Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Rencontre à Grenoble les 8, 9 et 10 juin 2019 Projet de programme Pour les inscriptions

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 731623 messages dans 14153 sujets

Nous avons 14543 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Robert Nicolaï

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Marine à voile] L'Hermione
par Christian DIGUE Hier à 23:05

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par PAUGAM herve Hier à 22:19

» RÈGLEMENT DU BLOG VISITEURS A LIRE AVANT DE POSTER
par Charly Hier à 21:02

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par larcher Hier à 19:00

» BÉARN (PA)
par coutil Hier à 16:43

» ANDROMEDE
par GENESLAY Hier à 12:27

» [Les traditions dans la Marine] Chouf au dessus de dix
par Jean-Pierre DAFFNIET Hier à 12:26

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LES INSPECTIONS DE SACS
par hetet a Hier à 11:16

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 10
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 10:49

» ARROMANCHES (PA)
par PAUGAM herve Hier à 10:37

» MALABAR (RHM)
par LANNUZEL Dédé Hier à 9:51

» L'ÉTOURDI (E.C.)
par BOBOSSE Hier à 0:16

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par marsouin Jeu 13 Déc 2018 - 20:06

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par L.P.(Pedro)Rodriguez Jeu 13 Déc 2018 - 17:05

» LCT - L9061
par gerardsin59 Jeu 13 Déc 2018 - 15:56

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 017
par gerardsin59 Jeu 13 Déc 2018 - 15:55

» EMILE BERTIN (Croiseur)
par coutil Mer 12 Déc 2018 - 20:54

» RHIN (BSL)
par Joël Chandelier Mer 12 Déc 2018 - 20:30

» [ Blog visiteurs ] Madagascar Diego Suarez
par Invité Mar 11 Déc 2018 - 22:33

» [ Les stations radio et télécommunications ] Station de Rambouillet.
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mar 11 Déc 2018 - 15:37

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par Jean-Léon Mar 11 Déc 2018 - 13:42

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par Max Péron Mar 11 Déc 2018 - 10:48

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par LA TOULINE Mar 11 Déc 2018 - 9:12

» ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par Roli64 Lun 10 Déc 2018 - 18:48

» [Ports] LE VIEUX BREST
par Jean-Marie41 Lun 10 Déc 2018 - 18:08

» Gabare Luciole
par Invité Lun 10 Déc 2018 - 17:10

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par pinçon michel Lun 10 Déc 2018 - 8:07

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par byu30 Dim 9 Déc 2018 - 22:18

» [ Histoire et histoires ] Le Blockaus de Plougonvelin (29)
par COLLEMANT Dominique Dim 9 Déc 2018 - 17:39

» DIXMUDE (BPC)
par Bureaumachine busset Dim 9 Déc 2018 - 15:29

» [Catastrophes...] PREMIAN ... LE SOUVENIR
par Joël Chandelier Dim 9 Déc 2018 - 13:43

» COMMANDANT DUCUING (AVISO)
par Laurent Dim 9 Déc 2018 - 12:04

» [ Divers - Les classiques ] Sous-marin La Minerve 1941
par loulou06000 Sam 8 Déc 2018 - 22:30

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par Bureaumachine busset Sam 8 Déc 2018 - 20:23

» [Aéronavale divers] Le LYNX WG13
par marsouin Sam 8 Déc 2018 - 18:59

» [LES B.A.N.] DAKAR BEL-AIR et OUAKAM
par guedon Ven 7 Déc 2018 - 17:18

» BOUVET (EE)
par gégé Ven 7 Déc 2018 - 15:52

» FLOTTILLE 34 F
par montroulez Jeu 6 Déc 2018 - 20:59

» RHÔNE (BSAH)
par gilbert kerisit Jeu 6 Déc 2018 - 14:11

» [Divers EAMF] Cours du BS mécanicien du service général à Saint Mandrier
par ftaviot Jeu 6 Déc 2018 - 11:55

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par COLLEMANT Dominique Jeu 6 Déc 2018 - 11:37

