Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 715075 messages dans 14031 sujets

Nous avons 14391 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est capelans

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ École des Mousses ] École des Mousses du Dourdy 58/59
par jp49 Aujourd'hui à 8:57

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:43

» [ Histoire et histoires ] HISTOIRE DE MES NAVIRES
par Bureaumachine busset Hier à 23:39

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:25

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Nenesse Hier à 22:49

» JULES VERNE (BA)
par titagramme Hier à 21:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades embarqués sur l'Ile d'Oléron en 66
par cricri Hier à 20:45

» [ Recherches de camarades ] PA Clemenceau Brigade Sécurité
par Charly Hier à 19:46

» LA CHARENTE (PRE)
par marsouin Hier à 18:52

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Hier à 18:45

» Bâtiment d'Expérimentations et de Recherches Sous-Marines (BERSM) TRITON
par MILLET Jean Claude Hier à 18:04

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par loulou06000 Hier à 17:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par jean marc lenglart Hier à 17:27

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Michel Roux Hier à 17:22

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par LA TOULINE Hier à 15:28

» LE NORMAND (ER)
par Lebas Hier à 13:48

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par KAROLL Hier à 12:38

» LE BASQUE (ER)
par chapydan Dim 23 Sep 2018 - 17:29

» L'ADROIT (E.C.)
par jean pierre allaix Dim 23 Sep 2018 - 9:22

» TONNERRE (BPC)
par pinçon michel Dim 23 Sep 2018 - 8:39

» ÉCOLE DES FUSILIERS
par Jean-Marie41 Sam 22 Sep 2018 - 19:38

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Joël Chandelier Sam 22 Sep 2018 - 13:51

» JAUREGUIBERRY (EE)
par LEGRAND Gilles Sam 22 Sep 2018 - 13:35

» LE VENDÉEN (ER)
par Gérard Bodo Sam 22 Sep 2018 - 9:49

» [ Histoire et histoires ] LODUSKY MCCOWEN
par VENDEEN69 Sam 22 Sep 2018 - 8:52

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par COLLEMANT Dominique Ven 21 Sep 2018 - 22:28

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par Jean-Marie41 Ven 21 Sep 2018 - 19:08

» CDT BOURDAIS (AE)
par Jean-Léon Ven 21 Sep 2018 - 11:58

» [Logos-Tapes-Insignes] RUBANS LEGENDÉS DE LA MARINE
par GALAUD CLAUDE Ven 21 Sep 2018 - 11:28

» CASSARD (EE)
par COLLEMANT Dominique Jeu 20 Sep 2018 - 22:07

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par doubleloire Jeu 20 Sep 2018 - 20:56

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par VENDEEN69 Jeu 20 Sep 2018 - 20:29

» La spécialité de Radio
par larcher Jeu 20 Sep 2018 - 19:58

» FORBIN (EE)
par JJMM Jeu 20 Sep 2018 - 17:59

» SÉMAPHORE - LA CHIAPPA (CORSE DU SUD)
par Xavier MONEL Jeu 20 Sep 2018 - 17:26

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mer 19 Sep 2018 - 22:31

» RUBIS (SNA)
par BEBERT 49 Mer 19 Sep 2018 - 19:30

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Mer 19 Sep 2018 - 19:04

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par marsouin Mer 19 Sep 2018 - 19:03

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Mer 19 Sep 2018 - 18:03

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par séité Mer 19 Sep 2018 - 17:27

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 19 Sep 2018 - 8:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par BACHELIER Mar 18 Sep 2018 - 22:47

» [ Divers - Les classiques ] Accident du Sous-marin FLORE
par CLOCLO 66 Mar 18 Sep 2018 - 21:39

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Mar 18 Sep 2018 - 13:47

» FORCES MARITIMES DU RHIN
par FLN-IA5 Mar 18 Sep 2018 - 6:29

» DIRECTION DU PORT TOULON
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 22:03

» [ Blog visiteurs ] recherche d'un ancien marin
par Invité Lun 17 Sep 2018 - 14:52

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Pétunia Lun 17 Sep 2018 - 13:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Xavier MONEL Lun 17 Sep 2018 - 10:47

