Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Téléthon 2017 - 36 37 le numéro de téléphone pour faire un don

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 652557 messages dans 13495 sujets

Nous avons 15676 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Debons

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Blog visiteurs ] Sikorski Jean
par 3eme ligne Aujourd'hui à 23:05

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par loulou06000 Aujourd'hui à 22:17

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 17:55

» [AUTRES SUJETS DIVERS] LA CALYPSO
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 17:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BAN LANN BIHOUE année 87
par didier77 Aujourd'hui à 16:18

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 16:14

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la LIBELLULE 09/75 - 11/76
par fusible Aujourd'hui à 15:58

» Saint-Mandrier (B.A.N.)
par Roli64 Aujourd'hui à 15:47

» LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE
par armorique Aujourd'hui à 15:20

» FLOTTILLE 23 F
par Stratman Aujourd'hui à 15:10

» FLOTTILLE 24 F
par Stratman Aujourd'hui à 14:52

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par momo 1957 Aujourd'hui à 13:08

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 13:03

» FOCH (PA)
par Jean-Léon Aujourd'hui à 12:55

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par mashpro Aujourd'hui à 12:52

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par jjs Aujourd'hui à 11:25

» REMORQUEUR L'ACHARNÉ
par HèmBé43 Aujourd'hui à 9:59

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par A674 Aujourd'hui à 9:40

» [Marine à voile] L'Hermione
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 9:01

» [Papeete] PAPEETE - LES BARS DURANT VOS CAMPAGNES - TOME 2
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 8:40

» JEAN BART (FRÉGATE)
par timoniersoum Aujourd'hui à 8:13

» Recherche anciens du TCD Ouragan ( de 86 à 88) ,..
par LECONTE Aujourd'hui à 6:43

» [Les ports militaires de métropole] TOULON au début des années 60
par Bureaumachine busset Hier à 21:36

» HYERES (B.A.N.)
par harfang Hier à 20:21

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades École Mécae de Rochefort-sur-Mer 06/75 à 02/76
par VIVIER Hier à 18:33

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par Jean-Marie41 Hier à 18:30

» POINCARÉ (BEM)
par Mr Phil Hier à 18:19

» LIBERTÉ - 1906 (BATIMENT DE LIGNE)
par bernard pierre Hier à 17:34

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Hier à 17:13

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Fred1961 Hier à 16:05

» Histoires de QUIMPER
par LEBRIS Hier à 15:50

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Hier à 15:27

» [ Blog visiteurs ] A J P DEPREZ TCD Foudre de 57 à 59
par TARO Hier à 13:05

» TOUS LES ESCORTEURS D'ESCADRE - DIVERS
par Thierry MORGADO Hier à 12:05

» DU CHAYLA (EE)
par Raymond L Hier à 11:49

» AMIRAL CHARNER (AE)
par Joël Chandelier Hier à 9:38

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par sarrosquy Hier à 9:03

» SUFFREN (FLM )
par sarrosquy Hier à 8:47

» [ Recherches de camarades ] Jacques Thibaud Mécanicien/Atomicien (Sous-Mariniers Lorient-Brest)
par Marc Taraud Hier à 8:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades École des Mousses Brest 09/65 à 06/66
par Jean-Luc Bastin Dim 10 Déc - 23:44

» [CAMPAGNE] NOUMÉA Tome 1
par joyault Dim 10 Déc - 21:11

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par Bureaumachine busset Dim 10 Déc - 20:22

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades DC GIROFLEE 77 et DC ACANTHE 78
par VALET Michel Dim 10 Déc - 18:20

» LE NORMAND (ER)
par Xavier MONEL Dim 10 Déc - 18:13

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Roger Tanguy Dim 10 Déc - 12:42

» SNSM BEG MEIL
par centime44 Sam 9 Déc - 21:09

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Sam 9 Déc - 15:26

» Recherche infos, photos concernant mon père BENOIT Maurice Cuirassé "Courbet" période 1936 à 1941
par Invité Ven 8 Déc - 17:57

