Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Rencontre à Grenoble les 8, 9 et 10 juin 2019 Projet de programme Pour les inscriptions

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 726547 messages dans 14115 sujets

Nous avons 14483 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est ALFANJB

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ LES TRADITIONS DANS LA MARINE ] LE TATOUAGE ET LE MARIN
par Charly Aujourd'hui à 9:52

» [ Paul Arnoud ] Matricule 3614 T 38 - Engagé Volontaire
par TUR2 Aujourd'hui à 8:36

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 9
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:07

» Patrie (Cuirassé)
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:58

» [Associations anciens marins] FNOM
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:48

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [SUJET UNIQUE] LE CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE
par PAUGAM herve Hier à 22:33

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Jean-Léon Hier à 18:42

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par marsouin Hier à 17:12

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par Pele70 Hier à 14:43

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 017
par Jean-Léon Hier à 13:13

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Michel Roux Hier à 11:16

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Les insignes redessinés
par larcher Hier à 11:02

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC du Pays de Montbéliard
par Jean-Marie41 Sam 17 Nov 2018 - 21:04

» FORBIN (EE)
par JJMM Sam 17 Nov 2018 - 17:55

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Sam 17 Nov 2018 - 17:38

» ESCADRILLE 52S
par guedon Sam 17 Nov 2018 - 17:09

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Michel Roux Sam 17 Nov 2018 - 10:00

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 17 Nov 2018 - 9:12

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Nov 2018 - 23:08

» [Escale] SINGAPOUR
par Serge BAVOUX Ven 16 Nov 2018 - 19:32

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 16 Nov 2018 - 13:52

» HAUBERT - P796
par COLLEMANT Dominique Jeu 15 Nov 2018 - 22:32

» JAUREGUIBERRY (EE)
par DUFFOND Serge Jeu 15 Nov 2018 - 22:28

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 3]
par framery Jeu 15 Nov 2018 - 15:45

» [ Aéronavale divers ] Hélicoptères interarmées légers (HIL) H-160
par Didier Moreaux Mer 14 Nov 2018 - 14:03

» MINERVE (SM)
par Michel Roux Mer 14 Nov 2018 - 9:59

» [ Aéronavale divers ] Hélicoptère DAUPHIN
par pinçon michel Mer 14 Nov 2018 - 8:19

» [HISTOIRE ET HISTOIRES] LES CIMETIÈRES MILITAIRES FRANCAIS
par PAUGAM herve Mar 13 Nov 2018 - 22:20

» [ Blog visiteurs ] recherche infos sur Daniel Jaeger (ancien de la Marine Nationale)
par Invité Mar 13 Nov 2018 - 19:32

» DIXMUDE (BPC)
par Michel Roux Mar 13 Nov 2018 - 18:58

» [ Histoire et histoires ] Cérémonie du 11 novembre (Sujet unique)
par TUR2 Mar 13 Nov 2018 - 18:43

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Bureaumachine busset Mar 13 Nov 2018 - 13:07

» FLAMBERGE (P.C)
par Chepmail Mar 13 Nov 2018 - 11:40

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Jean-M Mar 13 Nov 2018 - 0:01

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par PAUGAM herve Lun 12 Nov 2018 - 20:49

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 12 Nov 2018 - 18:23

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Jean-Marie41 Lun 12 Nov 2018 - 17:55

» [ DIVERS - ÉCOLE DE MAISTRANCE] École de Maistrance à Saint-Mandrier
par Jean-Marie41 Lun 12 Nov 2018 - 17:39

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par Michel Roux Lun 12 Nov 2018 - 17:21

» LES CONTRE-TORPILLEURS
par LOISELEUR Ch Lun 12 Nov 2018 - 14:38

» DORIS (SM)
par centime44 Dim 11 Nov 2018 - 21:28

» [ Divers E.A.M.F. ] Promotion Guepratte septembre 1973
par Francky Dim 11 Nov 2018 - 20:30

» [ Associations anciens Marins ] A.G.A.S.M. Le Havre section "ESPADON"
par centime44 Dim 11 Nov 2018 - 18:38

» PATRIE - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)
par larcher Dim 11 Nov 2018 - 15:46

» QUARTIER MAITRE ANQUETIL (AVISO)
par chapydan Dim 11 Nov 2018 - 14:31

» SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)
par marsouin Dim 11 Nov 2018 - 14:20

» [Ports] LE VIEUX BREST
par Micky Mousse Sam 10 Nov 2018 - 20:39

» [ Histoire et histoires ] Mon oncle Georges Le Brazic - Carrière Marine, du Maquis à l’Indochine de 44 à 48
par boboss Sam 10 Nov 2018 - 19:03

» TONNERRE (BPC)
par Jean-Eugène DARENGOSSE Sam 10 Nov 2018 - 17:45

» [ Blog visiteurs ] perso pour le créateur de ce blog message strictement privé
par Invité Sam 10 Nov 2018 - 16:22

» [Histoire et histoires] "Expéditions maritimes en Baltique 1854-1855"
par Roger Tanguy Sam 10 Nov 2018 - 14:30

