Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Avatar22 [Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 774641 messages dans 14483 sujets

Nous avons 14784 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Ginier

La page Facebook de secours d’A.C.B.

[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Livreo10

Derniers sujets

» Du nouveau pour les anciens Marins (hors commandos) sur la tenue lors des cérémonies patriotiques
par RENARD-HACHIN Aujourd'hui à 15:27

» [VIE DES PORTS] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par david974 Aujourd'hui à 15:15

» [LOGOS-TAPES-INSIGNES] PORTE-CLÉS - TOME 1
par Michel Roux Aujourd'hui à 13:36

» LOIRE BSAM (Bâtiment de Soutien et d'Assistance Métropolitain)
par Michel Roux Aujourd'hui à 13:35

» FORBIN D620 (fregate)
par JJMM Aujourd'hui à 12:33

» [ Aéronavale divers ] Hélicoptères Dauphin "PEDRO"
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 1:22

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM HOURTIN VOLUME 4
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 1:10

» [ Associations anciens Marins ] A.G.A.S.M. Le Havre section "ESPADON"
par Joël Chandelier Hier à 21:31

» MARNE (PR)
par david974 Hier à 19:39

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par montcalm Hier à 19:25

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par loulou06000 Hier à 14:02

» [Les stations radios et télécommunication] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par david974 Hier à 14:00

» L'OPINIATRE (E.C.)
par fluflu Hier à 13:35

» [ La S.N.S.M. ] SNSM HYERES
par takeo Hier à 12:10

» MINERVE (SM)
par marienneau jean-michel Hier à 1:55

» LA FAYETTE (PA)
par Serge BAVOUX Mer 17 Juil 2019 - 22:07

» [CAMPAGNES C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par TUR2 Mer 17 Juil 2019 - 18:25

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par TUR2 Mer 17 Juil 2019 - 18:12

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] VOS TEE-SHIRTS ET VOS CASQUETTES SOUVENIRS MARINE"
par Charly Mer 17 Juil 2019 - 15:40

» CÉPHÉE (DC)
par fluflu Mer 17 Juil 2019 - 14:19

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST - TOME 3
par Michel Roux Mer 17 Juil 2019 - 12:25

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Mer 17 Juil 2019 - 11:56

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 10
par PAUGAM herve Mar 16 Juil 2019 - 19:44

» LCT L9098
par GYURISS Mar 16 Juil 2019 - 18:54

» [Le service de santé] L'HÔPITAL DES ARMÉES DE BREST
par loulou06000 Mar 16 Juil 2019 - 18:43

» [ Aéronavale divers ] LE TRIESTRE (ITALIE)
par Charly Mar 16 Juil 2019 - 2:45

» Vieilles paperasses humoristiques
par Jean-Léon Mar 16 Juil 2019 - 2:40

» [Les traditions dans la Marine] Le salut militaire
par PAUGAM herve Mar 16 Juil 2019 - 0:47

» ÉCOLE DES MANOEUVRIERS
par KAROLL Lun 15 Juil 2019 - 17:49

» L'ÉTOURDI (E.C.)
par PAUGAM herve Lun 15 Juil 2019 - 17:36

» RHÔNE BSAM (Bâtiment de Soutien et d'Assistance Métropolitain)
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Juil 2019 - 11:46

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Juil 2019 - 11:44

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 3]
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Juil 2019 - 3:02

» [Divers les Nuc] Le BARRACUDA
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Juil 2019 - 2:42

» LA SPÉCIALITÉ DE RADIO
par J-C Laffrat Lun 15 Juil 2019 - 0:54

» [Atolls et bases] LES GAMBIER
par marsouin Dim 14 Juil 2019 - 23:44

» [ École des Mousses ] Écoles des mousses 71/72
par gibus Dim 14 Juil 2019 - 22:42

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE ET COUPELLE
par PAUGAM herve Dim 14 Juil 2019 - 19:40

» GARONNE BSAM (Bâtiment de Soutien et d'Assistance Métropolitain)
par Bureaumachine busset Dim 14 Juil 2019 - 2:06

