Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 601357 messages dans 12967 sujets

Nous avons 15212 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est jfilip2950

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» D'ENTRECASTEAUX (BSE)
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:27

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:25

» [Les Musées en rapport avec la Marine] CEUX QUI VISITENT LA FLORE
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:10

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par loulou06000 Hier à 23:07

» [Les batiments auxiliaires] L'ESTAFETTE
par Jean-Marie41 Hier à 19:39

» INSIGNES
par BEBERT 49 Hier à 19:16

» [Campagne] KERGUELEN
par marsouin Hier à 19:01

» [Campagne] TULEAR - IFATY - SAINT-AUGUSTIN - ANAKAO
par yves pihouee Hier à 18:53

» [Aéronautique divers] Le RAFALE
par Michel47 Hier à 18:44

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Quifille Hier à 16:21

» [ Divers frégates ] FREMM Auvergne
par BEBERT 49 Hier à 16:09

» [ RECHERCHES DE CAMARADES ] snle tonnant équipage bleu mars 1987 à septembre 1987
par fred jaouen Hier à 15:28

» DORIS (SM)
par Kohler Jean Marie(Hans) Hier à 15:05

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Jean-Léon Hier à 13:43

» LE BOURGUIGNON (ER)
par JUMPER Hier à 13:14

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Hier à 13:08

» SÉMAPHORE - LA GAROUPE - CAP D'ANTIBES (ALPES-MARITIMES)
par Charly Hier à 9:33

» CDT BORY (AE)
par MILLET Jean Claude Sam 25 Fév 2017 - 18:48

» DUQUESNE (FRÉGATE)
par MILLET Jean Claude Sam 25 Fév 2017 - 17:32

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par douzef Sam 25 Fév 2017 - 16:38

» SÉMAPHORE - LE RAZ (FINISTÈRE)
par gilbert kerisit Sam 25 Fév 2017 - 14:23

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jacques l'A Sam 25 Fév 2017 - 14:06

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par corre claude Sam 25 Fév 2017 - 10:45

» [Les ports militaires de Métropole ] Visite de la rade de Toulon
par VENDEEN69 Sam 25 Fév 2017 - 8:09

» CFM HOURTIN. volume 4
par J C Ven 24 Fév 2017 - 18:51

» BERNEVAL (DO)
par claude29850 Ven 24 Fév 2017 - 17:58

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Ven 24 Fév 2017 - 16:59

» [ Blog visiteurs ] Recherches de personnes ayant participé aux tirs en atmosphères en Polynésie
par Charly Ven 24 Fév 2017 - 16:40

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par JBY Ven 24 Fév 2017 - 6:34

» [ Marine à voile ] Projet du GVE (Grand Voilier Ecole)
par COLLEMANT Dominique Jeu 23 Fév 2017 - 21:29

» [Votre passage au C.F.M.] Les sacs
par COLLEMANT Dominique Jeu 23 Fév 2017 - 21:26

» [Les écoles de spécialités] EMES Cherbourg
par Joël Chandelier Jeu 23 Fév 2017 - 21:06

» [ VOS ESCALES ] Alexandrie - Égypte
par loulou06000 Jeu 23 Fév 2017 - 18:09

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par DEGUEURCE Jeu 23 Fév 2017 - 13:54

» FOCH (PA)
par Bagadoo Jeu 23 Fév 2017 - 11:05

» AGADIR (B.A.N.)
par J-C Laffrat Jeu 23 Fév 2017 - 10:36

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens du Suffren années 68/69
par BOUBOU 56/50 Jeu 23 Fév 2017 - 10:30

» DIXMUDE (BPC)
par Jean-Marie41 Mer 22 Fév 2017 - 18:49

» FRANCIS GARNIER (AVISO)
par Bracq Paul Mer 22 Fév 2017 - 15:16

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Joël Chandelier Mer 22 Fév 2017 - 13:18

» [Divers les nucs] SNLE
par mjrl83 Mer 22 Fév 2017 - 12:04

» FLOTTILLE 33 F
par montroulez Mer 22 Fév 2017 - 10:33

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Mer 22 Fév 2017 - 9:08

» [Vidéo] A nos anciens qui nous ont tracé la route (un régal que ce petit film)
par Bernard Janvier Mer 22 Fév 2017 - 8:39

