Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 719505 messages dans 14067 sujets

Nous avons 14426 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Brestois29200

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par pinçon michel Aujourd'hui à 16:16

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Timonier Belladone Aujourd'hui à 16:09

» [ Les traditions dans la Marine ] Les diplômes de la Ligne
par L.P.(Pedro)Rodriguez Aujourd'hui à 15:23

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par L.P.(Pedro)Rodriguez Aujourd'hui à 14:47

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 3]
par CREUSOT Etienne Aujourd'hui à 14:33

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] 1977 - Création de la brigade de gendarmerie maritime à Cayenne.
par TECTAM Aujourd'hui à 14:06

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par Pele70 Aujourd'hui à 13:37

» [ Blog visiteurs ] recherche camarades de mon père René CARDIN embarqué sur le SM Sirène en 1955
par Invité Aujourd'hui à 13:25

» ÉCOLE DES MANOEUVRIERS
par TECTAM Aujourd'hui à 12:35

» LES VIEUX BÂTIMENTS
par parriaux christian Aujourd'hui à 12:20

» ESCADRILLE 22 S
par papyserge Aujourd'hui à 12:08

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par montroulez Aujourd'hui à 9:30

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 9:01

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Roger Tanguy Aujourd'hui à 0:02

» [Campagnes] DAKAR
par Max Péron Hier à 22:23

» MINERVE (SM)
par pluton69 Hier à 21:23

» [ Blog visiteurs ] recherche Pierre Plasseraud dit pépito était Maistrance Pont à Loctudy... Brest....1954.1955
par L.P.(Pedro)Rodriguez Hier à 21:05

» [ Histoire et histoires ] HISTOIRE DE MES NAVIRES
par gebu Hier à 18:34

» ILE LONGUE
par Jean-Marie41 Hier à 18:24

» [Unités combattantes] B.I.F.M.
par Marquis Hier à 17:29

» [Ports] LE VIEUX BREST
par jobic Hier à 14:04

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par GOAPER Hier à 12:00

» Vieilles paperasses humoristiques
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Oct 2018 - 21:40

» [Divers les nucs] SNLE
par Jean-Marie41 Lun 15 Oct 2018 - 20:54

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Lun 15 Oct 2018 - 19:15

» BÉARN (PA)
par Serge BAVOUX Lun 15 Oct 2018 - 19:13

» DIANE (SM)
par Charly Lun 15 Oct 2018 - 15:41

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par MORVAN Lun 15 Oct 2018 - 12:08

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par marsouin Lun 15 Oct 2018 - 9:46

» [ Aéronavale divers ] FERIA DE L'AIR Aéroport de Nîmes
par PAUGAM herve Dim 14 Oct 2018 - 18:55

» LA FAYETTE F710 (FREGATE)
par larcher Dim 14 Oct 2018 - 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains BELLE POULE 07/76 à 10/81
par Michel 22 Dim 14 Oct 2018 - 11:15

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par HèmBé43 Dim 14 Oct 2018 - 10:52

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Joël Chandelier Dim 14 Oct 2018 - 10:13

» [ Les musées en rapport avec la Marine ] L'Espadon à St Nazaire
par S.Bosnjak Dim 14 Oct 2018 - 9:41

» [Catastrophes...] PREMIAN ... LE SOUVENIR
par COLLEMANT Dominique Sam 13 Oct 2018 - 21:45

» [Marine à voile] L'Hermione
par Christian DIGUE Sam 13 Oct 2018 - 19:03

» Le Conquet
par jobic Sam 13 Oct 2018 - 15:02

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par centime44 Sam 13 Oct 2018 - 14:23

» [ Divers - Les classiques ] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
par DUFFOND Serge Ven 12 Oct 2018 - 21:22

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par salonais Ven 12 Oct 2018 - 20:30