» [Activité des ports hors Marine] LE PORT DE CHERBOURG - VOLUME 001
par Louis BOUZELOC Sam 10 Nov 2018 - 9:49

» Fusiliers Marins et Fusilieres
par cyriaque Sam 10 Nov 2018 - 7:37

» [ Blog visiteurs ] Recherche renseignements concernant les Militaires Français ayant participé à la bataille de Bomarsund (iles d'Aland,) en 1854 (Guerre de Crimée).
par Roger Tanguy Sam 10 Nov 2018 - 1:56

» LE NORMAND (ER)
par Charly Ven 9 Nov 2018 - 18:17

» LA SPÉCIALITÉ DE RADIO
par Laurent Ven 9 Nov 2018 - 11:13

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par Laurent Ven 9 Nov 2018 - 11:06

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 8 Nov 2018 - 18:00

» LE BOURGUIGNON (ER)
par pinçon michel Jeu 8 Nov 2018 - 18:00

» [Campagnes C.E.P.] L'ADIEU A PAPEETE
par TECTAM Jeu 8 Nov 2018 - 15:29

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par lefrancois Jeu 8 Nov 2018 - 14:56

» [Vidéo] EAMF Saint-Mandrier
par DESTENABES Jeu 8 Nov 2018 - 10:01

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par pluton69 Mer 7 Nov 2018 - 17:05

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM BREST
par framery Mer 7 Nov 2018 - 14:03

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par COLLEMANT Dominique Mar 6 Nov 2018 - 22:58

» [DIVERS - DRAGUEURS ET CHASSEURS DE MINES] DRAGUEURS DE MINES EX ALLEMANDS
par Charly Mar 6 Nov 2018 - 21:47

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par J-L-14 Mar 6 Nov 2018 - 20:51

» [ Blog visiteurs ] Projet de diorama d'une escadre autour du R98 et du D627
par Invité Mar 6 Nov 2018 - 16:43

» NIVOSE (FS)
par Joël Chandelier Mar 6 Nov 2018 - 15:33

» [Divers navires amphibie] EDA - R ( Engin de débarquement amphibie rapide )
par Nenesse Mar 6 Nov 2018 - 11:44

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par passe plat Mar 6 Nov 2018 - 9:36

» [ Recherches de camarades ] Anciens Arpettes de septembre 1973 Cie 4 Atribord
par DESTENABES Mar 6 Nov 2018 - 9:34

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Sealex83 Mar 6 Nov 2018 - 8:30

» [Fusiliers Marins] AMIRAL RONARC'H
par Jean-Marie41 Lun 5 Nov 2018 - 18:52

» CHEVALIER PAUL (EE)
par CLERC Daniel Lun 5 Nov 2018 - 16:37

» JUSTICE - 1904 (BATIMENT DE LIGNE)
par larcher Lun 5 Nov 2018 - 15:41

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DE LA MÉTÉOROLOGIE
par KERMITT Lun 5 Nov 2018 - 15:28

» [ Blog visiteurs ] Recherche amis de mon père (matricule 1619 T 51)
par Momo Lun 5 Nov 2018 - 13:46

» [Campagne] ANTILLES
par PAUGAM herve Lun 5 Nov 2018 - 8:04

» VAUQUELIN (EE)
par GIROUX Dim 4 Nov 2018 - 17:53

» [ Loisirs autres que sports ] AGASM Amicale Perle - Exposition de maquettes de sous-marins à Lanouaille (24)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Dim 4 Nov 2018 - 16:47

» [ HISTOIRE ET HISTOIRES ] LA TRANSMISSION DE LA MÉMOIRE À TRAVERS LA DÉCOUVERTE DE LIEUX ANCRÉS DANS L'HISTOIRE
par COLLEMANT Dominique Dim 4 Nov 2018 - 15:31

» [ LES TRADITIONS DANS LA MARINE ] SPÉCIALITÉ : CLAIRON.
par cyriaque Dim 4 Nov 2018 - 9:03

» UTILISATION DU FORUM : "RECHERCHES DE CAMARADES"
par Charly Sam 3 Nov 2018 - 18:30

» [ Recherches de camarade ] Recherche camarade Taitinger Radio
par Charly Sam 3 Nov 2018 - 18:30

» La spécialité de Météorologiste
par Joël Chandelier Sam 3 Nov 2018 - 15:02

» [ Blog visiteurs ] Mon père Gérard Descamps (Elarm)
par Charly Ven 2 Nov 2018 - 20:10

» Escadrille de Réception et de convoyage de l’Aéronautique navale (ERC)
par MOUGIN Jeu 1 Nov 2018 - 20:38

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades 14F
par COLIN JACQUES Jeu 1 Nov 2018 - 12:43

» SNSM BEG MEIL
par Michel Roux Jeu 1 Nov 2018 - 10:17

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par PARMENT Thierry Mer 31 Oct 2018 - 0:33

