est beaumet

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Hier à 20:09

» MINERVE (SM)
par jipy 6568 Hier à 19:47

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Kanail Hier à 19:45

» LIEUTENANT DE VAISSEAU LE HENAFF (AVISO)
par Jean-Marie41 Hier à 19:36

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Noël Gauquelin Hier à 11:33

» [Les anciens avions de l'aéro] F4 U7 Corsair
par BOCOGNANO Jacques Hier à 9:34

» Des nouvelles du nouveau Ste Anne
par vazeilles Mar 23 Mai 2017 - 22:41

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Jeff46 Mar 23 Mai 2017 - 22:16

» [ Divers frégates ] FREMM AUVERGNE
par vazeilles Mar 23 Mai 2017 - 22:02

» AMIRAL CHARNER (AE)
par PASQUETTE ERIC Mar 23 Mai 2017 - 21:28

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Charly Mar 23 Mai 2017 - 21:22

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par phirou Lun 22 Mai 2017 - 23:44

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Lun 22 Mai 2017 - 21:01

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par Jean-Marie41 Lun 22 Mai 2017 - 20:52

» ESCADRILLE 56 S
par Serge BAVOUX Lun 22 Mai 2017 - 18:16

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par jackychon Lun 22 Mai 2017 - 6:37

» ASTROLABE (BH)
par Jean-Marie41 Dim 21 Mai 2017 - 19:52

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC TOULON
par centime44 Dim 21 Mai 2017 - 18:38

» [Les anciens avions de l'aéro] Douglas C-47D Dakota
par Didier Loizon Dim 21 Mai 2017 - 11:39

» ARGENS (BDC)
par francis 31 Dim 21 Mai 2017 - 9:35

» [Campagne] TULEAR - IFATY - SAINT-AUGUSTIN - ANAKAO
par yves pihouee Sam 20 Mai 2017 - 15:39

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens du BLM DU CHAYLA des années 64/65/66
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 20 Mai 2017 - 15:12

» [Les anciens avions de l'aéro] Consolidated PB4Y-2 Privateer
par J-C Laffrat Ven 19 Mai 2017 - 19:58

» [Les Musées en rapport avec la Marine] CEUX QUI VISITENT LA FLORE
par Jean-Marie41 Ven 19 Mai 2017 - 19:43

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Jean-Marie41 Ven 19 Mai 2017 - 19:16

» Le Conquet
par COLLEMANT Dominique Ven 19 Mai 2017 - 17:48

» COMMANDANT DUCUING (AVISO)
par bailly bout de bois Ven 19 Mai 2017 - 17:09

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par larcher Ven 19 Mai 2017 - 14:00

» [ Blog visiteurs ] Le CFM d'Hourtin et le Père la Corèze
par kerneve Ven 19 Mai 2017 - 9:40

» LAURIER (DM)
par VAROTTO Jeu 18 Mai 2017 - 21:11

» TOUS LES ESCORTEURS D'ESCADRE - DIVERS
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 18 Mai 2017 - 14:15

» FRANCIS GARNIER (BATRAL)
par marsouin Jeu 18 Mai 2017 - 7:56

» [Divers escorteurs cotiers] Les Escorteurs Cotiers
par gabelou44 Jeu 18 Mai 2017 - 1:13

» SNSM Le Conquet
par COLLEMANT Dominique Mer 17 Mai 2017 - 23:36

» PRIMAUGUET (FRÉGATE)
par COLLEMANT Dominique Mer 17 Mai 2017 - 23:32

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par COLLEMANT Dominique Mer 17 Mai 2017 - 23:31

» TENACE (RHM)
par COLLEMANT Dominique Mer 17 Mai 2017 - 23:25

» [ Blog visiteurs ] Christian Le Louet dit "le baron de Quelern" et tourneur fraiseur a la DCAN
par Invité Mar 16 Mai 2017 - 20:55

» [Traditions] LES RUBANS LÉGENDÉS
par douzef Mar 16 Mai 2017 - 20:10

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par Roli64 Mar 16 Mai 2017 - 18:17

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires
par loulou06000 Mar 16 Mai 2017 - 14:31

» LANDIVISIAU (B.A.N.)
par Stratman Mar 16 Mai 2017 - 11:50

» Vieilles paperasses
par PAUGAM herve Mar 16 Mai 2017 - 10:47

» AQUITAINE D650 (FREGATE)
par pinçon michel Mar 16 Mai 2017 - 8:23

» LA MOTTE-PICQUET (FRÉGATE)
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Mai 2017 - 22:24

» MONGE (BEM)
par jobic Lun 15 Mai 2017 - 22:02

» MARINE CHERBOURG
par J.Revert Lun 15 Mai 2017 - 19:20

» MYTHO (CM)
par mytho Lun 15 Mai 2017 - 15:29

» SURCOUF F711 (FREGATE)
par Joël Chandelier Lun 15 Mai 2017 - 15:23

» CFM - NOS PHOTOS DES CLASSES et UNIQUEMENT
par loulou06000 Lun 15 Mai 2017 - 11:21