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018 - 8:56

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par 3eme ligne Dim 16 Sep 2018 - 20:12

» LE BORDELAIS (ER)
par Bureaumachine busset Dim 16 Sep 2018 - 20:04

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 16 Sep 2018 - 17:55

» [ Histoire et histoires ] UN PARI STUPIDE
par garrigues gilbert Dim 16 Sep 2018 - 10:55

» [ Recherches de camarades ] Avis de recherche mousses promo 78]
par etchemaite Dim 16 Sep 2018 - 10:49

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 14 Sep 2018 - 23:18

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par marsouin Ven 14 Sep 2018 - 21:15

» ALINDIEN
par Jean-Marie41 Ven 14 Sep 2018 - 19:51

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Ven 14 Sep 2018 - 18:11

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Ven 14 Sep 2018 - 14:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de l'Ajonc
par centime44 Ven 14 Sep 2018 - 13:32

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par salonais Ven 14 Sep 2018 - 8:55

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par VENDEEN69 Ven 14 Sep 2018 - 8:50

» CASSARD (FRÉGATE)
par dan83143 Jeu 13 Sep 2018 - 22:44

» [ Recherches de camarades ] BDC/PH TRIEUX campagne Tahiti 1981/1982
par PPIERRE Jeu 13 Sep 2018 - 21:03

» PAPA BOSCO par Joëlle sa fille
par Roger Tanguy Jeu 13 Sep 2018 - 20:22

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Jeu 13 Sep 2018 - 18:52

» FLOTTILLE 22 F
par ranchet Jeu 13 Sep 2018 - 18:32

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:26

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:15

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par titagramme Mer 12 Sep 2018 - 17:30

» L'AGENAIS (ER)
par POMIE Mer 12 Sep 2018 - 16:03

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos du daphné 1929 1930
par Invité Mer 12 Sep 2018 - 15:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mer 12 Sep 2018 - 13:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par Sealex83 Mer 12 Sep 2018 - 12:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Argens 67/68
par joel.ollivier Mer 12 Sep 2018 - 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du SNLE Foudroyant rouge 2P11 à2P19
par cucujean88 Mar 11 Sep 2018 - 21:51

» MEUSE (PR)
par COLLEMANT Dominique Mar 11 Sep 2018 - 21:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BH La Boussole 64/65
par Momo Mar 11 Sep 2018 - 18:46

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Mar 11 Sep 2018 - 16:54

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père
par centime44 Mar 11 Sep 2018 - 13:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Dives de 65/66
par joel.ollivier Mar 11 Sep 2018 - 10:27

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par LEBRIS Mar 11 Sep 2018 - 10:07

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE CDT BORY campagne Djibouti 86/87
par PPIERRE Mar 11 Sep 2018 - 9:56

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Brest mai 68
par Sylvain Mar 11 Sep 2018 - 0:31

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par Jean-Léon Lun 10 Sep 2018 - 12:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Lun 10 Sep 2018 - 9:21

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 9 Sep 2018 - 19:52

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 9 Sep 2018 - 18:50

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Franjacq Dim 9 Sep 2018 - 14:32

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Joël Chandelier Dim 9 Sep 2018 - 11:49

» [ Blog visiteurs ] Je recherche mon oncle RAYMOND NENERT
par Momo Dim 9 Sep 2018 - 10:13

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jean-Léon Sam 8 Sep 2018 - 0:34

» VAR (BCR)
par COLLEMANT Dominique Ven 7 Sep 2018 - 23:37

» [Les anciens avions de l'aéro] Le Vickers Supermarine Sea Otter
par Bureaumachine busset Ven 7 Sep 2018 - 21:32

» LA COMBATTANTE (PC)
par marsouin Ven 7 Sep 2018 - 17:25

» [ Recherches de camarades ] Recherche PM DELIGNE atelier 57mm du 1Colbert
par THOMAS HENRY Ven 7 Sep 2018 - 16:50

» LCT L9098
par GYURISS Ven 7 Sep 2018 - 10:17

DERNIERS SUJETS


La spécialité de Radio

Partagez
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Ven 7 Sep 2018 - 16:56

JC Laffrat et Morbihannais, je suis entièrement en accord avec vous.
Il faut quand même faire la différence entre les radios "professionnels", travaillant souvent sous tension lors d'opérations ou d'exercices et privilégiant toujours l'efficacité au respect étroit des procédures et ... les autres !



