Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 667909 messages dans 13607 sujets

Nous avons 15647 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est claudelauga

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 22:43

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 21:45

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 21:42

» LE MUTIN (BE)
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 20:56

» AGADIR (B.A.N.)
par J-C Laffrat Aujourd'hui à 20:34

» [ Histoire et histoires ] Le Sanatorium de Briançon (Le Grand Hôtel des Neiges)
par corre claude Aujourd'hui à 17:10

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Aujourd'hui à 17:05

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Matelot Aujourd'hui à 17:00

» FLOTTILLE 24 F
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 15:41

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par BONNERUE Daniel Aujourd'hui à 15:09

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 14:15

» Le Bachi
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 11:45

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur sous-marin Espadon de août 79 à février 82
par julita Hier à 23:08

» MALABAR (RHM)
par marsouin Hier à 21:14

» D.E.T. PORQUEROLLES
par corre claude Hier à 21:10

» ESCADRILLE 55 S
par J-C Laffrat Hier à 20:59

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Joël Chandelier Hier à 20:47

» FLOTTILLE 9 F
par André TORTAY Hier à 19:26

» CIFUSIL de la BAN Lanvéoc Poulmic
par byu30 Hier à 19:12

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Hier à 18:35

» ESCADRILLE 22 S
par Serge BAVOUX Hier à 18:32

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Hier à 14:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche SM Trans Graziani Patrick
par Eric B Hier à 12:55

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par douzef Hier à 11:44

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par jean claude monzie Hier à 10:29

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par GYURISS Hier à 9:11

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par TECTAM Sam 17 Fév 2018 - 22:49

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par loulou06000 Sam 17 Fév 2018 - 22:47

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Jean-Marie41 Sam 17 Fév 2018 - 20:39

» La spécialité de Radio
par 3eme ligne Sam 17 Fév 2018 - 19:10

» CASABIANCA (SM)
par J-L-14 Sam 17 Fév 2018 - 18:50

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 17 Fév 2018 - 17:42

» ARIEL (BA)
par MARCHAND Michel Sam 17 Fév 2018 - 15:51

» HIPPOPOTAME (RHM )
par GYURISS Sam 17 Fév 2018 - 15:17

» FLOTTILLE 22 F
par Moulinier Alain Sam 17 Fév 2018 - 14:27

» CASABIANCA (SNA)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 13:40

» [Divers sous-marins classiques] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 12:45

» [ Recherches de camarades ] Briançon
par takeo Sam 17 Fév 2018 - 12:08

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par cioni Sam 17 Fév 2018 - 11:56

» PONCELET (SM)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 10:05

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Ven 16 Fév 2018 - 22:22

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par gilbert kerisit Ven 16 Fév 2018 - 21:07

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par Pépé 974 Ven 16 Fév 2018 - 20:49

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 19:38

» FLOTTILLE 33 F
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 18:54

» PÉGASE
par corre claude Ven 16 Fév 2018 - 17:26

» ORPHÉE (SM)
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Fév 2018 - 15:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Jeu 15 Fév 2018 - 22:09

» Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
par Jean-Marie41 Jeu 15 Fév 2018 - 21:01

» École des pupilles 45/46
par Charly Jeu 15 Fév 2018 - 20:59

» CHELIFF (LST)
par boboss Jeu 15 Fév 2018 - 16:43

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Charly Jeu 15 Fév 2018 - 9:09

» VIOLETTE - P788
par alain EGUERRE Jeu 15 Fév 2018 - 5:52

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par lecuyer Jeu 15 Fév 2018 - 4:26

» MINERVE (SM)
par gene Mer 14 Fév 2018 - 19:10

» GUEPRATTE (EE)
par PAUGAM herve Mer 14 Fév 2018 - 16:41

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mer 14 Fév 2018 - 10:24

» [Marine à voile] L'Hermione
par COLLEMANT Dominique Mar 13 Fév 2018 - 18:25

» Karachi
par loulou06000 Mar 13 Fév 2018 - 11:38

» SIRÈNE (SM)
par Micky Mousse Mar 13 Fév 2018 - 10:52

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Mar 13 Fév 2018 - 9:43

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par ERIC THIEBAUT Mar 13 Fév 2018 - 8:48