» [ DIVERS - LES NUCS ] Retour à quai pour ce SNA
par Franjacq Lun 15 Mai 2017 - 7:07

» SÉMAPHORE - PENMARC'H (FINISTÈRE)
par gilbert kerisit Dim 14 Mai 2017 - 21:49

» [Votre passage au C.F.M.] Mon arrivée à Hourtin
par Charly Dim 14 Mai 2017 - 21:00

» [Votre passage au CFM) Vos chansons au CFM
par PAUGAM herve Dim 14 Mai 2017 - 17:06

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par marsouin Dim 14 Mai 2017 - 15:53

» La spécialité de Radio
par alain EGUERRE Dim 14 Mai 2017 - 11:16

» TIANEE (GABARE)
par maurice giuliani juju Dim 14 Mai 2017 - 10:52

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Dim 14 Mai 2017 - 9:49

» LE MUTIN (BE)
par Joël Chandelier Dim 14 Mai 2017 - 9:49

» [ Recherches de camarades ] Du Chayla 1958
par corre claude Dim 14 Mai 2017 - 8:56

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par jobic Dim 14 Mai 2017 - 7:14

» MISTRAL (BPC)
par marsouin Sam 13 Mai 2017 - 21:48

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES
par Roger Tanguy Sam 13 Mai 2017 - 20:54

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par bezat robert philippe Sam 13 Mai 2017 - 13:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du poste DBFM de Mechour en 1959-60
par bezat robert philippe Sam 13 Mai 2017 - 13:27

» SÉMAPHORE - SÈTE (HÉRAULT)
par Xavier MONEL Sam 13 Mai 2017 - 9:35

» [ Blog visiteurs ] Mon grand-père radio en Mer de Chine
par Invité Sam 13 Mai 2017 - 1:25

» LA SEINE (PRE)
par DQN78 Ven 12 Mai 2017 - 21:09

» [ Les armements dans la Marine ] Les tirs en tous genres du missiles aux grenades via les mitrailleuses
par Jean-Marie41 Ven 12 Mai 2017 - 20:55

» SÉMAPHORE - CHEMOULIN (LOIRE ATLANTIQUE)
par centime44 Ven 12 Mai 2017 - 19:45

» SÉMAPHORE - CAP FERRET (GIRONDE)
par Charly Ven 12 Mai 2017 - 18:55

» BSM MERS EL KÉBIR - Algérie
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 12 Mai 2017 - 18:08

» MARINS POMPIERS DE MARSEILLE
par centime44 Ven 12 Mai 2017 - 15:14

» JAUREGUIBERRY (EE)
par aquanaut Ven 12 Mai 2017 - 12:06

» [Associations] Anciens Marins de Réserve de la Polynésie française
par Bernard Janvier Ven 12 Mai 2017 - 8:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Jeanne d'Arc année 69/70
par Jean-Marie41 Jeu 11 Mai 2017 - 21:31

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 10 Mai 2017 - 17:33

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par dbs Mer 10 Mai 2017 - 10:17

» [Vie des ports] LE PORT D'AUDIERNE
par LE BERRE PAUL Mar 9 Mai 2017 - 20:01

» CLEMENCEAU (P.A) - TOME 2
par gabelou44 Mar 9 Mai 2017 - 19:20

» LE BASQUE (ER)
par Michel DABOUDET Mar 9 Mai 2017 - 18:27

» [Divers écoles de spécialité] L'école navale et le groupe des écoles du Poulmic
par Joël Chandelier Mar 9 Mai 2017 - 17:45

» [ Blog visiteurs ] Nicolas Popoff
par Invité Mar 9 Mai 2017 - 7:58

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Tragin Mar 9 Mai 2017 - 7:20

» [Vie des ports] Le Port de Nice
par timoniersoum Lun 8 Mai 2017 - 20:55

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par JBY Lun 8 Mai 2017 - 19:34

» CASSARD (EE)
par noriga Lun 8 Mai 2017 - 18:47

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par Plume Lun 8 Mai 2017 - 18:39

» L'OPINIATRE (E.C.)
par kerneve Lun 8 Mai 2017 - 9:21

» BIDASSOA (BDC)
par laurent jean-louis Lun 8 Mai 2017 - 0:20

» INGÉNIEUR ELIE MONNIER - B.S.L. du G.E.R.S
par barone Dim 7 Mai 2017 - 19:01

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 7 Mai 2017 - 18:00

» [ Blog visiteurs ]Anne de Buchepot
par Invité Dim 7 Mai 2017 - 10:44

» [CAMPAGNE] NOUMÉA Tome 1
par Joël Chandelier Dim 7 Mai 2017 - 10:31

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par alsybar Dim 7 Mai 2017 - 0:59

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la Rance 79/80
par jean Tisseyre Dim 7 Mai 2017 - 0:54

» DUPERRE (EE)
par centime44 Sam 6 Mai 2017 - 20:35

» [ Marine à voile ] L'Hermione en action
par JBY Sam 6 Mai 2017 - 19:51

» [Campagnes] DAKAR
par thevelin gerard Sam 6 Mai 2017 - 14:46

DERNIERS SUJETS


[Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Partagez
avatar
MARCOT Daniel
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
Missilier ASM NON

[Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par MARCOT Daniel le Dim 11 Juil 2010 - 11:01

Sujet ouvert



avatar
douzef
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 44
Électricien

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par douzef le Dim 11 Juil 2010 - 11:54

Bonjour,
Pour commencer ce nouveau sujet, l'insigne de la 31S.



