Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 715371 messages dans 14034 sujets

Nous avons 14392 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est pawelko

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Histoire et histoires ] HISTOIRE DE MES NAVIRES
par Noël Gauquelin Aujourd'hui à 13:40

» LCT L9098
par GYURISS Aujourd'hui à 12:24

» RUBIS (SNA)
par centime44 Aujourd'hui à 12:22

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 12:17

» [ Associations anciens Marins ] 67ème congrès national de l’AGASM à Martigues (13)
par Charly Aujourd'hui à 12:10

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par CREUSOT Etienne Aujourd'hui à 11:33

» LA CHARENTE (PRE)
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 9:43

» Bâtiment d'Expérimentations et de Recherches Sous-Marines (BERSM) TRITON
par TOUBHANS René Aujourd'hui à 9:14

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Aujourd'hui à 8:09

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 8:01

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Bureaumachine busset Hier à 18:41

» [ Recherches de camarades ] PA Clemenceau Brigade Sécurité
par cricri Hier à 18:04

» [ Blog visiteurs ] Pouvoir mettre un visage sur un nom...
par medoc2 Hier à 12:04

» [ École des Mousses ] École des Mousses du Dourdy 58/59
par jp49 Hier à 6:57

» JULES VERNE (BA)
par titagramme Lun 24 Sep - 19:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades embarqués sur l'Ile d'Oléron en 66
par cricri Lun 24 Sep - 18:45

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Lun 24 Sep - 16:45

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par loulou06000 Lun 24 Sep - 15:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par jean marc lenglart Lun 24 Sep - 15:27

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Michel Roux Lun 24 Sep - 15:22

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par LA TOULINE Lun 24 Sep - 13:28

» LE NORMAND (ER)
par Lebas Lun 24 Sep - 11:48

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par KAROLL Lun 24 Sep - 10:38

» LE BASQUE (ER)
par chapydan Dim 23 Sep - 15:29

» L'ADROIT (E.C.)
par jean pierre allaix Dim 23 Sep - 7:22

» TONNERRE (BPC)
par pinçon michel Dim 23 Sep - 6:39

» ÉCOLE DES FUSILIERS
par Jean-Marie41 Sam 22 Sep - 17:38

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Joël Chandelier Sam 22 Sep - 11:51

» JAUREGUIBERRY (EE)
par LEGRAND Gilles Sam 22 Sep - 11:35

» LE VENDÉEN (ER)
par Gérard Bodo Sam 22 Sep - 7:49

» [ Histoire et histoires ] LODUSKY MCCOWEN
par VENDEEN69 Sam 22 Sep - 6:52

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par COLLEMANT Dominique Ven 21 Sep - 20:28

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par Jean-Marie41 Ven 21 Sep - 17:08

» CDT BOURDAIS (AE)
par Jean-Léon Ven 21 Sep - 9:58

» [Logos-Tapes-Insignes] RUBANS LEGENDÉS DE LA MARINE
par GALAUD CLAUDE Ven 21 Sep - 9:28

» CASSARD (EE)
par COLLEMANT Dominique Jeu 20 Sep - 20:07

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par doubleloire Jeu 20 Sep - 18:56

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par VENDEEN69 Jeu 20 Sep - 18:29

» La spécialité de Radio
par larcher Jeu 20 Sep - 17:58

» FORBIN (EE)
par JJMM Jeu 20 Sep - 15:59

» SÉMAPHORE - LA CHIAPPA (CORSE DU SUD)
par Xavier MONEL Jeu 20 Sep - 15:26

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mer 19 Sep - 20:31

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Mer 19 Sep - 17:04

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par marsouin Mer 19 Sep - 17:03

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Mer 19 Sep - 16:03

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par séité Mer 19 Sep - 15:27

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 19 Sep - 6:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par BACHELIER Mar 18 Sep - 20:47

» [ Divers - Les classiques ] Accident du Sous-marin FLORE
par CLOCLO 66 Mar 18 Sep - 19:39

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Mar 18 Sep - 11:47

» FORCES MARITIMES DU RHIN
par FLN-IA5 Mar 18 Sep - 4:29

» DIRECTION DU PORT TOULON
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep - 20:03

» [ Blog visiteurs ] recherche d'un ancien marin
par Invité Lun 17 Sep - 12:52

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Pétunia Lun 17 Sep - 11:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Xavier MONEL Lun 17 Sep - 8:47

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Lun 17 Sep - 6:56

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par 3eme ligne Dim 16 Sep - 18:12