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par centime44 Dim 14 Juil 2019 - 2:00

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par jean-yves Sam 13 Juil 2019 - 18:58

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par Michel Roux Sam 13 Juil 2019 - 14:16

» DIXMUDE (PHA)
par Michel Roux Sam 13 Juil 2019 - 14:12

» DORIS (SM)
par Michel Roux Sam 13 Juil 2019 - 14:08

» [Votre passage au C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par loulou06000 Ven 12 Juil 2019 - 17:39

» Maroa (RC)
par marsouin Ven 12 Juil 2019 - 15:23

» [ École des Mousses ] Promotion 82/83
par GUYOMARD Ven 12 Juil 2019 - 14:56

» GARONNE (BSL)
par Didier Moreaux Ven 12 Juil 2019 - 12:48

» [Opérations de guerre] Ex Yougoslavie
par Christian DAGORN Ven 12 Juil 2019 - 9:40

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par alain EGUERRE Ven 12 Juil 2019 - 1:34

» [Les écoles de spécialités] EMES Cherbourg
par Boutelet Jeu 11 Juil 2019 - 19:17

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par Michel GUILLOTEAU Jeu 11 Juil 2019 - 19:01

» [OPÉRATIONS DE GUERRE] GUERRE DE CORÉE - TOME 2
par Michel GUILLOTEAU Jeu 11 Juil 2019 - 18:17

» [Autres sujets marine] Les cloches de nos bâtiments (Armés et désarmés)
par VENDEEN69 Jeu 11 Juil 2019 - 12:50

» DIXMUDE ( PA )
par Bureaumachine busset Jeu 11 Juil 2019 - 1:25

» [ Recherches de camarades ] Recherche mes bons copains
par connan Mer 10 Juil 2019 - 21:23

» [Marine à voile] L'Hermione
par ARNOULT Mer 10 Juil 2019 - 19:26

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] ÉCUSSONS ET INSIGNES - TOME 2
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mer 10 Juil 2019 - 18:03

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par PAUGAM herve Mer 10 Juil 2019 - 17:15

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Mer 10 Juil 2019 - 3:20

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Mer 10 Juil 2019 - 1:47

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mer 10 Juil 2019 - 1:28

» [Divers vieux batiments] Contre-torpilleurs type Casque de 1912
par larcher Mar 9 Juil 2019 - 22:34

» [LES B.A.N.] Saint-Mandrier
par david974 Mar 9 Juil 2019 - 18:14

» [ Recherches de camarades ] Recherche membres de l'équipage MARCEL le BIHAN 66/68
par john zielke Mar 9 Juil 2019 - 16:26

» TARTU (EE)
par tsarrax Mar 9 Juil 2019 - 15:34

» CDT BOURDAIS (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mar 9 Juil 2019 - 3:06

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par Didier Moreaux Lun 8 Juil 2019 - 20:55

» QUARTIER MAITRE ANQUETIL (AVISO)
par tsarrax Lun 8 Juil 2019 - 18:32

» L' ALSACIEN (ER)
par tsarrax Lun 8 Juil 2019 - 18:28

» [ Les Musées en rapport avec la Marine ] Musée de l'Aeronautique Navale de Rochefort
par astum Lun 8 Juil 2019 - 18:11

» DUQUESNE (FRÉGATE)
par tsarrax Lun 8 Juil 2019 - 18:10

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] C.I.N. SAINT-MANDRIER
par david974 Lun 8 Juil 2019 - 17:33

» [ La S.N.S.M. ] SNSM BEG MEIL
par vazeilles Dim 7 Juil 2019 - 21:26

» EDIC 9072
par Joël Chandelier Dim 7 Juil 2019 - 17:36

» LA GALISSONNIÈRE (EE)
par J-L-14 Dim 7 Juil 2019 - 16:21

» C.A.P. TOULON
par tsarrax Dim 7 Juil 2019 - 13:43

» SAPHIR (SNA)
par BECAUD Sam 6 Juil 2019 - 16:40

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par facilelavie Sam 6 Juil 2019 - 15:29

