Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 629010 messages dans 13274 sujets

Nous avons 15613 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Fabien Lang

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par Roger Tanguy Aujourd'hui à 20:56

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par loulou06000 Aujourd'hui à 20:52

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par Roger Tanguy Aujourd'hui à 20:13

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Charly Aujourd'hui à 20:01

» CFM BREST
par J-L-14 Aujourd'hui à 18:35

» [Marine à voile] L'Hermione
par ramblas47 Aujourd'hui à 16:28

» FLOTTILLE 6 F
par BOCOGNANO Jacques Aujourd'hui à 12:42

» [Campagnes C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par noelcaruso Aujourd'hui à 09:40

» JULES VERNE (BA)
par PAUGAM herve Hier à 20:21

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par Jean-Marie41 Hier à 18:49

» EDIC 9074
par FASQUEL Hier à 16:41

» [ Recherches de camarades ] Anciens de la 8 S Alger Maison Blanche,1959
par Christian Fleury Hier à 16:14

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par christian dupuy Hier à 15:55

» ORAGE (TCD)
par EUGENE Raymond Hier à 13:34

» D'ESTRÉES (EE)
par ERIK BORGNE Hier à 09:56

» CFM - NOS PHOTOS DES CLASSES et UNIQUEMENT
par Charly Lun 21 Aoû 2017, 21:08

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Lun 21 Aoû 2017, 20:38

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par COLLEMANT Dominique Lun 21 Aoû 2017, 18:39

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par alain EGUERRE Lun 21 Aoû 2017, 16:54

» LE NORMAND (ER)
par t.neveux Lun 21 Aoû 2017, 16:38

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Joël Chandelier Lun 21 Aoû 2017, 16:27

» D.E.T. PORQUEROLLES
par Quideau Jean Claude Lun 21 Aoû 2017, 14:27

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par PAUGAM herve Dim 20 Aoû 2017, 20:51

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Aoû 2017, 20:42

» BALNY (AE)
par ramblas47 Dim 20 Aoû 2017, 18:21

» Marins Pompiers des Bases Aeronavale
par douzef Dim 20 Aoû 2017, 18:19

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Michel Balannec Dim 20 Aoû 2017, 17:02

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par JACQUES SOUVAY ou BILL Dim 20 Aoû 2017, 16:48

» CDT BORY (AE)
par marsouin Dim 20 Aoû 2017, 11:06

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par COLLEMANT Dominique Sam 19 Aoû 2017, 15:50

» [Les traditions dans la Marine] Saint Eloi
par LE BRETON Jean-Yves Sam 19 Aoû 2017, 11:26

» [Campagne] ANTSIRABE
par Jean-Léon Sam 19 Aoû 2017, 10:28

» [Campagne] TULEAR - IFATY - SAINT-AUGUSTIN - ANAKAO
par Jean-Léon Sam 19 Aoû 2017, 10:23

» [Campagne] NOSSI-BE
par Jean-Léon Sam 19 Aoû 2017, 10:16

» [ Blog visiteurs ] Photos de Tahiti, Taravao
par Invité Sam 19 Aoû 2017, 09:07

» [ Blog visiteurs ] aviso henry 1968 message 479 de M. CORBIERE EMILE
par corbiere.emile Sam 19 Aoû 2017, 06:35

» [Votre passage au C.F.M.] Photos de groupe
par combaz Ven 18 Aoû 2017, 15:03

» [ Recherches de camarades ] Recherche Georges Plateau ancien La Saône 73/74
par bielo Ven 18 Aoû 2017, 08:04

» SÉMAPHORE - CHASSIRON - ILE D'OLÉRON (CHARENTE MARITIME)
par VENDEEN69 Ven 18 Aoû 2017, 06:55

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par jobic Jeu 17 Aoû 2017, 20:04

» ORIGNY (BO)
par Charly Jeu 17 Aoû 2017, 19:23

» LE TRIOMPHANT (SNLE)
par Kohler Jean Marie(Hans) Jeu 17 Aoû 2017, 15:35

» [ Blog visiteurs ] Maître-Principal Louis Bizien et Capitaine de Frégate Alain Bizien
par Invité Jeu 17 Aoû 2017, 09:29

» [ École des Mousses ] Promotion 74/75
par Jean-Yves Maringer Jeu 17 Aoû 2017, 07:10

» [Aéro divers] Le GHAN-1 (31F, 32F et 33F) en Algérie...
par Yvon LELIEVRE Mer 16 Aoû 2017, 19:30