» [Divers École de maistrance] La nouvelle Ecole de Maistrance
par Jean-Marie41 Mar 21 Fév 2017 - 21:26

» Flottille 35 F
par Jean-Marie41 Mar 21 Fév 2017 - 21:14

» [Divers écoles de spécialité] L'école navale et le groupe des écoles du Poulmic
par takeo Mar 21 Fév 2017 - 20:37

» [B.A.N.] MAUPERTUS
par douzef Mar 21 Fév 2017 - 19:35

» JULES VERNE (BA)
par JBY Mar 21 Fév 2017 - 19:26

» [ Recherches de camarades ] Anciens Marins Tahiti 66 - 67 (BSL Rance et BDC Argens)
par joel.ollivier Mar 21 Fév 2017 - 14:37

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par ger38 Mar 21 Fév 2017 - 10:35

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par COLLEMANT Dominique Lun 20 Fév 2017 - 23:17

» [Plongeurs démineurs] Les démineurs issus des 3 armées
par Jean-Marie41 Lun 20 Fév 2017 - 19:10

» CFM PONT REAN
par Jean Favalessa Lun 20 Fév 2017 - 17:14

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Lun 20 Fév 2017 - 12:33

» [Histoires et Histoire] Fortifications et ouvrages du mur de l'atlantique (Sujet unique)
par wispelaere Lun 20 Fév 2017 - 10:52

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par detec lyroy Dim 19 Fév 2017 - 23:49

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par dansie Dim 19 Fév 2017 - 21:20

» [Marine à voile] L'Hermione
par ZEBE Dim 19 Fév 2017 - 19:54

» [ Les Musées en rapport avec la Marine ] Musée de l'Aeronautique Navale de Rochefort
par Jean-Marie41 Dim 19 Fév 2017 - 18:54

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains BELLE POULE 07/76 à 10/81
par MuckyBosco Dim 19 Fév 2017 - 15:57

» VIGIE DU HOMET (Cherbourg 50)
par BEBERT 49 Dim 19 Fév 2017 - 15:33

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par christian dupuy Dim 19 Fév 2017 - 11:54

» [Tous les CFM et CIN] LES PERMANENTS DU CIN BREST
par yellowman03100 Dim 19 Fév 2017 - 11:35

» VAR (BCR)
par yellowman03100 Dim 19 Fév 2017 - 11:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche membres équipage embarqués en Algérie durant la deuxième guerre
par Invité Dim 19 Fév 2017 - 10:57

» [Histoire et histoires] Toulon : Sabordage de la Flotte (photos)
par dan83143 Dim 19 Fév 2017 - 9:08

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par skagerrac Dim 19 Fév 2017 - 0:25

» Sémaphore - PIRIAC 44
par Christian DIGUE Dim 19 Fév 2017 - 0:13

» [ Recherches de camarades ] BSM TOULON de 1985 à 1989
par yellowman03100 Sam 18 Fév 2017 - 18:41

» [ Recherches de camarades ] GEM ST MANDRIER 1982 à 1985
par yellowman03100 Sam 18 Fév 2017 - 18:37

» ARGENS (BDC)
par REVERDY Sam 18 Fév 2017 - 17:46

» SÉMAPHORE - DRAMONT (VAR)
par centime44 Sam 18 Fév 2017 - 14:54

» [ Blog visiteurs ] Question Nosy Be (Madagascar)
par Jean-Léon Sam 18 Fév 2017 - 12:46

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par timoniersoum Sam 18 Fév 2017 - 12:35

» C.I.N. SAINT-MANDRIER
par PAUGAM herve Ven 17 Fév 2017 - 22:25

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par Jean-Marie41 Ven 17 Fév 2017 - 20:57

» [Aéronavale divers] Les Rafales aujourd'hui...a Landi
par Joël Chandelier Ven 17 Fév 2017 - 20:01