» [ Blog visiteurs ] LSIL 9030 LE 5 JANVIER 1954
par Invité Mar 30 Oct 2018 - 19:10

» LES FREGATES FRANCAISES DE TYPE RIVER
par Roli64 Mar 30 Oct 2018 - 18:35

» Recherche des anciens de l'Escorteur Malgache - Arzew et Lorient (61-63).
par BOBOSSE Mar 30 Oct 2018 - 17:48

» ARGONAUTE
par centime44 Mar 30 Oct 2018 - 16:20

» GARONNE (BSL)
par LA TOULINE Mar 30 Oct 2018 - 16:14

» [ Batiments de ligne ] RICHELIEU ET JEAN BART - TOME 2
par Michel Roux Mar 30 Oct 2018 - 11:11

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES
par cmbil22 Mar 30 Oct 2018 - 8:35

» Vieilles paperasses humoristiques
par PAUGAM herve Lun 29 Oct 2018 - 21:46

DERNIERS SUJETS



LCT L9098

Partagez
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Ven 24 Fév 2012 - 10:18

Pour Gyuriss, je t'ai adressé un message privé.
La BIA Muru désignait la Base Inter-Armées...
Pour en revenir au 9098 j'ai une question de profane : lors des transits dans le radier du LSD Foudre ou du TCD Ouragan, vous viviez à bord de l'EDIC ou vous aviez vos quartiers sur le vaisseau porteur
avatar
GYURISS
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
NON

Re: LCT L9098

Message par GYURISS le Ven 24 Fév 2012 - 16:09

Merci pour l'explication de l'abréviation BIA.

Pendant le transit sur le TCD OURAGAN de HAO à TOULON, il n'y avait que le Cdt et moi et on vivait sur le LCT. J'avais récupéré une des chambres des chéqua.
Sanitaire et repas sur le porteur.
Le Cdt AUBRY participait aux quarts à la passerelle et pour ma part je commençais à trier tout le matériel à remplacer et la rédaction de la liste des travaux. Avant de rentrer en FRANCE les Mtre MARTIN et RICHOU m'avaient donné un brouillon recensant les interventions.

Au retour, sur le TCD FOUDRE, tout l'équipage vivait à bord.
Le Cdt participait aux quarts à la passerelle, pour les deux chéquas (si mes souvenirs sont bons) ils faisaient du rangement, inventaires et autres instructions avec l'équipage.
En ce qui concerne le service énergie, on avait de quoi s’occuper: le rangement et l'historique à mettre à jour, l'inventaire de tout le matériel nouveau, instruire le personnel et suite à l'incident du départ préparer le matériel, les plans et rédiger la liste des travaux (Mais cela fera parti d'un autre sujet plus tard.....)

Tous les autres enradiages sur l'OURAGAN, soit pour un transit sur PAPEETE soit à MURUROA on vivait à bord.
Dans tous les cas les repas étaient pris sur le porteur.



Enradié sur le TCD OURAGAN lors du remplacement des coussinets de lignes d'arbres par les mécanos du LCT


Dernière édition par GYURISS le Sam 27 Juin 2015 - 15:03, édité 2 fois
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Ven 24 Fév 2012 - 16:22

Impressionnante la photo dans le radier
Mais à quelle date l'EDIC est-il arrivé en Polynésie la première fois?
Dans des post précédents on parle de 1965 et 1966
avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Détecteur NON

Re: LCT L9098

Message par jean-claude BAUD le Sam 25 Fév 2012 - 10:51

En juin 64 le 98 était déjà à Muru, il a dû arriver avec la Foudre lors de son premier voyage Cherbourg Polynésie en octobre novembre 63..




"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Sam 25 Fév 2012 - 11:44

Ce serait donc le premier EDIC en Polynésie
Dans l'historique de l'Ouragan il est indiqué qu'il avait enradié pour son premier voyage un EDIC (mais lequel) en mai 65...
avatar
GYURISS
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
NON

Re: LCT L9098

Message par GYURISS le Mar 27 Mar 2012 - 22:53

Après les essais en janvier 68 et l'embarquement du reste de l'équipage, le 24/01/68 on charge le matériel destiné au site de Mururoa.
Le 25 on enradie sur le TCD Foudre à l'avant.
L'arrière est rempli de barges avec de très grosses caisses et deux véhicules situés derrière le LCT.
Le 26 à 14h00 on appareille par très mauvais temps.
Au dire d'un ancien Cap-Hornier (le père de notre Cdt le M.P. AUBRY) "IL Y A UNE TEMPÊTE DE LA PEAU DU DIABLE".

Spoiler:
Nous jouions, difficilement, aux cartes dans notre carré tout neuf, à 22h30 le bâtiment prend 40 à 45° de gite à bâbord les tins coté tribord tombent au fond du radié, puis gite à tribord, le L 9098 glisse et les tins s'enfoncent dans la coque à tribord.
Au premier coup je suis tombé de la chaise, le temps que je me lève le bateau glisse et sous le choc je me retrouve sous la table...
Les coups de gites suivant n'ont pas fait bouger le LCT.  
Heureusement.