» INSIGNES
par Jean-Marie41 Mer 16 Aoû 2017, 16:58

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par takeo Mer 16 Aoû 2017, 16:19

» Hommages à nos anciens plongeurs démineurs.
par MILLET Jean Claude Mer 16 Aoû 2017, 14:45

» STATION D'ESSAIS DES COMBUSTIBLES ET LUBRIFIANTS DE LA FLOTTE
par MILLET Jean Claude Mer 16 Aoû 2017, 13:08

» [ VOS ESCALES ] SAINT PIERRE ET MIQUELON
par Jean-Léon Mar 15 Aoû 2017, 15:33

» MARINE CHERBOURG
par kerneve Mar 15 Aoû 2017, 07:07

» BAN SAINT RAPHAEL ET CEPA/10S
par yrudnoiv Lun 14 Aoû 2017, 08:45

» [ Histoire et histoires ] Canulars
par kerneve Lun 14 Aoû 2017, 05:30

» [ Blog visiteurs ] Ouvrage "Les Commandos De Ponchardier"
par Invité Dim 13 Aoû 2017, 04:23

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par Tinto Sam 12 Aoû 2017, 23:33

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par Charly Sam 12 Aoû 2017, 21:18

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Mono Sam 12 Aoû 2017, 20:06

» [Aéronavale divers] Breguet Alizé BR 1050
par GRAFF Gérard Ven 11 Aoû 2017, 19:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche "Photographes "
par PAUGAM herve Ven 11 Aoû 2017, 16:43

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par COLLEMANT Dominique Ven 11 Aoû 2017, 12:55

» [ Recherches de camarades ] écoles d'infirmiers Hopital St ANNE à Toulon fin 74 , début 75
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017, 08:14

» [ Recherches de camarades ] BDC LE TRIEUX 1975 /1976
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017, 08:11

» [ Recherches de camarades ] BH1 LA RECHERCHE , de 1976 à 1977
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017, 08:09

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 11 Aoû 2017, 07:04

» [ Blog visiteurs ] Présentation de mon ouvrage sur Les Commandos De Ponchardier
par Invité Ven 11 Aoû 2017, 06:03

» [ LES ÉCOLES DE SPÉCIALITÉS] P.E.M. "Pôle Ecoles Méditerranée"
par Jean-Marie41 Jeu 10 Aoû 2017, 18:03

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par Jean-Marie41 Jeu 10 Aoû 2017, 17:07

» [ Blog visiteurs ] Donation contre "bons soins"
par Lebas Jeu 10 Aoû 2017, 15:13

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires
par PAUGAM herve Jeu 10 Aoû 2017, 08:22

» [ Blog visiteurs ] Infos navire Jean Pierre Calloc'h Madagascar
par Invité Mer 09 Aoû 2017, 22:19

» JAUREGUIBERRY (EE)
par DUFFOND Serge Mer 09 Aoû 2017, 21:45

» [Vie des ports] LE PORT D'AUDIERNE
par Roger Tanguy Mer 09 Aoû 2017, 19:31

» NORMANDIE D651 (FREGATE)
par pinçon michel Mer 09 Aoû 2017, 11:24

» [Les traditions dans la Marine] Les hamacs.
par MILLET Jean Claude Mer 09 Aoû 2017, 09:20

» [HISTOIRES HISTOIRE] LE DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE
par J.Revert Mer 09 Aoû 2017, 06:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains BELLE POULE 07/76 à 10/81
par Fanfan Mar 08 Aoû 2017, 19:27

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par MARTIN Jean-Pierre Mar 08 Aoû 2017, 16:44

» LA PAIMPOLAISE (PC)
par christian dupuy Mar 08 Aoû 2017, 11:56

» [ Blog visiteurs ] P2V7 Neptune N°147 571 - Jaquemard
par Invité Lun 07 Aoû 2017, 20:44

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] VISITE DE LA RADE DE TOULON
par centime44 Lun 07 Aoû 2017, 17:45

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par corre claude Lun 07 Aoû 2017, 07:52

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Noël Gauquelin Dim 06 Aoû 2017, 09:57

» CDT BOURDAIS (AE)
par COLLEMANT Dominique Sam 05 Aoû 2017, 19:01

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE MÉCANOS P.A. ARROMANCHES 72
par BERTIN Sam 05 Aoû 2017, 17:30

» FLOTTILLE 33 F
par DALIOLI Sam 05 Aoû 2017, 17:16

» [ Recherches de camarades ] SNLE Terrible 1970 - 1971
par Kohler Jean Marie(Hans) Sam 05 Aoû 2017, 14:58