» VIGIE DU HOMET (Cherbourg 50)
par COLLEMANT Dominique Sam 6 Juil 2019 - 1:32

» FLOTTILLE 36 F
par COLLEMANT Dominique Sam 6 Juil 2019 - 1:08

» [ Blog visiteurs ] 4°RFM
par Invité Sam 6 Juil 2019 - 0:03

» NORMANDIE D651 (FREGATE)
par Bureaumachine busset Ven 5 Juil 2019 - 22:49

» VIGIE CEPET - SAINT-MANDRIER (VAR)
par J Pierre Ven 5 Juil 2019 - 2:39

» [ Divers - Les classiques ] La vie à bord d'un sous-marin classique
par pistard42 Jeu 4 Juil 2019 - 15:11

» [ Blog visiteurs ] Recherche infos sur les parcours de différents navires de 72 à 95
par Louis BOUZELOC Jeu 4 Juil 2019 - 2:53

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par marsouin Mer 3 Juil 2019 - 17:02

» Déjà 3 ans
par Charly Mer 3 Juil 2019 - 14:38

» JAUREGUIBERRY (EE)
par Boutelet Mar 2 Juil 2019 - 1:49

» GFM Toulon
par Bureaumachine busset Mar 2 Juil 2019 - 1:07

» ÉLAN - A768 (BSR)
par Joël Chandelier Lun 1 Juil 2019 - 14:22

» Aéronavale
par criard Lun 1 Juil 2019 - 11:27

» L'Expédition d'Egypte 1956
par Cuiguillere Sam 29 Juin 2019 - 15:11

» LA BOUSSOLE (HYDRO)
par Yvon972 Sam 29 Juin 2019 - 2:49

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Michel Roux Sam 29 Juin 2019 - 2:17

» SEMAPHORE - SAINT-SAUVEUR (Île d'Yeu)
par Max Péron Ven 28 Juin 2019 - 19:31

» ARGONAUTE
par centime44 Ven 28 Juin 2019 - 16:50

» SMER, CER, CEAN ROCHEFORT
par Gérard PETITPAS Jeu 27 Juin 2019 - 23:51

» [ Blog visiteurs ] Je recherche des renseignements sur la base d'Hourtin en 1946
par Serge BAVOUX Jeu 27 Juin 2019 - 22:45

DERNIERS SUJETS


[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Liensamis

[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770.

Anonymous
Invité
Invité

[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Empty [Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770.

Message par Invité le Mer 10 Avr 2013 - 19:52

Bonjour à tous

En faisant des recherches généalogiques qui m'ont mené, entre autres, à Berck sur Mer, j'ai retrouvé une histoire de notre Marine Royale à voile bien sûr, de 2 mes ancêtres, parents ou témoins d’événements familiaux. Avec d'autres, ils sont les précurseurs de mon engagement futur dans la Marine...
Tout commence en mars 1756 à la sortie de la messe du dimanche...

Spoiler:
- Et bin m’in por Philippe, t’in foé eune tiete ? In diro qu’t’a l’drisse, te v’la tout palot !
- Non, j’chu point malad…mais j’chu d’la r’vue…ch’est ch’tchurè qui vient de m’l’aprinde
L’pire ch’est pou m’femme la Jeannette et m’in dernier margat,….Jean, y n’a qu’ 2 ins
J’chu l’vaye pour Brest pour m’imbarquaye ch’u ch’Florissant comme mat’lou
J’pars ed’main y’m’faut bin 1 mos pour aller à Brest……La Jeannette a’m’prepare d’ja m’in balluchon, a n’arrete point d’braire…


Traduction :

-Eh ben, mon pauvre Philippe, t'en fais une tête ? On dirait que tu as la chi...e, tu es tout pâlot !
- Non je ne suis pas malade, mais je suis de la revue, c'est le curé qui vient de me l'apprendre. Le pire c'est pour ma femme la Jeannette et mon dernier enfant, Jean, il n'a que 2 ans. Je suis de la levée pour Brest pour m'embarquer sur Le Florissant comme matelot.
Je pars demain et il me faut bien 1 mois pour aller à Brest, la Jeannette me prépare déjà mon balluchon, elle n'arrête pas de pleurer...