» LE BORDELAIS (ER)
par Bureaumachine busset Dim 16 Sep - 18:04

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 16 Sep - 15:55

» [ Histoire et histoires ] UN PARI STUPIDE
par garrigues gilbert Dim 16 Sep - 8:55

» [ Recherches de camarades ] Avis de recherche mousses promo 78]
par etchemaite Dim 16 Sep - 8:49

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 14 Sep - 21:18

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par marsouin Ven 14 Sep - 19:15

» ALINDIEN
par Jean-Marie41 Ven 14 Sep - 17:51

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Ven 14 Sep - 16:11

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Ven 14 Sep - 12:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de l'Ajonc
par centime44 Ven 14 Sep - 11:32

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par salonais Ven 14 Sep - 6:55

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par VENDEEN69 Ven 14 Sep - 6:50

» CASSARD (FRÉGATE)
par dan83143 Jeu 13 Sep - 20:44

» [ Recherches de camarades ] BDC/PH TRIEUX campagne Tahiti 1981/1982
par PPIERRE Jeu 13 Sep - 19:03

» PAPA BOSCO par Joëlle sa fille
par Roger Tanguy Jeu 13 Sep - 18:22

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Jeu 13 Sep - 16:52

» FLOTTILLE 22 F
par ranchet Jeu 13 Sep - 16:32

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep - 16:26

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep - 16:15

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par titagramme Mer 12 Sep - 15:30

» L'AGENAIS (ER)
par POMIE Mer 12 Sep - 14:03

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos du daphné 1929 1930
par Invité Mer 12 Sep - 13:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mer 12 Sep - 11:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par Sealex83 Mer 12 Sep - 10:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Argens 67/68
par joel.ollivier Mer 12 Sep - 10:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du SNLE Foudroyant rouge 2P11 à2P19
par cucujean88 Mar 11 Sep - 19:51

» MEUSE (PR)
par COLLEMANT Dominique Mar 11 Sep - 19:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BH La Boussole 64/65
par Momo Mar 11 Sep - 16:46

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Mar 11 Sep - 14:54

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père
par centime44 Mar 11 Sep - 11:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Dives de 65/66
par joel.ollivier Mar 11 Sep - 8:27

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par LEBRIS Mar 11 Sep - 8:07

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE CDT BORY campagne Djibouti 86/87
par PPIERRE Mar 11 Sep - 7:56

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Brest mai 68
par Sylvain Lun 10 Sep - 22:31

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par Jean-Léon Lun 10 Sep - 10:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Lun 10 Sep - 7:21

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 9 Sep - 17:52

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 9 Sep - 16:50

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Franjacq Dim 9 Sep - 12:32

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Joël Chandelier Dim 9 Sep - 9:49

» [ Blog visiteurs ] Je recherche mon oncle RAYMOND NENERT
par Momo Dim 9 Sep - 8:13

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jean-Léon Ven 7 Sep - 22:34

DERNIERS SUJETS


La spécialité de Radio

Partagez
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par TUR2 le Lun 10 Sep - 9:27