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par TUR2 le Ven 7 Sep 2018 - 17:08

Nous sommes donc tous bien d'accord, je fais suite aux interventions de Noel et de Morbihannais. Je ne suis ni n'ai été contrôleur aéro ou radio-amateur, et, comme le dit Morbihannais, je me garde bien d'intervenir dans des sujets que je ne connais pas.
Nous avions l'habitude de travailler avec les gonfleurs d'hélice, et eux aussi avaient leur propre méthodologie, comme, par exemple de parler dans le micro, comme des mitraillettes. Ils ignoraient nos propres méthodes. Une fois, des pilotes de FM sont venus visité, par curiosité, notre station, et lorsqu'ils ont constaté, l'étendue de notre travail, ils ont reconnu, que parfois, ils exageraient et, nous ont dit qu'ils répercuteraient leurs infos sur nous à Centopstam Villacoublay (Circus vert patron du réseau). Leurs remarques valant également, nous qui étions circus pourpre, pour circus fauve et circus gris (Nouméa et Fort de France, si j'ai bonne mémoire).
Ceci étant, respect encore pour notre ancien, TOM U ROSSU, (qui est QBF ou même QBG) qui n'aurait pas manqué d'intervenir dans notre débat.
Fin de la passe.
Bien amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Ven 7 Sep 2018 - 17:35

merci pour les derniers messages;
Pour Tur2, tu connais bien le sujet des "volants" AA ou Aéro, oui comme tu l'as dit nous travaillions essentiellement en code Q, d'où des manips rapides "à la musique", souvent double ou vibro, que ce soit avec les organismes français que, pour moi, italiens dans mes multiples traversées de la grande bleue avec survol de leur territoire (Sicile...) De plus, un avion ça va vite et en ops il fallait que les échanges soient ultra rapides et là ce n'était plus en code Q !! aussi et surement au grand dam de FUO, pour exemple, le respect des procédures était tout à fait aléatoire, je pense qu'ils n'auraient pas toléré ceci d'un bateau et que ça aurait déclenché un ou des rapports idoines.... et j'ai une petite anecdote sur ce thème :
à Karouba (Tunisie) à la 5S, arriva un jeune EV qui sortait "des écoles", pilote qui prenait en même temps la fonction d'officier trans.
Une de ses premières initiatives fut de nous faire passer un examen écrit : il n'a pas été déçu !!
Il nous fallait rédiger les messages correspondant aux thèmes donnés; nous l'avons fait comme nous le faisions en vol !! et là, oups, pas de To ni surtout Info.... etc etc.....
J'ai eu l'occasion de lui en parler il y a quelques mois à une réunion de l'Ardhan dont il fait aussi partie (comme l'un de ses participants les plus actifs JC Laffrat) et nous en avons bien ri car il a ensuite vite compris qu'il y avait comme des habitudes bizarres chez les radio volants !
Pour info cet ami fut un très grand commandant de bord à Air France, il a volé sur tous les types de Boeing de cette compagnie....et a rédigé un superbe livre sur sa vie de pilote Aéro puis civil
Bon week end à tous. JC RBR



Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par J-C Laffrat le Ven 7 Sep 2018 - 17:41

Pour ce qui concerne la radio :
Je n'ai rien à ajouter JC Morbihannais Noël Gauquelin et Tur2 ont remis les pendules à l'heure (bien que je ne sois pas horloger !).

Par contre et à travers tous ces échanges je n'ai pas lu une seule phrase de respect pour les anciens, qu'ils aient fait l'Indo ou pas, de la part du donneur de conseils.
Et ça ce n'est pas dans les habitudes des intervenants du forum.
Pour moi c'est même un manque de courtoisie et même une impolitesse.