Souvenirs de la part de deux matelots : DURAND Marc (matelot mécanicien) se souvient : "Je me rappelle LE CROM (bosco) était avec nous dans la cafétéria à l'arrière du LCT, quand le 98 a bougé la première fois et par son expression j'ai vu que quelque chose n'était pas normal.
De la on a monté l'escalier de la cafétéria et on est parti pour la planche de coupée afin d'aller sur la FOUDRE.
Quand LE CROM, qui était juste devant moi est monté sur la planche le 98 a bougé sur tribord, je ne me rappelle plus si la planche a cassé ou s'est déplacée violemment, mais je revois encore LE CROM ses deux mains agrippées sur les câbles de la rampe et ses pieds à la hauteur de ma tête.
Après ça, on a décidé de sortir du 98 par la passerelle qui était à la hauteur des câbles de protection du radier.
Je me rappelle que l'on attendait les coups de roulis suivant avant de sauter sur la FOUDRE."
Ce jour là je venait d'apprendre que ma filleule était née, depuis je l'ai surnomme "Miss tempête"
.

LHOTE Francis (matelot manœuvrier) "Le départ de TOULON m'a marqué, je n'avais pas encore le pied marin et j'ai bien cru que l'on allait couler.
D'ailleurs en sortant sur le pont de notre bateau, il y eu un coup de roulis et je me suis retrouvé assis accroché au filin du bastingage les pieds dans le vide. Et je voyais au dessus les grues du FOUDRE qui penchaient dangereusement je me suis dit, c'est la fin on ira pas loin.
Je n'ai pas un très bon souvenir de ce départ au soleil..."
.

Dégâts: plusieurs trous dans la coque dont un dans la soute machine, le gouvernail tribord tordu, la ligne d'arbre tribord à vérifier car une chaine est en appui dessus, des tôles tordues dû aux chaines d'amarrage... et dans le Foudre plusieurs déformation de cloisons.
Dans le radié une des voitures devra passer chez un carrossier...

La même nuit dans la même zone, le Sous-marin la Minerve disparaît, j'ai perdu un collègue de promo Daniel POTIER

Après une nuit mouvementée, on a commencé à préparer la liste des travaux pour la DCAN de Papeete. Dégager une partie du matériel situé dans les soutes endommagées.

31/01 au 03/02/68 escale à Las Palmas.
15/02/68 Cristobal, puis traversée du canal de Panama.
16 au 19/02/68 Balboa.
Nous rencontrons un Français ancien cap-hornier.
Il nous fait visiter la ville, comme il a des "entrées" à la Présidence il nous fait visiter le palais et on a droit à une démonstration de défilé de la garde présidentielle.
24/02/68 Passage de la ligne, un banc de dauphins nous a escorté pendant un bon moment.
Magnifique.
Tout notre équipage fut baptisé.
01 au 02/03/68 arrivée à Hao, débarquement de divers matériels du TCD
03/03/68 arrivée à Mururoa.
On déradie et on nous met à quai avec l'aide des pousseurs, car l'appareil propulsif et de manœuvre sont hors service) le bateau flotte avec une gite à tribord et les tins qui dépassent.
On décharge tout le matériel de la cuve  puis on regagne le Foudre.
6/3/68 à Papeete, aussitôt sur le dock afin d’effectuer les réparations.
22 au 26/3/68 première traversée pour l'équipage, de Papeete - Hao avec une cuve bien chargée.

Le 26/1/68 vers 14 h 30 devant Saint Mandrier (on voit bien les deux véhicules) photo communiqué par mon ami JAOUEN


A BALBOA, avec notre guide Français ancien cap-hornier. Le Mtre JAOUEN-Moi-le guide-le S.M. CAMBRAIE


BALBOA, monument en l'honneur F. de LESSEPS


BALBOA, le coq Français sur le monument de F. de LESSEPS


BALBOA, dans la cour du palais du Président


L'équipage permissionnaire: TUAL-x-LECROM-x-LHOTE-QUEROUE


Convocation pour les néophytes


Le facteur distribue son courrier


Le néophyte récupère sa convocation


L’archevêque donne la bonne parole


Passage au service de santé


Neptune plonge


Fin de la cérémonie


Neptune et sa suite rendent visite à l'équipage du LCT


Neptune et sa suite sur le LCT


Les baptisés: Garaudel, Orange le "cuisto",Carval bosco,Keroue bosco, Durand mécano, un bosco et accroupi Tual le radio


Le certificat de Francis LHOTE


Dernière édition par GYURISS le Dim 28 Juin 2015 - 16:57, édité 9 fois
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: LCT L9098