» CDT BOURDAIS (AE)
par Max Péron Ven 8 Déc - 17:36

» La spécialité de Radio
par Max Péron Ven 8 Déc - 17:23

» L'ÉFFRONTÉ (E.C.)
par skagerrac Ven 8 Déc - 13:47

» [ Blog visiteurs ] recherche livre d'or de la BAN saint mandrier ]
par Invité Ven 8 Déc - 12:38

» [Divers les nucs] Féminisation des SNLE à l'essai
par Nenesse Ven 8 Déc - 10:28

» [ Blog visiteurs ] Recherche photo commis aux vivres école des fourriers mars à juillet 83
par Invité Ven 8 Déc - 9:00

» FLOTTILLE 4 F
par J-C Laffrat Ven 8 Déc - 7:54

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par dan83143 Jeu 7 Déc - 17:53

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 7 Déc - 16:43

» [ Blog visiteurs ] Recherche informations sur Louis Le Goff
par Invité Jeu 7 Déc - 16:42

» LA SPÉCIALITÉ DE TRANSMETTEUR
par Roli64 Jeu 7 Déc - 16:20

» JULES VERNE (BA)
par GENESLAY Jeu 7 Déc - 10:44

» [Divers les Nuc] Le BARRACUDA
par Joël Chandelier Jeu 7 Déc - 8:40

» [ Divers escorteurs côtiers ] EC Spahi
par Charly Jeu 7 Déc - 8:20

» [Divers escorteurs côtiers] Les Escorteurs Côtiers
par Charly Jeu 7 Déc - 8:19

» RUSÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:19

» PNOM PENH (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:18

» LE VOLTIGEUR (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:18

» LE HARDI (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:18

» LE FRONDEUR (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:17

» LE FRINGANT (EC)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:17

» LE FOUGUEUX (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:15

» LANCIER (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:14

» L'OPINIATRE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:14

» L'INTRÉPIDE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:14

» L'ÉTOURDI (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:13

» L'ENJOUÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:13

» L'EMPORTÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:13

» L'ATTENTIF (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:12

» L'ARDENT (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:11

» L'ALERTE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:11

» L'AGILE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:10

» L'ADROIT (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:10

» ESCADRILLE 23 S
par COLLEMANT Dominique Mer 6 Déc - 20:35

» FLOTTILLE 17 F
par COLLEMANT Dominique Mer 6 Déc - 20:32

» [Les batiments auxiliaires] L'ESTAFETTE
par H2O Mer 6 Déc - 19:02

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 6 Déc - 8:18

» [Les Bâtiments de servitudes ] BSAH LOIRE
par Nenesse Mar 5 Déc - 11:55

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Marie41 Lun 4 Déc - 18:17

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par salonais Lun 4 Déc - 18:00

» RHIN (BSL)
par Jean-Marie41 Lun 4 Déc - 17:32

» CHELIFF (LST)
par laurent jean-louis Dim 3 Déc - 21:48

» VENUS (SM)
par guena29 Dim 3 Déc - 17:32

» FORBIN D620 (fregate)
par COLLEMANT Dominique Dim 3 Déc - 16:10

» FLOTTILLE 33 F
par grillere Dim 3 Déc - 13:46

» FRÉGATES FURTIVES ANTI-NAVIRE (FLF) SURCOUF, ACONIT, COURBET
par Joël Chandelier Dim 3 Déc - 13:42

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Joël Chandelier Dim 3 Déc - 13:27

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par pmjaja Dim 3 Déc - 11:25

» [Aéronavale divers] Les radios volants formés pendant la Guerre 1939-1945
par Jean-Marie41 Sam 2 Déc - 19:47

» ISÈRE (PR)
par Charly Sam 2 Déc - 17:57

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par douzef Ven 1 Déc - 19:54

DERNIERS SUJETS


LCM 24 en 1951.

Partagez
avatar
Jean Favalessa
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 89
Torpilleur équipage NON

LCM 24 en 1951.

Message par Jean Favalessa le Dim 14 Sep - 12:11

Bonjour à tous,
Destruction d'un barrage viet.
Rien que de très banal, mais celui-là me rappelle un souvenir "particulier", comme l'indique le récit qui va suivre.