» [ Blog visiteurs ] Je recherche des anciens de la promotion de Pierre Plasseraud dit pépito
par L.P.(Pedro)Rodriguez Ven 12 Oct 2018 - 14:37

» [ École des Mousses ] 2ème Cie 67/68
par sorrentino Ven 12 Oct 2018 - 10:12

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père (Croiseur Sous-Marin Surcouf)
par Charly Ven 12 Oct 2018 - 9:15

» [ Blog visiteurs ] CFM dépôt de Brest
par Invité Ven 12 Oct 2018 - 3:58

» CDT BOURDAIS (AE)
par marsouin Jeu 11 Oct 2018 - 22:02

» ALBUM PHOTOS DE COURS - E.M.E.S. CHERBOURG
par guilloux Jeu 11 Oct 2018 - 18:32

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par jobic Jeu 11 Oct 2018 - 16:10

» LCT L9098
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 11 Oct 2018 - 11:05

» FLOTTILLE 24 F
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 11 Oct 2018 - 8:43

» [ Divers - Les classiques ] Sous-marin Le TONNANT
par COLLEMANT Dominique Mer 10 Oct 2018 - 21:18

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Jean-Marie41 Mer 10 Oct 2018 - 18:46

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par gene Mer 10 Oct 2018 - 17:55

» [ Histoire et histoires ] Agde Place du 18 Juin la Stèle et les statues
par Jean-Eugène DARENGOSSE Mer 10 Oct 2018 - 11:27

» [ Blog visiteurs ] Gabare Luciole
par formose jacques Mar 9 Oct 2018 - 20:22

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par marsouin Mar 9 Oct 2018 - 20:08

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par BONNERUE Daniel Mar 9 Oct 2018 - 17:10

» [ Blog visiteurs ] Recherche de camarades Sous-Marin Diane 1979 /1981
par Invité Lun 8 Oct 2018 - 16:11

» ILE D'OLERON (BEE)
par ger38 Lun 8 Oct 2018 - 14:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par VOGUET Lun 8 Oct 2018 - 14:24

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par bernard26700 Lun 8 Oct 2018 - 13:25

» MARSOUIN (SM)
par Michel Roux Lun 8 Oct 2018 - 11:12

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Michel 22 Dim 7 Oct 2018 - 12:22

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par BEBERT 49 Dim 7 Oct 2018 - 11:57

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Nenesse Sam 6 Oct 2018 - 19:23

» [ Associations anciens Marins ] 67ème congrès national de l’AGASM à Martigues (13)
par Jean-Marie41 Sam 6 Oct 2018 - 18:51

» VAR (BCR)
par marsouin Sam 6 Oct 2018 - 18:23

» [ Histoire et histoires ] Le Programme Sawari 1
par facilelavie Sam 6 Oct 2018 - 0:27

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par Jean-Marie41 Ven 5 Oct 2018 - 19:07

» [ Divers pétroliers et pétroliers ravitailleurs ] Construction de 3 nouveaux pétroliers ravitailleurs
par Xavier MONEL Ven 5 Oct 2018 - 15:11

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par corre claude Jeu 4 Oct 2018 - 21:37

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Jeu 4 Oct 2018 - 21:09

» UNITÉ MARINE DAKAR
par framery Jeu 4 Oct 2018 - 14:01

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Jeu 4 Oct 2018 - 12:26

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Mer 3 Oct 2018 - 19:06

» [Les différents armements de la Marine] La guerre des mines
par JJMM Mer 3 Oct 2018 - 17:06

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par Joël Chandelier Mer 3 Oct 2018 - 13:36

» [Campagne] ANTILLES
par loulou06000 Mer 3 Oct 2018 - 12:31

» L'ESPERANCE A756 (BA)
par bamsd Mer 3 Oct 2018 - 0:45

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Bureaumachine busset Mar 2 Oct 2018 - 19:57

» Recherche camarades de la campagne De Grasse 65-68
par LE LUYER Mar 2 Oct 2018 - 17:50