Salutations
Douzef





avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par Serge BAVOUX le Dim 11 Juil 2010 - 22:56

Escadrille 31S 1948, suite...

A Rochefort, durant les cours, un camarade Jacques Lecourt et moi sommes remarqués par la qualité de nos dessins techniques.
Nous faisons aussi, pour notre plaisir, des dessins humoristiques, Lecourt dans le style Walt Disney et moi genre Dubout.
Nous avons tous deux fait du dessin industriel, ce qui à la fin du stage nous vaut d’être retenus et affectés au bureau de dessin pour y réaliser des planches pédagogiques.
Moi qui rêvais de me retrouver en escadrille et de réparer des avions, je suis très déçu.
Je ne suis pourtant pas mal dans ce bureau.
Lecourt et moi, simples matelots brevetés jouissons d’un régime particulier : nous sommes exemptés de garde de nuit et nous avons droit à une certaine considération de nos supérieurs, mais ce n’est pas ce que je voulais.
Un mois passe, ma santé inquiète : troubles pulmonaires suspects, et on m’envoie quelque temps à l’hôpital maritime de Rochefort pour y subir des examens, rien de grave.
Entre temps j’ai été remplacé au bureau de dessin.
Je suis disponible et je demande à être muté en escadrille.

Spoiler:
Le 1er janvier 1948 je suis muté à la 31S à Orly.
La joie !!!
L’escadrille 31S appartient en fait à la BAN Les Mureaux qui nous administre.
Nous sommes détachés à Orly, où sur l’aéroport, nous possédons une baraque dite de piste.
Le parking de nos avions est fait de plaques métalliques trouées, s’imbriquant les unes dans les autre, d’origine US.
Nos cantonnements sont situés hors de l’aéroport, sur la route qui vient de Paris.
Ils sont constitués d’un ancien hôtel, qui a du être occupé par les Allemands durant la guerre, habité par les officiers mariniers, et de deux baraques en bois, à l’arrière pour les quartiers-maîtres et matelots.
Baraques qui ont du aussi connaître des « trouffions » teutons.
C’est l’escadrille ministérielle (à cette époque il y a un ministre de La Marine, plus exactement un secrétaire d’état) qui assure des liaisons avec toutes les unités marine outremer et également avec les forces d’occupation marine en Allemagne (flottille du Rhin).
Nos avions, des Junkers 52 pris aux allemands, ou AAC1 « Toucan », des Bloch 161 Languedoc tout neufs et quelques autres appareils, NC701 Siebel, Ventura vont à Dakar, Alger, Tunis, Casablanca, Friedrichshafen en Allemagne.
Il y a aussi un monomoteur Noralpha, quadriplace, réservé uniquement au ministre (secrétaire d’état à la marine Johannes Dupraz) Pilote : George Max Glover, mécano QM Weinborn).
Quand le ministre vient à Orly, son chauffeur l’amène dans un superbe coupé Delaye 135 Figoni de couleur beige clair, équipé d’un moteur 6 cylindres en ligne, tu parles d’un capot !
Je suis affecté aux visites d’entretien et de réparation des Ju52 où le travail du jeune matelot inexpérimenté que je suis consiste bien souvent à nettoyer des capotages et à remplir de graisse HPF les chapeaux de culbuteurs des moteurs BMW 132Z3, 9 cylindres en étoile, 735 CV, qui équipent ces avions.
Le temps passant on me confie des opérations plus délicates : réglages des jeux de culbuteurs, réglage des magnétos, visites après vol, dépannage en piste, préparation avant vol, etc...
Je suis comblé le jour où, sous la conduite d’un SM, je peux lancer les moteurs et effectuer un point fixe !
En janvier et février il a fait très froid.
Les préparations pour vol commencent parfois dès 04h00 du matin où nous devons dégivrer les avions en aspergeant les gouvernes avec de l’alcool éthylique.
Nous devons aussi réchauffer les moteurs avec de l’air chaud produit par une sorte de lampe à souder, du moins ça fonctionne selon le même principe, montée sur un châssis Citroën U23.
Cet engin me fait peur et à chaque mise en route je redoute l’explosion !
Je suis de temps à autre de service à la baraque de piste où je reste seul le soir ou le dimanche.