Au sujet de cette photo concernant ce fichu barrage.
Le patron d'engin (S/M canon Charlery) courbé devant moi sur les pieux, l'équipage au complet, tout le monde est au boulot !
Il s'agit de crocheter les troncs sur la "chèvre" fixée sur la porte (à droite sur la photo).
On arrache le pieu du fond et en marche arrière, on l'amène sur la berge ! Toute une technique, pas toujours facile !!
Tout se passait bien jusque là, lorsque je pose le pied sur le tronc à ma droite sur la photo (je suis le gus courbé au 1er plan).
Plouf me voilà au bouillon aussi limpide que votre café au lait du matin !
Bien joué, surtout avec les deux moteurs en route pour étaler le courant, les hélices embrayées bien sûr pour se maintenir au contact du barrage.
Et je me retrouve sous le rafiot, en route justement vers ces maudites hélices ! Mon ami le bosco Machicote (c'est son nom) à la barre, m'a heureusement vu tomber.
Il a aussitôt débrayé.
Merci encore mon pote !!!.
Je me retrouve en surface juste à l'arrière du LCM.
Deux copain m'aident à remonter à bord indemne, un bon coup de pot !
Voilà toute l'histoire, et je m'en rappelle toujours.
On a fêté cela, mais quelques jours plus tard au retour à Vinh-Long !
Encore une anecdote qui heureusement s'est bien terminée.
A +
Avec mes amitiés
J. Favalessa



avatar
Jean Favalessa
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 89
Torpilleur équipage NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par Jean Favalessa le Mar 16 Sep - 12:36

Bonjour,
"Nos aînés" chez les anciens, reconnaîtrons sans doute ce bon vieux croiseur Duquesnes, amarré à Saïgon peu avant son retour en France.
C'était au cours de l'année 1946 sauf erreur de ma part.

Amitiés et bonne journée à tous.
J. Favalessa



avatar
LEPILLER Christian
MATELOT
MATELOT

Age : 82
NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par LEPILLER Christian le Mar 16 Sep - 14:37

Eh bien Jeannot, t'as eu du pot !!
Une chance que tes copains ne te récupèrent pas en rondelles...
C'est ce qu'on appelle la baraka.
Belle photo et beau récit.
Amitié.
avatar
Jean Favalessa
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 89
Torpilleur équipage NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par Jean Favalessa le Mar 16 Sep - 15:59

Bonjour Christian,
Ben oui, j'ai réalisé après coup, de la "délicate" situation dans laquelle je me suis trouvé (ou plutôt plongé).
Et çà fait tout drôle !
Il y en a un autre, qui s'est épongé le front, c'est le patron de notre LCM !
La perte d'un bonhomme dans cette circonstance amenait toute une avalanche de rapports, convocations, explications etc... je suppose.
La perte d'une cartouche durant le trajet pour rallier son affectation valait la tôle... alors celle d'un gars, je ne sais où çà l'aurait mené notre brave chef ??
Enfin, heureusement nous n'avons pas perdu notre sang froid, surtout le barreur !
Et tout c'est bien terminé.
On était vigoureux à l'époque !
Allez, bonne soirée Christian.
Amicalement.
A+
Jean Favalessa



avatar
Momo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par Momo le Mer 17 Sep - 10:02

Bonjour Jean Favalessa,
Merci pour tes récits.

avatar
Jean Favalessa
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 89
Torpilleur équipage NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par Jean Favalessa le Mer 17 Sep - 15:05

Bonjour les anciens, bonjour Momo.
C'est avec satisfaction que j'ai observé la remise au point de mes deux messages.
Merci Momo, je craignais simplement que le groupement écrit et photo soit trop longs, pour cela, je les ai séparés.
C'est vrai, je suis loin d'être un virtuose en informatique.
A 86 ans bien sonnés, j'en apprend encore.
En tout cas, je vois qu'il est possible de grouper, merci Momo, j'essaierai le prochain coup.
Bonne semaine avec toutes mes amitiés.
Jean Favalessa



avatar
Jean Favalessa
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 89
Torpilleur équipage NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par Jean Favalessa le Dim 21 Sep - 12:55

Bonjour à tous,
Sur cette photo (qui a déjà vécu !) l'équipage du LCM 24 (Z24).
Accroupi derrière moi au centre, le mlot gabier Machicotte, le petit basque, qui, à la barre a eu le réflexe de débrayer les hélices.
Évitant un découpage probable, après mon plongeon dans le bouillon !! (incident cité antérieurement).

