Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 601674 messages dans 12979 sujets

Nous avons 15215 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est fretelliere_roger

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» AGADIR (B.A.N.)
par LEBRIS Aujourd'hui à 17:49

» Saint-Mandrier (B.A.N.)
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 17:48

» CDT BORY (AE)
par marsouin Aujourd'hui à 17:34

» MISTRAL (BPC)
par marsouin Aujourd'hui à 17:31

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par Max Péron Aujourd'hui à 17:16

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par parriaux christian Aujourd'hui à 17:15

» [Votre passage au C.F.M.] Les sacs
par pinçon michel Aujourd'hui à 17:12

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Jacques l'A Aujourd'hui à 16:55

» D'ENTRECASTEAUX (BSE)
par GLADE Dominique Aujourd'hui à 16:42

» DORIS (SM)
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 15:12

» BSM LORIENT - KEROMAN
par timoniersoum Aujourd'hui à 14:46

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par centime44 Aujourd'hui à 13:34

» [Campagne] KERGUELEN
par Claude JORGE Aujourd'hui à 13:09

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par L.P.(Pedro)Rodriguez Aujourd'hui à 0:45

» FOCH (PA)
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:03

» [Vidéo] A nos anciens qui nous ont tracé la route (un régal que ce petit film)
par vazeilles Hier à 22:09

» SÉMAPHORE - LE RAZ (FINISTÈRE)
par vazeilles Hier à 19:59

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Hier à 17:34

» [ Blog visiteurs ] Recherches de personnes ayant participé aux tirs en atmosphères en Polynésie
par Charly Hier à 17:32

» DIXMUDE (BPC)
par Charly Hier à 17:12

» ARROMANCHES (PA)
par MILLET Jean Claude Hier à 16:28

» [Les Musées en rapport avec la Marine] CEUX QUI VISITENT LA FLORE
par Jacques l'A Hier à 16:16

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Jean-Léon Hier à 12:58

» [ Blog visiteurs ] Un ami sur le De Grasse/ RIO 1971
par Invité Hier à 11:48

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par loulou06000 Dim 26 Fév 2017 - 23:07

» [Les batiments auxiliaires] L'ESTAFETTE
par Jean-Marie41 Dim 26 Fév 2017 - 19:39

» INSIGNES
par BEBERT 49 Dim 26 Fév 2017 - 19:16

» [Campagne] TULEAR - IFATY - SAINT-AUGUSTIN - ANAKAO
par yves pihouee Dim 26 Fév 2017 - 18:53

» [Aéronautique divers] Le RAFALE
par Michel47 Dim 26 Fév 2017 - 18:44

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Quifille Dim 26 Fév 2017 - 16:21

» [ Divers frégates ] FREMM Auvergne
par BEBERT 49 Dim 26 Fév 2017 - 16:09

» [ RECHERCHES DE CAMARADES ] snle tonnant équipage bleu mars 1987 à septembre 1987
par fred jaouen Dim 26 Fév 2017 - 15:28

» LE BOURGUIGNON (ER)
par JUMPER Dim 26 Fév 2017 - 13:14

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Dim 26 Fév 2017 - 13:08

» SÉMAPHORE - LA GAROUPE - CAP D'ANTIBES (ALPES-MARITIMES)
par Charly Dim 26 Fév 2017 - 9:33

» DUQUESNE (FRÉGATE)
par MILLET Jean Claude Sam 25 Fév 2017 - 17:32

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par douzef Sam 25 Fév 2017 - 16:38

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jacques l'A Sam 25 Fév 2017 - 14:06

» [Les ports militaires de Métropole ] Visite de la rade de Toulon
par VENDEEN69 Sam 25 Fév 2017 - 8:09

» CFM HOURTIN. volume 4
par J C Ven 24 Fév 2017 - 18:51

» BERNEVAL (DO)
par claude29850 Ven 24 Fév 2017 - 17:58

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par JBY Ven 24 Fév 2017 - 6:34

» [ Marine à voile ] Projet du GVE (Grand Voilier Ecole)
par COLLEMANT Dominique Jeu 23 Fév 2017 - 21:29

» [Les écoles de spécialités] EMES Cherbourg
par Joël Chandelier Jeu 23 Fév 2017 - 21:06

