Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 701014 messages dans 13920 sujets

Nous avons 14377 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est eliesjean

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Les Bâtiments de servitudes ] BSAH LOIRE
par Michel Roux Aujourd'hui à 10:25

» LCT L9098
par GYURISS Aujourd'hui à 9:51

» [ La S.N.S.M. ] SNSM : un nouveau Capitaine
par takeo Aujourd'hui à 9:25

» [Histoires et Histoire] Fortifications et ouvrages du mur de l'atlantique (Sujet unique)
par Van de Zande Aujourd'hui à 7:32

» LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE
par LAMARQUE Aujourd'hui à 0:04

» C.I.N. QUERQUEVILLE
par LAMARQUE Aujourd'hui à 0:00

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par PAUGAM herve Hier à 23:21

» LE BASQUE (ER)
par alsybar Hier à 23:01

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par facilelavie Hier à 22:34

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] Monuments aux morts originaux Français
par BEBERT 49 Hier à 21:07

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par Charly Hier à 20:56

» MINERVE (SM)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 18:26

» [ Recherches de camarades ] Narvaez Tony, Colbert 1991
par THOMAS HENRY Hier à 7:51

» [ Aéronavale divers ] FERIA DE L'AIR Aéroport de Nîmes
par jean claude monzie Sam 21 Juil 2018 - 21:42

» [Histoire et histoires] LES HISTOIRES DE BONNERUE
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 21 Juil 2018 - 18:00

» [ Les sémaphores - divers ] Sémaphore de la Pointe Saint Gildas (44)
par Charly Sam 21 Juil 2018 - 9:52

» [Le service de santé] LES VISITES MÉDICALES DANS LA MARINE
par Louis BOUZELOC Ven 20 Juil 2018 - 22:47

» ESCADRILLE 22 S
par Serge BAVOUX Ven 20 Juil 2018 - 17:34

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par alain EGUERRE Ven 20 Juil 2018 - 17:13

» [Les stations radios et télécommunication] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par GYURISS Ven 20 Juil 2018 - 15:32

» [ Recherches de camarades ] Recherche compagnon d'hivernage aux Kerguelen
par sculfort Ven 20 Juil 2018 - 12:09

» HOURTIN MARINE 1946.
par Charly Ven 20 Juil 2018 - 10:42

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 20 Juil 2018 - 8:24

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par LA TOULINE Jeu 19 Juil 2018 - 19:09

» [Le service de santé] Cimetière de la Marine à Rochefort
par Franjacq Jeu 19 Juil 2018 - 11:04

» [LES B.A.N.] LANVÉOC POULMIC
par framery Jeu 19 Juil 2018 - 10:18

» [ Marine à voile ] Mon "boutre" marocain.
par COLLEMANT Dominique Mer 18 Juil 2018 - 22:24

» [Marine à voile] L'Hermione
par Francis17 Mer 18 Juil 2018 - 20:46

» [ Histoire et histoires ] Le Programme Sawari 1
par roumi113 Mer 18 Juil 2018 - 18:54

» QUARTIER MAITRE ANQUETIL (AVISO)
par pierrix Mer 18 Juil 2018 - 15:23

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par jcdelisle Mer 18 Juil 2018 - 9:38

» FLOTTILLE 33 F
par GALAUD CLAUDE Mer 18 Juil 2018 - 8:55

» UTILISATION DU FORUM : "RECHERCHES DE CAMARADES"
par Charly Mer 18 Juil 2018 - 7:25

» [ Recherches de camarades ] EE Jauréguiberry 1965 à fin 1969
par jpchambraud Mer 18 Juil 2018 - 6:11

» A645 ALIZE (BSP)
par COLLEMANT Dominique Mar 17 Juil 2018 - 22:52

» BERRY (TRANSPORT-RAVITAILLEUR)
par marsouin Mar 17 Juil 2018 - 11:57

» [ Recherches de camarades ] DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par COLIN JACQUES Mar 17 Juil 2018 - 10:06

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Mar 17 Juil 2018 - 9:42

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par COLLEMANT Dominique Lun 16 Juil 2018 - 21:31

