Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 628239 messages dans 13269 sujets

Nous avons 15258 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est JONCQUET

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par PAUGAM herve Hier à 22:51

» [Marine à voile] L'Hermione
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:47

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:42

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Jean-Marie41 Hier à 21:45

» CFM BREST
par Jean-Marie41 Hier à 21:30

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Hier à 20:26

» BALNY (AE)
par ramblas47 Hier à 20:21

» Marins Pompiers des Bases Aeronavale
par douzef Hier à 20:19

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par COLLEMANT Dominique Hier à 19:29

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Michel Balannec Hier à 19:02

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 18:48

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par Jean-Marie41 Hier à 17:03

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par pinçon michel Hier à 16:41

» CDT BORY (AE)
par marsouin Hier à 13:06

» [Campagnes C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par noelcaruso Hier à 12:50

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Jean-Léon Hier à 11:30

» FLOTTILLE 6 F
par Brand Robert Sam 19 Aoû 2017 - 19:21

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par COLLEMANT Dominique Sam 19 Aoû 2017 - 17:50

» D.E.T. PORQUEROLLES
par Laurent Sam 19 Aoû 2017 - 16:11

» [Les traditions dans la Marine] Saint Eloi
par LE BRETON Jean-Yves Sam 19 Aoû 2017 - 13:26

» [Campagne] ANTSIRABE
par Jean-Léon Sam 19 Aoû 2017 - 12:28

» [Campagne] TULEAR - IFATY - SAINT-AUGUSTIN - ANAKAO
par Jean-Léon Sam 19 Aoû 2017 - 12:23

» [Campagne] NOSSI-BE
par Jean-Léon Sam 19 Aoû 2017 - 12:16

» [ Blog visiteurs ] Photos de Tahiti, Taravao
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 11:07

» [ Blog visiteurs ] aviso henry 1968 message 479 de M. CORBIERE EMILE
par corbiere.emile Sam 19 Aoû 2017 - 8:35

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par facilelavie Ven 18 Aoû 2017 - 18:31

» [Votre passage au C.F.M.] Photos de groupe
par combaz Ven 18 Aoû 2017 - 17:03

» [ Recherches de camarades ] Recherche Georges Plateau ancien La Saône 73/74
par bielo Ven 18 Aoû 2017 - 10:04

» SÉMAPHORE - CHASSIRON - ILE D'OLÉRON (CHARENTE MARITIME)
par VENDEEN69 Ven 18 Aoû 2017 - 8:55

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par jobic Jeu 17 Aoû 2017 - 22:04

» ORIGNY (BO)
par Charly Jeu 17 Aoû 2017 - 21:23

» LE TRIOMPHANT (SNLE)
par Kohler Jean Marie(Hans) Jeu 17 Aoû 2017 - 17:35

» [ Blog visiteurs ] Maître-Principal Louis Bizien et Capitaine de Frégate Alain Bizien
par Invité Jeu 17 Aoû 2017 - 11:29

» [ École des Mousses ] Promotion 74/75
par Jean-Yves Maringer Jeu 17 Aoû 2017 - 9:10

» [Aéro divers] Le GHAN-1 (31F, 32F et 33F) en Algérie...
par Yvon LELIEVRE Mer 16 Aoû 2017 - 21:30

» INSIGNES
par Jean-Marie41 Mer 16 Aoû 2017 - 18:58

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par takeo Mer 16 Aoû 2017 - 18:19

» Hommages à nos anciens plongeurs démineurs.
par MILLET Jean Claude Mer 16 Aoû 2017 - 16:45

» STATION D'ESSAIS DES COMBUSTIBLES ET LUBRIFIANTS DE LA FLOTTE
par MILLET Jean Claude Mer 16 Aoû 2017 - 15:08

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Jean-Marie41 Mar 15 Aoû 2017 - 18:02

» [ VOS ESCALES ] SAINT PIERRE ET MIQUELON
par Jean-Léon Mar 15 Aoû 2017 - 17:33

» MARINE CHERBOURG
par kerneve Mar 15 Aoû 2017 - 9:07

» BAN SAINT RAPHAEL ET CEPA/10S
par yrudnoiv Lun 14 Aoû 2017 - 10:45

» ORAGE (TCD)
par webtcdorage Lun 14 Aoû 2017 - 10:03

» [ Histoire et histoires ] Canulars
par kerneve Lun 14 Aoû 2017 - 7:30

» [ Blog visiteurs ] Ouvrage "Les Commandos De Ponchardier"
par Invité Dim 13 Aoû 2017 - 6:23

