Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 715364 messages dans 14034 sujets

Nous avons 14392 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est pawelko

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» LCT L9098
par GYURISS Aujourd'hui à 14:24

» RUBIS (SNA)
par centime44 Aujourd'hui à 14:22

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 14:17

» [ Associations anciens Marins ] 67ème congrès national de l’AGASM à Martigues (13)
par Charly Aujourd'hui à 14:10

» [ Histoire et histoires ] HISTOIRE DE MES NAVIRES
par garrigues gilbert Aujourd'hui à 13:57

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par CREUSOT Etienne Aujourd'hui à 13:33

» LA CHARENTE (PRE)
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 11:43

» Bâtiment d'Expérimentations et de Recherches Sous-Marines (BERSM) TRITON
par TOUBHANS René Aujourd'hui à 11:14

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Aujourd'hui à 10:09

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 10:01

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Bureaumachine busset Hier à 20:41

» [ Recherches de camarades ] PA Clemenceau Brigade Sécurité
par cricri Hier à 20:04

» [ Blog visiteurs ] Pouvoir mettre un visage sur un nom...
par medoc2 Hier à 14:04

» [ École des Mousses ] École des Mousses du Dourdy 58/59
par jp49 Hier à 8:57

» JULES VERNE (BA)
par titagramme Lun 24 Sep 2018 - 21:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades embarqués sur l'Ile d'Oléron en 66
par cricri Lun 24 Sep 2018 - 20:45

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Lun 24 Sep 2018 - 18:45

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par loulou06000 Lun 24 Sep 2018 - 17:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par jean marc lenglart Lun 24 Sep 2018 - 17:27

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Michel Roux Lun 24 Sep 2018 - 17:22

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par LA TOULINE Lun 24 Sep 2018 - 15:28

» LE NORMAND (ER)
par Lebas Lun 24 Sep 2018 - 13:48

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par KAROLL Lun 24 Sep 2018 - 12:38

» LE BASQUE (ER)
par chapydan Dim 23 Sep 2018 - 17:29

» L'ADROIT (E.C.)
par jean pierre allaix Dim 23 Sep 2018 - 9:22

» TONNERRE (BPC)
par pinçon michel Dim 23 Sep 2018 - 8:39

» ÉCOLE DES FUSILIERS
par Jean-Marie41 Sam 22 Sep 2018 - 19:38

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Joël Chandelier Sam 22 Sep 2018 - 13:51

» JAUREGUIBERRY (EE)
par LEGRAND Gilles Sam 22 Sep 2018 - 13:35

» LE VENDÉEN (ER)
par Gérard Bodo Sam 22 Sep 2018 - 9:49

» [ Histoire et histoires ] LODUSKY MCCOWEN
par VENDEEN69 Sam 22 Sep 2018 - 8:52

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par COLLEMANT Dominique Ven 21 Sep 2018 - 22:28

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par Jean-Marie41 Ven 21 Sep 2018 - 19:08

» CDT BOURDAIS (AE)
par Jean-Léon Ven 21 Sep 2018 - 11:58

» [Logos-Tapes-Insignes] RUBANS LEGENDÉS DE LA MARINE
par GALAUD CLAUDE Ven 21 Sep 2018 - 11:28

» CASSARD (EE)
par COLLEMANT Dominique Jeu 20 Sep 2018 - 22:07

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par doubleloire Jeu 20 Sep 2018 - 20:56

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par VENDEEN69 Jeu 20 Sep 2018 - 20:29

» La spécialité de Radio
par larcher Jeu 20 Sep 2018 - 19:58

» FORBIN (EE)
par JJMM Jeu 20 Sep 2018 - 17:59

» SÉMAPHORE - LA CHIAPPA (CORSE DU SUD)
par Xavier MONEL Jeu 20 Sep 2018 - 17:26

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mer 19 Sep 2018 - 22:31

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Mer 19 Sep 2018 - 19:04

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par marsouin Mer 19 Sep 2018 - 19:03

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Mer 19 Sep 2018 - 18:03

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par séité Mer 19 Sep 2018 - 17:27

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 19 Sep 2018 - 8:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par BACHELIER Mar 18 Sep 2018 - 22:47

» [ Divers - Les classiques ] Accident du Sous-marin FLORE
par CLOCLO 66 Mar 18 Sep 2018 - 21:39

