Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Téléthon 2017 - 36 37 le numéro de téléphone pour faire un don

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 652523 messages dans 13495 sujets

Nous avons 15676 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Debons

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Aujourd'hui à 19:47

» [ Blog visiteurs ] Sikorski Jean
par Invité Aujourd'hui à 19:39

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 18:55

» [AUTRES SUJETS DIVERS] LA CALYPSO
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 18:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BAN LANN BIHOUE année 87
par didier77 Aujourd'hui à 17:18

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 17:14

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la LIBELLULE 09/75 - 11/76
par fusible Aujourd'hui à 16:58

» Saint-Mandrier (B.A.N.)
par Roli64 Aujourd'hui à 16:47

» LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE
par armorique Aujourd'hui à 16:20

» FLOTTILLE 23 F
par Stratman Aujourd'hui à 16:10

» FLOTTILLE 24 F
par Stratman Aujourd'hui à 15:52

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par momo 1957 Aujourd'hui à 14:08

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 14:03

» FOCH (PA)
par Jean-Léon Aujourd'hui à 13:55

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par mashpro Aujourd'hui à 13:52

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par jjs Aujourd'hui à 12:25

» REMORQUEUR L'ACHARNÉ
par HèmBé43 Aujourd'hui à 10:59

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par A674 Aujourd'hui à 10:40

» [Marine à voile] L'Hermione
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 10:01

» [Papeete] PAPEETE - LES BARS DURANT VOS CAMPAGNES - TOME 2
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 9:40

» JEAN BART (FRÉGATE)
par timoniersoum Aujourd'hui à 9:13

» Recherche anciens du TCD Ouragan ( de 86 à 88) ,..
par LECONTE Aujourd'hui à 7:43

» [Les ports militaires de métropole] TOULON au début des années 60
par Bureaumachine busset Hier à 22:36

» HYERES (B.A.N.)
par harfang Hier à 21:21

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades École Mécae de Rochefort-sur-Mer 06/75 à 02/76
par VIVIER Hier à 19:33

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par Jean-Marie41 Hier à 19:30

» POINCARÉ (BEM)
par Mr Phil Hier à 19:19

» LIBERTÉ - 1906 (BATIMENT DE LIGNE)
par bernard pierre Hier à 18:34

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Hier à 18:13

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Fred1961 Hier à 17:05

» Histoires de QUIMPER
par LEBRIS Hier à 16:50

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Hier à 16:27

» [ Blog visiteurs ] A J P DEPREZ TCD Foudre de 57 à 59
par TARO Hier à 14:05

» TOUS LES ESCORTEURS D'ESCADRE - DIVERS
par Thierry MORGADO Hier à 13:05

» DU CHAYLA (EE)
par Raymond L Hier à 12:49

» AMIRAL CHARNER (AE)
par Joël Chandelier Hier à 10:38

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par sarrosquy Hier à 10:03

» SUFFREN (FLM )
par sarrosquy Hier à 9:47

» [ Recherches de camarades ] Jacques Thibaud Mécanicien/Atomicien (Sous-Mariniers Lorient-Brest)
par Marc Taraud Hier à 9:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades École des Mousses Brest 09/65 à 06/66
par Jean-Luc Bastin Hier à 0:44

» [CAMPAGNE] NOUMÉA Tome 1
par joyault Dim 10 Déc 2017 - 22:11

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par Bureaumachine busset Dim 10 Déc 2017 - 21:22

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades DC GIROFLEE 77 et DC ACANTHE 78
par VALET Michel Dim 10 Déc 2017 - 19:20

» LE NORMAND (ER)
par Xavier MONEL Dim 10 Déc 2017 - 19:13

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Roger Tanguy Dim 10 Déc 2017 - 13:42

» SNSM BEG MEIL
par centime44 Sam 9 Déc 2017 - 22:09

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Sam 9 Déc 2017 - 16:26

» Recherche infos, photos concernant mon père BENOIT Maurice Cuirassé "Courbet" période 1936 à 1941
par Invité Ven 8 Déc 2017 - 18:57