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par Tinto Dim 13 Aoû 2017 - 1:33

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par Charly Sam 12 Aoû 2017 - 23:18

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Mono Sam 12 Aoû 2017 - 22:06

» [Aéronavale divers] Breguet Alizé BR 1050
par GRAFF Gérard Ven 11 Aoû 2017 - 21:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche "Photographes "
par PAUGAM herve Ven 11 Aoû 2017 - 18:43

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par COLLEMANT Dominique Ven 11 Aoû 2017 - 14:55

» [ Recherches de camarades ] écoles d'infirmiers Hopital St ANNE à Toulon fin 74 , début 75
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017 - 10:14

» [ Recherches de camarades ] BDC LE TRIEUX 1975 /1976
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017 - 10:11

» [ Recherches de camarades ] BH1 LA RECHERCHE , de 1976 à 1977
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017 - 10:09

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 11 Aoû 2017 - 9:04

» [ Blog visiteurs ] Présentation de mon ouvrage sur Les Commandos De Ponchardier
par Invité Ven 11 Aoû 2017 - 8:03

» [ LES ÉCOLES DE SPÉCIALITÉS] P.E.M. "Pôle Ecoles Méditerranée"
par Jean-Marie41 Jeu 10 Aoû 2017 - 20:03

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par Jean-Marie41 Jeu 10 Aoû 2017 - 19:07

» [ Blog visiteurs ] Donation contre "bons soins"
par Lebas Jeu 10 Aoû 2017 - 17:13

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires
par PAUGAM herve Jeu 10 Aoû 2017 - 10:22

» [ Blog visiteurs ] Infos navire Jean Pierre Calloc'h Madagascar
par Invité Jeu 10 Aoû 2017 - 0:19

» JAUREGUIBERRY (EE)
par DUFFOND Serge Mer 9 Aoû 2017 - 23:45

» [Vie des ports] LE PORT D'AUDIERNE
par Roger Tanguy Mer 9 Aoû 2017 - 21:31

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Mer 9 Aoû 2017 - 20:41

» NORMANDIE D651 (FREGATE)
par pinçon michel Mer 9 Aoû 2017 - 13:24

» [Les traditions dans la Marine] Les hamacs.
par MILLET Jean Claude Mer 9 Aoû 2017 - 11:20

» [HISTOIRES HISTOIRE] LE DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE
par J.Revert Mer 9 Aoû 2017 - 8:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains BELLE POULE 07/76 à 10/81
par Fanfan Mar 8 Aoû 2017 - 21:27

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par MARTIN Jean-Pierre Mar 8 Aoû 2017 - 18:44

» LA PAIMPOLAISE (PC)
par christian dupuy Mar 8 Aoû 2017 - 13:56

» [ Blog visiteurs ] P2V7 Neptune N°147 571 - Jaquemard
par Invité Lun 7 Aoû 2017 - 22:44

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] VISITE DE LA RADE DE TOULON
par centime44 Lun 7 Aoû 2017 - 19:45

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par corre claude Lun 7 Aoû 2017 - 9:52

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Noël Gauquelin Dim 6 Aoû 2017 - 11:57

» CDT BOURDAIS (AE)
par COLLEMANT Dominique Sam 5 Aoû 2017 - 21:01

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE MÉCANOS P.A. ARROMANCHES 72
par BERTIN Sam 5 Aoû 2017 - 19:30

» FLOTTILLE 33 F
par DALIOLI Sam 5 Aoû 2017 - 19:16

» [ Recherches de camarades ] SNLE Terrible 1970 - 1971
par Kohler Jean Marie(Hans) Sam 5 Aoû 2017 - 16:58

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par MILLET Jean Claude Ven 4 Aoû 2017 - 14:15

» DÉTROYAT (AVISO)
par G SCHWARTZEL Ven 4 Aoû 2017 - 13:32

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par BEBERT 49 Jeu 3 Aoû 2017 - 20:27

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] Recherche de photos
par Ouin Ouin Jeu 3 Aoû 2017 - 10:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche de camarades de l'ecole ELAER de Rochefort 1978 a 1980
par Ouin Ouin Jeu 3 Aoû 2017 - 10:13