Hors la surveillance générale, ce service consiste surtout à réceptionner des messages téléphoniques et à aviser les équipages concernés, ceux du Noralpha et du Ventura, en particulier, d’avoir à se tenir prêts aux voyages des notabilités et du ministre.
Les membres de ces équipages doivent impérativement laisser un N° de téléphone où les joindre.
Un soir, vers 23h00 je reçois un message relayé par Marine Paris concernant une liaison à effectuer avec le Ventura le lendemain.
Je dois dons prévenir : le maître pilote Glover,le maître pilote Nicolas, dit le beau, le second maître radio Nicolas, dit le vilain, (pour ne pas le confondre avec le précédent !).
Hors Glover n’a pas laissé de téléphone, que faire ?
Je savais que ce monsieur avait de très nombreuses relations féminines qu’il appelait souvent au téléphone.
Toutes les communications privées étant enregistrées sur un cahier au standard, je cherche le N° le plus souvent appelé.
Au premier appel je tombe sur un monsieur à la voix rogue et je raccroche aussitôt ; au deuxième appel c’est une voix de femme qui me répond, je demande Glover, il est là : Ouf !
Quand je lui dit que j’avais appelé au N° précédent : Oh là là ! Fait il, mais tu t’es bien débrouillé.
Ce maître pilote George (sans S) Max Glover, dont les galons et le pingouin étaient brodés sur sa veste avait des cartes de visite mentionnant : pilote d’aviation navale.
Il portait l’insigne de la R.A.F à laquelle il avait appartenu au cours de la guerre.
On le disait fils d’un médecin général.
Il a été célèbre en son temps.
De vieux pilotes d’Air Calédonie m’ont encore parlé de lui 40 ans plus tard, à Nouméa où j’étais alors à titre civil.
Ce service est très cool et quand je suis seul le soir il m’arrive d’enfourcher la « Harley Davidson », dont seul le pacha se sert de temps à autre, et de faire quelques tours sur les pistes de roulement à l’intérieur de l’aéroport, après avoir débranché le compteur !
Certains font même venir leur petite amie pour meubler ces temps de garde !
Cela m’est arrivé une fois, je n’avais pas la conscience tranquille et je n’ai pas renouvelé !
Il y a d’autres « cas » à l’escadrille, tel le QM Jourdain de Coutance, marquis dans le civil !
Il est chargé du service transit ; parmi les « grosses légumes » qui utilisent la 31S il y a deux généraux de ses oncles.
C’est un gentil camarade, souvent fauché, sauf quand son notaire lui verse quelque revenu. Alors c’est la fiesta et il invite tous ceux qui veulent le suivre, à Pigalle en particulier où il est très connu, parait il, des petites femmes de Paris !
Si un soir vous décidez de sortir et que vous ne retrouvez plus le col que vous aviez lavé et repassé à cet effet, allez voir Jourdain, il l’a sur le dos et s’excuse de cet emprunt !
Quelques noms qui me reviennent en mémoire : LV de Fleuriau, LV Lequien, OE1 Ducos, PM Lacroix, PM radio Arrivé, PM mécanicien volant Launay, et EV Thiroux de Gervilliers.
Ce dernier m’a collé sur la peau de bouc, pour paroles déplacées à l’égard d’un supérieur, parce que ayant demandé à un QM de me donner un coup de main pour charger une poubelle dans une camionnette et qu’il avait refusé sous prétexte de son grade, j’avais répondu que pour la corvée de poubelle il n’y avait pas plus de QM que de beurre au cul ! Quand je suis passé au rapport, j’ai eu la très nette impression que l’officier en second était très gêné de me coller une semaine de consigne.
Le 1er octobre 1948 je suis promu quartier maître de 2ème classe.
Je suis très fier de mes deux galons de laine rouge !
Plus intéressant encore, la solde qui est bien maigre le sera un peu moins du fait de ces premiers galons.
Je suis très curieux de ce qui se passe et de ce que je vois sur l’aéroport d’Orly (rien de comparable avec celui d’aujourd’hui !) et de tous ces avions qui viennent de tous les coins du monde.
Mais je rêve toujours d’horizons exotiques.
Je me fais inscrire sur la liste des volontaires pour campagnes lointaines.
Le capitaine de corvette Charles Vaziaga qui commande l’escadrille 31S me parle de Madagascar et me fait désigner pour la BAN Diego Suarez.

