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Les insignes redessinés
par COLLEMANT Dominique Jeu 6 Déc 2018 - 10:07

» [Service à terre] STATION RADIO ROCHANOU à PLOUGASTEL DAOULAS (C R A X BREST).
par reneelyo Jeu 6 Déc 2018 - 8:06

» LES AVISOS EX COLONIAUX BISSON ET CDT DE PIMODAN
par alain EGUERRE Jeu 6 Déc 2018 - 3:56

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par alain EGUERRE Jeu 6 Déc 2018 - 3:47

» [ Bâtiments de ligne ] RICHELIEU ET JEAN BART - TOME 2
par PAUGAM herve Mer 5 Déc 2018 - 21:28

» [DIVERS - DRAGUEURS ET CHASSEURS DE MINES] DRAGUEURS DE MINES EX ALLEMANDS
par Joël Chandelier Mer 5 Déc 2018 - 20:42

» MAURIENNE (BB - MURUROA)
par DAN Mer 5 Déc 2018 - 19:53

» L'Expédition d'Egypte 1956
par Bureaumachine busset Mer 5 Déc 2018 - 17:36

» TARTU (EE)
par lefrancois Mer 5 Déc 2018 - 12:22

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES
par loulou06000 Mar 4 Déc 2018 - 23:11

» [Divers les Nuc] Le BARRACUDA
par COLLEMANT Dominique Mar 4 Déc 2018 - 21:28

» AGOSTA (SM)
par Jean-Marie41 Mar 4 Déc 2018 - 18:58

» [Activité des ports hors Marine] LE PORT DE CHERBOURG - VOLUME 001
par Joël Chandelier Mar 4 Déc 2018 - 14:43

» LE NORMAND (ER)
par t.neveux Mar 4 Déc 2018 - 12:11

» [ École des Mousses ] 2ème compagnie mars 72 - mars 73
par DTL Mar 4 Déc 2018 - 11:26

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 3]
par Michel Roux Mar 4 Déc 2018 - 10:16

» DÉTROYAT (AVISO)
par mysterioustef Mar 4 Déc 2018 - 10:03

» [Fusiliers Marins] AMIRAL RONARC'H
par PINGOUIN NOSTALGIQUE Mar 4 Déc 2018 - 8:46

» QUARTIER MAITRE ANQUETIL (AVISO)
par tsarrax Lun 3 Déc 2018 - 21:12

» [ Blog visiteurs ] Charles Perrot.
par Invité Dim 2 Déc 2018 - 23:12

» [ Blog visiteurs ] PAPOUIN Allain
par Invité Dim 2 Déc 2018 - 22:47

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Jean-Marie41 Dim 2 Déc 2018 - 19:50

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par pinçon michel Dim 2 Déc 2018 - 7:55

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par Pele70 Sam 1 Déc 2018 - 14:24

» MISTRAL (BPC)
par Michel Roux Sam 1 Déc 2018 - 11:40

» LOCUSTE (GABARE)
par Pascal 57 Sam 1 Déc 2018 - 11:09

» [ Blog visiteurs ] BAN Dakar 1952 à 1956
par Brand Robert Ven 30 Nov 2018 - 22:25

» SEINE (BSAH)
par Jean-Marie41 Ven 30 Nov 2018 - 18:59

» [Les anciens avions de l'aéro] F4 U7 Corsair
par matelot joe Ven 30 Nov 2018 - 11:35

» LA SPÉCIALITÉ DE RADIO
par DTL Ven 30 Nov 2018 - 11:17

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par Bureaumachine busset Jeu 29 Nov 2018 - 22:39

» TAAPE (Remorqueur-Ravitailleur)
par Jean-Marie41 Jeu 29 Nov 2018 - 19:03

» [Les Musées en rapport avec la Marine] CEUX QUI VISITENT LA FLORE
par espadon44 Jeu 29 Nov 2018 - 17:46

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Jean-Léon Jeu 29 Nov 2018 - 13:06