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par MILLET Jean Claude Ven 04 Aoû 2017, 12:15

» DÉTROYAT (AVISO)
par G SCHWARTZEL Ven 04 Aoû 2017, 11:32

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par BEBERT 49 Jeu 03 Aoû 2017, 18:27

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] Recherche de photos
par Ouin Ouin Jeu 03 Aoû 2017, 08:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche de camarades de l'ecole ELAER de Rochefort 1978 a 1980
par Ouin Ouin Jeu 03 Aoû 2017, 08:13

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par PAUGAM herve Mer 02 Aoû 2017, 21:23

» ESCADRILLE 50 S
par Serge BAVOUX Mer 02 Aoû 2017, 17:53

» VAUQUELIN (EE)
par Joël Chandelier Mer 02 Aoû 2017, 09:56

» [ Blog visiteurs ] MP PATTINGRE CLAUDE - NAVIS - 1972 - 2002 - RECHERCHES PHOTOS / ECHANGES
par chamois Mer 02 Aoû 2017, 07:37

» [ École des Mousses ] Promotion 60/61 1ère Compagnie
par armorique Mar 01 Aoû 2017, 14:21

» L'abordage du Terrible et du Malin
par mashpro Mar 01 Aoû 2017, 10:50

» BSM LORIENT - KEROMAN
par Max Péron Lun 31 Juil 2017, 14:52

» Demande de contact de GG 83
par VENDEEN69 Lun 31 Juil 2017, 09:01

DERNIERS SUJETS


[La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Partagez
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Jeu 11 Fév 2016, 19:12

Il faut que je me réveille, les mécaniciens sont entrain de se faire bouffer, par l'habillement et autres...
Jeune matelot sortant du cours il m'a fallu apprendre la pratique sur les moteurs BMW 132Z3 des Ju 52 (ou AAC1 Toucant) de la 31S.
Il y avait d'autres avions dont des NC701 Siebel, un Ventura et de superbes MB 161 Languedoc, tous neufs.
Ces derniers n'éraient pas pour des bleusailles de mon espèce...
J'ai donc appris à nettoyer les capots moteur.
Combien ai je nettoyés et remplis de graisse HPF (haut point de fusion) de chapeaux de culbuteurs que je passais ensuite au QM qui les mettait en place !
Puis petit à petit j'ai pu faire d'autres travaux plus intéressants.
Vidange moteur et puisards.
Régler le jeux de culbuteurs ; cylindre par cylindre, après avoir mis le piston correspondant au PMH compression en tournant l'hélice et un doigt dans le trou de bougie pour sentir la compression jusqu'à ce que la pale soit face au cylindre !
Vérifier l'écartement des vis platinées des magnétos.
Remplacer et caler une magnéto, etc...
On m'avait à la bonne, le maitre mécanicien volant Launay (dit Zef) un célèbre et sacré mécano...
Si ça vous intéresse j'ai déjà posté sur la 31s, voir ACB, escadrille 31S.
Robert Brand tu retrouvera certainement des gusses de ton époque.


Le second maître Piérès que tu connais JCL.


Siège de la 31S que tu as connu Robert.


Dernière édition par Serge BAVOUX le Mer 11 Jan 2017, 16:44, édité 2 fois (Raison : correction des fautes de frappe)





Salut et fraternité !
avatar
Brand Robert
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 84

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Brand Robert le Jeu 11 Fév 2016, 21:33

Bonsoir Jean Claude, Serge et à tous,
J'ai connu le SM Maurice Bénard effectivement ,il est originaire de Loudun, une petite ville
de la Vienne proche de chez moi. Le célèbre M. mecbo LAUNAY également, que j'ai croisé plus tard dans un équipage de l'UAT ou de la TAI, je ne me souviens plus exactement.
Bonne nuit à tous.
RB2
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 71

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Ven 12 Fév 2016, 12:16

salut j'ai connu un mecbo LAUNAY qui venait de l'aéro mais à UTA année 70 ?
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Ven 12 Fév 2016, 16:12

Oui JC Monzie, c'est bien ce Launay là.
Il m'avait à la bonne quand j'étais jeune matelot à la 31S.
Je l'ai retrouvé plus tard à ka 27F à Dakar, il était alors PM.
C'était un mécano hors pair.
Après avoir quitté ka Marine il est entré comme mécanicien de bord à la TAI qui a été refondue avec UAT, je crois même qu'il a fini à Air France.
C'est lui qui fut le mécanicien de bord du Languedoc, avec moteurs Gnome et Rhone, premier avion entièrement français, qui, après guerre, réalisa Pais Tamatave.
J'ai déjà parlé de cela dans un message BAN Andrakaka Diego Suarez.