» CDT BOURDAIS (AE)
par Max Péron Ven 8 Déc 2017 - 18:36

» La spécialité de Radio
par Max Péron Ven 8 Déc 2017 - 18:23

» L'ÉFFRONTÉ (E.C.)
par skagerrac Ven 8 Déc 2017 - 14:47

» [ Blog visiteurs ] recherche livre d'or de la BAN saint mandrier ]
par Invité Ven 8 Déc 2017 - 13:38

» [Divers les nucs] Féminisation des SNLE à l'essai
par Nenesse Ven 8 Déc 2017 - 11:28

» [ Blog visiteurs ] Recherche photo commis aux vivres école des fourriers mars à juillet 83
par Invité Ven 8 Déc 2017 - 10:00

» FLOTTILLE 4 F
par J-C Laffrat Ven 8 Déc 2017 - 8:54

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par dan83143 Jeu 7 Déc 2017 - 18:53

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 7 Déc 2017 - 17:43

» [ Blog visiteurs ] Recherche informations sur Louis Le Goff
par Invité Jeu 7 Déc 2017 - 17:42

» LA SPÉCIALITÉ DE TRANSMETTEUR
par Roli64 Jeu 7 Déc 2017 - 17:20

» JULES VERNE (BA)
par GENESLAY Jeu 7 Déc 2017 - 11:44

» [Divers les Nuc] Le BARRACUDA
par Joël Chandelier Jeu 7 Déc 2017 - 9:40

» [ Divers escorteurs côtiers ] EC Spahi
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:20

» [Divers escorteurs côtiers] Les Escorteurs Côtiers
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:19

» RUSÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:19

» PNOM PENH (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:18

» LE VOLTIGEUR (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:18

» LE HARDI (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:18

» LE FRONDEUR (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:17

» LE FRINGANT (EC)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:17

» LE FOUGUEUX (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:15

» LANCIER (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:14

» L'OPINIATRE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:14

» L'INTRÉPIDE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:14

» L'ÉTOURDI (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:13

» L'ENJOUÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:13

» L'EMPORTÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:13

» L'ATTENTIF (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:12

» L'ARDENT (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:11

» L'ALERTE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:11

» L'AGILE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:10

» L'ADROIT (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:10

» ESCADRILLE 23 S
par COLLEMANT Dominique Mer 6 Déc 2017 - 21:35

» FLOTTILLE 17 F
par COLLEMANT Dominique Mer 6 Déc 2017 - 21:32

» [Les batiments auxiliaires] L'ESTAFETTE
par H2O Mer 6 Déc 2017 - 20:02

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 6 Déc 2017 - 9:18

» [Les Bâtiments de servitudes ] BSAH LOIRE
par Nenesse Mar 5 Déc 2017 - 12:55

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Marie41 Lun 4 Déc 2017 - 19:17

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par salonais Lun 4 Déc 2017 - 19:00

» RHIN (BSL)
par Jean-Marie41 Lun 4 Déc 2017 - 18:32

» CHELIFF (LST)
par laurent jean-louis Dim 3 Déc 2017 - 22:48

» VENUS (SM)
par guena29 Dim 3 Déc 2017 - 18:32

» FORBIN D620 (fregate)
par COLLEMANT Dominique Dim 3 Déc 2017 - 17:10

» FLOTTILLE 33 F
par grillere Dim 3 Déc 2017 - 14:46

» FRÉGATES FURTIVES ANTI-NAVIRE (FLF) SURCOUF, ACONIT, COURBET
par Joël Chandelier Dim 3 Déc 2017 - 14:42

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Joël Chandelier Dim 3 Déc 2017 - 14:27

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par pmjaja Dim 3 Déc 2017 - 12:25

» [Aéronavale divers] Les radios volants formés pendant la Guerre 1939-1945
par Jean-Marie41 Sam 2 Déc 2017 - 20:47

» ISÈRE (PR)
par Charly Sam 2 Déc 2017 - 18:57

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par douzef Ven 1 Déc 2017 - 20:54

DERNIERS SUJETS


COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Partagez
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Jeu 14 Oct 2010 - 13:08

Bonjour à tous, quelques lignes pour remémorer un incident qui aurait pu avoir des conséquences fâcheuses pour l’aviso commandant Robert Giraud, sur lequel j’ai été embarqué du 14 mai 1960 au 17 mars 1962.