Jean Favalessa



avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 81
NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par BONNERUE Daniel le Dim 21 Sep - 13:23





avatar
Jean Favalessa
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 89
Torpilleur équipage NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par Jean Favalessa le Dim 21 Sep - 16:31

Un bien joli insigne Daniel.
Je le ne connaissais pas, et ne l'avais jamais vu jusqu'à présent.
Peut-être n'existait-il pas encore lors ma présence à Vinh-Long que j'ai quitté en août 1951.
Merci Daniel, de nous le présenter.
Amicalement.
J. Favalessa



avatar
JBY
MATELOT
MATELOT

Age : 62
Mécanicien équipage           NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par JBY le Dim 21 Sep - 19:47

Une sacrée aventure Jean, j'imagine que la sensation d'être happée par les hélices à du te poursuivre longtemps, tu as du avoir une rapide montée d'adrénaline !



"Ça fait vraiment plaisir d'entendre les mouettes".
"Lola, Criel-sur-mer, été 2011"

 Nahi duzun arte .  Gontzal Mendibil
avatar
Jean Favalessa
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 89
Torpilleur équipage NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par Jean Favalessa le Mar 23 Sep - 12:37

Bonjour à tous,
Bonjour JBY,
En marge de cette saleté de guerre sans nom, les aventures (et mésaventures) ne manquent pas parmi les équipages de nos engins !
Drôles ou moins drôles, souvent brèves, parfois "intenses", c'est selon, elles faisaient normalement partie de notre vie.
Celle-ci par exemple :
Saïgon début 1950, armement terminé, notre LCM40 est à couple d'un dragueur pour le plein d'eau et gasoil.
Porte baissée pour un peu plus d'air, nous déjeunons dans la "cuve"...
Soudain, l'air devient irrespirable, une de ces odeurs, (que nous ne connaissons que trop... hélas) envahit l'espace.
A deux ou trois, à plat ventre nous examinons sous la porte.
Et là... on se trouve pratiquement face-à-face à un malheureux gars mort, coincé sous la porte contre l'étrave du LCM.
Le temps de se relever, avec la gaffe nous le débordons avec précaution.
Là, nous constatons que ses bras et jambes sont liés à un bambou dans son dos !
Le courant de la marée descendante l'entraîne en aval de la rivière de Saïgon...
C'était chose assez courante à l'époque.
Cela aussi faisait partie de notre quotidien sur les rachs et arroyos !
Amicalement.
J Favalessa



avatar
LEPILLER Christian
MATELOT
MATELOT

Age : 82
NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par LEPILLER Christian le Mar 23 Sep - 17:30

Bonjour Jean,
Oui comme tu le dis ces noyades et noyés étaient choses courantes à l’époque de notre campagne ; que se soit en 51, ou en 54.
Je me rappelle, alors que j’étais au GBR, en attente d’affectation pour Canthô, avoir récupéré un gars coincé entre deux barges dans une épaisseur de « luc-bins ».
Nous l’avions ramené, à l’aide d’une gâfe sur la porte plate-forme d’un LCVP.
Le corps du pauvre type était gonflé comme une outre… et, nous avions dû prendre mille précautions pour ne pas déchirer ce corps en putréfaction.
Un camarade du Sakalave, envoyé en Indo., quelques mois auparavant, est mort dans les mêmes conditions.
En avril/mai 1955, lors de l’affrontement entre les forces gouvernementales de N’go Dinh Diêm et les Binh Xuyens de Chôlon, l’Arroyo Chinois charriait des dizaines de corps des deux camps…
Personnellement, en rentrant un soir d’avoir bien arrosé l’anniversaire de mes 20 ans, j’avais dû rassembler le restant de ma lucidité (bien chancelante…), pour ne pas piquer une tête dans la flotte, en montant la coupée de l’Oriflamme.
Bien amicalement.
avatar
JBY
MATELOT
MATELOT