» [ VOS ESCALES ] Alexandrie - Égypte
par loulou06000 Jeu 23 Fév 2017 - 18:09

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens du Suffren années 68/69
par BOUBOU 56/50 Jeu 23 Fév 2017 - 10:30

» FRANCIS GARNIER (AVISO)
par Bracq Paul Mer 22 Fév 2017 - 15:16

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Joël Chandelier Mer 22 Fév 2017 - 13:18

» [Divers les nucs] SNLE
par mjrl83 Mer 22 Fév 2017 - 12:04

» FLOTTILLE 33 F
par montroulez Mer 22 Fév 2017 - 10:33

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Mer 22 Fév 2017 - 9:08

» [Divers École de maistrance] La nouvelle Ecole de Maistrance
par Jean-Marie41 Mar 21 Fév 2017 - 21:26

» Flottille 35 F
par Jean-Marie41 Mar 21 Fév 2017 - 21:14

» [Divers écoles de spécialité] L'école navale et le groupe des écoles du Poulmic
par takeo Mar 21 Fév 2017 - 20:37

» [B.A.N.] MAUPERTUS
par douzef Mar 21 Fév 2017 - 19:35

» JULES VERNE (BA)
par JBY Mar 21 Fév 2017 - 19:26

» [ Recherches de camarades ] Anciens Marins Tahiti 66 - 67 (BSL Rance et BDC Argens)
par joel.ollivier Mar 21 Fév 2017 - 14:37

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par ger38 Mar 21 Fév 2017 - 10:35

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par COLLEMANT Dominique Lun 20 Fév 2017 - 23:17

» [Plongeurs démineurs] Les démineurs issus des 3 armées
par Jean-Marie41 Lun 20 Fév 2017 - 19:10

» CFM PONT REAN
par Jean Favalessa Lun 20 Fév 2017 - 17:14

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Lun 20 Fév 2017 - 12:33

» [Histoires et Histoire] Fortifications et ouvrages du mur de l'atlantique (Sujet unique)
par wispelaere Lun 20 Fév 2017 - 10:52

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par detec lyroy Dim 19 Fév 2017 - 23:49

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par dansie Dim 19 Fév 2017 - 21:20

» [Marine à voile] L'Hermione
par ZEBE Dim 19 Fév 2017 - 19:54

» [ Les Musées en rapport avec la Marine ] Musée de l'Aeronautique Navale de Rochefort
par Jean-Marie41 Dim 19 Fév 2017 - 18:54

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains BELLE POULE 07/76 à 10/81
par MuckyBosco Dim 19 Fév 2017 - 15:57

» VIGIE DU HOMET (Cherbourg 50)
par BEBERT 49 Dim 19 Fév 2017 - 15:33

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par christian dupuy Dim 19 Fév 2017 - 11:54

» [Tous les CFM et CIN] LES PERMANENTS DU CIN BREST
par yellowman03100 Dim 19 Fév 2017 - 11:35

» VAR (BCR)
par yellowman03100 Dim 19 Fév 2017 - 11:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche membres équipage embarqués en Algérie durant la deuxième guerre
par Invité Dim 19 Fév 2017 - 10:57

» [Histoire et histoires] Toulon : Sabordage de la Flotte (photos)
par dan83143 Dim 19 Fév 2017 - 9:08

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par skagerrac Dim 19 Fév 2017 - 0:25

» Sémaphore - PIRIAC 44
par Christian DIGUE Dim 19 Fév 2017 - 0:13

» [ Recherches de camarades ] BSM TOULON de 1985 à 1989
par yellowman03100 Sam 18 Fév 2017 - 18:41

» [ Recherches de camarades ] GEM ST MANDRIER 1982 à 1985
par yellowman03100 Sam 18 Fév 2017 - 18:37

» ARGENS (BDC)
par REVERDY Sam 18 Fév 2017 - 17:46

» SÉMAPHORE - DRAMONT (VAR)
par centime44 Sam 18 Fév 2017 - 14:54

» [ Blog visiteurs ] Question Nosy Be (Madagascar)
par Jean-Léon Sam 18 Fév 2017 - 12:46

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par timoniersoum Sam 18 Fév 2017 - 12:35

» C.I.N. SAINT-MANDRIER
par PAUGAM herve Ven 17 Fév 2017 - 22:25

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par Jean-Marie41 Ven 17 Fév 2017 - 20:57

