Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Bonne et heureuse année 2017 à vous et à tous ceux qui vous sont chers. L'équipe d'administrateurs: Charly, Monique, Dominique, Bruno, Francis, José, Xavier et Alain

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 593027 messages dans 12890 sujets

Nous avons 15078 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Mercier Jean Marie

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» ÉLAN - A768 (BSR)
par jobic Aujourd'hui à 8:50

» [Bâtiments de ligne] RICHELIEU et JEAN BART
par alain EGUERRE Aujourd'hui à 4:27

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 7
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:57

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:53

» [Les Musées en rapport avec la Marine] CEUX QUI VISITENT LA FLORE
par BEBERT 49 Hier à 20:46

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par CLAUDEL JEAN-PIERRE Hier à 19:25

» CDT BORY (AE)
par dansie Hier à 18:58

» LA PERLE (SNA)
par chapellier Hier à 16:24

» FOCH (PA)
par edouard.ollivier Hier à 16:19

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par GYURISS Hier à 15:58

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par NEHOU Hier à 12:17

» L'Expédition d'Egypte 1956
par Jacques Hier à 11:13

» MAISTRANCE PONT
par Jacques Hier à 10:00

» MINERVE (SM)
par KRINTZ Hier à 6:52

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par pinçon michel Hier à 5:53

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par BEBERT 49 Lun 16 Jan 2017 - 19:06

» [Autres sujets marine] Les cloches de nos bâtiments (Armés et désarmés)
par BEBERT 49 Lun 16 Jan 2017 - 19:01

» ROLAND MORILLOT (SM)
par COLLEMANT Dominique Lun 16 Jan 2017 - 18:16

» La spécialité de Radio
par J-C Laffrat Lun 16 Jan 2017 - 15:26

» [ Blog visiteurs ] Mon Père Marcel Paoletti Gendarme Maritime
par Invité Lun 16 Jan 2017 - 12:51

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE ( sur nos côtes Françaises )
par Roger Tanguy Dim 15 Jan 2017 - 23:21

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par caraibe711 Dim 15 Jan 2017 - 5:13

» [ Blog visiteurs ] Tape de bouche ou pas ?
par Didier Moreaux Sam 14 Jan 2017 - 23:55

» LE FRINGANT (EC)
par Noël Gauquelin Sam 14 Jan 2017 - 13:12

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par VENDEEN69 Sam 14 Jan 2017 - 4:50

» [Associations anciens marins] FNOM
par Joël Chandelier Ven 13 Jan 2017 - 22:06

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par MARCHAND Michel Ven 13 Jan 2017 - 19:41

» Film sur Djibouti années 1975-77
par loulou06000 Ven 13 Jan 2017 - 15:23

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par framery Ven 13 Jan 2017 - 13:28

» AGADIR (B.A.N.)
par LEBRIS Ven 13 Jan 2017 - 9:44

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC Nîmes-Costières
par DRIMARACCI Ven 13 Jan 2017 - 9:01

» INDOMPTABLE (SNLE)
par kerneve Ven 13 Jan 2017 - 7:18

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Jean-Marie41 Jeu 12 Jan 2017 - 19:59

» [Votre passage au C.F.M.] Mon arrivée à Hourtin
par BEAUDU Jeu 12 Jan 2017 - 9:38

» [ DIVERS - LES NUCS ] Retour à quai pour ce SNA
par centime44 Mer 11 Jan 2017 - 22:37

» MARINE LA PALLICE - ROCHEFORT
par Roger Tanguy Mer 11 Jan 2017 - 18:51

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par Jacques l'A Mer 11 Jan 2017 - 18:37

» BOUVET (EE)
par philippe PAILLET Mer 11 Jan 2017 - 17:26

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par formose jacques Mer 11 Jan 2017 - 15:49

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par J.Revert Mer 11 Jan 2017 - 15:09

» LE CORSE (ER)
par FBRIONNAUD Mer 11 Jan 2017 - 13:57

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par Nenesse Mer 11 Jan 2017 - 12:17

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades UM Diego-Suarez Cie de Protection 1968
par Gasmya Mer 11 Jan 2017 - 11:10

» [ Blog visiteurs ] JUNKER 52 - AAC1 Toucan - Recherche photos
par Invité Mar 10 Jan 2017 - 22:13

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Jean-Marie41 Mar 10 Jan 2017 - 20:49

» [Campagnes C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par Joël Chandelier Mar 10 Jan 2017 - 20:22

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par Jean-Léon Mar 10 Jan 2017 - 19:50

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Jean-Marie41 Mar 10 Jan 2017 - 19:01

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarade Bernard BROCHEN UM Diego-Suarez 68/69
par Gasmya Mar 10 Jan 2017 - 17:37

» [ Blog visiteurs ] L'Aconit au Quebec en mai 1972
par Jean-Léon Mar 10 Jan 2017 - 13:45

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par centime44 Mar 10 Jan 2017 - 13:44

» UTILISATION DU FORUM : "RECHERCHES DE CAMARADES"
par Charly Mar 10 Jan 2017 - 13:35