Age : 62
Mécanicien équipage           NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par JBY le Mar 23 Sep - 19:06

Eh bien Jean et Christian, vous avez de bien lourds souvenirs de cette époque.
Merci de les raconter sur le forum et de nous instruire sur cette guerre dont on ne parle pas beaucoup.
J'imagine et j'espère qu'écrire ces mots vous permet d'apaiser votre mémoire.
Il vous fallait dans ces durs moments une bonne dose de courage et un grand respect envers vos frères d'armes pour accomplir ces tâches si difficiles.



"Ça fait vraiment plaisir d'entendre les mouettes".
"Lola, Criel-sur-mer, été 2011"

 Nahi duzun arte .  Gontzal Mendibil
avatar
hecquet
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 60
NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par hecquet le Jeu 25 Sep - 7:37

Bonjour et respect les anciens,
A Djibouti en 1974 on avait les LCM qui avait fait l'Indo, on avait encore l'armement, je me permets de vous mettre des photos de ces LCM, mais notre situation n’était pas la même que vous avez vécu.



Merci de nous rappeler votre vécu.
Amitiés sincères pour vous les anciens
avatar
GENESLAY
QM 2
QM 2

Age : 82
Timonier équipage NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par GENESLAY le Jeu 25 Sep - 7:48

Bonjour,

en 1976 ils étaient toujours a Djibouti .
Je me trouvais en deplacement de six mois avec mon unité de Gendarmerie Mobile détaché a l'atelier automobile de la GD a Amboulie, j'ai été amené a utiiser ce moyen de transport en vue d'effectuer un dépannage vehicule de mon unité a Tadjoura. Quelle fut ma surprise de découvrir que le patron de cet engin était un enseigne de vaisseau 2 galons.
J'avais connu les LCM qui avaient comme patron en Indochine un QM1+
avatar
Jean Favalessa
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 89
Torpilleur équipage NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par Jean Favalessa le Jeu 25 Sep - 9:06

Bonjour à tous,
En 1949, il n'était pas rare de voir des LCM, en particulier les "lourds", avec comme patron un enseigne de vaisseau.
A mon premier embarquement à Canthô, sur le LCM 34 (lourd), le pacha était l'EV1cl Denayrou.
Dans la zone Sud, par la suite, les patrons d'engins étaient des S/M ou des aspirants, ces derniers, particulièrement ? à la tête d'une section d'LCVP ou EA.

Amicalement
Jean Favalessa



avatar
LEPILLER Christian
MATELOT
MATELOT

Age : 82
NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par LEPILLER Christian le Jeu 25 Sep - 9:08

Bonjour JBY, bonjour à tous,
--- Oui, raconter…, une manière d’exorciser les mauvais moments, mais aussi de retrouver l’insouciance de notre jeunesse, l’aventure… vécue aux antipodes, l’exotisme, la rencontre d’un autre peuple et son mode de vie.
La reconquête de l’Indochine, fleuron des colonies françaises, a donné suite à une guerre, (sans véritable nom), dont on connaît, au lendemain de la bataille de Diên Biên Phu, les aboutissants. On se met à rêver que les choses auraient pu se passer autrement et faire l’économie de tout ce gâchis et surtout de ces vies humaines.
Le général Leclerc l’avait compris et semblait avoir entamé des négociations de bonnes intelligences avec Ho Chi Minh.
Mais un plénipotentiaire, Thierry d’Argenlieu, envoyé comme Haut commissaire en Indochine (1945/1946), en avait décidé autrement.
La suite ne fut pas brillante… c’est peut-être pour cela que dans l’opinion publique on ressent cette gène à en parler…, peut-être aussi par respect, de la part des anciens, envers ceux qui sont resté là-bas.