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par PAUGAM herve Mer 2 Aoû 2017 - 23:23

» ESCADRILLE 50 S
par Serge BAVOUX Mer 2 Aoû 2017 - 19:53

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par timoniersoum Mer 2 Aoû 2017 - 18:21

» VAUQUELIN (EE)
par Joël Chandelier Mer 2 Aoû 2017 - 11:56

» [ Blog visiteurs ] MP PATTINGRE CLAUDE - NAVIS - 1972 - 2002 - RECHERCHES PHOTOS / ECHANGES
par chamois Mer 2 Aoû 2017 - 9:37

» [ École des Mousses ] Promotion 60/61 1ère Compagnie
par armorique Mar 1 Aoû 2017 - 16:21

» L'abordage du Terrible et du Malin
par mashpro Mar 1 Aoû 2017 - 12:50

» BSM LORIENT - KEROMAN
par Max Péron Lun 31 Juil 2017 - 16:52

» Demande de contact de GG 83
par VENDEEN69 Lun 31 Juil 2017 - 11:01

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par Roger Tanguy Dim 30 Juil 2017 - 22:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche VENANCIE Jean-Marie
par JACQUES SOUVAY ou BILL Dim 30 Juil 2017 - 16:31

» [ Logos - Tapes - Insignes ]
par groufumaco Dim 30 Juil 2017 - 16:02

» [ Blog visiteurs ] STATION CAMELEON 1971/1973
par † ALAIN 43 Dim 30 Juil 2017 - 10:15

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Sam 29 Juil 2017 - 18:54

» BSM TOULON
par loulou06000 Ven 28 Juil 2017 - 23:33

DERNIERS SUJETS


LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Partagez
avatar
ARNOULT
QM 2
QM 2

Age : 83
Commis équipage NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par ARNOULT le Mer 30 Jan 2013 - 17:13

Bonjour Claudinbar,
Je n'ai jamais fait attention au sigle porté à l'avant de la boudeuse, mais lorsque j'étais embarqué dessus elle était bien immatriculée F 744.
Il n'y a aucun poste sur la boudeuse sur le forum, et c'est quand j'ai vu la Capricieuse que je me suis rendu compte qu'elle était sorti du même moule. Amitiés et je suis content que ces photos t'ont fait plaisir.
avatar
Bertrand Henri
QM 2
QM 2

Age : 74
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Bertrand Henri le Lun 4 Fév 2013 - 10:55

Bonjour, Daniel,
Toi qui sais beaucoup de choses, pendant que j'étais à l'hôpital, comment et quand s'est effectué le débarquement de l'équipage de la CAP ?
avatar
EBERLE daniel
MAJOR
MAJOR

Age : 73
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par EBERLE daniel le Lun 4 Fév 2013 - 16:08

Bonjour,
Pour Serge Bavoux,
A propos du PM Mécano : il y a un nom qui me vient subitement "SAUNIER" avec un doute tout de même.
Il était très grand, svelte et portait lunettes de vue, son adjoint était Mtre MARQUISET, comme SM il y avait SCROBINGEN, orthographe douteuse, PIBOU... et...

Pour Bertrand Henri,
En ce qui concerne le débarquement de l'équipage cela s'est fait en plusieurs étapes que j'ai suivi de Chaleix puisque j'ai débarqué en juil 63 remplacé par le QM1 MARQUES à qui il manquait du service à la mer pour passer SM.
En fait, notre beau bateau est resté au mouillage à Chaleix dans un premier temps pour débarquer le matériel qui pouvait être récupérable, cette période à parmi à beaucoup de terminer leur campagne, une grande partie a été affecté à la base, quelques uns ou sur la Bayonnaise, la Dunkerquoise ou sur le Corail.
Ensuite notre lévrier des mers est allé embossé à l'ile Nou avec une équipe de garde ravitaillée par un zodiac de la DunK, jusqu'au matin où elle a été trouvée posée sur le fond.
... Avec l'âge les souvenirs s'estompent...
J'ai quitté Chaleix en mai 64, et il ne me semble pas qu'il restait encore un membre de l’équipage sur place.
avatar
Bertrand Henri
QM 2
QM 2

Age : 74
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Bertrand Henri le Mar 5 Fév 2013 - 14:21

Merci Daniel,
Nous devions donc être les derniers au départ de Nouméa le 20 avril 64, pendant le voyage, j'ai aidé pour le cinéma à bord du ........ (des Messageries Maritimes).
Je te fais un MP..
avatar
picard-radio
QM 1
QM 1

Age : 73
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par picard-radio le Mer 6 Fév 2013 - 8:32

A l'attention de EBERLE daniel,
On s'est croisé coté Nouméa en 63... nous en avons déjà parlé.
Daniel, veux-tu me contacter par MP ou email, stp.