Spoiler:
Je repasse, ci après, mon post Sur la 31s Orly, car il s'agit bien d'histoires t de mecae, pour Robert Brand qui fut aussi mécanicien de bord à la 31S. et pour ceux que ça intéressent.

Le 1er janvier 1948 je suis muté à la 31S à Orly.
La joie !!!
L’escadrille 31S appartient en fait à la BAN Les Mureaux qui nous administre.
Nous sommes détachés à Orly, où sur l’aéroport, nous possédons une baraque dite de piste. Le parking de nos avions est fait de plaques métalliques trouées, s’imbriquant les unes dans les autre, d’origine US.
Nos cantonnements sont situés hors de l’aéroport, sur la route qui vient de Paris.
Ils sont constitués d’un ancien hôtel, qui a du être occupé par les Allemands durant la guerre, habité par les officiers mariniers, et de deux baraques en bois, à l’arrière pour les quartiers-maîtres et matelots.
Baraques qui ont du aussi connaître des « troufions » teutons.
C’est l’escadrille ministérielle (à cette époque il y a un ministre de La Marine, plus exactement un secrétaire d’état) qui assure des liaisons avec toutes les unités marine outremer et également avec les forces d’occupation marine en Allemagne (flottille du Rhin). Nos avions, des Junkers 52 pris aux allemands, ou AAC1 « Toucan », des Bloch 161 Languedoc tout neufs et quelques autres appareils, NC701 Siebel, Ventura, vont à Dakar, Alger, Tunis, Casablanca, Friedrichshafen en Allemagne.
Il y a aussi un monomoteur Noralpha, quadriplace, réservé uniquement au ministre (secrétaire d’état à la marine Johannes Dupraz) Pilote : George Max Glover, mécano QM Weinborn).
Quand le ministre vient à Orly, son chauffeur l’amène dans un superbe coupé Delaye 135 Figoni de couleur beige clair, équipé d’un moteur 6 cylindres en ligne, tu parles d’un capot !
Je suis affecté aux visites d’entretien et de réparation des Ju52 où le travail du jeune matelot inexpérimenté que je suis consiste bien souvent à nettoyer des capotages et à remplir de graisse HPF les chapeaux de culbuteurs des moteurs BMW 132Z3, 9 cylindres en étoile, 735 CV, qui équipent ces avions.
Le temps passant on me confie des opérations plus délicates : réglages des jeux de culbuteurs, réglage des magnétos, visites après vol, dépannage en piste, préparation avant vol, etc...
Je suis comblé le jour où, sous la conduite d’un SM, je peux lancer les moteurs et effectuer un point fixe !
En janvier et février il a fait très froid.
Les préparations pour vol commencent parfois dès 4 heures du matin où nous devons dégivrer les avions en aspergeant les gouvernes avec de l’alcool éthylique.
Nous devons aussi réchauffer les moteurs avec de l’air chaud produit par une sorte de lampe à souder, du moins ça fonctionne selon le même principe, montée sur un châssis Citroën U23.
Cet engin me fait peur et à chaque mise en route ; je redoute l’explosion !
Je suis de temps à autre de service à la baraque de piste où je reste seul le soir ou le dimanche.
Hors la surveillance générale, ce service consiste surtout à réceptionner des messages téléphoniques et à aviser les équipages concernés, ceux du Noralpha et du Ventura, en particulier, d’avoir à se tenir prêts aux voyages des notabilités et du ministre.
Les membres de ces équipages doivent impérativement laisser un N° de téléphone où les joindre.
Un soir, vers 23 heures, je reçois un message relayé par Marine Paris cc prévenir : le maître pilote Glover, le maître pilote Nicolas, dit le beau, le second maître radio Nicolas, dit le vilain, (pour ne pas le confondre avec le précédent !) Hors Glover n’a pas laissé de téléphone, que faire ?