» [Aéronavale divers] Les Rafales aujourd'hui...a Landi
par Joël Chandelier Ven 17 Fév 2017 - 20:01

» [Patrouilleur rapide] FLAMANT
par Jean-Marie41 Ven 17 Fév 2017 - 19:36

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE DES ANCIENS MARINS DE GUEBWILLER ET ENVIRONS
par Jean-Marie41 Ven 17 Fév 2017 - 18:41

» [ Blog visiteurs ] Lt de Vaisseau Yves Langlois (Médecin)
par Invité Ven 17 Fév 2017 - 14:43

» [ Blog visiteurs ] Mon père Guy Lefrançois Quartier-Maitre à bord du Georges Leygues
par Invité Ven 17 Fév 2017 - 10:53

» [ Prométhée] Opération Prométhée - déja 30 ans
par Kimono furieux Ven 17 Fév 2017 - 10:19

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par Bouté Christian Ven 17 Fév 2017 - 9:21

» [Port militaire] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par HèmBé43 Jeu 16 Fév 2017 - 17:27

» MEUSE (PR)
par sergio Jeu 16 Fév 2017 - 13:55

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Insignes de spécialités
par douzef Mer 15 Fév 2017 - 18:56

» [ Blog visiteurs ] ancien de mataeia (74-75)
par Charly Mer 15 Fév 2017 - 17:24

» [Campagne C.E.P.] CENTRE DE REPOS DE MATAEIA
par Charly Mer 15 Fév 2017 - 17:09

» BOIS BELLEAU (PA)
par MARTIN Jean-Pierre Mar 14 Fév 2017 - 16:21

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par veillon christophe Mar 14 Fév 2017 - 9:54

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par MuckyBosco Mar 14 Fév 2017 - 9:36

DERNIERS SUJETS


La spécialité de sécuritar

Partagez

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: La spécialité de sécuritar

Message par Joël Chandelier le Sam 25 Aoû 2012 - 10:53

Vazeilles c'est bien d'être intervenu car tu rappelles à tous ce que j'ai "honteusement" oublié dans la composition des Brigades Sécurité à savoir les "appelés" comme on disait. Des gars super compétent car fier de servir comme pompiers embarqués.
Pour en revenir à l'orthographe notre ami PHB rectifie Malakoff c'est connu comme une ville de Paris alors que ce foutu appareillage sensé boucher ou du moins limiter le débit voie d'eau d'un trou de torpille n'était pas simple à installer il fallait l'aide des plongeurs pour passer sous la coque les filins de soutien. Son nom Paillet Makaroff bien sur que l'on trouve peut être encore comme moi j'en ai trouvé sur le site de la Marine Marchande



Quand je pense que les bâtiments était encore dotés de cette "merveille" dans les années 80 et que lors de stage CEF (un dont je me rappelle comme patron de brigade 1973 sur le Henry) il arrivait qu'au cours d'un exercice d'entrainement on nous fasse le mettre en œuvre

Pour moi il était quand même utile il me servait à la protection des bords de la piscine du passage de la ligne. Il protégeait au niveau de la sortie du néophyte vers la planche des boulangers



Pour cette utilisation interdite il y a prescription comme il y a prescription de se donner le matin après une "bringue" un coup d’oxygène pur dans les narines a partir du masque Fenzy rien de tel pour revenir au top. Un dopage en quelque sorte





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

PHB
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Résident à l'étranger : Windoek (Namibie)
Age : 64
Mécanicien équipage NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par PHB le Sam 25 Aoû 2012 - 11:51

Au dela de l'anecdote , il faut bien admettre qu'avec un trou dans la coque , les attaques recentes contre les petroliers (Limbourg en mer)et batiments americains ( USS Cole à quai) le demontre, le besoin d'un dispositif pour masquer le dit trou, au niveau de la flottaison et donc moitié en surface , pour permettre au batiment de rejoindre un port,est encore d'actualité, je ne suis pas si sur de l'inutilité du paillet Makarof, bien sur la taille du trou est dimentionnante pour le dispositif.
Ce qui etait valable pour un cuirassé Russe de 1905, devrait pouvoir encore servir, meme si des progrés énormes ont été fait en matiere de compartimentage, apres bien sur la complexité de la mise en oeuvre.......
Comment en effet colmater quand on est loin du port base , bien sur les materiaux à employer dans le cadre du fameux paillet Makaroff devrait etre different,plus moderne, mais le principe reste, colmater un trou avec des moyens de fortune, pas si simple.