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Mar 18 Sep 2018 - 13:47

» FORCES MARITIMES DU RHIN
par FLN-IA5 Mar 18 Sep 2018 - 6:29

» DIRECTION DU PORT TOULON
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 22:03

» [ Blog visiteurs ] recherche d'un ancien marin
par Invité Lun 17 Sep 2018 - 14:52

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Pétunia Lun 17 Sep 2018 - 13:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Xavier MONEL Lun 17 Sep 2018 - 10:47

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018 - 8:56

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par 3eme ligne Dim 16 Sep 2018 - 20:12

» LE BORDELAIS (ER)
par Bureaumachine busset Dim 16 Sep 2018 - 20:04

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 16 Sep 2018 - 17:55

» [ Histoire et histoires ] UN PARI STUPIDE
par garrigues gilbert Dim 16 Sep 2018 - 10:55

» [ Recherches de camarades ] Avis de recherche mousses promo 78]
par etchemaite Dim 16 Sep 2018 - 10:49

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 14 Sep 2018 - 23:18

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par marsouin Ven 14 Sep 2018 - 21:15

» ALINDIEN
par Jean-Marie41 Ven 14 Sep 2018 - 19:51

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Ven 14 Sep 2018 - 18:11

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Ven 14 Sep 2018 - 14:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de l'Ajonc
par centime44 Ven 14 Sep 2018 - 13:32

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par salonais Ven 14 Sep 2018 - 8:55

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par VENDEEN69 Ven 14 Sep 2018 - 8:50

» CASSARD (FRÉGATE)
par dan83143 Jeu 13 Sep 2018 - 22:44

» [ Recherches de camarades ] BDC/PH TRIEUX campagne Tahiti 1981/1982
par PPIERRE Jeu 13 Sep 2018 - 21:03

» PAPA BOSCO par Joëlle sa fille
par Roger Tanguy Jeu 13 Sep 2018 - 20:22

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Jeu 13 Sep 2018 - 18:52

» FLOTTILLE 22 F
par ranchet Jeu 13 Sep 2018 - 18:32

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:26

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:15

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par titagramme Mer 12 Sep 2018 - 17:30

» L'AGENAIS (ER)
par POMIE Mer 12 Sep 2018 - 16:03

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos du daphné 1929 1930
par Invité Mer 12 Sep 2018 - 15:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mer 12 Sep 2018 - 13:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par Sealex83 Mer 12 Sep 2018 - 12:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Argens 67/68
par joel.ollivier Mer 12 Sep 2018 - 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du SNLE Foudroyant rouge 2P11 à2P19
par cucujean88 Mar 11 Sep 2018 - 21:51

» MEUSE (PR)
par COLLEMANT Dominique Mar 11 Sep 2018 - 21:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BH La Boussole 64/65
par Momo Mar 11 Sep 2018 - 18:46

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Mar 11 Sep 2018 - 16:54

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père
par centime44 Mar 11 Sep 2018 - 13:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Dives de 65/66
par joel.ollivier Mar 11 Sep 2018 - 10:27

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par LEBRIS Mar 11 Sep 2018 - 10:07

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE CDT BORY campagne Djibouti 86/87
par PPIERRE Mar 11 Sep 2018 - 9:56

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Brest mai 68
par Sylvain Mar 11 Sep 2018 - 0:31

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par Jean-Léon Lun 10 Sep 2018 - 12:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Lun 10 Sep 2018 - 9:21

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 9 Sep 2018 - 19:52

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 9 Sep 2018 - 18:50

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Franjacq Dim 9 Sep 2018 - 14:32

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Joël Chandelier Dim 9 Sep 2018 - 11:49

» [ Blog visiteurs ] Je recherche mon oncle RAYMOND NENERT
par Momo Dim 9 Sep 2018 - 10:13

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jean-Léon Sam 8 Sep 2018 - 0:34

DERNIERS SUJETS


CHELIFF (LST)

Partagez
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 72

Re: CHELIFF (LST)

Message par jean claude monzie le Lun 30 Avr 2012 - 9:34

bonjour,concernant le BLAVET juillet 66 mission bougainville à clipperton

octobre 66 refonte à cherbourg plus modif en PH

novembre 66 dep pour le CEP

donc la photo date de la premiere mission


Dernière édition par jean claude monzie le Lun 30 Avr 2012 - 10:26, édité 1 fois
avatar
douzef
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 45
Électricien

Re: CHELIFF (LST)

Message par douzef le Lun 30 Avr 2012 - 9:36

Bonjour,
Merci à vous pour vos temoignages.
Amitiés
Douzef





avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Détecteur NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par jean-claude BAUD le Dim 11 Nov 2012 - 20:32

Je suis retourné en soute pour mettre ce reportage du "Képi Blanc" n°199 d'octobre 1963 .