Je savais que ce monsieur avait de très nombreuses relations féminines qu’il appelait souvent au téléphone.
Toutes les communications privées étant enregistrées sur un cahier au standard, je cherche le N° le plus souvent appelé.
Au premier appel je tombe sur un monsieur à la voix rogue et je raccroche aussitôt ; au deuxième appel c’est une voix de femme qui me répond, je demande Glover, il est là : Ouf ! Quand je lui dit que j’avais appelé au N° précédent : Oh la la ! Fait il, mais tu t’es bien débrouillé.
Ce maître pilote George (sans S) Max Glover, dont les galons et le pingouin étaient brodés sur sa veste avait des cartes de visite mentionnant : pilote d’aviation navale.
Il portait l’insigne de la R.A.F à la quelle il avait appartenu au cours de la guerre.
On le disait fils d’un médecin général.
Il a été célèbre en son temps.
De vieux pilotes d’Air Calédonie m’ont encore parlé de lui 40 ans plus tard, à Nouméa où j’étais alors à titre civil.
Ce service est très cool et quand je suis seul le soir il m’arrive d’enfourcher la « Harley Davidson », dont seul le pacha se sert de temps à autre, et de faire quelques tours sur les pistes de roulage à l’intérieur de l’aéroport, après avoir débranché le compteur !
Certains font même venir leur petite amie la nuit pour meubler ces temps de garde !
Cela m’est arrivé une fois, je n’avais pas la conscience tranquille et je n’ai pas renouvelé !
Il y a d’autres « cas » à l’escadrille, tel le QM Jourdain de Coutance, marquis dans le civil !
Il est chargé du service transit ; parmi les « grosses légumes » qui utilisent la 31S il y a deux généraux de ses oncles.
C’est un gentil camarade, souvent fauché, sauf quand son notaire lui verse quelque revenu. Alors c’est la fiesta et il invite tous ceux qui veulent le suivre, à Pigalle en particulier où il est très connu, parait il, des petites femmes de Paris !
Si un soir vous décidez de sortir et que vous ne retrouvez plus le col que vous aviez lavé et repassé à cet effet, allez voir Jourdain, il l’a sur le dos et s’excuse de cet emprunt !
Quelques noms qui me reviennent en mémoire : LV de Fleuriau, LV Lequien, OE1 Ducos, PM mecae Lacroix, PM radio Arrivé, PM mécanicien volant Launay, et EV Thiroux de Gervilliers.
Ce dernier m’a collé sur la peau de bouc, pour paroles déplacées à l’égard d’un supérieur, parce que, ayant demandé à un QM de me donner un coup de main pour charger une poubelle dans une camionnette et qu’il avait refusé sous prétexte de son grade, j’avais répondu que pour la corvée de poubelle il n’y avait pas plus de QM que de beurre au cul ! Quand je suis passé au rapport, j’ai eu la très nette impression que l’officier en second était très gêné de me coller une semaine de consigne.
Le 1er octobre 1948 je suis promu quartier maître de 2ème classe.
Je suis très fier de mes deux galons de laine rouge !
Plus intéressant encore, la solde qui est bien maigre le sera un peu moins du fait de ces premiers galons.
Je suis très curieux de ce qui se passe et de ce que je vois sur l’aéroport d’Orly (rien de comparable avec celui d’aujourd’hui !) et de tous ces avions qui viennent de tous les coins du monde.
Mais je rêve toujours d’horizons exotiques.
Je me fais inscrire sur la liste des volontaires pour campagnes lointaines.
Le capitaine de corvette Charles Vaziaga qui commande l’escadrille 31S me parle de Madagascar et me fait désigner pour la BAN Diego Suarez.