Au cours de la traversée Diego Suarez - Mahé des Seychelles, au départ d’une campagne d’océanographie, qui devait nous conduire de Bombay à Karachi, Barhein, Aden, Djibouti, Mogadiscio, Nossi Bé… le Robert Giraud s’était échoué sur la barrière de corail d’une des îles de l’archipel des Farquhar au nord de Madagascar.
Je ne me rappelle plus de la date exacte, ce devait être les premiers mois de 1961, pas plus que de l’heure, mais j’avais pris le quart depuis peu et la nuit était tombée.
Une légère secousse, impression de rebondissement, mais surtout, les vibrations et le bruit anormal des moteurs avant le stop en urgence de la passerelle, avaient été les seuls signes de l’échouage.
Le arrière toute demandé par la passerelle n’avait eu aucun effet pour sortir le bateau de sa fâcheuse position.
L’équipage avait été réuni sur la plage arrière, le bateau du fait de la marée descendante, avait commencé à prendre de la gîte, et les brassières de sauvetage avaient été sorties.
Les embarcations avaient été mise à l’eau, vedette, canot et le LCVP, le seul embarqué pour ce voyage.
Bien qu’ayant l’habitude de dormir sur le pont hamac a plat sur ce bateau, cette gîte avait rendu la position inconfortable pour le sommeil. (Voir la photo sur a l’Abordache)
Le lendemain matin, un nouvel essai avait été tenté, sans succès.
Au cours de la journée, les ancres et les chaînes misent à l’eau, tirées sur l’arrière, ainsi que le déballastage de l’eau douce, (une cinquantaine de tonnes) avaient permis d’alléger le bateau.
Le gouverneur Anglais de l’archipel, venu à bord, avait signalé une ou deux épaves aux alentours, et avait été très pessimiste quand à la sortie de notre position.
Le remorqueur de haute mer Malabar faisait route, ainsi que LCT 9065 pour tenter de nous sortir de notre fâcheuse situation.
Les coefficients de marée allant décroître, il était impératif de sortir de là rapidement.
Le soir à pleine mer, de quart à nouveau de service à la machine avant, les quatre MAN de 2300 CV chacun , au maximum de leur puissance avaient fait du bon travail nous avaient sorti des coraux.
Le moteur Gray Marine du LCVP avait je crois lui aussi été sollicité pour des poussées latérales sur la coque.
Après avoir récupéré les mouillages, le retour à Diego, s’était terminé par un passage en cale sèche pour un contrôle, qui avait nécessité une reprise du rivetage de la coque au niveau des soutes à munitions.
Les gaïacs avaient aussi été remplacés pour leur jeu, suite sans doute des vibrations dues au brassage des hélices par petits fonds
Cet ex tender d’aviation, de robuste construction avait ensuite repris le cours normal de sa campagne, ralliant directement Bombay, l’escale de Mahé ayant été programmée pour le retour.
Ma mémoire a peut être des lacunes, je serais heureux de retrouver quelques uns de mes anciens camarades qui participaient eux aussi à cette opération, et corrigeront ou complèteront peut être ce témoignage.
Je possède un film de 8mm pris de la vedette, du Robert Giraud dans sa fâcheuse posture

Amitiés Daniel Guimond
avatar
La toche
QM 1
QM 1

Age : 77
Mécanicien équipage NON

robert giraud

Message par La toche le Jeu 14 Oct 2010 - 13:41

pour daniel,
lors de cet échouage il me semble avec le la pérouse nous avions
amené deux citernes métalliques(chameaux).
j,avais une photo mais les démenagements ont fais le vide.
à + latoche.