"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par PILON le Dim 11 Nov 2012 - 22:18


Merci, Jean-Claude, pour ce départ du drapeau du (5éme Régiment Etranger d’Infanterie), le régiment du Tonkin vers Papeete et les îles de Polynésie française avec le Chéliff, et je suis d’autant plus touché que ce drapeau était celui du régiment de mon oncle en Indochine, le légionnaire René Parent, sous les plis duquel il est mort à Saigon.
De plus, je viens d’entrer en contact avec un homme qui est né sur le Chéliff en juin 1962, lors de l’évacution vers la métropole des français d’Algérie. Cette personne porte, m’a-t-elle dit, le prénom de Chéliff ; je pense pouvoir vous en dire davantage à ce sujet dans quelques jours, étant resté en liaison avec elle
.
André Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Détecteur NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par jean-claude BAUD le Lun 25 Fév 2013 - 14:21

Cols Bleus n° 1087 du 24 mai 1969 .





"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par PILON le Lun 25 Fév 2013 - 20:57


Excellent article, Jean-Claude que celui du Cheliff, posté ci-dessus et que tu as pu retrouver dans tes archives ; je vais le mettre dans le mot du président des LST. Et puis aussi l’envoyer à Navsource, aux USA. Voila un bateau qui a participé à toutes les guerres ; dans le Pacifique, contre les japonais, où, arrivé tardivement il ne fut présent qu’à Okinawa et ensuite ce fut des travaux liés à l’occupation. Une fois français, il a fait l’Indochine, Suez et l’Algérie, à la suite de quoi, il partit vers le Pacifique et certains d’entre nous, à la météo, ont pu prendre passage à bord pour rejoindre leurs îles ou leurs atolls.

André Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 63
NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par marsouin le Lun 25 Fév 2013 - 22:08

Je n'avait pas remarqué que le codex de ce LST était reproduit 4 fois sur sa coque.
avatar
Hatoup
MATELOT
MATELOT

Age : 67
Gendarmerie maritime NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par Hatoup le Mar 26 Fév 2013 - 13:35

j'aime bien la phrase "une fortune de mer lui aura été défavorable" pour évoquer les conditions qui ont été celles de son utilisation finale au CEP et ses précédents faux départs pour la métropole

HATOUP




Modélisme - Voile.
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Ven 2 Aoû 2013 - 2:25

Bonjour aux anciens des BDC et LST du Pacifique,
J'étais à bord du CHELIFF alors qu'il filait ses derniers miles en Polynésie. En matière de photos et souvenirs, et là je pense en particulier à André Pilon, la panacée serait de retrouver le capitaine de corvette (à l'époque) Le Gall, commandant du bâtiment, qui avait fait un superbe film en super 8, qu'il nous avait projeté à Noël 67, montrant les marins, les baleiniers, les dockers à l'œuvre lors du débarquement, parfois acrobatique, du matériel à l'aide de baleinières, accouplées avec des madriers façon catamaran, devant les atolls démunis de passe (Réao, Puka Rua....). Le travail se faisait parfois la nuit à la lueur des projecteurs pour profiter des quelques centimètres de marée haute qui pouvaient faciliter le franchissement de la barrière de corail par les baleinières. Il fallait aussi souvent se lever la nuit pour saisir le matériel transporté sur le pont qui à la faveur d'une tempête s'était libéré et menaçait de nous fausser compagnie. C'était parfois un travail qui s'apparentait à celui de forçats mais en compensation on nous laissait la bride sur le cou et c'est le seul bâtiment où j'ai vu distribuer le tafia, même à un petit jeune comme moi, après le boulot. Parfois une palette tombait à l'eau. Alors surgissaient de nulle part des requins marteaux qui après avoir "renifler" la chose s'en retournaient dégoutés là d'où ils venaient. Cela ne nous empêchait pas occasionnellement d'organiser une baignade le long du bord en plein milieu du Pacifique. L'échelle de coupée était descendue au ras de l'eau et le QM1 fusco, armé d'un vieux MAS, veillait au grain en cas d'arrivée d'éventuels requins. Qu'aurait-il pu faire ? Mais nous sentions trop mauvais pour ces gourmets. Les baignades le long du bord intervenaient quand il n'y avait plus ou presque plus d'eau douce à bord (panne de bouilleurs). Plus de chasse d'eau, plus de douche, eau réservée à la cuisine. Confort ultra spartiate : wc collectif à la turque avec une barre pour se tenir en cas de roulis dans le local douche avec douche collective bien sûr, le tout largement ouvert sur le poste équipage. Malheur au nouvel embarqué, ayant encore un peu de pudeur, qui profitait de la nuit pour aller aux WC ... et embaumé le poste. Harro sur ce malappris. Moi j'arrivais de l'EM/CEP avec mes chemises Tergal et short retaillé. Je me suis vite mis au diapason de cet équipage de forbans. Cela vous forge des souvenirs pour la vie.