» Recherche camarades de la 21F (septembre 69 à février 74)
par GALLO Bernard Mar 10 Jan 2017 - 13:25

» [ Blog visiteurs ] Décès de Yannick LE ROUX Croix Du Sud et Le Savoyard
par Charly Mar 10 Jan 2017 - 11:55

» [ Recherches de camarades ] Recherche infos sur secrétaire militaire Roger Cachelièvre (dcd)
par Momo Lun 9 Jan 2017 - 21:47

» [ VOS ESCALES ] Escale à Zanzibar
par dan83143 Lun 9 Jan 2017 - 19:28

» ESCADRILLE 2 S
par Bibi67C Lun 9 Jan 2017 - 11:48

» [ Recherches de camarades ] PA Foch tranche sierra 2eme sous pont
par jean Tisseyre Lun 9 Jan 2017 - 10:18

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Lun 9 Jan 2017 - 8:55

» LE SAVOYARD (ER)
par Quifille Dim 8 Jan 2017 - 17:18

» [ Blog visiteurs ] Ancien chronographe de porte-avions.
par Invité Dim 8 Jan 2017 - 12:57

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par jacques95 Dim 8 Jan 2017 - 0:12

» [ Blog visiteurs ] Cours du BE secrétaire 15 novembre 1965 - 15 mars 1966
par Roger Tanguy Sam 7 Jan 2017 - 22:57

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Sam 7 Jan 2017 - 20:47

» [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)
par Brand Robert Sam 7 Jan 2017 - 19:21

» [ Recherches de camarades ] Ancien de la VP 761
par Poncelet56 Sam 7 Jan 2017 - 19:04

» [Marine à voile] L'Hermione
par Bagadoo Sam 7 Jan 2017 - 16:10

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE COPAINS DU BSL GARONNE
par bielo Sam 7 Jan 2017 - 9:23

» [Campagnes] DAKAR
par Noël Gauquelin Sam 7 Jan 2017 - 0:28

» [Vie des ports] Port de Saint Nazaire
par COLLEMANT Dominique Ven 6 Jan 2017 - 21:31

» [Papeete] Le permis de conduire à Papeete durant nos campagnes
par Didier Moreaux Ven 6 Jan 2017 - 21:01

» [ Blog visiteurs ]
par Invité Ven 6 Jan 2017 - 18:19

» BOIS BELLEAU (PA)
par Keller Charles Ven 6 Jan 2017 - 18:19

» ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 3
par christetsoaz Ven 6 Jan 2017 - 18:01

» ÉCOLE DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE
par Perrin Claude Ven 6 Jan 2017 - 17:50

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires
par corre claude Ven 6 Jan 2017 - 13:45

» Dien Bien Phu - Triste anniversaire
par Quifille Ven 6 Jan 2017 - 9:56

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BAN LANN BIHOUE année 87
par Stratman Jeu 5 Jan 2017 - 20:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarade qm2 meca Durieux
par denoizay Jeu 5 Jan 2017 - 15:20

» LE BOURGUIGNON (ER)
par BIGOT Jeu 5 Jan 2017 - 11:48

» [Aéronavale divers] Historique des Etendard IVM et Fouga Zéphyr
par Christian DAGORN Jeu 5 Jan 2017 - 7:01

» RÈGLEMENT ET CHARTE DU FORUM
par Charly Mer 4 Jan 2017 - 23:56

» [ Blog visiteurs ] Aide à la connexion
par Momo Mer 4 Jan 2017 - 21:15

» [ Les traditions dans la Marine ] LE PASSAGE DE LA LIGNE - ÉQUATEUR (Sujet unique)
par Jean-Léon Mer 4 Jan 2017 - 17:04

» Recherche Jacques ICIO - chef Mach. sur l'EV HENRY en 81/83
par casagrandi Mer 4 Jan 2017 - 12:08

» LE TERRIBLE (SNLE)
par Kormoran Mer 4 Jan 2017 - 11:21

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par Bernard jagorel Mer 4 Jan 2017 - 10:57

» [ École des Mousses ] École des Mousses 2ème Cie 70/71
par Bernard jagorel Mer 4 Jan 2017 - 10:51

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du EE Jauréguiberry de 71 à 72 à Toulon
par giraud andre Mar 3 Jan 2017 - 18:34

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par BOTINEAU gerard Mar 3 Jan 2017 - 18:33

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Mar 3 Jan 2017 - 17:59

» [ Blog visiteurs ]
par Invité Mar 3 Jan 2017 - 16:05

» MONTCALM (CROISEUR)
par DUFFOND Serge Lun 2 Jan 2017 - 21:28

» LANDIVISIAU (B.A.N.)
par Stratman Lun 2 Jan 2017 - 20:07

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par Stratman Lun 2 Jan 2017 - 15:01

» LE CHAMPENOIS (ER)
par Stratman Lun 2 Jan 2017 - 13:59

» CFM - NOS PHOTOS DES CLASSES et UNIQUEMENT
par Kormoran Lun 2 Jan 2017 - 13:03

» DU CHAYLA (EE)
par Jean-Luc MORIN Lun 2 Jan 2017 - 12:42

» INGÉNIEUR ELIE MONNIER - B.S.L. du G.E.R.S
par meyer michel Lun 2 Jan 2017 - 9:57

DERNIERS SUJETS


L'ÉTOURDI (E.C.)