» MINERVE (SM)
par Jean-Léon Jeu 29 Nov 2018 - 12:15

» [Campagnes] DAKAR
par gerard reboux Jeu 29 Nov 2018 - 10:39

» ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par boboss Jeu 29 Nov 2018 - 9:48

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par VERNEYGérard84 Mer 28 Nov 2018 - 18:32

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par hetet a Mer 28 Nov 2018 - 16:59

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Mar 27 Nov 2018 - 19:23

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par loulou06000 Mar 27 Nov 2018 - 18:48

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Michel Roux Mar 27 Nov 2018 - 18:38

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE DES ANCIENS MARINS DES AEROPORTS DE L'ILE DE FRANCE
par Jean-Marie41 Mar 27 Nov 2018 - 18:11

» [ Recherches de camarades ] du ER Le Corse 73/74
par cajun Mar 27 Nov 2018 - 10:27

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par Bureaumachine busset Lun 26 Nov 2018 - 18:36

» [ VOS ESCALES ] Alexandrie - Égypte
par Bureaumachine busset Lun 26 Nov 2018 - 18:32

» [ Blog visiteurs - Répondez au message pour voir l'email ] Recherche personnes embarqués sur le Clemenceau et le Foch octobre 1967 à septembre 1970
par Pierre 83 Lun 26 Nov 2018 - 12:20

» [ VOS ESCALES ] Hong Kong
par Bureaumachine busset Dim 25 Nov 2018 - 17:00

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM HOURTIN VOLUME 4
par Charly Dim 25 Nov 2018 - 9:05

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par COLLEMANT Dominique Sam 24 Nov 2018 - 23:21

» [ Blog visiteurs ] Recherche anciens camarades de mon père, 2 campagnes Jeanne D'Arc 73/74 et 74/75
par Invité Sam 24 Nov 2018 - 14:38

» SÉMAPHORE - LE TOULINGUET - PRESQU'ÎLE DE CROZON (FINISTÈRE)
par Joël Chandelier Sam 24 Nov 2018 - 13:55

» [ Les sémaphores - divers ] Réorganisation pour les Sémaphores de la façade Atlantique
par Joël Chandelier Sam 24 Nov 2018 - 13:52

» [ Recherches de camarades ] Jeanne d'Arc campagne 78 79 flotille 35F
par Claude Eas Sam 24 Nov 2018 - 9:29

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Charly Ven 23 Nov 2018 - 20:10

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM TOULON 2018
par takeo Ven 23 Nov 2018 - 18:49

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par jobic Ven 23 Nov 2018 - 17:23

» GEORGES LEYGUES (CORVETTE)
par René Riu Ven 23 Nov 2018 - 16:12

DERNIERS SUJETS



[Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Partagez
avatar
Jacques l'A
QM 1
QM 1

Age : 71
Mécanicien équipage NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Jacques l'A le Mar 28 Juin 2016 - 23:07

Je viens de découvrir ce sujet pour les photos et les commentaires




KURUN AUTOUR DU MONDE (1949-1952)
Il y a 65 ans, le 7 juillet, Jacques Yves Le Toumelin et Kurun sont arrivés au Croisic.
avatar
VENDEEN69
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 69
Détecteur équipage NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par VENDEEN69 le Mer 29 Juin 2016 - 9:43

Merci Alain pour toutes ces informations!





''Chaque époque a ses certitudes et le présent est parfois prétentieux quand il juge le passé'' (Nicolas Beuglet)


avatar
Domi83
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Mécanicien NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Domi83 le Mer 29 Juin 2016 - 15:09

Pour les curieux, encore un peu d'histoire, celle des aventures d’Hippolyte Caltaux aux Glorieuses

Spoiler:
En 1878, Hippolyte Caltaux, un réunionnais résident aux Seychelles, débarque sur l’atoll.
Par la suite, il lui donne son nom actuel. Hippolyte Caltaux est né en 1847 à La Réunion, à 18 ans il est écrivain de la marine à Nossi-Bé (Madagascar), puis il devient greffier de notaire en 1867.
Atteint de paludisme, il quitte Nossi-Bé pour rejoindre La Réunion.
En 1871, il retourne à Nossi-Bé pour y occuper un emploi de directeur de maison de commerce.
En 1873, nouveau départ de Nossi-Bé pour les Seychelles où il s'installe et se marie.
Il se livre alors au commerce en voilier, entre Madagascar et la côte d'Afrique.
C'est au cours d'un de ses voyages qu'il débarque sur l’atoll des Glorieuses, alors inconnue et totalement inhabité.