» BOUVET (EE)
par chambrey2012 Mar 2 Oct 2018 - 17:08

» [ Divers pétroliers et pétroliers ravitailleurs ]
par Sallafranque83 Mar 2 Oct 2018 - 10:05

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Michel Roux Lun 1 Oct 2018 - 10:33

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Lun 1 Oct 2018 - 8:33

» [ Blog visiteurs ] Recherche de copain voyage Jeanne d'Arc 1982-83 environ
par Invité Dim 30 Sep 2018 - 15:45

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par Charly Sam 29 Sep 2018 - 23:59

» LA CHARENTE (PRE)
par Joël Chandelier Sam 29 Sep 2018 - 11:17

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 29 Sep 2018 - 9:38

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 29 Sep 2018 - 7:38

» [ Blog visiteurs ] Informations sur Christian BLUSSEAU
par Invité Sam 29 Sep 2018 - 0:59

» [Bâtiments de ligne] RICHELIEU et JEAN BART
par L.P.(Pedro)Rodriguez Sam 29 Sep 2018 - 0:30

» FLOTTILLE 36 F
par Jean-Marie41 Ven 28 Sep 2018 - 20:15

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par Bureaumachine busset Ven 28 Sep 2018 - 19:57

» PROTET (AE) - Tome 2
par Jeff46 Ven 28 Sep 2018 - 18:22

» [ Blog visiteurs ] Recherche de photos de l'Argonaute 67 à 69
par centime44 Ven 28 Sep 2018 - 13:58

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Ven 28 Sep 2018 - 13:49

» ARGONAUTE
par Charly Ven 28 Sep 2018 - 4:14

» RUBIS (SNA)
par Jean-Marie BONOMELLI Jeu 27 Sep 2018 - 16:04

DERNIERS SUJETS


LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Partagez
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Sam 30 Sep 2017 - 18:43

Salut Cmbil22

La prime pour services aériens est elle toujours assujettie à un nombre minimum de 40H de vol par an ? Car autant c'était facile autrefois avec toutes les escadrilles de transport et de liaison et les nombreuses flottilles ASM, autant ce doit être difficile à présent compte tenu du peu d'avions qui volent régulièrement dans l'Aéro.

Les volants de ma génération ont connu l'Age d'Or à côté de ceux d'aujourd’hui





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Sam 30 Sep 2017 - 19:13

Pour varier un peu, un insigne en broche insolite qui n'a jamais été porté

En 1956 le LV Veyrat, Cdt de la 55S/ESM (Ecole de Spécialisation Multimoteurs) basée à Agadir, décida de changer la symbolique de l'insigne de l'escadrille, jusqu'alors représentée par un Donald chevauchant un bimoteur, casque sur les oreilles. Il fit réaliser par le fabricant Drago un nouvel insigne montrant la silhouette blanche d'un quadrimoteur Lancaster imbriquée dans une Etoile Chérifienne, sur fond d'une chauve souris rappelant la qualification en vol nocturne. Ce qui semblait mieux correspondre aux activités de l'époque, la formation des pilotes atteignant alors son maximum avec les lâchés en vol de nuit sur Lancaster. Malheureusement le service d'homologation refusera l'insigne, sans doute fut il bien inspiré, car la 55S/ESM n'avait pas vocation à rester éternellement au Maroc, elle quittera Agadir au début de l'année 1961 pour Aspretto. Reste que ce bel insigne avait toute sa signification symbolique et était fort bien dessiné.





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
douzef
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 46
Électricien

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par douzef le Sam 30 Sep 2017 - 22:40

Bonsoir,
Merci à vous pour vos interventions richement argumentés .
Amitiés
Douzef





avatar
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 73
Détecteur Clairon

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par cmbil22 le Dim 1 Oct 2017 - 8:32

Pour J.C. Laffrat : La prime pour services aériens était acquise à mon époque après 60 heures de vol dans l'année pour un volant traditionnel. En général, en Patmar d'où j'étais issue, nous faisions en moyenne 60 heures par mois (des mois à 35 heures et d'autres à 80).