Message par PILON le Mar 27 Mar 2012 - 23:57

Guyriss, bonjour

Je Suis intéressé par quelques informations que tu pourrais me fournir si tu le veux bien. Ton bateau, le LCT 9098, se trouvant dans la Foudre pour la traversée vers Mururoa ; l’équipage logeait-il sur le LSD ou bien gardiez-vous vos logements à bord. Le commandant du LCT, MP Aubry, prenait-il ses repas avec le commandant ou bien au carré Officiers-mariniers. L’équipage du LCT Faisait-il du quart sur le LSD, chacun dans sa branche, chef de quart, machines etc… Tu sortais du BS, tu étais donc chef machines ?
Je n’ai jamais rencontré une situation identique ; j’ai fait une traversée Mururoa France avec l’Orage, mais il n’y avait que de la petite batellerie et des camions de biffins, dont certains sur le pont, à l’arrière, ont été cassés par la tempête dans l’Atlantique, des vagues estimées à 14 mètres.
Merci d’avance et avec mes amitiés
André Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Mer 28 Mar 2012 - 12:30

C'est au cours de cette année 68 que la Foudre a regagné définitivement la métropole pour son désarmement.
Toi qui était à bord Gyuriss Elle a rallié Brest, Lorient ou Toulon
avatar
GYURISS
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
NON

Re: LCT L9098

Message par GYURISS le Mer 28 Mar 2012 - 17:17

Bonjour PILOU et Marsouin.
Sur le Foudre tout l'équipage logeait sur le LCT étant donné que tout était neuf. En ce qui concerne l'hygiène et les repas sur le porteur.
Les officiers mariniers commandant compris nous prenions nos repas au carré O.M. du porteur.
Notre commandant assurait le quart à la passerelle. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu le Mtre JAOUEN assurer un quart et encore moins le S.M. CAMBRAIE....
Pour ma part, Chefmach j'avais suffisamment de travail, suite à l'incident du départ et l'inventaire du matériel embarqué à la hâte à TOULON. Sans compter l'instruction des mécanos....
L'équipage, participait à diverses corvées.

En ce qui concerne le FOUDRE, je ne sais pas quel port il a rallié avant son désarmement . J'ai un collègue de promo qui était à bord je vais me renseigner.
avatar
GYURISS
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
NON

Re: LCT L9098

Message par GYURISS le Mer 28 Mar 2012 - 18:21

Suite du message 21.

Retour en FRANCE pour refonte.

25/7/67 à HAO on enradie dans le TCD OURAGAN
26/7/67 appareillage le matin
9/8 au 10/8/67 passage du canal de Panama, CRISTOBAL plein en vivres et en gazole départ le 10 direction PORTO RICO. Arrivée à BREST vers le 24/8/67.
13/9/67 appareillage pour St NAZAIRE et TOULON arrivée le 19.

Spoiler:


Le pont des deux Amériques à PANAMA



Canal entrée dans la 1ere écluse MIRAFLORES, coté Pacifique



Présentation dans la 1ere écluse



Ecluse MIRAFLORES, les tracteurs



Dans l'écluse MIRAFLORES


Chenalage avant la "Tranchée des FRANCAIS"


Monument pour les ouvriers FRANCAIS morts lors de la construction du canal, franchissement de la "tranchée des FRANCAIS"


Chenalage après la "tranchée"



Ecluses de GATUM



Dernières écluses de GATUM avant CRISTOBAL



En direction de CRISTOBAL et de l'Atlantique


Le tracé du canal




Dernière édition par GYURISS le Dim 28 Juin 2015 - 17:12, édité 1 fois
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: LCT L9098

Message par Serge BAVOUX le Mer 28 Mar 2012 - 18:35

Salut Guyriss et les autres...

Les photos de vos aventures navalesques me réjouissent en particuliers celles u canal de Panama. Continuez les gars!





Salut et fraternité !
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Mer 28 Mar 2012 - 20:43

Superbes photos en effet Gyuriss :
Mais dommage qu'on ne voit pas le TCD en entier vu des airs (avec vue de l'EDIC dans le radier) durant le franchissement du canal...
Pas d'Alouette dispo pour faire un photex
Mais je crois (les spécialistes nous le préciserons) que le transit du canal se fait en passage inoffensif
Pas de photographe disponible non plus pour escalader le pont des deux Amériques et prendre le cliché aérien
avatar
GYURISS
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
NON

Re: LCT L9098

Message par GYURISS le Sam 31 Mar 2012 - 15:50

Réponses aux messages n 34 et 38 de Marsouin

Mon collègue mécano qui a fait la dernière traversée du FOUDRE me dit: après le C.E.P. en avril 68 le bateau a rallié TOULON, celui-ci a participé aux essais du NAVIPLANE N300
Il a assisté au début du désarmement 1er trimestre1969, ensuite il n'a aucune information car il a débarqué.