» [Patrouilleur rapide] FLAMANT
par Jean-Marie41 Ven 17 Fév 2017 - 19:36

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE DES ANCIENS MARINS DE GUEBWILLER ET ENVIRONS
par Jean-Marie41 Ven 17 Fév 2017 - 18:41

» [ Blog visiteurs ] Lt de Vaisseau Yves Langlois (Médecin)
par Invité Ven 17 Fév 2017 - 14:43

» [ Blog visiteurs ] Mon père Guy Lefrançois Quartier-Maitre à bord du Georges Leygues
par Invité Ven 17 Fév 2017 - 10:53

» [ Prométhée] Opération Prométhée - déja 30 ans
par Kimono furieux Ven 17 Fév 2017 - 10:19

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par Bouté Christian Ven 17 Fév 2017 - 9:21

» [Port militaire] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par HèmBé43 Jeu 16 Fév 2017 - 17:27

» MEUSE (PR)
par sergio Jeu 16 Fév 2017 - 13:55

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Insignes de spécialités
par douzef Mer 15 Fév 2017 - 18:56

» [ Blog visiteurs ] ancien de mataeia (74-75)
par Charly Mer 15 Fév 2017 - 17:24

» [Campagne C.E.P.] CENTRE DE REPOS DE MATAEIA
par Charly Mer 15 Fév 2017 - 17:09

» BOIS BELLEAU (PA)
par MARTIN Jean-Pierre Mar 14 Fév 2017 - 16:21

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par veillon christophe Mar 14 Fév 2017 - 9:54

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par MuckyBosco Mar 14 Fév 2017 - 9:36

» [Campagnes] DAKAR
par Bernard Côte Mar 14 Fév 2017 - 0:08

» LE FRINGANT (EC)
par Tinto Lun 13 Fév 2017 - 19:43

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades de campagne Ile de la Réunion la Possession de 1973 à fin 1974
par deschamps.fabrice Lun 13 Fév 2017 - 15:54

» [Associations anciens marins] C.H.A.N.-Nîmes (Conservatoire Historique de l'Aéronavale-Nîmes)
par takeo Lun 13 Fév 2017 - 14:29

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC Nîmes-Costières
par VENDEEN69 Lun 13 Fév 2017 - 7:41

» [ Divers escorteurs côtiers ] EC Spahi
par guet Dim 12 Fév 2017 - 11:53

» UNITÉ MARINE DAKAR
par Charly Dim 12 Fév 2017 - 10:36

DERNIERS SUJETS


[Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Partagez

Paul GIROUX
LV OSM
LV OSM

Age : 83
Fourrier NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par Paul GIROUX le Jeu 26 Nov 2015 - 14:20

message 1052
Il peut s'agir du paquebot grec IONA qui faisait la ligne en 1961 en remplacement
provisoire des paquebots des messageries coutumiers de l'escale.
Au départ de MARSEILLE la majorité des passagers était militaire, et nous avons
mis 21 jours pour arriver à DIEGO.



gerardsin59
QM 1
QM 1

Age : 67
Timonier équipage NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par gerardsin59 le Jeu 26 Nov 2015 - 15:44

à Paul Giroux je pense plutôt au "Jean laborde"
le jean Laborde

comparaison



Paul GIROUX
LV OSM
LV OSM

Age : 83
Fourrier NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par Paul GIROUX le Jeu 26 Nov 2015 - 17:22

Pas de doute! Bravo!

pogo
QM 2
QM 2

Age : 62
Manœuvrier équipage NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par pogo le Ven 27 Nov 2015 - 18:02

Bonjour à tous les amoureux de cette ville qu'on a tant et tant aimé, et merci Jean Pierre de nous remémorés par cette vidéo.



 

COPY
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
Électronicien d'Armes NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par COPY le Ven 27 Nov 2015 - 20:26

Merci pour ce film
il m'a fait faire un bond de 44 ans en arrière



La solidarité et le travail de chacun au profit de tous
Charles HEBRARD

MAOUT Georges
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
Électrotechnicien NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par MAOUT Georges le Sam 28 Nov 2015 - 8:18

Pffiouuu !