Partagez

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par Joël Chandelier le Mar 9 Juin 2015 - 13:38

J'en suis encore tout "Etourdi"
Et c'est peu dire tant cette bande qui était tout sauf "etourdis" respire la joie de vivre en se retrouvant annuellement dans un des 5 coins de l'Hexagone et non aux 4 coins de la France .
Tous nos amis ACB connaissent l'infatigable (pas le bâtiment ) bobosse et ses posts à l'écriture somme toute originale.
Bref pour rentrer dans le sujet, Bobosse depuis quelques années organise chaque année ce que l'on pourrait appeler la "rencontre étourdissante" car ce digne patrouilleur perdure grâce à son site spécifique internet.
Quiconque a franchit sa coupée pour une plus ou moins longue affectation (mon vis à vis à table avait certainement un record, engagé 5 ans, mois de classes enlevés et mois de cours de spé il a fait la totalité de son contrat à bord) est donc le bienvenu lors de ces "rencontres étourdissantes"
Oui mais alors que viens je faire la dedans moi qui n'ai jamais embarqué sur un Patrouilleur et donc encore moins sur l'Etourdi même en subsistance....
Il se trouve que la magie ACB "frappe" quand on ne l'attends pas ainsi l'année dernière(début novembre) notre ami bobosse me contacte pour me dire qu'il serait dans la région et que si je suis disponible il aimerait que l'on se voit pour d'abord refaire la Marine (toute rencontre commence ainsi) et ensuite avoir quelques infos sur la région.Voir rencontre ICI
Bobosse (et Amy) venaient en reconnaissance pour organiser la nième "rencontre étourdissante" Concarneau fut choisi et comme je suis voisin j'ai eu le droit de me joindre à eux pour l'un de leur repas qui a eu lieu samedi 6 juin midi au restaurant "La Coquille"
Et bien sur quand on a eu une carrière relativement longue il n'est pas rare de croiser un ancien camarade d'une ancienne affectation, c'est ainsi qu'a table j'étais entouré d'anciens électriciens, mon ancienne spé (il n'y avait pas de sécuritard à bord des PC) dont un ou nous étions ensemble à l'EMES en 1963 et un autre revu à Paris lors de mon affectation rue royale en 1980, je ne l'ai pas reconnu, lui oui avec le récit de sa part de quelques anecdotes me concernant qui m'ont laissé "etourdi"
Assez "causer" comme me disait un prof de français.....voici une photo de ce jour mémorable. Photo d'une table, il y en avait deux car avec quelques épouses ou conjointes Bobosse avait réussit la gajeur de réunir plus de 40 personnes
Bravo à toi Bobosse pour cette organisation, ta bande d'étourdis est vraiment top







 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par alain EGUERRE le Mar 9 Juin 2015 - 14:48

Belle rencontre Joel

Il fait fort le Bobosse avec ses copains étourdis



Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de la renardière

JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 62
NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par JUMPER le Mar 9 Juin 2015 - 15:51

Un agréable et convivial moment, Joel, comme d'habitude avec les anciens de l'Etourdi, cela fait plaisir à voir ... ..
Avec son bonnet rouge, Bobosse commence à ressembler au Cdt Cousteau ... ...
Les anciens voulaient être tranquilles, à priori, on ne voit pas beaucoup de femmes sur la photo, sauf si elles étaient regroupées à l'autre extrémité de la table ... ...

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par Joël Chandelier le Mar 9 Juin 2015 - 16:08

Tu as le don d’ubiquité Daniel c'est tout à fait cela.....il est vrai que tu étais peut être des leurs l'année dernière (ou il y a 2 ans) à Cherbourg.





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 62
NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par JUMPER le Mar 9 Juin 2015 - 16:56

Oui, Joël, l'équipage de l'Etourdi, grâce à Bossose et, justement, à Jack Revert, natif du coin et émigré en Vendée, qui a bien voulu faire l'intermédiaire pour nous contacter un par un, avait, également, convié les membres du forum ACB de la région lors de leur réunion à Cherbourg en mai 2013. Sympathique initiavive ... ....

BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 71
Détecteur équipage NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par BOBOSSE le Mar 9 Juin 2015 - 18:06

En réponse aux dernières annotations, je précise quelques points.

Spoiler:
Je suis chauve et je me demande bien si ma mère… personne de chauve dans la famille.

Chauve, la mâture est dégagée.
Lorsqu’il fait froid, le local à nœuds Rhône gèle, contrairement au local accu, de l’autre bord.
Il faut le protéger.
Quand il fait chaud, la peinture cloque et il faut miniumer, au minimum.
Quand il pleut, les sabords ne possèdent pas de vitre rotative.
Donc, un bonnet est nécessaire.
Les bons vieux, bleus, sont tous passés par-dessus bord, suite à travaux, peinture, jardinage, mécanique.
Il fallut en racheter un.
Sans arrière-pensée politique, enfin, si, tout de même et par respect pour l’économie bretonne, j’en ai acheté un rouge.
Na !
Sur la photo, on voit un vieil appelé de mon âge qui porte son bachi.
Le mien (sic) n’était pas le mien, ce dernier ayant disparu entre les mains d’une ancienne épouse acariâtre.
Le bachi remplaçant est trop petit et ne fut porté que lors du début du repas.