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Paris
par Cabestan Mar 13 Fév 2018 - 1:07

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Lun 12 Fév 2018 - 20:31

» DIVES (BDC)
par gégé Lun 12 Fév 2018 - 19:58

» [Campagne] ANTILLES
par Noël Gauquelin Lun 12 Fév 2018 - 19:21

» [La musique dans la Marine] LA MUSIQUE DE LA FLOTTE
par Christian DIGUE Lun 12 Fév 2018 - 19:20

» [Opérations diverses] Opération Prométhée
par bruno360 Lun 12 Fév 2018 - 18:31

» LCT - L9061
par gilfan Lun 12 Fév 2018 - 18:02

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par JJMM Lun 12 Fév 2018 - 18:00

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par NEHOU Lun 12 Fév 2018 - 17:24

» AMIRAL CHARNER (AE)
par Max Péron Lun 12 Fév 2018 - 16:15

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par marsouin Lun 12 Fév 2018 - 15:44

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 21:16

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 20:29

» ESCADRILLE 27 S
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:39

» [Divers campagne C.E.P] Les Marquises
par Noël Gauquelin Dim 11 Fév 2018 - 19:17

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:14

» [Votre passage au CFM) Vos chansons au CFM
par gene Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» [Divers - École de maistrance] Le grade à la sortie de Maistrance
par GYURISS Dim 11 Fév 2018 - 18:32

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 18:12

» DUPETIT-THOUARS (EE)
par Michel SALVY Dim 11 Fév 2018 - 17:09

» [ Blog visiteurs ] Recherche renseignements généalogiques
par Invité Sam 10 Fév 2018 - 22:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche des camarades de sana les neiges (Briançon 64-65)
par corre claude Sam 10 Fév 2018 - 22:34

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Sam 10 Fév 2018 - 15:45

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 10 Fév 2018 - 9:14

» MONGE
par COLLEMANT Dominique Ven 9 Fév 2018 - 22:48

» Loulou de MOLENE
par latrubesse jean claude Ven 9 Fév 2018 - 21:16

» [ Recherches de camarades ] Foch 1981 - 1982
par cops21 Ven 9 Fév 2018 - 18:20

» CFM - NOS PHOTOS DES CLASSES ET UNIQUEMENT
par Jean-Michel Gaiffe Ven 9 Fév 2018 - 18:17

» Sous-Marin Le TONNANT
par centime44 Ven 9 Fév 2018 - 13:52

» DE GRASSE (CROISEUR)
par JJMM Ven 9 Fév 2018 - 7:40

» FLORE (SM) - Tome 2
par jimyvar Ven 9 Fév 2018 - 0:51

» Sous-Marin OREADE
par COLLEMANT Dominique Jeu 8 Fév 2018 - 21:58

» ARROMANCHES (PA)
par Raymond MALHERBE Jeu 8 Fév 2018 - 20:21

» MARINE PARIS
par Jean-Marie41 Jeu 8 Fév 2018 - 19:34

» [ Blog visiteurs ]
par Invité Jeu 8 Fév 2018 - 16:33

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par takeo Jeu 8 Fév 2018 - 7:52

» [Associations anciens marins] FNOM
par boboss Mer 7 Fév 2018 - 19:08

DERNIERS SUJETS


RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Partagez
avatar
Invité
Invité

RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Dim 23 Juil 2006 - 18:30

Depuis deux jours, je suis entrain de me creuser la "nenette", afin de trouver un nouveau sujet.
Je voulais que ce dernier mette en avant ce que l'homme est capable de construire. Je voulais que le sujet reste marine.
Alors j'ai décidé, en espérant que cela vous plaira, de vous parler de ces "monstres" de la mer, qu'ont été capables de construire les Allemands avant et pendant la seconde guerre mondiale.
Je précise bien que j'ouvre ce sujet , pour la beauté des navires , avec photos à l'appuis, et n'a rien a voir avec se qui c'est passé de 1939 à 1945.(ça, c'est l'histoire et tout le monde la connait).
J'ai donc donné comme titre à mon sujet : RIEN QUE 192400 Tonnes à eux huit.
avatar
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 69
Timonier équipage NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par † Fanch 56 le Dim 23 Juil 2006 - 18:37

Tirpiz, Bismark, ...........j'nai un trou pour le troisième !





LINUX MINT
On ne dit jamais assez à ceux qu'on aime...........qu'on les aime. (Louis Chédid)
Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Dim 23 Juil 2006 - 19:04

Je me suis servis du "net", pour commencer mes recherches.
Il est évident, que j'espére par ce sujet , que d'autres membres de ce forum, apporteront une pierre à mon édifice.
Pour commencer et pour justifier mon titre, je vais vous donner les noms, de ce que j'appelle des "monstres flottants".

1er Le Cuirassier BISMARCK :45.000T

2eme:Le Cuirassier TIRPITZ: 43.000T

3éme: Le Cuirassier de Poche Admiral GRAF SPEE 13.000T (heuresement qu'il était de poche)

4éme: Le Cuirassier de Poche Admiral SCHEER: 13.000T

5éme: Cuirassier GNEISENEAU :26.000T

6éme: Cuirassier SCHARNHOST: 26.000T

7eme: Cuirassier de Poche SCHLESIEN: 13.200T

8eme: Cuirassier de Poche SCHLESWIG-HOLSTEIN: 13.200T

Total de 192400T.

Saviez vous que les allemands avient commancé la construction d'un PA du nom de
GRAF ZEPPELIN, et qu'il n'a jamais été terminé?
avatar
MARCOT Daniel
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Missilier ASM NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par MARCOT Daniel le Dim 23 Juil 2006 - 19:05

Salut Banfi

S'agit -il d'une question à laqu'elle on doit fournir les noms des 8 navires allemands ou peut -on alimenter ce sujet en mettant en ligne les photos de ces navires ?



avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Dim 23 Juil 2006 - 19:11

Voici quelques photos trouvées sur le net.

Il s'est sabordé au large de Brest le 27/05/1941.


Il se saborde également mais en rade de Montévidéo le 13/12/1939.(Petite précisition. Il doit y avoir une erreur sur la date exacte de son sabordage, car il m'a été précisé qu'il c'est sabordé le 13 décembre 1939, et la légende sous la photo nous le montre en "pleine forme" le lendemain 😕 )
avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Dim 23 Juil 2006 - 19:13

Marcot ce n'est pas un jeu. J'ai écris plus haut que j'aurais aimé que tout le monde participe à édifier mon sujet. Donc si tu as des infos, photos etc, laches toi, ça va être super. :cheers:
avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Dim 23 Juil 2006 - 19:16

il y eut également le PRINZ EUGENE, mais je n'ai pas encore trouvé d'infos sur lui. Alors à votre bon coeur...
avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Dim 23 Juil 2006 - 19:30

ADMIRAL SCHEER

CLASSE CROISEUR DÉPLACEMENT 12,000 TONNE
LONGUEUR 186 MÈTRES TIRANT D`EAU 6.4 MÈTRES
LARGEUR 20.4 MÈTRES EQUIPAGE 926 HOMMES
ARMEMENT 6x28CM. 8x15CM. 6x105MM. 8x3PDR 10x MG. 8Xtorpilles 2Xavions

Voici un exemple et ce n'est qu'un cuirassé de poche..
avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Dim 23 Juil 2006 - 19:35


J'ai trouvé une photo du PRINZ EUGENE. Belle bête...
J'ai pas son tonnage.
avatar
MARCOT Daniel
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Missilier ASM NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par MARCOT Daniel le Dim 23 Juil 2006 - 20:41