A son retour, il se rend à Nossi-Bé et adresse au ministre de la marine et des colonies, par l’intermédiaire du gouverneur Seignac, une demande de concession pour l’exploitation des Glorieuses.
Le ministère lui accorde le droit d’occuper ces îles « à ses risques et périls », même si la France ne se décide pas encore à reconnaître cet atoll convoité par les Anglais.
Caltaux fait alors l’acquisition d’une goélette, La Gazelle, et part s’installer sur la Grande Glorieuse le 2 mars 1880 et y fait flotter le pavillon tricolore.

A la suite de l’occupation de l’atoll, une corvette anglaise mouille 22 jours durant devant les Glorieuses.
Les marins en dressent les plans puis repartent en novembre 1882.

Caltaux envoie sa goélette La Gazelle à Anjouan aux Comores, pour recruter des travailleurs journaliers comoriens.
La goélette est arraisonnée par la corvette anglaise L’Harrier sous les ordres du commandant Wilkok.
Le capitaine de la goélette est accusé de pratiquer la traite, le bâtiment est saisi puis brûlé en rade d'Anjouan, l'équipage est emmené à Zanzibar pour y être jugé.
Caltaux est avisé de l'incident par Wilkok lui-même, qui avait ordre de le faire partir des Glorieuses.
Caltaux refuse de partir, devant la fermeté du Français, Wilkok lève l'ancre et s'en va.
Mais, à plusieurs reprises et sur une période d'une dizaine d'années, Caltaux rencontre de graves difficultés avec les commandants des navires anglais passant à proximité de l’atoll.

En 1885, Caltaux se rend aux Seychelles pour recruter des travailleurs puis retourne aux Glorieuses.
Avec l’aide des travailleurs seychellois, il plante la cocoteraie sur la Grande Glorieuse malgré les harcèlements de la marine britannique qui convoite les îles.

La mise en valeur de l'atoll se poursuit jusqu'en 1891, date à laquelle Caltaux se rend à Mayotte et, par l'intermédiaire du gouverneur français de l’île, il adresse une lettre au ministre de la marine et des colonies, dans laquelle il demande l'annexion pure et simple de l’atoll des Glorieuses par la France.
L’annexion devient urgente, car un navire anglais le Kead Breit est sur le point de prendre possession de l’atoll des Glorieuses en même temps qu’un certain nombre de petites îles et atolls de l’océan Indien.

Caltaux reprend la route pour l’île d’Anjouan aux Comores, mais sur la route du retour son bateau est pris dans une violente tempête et il fait naufrage sur la côte africaine, il reste plus de 10 mois en Afrique faute de moyen de transport.
Il peut enfin se rendre à Zanzibar, puis aux Seychelles où il arrive en août 1892.
Entre-temps, le ministère de la marine et des colonies avait répondu au gouverneur de Mayotte de la volonté de la France d'annexer l’atoll des Glorieuses.

C’est le 23 août 1892, que le capitaine de vaisseau Richard, commandant le Primauget, prend possession des îles Glorieuses au nom de la France.
Le pavillon national est enfin hissé officiellement en haut du mât, sur lequel a été clouée une plaque de cuisine métallique portant l'inscription « Prise de possession de l'archipel des Glorieuses le 23 août 1892 ».
Mais Caltaux étant toujours aux Seychelles, il ne peut assister à la prise de possession, un procès-verbal est rédigé à son domicile des Glorieuses et un exemplaire laissé dans l'habitation.
Le commandant du Primauguet vient chercher le colon aux Seychelles pour le ramener sur l’atoll des Glorieuses, et lui confie la garde du pavillon.