On ne voit pas beaucoup de femme ?
Exact.
Pourtant, prenons un exemple : Joël. Il est venu seul, comme firent deux d’entre nous.
Certains sont veufs, divorcés…
Nous avions deux phares ; Joël et le curé de Concarneau, qui, du haut de ses 78 printemps est encore actif.
Il n’avait donc pas d’épouse.
Nous étions ce jour 42.
34 la veille.
Il y avait 16 épouses ou compagnes.
Elles ne se sont pas groupées entre elle, mais il se trouve que, sur la photo, autour de Joël, les fusibles mentionnés n’ont plus d’épouse, le courant ne devait plus passer entre eux.
On en voit une, qui semble me manger la main.
Les autres devaient y être parties se repoudrer, l’une d’entre elles gardant le sac à main des autres.

J’ai navigué sur 5 bailles du patrouilleur au croiseur.
Sur ces 5 rafiots, je garde le souvenir inoubliable de 2 : L’Etourdi et le Beautemps Beaupré (1936).
Les autres…

Si l’on compare avec les 2 autres pc brestois, l’Attentif et le Hardi, sauf erreur ou omission, il ne doit pas y avoir plus de 5 messages les concernant.
A Toulon, Domi83 nous parle (très bien) de l’Alerte.
On pourrait (on l’a fait) parler du Fougueux, mais le mieux est de ne pas le faire.
A ce propos, je suggère à ceux qui ont l’opportunité de "monter" à Rotterdam d’aller le voir.
Il est toujours à quai.
Les nouvelles fraiches ne peuvent être que les bienvenues.
Ce sont les navires qui font l’équipage, mais c’est l’équipage qui fait le navire.
D’autant que je comprenne les propos de mes amis es anciens et des quelques jeunots qui ont suivi, ce navire fut spécial.

Vous en connaissez beaucoup des navires qui sont obligés de quitter le quai, fin de l’escale et qui envoient le dinghy près de la jetée, pour attendre le chien qui est resté coincé avec une chienne ?
Véridique, - ceux qui connaissent les chiens comprendront - ce chien ne savait pas que l’appareillage était avancé de 3 heures, car il n’a jamais raté un appareillage.
Le dinghy attend et le chien court, saute dans le dinghy, le rate, tombe à l’eau, nage et est alpagué.
Revenir à quai pouvait être mal vu, aux yeux des lois internationales, récupérer la mascotte, non.

Et, en Afrique, le Cdt qui ne sort jamais.
Mais ce jour, invité par l’ambassade, il doit rentrer le lendemain.
Manque de pot, vers deux heures du matin, il en a ras la casquette et se fait reconduire.
Pas de factionnaire.
Pas d’officier de garde.
Personne !

Dans la cahute du factionnaire, guêtres, ceinturon et pistolet.
Le vieux capelle le harnais et fait la garde.
Jusqu’au retour des gars.
Tous ceux qui avaient le droit de sortir, bien.
Ceux qui étaient du tiers, consigne plus tard.
Les factionnaires, on s’en occupe.
L’officier de garde (SM1, 9 ans de service) n’a jamais pu rempiler.
Les factionnaires absents ont eu des problèmes PIM.
Suivre la procédure ?
Désertion ou absence illégale à l’étranger ?
Avec ce que cela implique.
Imaginez le navire "volé" parti en mer.
On fait quoi ?
On appelle SOS Petit Navire ?
Pas de quoi être fier, mais cela s’est passé.

Ce navire était un ramassis de cas spéciaux.
Comme celui qui, à 23.55, devant prendre le quart, refuse, ayant décidé de devenir réfractaire et anti militariste.
Les 6 mois à Pontaniou n’y ont rien fait.
A 60 ans, tout de même, il pense qu’il devait probablement voir eu tort.

Je ne peux qu’inciter tous à aller rendre visite à votre voisin, ou à l’ancien qui habite à 8 heures de route de chez vous.
Cet autre est riche.
Riche de souvenir, d’émotion, de grandeur, de déconnographie, de connaissance de l’autre, qu’il soit boy africain, ambassadeur suédois, quartier maitre mexicain ou lieutenant en devenir d’amiral.

Mettre sur pied chaque réunion me coûte plus de 180 heures de tâche, souvent pour remonter les bretelles de ceux (toujours les mêmes) qui ne réagissent pas, sauf l’avant-veille de la réunion pour demander le lieu et l’heure.
Après chaque réunion, je me dis qu’il est temps de poser les outils et de m’occuper de mon jardin.
Vu que mon épouse le fait mieux que moi, je reprends la barre et repars pour une nouvelle croisière.
A ce sujet, l’an prochain, ce sera dans le port d’Avignon, premier ou deuxième ouéquende de juin, sous le pont.
Les régionaux de l’étape sont les bienvenus.