Le vieux sage a dit.
L'homme jeune marche plus vite que l'ancien.
Mais l'ancien connait la route
.
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Jeu 14 Oct 2010 - 15:40

Je n’avais plus le souvenir de ces citernes (chameaux), tu vois les mémoires ont souvent des manques.
Je me rappelle seulement du Malabar, qui arrivait ou allait arriver sur zone, mais qui aurait du se tenir à une assez grande distance, compte tenu de son tirant d’eau.
Le LCT 9065, plus lent devait avoir à son bord des tôles, dans le but de faire un chemin en les soudant, et les glissant ensuite sous la coque, sans doute avec la contribution du personnel de l’arsenal.
Nous avions eu aussi la visite de l’amiral, l’avion était je pense le DC3 de l’aéronavale, mais je me trompe peut être, je suis plus sur du type de son prédécesseur à la base d'Andrakaka c'était un Junker JU 52.

Amitiés et bonne journée Daniel


Dernière édition par Daniel GUIMOND le Mer 25 Jan 2012 - 0:03, édité 1 fois
avatar
Rboulle
MAJOR
MAJOR

Age : 76
NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Rboulle le Sam 11 Déc 2010 - 16:38

Pour Daniel Guimond :
Je me permets de compléter ton excellent compte-rendu avec la chronologie des évènements :
- Appareillage de Diego le 4 avril 1961 à 06 h 30 - échoué le même jour à 19 h 23
- Début essais de déséchouage le 5 avril à 05 h 30 - bâtiment déséchoué à 17 h 26
- Retour à Diego, au mouillage le 6 avril à 06 h 35 - au bassin à 13 h 50
- Sortie du bassin le 15 avril à 06 h 30 - appareillage le même jour à 12 h 00 et reprise de la mission océanographique





Dernière édition par Rboulle le Dim 12 Déc 2010 - 11:41, édité 1 fois
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Sam 11 Déc 2010 - 18:18

A René Boulle



Bonjour, tu ne te rappelles sans doute pas de moi, mais je t’avais reconnu par ton avatar, sur le sujet Star Carrier, ou un petit mémoire de cette catastrophe, que j’avais fait paraître sur un autre forum (civil) avait été commenté sur Cols Bleus.

Merci de recouper mon récit, de préciser dates et heures, et de l’illustrer pas de superbes photos, on n’est jamais complètement sur de sa mémoire, j’ai pris très peu de notes et c’est rassurant pour moi.

Il ne reste que la Buse, (dont je respecte l’anonymat), et toi à vous manifester sur ce forum pour cette période Robert Giraud 1960-62.



Amitiés Daniel
avatar
Rboulle
MAJOR
MAJOR

Age : 76
NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Rboulle le Dim 12 Déc 2010 - 16:19

Pour Daniel Guimond :
Laisse-moi te dire mon étonnement lorsque j'ai lu la narration de cet échouage. Quelle mémoire ! Bien qu'ayant vécu la même mésavanture que toi j'aurais été bien incapable de relater autant de détails, près de 50 ans plus tard, sur cet évènement. Heureusement qu'à l'époque je prenais des notes sur mon Agenda de la Marine en vente dans toutes les bonnes coopératives.

Effectivement, ce serait bien que d'autres anciens qui ont navigué sur le Cdt Robert Giraud à cette époque se manifestent.
Amitiés de René Boulle
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Dim 12 Déc 2010 - 21:04

Ma mémoire est encore bonne René.
Mes souvenirs de cette période Robert Giraud, sont intacts, malgré les bientôt 50 ans écoulés, et mes trente années de navigation.
Souvenirs des trois campagnes d’océanographie avec l’ORSTOM, sous la direction du professeur Ménacher et du…matelot Frontier pour la dernière.
De notre remontée de Diégo jusqu’en Erytrée, pour l’inauguration de l’école navale Ethiopienne, en présence du Négus.
Mais aussi des passages à Juan de nova, Bassa da India, aux Glorieuses en remplacement du Marius Moutet des phares et balises… ou encore de ce défilé à la Réunion, mais j’arrête là l’inventaire des escales pleines de souvenirs qui mériteraient d’être racontés de ce bateau à tout faire si attachant.

Amitiés Daniel
avatar
laurent 1165
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 52
Mécanicien                   NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par laurent 1165 le Lun 13 Déc 2010 - 10:49


Merci Rboulle et Daniel pour ce récit très intéressant et ces très belles photos malgré leurs ages.