JC




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
ranchet
MATELOT
MATELOT

Age : 74
NON

Re: La spécialité de Radio

Message par ranchet le Ven 7 Sep 2018 - 18:12

Ma réponse, initiée par LP (Pedro ) Rodriguez : "Un forum apaisé, c'est bien aussi "
Dommage que ce ne soit pas l'avis de tout de monde. VA
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Ven 7 Sep 2018 - 18:54

Un forum apaisé est un forum ou on ne raconte pas de sottises sur un sujet qu'on ne maîtrise pas, et où on sait reconnaître ses erreurs.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
larcher
QM 1
QM 1

Age : 71
Transfiliste équipage NON

Re: La spécialité de Radio

Message par larcher le Ven 7 Sep 2018 - 19:15

Fallait lui mettre un ZBM2.




Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Ven 7 Sep 2018 - 19:39

Larcher sinon on va faire changer de fréquence !! "ZBW out" !!



Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
larcher
QM 1
QM 1

Age : 71
Transfiliste équipage NON

Re: La spécialité de Radio

Message par larcher le Ven 7 Sep 2018 - 20:23

OK, alors QRT QRU.




Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par J-C Laffrat le Ven 7 Sep 2018 - 20:43

Par Curiosité j'ai parcouru le profil de l'auteur du msg 880 et ses autres messages, 42 messages c'est peu à parcourir, surtout qu'il n'y a pas beaucoup de contributions.
Tout ça pour savoir comment où et quand l'auteur avait acquit de telles connaissances, et j'ai trouvé ceci :

Incorporé au CFM Brest en 1962 pour 6 semaines avant de rejoindre la BAN Lartigue, prés d'ORAN... Controleur aéro tour de Lartigue 1962 63 et 64.
Après 1964 plus rien puisque ses affectations sont au nombre de trois.


Son matricule est 0562 16061 un peu plus jeune que celui de Noël Gauquelin qui est 0562 15414.

Et là les bras m'en tombent, quel parcours ! c'est plus que rapide, même fulgurant.
Où se situe le cours de Contrôleur Aéro dans ce parcours ?
Et un contrôleur Aéro n'avait qu'un galon rouge à la sortie du cours ?
Et d'emblée c'est lui qui faisait le boulot dans la TWR de Lartigue comme il écrit.
Ça veut dire qu'on confiait atterrissage et le décollage d'appareils tels que des Neptune, en coordination avec les CCR d'Oran et d'Alger pour l'approche à un simple matelot d'à peine un an de service ?

1962 c'est l'année où j'ai quitté l'Aéro et même si c'est un peu lointain je ne me souviens pas qu'on formait des contrôleurs Aéro aussi vite que ça.

Des générations spontanées en somme.

De plus l'insigne de spé de contrôleur aéro n'est pas le petit moteur avec des étincelles, y a comme un loup comme disait Martine.
En somme c'est un Fake profile !

Je connais bien l'ami Franco qui fut l'un des premiers contrôleurs Aéro à avoir été formé à la BAN Agadir, allez regarder son insigne...
L'insigne de poitrine de Contrôleur Aéronautique se présente ainsi :

Sur une couronne toronnée d'argent portant une étoile d'or au sommet et comportant une ancre au dessous, la partie verticale de l'ancre s'évasant en forme de tour de contrôle, le tout complété par une piste d’atterrissage placée en oblique.


Désolé pour le hors sujet demain nous reviendrons dialoguer entre radios de la radio.


Dernière édition par J-C Laffrat le Sam 8 Sep 2018 - 0:31, édité 2 fois




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Ven 7 Sep 2018 - 22:52

Je me suis fait exactement la même réflexion, mais ne connaissant pas les spécialités de l'aéronavale, je n'ai pas souhaité m'en mêler.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Sam 8 Sep 2018 - 17:15