Dernière édition par Roger Tanguy le Jeu 17 Nov 2016 - 19:03, édité 1 fois
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par PILON le Ven 2 Aoû 2013 - 16:20

II est bien vrai que l’emploi de ces navires de transports et de débarquement que furent les LST puis probablement les BDC, leurs descendants et successeurs,  ont, la majeure partie du temps, été des bateaux hors normes pour ce qui est de leurs missions, de leurs travaux. La saga des LST, qui commence pendant la dernière guerre avec leur construction aux Etats-Unis est une épopée du vingtième siècle, et qui reste, et restera longtemps, je pense, à écrire. Espérons qu’un jour, un érudit fera son profit de ce que nous écrivons dans nos post. Mais ce ne sont, nos 11 LST Français, qu’une goutte d’eau parmi les 1052 qui furent construits, pour ne citer que les américains, car il y eut des LST canadiens, anglais, et aussi des japonais.
A l’époque où tu étais en Polynésie, Roger, c’était la grande vogue du super 8 et, c’est bien sûr, ici ou là, il y a des films stockés au fond d’une malle, intéressant à voir. Pour ce qui est du Cheliff je ne connais pas l’officier dont tu parles, qui a fait ce film super 8 ; peut-être qu’un lecteur va pouvoir te renseigner, ce serait chouette.
Ce que vous ne saviez pas, sur votre bateau, a priori, c’est que les requins à Reao, n’attaquait  pas l’homme, en 1967 et 1970, vous pouviez donc vous baigner là.
André Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Sam 3 Aoû 2013 - 18:57

Salut André,
Lorsque nous étions au large de Réao ou Puka Rua, les hommes du tiers non de service prenaient les premières baleinières pour se la couler douce quelques heures et se baigner dans le lagon. La baignade dont je parle c'était en pleine mer. Un jour, par exemple, en arrivant à Mururoa nous avons lavé ponts et superstructures comme il est de coutume en arrivant au port. Problème l'eau était pompée dans le lagon au-dessus duquel on venait de faire exploser une bombe. Les gens du SMSR ou SMCB (rayez la mention inadéquate) alertés par notre activité sont arrivés avec leurs appareils qui crépitaient comme des cigales en été. Résultat : il a fallu relaver le bateau mais cette fois avec l'eau du bord. Conséquence l'eau était hyper rationnée pour le retour. D'où baignade hygiénique (peut-être dans tous les sens du terme dans ce cas là) quelque part entre Mururoa et Tahiti avec pas une terre en vue. Cousteau dit dans ses bouquins qu'il y a des requins qui n'attaquent pas l'homme, j'ai bien peur que ceux qui fréquentaient ces eaux-là n'avaient pas lu les bouquins de Cousteau


Dernière édition par Roger Tanguy le Sam 19 Nov 2016 - 0:20, édité 1 fois
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Sam 3 Aoû 2013 - 19:03

corrections effectuées dans le message précédent


Dernière édition par Roger Tanguy le Sam 19 Nov 2016 - 0:22, édité 2 fois (Raison : correction des fautes)
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Dim 25 Aoû 2013 - 1:39

Le Chéliff, comme ses confrères Trieux, Argens, Dives, Blavet..,. était l'outil de transport de la plus grande entreprise de travaux publics du Pacifique Sud : le CEP.
Tout ce qui est sur le quai , buses, tuyaux, bateau, sacs de ciment, pelleteuse... doit être embarqué.