Pour le personnel H.Q. (hautement qualifie) et je l'étais dans mes dernières années, 15 heures dans l'année étaient suffisantes. Je ne me souviens plus quelles étaient les conditions pour être H.Q. (nombre d'heures de vols, nombre d'années comme volant, et peut-être âge).

Amitiés



avatar
takeo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
Mécanicien équipage

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par takeo le Dim 1 Oct 2017 - 9:16

@ Jean-Claude , dommage car cette insigne était vraiment belle.


Dernière édition par takeo le Dim 1 Oct 2017 - 17:17, édité 1 fois




*De temps à autre, un retour aux sources ou à nos racines s'impose pour retrouver ce qui jadis fut familier et siège pour toujours dans notre cœur *
[Loreena McKennitt]
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Dim 1 Oct 2017 - 10:02

Pour Cmbil,

Merci, je vois d'après ton CV que tu es devenu volant en 1970 et quand j'ai quitté en 1962 c'était toujours 40h, le passage à 60 a du se faire au cours de cette décennie, pourquoi une telle augmentation a t elle eu lieu ? Il faut dire que jusqu'en 1960 l'ASM n'était pas à son apogée, avec les avions de l'époque seuls ceux du transport pouvaient atteindre 60 h/mois.

Amitiés





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 73
Détecteur Clairon

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par cmbil22 le Dim 1 Oct 2017 - 10:46

Je n'ai pas connu l'époque pendant laquelle le plancher des heures de vol étaient 40 h. Mon macaron porte le numéro 4900.



avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Dim 1 Oct 2017 - 13:47

Origine de l'insigne à Croix de Lorraine de la Flottille 6F


Tout commence le 2 juillet 1940 quand le général de Gaulle signe un décret par lequel il adopte un insigne tricolore proposé par l'amiral Muselier, Lorrain d'origine : Une Croix de Lorraine rouge dans un losange blanc avec quatre coins triangulaires d'un côté bleus de l'autre rouges, comme pavillon distinctif arboré au beaupré des bâtiments FNFL,



Spoiler:
Un insigne de manche brodé représentant ce pavillon est alors porté par les marins FNFL, les officiers et officiers mariniers arborent un insigne de poitrine en broche avec la mention France Libre


En 1941 les Spitfire du Squadron Air Marine Ile de France arborent eux aussi une Croix de Lorraine dans un écu.

Lorsque la première escadrille d'exploration est armée le 1er mars 1943 aux Etats-Unis, l'EM des FNFLdécide pour la différencier des autres unités de l'Aéronavale, qu'à l'instar des navires les Catalina porteront la marque de beaupré FNFL. La croix de Lorraine rouge tréflée qui apparaît sur les appareils de l'escadrille devenue entre temps la la flottille 6FE est donc une marque de beaupré. D'abord simple croix elle est ensuite inscrite dans un losange allongé bleu rappelant l'insigne de poitrine en broche des FNFL
Ces deux représentations sont portées indifféremment par les Catalina de 1943 à septembre 1944.




Puis en fin 1944 elle est peinte sur le nez des Ventura dans un losange clair entouré d'un liseré bleu.

Le Ventura personnel de l'amiral Thierry d'Argenlieu portait le nom de 18 juin 1940


En janvier 1946 la 6FE devient 6F et l'insigne est incrit dans un écu surmonté du pingouin de l'Aéronavale sur fond bleu.

Texte rédigé d'après : Les insignes des formations de l'Aéronautique navale (1917-1996) de Yves Gouriten (ARDHAN)


Dernière édition par J-C Laffrat le Dim 1 Oct 2017 - 21:35, édité 4 fois




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Dim 1 Oct 2017 - 14:18

CMBIL22 Je n'ai pas connu l'époque pendant laquelle le plancher des heures de vol étaient 40 h. Mon macaron porte le numéro 4900.