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par COLLEMANT Dominique Lun 16 Juil 2018 - 21:12

» [Tous les CFM] LES PERMANENTS DU CFM HOURTIN
par cariou Lun 16 Juil 2018 - 11:16

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par PAUGAM herve Lun 16 Juil 2018 - 10:17

» [Vie des ports] Le port de Bordeaux
par Christian DIGUE Dim 15 Juil 2018 - 16:41

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES
par Claude du 27 Dim 15 Juil 2018 - 11:36

» [Divers les nucs] SNLE
par corre claude Dim 15 Juil 2018 - 11:07

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par COLLEMANT Dominique Sam 14 Juil 2018 - 23:06

» ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par Roli64 Sam 14 Juil 2018 - 18:11

» [ Histoire et histoires ] Musée de la cavalerie à Saumur
par COLIN JACQUES Sam 14 Juil 2018 - 11:01

» [LES B.A.N.] NÎMES GARONS
par takeo Sam 14 Juil 2018 - 9:47

» TOURVILLE (FRÉGATE)
par Hatoup Ven 13 Juil 2018 - 23:11

» PLUTON (B.B. PLONGEURS DÉMINEURS)
par LES BORMETTES Ven 13 Juil 2018 - 19:26

» PRAIRIAL (FS)
par Michel Roux Ven 13 Juil 2018 - 18:55

» VENDEMIAIRE (FS)
par Jean-Marie41 Ven 13 Juil 2018 - 18:47

» CDT BOURDAIS (AE)
par Max Péron Ven 13 Juil 2018 - 18:46

» CHEVALIER PAUL (FREGATE)
par Christian DIGUE Ven 13 Juil 2018 - 15:30

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par Didier Moreaux Ven 13 Juil 2018 - 9:59

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Jeu 12 Juil 2018 - 23:10

» La spécialité de Timonier
par DUFFOND Serge Mer 11 Juil 2018 - 22:11

» VOS TEE-SHIRTS ET VOS CASQUETTES SOUVENIRS MARINE
par chtitim59 Mer 11 Juil 2018 - 22:09

» BOUGAINVILLE BTS
par marsouin Mer 11 Juil 2018 - 20:39

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la Rance 79/80
par jean Tisseyre Mer 11 Juil 2018 - 11:27

» [ Campagne ] LA RÉUNION - TOME 003
par alain EGUERRE Mer 11 Juil 2018 - 6:35

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par bernard26700 Mar 10 Juil 2018 - 22:12

» TONNERRE (BPC)
par Michel Roux Mar 10 Juil 2018 - 20:03

» La spécialité de Radio
par DTL Mar 10 Juil 2018 - 9:00

» [ Recherches de camarades ] LAFFAUX
par olive2916 Lun 9 Juil 2018 - 17:54

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par foufou Lun 9 Juil 2018 - 16:26

» Accident du Sous Marin FLORE
par COLLEMANT Dominique Lun 9 Juil 2018 - 14:44

» [ Recherches de camarades ] Recherche vétérans FAIS
par bernard26700 Lun 9 Juil 2018 - 12:49

» [DIVERS B.A.N.] Porte ouverte B.A.N de Lann-Bihoué Juin 2018
par Van de Zande Lun 9 Juil 2018 - 10:33

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par 3eme ligne Sam 7 Juil 2018 - 23:19

» FLOTTILLE 11 F
par Jean-Marie41 Ven 6 Juil 2018 - 19:11

» DUPERRE (EE)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 6 Juil 2018 - 11:10

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par COLLEMANT Dominique Jeu 5 Juil 2018 - 21:19

» [ Blog visiteurs ] Croiseur-cuirassé Jules Michelet
par Invité Jeu 5 Juil 2018 - 14:10

» LIEUTENANT DE VAISSEAU LAVALLÉE (AVISO)
par COLLEMANT Dominique Mer 4 Juil 2018 - 20:57

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par COLLEMANT Dominique Mer 4 Juil 2018 - 18:47