Le Chéliff à quai à Papeete en 1967 ou 68



avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par PILON le Lun 26 Aoû 2013 - 17:44

Souvenir du passage à Manille, à bord du Chéliff (LST 874)
Récit du quartier-maître canonnier James Lecomte.

A mon départ en Indochine en 1949, mon père m'avait donné un superbe appareil photo perfectionné, de qualité, dernier cri ces années d'après guerre en me recommandant de lui rapporter de jolies photos de mes voyages et séjours en Extrême-Orient.
Fin 1949 ou début 1950 nous nous sommes rendus une première fois aux Philippines, à Manille précisément, pour ramener du matériel américain à Saigon. En arrivant à destination, mon tiers était de sortie et nous sortons donc, cinq camarades et moi, pour visiter la ville.
Dans l'après-midi - comme il se doit - nous nous arrêtons dans un petit débit de boisson, une première tournée est vite descendue et ensuite une deuxième et voila que nous apercevons dans le bistrot, en retrait, un baby-foot. Alors, nous décidons de faire quelques parties en laissant sur la table nos six bonnets empilés les uns sur les autres et nous mettons mon appareil photo en dessous la pile pour le cacher, en vérifiant que personne ne nous observait ; il n’y avait pas de client, ni même le tenancier à ce moment-là. [page]
Au bout de quelques parties, nous retournons à notre table et machinalement je pose la mains sur la pile de bonnets comme je l'avais déjà fait plusieurs fois avant, et là, surprise ! l'appareil photo avait disparu sans que apparemment personne ne sois rentré dans le café sauf le serveur qui lui était resté en permanence près de nous, alors bien sur : questions, cris, altercations et bousculades envers le serveur et le patron arrivé sur les entrefaites. Au bout d'un moment de tapage, sans résultats d'ailleurs, une foule de curieux s'était agglutinés aux deux issues du bistro et nous menaçaient pour protéger leurs deux compatriotes. Nous commencions à ne pas être très rassurés quand une sirène de police se fit entendre et quatre policiers arrivent et font irruption dans le débit de boisson pistolets aux poings. Alors, palabres, questions, et nous tentons de leur expliquer le larcin, pas très facilement, un seul de nous avait quelques faibles notions d’anglais, et à Manille, c'est l'américain ou l'espagnol, et même les deux mélangés qui se parle. Au bout d'un moment, toujours sous la menace des curieux et des pistolets, celui qui semblait être le chef nous fit entendre qu'il avait compris et qu'il allait faire le nécessaire, enfin c'est ce que nous avons cru assimiler. Il nous embarque dans un taxi à nos frais, bien sûr, qui suit la voiture de police toutes sirènes hurlantes. Nous pensions à ce moment là aller vers un poste de police pour déposer une plainte et que des policiers qui étaient restés sur place allaient effectuer des recherches.[page]
Après un moment de route à travers la ville, nous arrivons devant un grand bâtiment, nous entrons dans un vaste atelier de photographe et nous pensons que l'on va nous faire des photos, genre d'identité, pour la police ; mais non, on nous prend en groupe tous les six et il nous est demandé de payer d'avance. Je ne me souviens pas si le prix était important.
Pour l'appareil, jamais eu de nouvelles bien sûr, mais en échange nous avons eu de bien belles photographies en souvenir de notre groupe de copains.


Recueilli par André Pilon
Président des anciens des LST




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Lun 26 Aoû 2013 - 19:44

amusant cette histoire du canonnier James Lecomte. Par contre l'arrivée du frelon asiatique, pas bon, pas.



avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Lun 26 Aoû 2013 - 22:18

petit aperçu du travail du Chéliff au début du CEP.
Le matériel, ici un tracteur Renault, est descendu à l'aide du mât de charge sur les baleinières. Attention en dessous ! Il arrivait que le filin ne tienne pas la charge. Nous avons dressé quelques PV de perte (tracteur, pelleteuse ou bulldozer Michigan) devant les îles. La première baleinière menait à terre les dockers et le tiers non de service pour quelques heures de repos. Ici, la baleinière, qui a "raté" sa sortie du lagon, c'est à dire qui n'a pas réussi à remonter la vague déferlante, est poussée vers l'extérieur du récif. En attenant , les passagers barbottent dans l'eau (et prennent des photos). A l'horizon le Chéliff attend son monde.