Tu étais dans la promo du 16-07-70, vous étiez presque la douzaine, on avait besoin de détecteurs on dirait Si ça t’intéresse j'ai un fichier pour les volants, je peux te faire un extrait pour les Détecteurs à travers les âges ... pratique quand on a oublié le nom des copains





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 73
Détecteur Clairon

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par cmbil22 le Lun 2 Oct 2017 - 8:17

Dans mon cours nous étions une douzaine. Tous étaient Daraé, sauf moi qui venait du SG. J'ai pris le cours en marche et j'ai été "macaronné" en cinq mois (mais c'est une autre histoire, car la marine ne voulait pas me laisser changer de spé pour cause de déficit pour les SNLE). Je crois savoir que nous n'avons été que 2 vrais détecteurs, à l'origine, à réussir cette transformation .
Je suis intéressé par ton offre très intéressante . Merci par avance.



avatar
fage03
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 61
Mécanicien

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par fage03 le Jeu 5 Oct 2017 - 19:08

Bonjour,

Pour rajouter quelques éléments au MP 368 de Jean-Claude Laffrat sur la tentative de modification de l'insigne de la 55S par le CC Veyrat. Celui-ci a proposé au commandant de la marine au Maroc un nouvel insigne, car comme le dit JC Laffrat, l'insigne homologué en 1954 ne convenait plus aux missions effectuées par la 55S. L'EM marine de Casablanca approuva ce projet par la lettre n°161 EM/ORG du 10 août 1956 et le CC Veyrat fit lancer la fabrication du nouvel insigne par la société DRAGO.
Malheureusement, le 28 septembre, un courrier de l'EM de la marine à Paris sursoit à cette homologation (lettre n°4086 M/SA/Déco) arguant du fait qu'il est souhaitable de conserver une tradition, particulièrement pour une escadrille école.
Le 30 octobre, le contre-amiral Antoine (Cdt de la marine au Maroc) fait part au CC Veyrat que son projet est refusé par le contre-amiral Cabanier (chef d'état-major particulier du secrétaire d'état à la marine) (lettre 4590 M/SA/Déco) avec le motif que le format et les missions de la 55S n'ont pas changé depuis l'homologation de l'insigne actuel.
Mais entretemps, les nouveaux insignes ont été livrés (1000 + 4 en argent), leur vente est toutefois autorisée.



Ci-dessus, les deux insignes de la 55S :
- à gauche, l'officieux mais très réussi déjà décrit au MP 368 et fabriqué par DRAGO ;
- à droite, l'officiel homologué M552 le 30 mai 1954 et fabriqué tout d'abord par Courtois (modèle présenté) puis par DRAGO. Le canard blanc avec le pouce levé symbolisant l'élève pilote, confiant et insouciant. L'étoile d'or qui guide le pilote et les quatre rayons rouges schématisant le fameux radio range dont l'utilisation pose bien des difficultés aux élèves. Ce dessin aurait pour origine les élèves pilotes qui le dessinèrent dès 1949.

Pas banal l'histoire de cet insigne qui fait le bonheur des collectionneurs. Merci à notre doyen d'avoir lancé le sujet.

Bonne soirée à tous.


avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Jeu 5 Oct 2017 - 20:15

Aux pertinentes précisions de fage03 sur la 55S j'ajouterai ceci :

Au second semestre 1948, les besoins importants auxquels l’état-major de l’Aéronautique navale doit faire face pour l’entraînement de ses pilotes au Maroc, l’amènent à modifier l’organisation des écoles de pilotage.
Les activités de la BAN de Khouribga sont scindées en plusieurs parties.
Par une instruction du 3 septembre 1948, une ESM/55S (Escadrille 55S et École de pilotage de Spécialisation sur multi moteurs) est créée, avec installation à Port-Lyautey prévue à compter du 1er octobre 1948, et il ne reste à Khouribga que l’école de début.
L’ESM/55S est placée sous le commandement du LV Roux de Vence ; armée de bimoteurs Wellington elle est l’héritière de la section multimoteurs de la 51S dont il était le chef.