Oui c'est dommage de ne pas avoir de vues aériennes du FOUDRE ou de l'OURAGAN avec un L.C.T. enradié.
Au cours du voyage sur l'OURAGAN on aurait pu voir que la partie arrière à partir de la passerelle car les ponts mobiles étaient au dessus. Sur le FOUDRE idem car on était à l'avant donc sous le château.
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Sam 31 Mar 2012 - 20:31

Merci Gyuriss et à ton mécano :
Elle n'a pas traîné longtemps en Polynésie la Foudre, après la livraison de l'EDIC... Moins d'un mois PPT-Toulon !
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: LCT L9098

Message par PILON le Sam 31 Mar 2012 - 21:30

Voila, Giuriss, ce que j’ai trouvé pour la Foudre à défaut d'un LCT, c’est le LSSL 9029 (ex- LCIL 699 qui est enradié ainsi que des LCM. Nous sommes en décembre 1954, notre guerre d’Indochine vient de se terminer, cette batellerie qui combattait au Tonkin, se replie sur Saigon. Je vais passer en revue les autres LSD US et je ne désespère pas d’en trouver un avec un LCT enradié.
Photo Georges Demichel.

André Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
GYURISS
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
NON

Re: LCT L9098

Message par GYURISS le Sam 31 Mar 2012 - 22:18

Réponse à PILON message 40.
Belle recherche, pour ma part je viens de trouver deux photos qui à mon avis prouve que le premier bâtiment de servitude un L.C.T. arrivée au C.E.P. était le "L9098" fin 63.

Enradiage le 29 octobre 63.
On discerne le haut de la cheminée non équipée d'un déflecteur des gaz d'échappement vers l'arrière (photo trouvée sur internet mais que je ne peux diffuser, car de "M.... B.." on peut la visionner sur le site des TCD de ROUXEL)

Je ne sais où est prise cette vue à MORUROA ? (photo communiquée par J.C. ROUXEL), on voit le transfert d'engins du TCD vers le LCT, car il n'y avait pas de quai seul un LCT pouvait beacher.
Comme nous l'avons fait en janvier 67 à TOTEGEGIE lors de la livraison de la première grue Marion, voir le forum du "L.C.T. L9098".



Dernière édition par GYURISS le Dim 28 Juin 2015 - 17:40, édité 2 fois
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: LCT L9098

Message par PILON le Sam 31 Mar 2012 - 23:42

Voici une vue aerienne dans le radier du LSD US Casa Grande (LSD13), le LCU 1491, une sorte de LCT, mais à peine représentatif de notre LCT 9098, car le LCU, comme les LCT américains ne mesurent que 120 pieds de longueur.

Crédit photo Joe Radigan




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Dim 1 Avr 2012 - 9:10

Le L9098 est donc bien arrivé en 63 (et non en 64 contrairement à ce que j'avais lu sur un site).
La Foudre est arrivée à Tahiti le 5 décembre 63. Mais avait-elle déjà débarqué le L9098 à Muru ou Hao avant de toucher PPT
avatar
jaouen
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 63
NON

Re: LCT L9098

Message par jaouen le Mer 30 Jan 2013 - 12:25

Bonjour,
Voici le Foudre avant son dernier retour en Métropole, photos Jacques Lagrange.





Amicalement.


Dernière édition par jaouen le Mer 20 Mar 2013 - 16:45, édité 1 fois
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Mer 30 Jan 2013 - 12:45

Belles photos historiques Jean-Jacques :
Surtout de la Foudre à Muru.
As-tu les dates de prises de vue de l'Edic sur le dock avec le Maine à couple
avatar
GYURISS
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
NON

Re: LCT L9098

Message par GYURISS le Mar 12 Mar 2013 - 14:56

Bonjour,
Réponse à Marsouin,
Le L9098 venait de Moruroa, enradié dans l'OURAGAN, on était en IPER en octobre 68.

Sur le TCD OURAGAN, atoll d'ANAA avec TAFFIN avec les jumelles, Moi, LHOTE torse nue à la rambarde et TUAL assis sur le cabestan pieds sur la rambarde.



Le L9098 sur le dock (photo de DURAND Marc matelot mécano).



Dernière édition par GYURISS le Dim 28 Juin 2015 - 17:48, édité 1 fois
avatar
GYURISS
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
NON

Re: LCT L9098

Message par GYURISS le Mer 22 Mai 2013 - 15:54


J'ai mis quelques anecdotes sur le message n°31

Suite des travaux de refonte. message n°12

Les mécanos ont donné des noms à chaque moteur de propulsion et groupe électrogène: à bâbord le G.E. "Karine" et le M.P. "Monique"; à tribord le G.E. "Sylvie" et le M.P. "Jocelyne". En ce qui concerne le G.E. au centre le Lister, la mémoire fait défaut , il avait un mauvais caractère....on le mettait en fonction bien souvent la nuit car il était moins bruyant, mais gênait le Cdt AUBRY qui dormait au dessus.

Le matelot bosco LHOTE Francis embarque le 25/10/67, sa réflexion est: "Quand à ma réaction en voyant le L.C.T. au fond du bassin de radoub, je me suis dit , c'est quoi ce tas de ferraille on ne va quand même pas aller en mer avec ça jusqu'au Pacifique. Il est vrai que c'était mon premier embarquement de plus je ne connaissais la mer que depuis mon stage de manœuvrier à Brest; je n'étais pas rassuré."