Ainsi parlait en ce mois de mars 1756 Philippe FRANÇOIS dit (ch’catholique) âgé de 34 ans époux de Jeanne MACQUET et père de 4 enfants.
Ce n’était pas la première foi qu’il était ainsi levé (réquisitionné) par la marine royale, déjà en 1745, il avait alors 25 ans, il était allé à Brest comme matelot à 9 livres pour servir comme pilote dans la rade.
Cette foi c’était différent; en effet la France était en guerre contre l’Angleterre qui convoitait les possessions Françaises en Amérique du Nord et s’apprêtait à mettre le siège devant Louisbourg pour ensuite accédé à Québec.
Il partait faire la guerre à bord du vaisseau Le FLORISSANT vaisseau de 2ème rang de 74 canons..

Pendant ces années 1750 à 1760 ce n’est pas moins de 30 matelots Berckois qui seront ainsi « levés » pour différents conflits à travers les océans principalement contre la marine royale Anglaise...

Rappel historique

C’est en 1669, sous le règne de Louis XIV, que Colbert devint secrétaire d’état chargé des finances, des travaux publics et de la Marine.
Il crée une véritable marine de guerre afin de contrecarrer la puissante marine anglaise qui régnait sans partage sur tous les océans.
La flotte de guerre passant de 18 vaisseaux en 1661 à 70 en 1666, 196 en 1671 et 276 en 1683
Il fait agrandir les ports de BREST et de TOULON, et construit un nouveau port : ROCHEFORT et fait transformé DUNKERQUE qu’il rachète à l’Angleterre.

Spoiler:
Colbert, se préoccupant des hommes, instaure également un nouveau système d’enrôlement qui remplace le sinistre système d’enrôlement forcé : la « presse » par celui des « classes »

La « presse » consistait à enrôler de force, par des sergents d’armes, des matelots dans tous les ports du littoral, pour ce faire tous les moyens étaient, bons même la force et beaucoup d’abus furent à déplorer.
La plus fréquente consistait à ramasser les matelots ivres dans les estaminets des ports, les vagabonds, etc… et de les transporter à bord à fond de cale jusqu'à l’appareillage du navire.
Outre la cruauté du procédé ce système avait pour conséquence des équipages de médiocre qualité et peu fiables qui désertaient ou se mutinaient fréquemment.

Le système de « classes » instauré par Colbert consistait à faire enregistrer auprès de l’évêché chaque matelot en âge de servir (entre 16 et 40 ans).

Régulièrement des représentants de la marine royale venaient dans les ports passer des « revues » et prélever des hommes suivant les besoins pour le service du roi avec, en principe, un tour de rôle. Le matelot, suivant son expérience, ses qualités, son âge, était classé à 6, 8, 9, 12 livres etc… qu’il ne percevait que s’il était « levé »

La levée, pour une durée de 1 ou 2 ans n’impliquait pas obligatoirement un embarquement, mais pouvait simplement consister en des travaux d’aménagement et d’entretien des ports.
D’autres sur la base du volontariat pouvaient également suivre des formations de métiers de marine (ex : canonnier, charpentier, etc..).
Ce système, assez juste, en temps de paix devenait beaucoup plus contraignant en cas d’hostilité et à certaines époques n’était pas sans rappeler le système ancien de la « presse ».
Gageons que notre Philippe FRANÇOIS aurait aimé rester matelot à Berck, mais les refus ou désertions étant sévèrement punis (prison, galères). C’est donc contraint et forcé qu’il prit, à pied, avec son baluchon sur l’épaule, la route de Brest….laissant sa jeune épouse Jeanne et ses 4 enfants éplorés.

A suivre...




Dernière édition par JJMM le Jeu 11 Avr 2013 - 12:12, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité

[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Empty Re: [Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770.