L'insigne dessiné en 1949 représente donc un Donald chevauchant le célèbre Wellington.
A leur arrivée à Port Lyautey ces avions ne portant pas encore d'insigne sous le cockpit, ils portaient encore la livrée de la 51S de Khouriga.
L'entrainement en vol de nuit n'était pas possible avec les Wellington, il commença plus tard à Agadir quand les quadrimoteurs Lancaster remplacèrent les vieux Well fatigués.

Le LV Veyrat n'avait donc pas tort quant à la symbolique en représentant un Lancaster sur fond de chauve souris, seule l'étoile Cherifienne pouvait présenter une incertitude en 1956 après la fin du Protectorat, mais pas les lâchés de nuit sur Lancaster.
Les hautes sphères aiment bien décider du fond de leur bureau... et l'amiral Cabanier prestigieux marin de la France Libre et ancien Sous marinier n'était pas un Aéro.

Ci joint le Wellington 55S-2 à son arrivée à Port Lyautey en 1949, dépourvu d'insigne.
A gauche, derrière les deux demi tonneaux, on distingue un R5D (C54) du NATS (Naval Air Transport Service) de l'US Navy, au loin les bâtiments de la colline de la BAN Port Lyautey.





Dernière édition par J-C Laffrat le Ven 6 Oct 2017 - 14:43, édité 1 fois (Raison : Errare .... Lire R5D pour C54 et non RD4 ....)




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
fage03
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 61
Mécanicien

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par fage03 le Ven 6 Oct 2017 - 12:11

Bonjour,

Superbe photo du Wellington de la 55S.
Pour ce qui est du courrier signé par le contre-amiral Georges Cabanier, il faut relativiser les choses car l'avis technique est donné dans une fiche de circulation en date du 23 octobre et signée par le CA Henri Ruyssen, chef de la division aéronautique de l'état-major général.

Citation :
"Aucun changement dans la mission ou la composition de la 55S n'est survenu depuis l'homologation de son insigne en 1954. En conséquence, avis défavorable au changement d'insigne."

Si l'on peut regretter cette décision qui prive la 55S d'un nouvel insigne, l'insigne avec le Donald volant fit les beaux jours de la 55S jusqu'à sa dissolution sur la BAN Aspretto en 1986. La 55S perd ses Lancaster en 1961, elle est équipée de Caudron Goéland, de Beechcraft SNB-5, de JRB4 puis enfin de N 262. Tous des bimoteurs, comme symbolisé sur l'insigne d'origine.

Cordialement,

JC
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Ven 6 Oct 2017 - 14:36

Bonjour,
Oui alors si c'est Ruyssen qui avait établi la fiche de renseignements...
Silence dans les rangs.Bien que sous marinier à l'origine, il en connaissait un bout sur l'Aéro... car déjà pilote en 1926 (l'année de ma naissance !).
Et pas grand monde n'avait intérêt à la ramener quand il avait pris une décision...
Ce n'est pas pour rien qu'il était surnommé "Sourire d'acier "...

Même si c'est hors sujet je ne résiste pas à citer le dialogue entre CF Ruyssen, le CC Varroquier cdt la 8FE et et le LV Roux commandant la base mobile d'Agadir en 1945 savoureux échange rapporté par René Bail dans Les Pingouins d'Indochine ;

- Dites moi Roux, demande t il, que penseriez-vous de manger à la sauce annamite ?
Banale invitation à déjeuner ?, Roux ne s'y trompe pas.
- L'Indochine ? Pour quand ?
Ruyssen ne répond pas, Ceux qui le connaissent, les initiés, savent qu'il ne faut pas insister !
- Montez dans vos avions...