Salut et fraternité !
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Mécanicien NON

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par COLLEMANT Dominique le Dim 11 Juil 2010 - 23:32

De bien belles photos
Bill



     
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
PINGOUIN NOSTALGIQUE
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 67
Mécanicien

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par PINGOUIN NOSTALGIQUE le Lun 12 Juil 2010 - 7:51

Languedoc, Constellation...
J'ai eu l'occasion d'en revoir 20 ans plus tard, mais hélas au sol...
Merci pour ces souvenirs d'un temps que les moins de... ne peuvent pas connaître, intéressant l'aérogare d'Orly à cette époque, on croirait la tribune du stade de foot d'un petit village...
C'est remarquable je trouve, d'avoir conservé autant de souvenirs de cette époque, y compris les noms des intervenants.
Encore s'il te plait...



avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 70

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par jean claude monzie le Lun 12 Juil 2010 - 9:26

Belles photos pour les nostalgiques de ce type d'avion, merci.
avatar
rafale92
INVITÉ
INVITÉ

Age : 42
NON

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par rafale92 le Mer 14 Juil 2010 - 11:34

Magnifiques documents.
Est-ce bien un Harpoon que l'on voit sur les photos après le Siebel ?
avatar
douzef
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 44
Électricien

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par douzef le Mer 14 Juil 2010 - 11:58

Bonjour,
Comme les copains, beau témoignage.
A+
Douzef





avatar
PoloB
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 52

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par PoloB le Mer 14 Juil 2010 - 13:34

Bonjour,

Pour Rafale92,
Il s'agit d'un PV-1 Ventura affecté à la 31S au service de l'EM Marine (ex-6FE ?).
Le "Siebel" est bien un NC 701 de la SNCAC de Bourges.
Il est équipé de moteurs allemands Argus 411 et des hélices bi-pâles allemandes caractéristiques de cet appareil.
Il est à noter que l'usine produisit d'abord une vingtaine de ces machines avec ces moteurs allemands (à rajouter une quarantaine de prise de guerre) avant de remotoriser l'ensemble avec des Renault 12S et des hélices Ratier tri-pâles.
La Marine a compté 45 exemplaires de ces machines (NC 701/702).
A +



Amitiés Polo

avatar
rafale92
INVITÉ
INVITÉ

Age : 42
NON

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par rafale92 le Mer 14 Juil 2010 - 14:19

Nous parlons bien de la même chose.
Le Ventura porte cette double appellation Lockheed PV-2 Harpoon ou Venture selon la variant PV - 1 ou 2.
L'Aéronautique Navale a-t-elle eu uniquement la PV 2 ?
avatar
PoloB
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 52

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par PoloB le Mer 14 Juil 2010 - 16:05

Les deux sortent des usines Lockheed et donc le design est similaire.
En effet, le Harpoon est une version amélioré du Ventura : surface alaire plus grande, un armement différent, amélioration du poids au décollage...
Initialement, le Ventura était plutôt un bombardier de jour utilisé principalement par la RAF.
C'est quand il s'est vu retiré de ses taches et remisé à des missions de défense maritime (au vue des pertes), que cet appareil a été apprécié.
C'est l'US Navy qui demandera à Lockheed de lui fournir une machine remaniée et à capacité longue distance du Ventura : le Harpoon.
Le Ventura et le Harpoon ont été utilisés par les équipages de l'Aéro dans diverses unités comme :
Ventura : 6F, 31S
Harpoon : 11S



Amitiés Polo

avatar
PoloB
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 52

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par PoloB le Dim 18 Juil 2010 - 18:05

Bonjour,
Il y a une petite confusion au niveau des unités : au sujet des Ventura affectés aux Mureaux, il semblerait qu'ils appartiennent dans un premier temps à la SES des Mureaux qui deviendra en 48, la 11S.
En 1950, la Marine demandera aux US la cession de 6 Harpoon pour remplacer les Ventura à bout de potentiel.
Ces appareils seront affectés à la 11S (4) et 2 autres à la Section Liaison d’État-major Marine (SLEM) créée à Alger-Maison-Blanche le 1er décembre 1953.
La 31S est créée le 1er janvier 46 (ex-escadrille de transport de la métropole ETM) et dissoute le 1er avril 64.
A +



Amitiés Polo

avatar
jeanclaude77
MATELOT
MATELOT

Age : 71
Électricien équipage

La 31S à Orly

Message par jeanclaude77 le Dim 9 Jan 2011 - 16:19

Pour Bavoux et les Anciens De la 31S d'Orly !

OK Serge,

C'est noté, tes photos vont être copiées et j'y ajouterai dessus ton nom et prénom.

En pièce jointe, un petit cadeau pour les Anciens de la 31S d’Orly, une photo de la vue générale d'Orly antérieurement à 1952, qui sans doute rappellera à certains des souvenirs.
Je publie cela sur le forum afin que tous les copains profitent également de la visite.

Spoiler:
Au premier plan les baraquements de chantier pour la construction de l'Aérogare-Sud, elle-même en cours de construction et à ne pas confondre avec l'Aérogare d'Orly-Sud.

L'Aérogare-Sud est, avec la Jetée-Est, qui lui est accolée sur la photo en fait l'embryon de la future Aérogare d'Orly - Sud qui sera, elle construite, très exactement à l'emplacement de la ferme de l'autre côté de la RN7.
L'Aérogare-Sud sera ensuite débaptisée et prendra le nom de Bâtiment-Est (sous-entendu de Bt.Est de l'Aérogare d'Orly-Sud !).