Quelques informations sur le croiseur lourd Prinz Eugen

Tout commença en août 1940, date à laquelle le Prinz Eugen entra en service. Le 8 mai 1941, entre le Groenland et l'Islande, le Bismarck et le Prinz Eugen furent intercepté par des cuirassés anglais. Au cours de la bataille, le Prinz Eugen ayant subi quelques avaries, reçut l'ordre de rejoindre Brest où il resta pendant neuf mois. Le 11 février 1942, accompagné du Scharnhorst et du Gneisenau, il força le blocus anglais pour rejoindre sa base de Kiel. Le 23 février, un sous-marin anglais attaque et touche de plusieurs torpilles le Prinz Eugen stationné dans le fjord de Trondheim. Mais le croiseur réussit à s'échapper. En mai 1943, il est de nouveau en service dans la baltique. En mai 1945 il se rend aux alliés à Copenhague. Il est attribué aux États-Unis qui le sélectionnent pour participer au test atomique de bikini. Par deux fois, il est soumis aux effets de la bombe. Fortement endommagé, il coulera en décembre 1947.

Longueur 212 m
Largeur 21,7 m
Tonnage 19 000T
Vitesse 32 n
Puissance 95 000 cv
Armenent ; 8 canons de 203, 6 canons de 105, 12 canons de 37? 12 tubes lance torpilles

Le Prinz Eugen à Panama en 1946




avatar
Drakkar
QM 2
QM 2

Résident à l'étranger : Suisse
Age : 81

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Drakkar le Dim 23 Juil 2006 - 20:53

:lol: N'oubliez pas les monstres japonais !!! Le sumotori de la marine !!!
:bom: Le YAMATO , 65027 tx et des canons de 460mm :bom:





Vive les pingouins !
Jean - Radariste Aéro
avatar
MARCOT Daniel
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Missilier ASM NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par MARCOT Daniel le Dim 23 Juil 2006 - 23:09

Quelques information sur le cuirassé allemand Tirpiz

Le Tirpitz fut mis en chantier le 1e octobre 1936 et lancé en 1939, mais il ne commença ses essais en mer qu'en février 1941. En tous points identiques au Bismark, il comprenait néanmoins quelques légères améliorations telles que l'addition de deux quadruples tubes lance-torpilles et des moyens accrus pour transporter des avions.

Après une longue mise au point de mer Baltique, le Tirpitz fut opérationnel en septembre 1941. Sa première mission fut d'empêcher, dans le golfe de la Finlande, la sortie de la flotte soviétique. Il fut ensuite envoyé à Trondheim, en Norvège, pour attaquer les convois alliés se dirigeant vers Mourmansk. Mais, ne trouvant pas de convoi, il échappa de justesse aux coups des avions torpilleurs Fairey Albatros en provenance du porte-avions Victorious. Le hasard aidant, la sortie suivante devait être plus heureuse : les Anglais, trompés par un changement de mouillage, ordonnèrent au convoi PQ-17 de se disperser, ce qui permit aux sous-marins et aux bombardiers allemands de couler 24 navires marchands alliés. Bien que le Tirpitz ne fit pas d'autre sortie, sa présence ne pouvait être ignorée par la Royal Navy, qui dut ainsi conserver deux navires de ligne et un porte-avions dans les eaux britanniques en prévision d'une éventuelle sortie du cuirassé.

Dès lors les Anglais firent de nombreuses tentatives pour le neutraliser. En octobre 1942, des torpilles humaines "Chariot" manquèrent leur but. En septembre 1943, le Tirpitz participa aux opérations menées contre le Spitzberg: à la fin de ce mois, deux sous-marins de poche britanniques réussirent à franchir les défenses de l'Altenfjord et posèrent sous la quille du cuirassé des charges de 2 tonnes, lesquelles causèrent d'immenses dégâts aux machines et aux tourelles de 380 mm. Les réparations durèrent jusqu'au printemps de 1944. Le 3 avril 1944, le Tirpitz fut attaqué par une quarantaine de Fairey Barracuda qui lui infligèrent de gros dégâts. D'autres attaques eurent lieu qui furent moins fructueuses, l'escarpement des bords du fjord rendant tout tir précis impossible.