Nous découvrons ce matin cette vidéo de Jean-Pierre Claudel, message 1062, qui nous fait faire un bond de 41 ans en arrière !
Ce n'est pas rien !
Nous avons tellement adoré cette ville de Diégo-Suarez et ses habitants que nous aimerions bien y retourner un jour prochain, faut voir...
La propreté des bords de mer est étonnante, nous n'avons pas vu de plastiques ou bien de papiers déposés par la mer, encourageant pour une future visite !
Et puis Diégo et son perpétuel mouvement, vraiment de très belles images, merci Jean-Pierre !


Georges

e.robin
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 64
NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par e.robin le Sam 28 Nov 2015 - 8:59

Bonjour,
Tout à fait Georges, un bond en arrière qui nous rajeuni !
Très sympa la vidéo en effet !
Pas mal de circulation quand même.
Merci.

MAOUT Georges
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
Électrotechnicien NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par MAOUT Georges le Sam 28 Nov 2015 - 11:03

Bonjour Robin,

nous avons connu Diégo à la belle époque,

pour ma part, c'était en famille, et mes enfants et Madame surtout, s'en souviennent encore !

Revenant du Pacifique, la Marine Nationale nous avait fait là un beau cadeau que de permettre à nos familles de nous rejoindre à Diégo.

J'ai retrouvé notre Captaine d'Armes sur la Jeanne quelques années après et nous avons longuement échangé sur cette période bénie, nous avions les mêmes (bons) souvenirs !

Après Diégo j'ai été affecté sur le Canopus à Fort-de-France, la ville natale de Madame, quelle douche froide ! Les Terres-Sainvilles étaient à l'époque le quartier maudit de FdF, peuplé par les rats qui infestaient les caniveaux à ciel ouvert, et quelquefois les ivrognes que leur démarche hésitante conduisait là !!

Bon week-end Robin, j'ai toujours plaisir à te lire,

amitiés,

Georges

e.robin
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 64
NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par e.robin le Lun 30 Nov 2015 - 8:53

Bonjour Georges
Oui belle campagne et bonne ambiance à bord , en plus les quelques mois d Iper avec le passage au bassin avait été un bon moment.
Moi je n ai pas revu beaucoup de gars qui étaient avec nous , Noiret bien sur , puisqu il fut mon témoin de mariage à La Réunion , quand je me suis marié , c était sur la Garonne,
mais c est a peu près le seul.
Je garde des souvenirs particuliers de Diégo , car à 20 ans , on ne voit pas la vie du même oeil que plus tard .
Au plaisir.
Bonne journée .

dusek
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 69
NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par dusek le Lun 30 Nov 2015 - 9:04

salut la royale je suis toujours là je regarde de temps en temps amitié légion charles

e.robin
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 64
NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par e.robin le Lun 30 Nov 2015 - 9:08

Salut Dusek
et un grand bonjour à toi !
Légion et Marine c était le bon temps à Diégo ....

carlu
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par carlu le Lun 30 Nov 2015 - 9:15

salut dusek

connaissais tu le chef de la prison le caporal philipo (un corse) de 1969 a 1972

carlu





dusek
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 69
NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par dusek le Lun 30 Nov 2015 - 9:49

pour répondre à carlu non je ne le connaisais pas amitié charles

carlu
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par carlu le Lun 30 Nov 2015 - 13:38

salut dusek

avec mon patron en 70-71 j'allai à la chasse en brousse avec deux serg chef du 3REI
DESMET et RAMONE

carlu






dusek
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 69
NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par dusek le Lun 30 Nov 2015 - 14:43

sgt chef desmet j'ai connu un sacré gaillard

tresmeur
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 67
fus NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par tresmeur le Mar 1 Déc 2015 - 22:37

Bonsoir,
Desmet nous rendais souvent visite à bord du Henry au poste offmar.
On le voyait souvent également à l'UM.