Ensuite en remontant vers le Nord, l'Aérogare-Nord en bois, avec sur le tarmac les beaux avions Constellations.
Cette Aérogare en bois, construite provisoirement après la guerre sera ensuite rasé pour laisser place à la zone de Fret.

Toujours en remontant vers le Nord et en longeant la RN7, nous arrivons dans la zone dite de la Pergola.
Là, avant la guerre, il y avait le rond-point de la Marine qui était en fait, un grand bassin circulaire, pas pour faire beau mais utile car une réserve d'eau en cas d'incendie.
A l'époque de cette photo il y a encore le rond-point mais sans eau, ensuite l’on aperçoit le Bâtiment Commandement de l'aérodrome, là où siège le Commandant de l’Aérodrome (on ne dit pas encore aéroport !).
Puis vient la tour métallique, peu visible sur le cliché, surmontée d'un énorme radar tournant sans relâche.
Le nom de Pergola provient du fait d’un restaurant du même, équipé d’une pergola, nom situé de l’autre côté de la RN7, établissement où allaient manger les pilotes.
Les Anciens de la 31S ont du connaître ! Ce Rond point de la Pergola sera pour moi, alors âgé de 12 ans, mon premier contact avec Orly, l'aéronautique et les avions.
J'étais loin, à ce moment là, de me douter que 8 ans plus tard débutera pour moi une carrière longue de 36 ans sur le site de l’aéroport.

En suivant toujours la RN7 vers le Nord, direction Paris, nous passons devant "les tonneaux", restes de l’ancienne base américaine constituée de bâtiments en demi-tonneaux, d'où le surnom.
Ils étaient faits de tôles ondulées en arc de demi-cercle et montés en croix sur un corps de bâtiment central en dur et rond.
Il y en avait, encore, un certain nombre que j'ai connu en 1966 et où résidait alors l’ENAC, École Nationale de l’Aviation Civile.
Dans cette zone, petite ville américaine d’alors, les soldats américains ont construit une chapelle dite « Chapelle américaine », tout en bois et qui est de nos jours le dernier bâtiment encore existant à Orly de cette époque là.
Il fut question un jour de raser cet édifice religieux et grâce à un mouvement de protestation il est sauvé et inclus dans une zone de fret dédiée aux petits exploitants.
Sera-t-elle encore une fois sauvée des bulldozers lors du futur chantier cité plus bas…
Rien n'est moins sûr !
Enfin souvenir de jeunesse où à 20 ans le corps réclame…
Il y avait dans l’un de ces tonneaux, un petit bar où les casse-croûtes étaient copieux et bon marché.
Là, c’était, le matin la réunion de tous les employés de l’aéroport et surtout des chauffeurs de camions de terrassement car à cette époque le grand chantier du nouvel Orly battait son plein.
Inutile de vous d’écrire l’ambiance qui régnait dans l’estaminet !

Pour les anciens de la 31S, nous arrivons enfin maintenant au siège social de la 31S (marqué d’une croix noir sur la photo) mais cette fois côté ouest de la RN7, les baraquements de piste étant eux à droite devant les futurs hangars en construction N1 et N2 qui depuis peu de temps ont eux aussi disparus au profit d’autres bâtiments dédiés à Air France Industrie.
Quant au siège de la 31, ancien hôtel-restaurant, il sera rasé pour laisser la place au parking avions du hangar N6 qui abritera les avions de la TWA et les DC3 et DC4 de La Postale de nuit.
Puis viendront s’installer dans ce hangar N6 les Caravelles, Vickers Viscount, N262 et Fokker d’Air Inter Cie aérienne des lignes intérieures rattachée aujourd’hui à Air France.

Enfin, pour terminer la visite guidée et pour réveiller la mémoire des Anciens de la 31S ; le fameux bâtiment et son célèbre château d’eau de la Société Técalémit, entreprise qui s’est installée avant guerre près de l’aérodrome.
Técalémit quittera le site dans les années 70 et c’est Air Inter qui investira le lieu.
Le château d’eau sera détruit et l’immense bâtiment complètement déshabillé de ses milliers de briques rouges.
Il ne restera d’apparent que les poutrelles de son ossature.
A l’issu des travaux, c’est un building, moderne et tout en verre qui abritera le siège social de la compagnie aérienne AIR INTER.

Toute cette zone dite Nord de l’Aéroport va encore changer prochainement car c’est une véritable ville qui va se construire dans ce secteur et elle aura pour nom " Le Grand Orly".
Bien entendu, il n’y aura pas de logements d’habitation dans cette nouvelle citée car ce sera un pôle administratif appelé à recevoir des bureaux d’Entreprises et également quelques grands hôtels afin d’accueillir les passagers d’Orly en transit.