Enfin, le 14 septembre 1944, des Avro-lancaster de la RAF réussirent à atteindre le cuirassé avec des bombes de 5 443 kg. Le Tirpitz dut alors se déplacer plus au sud, vers Trondheim, pour réparer les avaries. C'est alors que, le 12 novembre 1944, il fut touché par trois bombes Tall Boy également de 5 443 kg chacune lancées par des Lancaster. Il coula aussitôt.

Caractéristiques

Le KMS Tirpitz

Déplacement 42 900 tonnes / Pleine charge 52 600 tonnes
Motorisation 3 turbines à vapeur développant 138 000 HP
Vitesse 29 noeuds
Blindage Ceinture de 320 mm / Pont de 50-120 mm / Tourelles de 230-355 mm
Équipage 2 530 officiers et matelots
Aviation embarquée 4 hydravions Arado
Longueur hors tout 250,50 m
Largeur 36 m
Tirant d'eau 11 m
Armement 8 pièces de 380 mm / 16 pièces de 105 mm AA / 16 pièces de 37 mm AA
50 pièces de 20 mm AA / 8 tubes lance-torpilles de 533 mm

Tiré de l'encyclopédie les armes (Éditions Atlas)






avatar
MARCOT Daniel
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Missilier ASM NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par MARCOT Daniel le Dim 23 Juil 2006 - 23:21

Quelques information sur le coriseur Graf Spee

LASSE CROISEUR LOURD DÉPLACEMENT 10,000 TONNES
LONGUEUR 186 MÈTRES EQUIPAGE 926 HOMMES
LARGEUR 20.42 MÈTRES
ARMEMENT 6x28CM. 8x15CM. 6x105MM. 8x3PDR. 10x MG. 8x TORPILLES 2xAVIONS



L'Amiral Graf Spee a été construit comme cuirassé aux chantiers navals de Wilhemshaven, en 1932. Lancé en 1936, il est classé dans les croiseurs lourds en 1940. Il participe à des opérations dans les eaux espagnoles entre 1936 et 1939. Le 21 août 1939, il se met en attente dans l'Atlantique sud, jusqu'à la déclaration de la guerre. Ensuite, il passe à l'action dans l'Océan Indien et l'Atlantique. Il coule 9 bâtiments totalisant 50,089 tonnes.

Pris en chasse par l'Achille, l'Ajax, et l'Exeter, il subit des dégâts et se réfugie à Montevideo. On lui accorde 72 heures pour réparer et quitter le port. Pensant que des forces supérieures lui coupent la retraite, il se saborde le 17 décembre 1939, à l'embouchure du Rio de la Plata. Le capitaine Langsdorff (en mortaise avec ses hommes d'équipage ) se suicidera trois jours plus tard dans sa chambre d'hôtel. Ces événements mirent Hitler dans une rage folle fustigeant la marine et les traitant de lâches. Les péripéties du Graf Spee sont racontées avec assez de précision dans le film " la bataille du Rio de la Plata". On y voit les manigances et les événements qui ont entraîné le sabordage du navire.




avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Lun 24 Juil 2006 - 8:38

Merci pour ces renseignements Marcot.
Je joins une photo du PA qui faisait partie de la force PQ17.



Il s'agit du VICTORIUS.
avatar
jym
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Résident à l'étranger : Belgique
Age : 61
NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par jym le Lun 24 Juil 2006 - 9:33

Il me semble me souvenir que le pré-dreadnought "Schleswig-holstein", a tiré les premiers coups de canons d'un navire de guerre en 1939, en bombardant les polonais à Dantzig.