Plus tu en sais, plus tu prends consciences de ce que tu ignorais.
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Lun 13 Déc 2010 - 19:01

Suite à notre échouage aux Farquhar, la première escale après notre second départ de Diégo pour reprendre la mission océanographique avait été Bombay.
J’ai gardé un bon souvenir de cette escale, mais aussi celui d’une réception à bord, qui avait été perturbée par quelques faiblesses de notre matériel.


Escale à Bombay

Après notre échouage aux Farquhar, passé les Seychelles, l’escale de Bombay avait été l’objet d’une grande réception.
Les invités étaient représentants d’ambassades, officiels indiens : tout un joli monde qui devait rejoindre le Robert Giraud sur rade.
Le moteur Gray Marine du LCVP ayant déclaré forfait, éprouvé sans doute par les manœuvres pour nous sortir des coraux .
Celui de la vedette du commandant, capricieux refusant lui aussi de démarrer, restait le canot .
Annexe à tout faire, de la peinture de coque aux parties de pêche, son vieux Beaudouin avait démarré dès le premier tour de manivelle.
Sa sortie n’avait pas été programmée.
Bateau de servitude, recouvert de son taud il avait une allure correcte , mais l’intérieur avait plutôt triste mine.
Paré d’un tapis bleu et rouge à ancre de marine, celui que l’on déroulait sur une table du poste les jours de paiement de la solde, c’est lui qui était parti à la rencontre des invités de marque.
De mon poste d’observation de la grue, des barbettes des 20 m/m, car en dehors du service, nous n’avions pas le droit de nous montrer, je regardais le va et vient des vedettes Indiennes.
Cuivres étincelants, marins barbus enturbannés, en tenues blanches impeccables, présentant leurs gaffes comme on présente les armes, accostant au sifflet, elles commençaient à débarquer les officiels locaux.
Les hommes portaient des vêtements qui les faisaient ressembler à des maharadjas, les femmes étaient revêtues de leurs saris colorés.
Sur la plage arrière, le commandant à cinq galons panachés et l’officier en second, lieutenant de vaisseau, accueillaient leurs hôtes.
Le teuf teuf du Beaudoin du canot avait annoncé l’arrivée des premiers invités Français.
Le spectacle de ces belles dames en robes longues, messieurs aux vêtements immaculés, débarquant de notre pauvre canot avait été d’un effet pitoyable.
Sur les vedettes qui attendaient leurs tours d’accostage, les sourires étaient apparus aux coins des lèvres...


Daniel
avatar
Genevieve
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 43
NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Genevieve le Mar 14 Déc 2010 - 6:48

bonjour ,
je suis curieuse de savoir pourquoi ce bateau s'est echoué ; etait ce un probleme de carte , de sondeur ?

merci




avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 60
Radio NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par TUR2 le Mar 14 Déc 2010 - 7:58

Pour Daniel Guimond,

Ton récit est superbe et décrit bien les grandeurs et servitudes de la condition militaire. Bien evidemment, un bateau de la Marine Nationale n'est pas le yacht de SM la reine d'Angleterre, sainte patronne du Commonwealth, de plus celui-ci n'était pas un bâtiment de combat. Reste ta description des personnalités invitées, magnifique reflet d'une époque révolue. Quand bien même votre battelerie eut été en état, elle n'aurait pas fait le poids en face de leurs canots, peu importe, vive la royale et vive la république. La représentation est quelquefois de montrer des travailleurs de la mer et la foi qu'ils montrent à leur ouvrage avec les outils dont ils disposent. Dans le même genre, notre escale avec le vénérable Ile d'Oléron, en Grèce, au milieu d'une escadre néérlandaise flamante neuve, ne nous a pas impressionnée plus que cela, nous avions derrière nous une belle marine, et grand mérite à nos personnels de faire fonctionner ce chef d'oeuvre en péril.

Cordialement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Mar 14 Déc 2010 - 9:12

Sous réserve, la raison de l'échouage était un problème de giro compas, quelqu’un confirmera peut être.