PHB
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Résident à l'étranger : Windoek (Namibie)
Age : 64
Mécanicien équipage NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par PHB le Sam 25 Aoû 2012 - 12:55

Je viens de regarder sur LCP un documentaire sur les terres australes Française ou apparait le Marion Dufresne le batiment ravitailleur des fameuses TAAF, et me reviens en mémoire ,l'intervention des equipes sécurité de la Marne, du Protet, du Jacoubet,et, du Rhin ammarés dans le port de Djibouti le 25/10/1989, et je me dis quand sans cette intervention, ce batiment , quasiment abandonné par son équipage, pour le moins inpuissant, face à un feux de machines en extention,ne naviguerait surement plus.

Les equipes sécurité, avec des appellés, encadrés par des emsec, de service à bord des bateaux sus nommés , se sont battus toute une nuit pour finalement reussir à sauver ce navire.

Alors je me dis que les emsec , et, quelques soit les surnoms donnés à notre spécialite, nous avons prouvés, mais pas forcement cette fois là, que nous étions utiles et nécessaire à bord des batiments.

Je reste , 23 ans aprés , tres fier d'avoir été electromécanicien de sécurité.


Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: La spécialité de sécuritar

Message par Joël Chandelier le Sam 25 Aoû 2012 - 13:31

Et oui Philippe ce n'est pas si vieux que ça 1989 comme ne le sont pas si vieux non plus les grands incendies Duguay Trouin (Machines), Tourville (Local barre) et Blavet.
Depuis (tout au moins sur nos bâtiments récents comme les Frem) les équipements de prévention et surveillance sont tels (ainsi que les appareillages fixes d'extinction) qu'il ne peut y avoir théoriquement de graves sinistres incendies.
Par contre en lutte contre les voies d'eau accidentelle (talonnage) ou fait de guerre le but c'est de conserver la stabilité du "flotteur" le compartimentage aidant la solution adoptée peut être de laisser un compartiment envahit (et s'il il y a du personnel de l'évacuer) et de compenser la gite ou l'assiette par noyage de ballast voir d'un autre compartiment à la condition de ne pas trop alourdir le flotteur mais ce n'est pas à toi sécuritard aguerri comme toi que je vais apprendre qu'a toute situation avaries de combat on se doit de faire rapidement l'analyse afin d'utiliser les meilleurs moyens.
Puisque tu rappelles l'incendie du Marion Dufresne ou les Sécuritards le sauvèrent en luttant toute une nuit je ne peux m'empêcher de joindre a mon post copie de cette citation signée du CEMM de l'époque l'Amiral Louzeau. Même si cette citation est au nom de notre ami Jean René (c'est lui qui l'a posté sur le sujet Marion Dufresne) tous les participants ont du être "cités"



Dernière édition par Joël Chandelier le Sam 25 Aoû 2012 - 13:35, édité 1 fois





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

PHB
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Résident à l'étranger : Windoek (Namibie)
Age : 64
Mécanicien équipage NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par PHB le Sam 25 Aoû 2012 - 13:34

Jean-René étant surement celui qui a contribué le plus, pour la réussite de l'intervention ce jour là.
cette intervention est symbolique de la maturité des equipes sécurité des batiments à l'époque, intervenir sur un batiment qu'ils ne connaissaient pas , sans plans, sans materiel standard (hors celui emmené), pratiquement sans encadrement superieur (le seul officier etant un appellé, meme si cela n'enleve pas son mérite propre), prouve la réussite du concept sécurité de l'époque,sans parler des hommes, et Jean-René est un exemple de ce que la specialité d'emsec pouvait avoir comme homme de valeur.

Sagissant des installations "automatique" notament dans les salles de machines, je suis plus réservé,qui dit automatique dit capteurs divers et variés, hors l'experience prouve que la fiabilité de ceux-ci depand de l'entretien en amont, et j'ai vu , dans le civil, des installations ultra moderne, dans les salles informatique par exemple, entretenues à grand frais par des entreprises ayant pignon sur rue, qui , le jour du probleme ne fonctionnaient pas, alors en milieu maritime.........