Les voyages forment la jeunesse, déforment les valises, mais ne soulagent pas la vieillesse.

alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par alain EGUERRE le Mar 9 Juin 2015 - 18:23

Finalement, heureusement que Amy aime jardiner

Ce qui te permets de bobosser dur pour la prochaine réunion d'attentifs à Avignon



Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de la renardière

J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 72
Commis équipage NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par J.Revert le Ven 26 Juin 2015 - 10:43

Comme le dit ci bien l'ami Bobosse en parlant de notre bon vieux Etourdi je cite ; "ce navire était un ramassis de cas spéciaux".
C'est vrai, mais ce bâtiment était en lui même, un cas spécial.
Ce qui me permet lors des rencontres avec d'autres membres ACB de pouvoir déclencher l'hilarité générale.
Pour rappel et pour vous faire rire ou sourire, un copier coller de différents moments vécus sur ce navire :

Spoiler:
A Brest un dimanche après midi, nous sommes amarrés à un ponton à notre poste habituel.
Tout est calme, pas beaucoup de monde à bord, juste ceux qui sont de service.
Les uns jouent aux cartes, d'autres regardent la télé quand tout a coup l'un d'entre nous revient d'un poste et nous dit :
- " Les gars, c'est bizarre, ma porte de caisson s'est ouverte toute seule et j'ai l'impression que l'on prend de la gite".
On réagit tous, il a raison ça penche...!
Un mécano descend au local moteur et revient tout affolé
- "Il y a de l'eau en bas ; on est en train de couler...!).
Alerte général, intervention des équipes de sécurité, mise en place des pompes.
Un dimanche mouvementé...! l'explication ; le vendredi la DP avait amarré à couple, ce que je crois être, une porte de bassin à flot et par le fait de la houle, des éléments saillants avaient percé notre coque en dessous de la ligne de flottaison.
Petit passage au sec pour mettre une rustine...! plus de peur que de mal.
Deuxième fois ; (là, cela aurai pu être plus grave).

Encore une mésaventure en poste de combat sur notre pauvre EC l'Etourdi :
Essai de grenadage au large de Cherbourg : Bilan notre beau navire presque coulé...!
La grenade envoyée par la rampe arrière a explosé trop prés et pas assez profond.
Ça a fait tout drôle à bord, l’arrière a été soulevé, le panneau arrière déformé et il y avait une voie d'eau au local barre.
Retour en urgence à Cherbourg et entrée immédiate en cale sèche pour travaux.
Tout l’arrière a été refait.
Les ouvriers des CMN qui sont intervenus pour les travaux nous ont dit que l'on avait frisé la catastrophe et que c'était un miracle que le tableau arrière ai tenu lors de notre retour car tout avait été déformé.
Se couler soit même, c'est un comble...! :
Et on continue :
Heureusement que nos fiers navires ont dû être modernisés car j'ai le souvenir d'exercices poste de combat sur l'escorteur côtier l’Étourdi (le bien nommé...!) qui se transformaient, pour nous en grosse partie de rigolade mais pas pour nos gradés qui en auraient bien mangé leur casquette.
Il y avait un gros décalage entre la vitesse de passage à basse altitude des avions qui étaient censés nous attaquer.
(Je crois que c'était des "Étendards") et la manœuvre de nos canons Beaufort de 40 mm ou il fallait tourner les manivelles a toute vitesse pour les orienter.
Le temps que cette opération se fasse, l'avion n'était déjà plus qu'un point à l'horizon.
Et encore :
J'ai usé le carrelage du dépôt de Brest avec mon balai et la serpillière qui va avec pendant une vingtaine de jours.
Les circonstances qui m'ont amené dans ce lieu ne sont pas banales et elles m'ont valu plusieurs changement de tenue suivant l'activité...!
Voici les faits :
Ce devait être en 64, j'étais commis à bord de l'escorteur côtier l'Etourdi.
Donc, appareillage de Brest pour campagne d’assistance de pêche à Saint-Jean-de-Luz.
J'ai embarqué avec une bonne angine.
Escale à Lorient pour le courrier, amarrage sur coffre et non à quai.
Je pars en zodiac avec le vaguemestre donc en tenue de mer bonnet en laine, blouson fourré, bottes pour, normalement, juste une consultation.
Bilan : le médecin décide une hospitalisation malgré mon refus.
C'était un vendredi, le vaguemestre repart sans moi et l'Etourdi aussi...!.
Le samedi, le dimanche passe et la fièvre aussi.
Le lundi, visite, je n'étais plus malade et l'autre docteur de service me demande ce que je fais là...!
J'ai ordre de regagner mon unité.
Dans l'impossibilité de m'exécuter, on m'a fourni une tenue de sortie (j'ai été obligé de laisser ma tenue de mer) et un billet de train pour regagner le dépôt des équipages de Brest.
Au dépôt après deux jours, ordre m'est donné d'intégrer la compagnie "balai, seau, serpillière" avec à nouveau, fourniture d'une tenue de travail.
Cela a duré une vingtaine de jours...!
Enfin l'Etourdi est revenu à Brest et j'ai pu regagner le bord.
Pendant mon absence, le cuisinier avait fait de bons repas, de très très bons repas mais il n'avait rien marqué et j'ai été obligé de refaire tout l'inventaire et de recomposer les menus en fonction de ce qui me manquait en cambuse, ça a été un sacré boulot...!
Voila ma campagne d'assistance de pêche à Saint-Jean-de-Luz.