» [Vie des ports] Le Port de Nice
par timoniersoum Mer 4 Juil 2018 - 15:19

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par vigneronclaude Mer 4 Juil 2018 - 14:12

» [Associations anciens marins] FNOM
par Quifille Mer 4 Juil 2018 - 8:31

» [Les anciens avions de l'aéro] F4 U7 Corsair
par Bureaumachine busset Mar 3 Juil 2018 - 19:15

» Le Conquet
par Xavier MONEL Mar 3 Juil 2018 - 16:14

» DÉTROYAT (AVISO)
par titus56 Mar 3 Juil 2018 - 15:12

» [Les anciens avions de l'aéro] L'HYDRAVION BREGUET BR.521 BIZERTE
par COLLEMANT Dominique Lun 2 Juil 2018 - 22:39

» CAPRICORNE (CM)
par COLLEMANT Dominique Lun 2 Juil 2018 - 22:34

» ARAMIS (Vedette de l'Adour)
par COLLEMANT Dominique Lun 2 Juil 2018 - 22:32

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par DUFFOND Serge Lun 2 Juil 2018 - 21:27

» D'ESTRÉES (EE)
par jeanphi Lun 2 Juil 2018 - 11:30

» JULES VERNE (BA)
par bigouden62 Lun 2 Juil 2018 - 11:18

» COMMANDANT L'HERMINIER (AVISO)
par LEMONNIER Lun 2 Juil 2018 - 10:25

» [ Divers frégates ] FREMM AUVERGNE
par pinçon michel Lun 2 Juil 2018 - 5:44

» Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé
par J-C Laffrat Dim 1 Juil 2018 - 12:20

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par Nenesse Sam 30 Juin 2018 - 23:18

» LE DUPUY-DE-LÔME (BR)
par Jean-Marie41 Sam 30 Juin 2018 - 19:21

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par loulou06000 Ven 29 Juin 2018 - 23:52

» Photo d'Atlantic
par corre claude Ven 29 Juin 2018 - 19:49

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par Jean-Marie41 Ven 29 Juin 2018 - 19:49

» [ Blog visiteurs ] recherche modèles de bâtiments de la MN..!!
par centime44 Ven 29 Juin 2018 - 13:29

» BALNY (AE)
par J-L-14 Ven 29 Juin 2018 - 13:13

DERNIERS SUJETS


STRATEGE MARITIME

Partagez
avatar
ecofousec
QM 1
QM 1

Age : 54
NON

STRATEGE MARITIME

Message par ecofousec le Lun 21 Aoû 2006 - 9:32

Les leçons de l’Océan: (4) L’empire maritime des Grecs

Par l'Amiral Guy Labouérie, membre de l'Académie de Marine (1). Brest, le 30 avril 2005 (©).



Il n’est plus culturellement correct de s’intéresser aux anciens Grecs... et pourtant!

Vivant dans un espace fermé, maritime et immense pour leurs moyens, celui de la Méditerranée, leurs cités indépendantes, héritières des Phéniciens, vont développer, indépendamment de leurs concurrences internes allant parfois jusqu’à la guerre, une stratégie commerciale astucieuse pour étendre leur influence à tout cet espace. Face à l’immensité du monde “barbare” qui les entoure elles ne peuvent pas s’appuyer sur leur démographie insuffisante et leurs forces limitées. Aussi, plutôt que de conquérir de vastes territoires dont elles n’auraient que faire et où elles risqueraient de se perdre, faute de pouvoir les contrôler en permanence, elles comprennent et mettent en œuvre que la condition pour réussir leur expansion aux moindre frais financiers et humains repose sur le choix d’implantations de cités-filles devant les rendre attirantes pour l’extérieur et faciles à défendre par le contrôle des voies de communications maritimes correspondantes. Dès ce moment-là émerge la pensée stratégique maritime qui fera la force des véritables nations maritimes qui prendront la suite de ces cités des siècles plus tard. Ce n’est pas la conquête physique des territoires qui est importante, mais l’investissement commercial et culturel permettant de les “gouverner” à partir de quelques emplacements privilégiés.