JC LFT je suis tout à fait OK avec toi mais je pense que l'on peut gommer cet épisode dû à une "imposture", et je reviens sur "notre" métier.
Je vais en quelque sorte émettre un aveu !
Oui comme évoqué plusieurs fois, en vol nous utilisions surtout les messages, quasiment types, en code Q, donc comme tout radio nous fonctionnions comme on le dit "à la musique" ce qui pour nos amis non radios veut dire que l'on ne "lit" plus signe par signe mais un ensemble. Ceci est bien beau mais vers 64 65, de par ces habitudes, de par le fait que nous utilisions de moins en moins la graphie mais surtout la phonie VHF et UHF mon entraînement au "son" diminuait !
Non que l'on peut oublier le morse au moins pour tout l'alphabet, chiffres et signes courants, mais d'une part on oublie petit à petit les signes moins ou peu courants... et surtout on perd de la vitesse à la lecture et j'ai alors pu le constater ! Notre patron radio décida de nous envoyer en test au PC radio de la base pour suivre un entraînement sur une transmission automatique (de marine Toulon ??) avec vitesse s'élevant progressivement ! nos collègues spécialistes des services à terre, ou sans doute à "la surface", seront capables de nous parler de ces sessions d'entraînement, et je dois donc avouer que j'ai eu à participer à plusieurs séances assidûment pour retrouver la cadence !! la ou les premières fois j'étais dans la quasi impossibilité d'égaler les radios de la base qui eux s'amusaient !
De temps en temps (il y a 3 ou 4 ans) j'allais encore sur un site d'entraînement et j'ai retrouvé le même souci en fonction de la vitesse, que l'on programme soi même ! mais bon j'ai quitté la marine en 66 !
Parenthèse : au début des cours de "son" il m'arrivait de rêver de morse, vous aussi sans doute !!



Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par J-C Laffrat le Sam 8 Sep 2018 - 17:53

Bonjour JC,

Là sur tes constatations, je suis en phase, et ça ne peut mieux tomber ! Car tu exprimes en professionnel du Morse Aéronautique (ce que je n'ai jamais vraiment été ) presque exactement ce que j'ai écrit dans le texte que j'ai préparé pour l'ARDHAN sur la défunte spécialité de radio volant dont nous fument ( j'ai pas dit fumette)

En voici quelques lignes : En prime time, comme on dit dans le showbizz :

....A la fin des années quarante et durant les années cinquante les radios volants sont très actifs, notamment en Indochine et en Afrique du Nord et de l’Ouest. Comme il n’existe pas de radios non volants dans les formations ils sont à la fois opérateurs en vol et dépanneurs au sol. Entre leurs missions, ils font l’entretien périodique et le dépannage du matériel de bord. Dans les BAN qui abritent plusieurs formations, les radios volants font partie du personnel des services techniques de la base et assurent l’entretien des matériels de bord de tous les aéronefs dans un atelier radio doté d’un magasin de pièces de rechanges. Les années soixante voient leur rôle diminuer au fur et à mesure de l’accroissement de la portée des émissions en phonie. Progrès qui permettent aux pilotes d’utiliser eux-mêmes les équipements HF et VHF de bord dans leurs échanges avec le Contrôle régional et les tours de contrôle, sans l’aide d’un opérateur.

Alors que les transmissions radiotélégraphiques en Morse disparaissent au profit de la radiotéléphonie, la présence d’un opérateur radio de bord n’est plus indispensable et dans les années soixante-dix plus aucun opérateur radiotélégraphiste n’est présent à bord des aéronefs français militaires et civils. Les derniers radios de bord de l’Aéronautique navale seront formées en 1993 pour la surveillance ASM. Les électroniciens de bord de l’Aéronautique navale reçoivent désormais une formation au radar, à la détection, aux techniques d’analyse spectrale des fréquences, et au traitement de l’information. Devenus des électroniciens d’aéronautique, ils servent aujourd’hui comme opérateurs sur les avions de patrouille Breguet ATL2, et sur les appareils embarqués de surveillance avancée Grumman E2 Hawkeye. Ce sont les héritiers d'une spécialité éphémère née en 1917 avec les radiotélégraphistes des dirigeables dont nous avons parlé au début du chapitre.


C'est pas beau ça ... Sans Gimié, son radio, Mermoz n'aurait jamais réussi à faire la traversée Dakar-Natal a bord de son Latécoère 28-3 F-AJNQ Comte de La Vaulx, un monomoteur terrestre Latécoère 28-3 transformé en hydravion par l’adjonction d’une paire de flotteurs. Car Gimié sécurisait la navigation par les contacts en Morse avec les stations au sol. C'est lui qui rendit possible l'acheminement du premier courrier transatlantique malgré une météo de crasse.