Le matelot mécano DURAND Marc embarque en 11/67, il se souvient: "Pour moi la surprise c'est le jour de mon arrivée à la cale sèche et que j'au vu le 98 pour la première fois il n'était vraiment pas grand au fond de ce trou et en pièces détachées, à ce moment là je me suis demandé comment on va aller au Pacifique ? Plus tard, ce fut tout le tas de matériel à remettre en place..."

Spoiler:

Au bassin Vauban-12/1967: Fauvel-Tual-Lhote-Quéroue-assis Taffin-Durand


Fauvel-Le Crom-Durand


Durand en plein rangement


LeCrom-Fauvel devant le tas de matériel à ranger


La machine à babord le M.P. et le G.E.


à tribord le M.P. , le G.E. et au centre le poste de commande des moteurs et lignes d'arbres



Dernière édition par GYURISS le Dim 28 Juin 2015 - 17:51, édité 1 fois
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Mer 22 Mai 2013 - 16:01

Oui Gyuriss, il devait manquer beaucoup de choses... même de la peinture noire, pour que le numéro de coque soit incomplet "L 909"
avatar
GYURISS
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
NON

Re: LCT L9098

Message par GYURISS le Dim 26 Mai 2013 - 15:42

Et oui Marsouin, il en manquait du matos et des consommables, mais là c'était l'affaire de la DCAN...

Plusieurs matelots ont retrouvé ma trace et m'ont fait part de quelques remarques ou anecdotes.


Spoiler:
J.C. GLATRE mécano embarqué le 01/04/67.
Ses souvenirs: "il était très mal à l'aise en mer par les odeurs de la machine, le bruit dans le poste équipage à l'arrière et la cuisine à coté sans compter le mal de mer.
Les avaries très fréquentes des moteurs on démontait souvent les culasses et autres... de plus il n'y avait que deux matelots donc le quart plus les entretiens, dur dur..."




F. LHOTE manœuvrier embarqué le 25/10/67.
"Quand à ma réaction en voyant le L.C.T. au fond du bassin de radoub, je me suis dit c'est quoi ce tas de ferraille on ne va quand même pas aller en mer avec ça jusqu'au Pacifique.
Il est vrai que c'était mon premier embarquement de plus je ne connaissais la mer que depuis mon stage de manœuvrier à Brest ; je n'étais pas trop rassuré."


"Le départ de TOULON m'a marqué, je n'avais pas encore le pied marin et j'ai bien cru que l'on allait couler.
D'ailleurs en sortant sur le pont de notre bateau, il y eu un coup de roulis et je me suis retrouvé assis accroché au filin du bastingage les pieds dans le vide.
Et je voyais au dessus les grues du FOUDRE qui penchaient dangereusement je me suis dit, c'est la fin on ira pas loin.
Je n'ai pas un très bon souvenir de ce départ au soleil..."


"Lors de l'escale à BALBOA un matelot du FOUDRE a poignardé un civil ce qui a fait que l'escale a été raccourcie" ; " je me souviens de la touque de 5 l de rouge bien frais que l'on buvait au poste équipage.
C'était notre réconfort et en ce temps là on avait l'estomac moins délicat que maintenant."

" Une chose qui m'a marqué, quand une bombe avait sauté on était dans les premiers à revenir sur le site et je revois encore ce paysage de désolation, les arbres brulés les poissons crevés qui flottaient sur l'eau et cette odeur de mort, ça remue un peu.
Il fallait faire les manœuvres avec des gants alors que les filins d'acier étaient effilochés.
Si on est pas contaminé avec tout cela on a eu de la chance..."




M. DURAND mécano embarqué fin 11/67.
"Pour moi la surprise c'est le jour de mon arrivée à la cale sèche et que j'ai vu le 98 pour la première fois il n'était vraiment pas grand au fond de ce trou et en pièces détachées, à ce moment là je me suis demandé comment on va aller au Pacifique ?
Plus tard, ce fut tout le tas de matériel à remettre en place..."


Le départ de TOULON.
"Je me rappelle LE CROM (bosco) était avec nous dans la cafétéria à l'arrière du LCT, quand le 98 a bougé la première fois et par son expression j'ai vu que quelque chose n'était pas normal.
De la on a monté l'escalier de la cafétéria et on est parti pour la planche de coupée afin d'aller sur la FOUDRE.
Quand LE CROM, qui était juste devant moi est monté sur la planche le 98 a bougé sur tribord, je ne me rappelle plus si la planche a cassé ou s'est déplacée violemment, mais je revois encore LE CROM ses deux mains agrippées sur les câbles de la rampe et ses pieds à la hauteur de ma tête.
Après ça, on a décidé de sortir du 98 par la passerelle qui était à la hauteur des câbles de protection du radier.
Je me rappelle que l'on attendait les coups de roulis suivant avant de sauter sur la FOUDRE."
Ce jour là il venait d'apprendre que sa filleule était née, depuis il l'a surnomme "Miss tempête".