Cette vision de l’usage de la mer ne peut qu’aller dans le sens d’un accroissement de ses propres richesses par un juste retour d’investissement et une expansion de sa culture qui ne peut que les renforcer.

Les Grecs iront bien au-delà. Sur une carte, l’ensemble des cités grecques, leurs filles et leurs liaisons maritimes, ce n’est rien d’autre que ce que nous appelons un réseau, simple application du filet du chasseur et du pêcheur permettant depuis des siècles d’attraper oiseau ou poisson sans les voir dans des buissons ou des eaux troubles. D’autre part, ce qui sous-tend le choix de cette politique c’est l’intelligence de la situation que l’on retrouve aussi bien dans leur mythologie que dans les aventures d’Ulysse. Il faut avoir cette intelligence pour réaliser ses objectifs au meilleur coût, humain et matériel avec les actions et procédés correspondants, et seule “métis” la donne. Cette notion de métis fut ressentie comme tellement importante qu’elle a été déifiée dans la mythologie correspondante. Métis est l’intelligence, le discernement, la capacité de toujours revenir aux objectifs recherchés par le Projet, en orientant et réorientant l’action. Pourtant on n’en parle guère et certains grands auteurs, y compris Homère, n’ont pas un mot pour elle. Aussi est-il d’autant plus significatif que ce soit dans la recension probablement la plus ancienne de la naissance des dieux et du monde, celle d’Hésiode, qu’elle apparaisse en tant que déesse.

Sans entrer dans leurs détails passionnants, rappelons qu’à la suite de la naissance de Zeus contre la volonté de son père Chronos, le “Temps”, une guerre éclate entre tous les dieux pour assurer la stabilité du monde sous un règne définitif. Les Cyclopes vont fournir à Zeus la Foudre, la force directe, qui va faire des ravages mais insuffisamment pour emporter la décision. Aussi sur le conseil de sa mère, Zeus va-t-il s’allier avec Métis, l’Idée, la fille d’Okeanos, “l’Océan” , pour profiter des capacités et des ruses de son intelligence. C’est l’intelligence d’une déesse marine, capable “chaque fois que nécessaire d’inventer un plan adapté aux circonstances, de trouver l’issue pour sortir des situations difficiles” (Détienne et Vernant), procurant à Zeus toutes les ressources de la force indirecte et des procédés adaptés, particulièrement les ruses et métamorphoses. Ce faisant, Zeus dispose désormais pour mener son combat de ce que quelques siècles plus tard Sun Tse appellera le Chen’g et le Ch’i. Grâce à ce mariage de la force directe et indirecte, il gagne contre Chronos et ses alliés et la paix s’établit chez les dieux. Comme remerciement pour son aide, il fait de Métis “qui en sait plus long que tous, dieux et humains mortels” sa première épouse. Toutefois lorsqu’il apprend qu’elle attend un enfant de lui, les ennuis des deux générations précédentes des dieux avec leurs pères respectifs lui revenant en mémoire, il avale Métis enceinte pour résoudre définitivement le problème. Dès lors, cumulant en lui la force directe et la force indirecte et ayant vaincu Chronos, il manifeste que, dans quelque organisation que ce soit, le Stratège est celui qui maîtrise le Temps et dispose des ressources des forces directe et indirecte alliées à l’Intelligence des choses et des êtres. Il est la tête et ne peut déléguer cette fonction stratégique sans disparaître au profit de celui qui l’assurerait à sa place. Le désordre c’est fini, et lui, Zeus, est le Stratège du monde. On est très loin des multiples prétentions à la stratégie que l’on constate à travers la littérature et les déclarations et les échecs d’aujourd’hui.

On pourrait développer considérablement cette analyse. Toutefois le plus intéressant c’est la naissance, non sans mal mais significativement par la tête, du « bébé » de Métis, Athéna. Elle naît armée de la lance ( la force directe) et du bouclier à figure de méduse (animal à métis, super pieuvre de la force indirecte), et sera la protectrice de toutes les cités grecques et de bien d’autres choses encore, en particulier de la maîtrise et de la conduite à travers les dangers et les difficultés du “cheval et du navire”, les deux moyens avec lesquels l’Europe conquerra plus tard le monde. C’est la déesse de la conduite intelligente, dans les mers et les tempêtes, dans la nuit, le brouillard, le flou, les courses de chevaux, les affrontements et guerres de toute sorte et comme telle, digne fille de sa mère l’oubliée, elle dominera toute l’histoire des cités grecques.