avatar
Invité
Invité

Re: CHELIFF (LST)

Message par Invité le Jeu 6 Fév 2014 - 17:08

Bonjour à tous les anciens du Cheliff,
Faisant partie de l'équipage du Trieux, j'ai été débarqué de celui-ci pour embarquer sur le Cheliff juste pour un remplacement.
Je ne me souviens plus si c'est pour Noël 64/65 ou 65/66, ce que je sais, c'est que nous avions appareillé pour les Marquises et que même j'ai été consigné à bord pendant toute l'escale à Hiva Oa pour avoir refusé de passer chez le coiffeur.
Par la suite j'ai pu découvrir le charme des Marquises avec le Trieux.
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Sam 8 Nov 2014 - 21:23

En 67-68 nous avions aussi une équipe de foot à bord du CHELIFF. Vu notre rythme de navigation et les lieux fréquentés (Puka Rua, Réao..) nous n'avions pas souvent l'occasion de chausser les crampons. Certains se reconnaitront peut être sur cette photo. Le "coach" c'est le maître fusco Léger. Le goal c'est moi (QM2) et celui qui tient ballon le QM1 fourrier. Nous sommes à Totegegie, archipel des Gambiers où nous venons de disputer un match contre la Légion (je crois que nous avions perdu).




avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Lun 10 Nov 2014 - 12:24

Le CHELIFF, dans les années 66/68, était une vieille baille en fin de vie.
Tout tenait avec des bouts de ficelle ou de fil de fer (sauf une hélice qui est partie par le fond du côté des Marquises) et qui n'avançait encore que par l'ingéniosité de son équipage. L'équipage, justement logeait à l'arrière, à la poupe.
Le poste était en forme de fer à cheval.
Du côté ouvert se trouvaient les bannettes, superposées par trois, et rangées en rangs d'oignons comme les étagères d'un magasinier.
Le locataire de l'étagère, pardon la bannette, d'en bas (c'était mon cas) s'y glissait en rampant et n'avait de vision que les mollets de ses collègues.
Celui du milieu était mieux loti.
Ses fesses arrivaient à la hauteur de la bannette, il n'avait qu'à s'y laisser tomber et de plus il avait vue sur tout le poste.
Celui du haut se servait comme marche-pied des bannettes du dessous pour se hisser dans son espace confiné, sous le plafond, qu'il partageait avec les rats qui couraient sur les gaines en amiante qui tombaient en poussière laissant apparaître ici et là les tuyaux qu'elles "protégeaient".
La partie fermée du fer à cheval était divisée en deux, d'un côté un petit salon avec une table et une moleskine et de l'autre la salle d'eau.
La porte de la salle d'eau avait disparu depuis longtemps.
Depuis les bannettes on y voyait tout ce qui s'y passait.
L'endroit était carrelé.
Sur l'arrière, contre la coque, se trouvaient les lavabos, au milieu, au plafond, il y avait des pommes de douches et en face, côté poste, des trous, en fait des toilettes à la turque avec une barre pour se cramponner en cas de roulis.
Ainsi, l'un se lavait les dents, d'autres se douchaient ou encore lavaient leur linge sur le carrelage, tandis que d'autres vaquaient à un pressant et impératif besoin, tout cela en commun et dans la bonne humeur.
Au début, on se retient un peu, on attend le soir pour se rendre aux toilettes, mais alors on "parfume" le poste et l'on subi la ire des occupants.
Alors après on fait comme tout le monde, devant tout le monde.
A l'arrière, pend une grosse ancre qui sert à se déhaler lors d'un beachage.
Dès que la mer remue un peu, cette ancre qui devrait être saisie mais ne l'est jamais, se balance au rythme du roulis et cogne contre la coque comme un bourdon dans une cloche.
Nuits difficiles.
Pas sûr qu'aujourd'hui, on accepterait de telles conditions.