Cordialement
JCL




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
fage03
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 61
Mécanicien

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par fage03 le Sam 7 Oct 2017 - 12:05

Bonjour,

Petits compléments sur les insignes de poitrine du personnel volant.
Ils ont été créés par une circulaire en date du 18 avril 1917. Voici ci-dessous, les dessins originaux des insignes de poitrine.
Les insignes de pilote ont deux ailes (pilote) et une étoile (pilote hydravion) et une roue de gouvernail (pilote dirigeable). Le personnel volant autre que pilote n'a qu'une seule aile.



Quelques vues d'insignes de pilote.



- haut gauche : insigne de pilote de dirigeable sans fabricant;
- haut droit : insigne de pilote sans fabricant numéroté;
- bas gauche : insigne de pilote fabricant Drago Olivier Metra;
- bas droit : insigne pilote Drago Noisiel.

Il existe aussi un insigne de pilote avec la croix de Lorraine délivré aux pilotes FNFL mais que je ne possède pas.

Bonne journée à tous.

avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Sam 7 Oct 2017 - 12:29

Bonjour,

Ma collection est beaucoup plus réduite ... je n'en ai que deux ! mais ceux-là j'y tiens ...

Le macaron


Anneaux de barrette remplacés par des rondelles soudées à l'étain (au Tinol devrais-je dire) par mes soins.

Et celui de la 8FE peint à la main à Agadir sur un morceau de cuivre en 1944








«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par COLLEMANT Dominique le Sam 7 Oct 2017 - 13:40

Je te comprends.....



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
douzef
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 46
Électricien

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par douzef le Sam 7 Oct 2017 - 17:21

Merci de nous présenter vos merveilles.
Amitiés
Douzef





avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Sam 7 Oct 2017 - 23:17

Salutations nocturnes ...

Mon insigne à tête de loup noir langue relevée a une histoire ...

Cet insigne de fabrication locale Marocaine, selon certaines sources, était agrafé sur un carton d'invitation pour un bal organisé par la 8FE et offert aux personnes invitées, soit pour l'arrivée de la flottille à Agadir en 1944, soit à l'occasion du débarquement du 6 juin en Normandie ...qui signifiait pour ceux de la 8FE l'espoir de participer à la Libération de la France, on n'en sait pas plus.

C'est un correspondant rencontré sur un forum d'aviation qui m'en a fait cadeau, il le tenait lui même d'un Légionnaire dont l'unité avait pris ses quartiers en face de la BAN Agadir en 1944, et qui avait reçu l'insigne d'un Marin membre de la 8FE un soir de sortie .... Insigne précieux pour moi, car par la suite j'ai fait mes premières heures de vol en Indo sur les Catalina à tête de loup noir de la 8F.

Un beau parcours pour un simple bout de métal peint ...





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
takeo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
Mécanicien équipage

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par takeo le Dim 8 Oct 2017 - 9:39

Merci Jean-Claude pour cette anecdote .




*De temps à autre, un retour aux sources ou à nos racines s'impose pour retrouver ce qui jadis fut familier et siège pour toujours dans notre cœur *
[Loreena McKennitt]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par Jean-Marie41 le Dim 8 Oct 2017 - 19:18

Bel insigne avec un jolie histoire

J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
fage03
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 61
Mécanicien

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par fage03 le Lun 13 Nov 2017 - 17:46

Bonjour à tous,

Pour répondre plus précisément au MP 370 de cmbil22, il faut replonger dans les textes.
Pour les pilotes, il faut 40 heures de vol (1er ensemble), 30 hdv (2ème ensemble) et 15 heures (3ème ensemble).

Pour les autres brevets, il faut 30 hdv (1er ensemble) et 20 hdv (2ème ensemble).
Le terme "ensemble" qualifiant grosso-modo le niveau d'entraînement à maintenir en fonction de son lieu d'affectation.