Inutile de conseiller aux anciens de la 31S qui le peuvent de très vite aller faire un dernier pèlerinage sur le site encore à peu près reconnaissable aujourd’hui car d’ici quelques temps tout ce secteur du vieil Orly sera bouleversé par ces immeubles modernes vont y pousser comme des champignons.

avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par Serge BAVOUX le Lun 10 Jan 2011 - 18:48

A jean Claude 77.
Bonsoir Jean Claude…suite à nos différents échange…
Après avoir quitté la 31S Orly j’ai été affecté à la BAN DIEGO SUAREZ- ANDRAKA. J’y étais en 1949 quand un Bloch 161, Languedoc de la 31S assura pour la première fois après la guerre 39-45 la liaison Orly Madagascar avec un avion de fabrication entièrement française cellule et moteurs (Gnome & Rhône 14N cce qui était un exploit pour l’époque.
En juin 2010 j’ai fait cette relation sur ACB, Message n°355, sujet BAN ANDRAKAKA- DIEGO-SUAREZ où tu pourras le trouver si cela t’intéresse. J’y étais à l’époque en tant que quartier- maître..
Cordialement.





Salut et fraternité !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par J-C Laffrat le Mar 1 Oct 2013 - 15:15

Un souvenir bien vécu de notre ami André PIERES, qui éprouve quelques difficultés à poster sur le forum et m'a transmis son texte.

Mois de Juin 1949, j’étais alors mécanicien volant, patron d’appareil sur Bloch 161 à la 31 S Orly.

Ce jour là nous faisions des tours de piste en entraînement pilote sur le « Ciel de Parray Vieille Poste » comme l’avait baptisé l’équipe de piste, vu que depuis le début du mois nous ne faisions que cela pour entraîner le Lt. Hurel et le Maitre Ortusi en vu de leur lâcher comme pilote chef de bord, l'OE. Ducos était leur instructeur.

Nous en étions au 4 ou 5 ième décollage et jusque là tout ce passait bien, alignement en bout de piste, mise de gaz et décollage. A ce moment l'OE Ducos me demande de passer le moteur 4 en drapeau. Etonnement de ma part, vu que la manœuvre n’avait pas été prévue par avance comme cela se faisait d’habitude.Obéissant, je commence les actions pour mettre l’hélice en drapeau, quand Ducos me dit : Regarde-le ton moteur, jetant un œil par le hublot, je m’aperçoit que l’hélice n’était plus là.

Rien n’avait été ressenti, l’avion se comportait comme d’ordinaire.  Ducos me dit par la suite qu’il était en train de synchroniser les moteurs droits par le spectre des hélices quand il l’avait vu partir sur la droite de l’aile.Toutes les dispositions étant prises nous avons terminé notre tour de piste et nous nous sommes posés sains et sauf.

Cet incident a été très court car sans hélice le moteur en survitesse a fait une rupture d’embiellage et s’est arrêté instantanément. Arrivé au parking et au vu des dégâts nous avons seulement réalisés que nous avions frôlé la catastrophe.

C’était le jour de la saint Jean et nous avions beaucoup de Jean à l’escadrille. L’équipe de piste était allée se ravitailler à l’épicerie d’Orly en vu du pot prévu le midi. Une personne, entrant leur demande si l’avion qui tourne depuis ce matin leur appartient. Sur leur réponse affirmative il leur dit : il vient de perdre une hélice qui n’est pas tombé très loin. Leur retour se fit sur les chapeaux de roues pour nous stationner et avec nous examiner les dégâts.

Suite de l’histoire :

En 1982, j’assistais à un repas convivial à la salle des fêtes du village de bord de mer, prés de Coutances ou j’ai pris ma retraite. A ma droite se trouvait Jean Mauger, colonel CR de l’armée de l’Air et évidemment nous avons parlé  aviation.Lui racontant mon parcours, il me dit j’ai bien connu le Languedoc, j’allais souvent solliciter quelques heures de vol à la 31S Orly. J’étais même un jour de Saint Jean, à bord de l’un d’eux qui a perdu une hélice au décollage. J’étais le mécanicien de cet avion lui rétorquai-je.

Nous avons arrosé comme il se doit ses retrouvailles nous disant que le monde est bien petit.

Amicalement
A.PIERES

Nul doute que les grands anciens d'Orly, comme Serge Bavoux ... vont apprécier cette anecdote ...

Amicalement




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par Serge BAVOUX le Mar 1 Oct 2013 - 20:14

Salut Jean Claude,
Pierre et tous les anciens de la 31S,
Pierre, te souviens tu que je t'ai envoyé un mail il y a quelques temps ; mais comme tu as l'air de te mélanger les doigts dans les touches du clavier...
Je te rappelais que nous nous étions connus à la 31S en 1948, je n'étais que simple matelot ou QM et toi Second Maître.
Nous nous sommes retrouvés au BS à Rochefort en 1956.
Les photos que j'ai passées sur ACB de la 31S semblent avoir disparues.
Je les repasserai à nouveau, mais il faut que les administrateurs me tuyautent car je n'arrive plus à maitriqer servimg.