Salut et fraternité !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par J-C Laffrat le Ven 12 Fév 2016, 17:18

Salut Serge,

Ce retour sur la 31S tombe à point, je venais justement de relire le sujet dans lequel tu étais intervenu. Il y avait une photo qui a disparu, mais je l'ai retrouvée au fond d'un disque dur et je suis content de la poster à nouveau, avec une nouvelle que j'ai trouvée sur le Net et qui représente les bâtiments ou vous étiez, l'hotel/ QG de la 31S et les baraques derrière, il y a les repères mais pas les légendes, avec Robert vous allez sûrement retrouver ça. Je savais tout d'Orly par Maurice Bénard le mécano électricien d'équipement qui était avec moi à Casablanca.

Salut aux anciens, et aux plus jeunes aussi.







«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 71

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Ven 12 Fév 2016, 17:48

oui SERGE il semblerait qu'il s'agit bien du même Launay il était sur DC8 sur la ligne du pacifique et moi à l'escale de Nouméa
avatar
montroulez
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 62
Électromécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par montroulez le Ven 12 Fév 2016, 22:10

Pour en revenir au messages n°80 et ses photos :
sur la deuxième photo, on dirait en construction, les hangars de maintenance Air France, maintenant désaffectés que l'on retrouve au fond sur la 1ère photo.
La grande ligne droite serait l'avenue de l'europe délimitant l'Essonne du Val de Marne
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par J-C Laffrat le Ven 12 Fév 2016, 22:56

Bien vu Montroulez, sur la première photo, tout en haut à gauche le petit immeuble repéré par un X noir est celui de la 31S, son pignon blanc, parfaitement reconnaissable, correspond à celui de la 2ème photo où les autres baraques de la 31S sont repérées.
La grande ligne droite avec des arbres est la RN7, à ce moment là l'Essone et le Val de Marne n'existaient pas , c'était la Seine et Oise, sans doute la RN7 s' appelle t-elle avenue de l'Europe aujourd'hui dans la traversée d'Orly. Dans les années 1950 avant l'ouverture de l'Autoroute du Sud, on passait par là quand on allait le dimanche à Fontainebleau. Nationale 7, C'était la route des vacances chantée par Charles Trenet ... Ça n'a pas grand chose à voir avec la mécanique mais on peut bien converser ... quand c'est court.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
BERTRAND Pierre
QM 1
QM 1

Age : 72
NON

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par BERTRAND Pierre le Sam 13 Fév 2016, 22:00

Bonsoir,

Moi pas mécano... mais pour répondre au sujet initial de la gouverne de direction de l'Alizé, il semble que seuls les prototypes aient été tricolores, dont le 04.

La photo jointe, trouvée dans 1 de mes albums en vrac ne porte aucune indication d'origine. Où, quand, comment ?
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par J-C Laffrat le Dim 14 Fév 2016, 06:24

Merci Bertrand Pierre,

Ta photo confirme ce c'étaient seulement les protos et les présérie qui avaient des gouvernes tricolores.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Dim 14 Fév 2016, 17:31

Décidément il n'y a pas ou plus de mécaniciens aéro sur ACB pour nous conter des histoires de mécanique: de bielles , de pistons, de magnétos, d'échappements, de freins, d'hydraulique, d’hélices, de visites, de dépannage... Vous faisiez quoi dans les bases, les flottilles, les escadrilles, et sur les PA§ Ils marchaient comment vos avions? Peut être n'aviez vous pas d'outils. Peut être aviez vous peur de mettre les mains dans l’huile ou la graisse HPF.
Moi m(ancien je n'ai travaillé que sur les moteurs dits à explosion et je ne vous parlerai que de ceux là mais n'allez vous pas me parler des " lampes à souder" que sont les réacteurs et les propulseurs. Et vous faisiez quoi sur les hélicos?
Certain s'intéresse à l'escadrille 31S à Orly. Je rouvre le sujet? c(est avec intérêt que je lirai se que que en direz.Les cocardes sur les avions, il y a des sujets tels que les anciens avions de l'aéro. Là aussi je lirai vos propos.
Sans rancune les gars...


Dernière édition par Serge BAVOUX le Dim 14 Fév 2016, 17:34, édité 1 fois (Raison : corrections)





Salut et fraternité !
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 71

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Dim 14 Fév 2016, 18:48

salut oui SERGE il faut quand méme comprendre que toi tu est dans une génération ou pendant prés de 20 ans tu a connu les GMP alors que nous quelques années pour ma part 10 ans et nous sommes pour beaucoup passés dés les années 70 aux GTR sans oublier les GTP alors sauf ceux qui jouent encore aujourd'hui sur des avions de collection en états de voler il 'n'y a plus grand monde pour caller une magnéto changer des bougies faire une vidange et puisard et énormément de choses vu que un avion ce n'est pas qu'un moteur
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par J-C Laffrat le Dim 14 Fév 2016, 19:49

Salut JC Monzie,

Pour rester dans la mécanique, c'est un peu pareil pour les voitures ...plus besoin de savoir régler les vis platinées, ni l'avance du Delco, avec une pige dans la couronne du moteur et une lampe témoin qui s'allumait (ou s'éteignait) quand c'est bon, et diminuer le cliquetis à l'oreille quand on mettait l'essence qu'allait pas bien ... Moi qui suis radio j'avais appris à faire tout ça et même plus, en allant rôder autour des mécanos sur la piste ou bien au garage, il y avait des pointus pour apprendre. Aujourd’hui tu ouvres un capot, et tu le refermes aussitôt, tu ne vois plus rien qu'un gros machin noir en plastique, on se demande ou sont les bougies et tu cherches la jauge d'huile ...