Daniel
avatar
Rboulle
MAJOR
MAJOR

Age : 76
NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Rboulle le Jeu 16 Déc 2010 - 17:11

Lâcher de permissionnaires à Bombay (24 avril 1961) :

avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Jean-Léon le Jeu 16 Déc 2010 - 17:38

Vieille porte

Bien sûr, nous avons tous reconnu la "Porte des Indes" au dessus





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Jeu 16 Déc 2010 - 18:11

Merçi pour les photos, tu n'as rien sur l'excursion d'Eléphanta ?
Daniel
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Ven 17 Déc 2010 - 9:41

Après Bombay, la vie à bord pendant la campagne d’océanographie

Karachi, l’escale qui avait suivi celle de Bombay, ne m’a pas laissé de souvenirs marquants. La guerre d’Algérie, ne nous mettait pas en état de grâce dans ce pays musulman.
Nous avions ensuite franchi le détroit d’Ormuz, pour nous rendre dans l’île de Barhein.
Une excursion nous avait permis de découvrir les vestiges d’un fort Portugais, et d’assister à une course de chevaux arabes.
Le soir, un barbecue avait réuni les équipages des bateaux Français, Américains et Anglais de la mission.


Cette mission océanographique effectuée dans le cadre d’échanges internationaux découpait l’Océan Indien en secteurs, attribués à des navires de différentes nationalités, Français, Anglais, Américain, Russe…
La direction de ce travail était assurée par le professeur Ménacher, de l’ORSTOM de Nosy Bé, avec pour adjoint le matelot Frontier, scientifique qui pour l’occasion avait revêtu l’uniforme effectuant ainsi son service militaire.
Les missions auxquelles j’ai participé avaient commencées dans le canal de Mozambique, le point le plus bas étant Durban, pour remonter ensuite jusqu’à Beira , Mombasa, Aden, et Djibouti.
Route en tirant des bords ponctués d’arrêts plus ou moins longs, en fonction des profondeurs à traiter.
Ces arrêts portaient le nom de station : stations de surface et stations profondes.
Les stations de surfaces, très courtes, avaient pour but principal le collectage d’échantillons de plancton et autres organismes marins.
Pour les stations profondes, des appareils descendus à espace réguliers le long d’un câble prenaient des échantillons d’eau et leur température.

Je vais tenter de faire une description sommaire de mémoire du matériel utilisé pour ces prises d’échantillons, c’était il y a cinquante ans, ce ne sont que des souvenirs de mécanicien, la mise en œuvre des opérations était assurée par le pont.
Le treuil était installé sur le spardeck à tribord (treuil Warluzel).
Les appareils descendus étaient des bouteilles Hunger, ( ?), rustiques, assez lourdes mais qui avaient l’air très fiables.
Sommairement, c’était un récipient cylindrique, avec une opercule sur charnière qui venait fermer la partie haute.
Sur cette bouteille on trouvait un thermomètre cassant et à la partie inférieure un plomb largable.
Fixées sur le câble à intervalles réguliers, elles étaient immergées opercules ouvertes, leurs nombres étaient fonction de la profondeur à traiter.
Quand toutes les bouteilles étaient en place, un plomb coulissant le long du câble était largué.
Percutant la première bouteille, simultanément, il fermait l’opercule, cassait le thermomètre fixant ainsi la température, et larguait le plomb situé sous la bouteille, et l’opération se poursuivait jusqu’au dernier appareil.
Le temps de percussion était calculé en fonction du nombre d’appareils, et pendant le temps de descente et la remontée du matériel, le bateau restait paré à manœuvrer.
Seul incident, au cours de ces opérations, la perte d’une série d’appareils, due à une épissure sur le fil d’acier qui aurait peut être mérité une passe supplémentaire.

Au cours de ces stations à la hauteur de Mombasa, une ligne avec un hameçon confectionné dans un ressort de soupape des MP nous avait permis de pêcher un requin de près de 150 kg.
Ce requin femelle, avait une portée d’une douzaine de petits mesurant une trentaine de centimètres, reliés à leur mère par un cordon ombilical.
Un morceau de la prise, cuisiné par les Comoriens du bord n’avait pas eu un grand succès.