Bonjour,

en bref, entré dans la marine en 74, première affectation en 75 sur un dragueur devenu patrouilleur en outre mer. Moi crabe et un second radio. Pas de F1 que de la graphie, la phonie uniquement sur Mayotte avec la légion et les autres bâtiments. Emetteur un 60/200 et un Ted Anurr. Tram A1. Dépannage du matos par le second radio. Par la suite ma première station outre mer. Présence de techniciens pour l'entretien du matos, mais également des BS notamment pour la station emission. Trafic essentiellement de l'A1 et du F1 avec les avisos, bâtiments de passage, les patrouilleurs n'étaient pas équipés pour le F1.
Affectation suivante DP Toulon, là Noël t'en dira plus, l'atelier radio s'occupait de l'entretien et du dépannage, principalement de la VHF et un peu de HF pour divers Bâtiments de servitudes, gabares, etc... Pas de F1 non plus sur ces bâtiments, liaison étroite avec le SCAE Toulon.
Cours de BAT puis un PA, le Foch, là découverte de nouveaux matériels, notamment les TRBM 8 qui allaient remplacer les TED Anurr et autres TRBP4, dépannage par les BS du bord en liaison avec le SCAE bien evidemment. Le trafic devient exclusivement F1 à part quelques envois en A1 "pour le plaisir et ne pas perdre la main et l'oreille".
Re station, Tahiti, même fonctionnement qu'à la Réunion, sauf que les services de dépannage à terre étaient beaucoup plus équipés pour cause de CEP. Dépannage de matos sur place, néant, pas de BS sauf à la station émission. Trafic, A1, F1 et Phonie sur les réseaux RSAO.
Enfin, par la suite, un vrai bateau pointu, la Frégate Duquesne. Beaucoup de compétences techniques à bord, BS "pointus", trafic A1 et F1 principalement mais beaucoup de phonie pour la passerelle, bâtiment équipé SENIT d'où notamment la présence de pointures à bord.
Re station à Tahiti, rien de changé par rapport à la précédente affectation, sauf une diminution de l'A1 et augmentation du F1, de moins en moins de contact avec le INT QJB3 et de ZBZ, mais biens souvent contact direct avec QSL en graphie à la clé.
Affectation suivante, BE Ile d'Oléron, bien équipé, BS Radio, BS Trafi, pour le dépannage et rapport étroit avec le SCAE devenu SCMN. Trafic essentiellement F1, mais encore un peu de graphie avec FUO. Même topo que pour la Duquesne concernant VHF et UHF pour cause de liaisons avec le Centre d'essais de l'ile du Levant.
Dernière affectation Station à terre, Fort de France, encore quelques contacts en graphie, trafic essentiellement F1, pas de phonie mais la station syracuse, un major dédié à cette station, et au moins un BS à la station emission de Rivière Salée.
Bref, on est passé de la lampe au circuit imprimé, de la pièce on est passé au sous ensemble puis à l'ensemble, fini les couleurs sur les résistance, les 6AL5 ou 12AT7W et autres joyeusetés testées sur le testeur de lampes.
Tout dépendait cependant de la taille et de l'équipement de l'unité. Sur les dragueurs, le radio OM devait encore avoir des notions de dépannage sur le radar, le sonar, et autres matos de détection ou de navigation. Mais cette polyvalence tendait à disparaitre avec un matos de plus en plus pointu parfois "indépannable" sur lequel on changeait le sous ensemble.
Un regret ? C'est que les jeunes radios n'étaient pas suffisamment préparés sur le matos spécifiques qu'ils trouveraient dans leur affectation, il y avait certe, quelques formations pour quelques uns, mais très peu. La valse des affectations ou la disparition programmée de nombres d'unités et de matériels explique peut être que l'institution n'ait pas voulu ou pas pu investir là dedans.
Bien amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Lun 10 Sep - 11:10

Dans ma dernière affectation ou il y avait des opérateurs (station de la Pointe des Sables à la Martinique, de 1991 à 1994), j'ai vu la télégraphie A1 progressivement disparaitre. Le trafic navire/terre ne se faisait quasiment plus qu'en F1 bien que le signal VVV DE FUF continuait d'être émis en morse. Mais c'était il y a 24 ans ...



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par J-C Laffrat le Lun 10 Sep - 12:19

Bonjour JC Tur2 et Noël;

A lire vos réponses à JC le morse à disparu plus vite dans l'Aéro que dans le Service G. Bien que des radbos ont quand même continué d'être formés à l'Ecole deu personnel volant jusqu'en 1993. Mais leur destination était de rejoindre les flottilles d'avions patrouilleurs comme les Atlantique 2, car ils avaient parfois des exercices combinés avec l'escadre ou des bateaux de surface. Mais le Morse ne devait plus être beaucoup utilisé. Jc qui à fait des périodes pourrait le confirmer.

Il n'en était pas de même pour les communications aériennes des escadrilles de liaison ou de transport qui restaient, car tout ce qui vole est soumis au Contrôle Aérien Régional appelé autrefois CCR, et qui dépend du SGACC. Dont si plus de graphie pour les lignes civiles, plus de graphie pour les militaires non plus, l'armée de l'Air était logée à la même enseigne.

Vous êtres donc les seuls à avoir fait perdurer l'usage du manip ...