Jean-Pierre Picard, radio sur l'A-E Commandant Rivière
avatar
† Maxi
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 83
Détecteur NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par † Maxi le Lun 20 Mai 2013 - 11:22

Bonjour les anciens de La Capricieuse,
J'ai mis mon sac à bord le 21 novembre 54, à Saïgon, je l'ai ramenée en France, pas tout seul bien sûr, et je l'ai quittée le 1er novembre 55.
Y a-t-il encore un vieux fossile de ma génération qui ait connu cette période ?
Si oui, on pourrait discuter de la soucoupe volante que deux tiers de l'équipage ont vue un matin en mer, à la relève de 4 heures ; ou de l'évacuation du banc de Tra-Ly ; ou de la rouille qu'il fallait gratter et non piquer sur la plage avant, de peur de passer au travers ; ou de cet homme à la mer qu'on a eu tant de mal à récupérer.
Alors, à bientôt j'espère.
avatar
† Maxi
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 83
Détecteur NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par † Maxi le Mer 22 Mai 2013 - 11:42

Bon, pas une touche, pas un frémissement !
Je vais essayer d'appâter avec une petite histoire (vraie).
OVNI par bâbord !
1955 - A bord de La Capricieuse, quelque part au large des côtes d'Annam.
Le quart de 0 à 4 se termine.
La mer est calme; à peine une légère ondulation en surface et il n'y a pas un souffle de vent.
Le tiers de relève, dont je suis, gagne son poste de navigation.
En montant à la passerelle, avec trois ou quatre autres gars, j'aperçois soudain sur bâbord dans le ciel une lueur.
Il est 4 heures, mais il fait déjà jour.
La lueur est bleue, extrêmement brillante, à peu près à 40° d'élévation, et elle est animée d'un très léger et très lent mouvement : 1° à droite; arrêt ; 1° vers le bas; arrêt ; 1° vers le haut ; 1° vers la gauche ; etc...
Tous mes copains l'ont vue aussi.
Nous sommes scotchés !
Quelqu'un dit : - "Une soucoupe volante !".
Ceux du tiers descendant regardent aussi.
On alerte les deux officiers de quart ; celui qui prend et celui qui quitte.
Ils regardent aux jumelles et en restent comme deux ronds de flans.
Les mécanos remontent de la machine pour observer le phénomène, jusqu'à ce que, finalement, l'un des officiers de quart fasse réveiller le commandant.
Si l'histoire s'était arrêtée là, pendant tout le reste de ma vie j'aurais juré craché et soutenu mordicus que j'avais aperçu ce jour-là une soucoupe volante !
Mais l'histoire ne s'est pas arrêtée là.
Le pacha, tiré de sa couchette, arrive en courant.
On lui montre la chose, on lui explique.
Il regarde, sans même se saisir d'une paire de jumelles et dit : - "C'est Vénus."
Après quoi il retourne se coucher.
Je me suis rarement senti aussi bête.
C'était Vénus en effet, la plus brillante des planètes.
Ce jour-là, l'air devait être très limpide car je ne l'ai plus jamais vue briller autant.
Il faisait trop jour pour voir les autres planètes et étoiles, et le navire était animé d'un mouvement de roulis et tangage si faible que nous ne le sentions pas.
Mais en fait, c'est ce qui nous avait fait croire que l'objet jusque-là non identifié se déplaçait légèrement autour d'une position moyenne.
Comme quoi, le témoignage humain est vraiment quelque chose de peu fiable.
avatar
le gone
QM 2
QM 2

Age : 76
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par le gone le Jeu 23 Mai 2013 - 12:12

Belle histoire, qui remet les pendules à l'heure pour les gens crédules qui croient voir les martiens prêts à débarquer.