Le patron revenu sur les lieux, l'exploitation de la cocoteraie et celle de la Petite Glorieuse reprennent de l'ampleur.

En 1895, l’atoll des Glorieuses est rattaché à la colonie française de Mayotte et Caltaux est nommé garde-pavillon de l’archipel pour la France.
Ce dernier occupe les lieux de manière sporadique, il exploite le coprah de la cocoteraie, ainsi que le guano de la Petite Glorieuse.
En 1901, Caltaux se rend à La Réunion en vue de compléter son personnel.
A son retour, le bateau sombre au voisinage des Glorieuses et Caltaux reste sur l’atoll jusqu'en 1907.
Il a alors 60 ans et veut se retirer.
Il informe le gouverneur de Mayotte qu'il veut vendre ses droits sur l’atoll.
Il lui est répondu que s'il quittait l’atoll, celui-ci reviendrait à l’État.
Caltaux renouvelle sa demande au gouverneur général de Madagascar mais il est pris contre lui, un arrêté de déchéance sans indemnité.

A la suite du départ Caltaux, le droit sur ces îles revint à l’État et une concession fut accordée à la SOFIM (SOciété Française des Iles Malgaches), appartenant à un certain Lanier.

En 1908, l’administration de l’atoll des Glorieuses, en même temps que celle de Mayotte, est confiée au gouvernement général de Madagascar.

En 1912, un Français venu de l’archipel des Comores exploite la cocoteraie de la Grande Glorieuse.

En 1921, le Bellatrix, un aviso de la Marine nationale, commandé par le capitaine de frégate Lebègue, jette l'ancre devant l'atoll des Glorieuses.
Son rapport en date du 16 novembre 1921, donne quelques détails sur la situation de l’atoll de l'après Caltaux « Un petit village avec 17 habitants métis tous seychellois.
L'île manque d'eau, les puits ne donnant que de l'eau saumâtre.
La société a planté 6000 cocotiers environ.
La production de coprah est de 36 t par an.
On y cultive du maïs, la récolte est de 60 t par an.
Une goélette de la société fait la navette 2 à 3 fois par an entre l'archipel et Madagascar.
Sur l'île du Lys (Petite Glorieuse), on y trouve un dépôt de charbon, un tas de guano, et un troupeau de chèvres de 200 têtes environ ».




Ex meumeu et bouchon gras, j'ai quitté la  Royale en 83 et je coule un début de retraite tranquille et totale depuis 2005 au soleil à coté de Toulon.
avatar
Roger 56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Roger 56 le Mer 29 Juin 2016 - 18:12

Bonjour à tous,

Bravo Domi83 pour tes excellentes références et belles histoires sur les Glorieuses et à tous pour ces superbes photos qui me font tant rêver...

Je confirme la "partie" officielle Marine Nationale ( SHD Lorient - Réf. : 20 A1 22).
Je cite :

Note N° 67 EMG/Hi du 12 février 1959 du Service Historique de l'Etat Major Général

adressée au

Capitaine de Vaisseau,
Commandant la Marine à Madagascar et
Commandant désigné de la Base Stratégique de Diégo-Suarez

Extrait de la page 2, paragraphe 6 (Texte intégral avec les majuscules et souligné).

" La prise de possession des iles GLORIEUSES a été effectuée par le Capitaine de Vaisseau RICHARD, Commandant Le PRIMAUGUET le 23 août 1892 à 3 heures du matin."

Fermez le ban !

J'ai beaucoup apprécié l'heure... Est-ce l'heure locale ou l'heure (officielle) de Paris ?

A bientôt de vous lire,

Roger




"Personne ne parle de nous de la même manière, en notre présence et en notre absence."
Blaise PASCAL (Philosope et Mathématicien Français - 1623/1662).
avatar
Domi83
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Mécanicien NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Domi83 le Mer 29 Juin 2016 - 22:05

Bravo Roger 56, tu as été encore plus précis que moi car je n'ai pas été en mesure de préciser l'heure de la prise de possession des Glorieuses par la France Grave lacune !!!