Salut Dusek, on a du se rencontrer à Diégo du côté de la Taverne ou ailleurs, Sakarami peut-être, années 70/71 ou encore au foyer.
J'ai fait le CID avec vous les légionnaires et ce n'était pas une partie de plaisir.
La petite nage de combat en fin de parcours jungle nous rafraichissait un peu.
Amitiés

CLAUDEL JEAN-PIERRE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 62
Mécanicien NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par CLAUDEL JEAN-PIERRE le Sam 5 Déc 2015 - 16:01




L'amitié est comme les algues : quand on s'en approche, elles s'éloignent, et quand on s'en éloignent, elles se rapprochent
N'y fihavanana tahaka ny volon-kotona : hatonina, mahalitra ; halavirina, manatona !




CLAUDEL JEAN-PIERRE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 62
Mécanicien NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par CLAUDEL JEAN-PIERRE le Lun 7 Déc 2015 - 15:42



[/




L'amitié est comme les algues : quand on s'en approche, elles s'éloignent, et quand on s'en éloignent, elles se rapprochent
N'y fihavanana tahaka ny volon-kotona : hatonina, mahalitra ; halavirina, manatona !




CLAUDEL JEAN-PIERRE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 62
Mécanicien NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par CLAUDEL JEAN-PIERRE le Jeu 10 Déc 2015 - 15:20




L'amitié est comme les algues : quand on s'en approche, elles s'éloignent, et quand on s'en éloignent, elles se rapprochent
N'y fihavanana tahaka ny volon-kotona : hatonina, mahalitra ; halavirina, manatona !




jeanlepogam
MEDECIN EN CHEF
MEDECIN EN CHEF

Age : 74
NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par jeanlepogam le Jeu 10 Déc 2015 - 18:03

Au vu de la photo ci-dessus, je comprends les dégâts survenus à l'hôtel Marine. Mais à quelle date est intervenu la destruction de l'hôtel Marine? heureusement, je n'étais plus là



Mari transve mare, hominibus semper prodesse.

BIGOT
MATELOT
MATELOT

Résident à l'étranger : Diégo Suarez
Age : 65
Missilier                       NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par BIGOT le Jeu 10 Déc 2015 - 20:42

L'hôtel de la Marine est toujours sur pied mais dans un triste état .

CLAUDEL JEAN-PIERRE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 62
Mécanicien NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par CLAUDEL JEAN-PIERRE le Mer 16 Déc 2015 - 17:37





Provenance site Delcamp.Pas de date;



L'amitié est comme les algues : quand on s'en approche, elles s'éloignent, et quand on s'en éloignent, elles se rapprochent
N'y fihavanana tahaka ny volon-kotona : hatonina, mahalitra ; halavirina, manatona !




CLAUDEL JEAN-PIERRE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 62
Mécanicien NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par CLAUDEL JEAN-PIERRE le Mer 16 Déc 2015 - 17:49

L'histoire de l'éclairage public à Diego Suarez : il y a 100 ans...

Dans les premières années de l'occupation française de Diego Suarez, la ville nouvelle d'Antsiranana était, comme beaucoup de villes françaises de l'époque, plongée dans le noir à la nuit tombée. (source : latribune.cyber-diego.com)

Les habitants, lorsqu'ils sortaient la nuit devaient donc s'organiser pour éclairer leur route dans des rues qui étaient encore - le plus souvent- des chemins boueux ou poussiéreux.

Spoiler:
Dans son récit « Mes campagnes » C.Vray évoque les fins de soirées « mondaines » d'Antsiranana: lors de la visite du roi Antankarana Tsialana, qui repart de chez elle à la nuit tombée « on allume leurs lanternes...pour éclairer la route ». Lorsqu'avec son mari, elle est invitée chez le Sultan Saïd Ali, c'est le sultan lui-même qui se chargera de leur fournir la lumière: « A 11h nous prenons tous ensemble le chemin de la maison; nous n'avons pas nos lanternes; aussi le sultan tient-il à nous raccompagner. Sa suite...nous précède, portant chacun un fanal pour éclairer le chemin, qui est mauvais ».

Pourtant, jusqu'en 1887, les habitants d'Antsiranana étaient tenus d'allumer un fanal devant leurs portes pour assurer l'éclairage des rues. Mais cette consigne, qui entraînait des frais importants, était rarement appliquée. Aussi, dès le 20 décembre 1887, les autorités locales prirent en charge l'éclairage public, moyennant une « taxe sur l'éclairage » d'un franc par m2 de façade donnant sur la rue.