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Didier Moreaux
QM 1
QM 1

Age : 61
Mécanicien équipage NON

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Didier Moreaux le Dim 14 Fév 2016, 20:32

Oui les gars, c'est très instructif et très intéressant mais c'est quoi les GMP, GTR et GTP ?
Vous écrivez bien Français, mais c'est du chinois pour ceux qui ne sont pas mécaniciens aéro !!!



Didier Moreaux : l'Attentif 73/74 - Le Canopus 74/75 - DP Brest 76/77.
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 71

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Dim 14 Fév 2016, 20:51

C'est vrai J-C Laffrat, l'évolution, les lampes stroboscopique depuis longtemps n'ont plus cours, quoique j'en ai conservé une.

Oui Didier, c'est un secret et tu le garde pour toi.
GMP : Groupe moto propulseur
GTP : Groupe turbo propulseur
GTR : Groupe turbo réacteur
avatar
andrem
MATELOT
MATELOT

Age : 82

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par andrem le Lun 15 Fév 2016, 16:26

Pour faire plaisir à Serge, une petite anecdote qui n'a pas beaucoup de contenu technique mais qui a un rapport avec l'état de Mécano Avion.
Après ma formation de Mec Mot Av à Lorient, me voici affecté début Avril 55 à la BPAN Lartigue à Tafaraoui près d'Oran.
Avant d’être finalement bombardé secrétaire du SEA - Service Entretien Avion - (... c'était évident étant donné la formation que venais de faire ), j'ai exercé pendant 15 jours mon métier de mécano et me voilà illico presto nommé mécano volant sur le superbe JU 52 que la base possédait pour effectuer un vol de rodage après révision.
Je monte à bord avec une lourde caisse à outil qui m'échappe malencontreusement des mains et chute lourdement sur ... le plancher EN BOIS (!) qui craque un peu sous le choc (grande misère de l'équipement).
Pendant les trois heures de rodage, comme le pilote trouvait monotone un vol circulaire au-dessus du djebel, il se faisait la main en faisant des piqués et redressements pas trop vertigineux tout de même, mais suffisants pour l'être délicat que je suis, ce qui ne manqua pas de me rendre malade.
Pour ceux qui ne connaissent pas cet avion, sachez que les hublots pouvait s'ouvrir en vol en les faisant tout simplement coulisser dans la cornière prévue à cet effet, aussi me suis-je précipité vers l'un deux pour vomir à l'extérieur ; le résultat ne se fit pas attendre car à peine sorti de ma bouche, le contenu de mon estomac me fut renvoyé en pleine face par le vent.
Je dû bien évidemment nettoyer les dégâts, et pendant quelque temps, chaque fois qu'un appareil nécessitait un nettoyage, il y avait toujours un petit malin pour m'interpeller et me dire :
- " Eh Gary, prend ton faubert, il y a un taxi qui a besoin de tes soins ".




avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Lun 15 Fév 2016, 19:10

Tu ne m'avais pas dit Andrem que tu avais été mécano et que tu avais volé sur ce bon vieux JU52 qui parait antédiluvien aujourd'hui. Le pilote a t'il voulu tester ton aptitude au vol?

Il me revient que le Ju52 était équipé de freins pneumatiques c'est à dir actionnés par de l'air comprimé. Comme l'avion ne produisait pas cet air comprimé il fallait lui en insuffler dans un réservoir prévu à cet effet;Opération qui se faisait au sol à l'aide de bouteilles d'air comprimé. A la 31S à Orly nous allions chercher ces bouteilles à l'établissement Marine de Houille dans la région parisienne. A Madagascar c'est l'arsenal de Diégo Suarez qui était notre fournisseur. Quand nous partions pour plusieurs jours dans des coins où il n'existait aucune possibilité de regonfler, nous embarquions, pour ce faire, une bouteille de secours dans la soute.





Salut et fraternité !
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 71

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Lun 15 Fév 2016, 20:57

et oui serge un avion vraiment spécial entre autre le système de freinage avec les manettes de gaz 13 ans de boulot pour retaper et faire voler celui de l'AJBS à la ferté alais et il y avait pas trop de spécialistes de l'époque pour gratter dessus
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Mar 16 Fév 2016, 14:51

La commandes des freins avec les manettes des gaz c’était très pratique pour manœuvrer l'avion au sol . Je m'en suis servi une fois à Diego Suarez pour rentrer un JU52 au Hangar!
Je l'ai déjà raconté dans BAN Andrakaka Diego Suarez.