Dernière édition par PHB le Sam 25 Aoû 2012 - 14:09, édité 2 fois

jacques95
QM 1
QM 1

Age : 72
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par jacques95 le Sam 25 Aoû 2012 - 13:50

Pour la mise en place du paillet Makaroff sans utiliser de plongeur:
Je pense que le principe de la cale humide qui consistait à faire passer un homme d'un bord à l'autre ou de l'étrave à la poupe, me donne cette idée.


conditions, procédure :
1 le bâtiment en arrière lent
2 équiper les cartahuts de fond d'une gueuse, de masse suffisante, pour échapper le bulbe d'étrave
3 A larguer le paillet par l'avant
4 stop machine, bâtiment sans erre
5 Hommes répartis de chaque bord pour amener le paillet en zone sinistrée
La suite est affaire d'entrainement et d'adaptation de la dimension du paillet.

Salutations
jacques 95
nota: il pourrait y avoir aussi des paillets gonflables

vazeilles
MATELOT
MATELOT

Age : 75
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par vazeilles le Lun 27 Aoû 2012 - 13:33

Paillet MAKAROFF ....... devenu par la grace du vieillissement cellulaire le " pallier MALAKOFF " ,ustensile bizarre dont la simplicite a du faire ses preuves par le passe et qui repondait exactement a sa mission : obturer ou freiner une voie d'eau permettant ainsi de rallier un lieu sur pour reparer........d'ailleurs le mot "paillet" n'aurait il pas pour racine "paille " la piece etant constituee d'un tressage de paille ou osier encadree de brins forts , materiau connu pour sa resistance a la tension et a l'humidite ? ? ? ..il me semble me souvenir qu'il y avait un moyen de le mettre en place SANS plongeurs, comme le souligne JACQUES , mais je l'ai oublie
En retrouvant mon cahier de "partiels " du C.F.M. je vois aussi le paillet COLOMES .......... modele a preciser par les specialistes que vous etes
Je vois que les brigades SECU se font rares a bord ! sans doute des questions de budget et pourtant leur role peux se reveler primordial non seulement dans la lutte contre les avaries mais aussi ET SURTOUT dans leur prevention , car la meilleure des securite est celle qui evite les accidents ..........les specialites apportant la connaissance des risques et leurs parades ..........., un electricien etant tout naturellement devenu un " electro mecanicien " puisque en milieu industriel les machines tournantes , generateurs , motoreducteurs et autres commandes comportent une partie de mecanique au service de l'electrique et vice versa !
AMITIES





L'enfer , c'est d'avoir perdu l'espoir (CRONIN )

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: La spécialité de sécuritar

Message par Joël Chandelier le Jeu 21 Nov 2013 - 22:03

Bonjour amis du sujet spécialité sécuritard.
Aprés avoir ouvert ce sujet sur demande au prés de notre "fondateur ACB" je me suis largement étendu et pour cause ayant été parmi les premiers dans la Marine Nationale à porter l'insigne d'EMSEC et donc a être un des pionniers à la création de cette spécialité en 1966. Depuis la spécialité d'EMSEC a été supprimée pour devenir spécialité Marin Pompier. Il y eut les certifiés embarquement à la mer (pour avoir le droit d'être affecté en unité à la mer) et les certifiés à terre. Puis ceci disparu aussi la formation initiale devenant la même pour tous.
En 2013 rechangement  avec la création des volontaires marins pompiers (Bataillon de Marseille inclus) et voici les nouvelles appellations (vues dans la revue Cols Bleus)


Quand je vous aurais dit que ceux qui atteignent le BS choisiront à l'issue de leur cours une carrière à terre ou embarqué j'aurais presque fini de tout dire il me reste à signaler que la filière Marins Pompiers de Marseille est spécifique puisqu'ils ont leur propre école.





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

oge yves
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par oge yves le Mar 29 Avr 2014 - 17:57

pour JOEL et RENE message codé " major DZ n'ira pas au Sahara"

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: La spécialité de sécuritar

Message par Joël Chandelier le Mar 29 Avr 2014 - 18:03

Bien reçu Yves je comprends mieux son silence ces derniers mois....