Cependant, il faut croire que cette taxe fut mal perçue (à tous les sens du terme) puisque, le 17 octobre 1894, lors des premiers bruits de guerre franco-malgaches, le gouverneur Froger dut prendre la décision suivante: « A partir de 10h du soir jusqu'au lever du soleil, nul ne pourra circuler dans la ville sans être muni d'un fanal. Toute contravention à la présente décision sera punie d'une amende de 15 francs et d'un emprisonnement de 2 à 5 jours ».
Apparemment cette menace faisait de l'effet puisque C.Vray s'inquiète, lors d'un retour nocturne « nos lanternes que le vent agite s'éteignent les unes après les autres: on les rallume vite, craignant la contravention
Réseau électrique dans les rues de Diego Suarez
Les premiers éclairages publics

Mais, petit à petit, le progrès arrive à Diego Suarez. Dès la fin du siècle, la maison Laudié, qui fait commerce d'épicerie et de boulangerie, importe de Marseille des lampes à acétylène qui sont installées dans les établissements publics de la ville.
Jusqu'en 1915, le choix du type d'éclairage de la ville ne sera pas tranché: si certaines rues sont éclairées au pétrole, celui-ci ne fait pas l'unanimité car on trouve qu'il ne donne pas « une lumière bien éclatante ». Une alternative aux lampes à pétrole ou à acétylène, sera l'utilisation des lampes au Lusol, qui seront utilisées à Diego Suarez avant même leur introduction à Tananarive.

Mais qu'est-ce que le Lusol?

Utilisé dans ses lampes par un ingénieur français, M. Denayrouze, le lusol est un benzol dérivé du goudron de houille, obtenu à un prix très intéressant. Mais écoutons plutôt ce qu'en dit le « Petit Courrier » :
« Grâce à sa savante et robuste construction, cette lampe est à l'abri de tout accident, elle peut être renversée complètement sans aucun danger...
L'intensité de la lumière est énorme, d'un blanc fixe très agréable....
le prix de revient de cet éclairage est inférieur à tous ceux connus...la dépense horaire , pour une lampe éclairant de 110 bougies sera environ 50% meilleur marché que l'éclairage au pétrole ».Et l'auteur de l'article de préciser que « ce prix comprend la casse probable des manchons, la moyenne des manchons cassés à Diego Suarez pour l'éclairage de la ville est seulement de un par mois et par lampe ».

Vive les lampes au Lusol et vive Diego Suarez qui a été la première ville de Madagascar à les utiliser!

Mais les lampes au Lusol n'ont pas totalement remplacé les lampes au pétrole. La « cravache antsiranaise » le déplore « La rue du Fort Melville (actuelle rue de la Marne) ne contient que 2 lampes éclairées au Lusol, les autres sont éclairées au pétrole et lorsqu'on se trouve à mi-chemin, on ne voit presque rien ».
Par ailleurs, si l'on en croit le journaux de l'époque, la Commune n'a pas un grand souci de permettre à ses administrés de jouir d'un éclairage nocturne. Par souci d'économie d'abord : « Il est vrai que l'on fait de riches économies à la Commune: on s'abstient même d'éclairer la nuit (depuis le 31 octobre) et pourtant nous payons toujours ».

Pour des raisons encore moins avouables ensuite: toujours en 1908 les mauvaises langues de journalistes de La Cravache affirment que ce sont les policiers eux-mêmes qui éteignent les becs au Lusol qui les empêchent de dormir!

Mais rien n'arrête le progrès et la Fée Electricité va toucher la ville de sa baguette magique !

Enfin, l'électricité

Depuis le début du siècle, la colonie rêve de l'électricité qui commence à illuminer certains boulevards de Paris. En 1916, la Commune d'Antsirane passe un contrat avec la Société d'Electricité de MM Matte et Laudié pour la fourniture d'électricité à la ville. Celle-ci sera produite par une usine thermique, chauffée au bois.