Toutes ces prises de possession de petites îles désertes qui n'intéressaient pas grand monde à l'époque, sont maintenant une aubaine pour la France avec les ZEE et actuellement leurs extensions par le plateau continental.




Ex meumeu et bouchon gras, j'ai quitté la  Royale en 83 et je coule un début de retraite tranquille et totale depuis 2005 au soleil à coté de Toulon.
avatar
Roger 56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Roger 56 le Jeu 30 Juin 2016 - 16:52

Bonjour à tous,

pour DOMI83, je n'y avais pas fortement porté attention mais l'heure semble être un élément important.

Toujours dans le document SHD de mon message N° 304, ci-dessus. Voici pour les '"fana" d'Europa, "la" petite précision.
Pour mémoire, je reproduis exactement l'orthographe, ponctuation, majuscule et minuscule, mise en ligne, etc.

Je cite :

2/ - EUROPA

La prise de possession de l'ilot EUROPA a été effectuée par le capitaine de Frégate FORESTIER, commandant le FABERT le 22 février 1897. Le Pavillon National y a été arboré et salué à 7 h 25 du matin.

De nouveau, "fermez le ban".

A bientôt,

Roger




"Personne ne parle de nous de la même manière, en notre présence et en notre absence."
Blaise PASCAL (Philosope et Mathématicien Français - 1623/1662).
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Jean-Léon le Jeu 30 Juin 2016 - 17:56

A Domi83 - Calteaux  



Un sacré bonhomme quand même ce Calteaux !
Belle histoire



 
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 69
Fourrier NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par alain EGUERRE le Ven 1 Juil 2016 - 6:00

Bien, Domi83 et Roger56
Poursuivons avec Jérôme du Malin

Marée haute et fin de journée sur les Glorieuses

Le Malin au mouillage au loin


Mais pas de rayon vert !

La nuit enveloppe désormais les Glorieuses jusqu'au matin






Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 64
NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par marsouin le Ven 1 Juil 2016 - 8:09

Paradisiaques nos îles éparses
avatar
Domi83
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Mécanicien NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Domi83 le Ven 1 Juil 2016 - 11:51

Pour Roger 56
Voila les informations que j'ai sur la prise de possession d'Europa par la France :

" Tout comme pour les autres îles Eparses, l’acte du 31 octobre 1897, en exécution de la loi du 6 août 1896, déclare Europa dépendance française, elle est rattachée officiellement à la France mais le pavillon français n’est hissé sur l’île que le 31 octobre 1897"

Informations un peu différentes des tiennes, en faisant un mic-mac des deux, peut-être aurions nous la vérité ?




Ex meumeu et bouchon gras, j'ai quitté la  Royale en 83 et je coule un début de retraite tranquille et totale depuis 2005 au soleil à coté de Toulon.
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Jean-Léon le Ven 1 Juil 2016 - 12:03

Caltaux à l'honneur  





Notre aventurier à l'honneur sur un beau pli philatélique de 1953.






Document DR - Iles Glorieuses - Cachet commémoratif "En souvenir de M. Caltaux".



 
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Domi83
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Mécanicien NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Domi83 le Ven 1 Juil 2016 - 15:36

Jean-Léon, Intéressant ce cachet commémoratif de Madagascar de 1953.

A l'époque, Madagascar n'avait pas encore pris sont indépendance, les Glorieuses y étaient rattachées.

En 1960, lorsque Madagascar pris son indépendance, les Glorieuses ont été rattachées administrativement au ministère de l'outre-mer et administré par le préfet de La Réunion, donc séparé de Madagascar.

Il semble que la République de Madagascar n'ai jamais revendiqué la souveraineté des Glorieuses, contrairement au Banc du Geyser non loin de là.





Ex meumeu et bouchon gras, j'ai quitté la  Royale en 83 et je coule un début de retraite tranquille et totale depuis 2005 au soleil à coté de Toulon.
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Jean-Léon le Ven 1 Juil 2016 - 18:21

Les Glorieuses revendiquées par Madagascar 



Et pourtant si, les Glorieuses, englobées dans "Les Iles Eparses" sont revendiquées par Madagascar.
De temps à autre...