Jean-yves Mages dans la Royale de 1972 à 1980.
avatar
MARCOT Daniel
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Missilier ASM NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par MARCOT Daniel le Lun 24 Juil 2006 - 9:52

Quelques informations sur le SCHARNHORST

LE CUIRASSÉ SCHARNHORST

Construit au chantier naval de Wilhelmshaven, lancé le 3/10/1936, en service le 7/1/1939.
Longueur : 234,9m. Largeur : 30m., Tirant d'eau : 9,1m. Tonnage : 38900 tonnes.
Vitesse : 31,5 noeuds. Autonomie : 88OO milles à 19 noeuds. Réserve combustible : 6200 tonnes.
Equipage en temps de guerre : 1840 personnes.
Armement principal : 3 tourelles triples de 280mm, 12 pièces de 150mm.
Flak : 14 pièces de 105mm, 16 de 37mm, 10 de 20mm.
6 lance-torpilles, 4 canons antiaérien.
Blindage coque : arrière 200mm, milieu 350mm et avant 150mm.
Blindage pont : principal 80 à 90mm, supérieur 50mm.
Blindage tourelle : façade 360mm, paroi 200mm. pont 150mm.
Blindage avant passerelle :350mm et l'arrière 100mm.
Le timbre ( pression de vapeur à maintenir dans la chaudière) des chaudières du Scharnhorst était de 50kg/cm², celui du Tannenberg de 7Okg/cm².
A l'époque, aux chantiers de Penhoët, les navires sortaient avec des timbres entre 28 et 31kg/cm².









Son commandant est le capitaine de vaisseau Kurt Caesar HOFFMANN d'octobre 1939 à mars 1942.
Le cuirassé appareille de Brest le 21/7/1941 à 22h00 avec 5 destroyers.
Le 22/7/1941, il arrive à La Pallice pour des exercices de tir puis accoste au quai sud du môle d'escale.
Le camouflage du bâtiment commence la nuit venue, des filets le recouvrent entièrement et il est entouré par un barrage double de filets anti-torpilles.

Le matin du 23/7/1941, un avion SPITFIRE de reconnaissance, du N°1 Pho.Rec.Unit, signale la présence du cuirassé dans le port de La Pallice au môle d'escale.

Trois tentatives de bombardement échouent, le 4iéme raid, le matin du 24/7 réussit à endommager le navire.
La formation était composée de 15 BOMBARDIERS HALIFAX sans protection, en passant au large de Brest, ils sont repérés vers 13h15' à 250km de leur objectif, 12 messerschmitt 109E de St Jean d'Angely et de Laleu décollent à leur rencontre, les chasseurs engagent le combat, c'est l'hécatombe 5 avions seront descendus par les chasseurs pour un 109E.


Les autres, bien que touchés, attaquent par le nord-est et larguent 15 bombes de 1000kg et 53 bombes de 250kg, vers 14h15, le cuirassé est touché par 5 bombes, il prend même de la gîte sur tribord.3 bombes ont traversé les ponts et coques sans exploser et 2 ont explosé sans pénétrer
Le Scharnhorst appareille le soir même, à 21H00 pour Brest escorté par 5 destroyers. Ses cales contiennent 3000 m3 d'eau.
Il rejoint Brest à 21 noeuds et y arrive à 9H00 le 25/7 avec une gîte de 7° sur tribord.

Les dommages furent importants, les réparations se terminèrent le 15/1/1942.