Un souvenir pour démontrer ce qui était prévisible pour l' aviation ; déjà

En 1960-61, à la NAS de Port Lyautey qui était partagée entre l'US Navy et BAN, les Américains avaient des lignes régulières vers l'Europe et la Méditerranée pour assurer des liaisons de fret et de personnel avec des quadrimoteurs DC-6 du Squadron VR-24. Ils emmenaient souvent les marins US de Port Lyautey jusqu’à Naples en détente repos. Un ancien radio US de ce Squadron m'avait confié que l’émetteur récepteur phonie HF dont il disposait a bord du DC-6 ; avait une puissance telle qu'elle lui permettait de contacter Naples dès qu'il avait passé Gibraltar et entrait en Méditerranée, car à ce moment là, l'altitude de vol de l'appareil était favorable à la propagation phonie HF, donc il n'utilisait pratiquement plus le Morse, de ce fait le pilote se débrouillait tout arrivé en approche il passait en VHF et du coup n'avait déjà plus besoin d'un radio pour ce genre de liaison .




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 75
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Max Péron le Lun 10 Sep - 14:29

J'en ai raté des choses sur ACB ! Entre autres, la Blitzkrieg et l'historique de notre spécialité. Comme aurait dit une célèbre publicité, "Fallait pas rater ça !".
Tout a déjà été dit par JC Laffrat, Morbihannais, Nono et TUR2.
Donc, pas grand chose à rajouter, juste quelques remarques personnelles :

Morbihannais, au titre de l'entraînement au sol, ton patron radio t'a obligé à prendre au son sur une fréquence de Toulon, la vitesse de transmission augmentant progressivement. Je pense qu'il s'agit de ce que l’on appelait le "tram exer".
Il y avait la même chose à Brest. Dans les années 60, tous les opérateurs radio non de service des bâtiments restés à quai devaient se rendre au Contrôle TER (à l’époque, dans un souterrain) pour prendre le tram exer de Brest. A la fin de la vacation, les copies étaient ramassées, notées, les notes étant ensuite communiquées aux officiers trans des unités concernées.

Nono a rêvé de son
Nono, je te rassure tout de suite, idem pour moi. Et même pire : dans les bruits les plus anodins de la vie quotidienne, tant à la maison que dans la rue, il me semblait souvent entendre des ti-ti-ta-ta. Le son, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie jamais. Sauf, évidemment, certains signes particuliers.
A ce sujet, dans ma mémoire, la virgule "," signifiait "M...e" (le mot de Cambronne). Je me trompe ?

TUR2 parle du code des couleurs pour lire la valeur des résistances
La phrase mnémotechnique pour s'en souvenir n'était-elle pas "Ne Mangez Rien Ou Je Vous Battrai Violemment Grand Bêta" ?
N noir = 1, M marron = 2, R rouge = 3, etc
Il y avait aussi le système de lecture "corps - bout - point", surtout pour les capas

Ce sont donc les radios qui ont sauvé la Tour Eiffel ? 
Merci à Morbihannais et JC Laffrat pour cette info qui devrait être inscrite dans tous les guides touristiques qui parlent de Paris.



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par TUR2 le Lun 10 Sep - 14:41

Bien sur, l'entrainement journalier du Tram Exer, transmis par les stations N/T.
Pour les Toulonnais, les contrôles s'effectuaient au CEF, à Milhaud.
C'est là également que j'avais emmené mes élèves, lors de mon détachement à la COFRAS, je les entrainai à bord.
Pour Noël, à la DP Toulon, il y avait également le réseau Cascade, en phonie, dans le bâtiment de la DP.
Bien amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
ranchet
MATELOT
MATELOT

Age : 74
NON

Re: La spécialité de Radio

Message par ranchet le Lun 10 Sep - 16:22

Bonjour Max. pour le code R : Brun rouge orange jaune vert bleu violet gris blanc noir. Avec brun ( marron ) = 1 Rouge=2 etc...La phrase mnémo est tout a fait celle la ( il y en a d'autres ) le probléme, c'est qu'elle commence à zéro avec le noir. C'est la raison pour laquelle on préfère mettre le noir à la fin. Mais il y a plusieurs écoles.
Pour les capas oui, pour certaines, mais c'est beaucoup plus ardu que ça, car il y a eu des dizaines et des dizaines de formes, et donc de marquages différents. Donc une résistance de 2.2 k = rouge, rouge et...rouge ! C'est à dire, 2, 2 et deux zéros, soit 2.200 ohms. Pour les valeurs relativement faibles, on s'en souvient bien, mais dès qu'il y a beaucoup de zéros ( pour les mégohms, ça se complique un peu ( en tous cas pour moi ) Et en dépannage, si on n'a pas le schéma, pour peu qu'elles aient un peu chauffé, les couleurs se modifient et c'est un peu plus difficile. Mais avec un peu d'habitude, en fonction de l'endroit ou elles sont placées, on arrive à s'en sortir .Bien amicalement.
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Lun 10 Sep - 16:43