C'est une grande fierté d'avoir porté quelques temps cet insigne de radio volant, une spécialité dont l'histoire se confond avec celle des pionniers de l'aviation....

Faisons à présent ensemble un ban d'aviateur pour honorer les radbos.

Tralala, tralala, tralala lalère ....en agitant les deux mains ! tu connais la suite !





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Sam 8 Sep 2018 - 18:14

Oui, Morbihanais, on rêvait de son pendant le BE radio ! C'était sûrement du aux cadences infernales de l'apprentissage



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Sam 8 Sep 2018 - 19:15

re bjr, merci JC LFT de JC RBR et aussi Noël.... pour JC super le texte dont tu nous donnes primeur très partielle ! je croyais que tu devais me l'envoyer pour relecture ??
Pour revenir sur ton texte tu as bien situé l'évolution de "mon" époque ! vraiment vécue à la 3S quand nous avons "arrêté" les TBM (pas mal de centaines d'heures sur cet avion, 5S puis 3S, dont "quelques" opérations Tunisie/Algérie !) et sommes passés au BR1050 "Alizé". Je fus l'un des 2 radios de l'escadrille envoyés en stage à Nîmes pour "apprendre" cet avion. La radio ce fut vite fait, VHF, UHF.... appréciés car plus de quartz !! plus de HF.... et l'école fut la formation en navigation et surtout son superbe radar ! un outil merveilleux quand on savait bien le maîtriser..... donc encore radio pour l'entretien du matériel à l'escadrille mais devenu navigateur éventuel en place droite mais surtout radariste en place arrière !! une vraie évolution !
Heureusement nous avions encore mes chers SO30P et MD312 pour "trafiquer" encore en graphie en voyages/liaisons.
Sans doute nos collègues "restés" marins ont déjà parlé de l'évolution qu'ils ont vécue, son historique, de par les modernisations en réception "automatique", les télex .... mais ce serait un plaisir de les lire sur ce sujet, je repenserai à "mes" sous-marins quand nous étions de vrais opérateurs radio-télégraphistes, multitâches tout de même, barres, écoute, sonar...., à cette époque les dépannages c'était mon chef !!
un petit aperçu de notre "grand" PC radio de l'Ariane, avec, de quart, mon collègue chouf "Charlot" (59/61) et le matériel de l'époque
Quand j'ai visité son cousin germain l'Argonaute à Paris ça n'avait plus rien à voir !

Spoiler:





Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
larcher
QM 1
QM 1

Age : 71
Transfiliste équipage NON

Re: La spécialité de Radio

Message par larcher le Sam 8 Sep 2018 - 19:59

Il est fort, Morbihannais, au lieu de l'âne, c'est le morse qu'il fait pour avoir du son..




Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: La spécialité de Radio

Message par COLLEMANT Dominique le Sam 8 Sep 2018 - 22:11

Merci morbihannais pour la photo de l'ARIANE



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Dim 9 Sep 2018 - 10:03

Salut Bill, sur le sujet Ariane il me semble avoir déjà mis cette photo et bien d'autres que tu n'as peut être pas vues.
Pour Larcher, je ne suis sans doute pas bien réveillé mais je ne comprends pas le sens de ton message !

Pour en revenir à la TSF, la nôtre ! je vais partager quelques notions relevées dans ma revue de généalogie, qui dans des livrets retrace environ 800 métiers, ceci vient du livret "l'essor des télécommunications".
je cite :
" la télégraphie sans fil a sans doute sauvé la Tour Eiffel,
dès 1898 le LV Tissot, s'inspirant des travaux de Marconi, réalisa une transmission de graphie sans fil entre le vaisseau-école le Borda et le sémaphore du Parc au Duc. Cinq ans plus tard le Capitaine Ferrié (armée de terre) réalisa les premières liaisons expérimentales entre le poste de Meudon (env. Paris) et les places fortes de l'est, 350 km. C'est à lui qu'on doit le sauvetage de la Tour Eiffel, elle devait être démontée après l'expo universelle !
Le Capitaine Ferrié qui avait débuté ses essais à partir de ballons pour déployer ses antennes chercha un point haut pour les fixer à demeure et un tel mât existait, la tour Eiffel ! après autorisation il y a fixé une immense antenne, parallèle à la Seine, puis en 1908 une antenne encore plus imposante qui permit aux alliés de communiquer en graphie sans fil durant la "grande guerre" ( il a été nommé général en 1919) Il a donc sans doute sauvé la tour Eiffel !"
le prochain épisode sera, si vous êtes OK "la TSF dans la marine"



Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par J-C Laffrat le Dim 9 Sep 2018 - 11:10

Salut JC,

Tu arrives comme le Messie avec ton texte ...(J'ai pas dit comme Allah le Prophète) je vais sans vergogne te le piquer pour compléter ce que j'ai déjà écrit sur les début de la radio, ce qui à peu de choses près donne ça ;

... C’est lors des Grandes manœuvres de l'armée de Terre en Picardie de 1910 que la télégraphie sans fil, ou T.S.F. commence à être expérimentée à bord des avions et des ballons et dirigeables. Lors de ces manœuvres le lieutenant Menard est en charge des essais de T.S.F. pour l'aviation à bord de son avion Farman, tandis que le commandant Gustave Ferrié l'expérimente à bord de dirigeables Clément Bayard. Gustave Ferrié parvient à maintenir une communication entre son ballon porte antenne, et une antenne installée sur la Tour Eiffel. Ces transmissions se font en ondes longues dans la bande des 300 m, les ondes entretenues sont découpées en Morse.

Voilà ce que c'est d'avoir des amis, de temps en temps il font le boulot pour vous ..

Ha Ha ! Merci Mister JC Plus

Bonne journée

JC






«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Dim 9 Sep 2018 - 13:32

Merci à tous les deux pour ces moments d'histoire de la radio.
C'est vrai que la tour Eiffel fut sauvée par la radio et pour cela aussi nos anciens méritent qu'on ne les oublie pas !



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Dim 9 Sep 2018 - 18:49

Merci les amis, JC OK for JW !! Noël tu pourrais surement nous expliquer, nous les 2 JC on l'ignore, comment à évolué le "métier" des opérateurs radios du service "G" des années 60/70... jusque aux dernières années de formation de radios "purs", d'ailleurs c'était quand, toi tu le sais, Max et d'autres aussi !!

Je continue le report de mon document sur les origines de la TSF, marine maintenant :
" Grâce aux ondes électromagnétiques les bâtiments purent communiquer entre eux sur 120 MN, 220 Km env. L'armée souhaitant ne pas payer de droits à Marconi des techniques purement françaises de TSF furent déployées sur les navires de la marine française dès la toute fin du 19ème siècle.
La cabine où étaient utilisés ces équipements se trouvait sur le pont de commandement à proximité du coeur névralgique du bâtiment. On adopta après essais une disposition d'antennes en T très ouvert, les branches supérieures entre deux mâts, la branche inférieure descendant à la cabine radio.
Les hommes choisis étaient formés à Brest et Toulon où étaient installés deux importants centres de transmission, formation sanctionnée par un examen avant qu'ils soient affectés sur des navires.
Le ministère de la guerre avait réuni une commission de spécialistes de cette nouvelle technologie, composée de : C.A. Gaschord, LV Tissot, Capitaine (Génie) Ferrié, LV Colin, LV Jeauce. Ils étaient chargés de coordonner les développements et centraliser les résultats.
1ère décennie du 20ème siècle des appareils "améliorés" sont installés sur les cuirassés République, Jauréguiberry, Gaulois et sur le croiseur cuirassé Jules-Ferry et les résultats furent encourageants.
D'après la revue La Nature, 1907 : rapport de l'époque :
La communication entre bâtiments n'a pas cessé d'être parfaite entre la rade des Salins d'Hyères et le port d'Alger, soit 800 Km. Tous les télégrammes sans fil émis par le République et le Jules-Ferry depuis les Salins, Calvi, voire d'Alger ont été enregistrés par la station située à terre à l'extrémité du Cap Finistère en Bretagne, soit 900 à 1400 Km dont pour la dernière 700 Km de terre. Ces mêmes messages ont tous été enregistrés au poste de la Tour Eiffel"
Grands progrès en peu de temps et naissance de "notre spécialité" !!
à suivre, JC RBR



Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: La spécialité de Radio

Message par Serge BAVOUX le Dim 9 Sep 2018 - 19:18

Eh ben les radios , vous en savez des choses! Ce n'est pas pour me déplaire. C"est avec plaisir que je lirai vos exposés. L'Histoire, c'est toujours des histoires, certes passées, mais toujours intéressantes.