Même s’il n’apparaît pas clairement que les Grecs aient développé l’idée de Projet au sens où nous l’entendons aujourd’hui, c’est ainsi, néanmoins, que l’établissement de leur empire commercial s’est réalisé dans la pratique. C’est un triomphe de l’esprit maritime qui permettra à leur culture de se répandre dans tout le bassin méditerranéen et d’avoir une influence globale très au-dessus de ses capacités matérielles. La supériorité de leurs idées est telle que lorsqu’un peuple, plus nombreux, plus puissant, celui de Rome, prendra le dessus dans cette mer fermée pour conquérir et créer un empire qui durera des siècles, c’est la mythologie grecque à peine modifiée qu’il adoptera. Il deviendra également, en détruisant Carthage (146 av. JC), la première puissance navale de l’Antiquité occidentale faisant de la Méditerranée le centre de gravité de sa puissance, de sa richesse, de sa sécurité intérieure et de sa stratégie générale.

Qui se souvient de tout cela aujourd’hui? ... Il faudra attendre la Grande Bretagne pour qu’une telle intelligence de la situation se dessine avec, dans un premier temps, une série d’OPA hostiles sur les conquêtes des autres Européens en s’emparant de points remarquables, qu’elle prolongera ensuite en établissant un véritable empire mondial. mais sans jamais s‘y investir à la façon des Portugais ou des Français. Cela lui donnera à partir de 1763 une supériorité sans égale sur le commerce mondial qu’une phrase de Fernand Braudel à la télévision (A2) en 1982 résumait parfaitement en pensant à la France, l’Allemagne et la Russie:

“Seuls les ratés de l’économie et du commerce se dotent toujours d’armées formidables, tandis que les maîtres de l’économie se contentent de contrôler les voies et moyens de communication”.

Quelle est notre situation aujourd’hui sur notre planète fermée, hétérogène où se croisent et se multiplient des réseaux de toutes natures et finalités?

Quelle est la situation de chaque entreprise et de chaque nation?


Ont-elles à leur tête l’équivalent du “Zeus” d’autrefois?


Quelles sont leurs forces directes et indirectes?


Quelle Intelligence?


Que contrôlons-nous vraiment ?


Qu’apprenons nous dans nos écoles et nos universités?


Qu’en est-il de l’Union Européenne?


Et les Chinois de rire !
On peut toujours rêver...

Guy Labouérie

(1) L'Académie de Marine a été fondée en 1752. Dissoute comme toute ses consoeurs pendant la Révolution, elle n'a été réactivée qu'en 1921. Son siège est à Paris.

Lire également du même auteur, dans la série "les leçons de l'Océan":

Les leçons de l’Océan: (3) la navigation

Les leçons de l’Océan: (2) le Temps

Les leçons de l’Océan: (1) le Projet





Mousse, que le vent te pousse !
Chouf un jour, chouf toujours !
avatar
ecofousec
QM 1
QM 1

Age : 54
NON

Re: STRATEGE MARITIME

Message par ecofousec le Lun 21 Aoû 2006 - 9:48

Stratège
Premier magistrat d'une cité. Ils formaient un collège de dix membres (à l'origine, un par tribu) élus à main levée par l'Ecclesia et renouvelés chaque année.Ils détiennent le pouvoir exécutif, et sont chargés de faire appliquer les lois votées par l'ecclésia et de commander les opérations militaires. Périclès est le stratège le plus célèbre, il a été réélu 15 fois. Le siège des stratèges à Athènes se trouve sur l'agora, et, contrairement aux autres magistrats, ils sont élus et non tirés au sort car leur charge demande des compétences particulières que tous les citoyens n'ont pas.