 
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Domi83
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Mécanicien NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Domi83 le Ven 1 Juil 2016 - 21:24

Une information à ce sujet a pu m'échapper, c'est pour cela que j'ai mis "Il me semble que ..."




Ex meumeu et bouchon gras, j'ai quitté la  Royale en 83 et je coule un début de retraite tranquille et totale depuis 2005 au soleil à coté de Toulon.
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Jean-Léon le Ven 1 Juil 2016 - 23:14

A Domi83 



Je n'ai pas de mérite car je me rends assez souvent à Madagascar et suis les infos sur place: télé et journaux.



 
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 69
Fourrier NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par alain EGUERRE le Sam 2 Juil 2016 - 6:00

Revendications des iles éparses par les malgaches.
Au début des années 70 nous avions déposé des légionnaires du DLEM de Mayotte sur la Grande Glorieuses et Juan de Nova et, avec l'A.E Protet , nous avions débarqué le 3ème tiers en position de combat à Juan de Nova, suite à informations sur l'arrivée du Fanantenana, navire amiral malgache (fin 73 et déjà évoqué dans le sujet)




Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
Domi83
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Mécanicien NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Domi83 le Mer 6 Juil 2016 - 9:36

Pour plus de précision, le débarquement des légionnaires sur la Grande Glorieuse eu lieu le 25 novembre 1973.

Je n'ai pas la date pour le débarquement sur Juan de Nova mais il parait qu'à cette époque il y avait un projet de l'implantation d'un Club Med par Gilbert Trigano sur Juan de Nova, qui a heureusement jamais abouti.




Ex meumeu et bouchon gras, j'ai quitté la  Royale en 83 et je coule un début de retraite tranquille et totale depuis 2005 au soleil à coté de Toulon.
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 69
Fourrier NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par alain EGUERRE le Jeu 7 Juil 2016 - 19:44

On arrive à la fin des photos de mon ami Jérôme du Malin , merci à lui




Après nos photos des années 70 sur les A.E et celles de Jérôme dans un premier temps sur la Rieuse un P400 puis ensuite sur le Malin, espérons que nous aurons d'autres photos des iles éparses de l'Océan Indien




Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Jean-Léon le Ven 8 Juil 2016 - 0:23

Merci Jérôme  

Oui Alain, espérons une suite.
Surtout avec des photos d'une telle qualité.



 
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Roger 56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Roger 56 le Ven 8 Juil 2016 - 15:41

Bonjour à tous,

1). Pour "tenter" de répondre à Domi83 dans son MSG N°310.

Les dates données dans le document en référence (voir mon MSG N° 304) proviennent des Documents Marine donc à priori, des extraits du "Journal de Bord" du FABERT.
Je n'ai aucune raison de mettre en doute la présence de ce bâtiment à cette date devant EUROPA et de la cérémonie des couleurs comme annoncée par le commandant.

Maintenant, il faut prendre en compte certaines hypothèses, qui toutes, avec un coefficient plus ou moins fort, ont jouées :
- le temps de la transmission du courrier officiel entre les Bâtiments à la mer et l'Amirauté à Paris,
- Les délais de communication entre l'Amirauté et le Ministère de la Marine,
- Le temps administratifs...
- Le temps "politique" des lois et décrets...
- Le temps "diplomatique" ou des "Affaires Etrangères" qui certainement, n'était pas le plus 'facile' à gérer (avec en face, la Grande Bretagne ou plutôt comme 'on' disait alors, l'Angleterre...).
- D'autres...

Ce qui, peut être, a amené (prédominance du politique sur le militaire ?) à une loi en 1896 et à une date de prise de possession officielle (physique) en fin 1897...

2). Toujours le document référencé dans mon message N° 304.
. Dans son para 2/ - EUROPA. Après le texte cité dans mon message N° 306, il est écrit (texto) :

NOTA = en Août 1897, le commandant du FABERT a pris possession des récifs BASSAS DA INDIA.