Encore une :
Autre anecdote qui me revient en mémoire concernant encore ce commandant de l’Étourdi dont nous gardons un excellent souvenir.
Pour un quatre galons ce ne devait pas être courant.
Son moyen de transport c'était un "Vélosolex" et quand il arrivait à bord il le laissait sur le quai à proximité de la coupée.
Notre bon Étourdi était de service et nous recevons un ordre d'appareillage pour participer à une recherche concernant un plaisancier.
Notre pacha ayant sans doute peur qu'on lui vole son "Solex" (même à l'intérieur de l'arsenal de Cherbourg...!) a demandé qu'on embarque son engin.
Je ne sais plus qui s'est chargé de l'embarquement et de l'arrimage.
Toujours est il que les recherches ont duré plus que prévu, que nous avons passé deux jours en mer, que comme d'habitude on s'est fait "secouer" et au petit matin du premier jour l'un d'entre nous en allant a l’arrière constate que le "solex" n'est plus là, il est passé par dessus bord, mais miracle, l'arrimage ne devait pas être trop mal fait et solide car il est en remorque au delà du remous des hélices...!
Cela a du arriver pendant la nuit.
Discrètement le "Solex" du pacha a été pris en charge par les mécanos qui l'on démonté, nettoyé, fait tout ce qui il y avait à faire et après essai remis à sa place, cette fois ci bien attaché et bâché...!
Au retour à Cherbourg après débarquement de l'engin, quand le pacha en a repris possession pour rentrer chez lui, il a du se demander pourquoi il y avait tant de monde pour assister à son départ...!
A ma connaissance il n'a jamais su que son "Solex" avait failli périr noyé...!
Chapeau aux mécanos.
La suite une autre fois.
Il y en a d'autres et pourtant je ne suis resté qu'une année sur l'Etourdi...!

BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 71
Détecteur équipage NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par BOBOSSE le Ven 26 Juin 2015 - 11:40

Dans la suite de Jack Revert...
J'ai narré cet incident tant de fois que, peut être se trouve-t-il sur ce forum, déjà.

Printemps 65. Nous sommes en ZMAS.
Equipage detecteur? Un maître radariste, 23 ans de marine, mais bardé de décorations 39/45, opérationnel uniquement avant 10.00 du matin, un QM2 qui ne sait pas où se trouve le manivelle pour faire démarrer la bêêêête, (moi) et deux matelots appelés qui en savent plus que moi mais ne le disent pas.

Descente de Mauritanie vers Dakar.
Un Cdt, CC, excellent tout, sauf marin. Un O2, EV1, ex chouf maistrancier, un homme unique et merveilleux, deux EV, appelés, un fils de bijoutier Place Vendôme, perdu et rêveur et un Lt de marmar, marin dans l'âme. De plus, un Mtre bosco, ancien Cdt de vedette, un SM2 pilote, tous sauf le Cdt et le fifis à papa sachant naviguer.

Arrivée vers Dakar: Radar en situation normale, c.à.d. en panne. Brouillard de chaleur, impossible de voir l'étrave (10 mètres). Conduite au sonar. On sait être sur la ligne des 150, 100n 50 mètres, mais où exactement?
Tous les navigateurs sont à la passerelle. Le Cdt leur demande d'estimer où nous sommes. Chacun calcule, estime, pense, suppute...
Un point d'estime pour chacun. Le Cdt entoure les points et décide que nous sommes au milieu de ces estimations. Le second et l'ancien marmar, ruent dans les brancards et préviennent que ceci est stupide et qu'on va se retrouver au sec. Un veilleur entend, au loin, tcheuf, tcheuf, tcheuf, le bruit caractéristique d'un navire à lège, avançant lentement. On écoute, écoute et se dirige vers le bruit, en avant lente. On devine le bruit de l'hélice s'enfonçant dans l'eau, la pale brassant les flots, juste devant. On suit. Le brouillard se lève et on devine le cul de l'autre. Un pétrolier Shell GB.

Le Cdt du pétrolier nous aperçoit, envoie un matelot (indien) saluer des couleurs, à l'arrière. Nous doublons le pétrolier, le Cdt à la passerelle, manche à balai dans le dos, raide, fier, digne.

Nous accostons. Le second appelle la DCAN. Un ouvrier vient, trouve la panne, change le rack déficient en met un autre. Ca marche!

Trois semaines plus tard, au Gabon, le maître entre dans le pc. Il n'y est venu que deux fois en trois mois.
Le gris de la peinture du rack changé est différent. Il demande ce qui se passe. J'explique. Il hurle en disant que la moindre des choses eut été que je l'en avertisse. Je n'ai pas osé lui dire que l'incident s'est déroulé à 13.00 et le changement à 16.00 et qu'à ces heures, il n'était jamais "avec nous".