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: La spécialité de sécuritar

Message par Joël Chandelier le Lun 15 Déc 2014 - 17:13

Bonjour à tous
Aux dernières infos que j'ai obtenu il y aurait une remise en cause de la spécialité de Marin Pompier catégorie QMF (ce qui veut dire Mot et Q/M de la flotte engagement 1 an 4 fois renouvelable) (l'appellation EMSEC n'existe plus....... sauf pour ceux ayant fait les derniers cours ou étaient enseignés à la fois l’électricité et la mécanique)
Lors de la disparition de la spé d'EMSEC il y avait des cours pour marins pompiers devant servir dans les BAN et les ports (sauf Marseille) et des cours pour marins pompiers devant servir sur les bâtiments, en ce qui me concerne c'était logique.....les deux cours ont fusionné et plus besoin d'avoir le certificat spécifique à terre ou embarqué.
Ceci a entrainé que n'ayant plus de spécialiste en électricité ou en mécanique, les pompes incendie sont revenus aux compartiments machine pour l'entretien et la mise en œuvre, la ventilation est revenue au service électricité.......mais alors que font à bord les marins pompiers...... et bien l'entretien du matériel mobile et la prévention, fini la brigade sécurité à 8,15 voir 45 personnes (comme sur la JDA ou le Colbert) 3 ou 4 marins pompiers suffisent maintenant pour ces taches (aux quelles il faut ajouter si besoin s'en faisait sentir la lutte contre l'incendie), n'empêche que pour cette catégorie il faut avoir fait Maistrance.......
Le certificat sécurité à terre et sécurité embarqué devrait parait il ressortir des oubliettes pour la filière QMF donc à suivre.......





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

PETIT59
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 64
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par PETIT59 le Sam 10 Jan 2015 - 23:01

Pour matricule 66 , les canots en bouteille c'est toujours ton dada ? comme sur la dudu.....rance

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: La spécialité de sécuritar

Message par Joël Chandelier le Sam 10 Jan 2015 - 23:18

petit59
On s' est croisé à Querqueville quand tu etais au BAT, MP Maurice etait ton instructeur principal (et peut être Cuny) OT Elie ton Cne de Cie et en zone Nord
Clech, Marchal, et ma pomme arrivé en janvier 77
A+





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

PETIT59
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 64
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par PETIT59 le Sam 10 Jan 2015 - 23:19

pour bailly bout de bois , cette maudite tenue Leconte du PC Avia de la " Jeanne ", j'en était le servant aux postes avia . Meilleur souvenir : 06h00 de poste avia à Muru !!!

PETIT59
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 64
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par PETIT59 le Sam 10 Jan 2015 - 23:27

Pour Joël Chandelier , tout à fait (Maurice la vapor et l'extinctor !!!!) comme instructeur ppal , Cuny lui , il nous faisait cours de maths !!!! , Elie ok , Clech , Marchal , par contre ça ne me parle plus trop , toi ouais un peu plus , amitiés .

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: La spécialité de sécuritar

Message par Joël Chandelier le Dim 11 Jan 2015 - 13:38

petit59
Clech (qui a remplacé Dorvillé à la villa en janvier 1977) avec Marchal étaient les Maitre Principaux de l'équipe feux zone Nord. C'est moi par ricochet qui ai remplacé Clech à l'équipe feu.
René Cuny (membre ACB) effectivement était ton prof de maths entre autre car il lui arrivait quand même de "capeler" le parka. René c'est la mémoire de Querqueville il se souvient surement de toi il a gardé les trombinoscopes.
et amitiés également





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

cuny
MAJOR
MAJOR

Age : 69
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par cuny le Dim 11 Jan 2015 - 20:35

Salut Petit59,

je te met ta photo ( je crois que c'est toi ) , je ne me rappelle pas de toi particulièrement mais d' aprés le trombinoscope de ce cours vous etiez nombreux (45) et vous aviez comme pistard Legallic .
Il y avait de nombreux Maistranciers à votre cours ( qui n'avaient rien à faire dans mes cours de math ... )
Effectivement je faisais math , mais aussi physique, ainsi que Stabilité du navire ( aprés le depart de Carola ) mais aussi instructeur feu ( ce que j'ai toujours fais à mes affectations à l' EMES et au CIN Querqueville ) c'est bête à dire mais j' ai toujours aimé aller au feu (même par la suite dans ma carrière civile ), avec une petite préference pour le "coiffeur" sur le Lucifer et le stand à feux en zone Nord


Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: La spécialité de sécuritar

Message par Joël Chandelier le Dim 11 Jan 2015 - 21:30

René
Au moins maintenant notre nouveau membre ACB aura pour son avatar une photo "avant"
Dans mon équipe feu en 1977 j'avais un Mtre EMSEC du nom de Petit.......mais qu'est ce qu'il était grand lol!
C'était l'époque des charpentiers Roméro et Gan (orthographe non vérifiée) dans mon équipe feu après le départ de Marchal (été 77) avec pour fidèle adjoint le Mtre Emsec Kérisit sans oublier dés la sortie de son cours de chouf (rare à l'époque qu'un Q/M1 soit affecté comme instructeur) Francis Grisenaux, mais c'était peut être début 78.





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

bailly bout de bois
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 68
Charpentier NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par bailly bout de bois le Mar 13 Jan 2015 - 11:12

Roméro était de mon cours de chouf, quand à Petit59 maintenant que j'ai vu ta photo oui je me souvins bien de toi, nous avions aussi Dorvillé à la brigade sécu à cette époque sur la Jeanne.

PETIT59
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 64
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par PETIT59 le Mer 14 Jan 2015 - 16:59

- Merci Cuny d'avoir mis la photo, oui c'est bien moi et effectivement nous étions une tripotée à ce cours, le 1er à accueillir "Maistrance Machine".
Il y avait les 4 Marocains (Drissi, El Kanouni, Mamar, Gaad) 1 avait jeté l'éponge dès le début du cours.
Il y avait aussi 1 Ivoirien, (Kakou... pas Élie mais Touali, que j'ai eu l'occasion de revoir au gré de mes escales à Abidjan).
Le pistard c'était bien Legallic, il nous a quitté en 2014 des suites d'une longue maladie.
Tu te rappelles de Lousteau ?
Lui a fini 4 galons !!! je le revois à Brest.
J'espère que tout se passe bien pour toi.
Bonne continuation à toi et tous mes vœux pour 2015.
Ciao a+

- Salut Nanar, tu m'as reconnu eh oui nous étions sur la Jeanne ensemble, moi j'ai fait 72/74.
Ouais y avait Dorvillé (ventil), Benoît (coll-ppes), toi t'avais Madec non ? avec Renault peut-être et Arene et le Qm Carrer.
Y'avait aussi Trichot (la rouille), Peter, Ramonet, Tocquet, et notre "chef" Gueneuguès... sans oublier nos adjus Bellego Marcel et Job Quemeneur, enfin c'est loin tout ça, mais que de bons moments.
Et toi ça gaze ?
Je te laisse, meilleurs vœux pour 2015.
Amicalement

- Pour Joël,
Mes passages à l'Emes ne se résument qu'aux cours.
Je garde un bon souvenir du 1er stage Sécu que j'ai effectué dans le vieux fort en 72 avec ce cher Emzivat et son sifflet.
Autrement mis à part pour les exercices de nuit, de jour, on n'avait pas trop de rapports avec les instructeurs, donc je n'ai plus la mémoire de leurs têtes.
Les cours ne duraient pas non plus des lustres.

Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Electrotechnicien NON Clairon

Re: La spécialité de sécuritar

Message par Joël Chandelier le Mer 14 Jan 2015 - 19:12

petit59
Bonne analyse. C'est vrai qu'un gars comme l'OT2 Charp Emzivat ça ne peut s'oublier.
En ce qui me concerne tout nouveau arrivant en janvier 77 (mais j'avais déjà été instructeur 10 ans avant, c'était à l'EMES) c'est normal que tu n'ais qu'un vague souvenir de ma "trombine" puisque je n'ai eu contact avec ton cours de BAT que pour l'examen final pratique zone nord. Examen final de mise en situation tirée au sort, et le partiel. Te rappelles tu de cet amphi (prés de la villa) avec au mur tout le matériel mobile exposé, à ranger de nos jours dans les reliques
En relisant quelques noms que tu as "croisé" sur la Jeanne lors de ta campagne 72/74 des visages me reviennent tel Bellego qui devait être Charp, Madec qui fit son BS EMSEC session 78/79 quand j'ai remplacé Maurice comme instructeur principal. Madec était le pistard de cette cession, il était déjà BST mais il a tenu à faire son BS il est même passé PM pendant son BS, le voici sur la photo de cours