"La FOUDRE a eu un autre pépin : les chaudières étaient en vase clos et ce jour là les pastilles de sécurité des extincteurs ont sauté et ceux-ci se sont vidés, résultat les mécanos ont évacué le compartiment en vitesse et les chaudières se sont éteintes.
Sans vapeur les ventilateurs ne fonctionnent pas donc on est resté sans propulsion pas mal de temps, afin d' évacuer le CO2".

"Lors d'un appareillage du beaching B.D.C. à HAO, un bout s'est entortillé dans l'hélice, on a mouillé l'ancre arrière, stoppé les moteurs afin d'extraire le bout"


A.GYURISS
,
Pour ma part je me rappelle avoir plongé le long du bord mais je ne sais plus si c'est pour enlever le filin ou pour vérifier le bon fonctionnement de la ligne d'arbre ; car on a eu plusieurs fois un mauvais fonctionnement du tiroir hydraulique du réducteur !!!

Autres souvenirs :
1 - "Le plein de la caisse à huile de la machine, se faisait sur l'arrière à tribord.
Pour cela la première fois on est passé par le radier et on se casse le dos pour monter les futs sur la plage arrière.
La deuxième fois j'ai dis à FAUVEL que le fut devait flotter (j'ai eu du mal à le convaincre) alors depuis le beaching on l'a mis à  l'eau et on l'a poussé en nageant jusqu'à l'arrière.
On a utilisé le palan du canot pour le monter sur la plage arrière."


Pour ma part, ces futs étaient stockés à bâbord avant dans la cuve, quand on était à quai je me débrouillais pour demander à un des grutiers ( je les connaissais tous depuis 67, et ils ne se faisaient pas prier car ils avaient le droit à un apéro...) de déplacer les bidons d'huile MT 30, idem pour les bouteilles de gaz de la cuisine.

2 - "L'électricien BERRU faisait des joints avec des emporte-pièces, il a glissé et est tomber sur celui-ci. Il a eu un doigt blessé direction l'hôpital du coup il n'a pas appareillé"

3 - "En mer, on a eu un problème sur un tableau électrique d'un G.E. Baudoin.
En changeant des fils sous tension, je crois que j'ai mis mon tournevis à la masse à cause d'une mauvaise vague qui nous a bourlingué et je suis tombé sur les fesses et vu des flashes pendant pas mal de temps."


A PAPEETE "Quand LE CROM sort à terre, le chien le précédait et l'attendait au bar chez ARMAND, afin d'avoir une bière."

A TOTEGEGIE  le chefmach avait organisé une soirée pêche "la pêche aux cigales ; on était sur le platier de corail avec des lampes de poche et on ramassait les cigales qui restaient paralysées par la lumière."

Cigale pêchée en 68 (photos A.G.)





" J'ai aussi souvenir de l'odeur dégagée par les coquillages qui pendaient sur les rambardes, c'étaient des 7 doigts"

Sept doigts pêchés en 68 (photos A.G.)


L'ile AUKENA à l'horizon.



"J'était à l'avant bâbord afin de verrouiller la sécurité de la porte du radier, "je me rappelle que l'on avait touché et que le Mt. JAOUEN a dit "on a bien nettoyé les bernacles de la coque ce coup si".
Mais la tache d'eau rouillée s'agrandissait donc le "Chefmach" a décidé de faire ouvrir la trappe de visite de ce ballast situé en dessous du treuil bâbord ; un tas d'écrous à enlever, quand la plaque est retirée on pouvait voir le fond du lagon...."


Il se souvient: " des carrelages de la douche et les lavabos qui tombaient quand il y avait mauvais temps ; le bruit des vagues sur la porte du radier et que le bateau vibrait et se tordait à chaque fois qu'une bonne vague nous tombait dessus"

Autre souvenir :
"Le nettoyage tous les quarts, des filtres eau de mer situés en dessous de la caisse à huile. On mettait un en service et on nettoyait l'autre"
Autre chose que je me rappelle: "le nettoyage des soutes de transport de gazole cette fois là j'étais avec FAUVEL et on a nettoyé le fond de la soute avec des paquets d'étoupe, l'odeur était terrible et la chaleur à cuire un œuf, on sortait la tête de temps en temps de la plaque de visite pour prendre un peu d'air.
On a eu un bon mal de tête après mais c'est des choses que l'on devait faire, je ne rappelle pas pourquoi on a bien rigolé ce jour là dans la soute"


J'ai fait l'andouille! "C'était un pari avec JAOUEN ou FAUVEL que je n'arriverai pas jusqu'à l'arrière du bateau, en ramant assis dans une caisse en bois.
Ils se sont fait avoir, car j'ai ajouté du plastic autour de la caisse et j'ai gagné mon pari."




Dernière édition par GYURISS le Dim 28 Juin 2015 - 18:03, édité 2 fois
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: LCT L9098

Message par marsouin le Dim 26 Mai 2013 - 16:23

Ben dit donc Gyuriss, en lisant ces souvenirs, le L9098 c'était pas la croisière s'amuse

Contenu sponsorisé

Re: LCT L9098

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 19 Nov 2018 - 10:14