SOURCE WIKI

Périclès, en grec Περικλής / Periklês (v.495–Athènes 429 av. J.-C.), homme d'État athénien, de la tribu Acamantide et du dème de Cholargue, membre de la famille des Alcméonides, fils de Xanthippe et d'Agarist


Il fut chorège en 472, année où furent produits Les Perses d'Eschyle.

Sur le plan familial, il épousa une femme dont il eut deux fils : Xanthippe et Paralos. Puis il s'éprit d'Aspasie, une métèque avec qui il aura un fils, qu'il parvint à faire inscrire comme citoyen malgré ses propres lois.

En politique, il fut un partisan de la démocratie et apparut sur le devant de la scène en étant au nombre des procurateurs publics qui attaquèrent Cimon en 463. En 462-461, il s'allia à Éphialtès pour réduire les pouvoirs de l'Aréopage, et après le meurtre d'Éphialtès et l'ostracisme de Cimon, en 461, il devint l'homme le plus influent d'Athènes.

Ses décisions politiques s'imposaient d'elles-mêmes à la plupart des citoyens.

Il créa l'action de Graphê Paranomôn qui permettait d'empêcher que des malveillances nuisent à la loi et portent atteinte à la démocratie. Cette action se règlait devant l'Héliée, l'assemblée judiciaire de la cité d'Athène.

En 451, à son initiative, la citoyenneté fut restreinte à ceux dont les deux parents étaient déjà citoyens athéniens. À partir de ce moment et jusqu'à sa mort, il domina la vie politique athénienne et fut élu stratège 15 fois de suite.

Sous sa direction, Athènes adopta une politique impérialiste, et la ligue de Délos, créée pour maintenir les Perses hors de Grèce, fut transformé en un empire athénien.

Périclès étendit son influence jusqu'à l'Hellespont en y établissant des clérouquies, et il établit une importante colonie à Thourioi en 443 pour répandre l'infuence athénienne en Italie.


Il semble avoir essayé de convoquer une assemblée de tous les États grecs pour envisager la reconstruction des temples détruits par les Perses, ainsi qu'une forme d'union politique, mais rien n'aboutit en raison de l'hostilité de Sparte.

En 437, il fonda une colonie à Amphipolis et peu après à la même époque il dirigea une expédition pour établir l'influence athénienne dans la région de la mer Noire, après avoir soumis Samos en 439, lorsque l'île s'était révoltée et avait quitté la ligue de Délos.

On ne connaît pas la responsabilité exacte de Périclès dans la politique qui entraîna Athènes dans une guerre contre Sparte, Corinthe, Égine et la Béotie, durant la période 459-446, mais durant la « paix de Trente ans » qui suivit, il obtint de Sparte la reconnaissance de l'empire.

Il fut l'instigateur de la construction du Parthénon (commencée en 447, des Propylées et des autres bâtiments importants de cette époque).

Il fut également à l'origine du Misthos, donnant un pouvoir politique aux pauvres.

Thucydide, le fils de Mélésias, héritier politique de Cimon et pire ennemi de Périclès, l'attaqua pour avoir détourné les fonds de la ligue de Délos pour ce programme de constructions. L'ostracisme de Thucydide laissa les mains libres à Périclès.

Il est vraisemblable que Périclès pressentit bien à l'avance la guerre avec Sparte et il résista à toutes les exigences des Péloponnésiens. Quand la guerre éclata en 431, Périclès imposa à Athènes une politique qui devait neutraliser la supériorité spartiate sur terre, mais elle impliqua des difficultés considérables pour la population de l'Attique.

Cependant, son autorité demeura inentamée jusqu'à ce que les ravages de la peste en 430 brisent le moral des Athéniens. Il fut alors démis de ses fonctions, poursuivi en justice pour enrichissement personnel et condamné à payer une amende.

Peu après, il fut à nouveau élu stratège, mais il avait lui aussi contracté la peste, et il mourut 6 mois plus tard.
On ne représenta jamais Périclès sans casque à cause de la malformation de son crâne.





Mousse, que le vent te pousse !
Chouf un jour, chouf toujours !

    La date/heure actuelle est Lun 23 Juil 2018 - 11:36