Message par Invité le Mer 10 Avr 2013 - 20:13

Suite :

Les navires

La flotte de la marine royale est composée de plusieurs types de navires, les deux principaux étant :
1) les vaisseaux de 1er, 2ème, 3ème, 4ème ou 5ème rang.
2) les frégates

Les Vaisseaux :
1er rang : plus de 1600 tonneaux, trois ponts entiers, 70 à 120 canons,
2éme rang : de 1200 à 1500 tonneaux, 2 ponts entier, le 3éme coupé, 55 à 75 canons,
3éme rang : de 900 à 1100 tonneaux, 2 pont entiers 40 à 50 canons,
4éme rang : de 600 à 800 tonneaux, 2 ponts entiers, 30 à 40 canons,
5ème rang : de 300 à 500 tonneaux, 2 ponts entiers, 18 à 20 canons,

Note : Le FLORISSANT sur lequel embarqua Philippe FRANCOIS était un vaisseau de 2éme rang construit à Rochefort en 1750, navire de 1500 tonneaux comportant 74 canons

Spoiler:
Ces vaisseaux étaient de véritables villes flottantes d’environ 60m de long, 15m de large au pied du mat principal et le creux de 7m.
Pour construire la charpente, il ne faut pas moins de 2800 chênes centenaires, plus des sapins pour la mature, de l’orme pour les affûts de canons, etc…
Le fer pour les clous, les chevilles, les cerclages représentent près de 80 tonnes.
Les canons et les boulets 240 tonnes, plus 12 tonnes pour les ancres
Le lest 100 tonnes de pierres.
Et enfin près de 100 tonnes de cordages et les 24 voiles (en double).
[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Vaisse10
Cliché intégré au texte original

Sur ce vaisseau, plus de 700 hommes vont partir pour une campagne de 6 mois : 20 officiers, 550 membres d’équipage, la garnison de 120 soldats plus les « surnuméraires », médecins, chirurgiens, cuisiniers, boulangers, bouchers, aumônier, etc….

Pour la nourriture : 500 tonnes d’eau, 100 de vin, 50 de biscuits, 15 de fèves, 15 de salaisons, 25 de farine, beurre, huile, sucre, 50 tonnes de bois pour la cuisine, et enfin 150 moutons, parfois quelques vaches, 500 poules pour lesquelles on embarque également 10 tonnes de foin et 3 de grain.
A noter que l'équipage est logé à l'avant avec les animaux dans des conditions d'hygiène que l'on devine...
[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Vaisse11
Un vaisseau du même type, cliché intégré au texte original

A suivre...
Anonymous
Invité
Invité

[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Empty Re: [Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770.

Message par Invité le Jeu 11 Avr 2013 - 13:00

La suite donc et la fin.

La vie à bord :

« Le vaisseau était une espèce d’enfer flottant….C’était un âge très brutal….Ont été habitué aux maladies, aux douleurs, à la brutalité. C'est-à-dire que la vie sur le vaisseau était le comble de la vie normale pour des gens de ce temps là » (source extraits Wikipédia).
Spoiler:
Essayons d’imaginer ? 600 à 700 personnes dans une promiscuité totale, 1 hamac pour 2, occupé à tour de rôle, les maladies, les accidents, les punitions, les parasites : puces, cafards, scorpions, rats, souris, la puanteur…etc…
L’eau potable, en fût, est réservée à la cuisine et à boire, la « toilette » se fait à l’eau de mer entraînant des ulcérations de la peau.
Sur une campagne de 6 mois le nombre de décès est souvent plus important par maladie ou accident que par les engagements au combat.

La discipline est à la hauteur des mœurs de l’époque :
Voici le règlement de discipline lu à bord de chaque vaisseau chaque 4ème dimanche du mois après l’office religieux :

« Sera puni de mort tout homme qui se sera rendu coupable :
- d’avoir fomenté ou participé à un complot contre l’autorité du commandant ou contre la sûreté du bâtiment,
- d’avoir prononcé des paroles séditieuses ou ayant le caractère d’une mutinerie,
- d’avoir outragé un officier supérieur par paroles, gestes ou menaces,
- de s’être querellé avec un supérieur,
- ou d’avoir refusé d’obéir à un ordre légal. »
Source : Mémoires de Duguay-Trouin.