Salut Max, content(s) de te retrouver, oui pour la virgule, n'insistons pas sur le pourquoi !!
Quant au Tram Exer j'avais effectivement retrouvé ceci depuis mon message, ayant ainsi lu qu'il était transmis à 900 puis 1200, et je confirme qu'au début il était difficile pour moi de suivre impeccablement à 1200 (donc) mais comme pour le vélo, si ça ne s'oublie pas il faut quand même s'entraîner avant de retrouver la cadence ! Pour nous qui étions déjà "patrons" (pour moi maître le 01 01 64) pas de copie à rendre ni de note, nous savions nous évaluer par nous mêmes

Merci Noël et TUR2 pour vos réponses toujours instructives !

Par contre Max tu pourrais surement nous apporter aussi des précisions sur ton ressenti perso quant à la façon dont a évolué le métier d'opérateur radiotélégraphiste durant ta carrière, en fonction des périodes, la graphie perdant sans doute petit à petit de son importance ??
Comme dit plus avant, dans l'aéro, l'évolution s'est faite parfois rapidement juste en changeant le type d'avion dans l'escadrille ! et pour répondre à JC LFT, durant mes vols en période de réserve, sur ATL1 à Nîmes, je n'ai aucun souvenir de "trafic" en graphie, ceci fin des années 80

Avant de revenir sur les débuts de la radio marine, je pose une question : pourquoi avez vous choisi, si vous l'avez réellement choisie, la spécialité de radio.?
Pour moi c'est simple : je suis venu dans la marine pour être sous-marinier et radio !!
Sous-marinier parce que mon père (Ing Mec) avait une collection de livres sur les sous-marins, que j'avais tous lus ! et
en 56 57 et 58 j'ai navigué à la marchande pendant les vacances d'été, pétrolier puis 2 bananiers et mon plaisir quand je n'étais pas de quart était de me rendre au local radio où l'officier du bord ( un seul radio sur ces 3 bateaux) se faisait un plaisir de me montrer son travail! j'admirais sa facilité à communiquer en "morse"!
Mon niveau scolaire m'a évité au CFM les tests de connaissances et je fus OK pour aller aux Bormettes ! heureux et volontaire sous-marin, mes amis savent pourquoi je suis passé à l'aéro !
Radio ? j'ai expliqué, mais peut être aussi "victime" de la pub ! extrait du livret NOS MARINS que mon père possédait et que je lisais !






Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par TUR2 le Lun 10 Sep - 17:11

Bonjour Morbihannais,

Mon choix était fait dès que j'ai décidé de rentrer dans la marine.
Mon frêre était déja radio dans la marine depuis trois ans (d'où TUR2 et pas TUR déja pris). Après une affectation sur le Basque, il est parti à la Réunion. J'ai très tôt appris la diversité des affectations, notamment en outre mer. Seule cette spécialité offrait autant de possibilité. D'où une seconde de secrétariat pour apprendre à taper à la machine (avé tous les doigts sans regarder le clavier). L'intention était de voyager pour découvrir les lieux de mes lectures, donc Marine, donc Radio, CQFD.
Aucune intention de faire de la technique, comme tu le dis, dans l'aéro j'aurais été viré illico pour lacunes abyssales en math...
Pour les voyages j'ai été comblé, le boulot m'a plu et je reste fidèle à la Marine et à ses valeurs.

Bien amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Lun 10 Sep - 17:31

Quant à moi, ce fut un choix à la sortie de maistrance : La spé à la mode était missilier car on nous faisait miroiter des possibilités mirifiques, telles que des stages aux USA, un avancement rapide etc ...
Si bien que lorsque mon tour est arrivé, toutes les places étaient prises ! Dans un éclair de lucidité, je me suis souvenu de ce que nous avait dit le Maître radio affecté au Groupe Armorique à propos du métier de radio et de ses multiples possibilités et j'ai choisi cette spécialité. Je crois que, à part passer le concours d'entrée à maistrance, aucun choix ne fut plus décisif dans ma vie de marin. J'ai ensuite passé avec succès le test INTE qui permettait de sélectionner l'aptitude à apprendre le morse et mon choix fut définitif.
Le reste fut facilité par de bons choix d'affectations en sortie des cours de BE, QM et BS ... et aussi un peu de chance (ça aide parfois) .