Salut et fraternité !
avatar
bourneton
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Pilote aéro

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par bourneton le Mar 16 Fév 2016, 15:28

pour Bavoux
Je ne suis pas d'accord avec toi au sujet des freins de la Julie,j'en sais qq chose ayant éte moniteur sur cet appareil .Le pilotage de l'avion était tres facile :atterrissage et décollage pas de probleme mais une fois au sol ,le cirque commencé ; soucis d'economiser l'air de la bouteille :pas assez de freinage ,l'avion prend de la vitesse et rebelotte ...... L'action de freinage n'est pas tres efficace et c'est pourquoi la majorité des incidents ont eu lieu au sol Les ju 52 espagoles avait mis en place un système de freins pneumatiques avec compresseur et bouteille rechargeable
c'était le Perou.
Le roulage était la bete noire des pilotes de JU .Faire des kilometres sur les chemins de roulement n'est pas pareil que de deplacer un avion au parking ?
Amicalement
RB1




RB
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Mar 16 Fév 2016, 15:37

La réussite d'une telle expédition est due aussi aux mécaniciens dont le célèbre premier maître mécanicien volant Launay dit Zef.
J'espère que vous pourrez lire (en agrandissant) aisément cet article de "Cols Bleus" de l'époque qui traînait dans mes archives depuis plus de 60 ans et que j'ai photographié.

Le CC VAZIAGA fut mon pacha à la 31S Orly en 1948.






Salut et fraternité !
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Mar 16 Fév 2016, 15:46

René je suis d’accord avec toi pilote... Ce ne m'est arrivé qu'une seule fois de maneuvrer un Ju 52 sur une distance de 50 mètres; et pour un mécano...

Autre anecdote. Un jour Narcisse Janvier et moi nous trouvions seuls à Arrachart pour des travaux sur un des JU qui se trouvaient dehors. Il faisait un temps « tropical » pluie alternant avec soleil cuisant et nous étions mal à l’aise pour travailler. Je dis à Narcisse tu vas me guider je vais rentrer le zinc dans le hangar ; Tu déconnes me répond Narcisse, non lui dis je, surveilles les bouts des ailes. Je grimpe dans le taxi et lance les deux moteurs latéraux ; j’avais observé depuis longtemps comment les pilotes manœuvraient au sol. Les manettes des gaz servaient à la fois à faire avancer en poussant les gaz et à freiner sur les roues D et G quand on ramenait la manette en dessous de la position « ralenti. » Aussitôt dit aussitôt fait ! Je rentre le zinc dans le hangar et lui fait faire un quart de tour pour l’amener dans la position qui nous convenait le mieux. Retour à Caméléon après les travaux. Le pacha me demande si les intempéries ne nous avaient pas trop gêné. Non commandant j’ai rentré le zinc dans le hangar mais vous n’aviez pas le droit de faire cela, je ne vous félicite pas ! Il disait cela mais ce petit QM de vingt ans lui en avait bouché un coin !





Salut et fraternité !
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 71

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Mar 16 Fév 2016, 17:41

je rejoins l'avis de BOURNETON au sujet du freinage de la julie qui est toujours excitée mème avec la modif espagnol compresseur embarqué
avatar
montroulez
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 62
Électromécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par montroulez le Mar 16 Fév 2016, 17:54

Ce n'était pas la même époque. Maintenant, tu fais cela et tu passes prendre ton solde de tout compte dans la foulée !
Il est intéressant de noter l'évolution des mentalités et des contraintes. On est passé d'un système D comme dém*rde à un système hypercontraignant avec toutes les procédures, réglementations à la c*n, etc. Avant, on était nettement moins regardant sur la manière mais l'essentiel était : faut que ça marche. De nos jours, faut que ça marche aussi mais comme personne ne veut avoir de problèmes, ni prendre de responsabilités, les parapluies s'ouvrent à tous les niveaux que ce soit au niveau des compagnies, du national qui est chapeauté par la CEE. C'est ainsi et n y regardant de plus près, c'est préférable car devant la puissance des systèmes, il vaut mieux être sûr de son coup.
Pour en revenir à la gentille "Bavouterie", il est vrai que rien n'est mieux que de faire un point-fixe (run-up) sur l'avion et le roulage. C'est la concrétisation de tous les travaux effectués dessus et la finalité de pouvoir dire : cet avion est OK.
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par J-C Laffrat le Mar 16 Fév 2016, 18:28

+1




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

    La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû 2017, 21:14