- Au sujet des photos de Hecquet :
Si ces L.C.M. sont de génération Indochine, ils ont été dépouillés de leur aspect opérationnel que nous avons connu.
Plus de couverture de cuve, plus de roof au dessus du poste de pilotage, et une peinture « plus tendre » leur redonne un air de péniche rendue à la vie civile.
En Indochine beaucoup d’L.C.M. ont été transformés par les ateliers navals de Saïgon.
Certains en L.C.M. de commandement (avec une étrave) et un armement conséquent (avec cuve de mortier de 81), d’autres en L.C.M. dits « monitor » avec une tourelle de char à l’avant et canon de 37mm.
Enfin, d’autres aussi avec apport de blindage les rendant plus lourds… etc…
Sur le 9.137, un L.C.M. de commandement de Canthô, sur lequel j’ai été embarqué, passé le temps des opérations, le pacha était un second-maitre.
Puis a suivit un QM2.
Au poste fluvial de Cat-Lô (Province de Baria) les LCM 9143 et 10032 étaient commandés par deux crabe-chefs.

Amitié à toutes et tous.
C.L
avatar
LEPILLER Christian
MATELOT
MATELOT

Age : 82
NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par LEPILLER Christian le Ven 26 Sep - 9:40

Traversée de la Baie du Cap-St.Jacques d'un L.C.M.de commandement.
avatar
LEPILLER Christian
MATELOT
MATELOT

Age : 82
NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par LEPILLER Christian le Lun 29 Sep - 17:40

Salut Claude Coutil, Salut Jean,
Je viens de voir sur ARTE, un reportage de Sarah Wiener sur l'art culinaire vietnamien.
Il était question de Canthô, que l'on voit en long et en large...
J'ai été étonné de l'évolution de la ville.
Malgré que le modernisme masquent les endroits que nous avons connu, la caméra s'est attardée sur le Bassac, le port, le marché et la population grouillante.
Je pense que ça vous aurait enthousiasmé, et toi Claude, aurais-tu pu reconnaitre quelques resto.
Je pense que l'on peux revoir ce reportage sur internet, en tapant "Pluzz...(?)" 18h15 ce 29 septembre.
À+
avatar
LEPILLER Christian
MATELOT
MATELOT

Age : 82
NON

Re: LCM 24 en 1951.

Message par LEPILLER Christian le Lun 6 Oct - 16:14

Bonjour à tous,
En parcourant les derniers messages du tome 5, je me suis attardé sur le message 407, de Momo, mentionnant le L.S.I.L. 9032 de 3° génération.
Ce qui m’a rappelé que nous en avions un, au poste fluvial de Cat-Lô, qui servait d’antenne sanitaire et de commandement.
L’origine nous ramène à la 1°génération d’L.C.I., lesquels ont été employés au débarquement en Normandie et, avant, aux opérations de l’US.Navy dans le Pacific.
Une des caractéristiques de ces bâtiments à faible tirant d’eau, permettant l’approche des plages, était, ses deux rampes latérales de débarquement des G.I’s.
Il était doté d’un faible blindage et d’un armement de moindre importance.
La 2° génération : L.C.I.(L) ; landing Craft infantery Large, voit l’abandon des deux rampes et l'apport d’un armement plus conséquent: 1-40 bofors et 2-20mm. Oerlikon, voir plus…
La 3° génération ; L.C.I.L. ou encore L.S.I.L. vont êtres améliorés, par la suite, sur le plan ; blindage et armement : 1- 76mm.
Sur roof avant, devant la tour circulaire de navigation, un blindage plus important et surtout d’une porte à l’étrave avec rampe d’accès.
Comme les L.S.S.L. ces bâtiments furent avantageusement utilisés pour leur appui de feu et les transports de troupes, dans les opérations aux côtés des dinassauts, notamment au Tonkin.
Transféré à la France en 1950, le 9032 est rendu aux U.S.A. en 1956.
Sur la photo ci-dessous (propr. S.H.M.) on aperçoit ; la passerelle circulaire, un 76 sur le roof avant, un 40 bofors sur la teugue, et la porte ouverte à l’étrave.

Amitiés à tous.

    La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 23:24