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Mar 11 Sep - 12:05

Alors nous sommes "au moins" trois à avoir eu la spé que nous désirions !!

petite suite de mes articles sur les débuts de notre TSF :
"Vision longue sur les ondes courtes
Après 14/18 de nombreux opérateurs de l'armée conservèrent un intérêt marqué pour la TSF. Les pouvoirs publics les ont autorisés à recevoir et émettre sous réserve que ce soit en ondes courtes. A l'époque on affirmait que ces ondes étaient limitées à 100 km de portée. Idée fausse mise à mal par l'expérience de Léon Deloy qui put échanger des messages avec des américains sur une longueur d'onde de 110 m !! Contre toute attente il fut constaté que les ondes se propageaient grâce à une couche ionisée inconnue jusque là et qui agissait comme un miroir !
(pour ceci il y a moins de 100 ans !!! moins de 40 ans avant que je rentre dans la marine !!!) Les ondes suivaient un long trajet en zig-zag entre ciel et terre sans trop d'affaiblissement. Les ingénieurs s'emparèrent de ces ondes courtes si économiques et les appliquèrent aux liaisons lointaines, notamment vers nos colonies, Afrique et Indochine"
(extrait d'un livret '"nos ancêtres, vie et métiers")



Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 75
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Max Péron le Mar 11 Sep - 13:14

En ce qui concerne le code de lecture des résistances : effectivement, je ne savais plus si l'on commençait par le chiffre 1 ou par 0.

Pour répondre à Morbihannais. Un peu comme Serge BAVOUX (msg 858), quand j'étais adolescent, le métier de radio sur les bateaux me fascinait. C'était un homme à part, travaillant dans un local Top Secret formellement "interdit aux personnes étrangères au service" et communiquant avec d'autres radios à des milliers de km de distance dans un langage, le morse, que lui seul connaissait.
Dans de nombreux films de guerre ou d'espionnage en noir et blanc, on entendait souvent des ti-ti-ta-ta, toujours synonymes de secret et de mystères.

La dernière fois que j'ai été chef de quart dans un PC radio, c'était sur le Suffren, début 68, juste avant de partir pour la station d'émission HF de Rufisque (Sénégal) : fini l'exploitation, que du technique. Après, le BS aux Bormettes, le Duquesne, le De Grasse, la Météo CEP, le Rhin (atelier radio), etc : là encore, des affectations et des fonctions à caractère essentiellement technique.

Sur le Commandant Bourdais (76-79) et à la Pointe-des-Sables (84-87), on trafiquait encore en morse - de moins en moins - mais ce n'était plus moi qui avait le casque sur les oreilles et le manip entre les mains.

A noter : sauf circonstances particulières (ex. ALINDIEN à bord, sans supplément de personnel), j'ai toujours vu des opérateurs radio heureux et même très heureux de recevoir et surtout d'envoyer des messages en morse. Certains avaient des manips perso. La manipulation morse, c'est un peu comme l'écriture et il n'y a pas deux radios qui manipulent exactement de la même façon.

Après la PDS, plus aucun contact avec l'exploitation : AMF Electronique, re-Contrôle TER Lorient, station d'émission HF et LF de La Régine, station d'émission LF de Kerlouan. Limite d'âge en 99. 

Si je n'avais pas pu faire radio, j'aurais choisi transfiliste (moins "romantique" mais on reste dans le même univers) ou secrétaire militaire (au lycée, en dissertation, j'ai toujours été dans les deux ou trois premiers).

Des regrets ? Oui, quelques uns, mais ce serait trop long à raconter et hors-sujet.

Un de mes tout derniers quarts dans un PC radio. C'était à bord du Suffren, début 68.
Deux mondes se côtoient. A droite, l'ancien, Made in France, deux récepteurs HF, un RR BM 2 et un "stabylo". A gauche, l'impressionnante baie  de télécommande des quatre émetteurs HF Collins de 500 watts chacun associés au système SENIT, le tout Made in USA. On l'appelait l'arbre de Noël.
A l'époque, je lisais régulièrement LIFE car je voulais passer le certificat d’interprète anglais. Mais je suis parti en campagne ...

Plutôt bien vue, cette définition de la spécialité de radio.