C'est curieux,chez les marins,ce besoin de faire des phrases
    (Francis Blanche dans Les Tontons Flingueurs )
avatar
† Maxi
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 83
Détecteur NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par † Maxi le Jeu 23 Mai 2013 - 13:29

Salut le gone,
En effet, depuis, je suis toujours très réticent devant les témoignages de rencontres de tel ou tel type.
J'admets qu'il y a des témoignages de gens sérieux et des cas inexplicables, mais il s'agit sans doute de phénomènes aujourd'hui inconnus, que la science découvrira plus tard.
avatar
† Maxi
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 83
Détecteur NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par † Maxi le Jeu 6 Mar 2014 - 16:54

Salut à tous,
Qui parmi vous, ayant accès au Service historique de Brest ou ayant tenu son journal de bord personnel, pourrait me communiquer la liste des sorties à la mer et des escales de La Capricieuse entre le 22 novembre 54 et le 1er novembre 55 ?
Merci à ceux qui accepteront de me dépanner.
Maxi
avatar
Duême Polo
QM 1
QM 1

Age : 73
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Duême Polo le Ven 24 Juil 2015 - 17:54

Merci à Daniel EBERLE pour son article sur La Cap. j'ai embarqué sur celle-ci en février 1963, alors qu'elle arrivait tout droit de Tahiti. Le transfert a été des plus rapides, car étant à couple avec le Francis Garnier, il ne m'a fallu que franchir une coupée pour me retrouver à bord. Je peux dire que cela a été une grande joie que d'embarquer sur celle-ci, pour plusieurs raisons. Je ne connaissais pas le bord, mais pour ayant fait en tant qu'arpette, deux virées sur La Moqueuse à Toulon, je n'étais pas trop dépaysé.
Spoiler:
Je retrouvais des collègues avec lequel nous étions ensemble sur le Calédonien, au départ de Marseille. Le bidel était une veille connaissance, étant bidel d'une compagnie, la 4B ou 4C, lors de mon incorporation à l'EAMF, en septembre 1962.
D'autre part, j'étais content de quitter le Francis, bateau extrêmement "fayot" avec un commandant en second, toujours à l’affût de la coupe de cheveux. Surtout que mon précédent embarquement était le DC La Giroflée ou l’ambiance était plutot cool.
Celui-ci, rentrant de carénage à Sydney (2 mois) devait rejoindre Papeete, donc quelques mécanos du bord ont été transférés sur La Cap. Si mes souvenirs sont exacts, je pense que nous avons appareillés, le lendemain ou surlendemain, en direction de Sydney.
Effectivement, la traversée a été légèrement chahutée (doux euphémisme). Quelques jours plus tard, nous étions à Cookatoo Island, chantier naval à Sydney. Le seul moyen de rejoindre Sydney était le ferry-boat, qui nous débarquait à Circurlar Quay. Donc pas trop dépaysé, et même heureux de retrouver le quartier de Kings Cross.
Petite anecdote: dans la plupart des cafés-restaurants, il fallait commander un plat (peu importait la commande) pour être autoriser à consommer de l'alcool. La parade: l'un d'entre nous se dévouait pour manger, et le serveur pouvait servir autant de bières qu'il y avait de collègues assis à la table. Ou alors, l'on commandait un french coffee, c'est à dire: 3/4 d'alcool et le reste en café, le tout dans une grande tasse. Ainsi, si des cops (flics) pénétraient dans l’établissement, ils constataient que des petits marins sirotaient gentiment leur tasse de café. Heureusement qu'il ne contrôlaient pas olfactivement notre breuvage...
Durant cette période de carénage, nous ne chaumions pas à la machine, car outre la réparation d'un trou dans la coque, obturée par du ciment à prise à rapide, ( je n'étais pas encore à bord, à cette époque) il a fallu changer un 1/2 bloc moteur, soit trois cylindres, partie chemisée, suite à une fêlure de celui-ci. Bien que les ouvriers pokens aient faits le gros du travail, à nous tout le reste et les réglages.
En tant que civil et résidant à Nouméa, il m'est arrivé de faire nombreux stages de formations techniques, dans des entreprises Australiennes