Le 11/2/1942, il appareille de Brest avec le Gneisenau et le croiseur lourd Prinz Eugen en direction de l'Allemagne, le lendemain vers 12h45', ils sont attaqués par des avions et vedettes lance-torpilles et des destroyers, le feu des Allemands étaient tellement intense que les Allemands parvinrent à s'éloigner, mais le SCHARNHORST et le Gneisenau seront endommagés par des mines, ce dernier ne se remettra pas des dégâts occasionnés. Le même mois le Scharnhorst sera bombardé à Wilhelmshaven par la RAF.
Septembre 1943, avec le Tirpitz et 10 destroyers ils firent un raid contre les installations allié de Spitzberg.
Le 26/12/1943, le Scharnhorst voulu attaquer un convoi vers Mourmansk, il fut intercepté par les 3 croiseurs qui accompagnaient le convoi. Ses canons de 280 endommagèrent le Norfolk qui le toucha avec ses 203. Le cuirassé Duke Of York entre alors dans l'action et ses canons de 380 réussissent à immobiliser le Scharnhorst et le croiseur Jamaica l'envoya par le fond avec une douzaine de torpilles.
Le Scharnhorst coule à 19 h 45' sur un équipage de 1968 hommes, 36 seulement seront sauvés des eaux glaciales.
Le commandant du Scharnhorst Fritz Hintze et le commandant en chef de l'opération Ostfront, l'amiral Erich Bey coulent avec le bâtiment.








avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Lun 24 Juil 2006 - 11:10

Merci Marcot, c'est super d'avoir autant d'infos. Suis assez contant que ce sujet inetresse quelques un des marins de notre batiment.

Une vue Aerienne du SCHARNHOST.
avatar
Bernard ( nanar )
MATELOT
MATELOT

Age : 69
Missilier équipage NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Bernard ( nanar ) le Lun 24 Juil 2006 - 13:39

très intéressant en effet j'ai eu cette chance de pouvoir visiter un peu le B.D.L JEAN BART ça valait le coup d'oeil surtout pour un ancien de la construction navale ( marine marchande ... )





Amitiés Bernard GEORGE
avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Lun 24 Juil 2006 - 15:32

Mais mon bon nanar, nous sommes là pour notre instruction.
L'interraît de ce sujet ainsi que des autres d'ailleurs, est qu'il interesse tout l'équipage.
Donc on essaye e trouver de nouveaux sujets, afin que tout l'équipage qui est d'ailleurs au top niveau, "rebondisse", afin d'amener une "tôle" à notre édifice qui pour l'instant tient super bien la mer...Quant pensez vous :?:
avatar
MARCOT Daniel
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Missilier ASM NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par MARCOT Daniel le Lun 24 Juil 2006 - 18:13

Quelques informations sur l'ADMIRAL HIPPER

KMS Hipper
Allemagne, 1937
Croiseur lourd
Les premiers croiseurs lourds de la Kriegsmarine étaient en fait des créations totalement inédites. En effet, depuis ses deux derniers croiseurs lourds Scharnhorst et Gneisenau de 1906, qui firent la gloire de l'amiral Von Spee lors de la bataille de Coronel en 1914, tous les autres étaient dits "légers", armés de pièces de 150 mm. De ce fait, on chercha à construire des versions allégées des deux croiseurs de bataille Scharnhorst et Gneisenau. Mais ceci ne fut possible que du fait de l'accord naval Anglo-Allemand de 1935, le traité de Versailles interdisant autre chose que huit croiseurs légers de moins de 8 000 tonnes. On lui accorda donc la capacité de produire des bâtiments "Washington", d'environ 15 000 tonnes et armés de pièces de 203 mm, mais pas avant 1943. On lui accorda ensuite la possibilité d'en produire cinq armés de pièces de 150 mm et ne dépassant pas 10 000 tonnes.


L' Admiral Hipper en 1944.

Mais alors que le dessin n'était pas définitif, la Russie annonçe son intention de produire des croiseurs lourds armés de pièces de 180 mm. Le projet fut révisé rapidement et les navires mis sur cale devaient probablement dépasser les limites autorisées. La construction s'échelonna de 1935 à 1937 pour le Hipper, achevé en 1939, et de 1936 à 1939 pour le Blücher. Tous deux disposaient de systèmes de conduite de tir très perfectionnés, de radars, d'une puissante DCA, avaient un rayon d'action important pour mener une guerre de course, leurs turbines à haute pression sophistiquées leur causant quelques déboires. A leur entrée en service il s'agissait des plus puissants croiseurs du monde.