Une escale à Aden, nous avait fait prendre la mesure de notre impopularité au Yémen, toujours la guerre d’Algérie. Seul intérêt dans ce port, les achats, à prix défiant toute concurrence (comme à Djibouti).

Le Giraud avait été conçu à l’origine pour naviguer en mer du Nord avec le principe de la couchette chaude et un équipage moins nombreux, il n’avait pas le relatif confort des avisos coloniaux, plus adaptés aux mers tropicales.
Cette dernière mission avait été particulièrement pénible pour le personnel de la machine, par la chaleur bien sur, mais aussi par le manque d’eau.
Avec cinquante tonnes d’eau embarquée, des restrictions avaient lieu quand nous étions en mer, avec une fermeture complète la nuit, et une ouverture à heures fixes la journée.
Pas de douche après le quart, et de l’eau dans une baille en bois pour au mieux se laver les mains.
Le lavage à l’eau de mer s’était imposé pour les Hamacs, avec un rinçage final à l’eau douce.
Lavage en commun sur la plage arrière pour le linge, avec un rinçage dans des bailles, dans lesquelles, il valait mieux ne pas être dans les derniers à tremper, le soleil assurait ensuite un séchage rapide.



Les quelques cartons de Pic , (le soda de Diégo) embarqués avaient très rapidement été consommés.
Restait les rations de vin du midi et du soir, qui arrivaient sur la table rafraîchies par un morceau de glace dans le bidon.
L’eau embarquée à Aden et Djibouti était saumâtre à cette époque, ce qui n’arrangeait rien, et le marchand ambulant de Zam Zam ( le soda de Djibouti) avait été pris d’assaut au cours de cette dernière escale
L’armée de terre nous avait installé des lits Picots sur le quai, mais à bord, l’habitude au port était de dormir sur le pont, sous la tente qui couvrait la plage arrière, hamac à plat.

Les sorties à Djibouti avaient été mémorables, l’équipage s’était défoulé dans les bars de la place Ménélik et son célèbre palmier en Zinc, mais à aussi la Flèche rouge dans une rue parallèle à la place, du coté de la médina…
[img][/img][img][/img]
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Aviso commandant Robert Giraud - Echaouage aux Farquhars

Message par framery le Ven 17 Déc 2010 - 10:43

Tu as une bonne mémoire Daniel
car ton récit est captivant et je
dois dire qu'à mon "époque" la vie
en campagne n'avait rien à voir avec
celle que tu as connu.
Tes photos reflètent bien tes dires.
Amitié.



Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Ven 17 Déc 2010 - 13:28

C’était les conditions de vie du moment Framery, ce n’étais pas l’enfer, personne ne se plaignait on s’en accommodait, c’était ce passage en zone chaude qui avait été difficile.
Revenus à « la maison » à Madagascar avec les périodes en mer plus courtes, tout redevenait « normal »
Notre poste des mécaniciens et électriciens à l’arrière n’était pas le rêve au point de vue confort, mais j’en ai parlé dans le post des tenders d’aviation, son isolement nous apportait une paix royale du coté bidel, le commandant Schaumasse l’avait appelé une fois la petite république
Ce sont de bons souvenirs, souvenirs d’entente et de solidarité, souvenirs de nos vingt ans.

Daniel
[img][/img]

[img][/img]
avatar
JPB46
MATELOT
MATELOT

Age : 73
NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par JPB46 le Ven 17 Déc 2010 - 14:21

Bonjour Daniel
Quelques photos pour illustrer ton message de ce matin sur les missions océanographiques
(mais pas sur le Giraud)

Bouteilles à renversement

filet à planctons

mesure des courants (?)