Daniel nous a conté notre vie à bord, j'ai en souvenir ces fameuses poulaines ou WC rustiques, un long demi-tube, surélevé, dans lequel chacun d'entre nous, équipage, venait faire sa grosse ou petite commission, à la vue de tous. Un seau de mer et hop, nettoyé. Le tout s'écoulait par un tube qui donnait directement à l'extérieur, tube sécurisé par un clapet de non-retour, afin d’empêcher le reflux vers le haut, en cas de mer agitée. Quand le-dit clapet était inopérant, il fallait choisir l'endroit du tube ou faire ses besoins, dans le cas contraire, l'on pouvait avoir droit à un bain de siège, gratuit.
Autre plaisir, le hamac. Après son quart à la machine, la nuit, il fallait calculer le roulis, avant de sauter dans celui-ci, sinon, l'on avait droit à une collision spontanée avec les hamacs de droite et gauche, et recevoir des engueulades, sympas des voisins proches.

Notre mascotte , NEGUS, eh oui, il était tout noir, aimait bien traîner dans tous les postes équipage, surtout chez les mécanos, quand il y avait préparation d'un petit punch, made in Capricieuse. D'autant plus facile à préparer que l'accès à la cambuse se faisait à partir de notre poste. Un gros bidon de vin mélangé avec des fruits (oranges, etc..) et le tout servi dans nos touques (boite de conserve), pour ma part, une demie noix de coco que j'avais bricolé comme bol. Parfois nos amis tahitiens que l'on surnommaient "taîpouête" rajoutait un peu d'eau de Cologne Bien-Etre, effet garanti pour une charge explosive. Et notre NEGUS avait droit à son fond de touque, avec des effets délirants; vraiment à cette époque l'on ne respectait pas trop nos animaux, quoique.
Bien que tombé à la mer, par gros temps, la passerelle prévenue, le pacha, je pense au Cdt Blanc ordonna un demi-tour et retour sur la zone, avec des creux de plusieurs mètres. Heureusement qu'un collègue avait jeté une bouée, au moment de la chute de notre mascotte. Par une chance inouïe, NEGUS fut repéré (chien noir) mise à l'eau d'un plongeur et retour de NEGUS à bord (Moïse sauvé des eaux). Si mes souvenirs sont exacts, je pense que le plongeur était torpilleur, blond, que j'ai connu aux Arpettes, qui par la suite à intégré la Gendarmerie Maritime (eh oui, cela existait).

Beaucoup d'entre vous se souviendrons, lors d'une traversée, la nuit d'une alerte incendie, sur le coup des 00h45, je m'en souviens très bien , car j'avais terminer mon quart machine, aux moteurs principaux. Et les sacos qui couraient dans tous les postes, en criant "Alerte alerte, feu à bord, ceci n'est pas un exercice" Le mot "peau de bouc" ne fut jamais prononcé, à ce moment. Sitôt enfilé un short, sur le pont, et là des grandes flammes s'échappaient de la cheminée machine. Pompes pacifique mises place, obligation de doubler les manches pour pomper l'eau de mer, car les moteurs à l'arrêt, nous roulions bord sur bord, mise en action des lances à incendie et arrosage des tôles de la cheminée.
Nous étions tous munis de harnais de sécurité, crochés sur des filins mis en place par les boscos, du château AV au château compartiments machine. Il fallu près de trois heures pour refroidir la totalité de la cheminée. En Récompense, le pacha ordonna une ration de Tafia à tous les intervenants. Puis retour dans nos hamacs, content mais avec une petite cuite bien méritée.

Les causes de cet incendie: apparemment, le système de lubrification des pistons étant réalisé grâce à des oléopolymètres. Depuis un temps indéterminé, ceux-ci balançaient trop d'huile dans les cylindres, d'ou encrassage de l'intérieur de la cheminée, d'ou incendie. Un patron mécano ou un ingénieur pourra-t-il nous en dire en plus sur le sujet. Quoiqu'il en soit, personne n'a paniqué, ou du moins ne s'est pas manifesté. Qui plus est, nous étions jeunes, insouciants, pas mariés, donc pas de stress. Et puis dans ces cas-là, l'on n'a pas le temps de réfléchir, d'ailleurs comme disait un saco lors de mon passage aux Arpettes: réfléchir c'est désobéir.
Conséquence de cet incendie: certains rivets des tôles du pont, recouvrant le compartiment machine avaient lâchés; résultat, de l'eau de mer pénétrait dans la machine, en attendant d'être remplacés.