Le Hipper se distinguait au début de son jumeau par son étrave droite, reconstruite en 1942. Il fit deux sorties au début de la guerre, totalisant 60 000 tonnes de navires de commerce coulés, puis quelques autres sorties depuis la Norvège contres les convois de l'arctique jusqu'en 1945 ou il fut gravement endommagé par des bombes lourdes de la RAF à Kiel, et sabordé peu après.

Le Blücher avait un appareil moteur différent de son jumeau, mais avait une vitesse inchangée. Il participa à l'attaque de la Norvège, débarquant près d'Oslo des troupes et des hommes de la Gestapo destinés à prendre les organes de communication et de pouvoir. Il fut coulé presque à bout portant en pleine nuit dans le fjord de Dröbak par la batterie Norvégienne de 280 mm et de 150 mm d'Oscarborg, en avril 1940, et achevé par les torpilles du fort de Kaholm. Il y eut relativement peu de victimes, malgré l'eau glacée, les berges étant proches. Il serait toujours actuellement gisant à grande profondeur au milieu du fjord, une attraction pour les plongeurs.

Spécifications techniques
Déplacement 14 000 t. standard -18 200 t. Pleine Charge
Dimensions 205,90 m long, 21,30 m large, 7,90 m de tirant d'eau
Machines 3 hélice, 3 turbines Blohm & Voss, 12 Chaudières La Mont.132 000 cv.
Vitesse maximale 32,5 noeuds
Blindage Ceinture 85, pont 38, caissons antitorpilles 25, tourelles 160, blockhaus 152 mm
Armement 4 x 2 canons de 203, 6 x 2 de 105, 6 x 2 de 37 et 8 de 20 mm AA, 12 (4 x 3) TLT 533 mm, 2 avions
Equipage 1 600









avatar
Invité
Invité

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par Invité le Lun 24 Juil 2006 - 22:54

Mon ami, je vois que nous avons trouvé le même site,enfin pour les photos...
Mais suis contant de lire ces infos trés interessantes.
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par BONNERUE Daniel le Mar 25 Juil 2006 - 17:24

Le magnifique et redoutable cuirassé "Tirpitz" sortant d'un port allemand en 1942 :



Dernière édition par le Mar 25 Juil 2006 - 18:21, édité 1 fois




avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par BONNERUE Daniel le Mar 25 Juil 2006 - 17:28

Le "Tirpitz", endommagé par des sous-marins de poche puis par l'aviation anglaise, au mouillage dans le Kaajfjord en Norvège. La photo a été prise par Torstein Raaby, un résistant norvégien qui fut par la suite en 1947 un équipier de Thor Heyerdahl sur le radeau "Kon Tiki"



Dernière édition par le Mar 25 Juil 2006 - 18:19, édité 1 fois




avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par BONNERUE Daniel le Mar 25 Juil 2006 - 17:31

Un bâtiment de la Kriegsmarine dont j'ignore le nom (si quelqu'un trouve) dans un port allemand :





avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: RIEN QUE 192400Tonnes à eux HUIT

Message par BONNERUE Daniel le Mar 25 Juil 2006 - 18:14

Le "Graf Spee", commandé par Hans Langdorff, un des trois cuirassés de poche de la Kriegsmarine avec l' "Amiral Scheet" et le "Deutchland". Les flêches indiquent l'emplacement des points d'impact des tirs effectués par les croiseurs britanniques "Exeter", "Ajax" et "Achille" à la sortie du rio de la Plata . Au début du combat le commandant de l' "Ajax" avait fait hisser par signaux flottants le célèbre message envoyé par les pavillons de code de l'amiral Nelson à Trafalgar : "l'Angleterre compte que chacun fera son devoir !".
Le commandant Langdorff donna l'ordre de saborder son navire avant de se suicider.






    La date/heure actuelle est Lun 19 Fév 2018 - 22:47