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Mar 11 Sep - 13:46

Oui Max, très bien vue cette idée du radio !! et super ton témoignage !
Dans mon relais de l'histoire TSF/Tour Eiffel, j'ai omis ce court passage :
"La station était enterrée sous le Champ de Mars de façon à atténuer le bruit de l'émetteur à étincelles qui d'après les journaux de l'époque gênait les riverains"
Et c'est quoi cet émetteur à étincelles ? Messieurs les spécialistes des centres d'émission, c'est à vous ! et merci par avance. Amitiés



Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Mar 11 Sep - 13:57

Parmi les nombreux radios présents ou non sur ce forum, je ne doute pas que tous aient véritablement "choisi" leur spécialité. Pratiquement tous ceux que j'ai connu ou simplement croisé au fil des affectations étaient sinon fiers mais au moins satisfaits d'exercer cette spécialité. Instructeur au BS pendant 4ans et demie, et pas sur le matériel le plus simple, j'en ai pourtant connu qui avaient des difficultés mais qui s'accrochaient pour suivre et décrocher le précieux sésame.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Mar 11 Sep - 14:01

Ah, l'émetteur à étincelles ! Toute une époque !
C'était un émetteur dont la fréquence était produite par un arc électrique. Inutile de dire que ça n'était ni stable ni très sûr !
Je dois avoir de la doc car il me semble que le premier émetteur onde longues de Sainte Assise était de ce type. Je vais fouiller dans mes archives .
Je viens de retrouver une documentation que m'avait envoyé mon camarade Michel Balannec avec une photo d'un émetteur à étincelles

C'est un appareil de petite taille, vraisemblablement embarqué sur un navire.
Celui de la Tour Eiffel devait être plus imposant et donc générer plus de "bruit"!



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par TUR2 le Mar 11 Sep - 15:43

Il faut préciser, pour les lecteurs non radios, que le principe "vivons heureux, vivons cachés", pour échapper aux corvées est très surfait. Le local clos et fermé était une necessité pour des raisons de confidentialité.
Peu de personnels à bord avaient notre niveau d'habilitation.
Bien amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Mar 11 Sep - 16:05

Rassures moi, Max, tu lisais aussi Play Boy ?



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: La spécialité de Radio

Message par Serge BAVOUX le Mar 11 Sep - 16:15

Je me souviens avoir lu un récit d'un QM radio, qui officiait sur les torpilleurs rapides en Méditerranée durant les combats 1943; 1945, qui rapportait que le bidel traitait d'intellectuels, les radios du bord. Ce qui n'est pas complètement inexact ...et ce n'est pas une flatterie!





Salut et fraternité !
avatar
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 79
Radio

Re: La spécialité de Radio

Message par morbihannais le Mar 11 Sep - 16:21

Merci "les mêmes" ! je n'aurais pas fait d'étincelles sur cet émetteur ! on va bientôt en savoir plus, merci Noël.
Pour notre ami TUR2, ton msg est clair mais sur les 400 T pas de local fermé, sur un sous-marin il n'y a pas de secrets ? si, bien sur, mais nous étions en plein CO, tout près de la table traçante, au bord du passage, ouvert "à tous les vents", et, en exercice, en contact avec le pacha qui nous disait en direct quoi transmettre..etc..et quand nous décodions, de nuit, c'était avec l'officier de quart, assis au bord de l"estrade" des périscopes.
J'ai mis la photo de mon chouf au poste radio plus haut il y a quelques jours, prise d'à coté la table traçante, pendant cette tournée de photos à bord j'étais à table au poste avant, j'ai mis déjà cette photo sur ACB mais une fois de plus ! juste pour voir l'uniformité des tenues je suis devant à droite et j'ai faim !

remarquez aussi qu'il y en a qui dorment, ou essaient de dormir !!! comme vous le constatez ce poste avant que vous voyez quasiment dans son intégralité était "grand" ! réfectoire, dortoir, poste tubes et réserve torpilles..... le luxe !! et salle de cinéma de temps en temps, ma responsabilité était l'appro en films que j'allais chercher dans le souterrain, m'y perdant parfois !!
Pour les corvées tu as raison, corvéable comme tout un chacun, sauf pour moi, et d'autres dans les mêmes conditions, quand nous étions à Kébir, sans le service idoine à la base, j'étais le secrétaire de l'Ariane au moins à mi-temps et par contre sans exemption de service, garde.......quand c'était mon tiers !



Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par TUR2 le Mar 11 Sep - 16:52

Tu as raison,
sur le premier bâtiment que j'ai fait, un ancien dragueur reconverti en patrouilleur, le "PC" radio donnait sur la coursive et la cuisine de l'autre coté de la coursive, vu la chaleur, impossible de fermer le local.
On fait ce qu'on peut avec c'qu'on a....
Bien amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
DTL
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 62
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par DTL le Mar 11 Sep - 17:54

c'est vrai qu'au niveau "service général" l'on était relativement épargné, pas de quart à la coupée (ah si j'en ai fait une fois et j'étais si nul qu'ils n'ont jamais osé recommencer!!!), ni de corvée de peinture, comme TUR2 j'ai fait un dragueur et ma foi bien content de ne pas participer aux "postes de dragues" par tous les temps et à toutes heures... lorsque j'avais terminé ma vacation radio (en morse) et retrounais à "la caille", j'avais bien pitié des gars plage arrière au poste de drague sous la pluie et le froid



avatar
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 75
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Max Péron le Mar 11 Sep - 18:49

msg 917 de Serge BAVOUX, le radio qui se fait traiter d'intello par le bidel : cela m'est arrivé une fois mais ce n'était pas par le bidel et ce n'était pas dit méchamment.
Cela étant dit, il faut se méfier de ces étiquettes que l'on vous colle dans le dos en fonction de votre métier ou spécialité. Sur le Suffren en 65-68, j'ai connu un second-maître fusilier qui était un remarquable chanteur d'opérette. Personne ne s'est jamais moqué de lui lorsqu'il poussait la chansonnette lors de certains repas améliorés du jeudi midi, bien au contraire. Par ailleurs, c'était un très bon fusilier.

Pour Nono,
LIFE ou PLAYBOY ? Les deux mon capitaine ! Dans le grenier, j'avais conservé une petite collection de PLAYBOY et surtout de LUI, tous très "intéressants" en raison des personnalités - très connues - qui avaient accepté de se dévoiler, dans tous les sens du terme, à l'intérieur des pages. Sans parler des dessins d' ASLAN dont certains étaient remarquables. Et les petits hommes verts, tous obsédés sexuels.
Je m'égare, je m'égare ...
Cela ne plaisait pas du tout à Madame. Un jour où j'étais absent, elle a tout balancé à la poubelle. No comment.



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par Noël Gauquelin le Mer 12 Sep - 11:25

C'est vrai que, avec les détecteurs, on partageait cette étiquette "d'intellectuels", et je l'ai aussi entendue quelquefois. Il faut dire que dans un monde ou "chercher à comprendre, c'est commencer à désobéir" notre manière de fonctionner rendait certains perplexes !



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
jp49
QM 1
QM 1

Age : 76
Radio équipage NON

Re: La spécialité de Radio

Message par jp49 le Mer 12 Sep - 13:57

l'image du radio exempté de corvée est effectivement très surfait. Hormis en BAN ou nous assurions le standard, lors de mes embarquements j'ai eu droit comme n'importe quel matelot ou QM aux gardes à la coupée de jour comme de nuit, à la peinture et sans doute d'autres que j'ai oubliées car plus rares.



avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: La spécialité de Radio

Message par TUR2 le Mer 12 Sep - 14:49

Ah, le standard !
A fiches, autocom, tout un poème, sul l'ile d'oléron, j'ai appris, que les épouses m'appelaient "le crooner" à cause de ma voix, le crooner !
J'ai fait une fois le standard au CIN Saint Mandrier, c'était mieux que l'aubette, et j'ai le souvenir d'avoir fait une légère gaffe.
Sur la diffusion générale, j'avais dit " le MT....... est prié d'appeler le standard pour télécommunication phonique au lieu de Communication téléphonique. Comme on était en pleine formation, lapsus révélateur de lavage de méninges intensif !
Le standard, à la Possession (FUX) m'a valu de franches parties de rigolades, nous avions une dame qui ne cessait de nous appeler, un vrai harcèlement, des propos salaces, enfin, je vous fait pas un dessin. Elle a été signalée, afin qu'on puisse remonter à la source de l'appel, mais je ne sais pas si les moyens de l'époque le permettait. Je crois qu'in fine elle a été identifiée et convoquée par des autorités civiles. Foin, tu parles, après un certain silence elle a fini par recommencer.
Bien amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
pat
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 57
Transmetteur équipage NON

Re: La spécialité de Radio

Message par pat le Mer 12 Sep - 15:28

oui, nous étions allergiques aux corvées, à tel point que les services TVL (pour "Transmissions et Veille du Littoral") étaient parfois appelés "Tourisme Vacances Loisirs"...
Nos journées de repos/récupération avaient le don d'énerver les bidels et autres services généraux...




    La date/heure actuelle est Mer 26 Sep - 14:37