Pour le personnel appelé hautement Qualifié (HQ), cela correspond à 20 années de pratique et au moins 2000 heures de vol. Il faut alors réaliser 15 hdv par an minimum pour continuer à bénéficier des indemnités pour services aériens.
Les plus curieux peuvent aller voir le décret n° 68-217 portant application de l'article premier de la loi du 30 mars 1928 : conditions de classement dans le personnel navigant de l'aéronautique navale en date du du 28 février 1968.

Concernant les insignes de spécialités de l'aéronautique navale (pingouin, insignes de brevet ou certificat), il faut savoir que l'instruction les décrivant est en cours de refonte par EMM/CPM.

Bonne soirée à tous.

JC
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Lun 13 Nov 2017 - 20:51

Bonsoir,

Merci pour les précisions ... 20 ou 30 hdv c'est pas beaucoup, il faut dire qu' aujourd’hui à part ceux qui font de la surveillance sur ATL2 , il ne reste plus de formations comme autrefois le transport ... De mon temps c'était 40 hdv et dans le contexte même affecté hors flottilles on y arrivait assez facilement. Mais il fallait quand même saisir les opportunités, comme les convoyages sur l'AFN et Dakar quand l'Aéro était encore importante.
Aujourd'hui c'est plutôt la cure d'amaigrissement, j'ai été à la BAN Hyeres pour l'AGO de l'ARDHAN ... C'est à pleurer les hangars sont aux 3/4 vides plus d'avions, sauf 2 Flottilles d'helicos. La maintenance est sous traitée en grande partie ... ça fourmille pas de mécanos qui s'activent autour des appareils comme autrefois.
Personnellement, si j'étais jeune je ne m'engagerais pas dans l'Aéro d'aujourdh'hui.





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
fage03
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 61
Mécanicien

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par fage03 le Mer 15 Nov 2017 - 17:04

Bonjour à tous,

Pour revenir au sujet principal de cette rubrique, un petit historique des insignes de représentation de la flottille 22F, créée en 1953 sur la BAN Lartigue-Tafaraoui et fermée en 1996 sur la BAN de Nîmes-Garons.



1ére ligne : Insigne de l'escadrille T3/3T sur Latécoére 298 à Berre l’Étang. Fabricant R. MALAN. Insigne repris par la flottille 22F en 1953.

2éme ligne : 1er / fabrication Courtois - 2 ème / fabrication Courtois (vague noire) - 3 ème / FIA Lyon - 4 ème / fabrication JY Segalen 1990 (marqué par erreur au dos "2B - 21F - 1940 /1990") - 5 ème / fabrication DRAGO PARIS (existe en DRAGO Marne la Vallée).

3 ème ligne : 1er / Insigne de fabrication locale sénégalaise réalisé pour la fermeture de la flottille 22F en 1996 (numéroté au dos) - 2 ème / fabrication JY Segalen 1996 numéroté au dos (réalisé pour la fermeture de la flottille en 1996). 3 ème / Insigne de fabrication locale sénégalaise réalisé pour l'équipage Victor Hotel (VH - Chef de bord LV Filloux) lors d'un détachement à Dakar en 1995. Numéroté au dos et marqué avec les initiales du membre d'équipage.

Bonne journée à tous.
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...

Message par J-C Laffrat le Mer 15 Nov 2017 - 17:37

Bien ces insignes mais il serait bon de préciser ce que représente leur graphisme ...

Sur l'Insigne de la T3 les 3 oies en piqué gauche à droite symbolisent la mission de torpillage de la T3 armée à Berre en 1939 avec des Laté 298 l’insigne "était peint sur le capot moteur. L'insigne de la 22F repris onze ans plus tard représente les 3 oies en piqué mais de droite à gauche ...
et les P2V-6 ne bombardaient pas en piqué. Subtile différence




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

    La date/heure actuelle est Mer 17 Oct 2018 - 16:31