Commentaire perso : il me semble assez peu crédible de penser ou supposer que le commandant d'un bâtiment à la mer, en mission officielle, n'ai pas agit "sur ordre" tant pour Europa que Bassas Da India.. *

3). Jusqu'à présent je n'y avais pas trop fait attention, mais en re-relisant le document, j'ai constaté une appellation différente de celle attribué à ce forum :

en 1897 : OBJET : Ilots Français de l'Océan Indien.
en 2016 : Iles éparses...

Ce qui n'est pas forcément 'anodin'...


En espérant n'avoir pas lassé les lecteurs,

A vous lire,
Roger




"Personne ne parle de nous de la même manière, en notre présence et en notre absence."
Blaise PASCAL (Philosope et Mathématicien Français - 1623/1662).
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Jean-Léon le Ven 8 Juil 2016 - 22:53

A Roger 



Tout ceci est fort intéressant cher Roger



 
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 64
NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par JUMPER le Sam 9 Juil 2016 - 0:56

Superbes photos des iles éparses, .... .... Jérôme, le photographe et Alain pour les avoir mises en ligne ... .... !
avatar
Domi83
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Mécanicien NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Domi83 le Sam 9 Juil 2016 - 21:43

Pour Roger 56 et ceux que cela intéresse, voila les informations que je possède sur la prise de possession de Bassas da India :

" En août 1897, le commandant Forestier, à bord du croiseur de 3e classe Fabert de passage à Bassas da India, en fait une description géographique.
Le lendemain, 23 août 1897, le commandant rédige un procès-verbal de prise de possession des récifs Bassas da India.
Le procès-verbal est cosigné par l’officier en second Laortenol, et l’officier d’administration Lilelijan.
Un mât de pavillon est érigé sur le plus haut rocher de l’atoll, dans sa partie nord.
Cette prise de possession était nullement une initiative personnelle du commandant du Fabert, mais était planifié par le gouvernement français "

Autre chose, je pense que le terme "Iles Eparses" date de 1960, date de l'indépendance de Madagascar, et que ces petites îles ont été rattachées à la France.
A l'époque, placées sous l'autorité du ministre de l'Outre-mer et administrées par le préfet de la Réunion. Auparavant effectivement, on devait les désigner "Ilots français de l'Océan Indien".




Ex meumeu et bouchon gras, j'ai quitté la  Royale en 83 et je coule un début de retraite tranquille et totale depuis 2005 au soleil à coté de Toulon.
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par TUR2 le Dim 10 Juil 2016 - 18:26

Bonjour,

Tous mes remerciements à Alain pour la mise en ligne et surtout Jérôme pour ses photos superbes qui nous ont permis de revenir dans nos îles entre le ciel et l'eau...

Bien amicalement
TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 69
Fourrier NON

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par alain EGUERRE le Jeu 14 Juil 2016 - 17:18

Hors iles éparses françaises, mais pas loin au nord des Glorieuses et des Comores, l'archipel d'Aldabra
appartient aux Seychelles malgré sa proximité !
Dans les missions de surveillance de notre zone économique, le Malin navigue aussi en protection pêche sur cette zone sud est de l'Océan Indien

La première puissance coloniale à prendre possession d'Aldabra est la France en 1742 mais les Britanniques l'intègrent à leur empire colonial au terme des guerres napoléoniennes avec le traité de Paris en 1814. À la fin du XIXe siècle, en 1874, en 1878 ou en 1888, des Seychellois originaires de Mahé s'installent à Aldabra, sur l'île Picard, sous l'impulsion de l'administration coloniale britannique de Maurice. Ils y pratiquent la pêche, l'extraction du phosphate et la culture du ricin commun, du sisal et des cocotiers pour la production du coprah. .




Photos de Jérôme du Malin




Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière

Contenu sponsorisé

Re: [Campagne] Iles éparses du canal du Mozambique

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 15 Déc 2018 - 4:12