Il semble que cette Société n'ait jamais donné totalement satisfaction: tarifs élevés, pannes fréquentes, insuffisance de la fourniture.
Aussi, après plusieurs rapports constatant ces défaillances, la Commune décide de faire un nouvel appel d'offres.
Ce sont les Ateliers du Bassin de radoub (Société Plion et Buissière) qui obtiennent le contrat de fourniture d'électricité.
S'en suivit une polémique qui dura plusieurs années et que l'on peut suivre dans le journal « La Gazette du Nord » fondé à cet effet par MM Matte et Laudié, titulaires du contrat dénoncé.

Discussions sur les tarifs, sur les prestations, sur les indemnités réclamées, sur les accusations de favoritisme communal...qui durent rapidement lasser les lecteurs de la Gazette!

Il semble que les deux sociétés aient continué leur rivalité un certain temps puisque l'Annuaire du Gouvernement de 1926 indique les noms de Laudié et Matte d'une part, et des Ateliers du Bassin d'autre part pour la fourniture d'électricité. L'Annuaire indique par ailleurs qu'une usine hydraulique d'éclairage est prévue à Sakaramy pour remplacer l'usine thermique « fournissant actuellement l'éclairage électrique à la ville de Diego Suarez » : contre-attaque de la Société de Laudié et Matte?

Toujours est-il que, fin 1926, c'est le clash: le 21 septembre les murs de la ville se couvrent d'affiches:
« AVIS, M.E.Laudié a l'honneur de prévenir le public qu'il cessera l'éclairage à compter du 1er octobre prochain date d'expiration du contrat provisoire qu'il a passé avec la Commune »
Voilà qui nous rappelle un évènement récent...
Jusqu'à la guerre, de nouveaux contrats seront signés: avec l'entreprise Maurice Allain et fils, puis avec la SEEM (Société d'Electricité et d'Entreprises de Madagascar) mais il semble que la fourniture de l'éclairage ait toujours donné lieu à des récriminations : tarifs jugés excessifs, pannes fréquentes et surtout plaintes et pétitions des habitants des quartiers qui n'avaient pas encore le privilège d'accéder à l'éclairage public: il fallut attendre 1932 pour que le square Joffre soit éclairé devenant ainsi « la promenade la plus agréable de Diego Suarez » ; 1932 aussi pour qu'un budget soit prévu pour l'éclairage du quartier Lafayette. Quant aux malheureux habitants de Tanambao, ils en étaient encore, à ce moment-là, à former pétition sur pétition pour obtenir l'électricité...
Quant aux militaires, qui avaient demandé l'éclairage de leur quartier, il leur fut répondu que la Commune avait bien assez de frais avec l'éclairage « civil » et qu'il leur faudrait donc...se débrouiller!

En 1936 encore, le journal « L'Eclaireur » rapportait que les rues de Diego Suarez n'étaient éclairées, la nuit , que pendant 4h et il attribuait cette carence à l'influence du journal de M.Laudié qui souhaitait empêcher ses rivaux de travailler...

Nous le voyons: le problème de l'éclairage à Diego Suarez n'est pas récent...Cette constatation suffira-t-elle à nous consoler de la situation actuelle?

S. Reutt - Ass. Ambre




L'amitié est comme les algues : quand on s'en approche, elles s'éloignent, et quand on s'en éloignent, elles se rapprochent
N'y fihavanana tahaka ny volon-kotona : hatonina, mahalitra ; halavirina, manatona !




PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 73
Mécanicien équipage NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par PAUGAM herve le Mer 16 Déc 2015 - 17:56

CPA (cartes postales anciennes ) Charifou fils, Début XX ème siècle (1902) dernières éditions, 1936 Jean-Pierre



Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)

CLAUDEL JEAN-PIERRE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 62
Mécanicien NON

Re: [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016

Message par CLAUDEL JEAN-PIERRE le Ven 18 Déc 2015 - 15:16

Merci,Paugam,une autre de 1913,je pense que c'est l'UM:




L'amitié est comme les algues : quand on s'en approche, elles s'éloignent, et quand on s'en éloignent, elles se rapprochent
N'y fihavanana tahaka ny volon-kotona : hatonina, mahalitra ; halavirina, manatona !




    La date/heure actuelle est Lun 27 Fév 2017 - 5:49