Il est reparti.
Je ne le voyais que lorsqu'il descendait par l'accès AR dans la cafétéria pour aller à son poste OM.



Les voyages forment la jeunesse, déforment les valises, mais ne soulagent pas la vieillesse.

alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par alain EGUERRE le Ven 26 Juin 2015 - 11:58

Super amis Jack et Bobosse

Un plaisir de lire vos anecdotes à bord de l'étourdi

Je vais essayer de faire un effort de mémoire pour retranscrire comme vous des souvenirs



Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de la renardière

J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 72
Commis équipage NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par J.Revert le Ven 26 Juin 2015 - 14:02

On continue avec les anecdotes de l'Etourdi :

J'ai également vu sur l'EC L'Etourdi un radeau (ceux avec le fond en filets) jeté la mer et couler tout doucement
Une autre fois, nous avions repeint l’intérieur du caisson sur le pont qui contenait les brassières de sauvetage et pour ce faire, nous les avions stockées sur le quai sous une bâche.Manque de chance : appareillage d'urgence et oubli des brassiéres sur le quai certains diront sur une unité avec un nom pareil : ce n'est pas surprenant..! Heureusement , il y en a pas eu l'utilité. L'oubli a duré quelques jours . Discrètement, les brassières ont été remise a la place qu'elles n'auraient jamais du quitter.
L'histoire ne s’arrête pas là ; quelque temps après , visite sanitaire de l'Etourdi : bilan :" vous avez des rats a bord, on a trouvé des brassières de sauvetage dont le tissu et le liège ont été rongés"
Et pas moyen de dire que ce n'était pas a bord, mais sur le quai Résultat : évacuation du bord pendant 2 ou 3 jours pour une désinfection générale bilan : beaucoup de cafards mais pas de rats..!

Une autre:
Vécu sur L'Etourdi lors de la traversée de Brest à Cherbourg , en hiver , au passage du raz blanchard :
Le maître d’hôtel du commandant vient chercher un plat avec des cotes de porc et des petits pois. Comme on était un peu "secoués" je monte devant lui l'escalier qui accède sur le pont pour lui ouvrir le panneau . Juste au moment ou j'ouvre un paquet de mer s’écrase juste devant nous car nous n'allions pas assez vite et on embarquait de l'eau par l’arrière.
On a pu se cramponner à la rampe. Bilan : une douche glacée , le maître d’hôtel avait toujours son plat à la main ( sans les cotes de porcs et encore moins les petits pois..!) la cafétaria inondée , mais quand même" repêchage" des cotes de porc, passage a la poêle ( il y avait beaucoup de jus..!) . nouvelle garniture et retour sur la table du commandant. Je ne me souviens plus si le maître d’hôtel, cette fois, est passé par la machine..!

A suivre..!

chonchon
QM 2
QM 2

Age : 71
NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par chonchon le Mer 8 Juin 2016 - 13:27

Embarqué sur l'étourdi le 1 avril 64 à Mers el Kébir, je me souviens que pendant 3 mois ( je crois) nous allions 2 fois par semaine à tour de rôle vider des chargeurs dans un endroit isolé de la base. Le capitaine d'arme du bord avait reçu comme mission de liquider les caisses de cartouches qui ne devaient pas revenir en France.
Nous avons donc joué au Cowboy, ce qui nous a permis d'acquérir une certaine adresse.
Je pense que Serge Rouger doit s'en souvenir, c'est fin juin ( je crois) que nous sommes allés à Alger pour un ultime évacuation, nous avons monté la garde en couple ( 1 sur la passerelle, l'autre à la coupé) avec des armes chargées, avec l'ordre d'être particulièrement vigilant.
Cette tension à fini par nous faire quitter Alger pour nous rendre dans un petit port à l'est du Pays pour le reste de la semaine.
Ensuite nous avons pris la mer pour Brest. Quelque heures avant Gibraltar, nous avons mis en panne pour procéder à une séance de tir sur des "marsouins", suivi par une baignade généralisée ( voir photo jointe).
Ensuite nous avons fais escale à Séville, très très bon souvenir, puis à la Corogne. J'ai oublié de préciser que étions accompagné d'un LCM, qui remontait également à Brest avec une traction avant (15CV... je pense ) dans sa cale, acheté par un membre de l''équipage.
Après un séjour agréable de quelques jours à la Corogne nous avons fais route sur Brest. Mais une tempête effroyable nous à contraint à faire demi tour.
Si je me souviens bien il ne restait que 3 marins en mesure de faire fonctionner l'étourdi, le commandant; un matelot (marin pécheur d'origine) et un second maitre.
Je crois me souvenir que le pan des vagues étaient d'une longueur supérieure à elle du navire, ce qui impliquait que nous passion notre temps à piquer le l'avant ou de l'arrière. Il va sans dire que la voiture dans la cale du LCM, fut bonne à mettre à la casse, en arrivant à Brest. ( impossible d'afficher la photo) une explication serait la bienvenue
Christian Perrin qui est en mesure de confirmer ou d'infirmer ces anecdotes

BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 71
Détecteur équipage NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par BOBOSSE le Mer 8 Juin 2016 - 13:43

Quelqu'un connait-il le nom de la ville marraine de l’Étourdi. Je crois que c'est sur la côte basque et je me paume entre Biarritz, Hendaye, Bayonne...
J'ai appelé les mairies de ces 3 villes, personne ne sait rien de ce navire.
Merci.