Dorvillé a fait le BS EMSEC avec moi session 68/69......il fut le 1er Officier Spécialisé EMSEC sur concours en 1977
Oocquet dit "toc-toc" m'a remplacé dans le civil dans une boite privé à Rennes (il était en poste en région parisienne) en 1995.
Ramonet et Peter 2 noms encore bien connu de notre spé.
Quant à Gueneugués était ce l'Officier Sécu car j'ai connu un LV Gueneugués sur la Charente en 1979





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

PETIT59
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 64
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par PETIT59 le Mer 14 Jan 2015 - 20:30

Le MADEC dont je parle était Mtre Charp en 72 , je ne pense pas que ce soit le gars dont tu parles et qui est sur la photo , pas grave .Sur cette photo il y a des têtes qui me parlent : Melusson (instructeur),Brunet et Houiller que j'ai eu comme "patron" (coll/ppes) sur la Durance.Duverger, Huteau , Fourniol , et le regretté Jo Kermel , je l'ai retrouvé dans la boîte de Sécurité (JLB) en quittant la marine ; de plus nous avons été voisins à Brest . Je pense que Gueneuguès est bien l'Off / Sécu , je crois qu'il était Off / Tech .

bailly bout de bois
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 68
Charpentier NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par bailly bout de bois le Jeu 15 Jan 2015 - 10:54

je confirme, j'avais Madec comme patron à " l'atelier charp" sur la Jeanne, mais pas celui de la photo.Guènèguès était bien Off Tech ( 2 galons sur la Jeanne en 72/73).Joël sur ta photo du BS 78/79 j'ai revu pas mal de connaissance;,Paul, Urbain avec qui j'ai embarqué sur le Ducuing .Quand à Emzi et Bellego Je les ai eu comme patron sur le Foch en 68 .

BEBERT 49
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 46
Mécanicien NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par BEBERT 49 le Jeu 22 Jan 2015 - 19:42

Pour en revenir aux sécuritars d' aujourd'hui, appelés marins pompiers ( MARPO ).

Deux dénominations :

Les " SECIT " ( Sécurité Intervention Terrestre ) et les " SECIM " ( Sécurité Intervention Maritime ).

Filière EILD ( Engagement Initial de Longue Durée ) convoqué au CIN St Mandrier l' engagé signe un contrat de dix ans le troisième jours de son incorporation.
Sa formation débute par cinq semaines consacrées à la formation initial équipage et l' enseignement des règles de sécurité de base ( voie d' eau, incendie, sinistre ), puis formation de douze semaines commune aux deux branches dont deux sont consacrées à l' enseignement du secourisme en équipe, les quatre suivantes aux situations particulières de la Marine et les six dernières donnent accès à une formation adaptée ( FIA ) de pompier.
Alors que les SECIM poursuivent leurs formations spécifique à St Mandrier avec un stage d' adaptation à l' emploi de sept semaines, les SECIT passent à l' école des marins pompiers à Marseille ( EMPM ) pour un stage de huit semaines.
A l' issus tous reçoivent leurs Certificat d' Aptitude Technique ( CAT ), comportant certaines certifications de la sécurité civile.
Le BAT est remis un an plus tard, au terme d' un complément d' apprentissage en unité. Selon les notes accordés par les supérieurs, le grade de second maitre est atteint après 4 ou 5 ans de service.
Trois ans après le BAT, la sélection pour le BS de la spécialité est fonction des notations. Les cours durent un an avec des modules suivis à St Mandrier ( SECIM ) ou à l' EMPM ( SECIT ) et en prés-requis un stage de chef d' agrès pour les CECIT.
Au bout de 4 à 6 ans d' emplois comme BS, le marin peut postuler au Brevet de Maitrise ( BM = étoile de shérif ) de la spécialité.

( source Marine Nationale 2014 )



PETIT59
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 64
NON

Re: La spécialité de sécuritar

Message par PETIT59 le Jeu 22 Jan 2015 - 23:22

Quand j'ai quitté le Cdt Blaison en décembre 90 , nous étions équipé Zones Av / Mil / Ar d'appareils respiratoires DUO 3200 (Blocs bi-bouteilles) à air comprimé, les ORM 55 avaient disparu du bord.

    La date/heure actuelle est Mar 28 Fév 2017 - 17:53