D'ailleurs, il y avait parfois des problèmes machines (propulsion) cocasses. Comme ce déplacement en marche arrière (toute) entre le port de Nouméa, ou nous étions à quai et la base Chaleix, suite à un problème d'inverseur.
Ou encore, un samedi ou La Cap devait appareiller en soirée, sans doute pour un long déplacement (lequel ?) Les payes avaient été versées, les adieux aux familles faites, et en avant. Par contre un groupe électrogène, alimentant un compresseur d'air, indispensable, pour le lancement des moteurs principaux, donnait des soucis sur sa fiabilité. Pas de problème pour le Pacha et le cipier (je pense que l'ingénieur Serve avait été rapapa et remplacé par un officier des Équipages (mécano). Donc appareillage, puis quelques heures plus tard, catastrophe; le deuxième groupe électrogène, lui aussi accouplé au deuxième compresseur, tombe en rade. Cata sur toute la ligne. Sans doute conciliabule entre le Pacha et son cipier. Résultat, retour sur Nouméa, en pleine nuit. La Cap est restée embossée sur un coffre dans la rade de Chaleix, jusqu'au dimanche dans la matinée. Hormis le Pacha, qui est partit dormir à terre, tout le monde est resté à bord. Aux bruits de coursives entendus, quelques uns de nos supérieurs (tous) ont eu droit à l’hôtel du cul retourné.

A cette époque, l'on envoyait la Cap fêter le 14 juillet aux Nouvelles Hébrides (Vanuatu aujourd'hui) accompagné, je crois de la Dieppoise ou la Paimpolaise, avec quelques trouffions et musiciens de l'Armée de Terre. Epique. Première escale à Port Vila, mouillage en rade foraine. Puis quelques îles dont j'ai oublié le nom, et enfin dernière escale à Espiritu Santo, deuxième ville importante de l'archipel,aux environs du 28 ou 30 juillet. Des civils super sympathiques, qui avaient organisés, en notre honneur, un grand repas. Non, pas un tamara tahitien, pas un méchoui, ni même un bougniat canaque (d'ailleurs succulent) non un vrai repas français.

J'ai aussi le souvenir de mes chefs à la machine, SM Schrobingen, PM Saunier, Marquiset devait être aux auxiliaires. De Serve, ingénieur mécanicien, que j'ai retrouvé sur le Protet, en 1965, et qui m'a pistonné pour embarqué sur La Lorientaise, comme chef de quart machine, en partance pour Nouméa (marre des campagne ballons sur Mururoa). Serve que je retrouverais par la suite à Nouméa, vie civile, comme expert maritime auprès des assurances.
Sans oublier le commandant Blanc, qui lorsque l'on croisait et saluait, aimait bien balancer un léger coup de poingt sur les abdos ( à l'époque résistants).
Ainsi que quelques collègues: Gérard Carles, Hascouet, et Jean Pierre Merceur, qui a fait une jolie carrière dans la Navale, comme beaucoup d'entre vous d'ailleurs.
J'ai vécu les avants derniers moments de ce cher rafiot, que l'on surnommait Le Lévrier des Mers, lors de l'une de ces dernières sorties, avec sa flamme de guerre. Puis par la suite, le largage à la mer, d'immenses quantités de ferraille, pièces détachées obsolètes en tout genre, pas très bon le corail.

Puis débarquement, direction Papeete sur le Mélanésien, petit séjour à la base d'Arué, tenu par la Légion étrangère (dur dur), et, ouf, embarquement sur La Giboulée, ravitailleur en eau douce (900 m²) pour les atolls de Mururoa, Hao, etc.. Mais ceci est une autre histoire.

Conclusion: La Capricieuse fut pour moi le meilleur des embarquements, tant sur le point professionnel, amitié sincère, entraide. Même si parfois les conditions de vie, d'hygiène étaient un peu ollé ollé, cela reste une expérience formidable, voire inoubliable.
Je figure sur l'une des fotos couleurs, fournies par Jean Pierre Merceur, le verre de bière à la main

Iaorana pour les uns, kénavo pour tous les autres

Polo le cagou

ps: qui pourrait me fournir les dates exactes de l'appareillage de notre Capricieuse, et accostage à Sydney, en février 1963.