Les voyages forment la jeunesse, déforment les valises, mais ne soulagent pas la vieillesse.

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par Joël Chandelier le Mer 8 Juin 2016 - 15:21

bobosse

En matière de Ville marraine (dont c'est le 30ème anniversaire et à ce sujet je serai demain et vendredi à Paris pour le congrès annuel) seules les unités étant "passées" par l'Association des Villes Marraines peuvent prétendre à l'appellation "ville marraine"
Avant 1986 beaucoup de bâtiments de notre Marine avaient une Marraine mais cela durait le temps de vie du bâtiment. L'Etourdi coulè en 1978 a pu de ce fait avoir une marraine mais elle n'est plus répertoriée, et pour cause, puisqu'il y a eu une réforme sur les Villes Marraines en 1986.
Pour ta gouverne Bayonne parraine depuis peu la FREMM Acquitaine. Les villes de Biaritz et Hendaye ne sont pas répertoriés dans la liste des Villes Marraines du Ministère de la Défense (défense.gouv.fr). Cette liste d'ailleurs n'est pas à jour puisque la FREMM Acquitaine n'apparait pas





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 71
Détecteur équipage NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par BOBOSSE le Mer 8 Juin 2016 - 18:52

Merci Joël, toujours informé des secrets les mieux gardés...
Je suis à la bourre et te ferai parvenir la suite de tu sais quoi.



Les voyages forment la jeunesse, déforment les valises, mais ne soulagent pas la vieillesse.

centime44
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 60
Mécanicien NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par centime44 le Mer 8 Juin 2016 - 19:40

bien ton nouvel avatar Jojo...
et merci pour ces infos..!!


chonchon
QM 2
QM 2

Age : 71
NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par chonchon le Jeu 9 Juin 2016 - 16:23

Bonjour
Je devrais être en mesure de publier la photo de la baignade en pleine méditerranéen dont je parle dans mon dernier message
Chonchon



Momo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 56
NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par Momo le Jeu 9 Juin 2016 - 19:49

Belle photo chonchon.


chonchon
QM 2
QM 2

Age : 71
NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par chonchon le Jeu 9 Juin 2016 - 22:24

Oui... mais elle n'est pas de moi, je n'ai commencé la photo qu'a partir de juillet 65 lors de notre escale à New-York où j'ai acheté mon appareil photo.
Salutations cordiales.

Chonchon

gabelou44
QM 2
QM 2

Age : 65
NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par gabelou44 le Dim 25 Déc 2016 - 12:26

HORS SUJET !! SUPPRIMÉ... les messages de bon noël et bonne année.. c'est ici... http://www.anciens-cols-bleus.net/t24205p75-discussions-les-voeux-de-noel-et-de-fin-d-annee-sujet-unique#1034306

centime44


marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 62
NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par marsouin le Dim 25 Déc 2016 - 19:16

Pas facile à porter comme nom...
D'où vient l'appellation d'origine
Joël, je croyais que l'Hexagone avait six côtés...

J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 72
Commis équipage NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par J.Revert le Lun 26 Déc 2016 - 10:33

Pour répondre a Marsouin.
J'en ai subit les sarcasmes en portant ce ruban sur mon bachi..! , en tant que commis, j'avais intérêt a ne rien oublier.
Il y avait une série de 14 escorteurs côtiers qui portaient des noms d'adjectifs.
11 étaient valorisants ( Fougueux, Hardi, Adroit etc etc) et 3 pas du tout : (Frondeur,Effronté,Étourdi) le pire étant l’Étourdi.
Un Pacha en quittant le commandement avait fait ce commentaire:
" Unité apte aux missions de représentation grâce a son élégante silhouette, mais choix malheureux pour le nom) .

marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 62
NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par marsouin le Lun 26 Déc 2016 - 10:53

Merci J.Revert pour cet éclairage
Effectivement le nom de baptême n'était pas très heureux
Décision de la Rue Royale, de la part d'un provocateur ou d'un distrait

Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 69
Armurier NON Missilier ASM

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par Jean-Léon le Lun 26 Déc 2016 - 11:13

L'Etourdi, quatrième du nom



Avant le patrouilleur, trois navires de la Royale portèrent le nom d'Etourdi.
Un aviso lancé en 1800.
Un brig lancé en 1809.
Un dragueur lancé en 1916.

Il est de tradition de perpétuer ainsi le nom des bateaux gris...





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.

J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 72
Commis équipage NON

Re: L'ÉTOURDI (E.C.)

Message par J.Revert le Lun 26 Déc 2016 - 11:39

En souhaitant que mon "Étourdi" soit le dernier du nom..!
Mon grand père a navigué sur la "Dévastation" ce ne devait pas être mieux a porter sur le bachi . Ces noms motivent peut être pour porter une casquette plus rapidement ?

    La date/heure actuelle est Mer 18 Jan 2017 - 8:57