L’exécution de la sentence se fait devant l’équipage réuni sur le pont. Les punitions sont suivant la gravité du délit :

Les fers : enchaîné à fond de cale.
La cale : le puni est précipité à la mer attaché à un filin d’une hauteur de 20 mètres.
La grande cale: le puni est plongé en mer et traîné sous la carène (peu des punis y survivent !).
Les coups de garcette ou chat à neufs queues administrés par séries de 10 ou 12 coups.
Les fautes les moins graves sont punies par des privations de vin ou des amputations de solde.
L’alimentation :

Principalement des légumes secs, haricots, fèves, pois chiches, biscuits (540gr par jour) et 70 cl de vin en trois fois.
Le biscuit de mer qui représente environ 60% de l’apport calorifique est très rapidement investi par les vers, appréciés par les marins, pour leur apport en protéines…supplémentaires !
Le problème majeur sur un vaisseau de ligne est la corruption de l’eau, sur un vaisseau tel que Le Florissant la consommation journalière est d’environ 2500 à 3000 litres. Eau qui présente très rapidement une pollution bactérienne qui lui donne une couleur rougeâtre et une odeur pestilentielle.

La santé

Le déséquilibre alimentaire et la qualité de la nourriture provoque des maladies telles que le scorbut, des maladies de peau, et une baisse de l’acuité visuelle, ainsi que des problèmes de surdité chez les canonniers.
En mortalité « ordinaire » le taux de pertes varie entre 8 et 15% suivant les destinations et la durée des campagnes.
Les épidémies, dysenterie, typhus provoquées par la nourriture avariée ne sont pas rares à cause de la promiscuité et se propagent rapidement. On cite l’exemple d’une expédition de la Royal Navy contre les espagnols en 1726 qui annonce le décès de 4000 hommes sur les 4750 qui composaient l’effectif total des vaisseaux !!

L’artillerie :

Canons de « 38 » : poids 4,5 tonnes, longueur 3 mètres, tire des boulets de 38 livres (18,6 kilos)
Canons de « 24 » : poids 3,2 tonnes, longueur 2,7 mètres, tire des boulets de 24 livres (11,7 kilos)
Canons de « 8 » : poids 1,4 tonnes, longueur 2,2 mètres, tire des boulets de 8 livres (3,9 kilos)

Sur un vaisseau de 74 canons, comme « Le Florissant » l’armement se compose de :

Spoiler:
28 pièces de « 38 » dans la partie basse du vaisseau (à cause du poids) il faut 14 hommes d’équipage pour son service soit au total 392 hommes.
28 pièces de « 24 » dans la partie médiane du vaisseau, 11 hommes d’équipage pour son service.
18 pièces de « 8 » sur le pont supérieur, 7 hommes d’équipage pour son service.
[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Canonn10
Image incorporée au texte montrant les servants d'un canon...
Conclusion

Tel fut le cadre de vie de notre matelot Berckois Philippe FRANÇOIS durant cette campagne qui devait le conduire au secours de la forteresse de Louisbourg. Il est facile de s’imaginer qu’il eut préféré resté en son pays avec sa famille et y exercer son métier, même difficile, de pêcheur.

D'autant plus qu’il devait périr lors de l’engagement contre la marine Anglaise en face de Louisbourg
Tout comme :
Charles BATAILLE matelot sur le vaisseau « Le BIENFAISANT »
Gabriel DEZ canonnier sur « Le BIENFAISANT »
Nicolas MACQUET matelot sur « Le CÉLÈBRE »...

Liste des vaisseaux sur lesquels ont servi les Berckois :

Spoiler:
[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Tablea10
Voilà une petite partie de l'histoire de mes ancêtres à Berck sur Mer dans la Royale au temps de la voile et un peu avant la Révolution. Respect à eux qui ont eu une vie autrement plus dure à bord que celle que j'ai et nous avons connu...

Amitiés marines [Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. 642994



Contenu sponsorisé

[Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770. Empty Re: [Histoires et histoire] Les matelots Berckois dans la marine royale de 1670 à 1770.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 19 Juil 2019 - 15:38