Dernière édition par centime44 le Ven 24 Juil 2015 - 21:10, édité 2 fois (Raison : mise en place des balises "spoiler"..)
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Serge BAVOUX le Ven 24 Juil 2015 - 20:21

Bravo Polo pour ce récit, agrémenté d'anecdotes, de ton embarquement sur la Cap!
J'adore de genre de relations trop peu fréquentes sur ACB.
Nous nous sommes certainement croisés à Chaleix. As tu connu le PM Fauquenot sur le Francis Garnier. J'ai connu aussi le patron mécano de la Cap, je ne me souviens pas de son nom; il était de Bourg en Bresse je crois.?
Tu ,peux trouver mes post sur Base navale Chaleix.





Salut et fraternité !
avatar
centime44
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 60
Mécanicien NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par centime44 le Ven 24 Juil 2015 - 21:11

super ton récit Polo..

avatar
takeo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 55
Mécanicien équipage

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par takeo le Ven 24 Juil 2015 - 21:16

et super récit agréable à lire .



*De temps à autre, un retour aux sources ou à nos racines s'impose pour retrouver ce qui jadis fut familier et siège pour toujours dans notre cœur *
[Loreena McKennitt]

avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 62
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par marsouin le Sam 25 Juil 2015 - 10:49

Passionnants souvenirs de La Capricieuse, la bien nommée avec ses avaries et péripéties...
Je retiens ce sauvetage miraculeux de la mascotte! Bravo à Polo le Cagou et à ses camarades de cette belle époque !
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Serge BAVOUX le Sam 25 Juil 2015 - 19:45

Ce sujet qui sommeillait depuis deux ans se réveille. Qui va encore nous faire revivre cette marine d'un demi-siècle. Moi qui n'était qu'un pingouin je me suis régalé à la relecture de tous les récits.
N'ayez crainte que l'on dise que les vieux radotent!





Salut et fraternité !
avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76
Détecteur NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par jean-claude BAUD le Sam 25 Juil 2015 - 19:51

Quel plaisir de lire cette vie à bord : "vieille Marine".
Un demi siècle.




"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
hetet a
QM 1
QM 1

Age : 69
Infirmier NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par hetet a le Lun 27 Juil 2015 - 11:25

excellent récit de polo, superbe sauvetage de NEGUS.





Isérois pour le boulot, Brestois pour le coeur.
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 59
Radio NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par TUR2 le Lun 27 Juil 2015 - 14:04

Très agréable narration de notre ami Eberle qui a su "photographier" dans sa mémoire, une époque, des lieux et surtout une ambiance.
Un bateau, un équipage, une aventure, qui parmi nous n'en a pas rêvé ? Aventure dans les mers du sud, ces pages d'un temps passé, dans un monde devenu fou.
Bien amicalement
TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 63
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Charly le Mer 18 Mai 2016 - 12:11

Peut-être que quelqu'un a une réponse pour notre camarade BENOIT Daniel







OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
BENOIT Daniel
QM 1
QM 1

Age : 74
Commis équipage NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par BENOIT Daniel le Mer 18 Mai 2016 - 21:34

les officiers en second que j' ai connu étaient TENNESSON , MOREAU et BODART
je n'ai connu qu'eux MERCI
Daniel
avatar
BENOIT Daniel
QM 1
QM 1

Age : 74
Commis équipage NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par BENOIT Daniel le Jeu 19 Mai 2016 - 20:44

Mes recherches vont aussi pour la Dunkerquoise.

Je recherche aussi sur les anciens de la Capricieuse, le Cuisinier Jacques BERNARD camarade du cours de l'école des cuisiniers de CHERBOURG et le surnommé grand SURON, transfiliste ou quelque chose comme ça, qui à fait parti avec moi de l'équipe de rugby de Marine NOUMEA
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 62
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par marsouin le Jeu 19 Mai 2016 - 22:34

Bonsoir Daniel,
Désolé je ne connais pas tes camarades, mais tu évoques La Dunkerquoise. Est-ce que tu avais embarqué à bord aussi à la même époque ou ce bâtiment naviguait de conserve avec La Capricieuse ?
avatar
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 63
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Charly le Jeu 19 Mai 2016 - 23:00

Bonsoir marsouin, tu as la réponse en allant 5 messages au dessus (message n°70) et en cliquant sur le bouton.




OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 62
NON

Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par marsouin le Ven 20 Mai 2016 - 9:10

Merci Charly

    La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû 2017 - 1:04