Suite à ton allusion au matelot Frontier....:
- à cette époque, sur les bâts.océanos.de la Marine,il était courant de voir un 3 ou 4 galons (ingénieur principal) être aux ordres d'un matelot de 3ème classe sans spécialité (éminent professeur de biologie marine effectuant son service militaire)!!!!....ces derniers prenants leurs repas au carré des off.
Je crois que nous nous éloignons du sujet de ce post (échouage....)
A+
avatar
bernard pierre
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 75
NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par bernard pierre le Sam 18 Déc 2010 - 7:29

sur la photo,il s'agit d'un bathythermographe:engin servant à prendre la température de l'eau en fonction de la profondeur.L'enregistrement se faisait avec un stylet se déplacant sur un verre couvert de noir de fumée,en tant qu'ancien DSM j'ai usé et abusé de cet engin.Et en tant qu'ancien hydrographe,j'ai également usé et abusé des plateformes tribord milieu de l'Origny(quand le temps était mauvais,c'était assez acrobatique,voire même dangereux!)



avatar
Rboulle
MAJOR
MAJOR

Age : 76
NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Rboulle le Sam 18 Déc 2010 - 16:08

Pour Daniel :
Désolé, mais je n'ai pas retrouvé d'autres photos de cette mission. A l'époque je faisais des diapositives et beaucoup de boites se sont égarées au fil des ans.
René Boulle
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Sam 18 Déc 2010 - 18:36

A Jpb46 et à Bernard Pierre

Merci pour vos illustrations et commentaires , j’espère que mes explications simplistes ne vous ont pas trop fait sourire.

A Framery,

Les première campagnes dans le Canal de Mozambique avaient été commencées par l’annexe hydro l’Alidade, ancien chalutier à vapeur à machine alternative, chauffe à la briquette.
Désarmé l’année avant mon arrivée à Diégo, il y avait encore à bord du Giraud en 1960, un ancien de ce bateau. Pour l’eau de la toilette après le quart, il avait parlé d’un certain nombre de coups de pompe Japy, multipliés par le nombre de personnes de quart…il reste peut être des gens qui ont été sur ce bateau.
Joint une carte du matelot Serge Frontier de la campagne Golfe Persique, Mer d’Oman, Golfe d’Aden, il précisait dans son rapport 15 jours d’autonomie d’eau pour le Giraud (dans de bonnes conditions)


A Fanch

Désolé de ce débordement de sujet apparent, mais il y a tellement à dire sur ce bateau à tout faire. J'ai encore pas mal de souvenirs de ce bateau, à moins que mes exercices de mémoire ne deviennent trop lassants...
Dommage de ne pas avoir un post unique Aviso Ct Rt Giraud, un peu dispersé avec les tenders d'aviation.


Amitiés Daniel
[img][/img]
avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Mer 22 Déc 2010 - 14:19

De Djibouti à Diégo, la fin de la mission océanographique

L’escale de Mahé des Seychelles avait été des plus relaxantes après notre périple.
Encore isolées, les liaisons de ces iles avec le continent ne se faisaient encore que par voie maritime.
Le parler créole avait facilité nos relations avec la population de ces iles magnifiques, parmi les plus belles de l’Océan Indien.
A mon grand regret, je n’avais pas rapporté de cocofesses, ces curieuses noix, que l’on ne trouve (à ma connaissance ) que dans ces îles.
Le retour de Mahé à Diego s’était effectué cette fois sans problèmes, après une escale à Nosy Bé pour débarquer les scientifiques, retour à « la maison », avant un nouveau départ pour les îles Comores.

Daniel

Première vue, le port de Victoria à Mahé.
La seconde est la plage d’Ambatoloka à Nosy Bé, sans certitude, je confond peut être celle de Beauvallon à Mahé.





avatar
Daniel GUIMOND
QM 2
QM 2

Age : 78
Mécanicien NON

Re: COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)

Message par Daniel GUIMOND le Dim 9 Jan 2011 - 21:48

Mousse (Jean Pierre) Cette image ne te rappelle rien ?
Le poste de manoeuvre de la machine avant , (tu étais à la machine arrière)

Amitiés Daniel

avatar
Jean Pierre Venessy
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

a Daniel Guimond

Message par Jean Pierre Venessy le Mer 12 Jan 2011 - 11:21


oui! je me souviens de ces machines (mes tympans aussi)moi j'etai à l'AR et aux GE,il y faisait chaud.Par contre je ne sais plus le nom de tes voisins ?
belle image merci!Daniel
A+ jp

    La date/heure actuelle est Mar 12 Déc 2017 - 20:51