Salut et fraternité !
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Dim 9 Sep 2018 - 20:39

Je n'ai pas beaucoup d'informations sur l'évolution de la formation des radios des années 60 à nos jours (en fait, de nos jours, notre spé n'existe même plus).
Sous réserve : Le BE radio de 4 mois que nous avions connu fut remplacé par un BE Telec de 2 mois suivi d'un cours d'OPSON de 4 mois. Le titre de breveté élémentaire radio n'existait donc plus. Les marins issus de ce cours avaient ensuite le choix entre les spécialités de radio ou de transmetteur. La spécialité de radio était accordée à l'issue du cours du Brevet d'aptitude technique (BAT ex cours de QM) . Le concours d'entrée au BS avait été remplacé par une sélection sur dossier.
Je pense que ces dispositions étaient encore en vigueur jusqu'en 2001, année ou j'ai quitté la marine.
Ensuite ????
Je n'ai aucun souvenir des dates ou sont intervenus ces divers changements.
Sans doute, de plus jeunes que nous auront des souvenirs plus précis et pourront nous faire part de leur expérience.
Donc, à suivre !



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par TUR2 le Dim 9 Sep 2018 - 21:53

Pour Noël,
Petite rectification, le BE Telec, ça n'était pas 2 mois, mais 4, soit en tout 8 mois de formation au total. Ce qui nous faisait passer crabe, pratiquement en sortie de cours, selon les points acquis.

Bien amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Lun 10 Sep 2018 - 10:38

Merci Noël et Tur2 pour les précisions sur la formation, où l'on voit des évolutions quasi permanentes d'ailleurs. Pour moi 6 mois des Bormettes (12 58 - 06 59) puis si je suis bien ce fut 4 mois, puis 8...et plus à notre belle école des Bormettes.
Merci pour ceci mais je voudrais préciser ma question ;
Avec JC LFT nous avons déjà vécu des périodes différentes, pour lui directement formation pour devenir radio-volant (et mitrailleur....!) pour mon époque nous venions tous du service général, plus ou moins d'ancienneté, dans mon cours de volant seulement 3 QM2, je n'avais que 2 ans et 4 mois de marine, les autres QM1 plus anciens et l'un est passé second maître pendant notre cours, et même un second maître qui n'a d'ailleurs pas fini le cours. Il y a eu, de mémoire, 4 ou 5 éliminés pendant notre cours, essentiellement pour des "soucis" en maths... pas en radio bien évidemment.
Nous avons expliqué l'évolution du métier de radio volant dès les années 60, avec la disparition sur certains avions modernes de la HF et donc de la graphie, ma propre évolution en passant assez rapidement de vrai opérateur radiotélégraphiste à essentiellement radariste, occasionnellement navigateur (dégrossi sur ce sujet lors du cours de radio volant puis lors de la prise en main du BR1050 Alizé..)..tout en demeurant "petit" technicien, petit car les pannes que nous ne pallions pas dans notre atelier escadrille l'étaient au service technique base, notre rôle se bornant alors à remplir la fiche (bistre je crois) sur laquelle nous notions le souci constaté !! Sur les équipements "modernes" plus de diodes et autres "...odes", des circuits électroniques que nous ne savions ni pouvions dépanner !

C'est le même thème "évolution" dans le service général que nous aimerions connaître, pensant que la disparition du manip a dû être moins rapide ! mais c'est vous qui pouvez nous en parler ! même si l'opérateur pur radiotélégraphiste a disparu ce ne fut surement pas avec la même rapidité que dans l'aéro ! ???
Amitiés, JC RBR



Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !

    La date/heure actuelle est Mar 25 Sep 2018 - 9:03