Salut et fraternité !
avatar
jeanclaude77
MATELOT
MATELOT

Age : 71
Électricien équipage

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par jeanclaude77 le Mer 2 Oct 2013 - 18:46

Salut Serge,

Pas de panique pour tes photos d'Orly, elles sont toujours présentes dans ton message N°3, juste après l'excellente affiche de la 31S !

Bien cordialement.
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par Serge BAVOUX le Dim 14 Fév 2016 - 18:38

Robert Brand, JC Laffrat et tout ceux qui comme moi ont connu la 31S faites nous part de vos souvenirs.
J'en suis friand !





Salut et fraternité !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par J-C Laffrat le Dim 14 Fév 2016 - 20:36

Salut Serge,

En tout cas tu as un un bon coup de crayon, super ta pub pour la 31S, avec une hôtesse qu'on aurait bien aimé avoir à l'époque, mais il n'y avait alors que des "marinettes" cantonnées aux tâches de secrétariat Ton Languedoc est chouette aussi, tout neuf, à la 31S en 1948 il n'avait pas encore la réputation d'être le meilleur trimoteur de l'Aéro ! En 1954 c'était plus pareil, je me souviens que lors de leur passage au Camp Cazes de Casablanca, les mécanos arrivaient le midi au poste des maîtres, leurs combinaisons couvertes d'huile moteur ... Ils disaient encore un moteur en carafe, on ne repartira pas demain pour Dakar, et ils passaient parfois un ou deux jours à réparer leur bousin. Après ils ont eu des SO30P c'était le grand luxe ... en plus avec des Pratt ... qui tournaient quand même mieux que les 14N.

C'était quand même le bon temps !




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 67
Mécanicien NON

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par Jean-Marie41 le Dim 14 Fév 2016 - 21:24

Comme tu dis Jean-Claude il a un sacré coup de crayons Serge

J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Mécanicien NON

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par COLLEMANT Dominique le Dim 14 Fév 2016 - 22:28

Sympa le dessin......



     
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
jeanclaude77
MATELOT
MATELOT

Age : 71
Électricien équipage

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par jeanclaude77 le Mar 16 Fév 2016 - 12:28

Réponse pour J-C message 19 :

Salut Jc,

Le Languedoc SE.161 était un quadri-moteurs et non un tri-moteurs .

Effectivement, les mécanos ont eu beaucoup de soucis avec les moulins de cette série d'avions et les mécanos d'Air France n'en gardent pas non plus un souvenir à se rouler par terre!

Bon ceci dit, si tu t'intéresses à ce type d'avion, sache ou sais-tu déjà qu'un ouvrage est paru sur son histoire, écrit par Philippe Ricco.

Si tu veux les références de ce document, je peux te les communiquer par MP car je crois savoir que la pub n'est pas admise dans nos conversations sur le site !


avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par J-C Laffrat le Mar 16 Fév 2016 - 12:38

Salut JC77

Si j'ai parlé du meilleur trimoteur de l'Aéro c'est parce qu’en vieillissant le MB161 revenait souvent sur trois moteurs, et c'était devenu son surnom, en particulier quand j'étais à Agadir, c'est simplement de l'humour.

Sinon je connais bien l'avion (heureusement !) à la fois pour avoir volé dessus et aussi parce que j'ai une bonne documentation sur lui

Merci pour ta proposition mais je connais le bouquin de Ricco, très bien documenté .

Amicalement




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
jeanclaude77
MATELOT
MATELOT

Age : 71
Électricien équipage

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par jeanclaude77 le Mar 16 Fév 2016 - 16:31

Ok J-C,

je n'avais pas capté la subtilité vu que je ne connaissais pas cette appellation moqueuse que vous aviez donné au MB161.

As-tu connu à Orly Marcel Moulard mécano volant 1947/1950; jean Mathieu et Jean Marret tous deux mécanos Aéro à Orly mais entre 1945/1946 ?

Enfin Louis Le Guern qui était lui plus tard à Dugny donc à partir de 1954 ?




avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: [Les flotilles et escadrilles] Escadrille 31 S Orly 1948

Message par J-C Laffrat le Mar 16 Fév 2016 - 17:16

Bjr JC 77,

Non en 1945-1946 j'étais en Angleterre, à Porquerolles et à Lartigue.

J'ai jamais été affecté à la 31S à Orly, j'ai volé sur Languedoc beaucoup plus tard, ces noms ne me disent rien.
Pour être à Orly en 1945, ces gars avaient du faire leurs cours avant 1944-45, peut être même avant la 2eme GM. En tout cas ils ne sont pas dans la liste des mécanos qui ont commencé en 1944 en Angleterre ,j'ai la liste.

Ta photo d'Orly avec l’hôtel de la 31S est chouette, elle date de quand ?




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

    La date/heure actuelle est Jeu 25 Mai 2017 - 5:11