Dernière édition par Roger Tanguy le Mar 11 Nov 2014 - 22:41, édité 1 fois



avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 63
NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par marsouin le Lun 10 Nov 2014 - 13:31

Eh bien Roger, c'était le radeau de la Méduse ce "rafiot"
En tous les cas ton bateau et surtout son équipage ont servi avec "honneur & fidélité"
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Lun 10 Nov 2014 - 14:22

Et oui, tout comme sur le tableau du même nom de Gericault nous avions une grande voile carrée, une grande bâche que nous tendions entre les mâts de charge qui nous faisait gagner un demi-nœud par vent portant quand la machine fonctionnait mais qui nous permettait aussi de ne pas trop dériver quand la machine était en panne. Naufragés, mais pas trop !



avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Mar 11 Nov 2014 - 18:37

je lis un message qui date un peu, n°11 du 6 septembre 2007, de Jacques du 5ème RMP. Il est rentré des Gambiers avec nous. "certains avaient le mal de mer" dit-il. J'en sais quelque chose. Sur ce rafiot, moi, secrétaire, hors quart, hors corvée, je n'étais pas le plus mal loti. Parfois néanmoins le manque de personnel faisait que je perdais mon statut de privilégié. C'était le cas au moment de la traversée ici évoquée. Pour faire la vaisselle on n'avait trouvé que moi de disponible. Or, nous avions embarqué une bonne centaine de soldats du 5ème RMP. On m'avait adjoint un légionnaire pour faire la vaisselle. Dans notre souillarde-cagibi aux senteurs qui n'avaient rien d'exotiques et qui avait de surcroît la fâcheuse tendance à suivre les mouvements du bâtiment, le pauvre homme vomissait tout ce qu'il pouvait, malade comme un chien. Il n'était d'aucune utilité aussi je lui avais dit d'aller se coucher. Mais moi je me suis tapé la plus grosses vaisselle de ma vie. Et la vaisselle c'était à la main en ces temps-là.



Après la vaisselle, au boulot. Voici l'hélicoptère qui nous apporte le courrier, courrier privé pour le vaguemestre et courrier officiel pour moi. Il y a apparemment encore des passagers à bord si j'en juge par les pantalons et chaussures montantes des personnages de dos sur la photo.



avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 63
NON

Re: CHELIFF (LST)

Message par marsouin le Mar 11 Nov 2014 - 18:50

D'où c'est'y qu'elle vient cette Alouette 2-19 ?
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Mar 11 Nov 2014 - 22:39

Je m'étais imaginé que cet hélico venait de Hao mais en vérité je n'en sais absolument rien. Va falloir faire appel aux pingouins (nostalgiques ou pas).



avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: CHELIFF (LST)

Message par Roger Tanguy le Mar 11 Nov 2014 - 23:16

Voici une photo du Chéliff beaché à Raïatéa.
Nous avions fait un transport de matériaux pour construire (ou moderniser) une route pour le compte de la municipalité laquelle nous avait d'ailleurs reçus pour un pot de l'amitié.
Un conseiller municipal me disait qu'il y avait longtemps qu'aucun navire militaire n'était venu là.
La dernière fois, un marin avait fait un enfant à sa fille.
Il était très fier, disait-il, d'avoir maintenant un petit français à la maison.
Lorsqu'il me disait cela je pensais à mon père qui, si un marin de passage sur l'Odet (la rivière) avait eu le même comportement avec ma sœur, n'aurait certainement pas tenu le même discours.

Vous pouvez voir, en tout petit certes, dépassant à l'arrière, l'ancre objet de nos insomnies. Ce jour-là, j'étais rentré à la nage à bord. En effet, devant appareiller de bonne heure nous avions seulement la permission de minuit. A minuit, l'officier de garde qui n'aimait pas les marins bretons en général et les marins pêcheurs appelés du bord en particulier, était venu vérifier que tout le monde était rentré. D'après les cartes des permissionnaires oui, mais le factionnaire, un marin-pêcheur justement, complètement saoul d'ailleurs, apostrophait des collègues, dont j'étais, dans le petit bosquet que l'on aperçoit devant les portes du bâtiment. Alors le dit officier de garde a décidé de monter la garde lui-même aussi longtemps qu'il faudrait pour coincer les délinquants. Nous nous sommes donc mis à l'eau, à bonne distance du Chéliff, pour monter à bord par l'arrière où pendait providentiellement un bout. Ni vus, ni connus.



Dernière édition par Roger Tanguy le Mer 12 Nov 2014 - 14:29, édité 1 fois




    La date/heure actuelle est Mer 26 Sep 2018 - 15:24