Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Bonne et heureuse année 2017 à vous et à tous ceux qui vous sont chers. L'équipe d'administrateurs: Charly, Monique, Dominique, Bruno, Francis, José, Xavier et Alain

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 594324 messages dans 12900 sujets

Nous avons 15093 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est DUBET Michel

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par BASIO Aujourd'hui à 0:00

» [Les traditions dans la Marine] Mariage en tenue
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:38

» LA COMBATTANTE (PC)
par Nenesse Hier à 22:59

» PRAIRIAL (FS)
par 3eme ligne Hier à 22:58

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Joël Chandelier Hier à 22:02

» MINERVE (SM)
par Joël Chandelier Hier à 21:55

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par Poncelet56 Hier à 21:16

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Bernard Janvier Hier à 19:13

» FOCH (PA)
par edouard.ollivier Hier à 18:21

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par Charly Hier à 17:28

» ENSEIGNE DE VAISSEAU JACOUBET (AVISO)
par Franjacq Hier à 15:57

» [ École des Mousses ] École des Mousses du Dourdy 58/59
par MARTIN Jean-Pierre Hier à 14:22

» [Bâtiments de ligne] RICHELIEU et JEAN BART
par Jean-Léon Hier à 12:04

» ÉCOLE ATOMIQUE CHERBOURG
par Gasmya Hier à 10:20

» ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS DE LA FLOTTE - TOME 3
par En transit Hier à 2:29

» [ DIVERS - LES FLOTTILLES ET ESCADRILLES ] Hydravions à Koh Chang
par astum Dim 22 Jan 2017 - 19:53

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par vazeilles Dim 22 Jan 2017 - 18:54

» [ Blog visiteurs ] [Le Richelieu 1947 à Cherbourg ]
par BEBERT 49 Dim 22 Jan 2017 - 18:19

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 7
par Charly Dim 22 Jan 2017 - 16:49

» Villefranche-sur-Mer (06230)
par dan83143 Dim 22 Jan 2017 - 16:49

» [ Recherches de camarades ] de l Escale Marine et l Unité Marine Djibouti 1982 1983
par FENIOU Dim 22 Jan 2017 - 5:25

» [ Recherches de camarades ] BE infirmier à l'HIA Sainte Anne à Toulon en 1972.
par ZINS Roger Dim 22 Jan 2017 - 4:49

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Sam 21 Jan 2017 - 19:21

» JAUREGUIBERRY (EE)
par Charly Sam 21 Jan 2017 - 19:03

» LA PRAYA (SM)
par framery Sam 21 Jan 2017 - 14:19

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par Joël Chandelier Sam 21 Jan 2017 - 13:54

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Sam 21 Jan 2017 - 12:36

» ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par boucanier Ven 20 Jan 2017 - 20:49

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Serge BAVOUX Ven 20 Jan 2017 - 17:08

» D.E.T. PORQUEROLLES
par Jean TRIKI Ven 20 Jan 2017 - 13:57

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par framery Ven 20 Jan 2017 - 13:41

» DAPHNÉ (SM)
par guena29 Ven 20 Jan 2017 - 10:06

» MAISTRANCE PONT
par Joël Chandelier Jeu 19 Jan 2017 - 18:18

» CDT BORY (AE)
par Togo Jeu 19 Jan 2017 - 9:41

» [Les Musées en rapport avec la Marine] CEUX QUI VISITENT LA FLORE
par COLLEMANT Dominique Mer 18 Jan 2017 - 21:07

» ÉLAN - A768 (BSR)
par Joël Chandelier Mer 18 Jan 2017 - 20:42

» [ VOS ESCALES ] Escale à Zanzibar
par alain EGUERRE Mer 18 Jan 2017 - 16:21

» [ Recherches de camarades ] Du Scorpion 07/71 - 07/72
par ROUSSEL Michel Mer 18 Jan 2017 - 14:24

» [ Blog visiteurs ] POSTE THERIZOL DBFM Algérie Photos ?
par Invité Mer 18 Jan 2017 - 14:14

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par COLLEMANT Dominique Mar 17 Jan 2017 - 22:53

» LA PERLE (SNA)
par chapellier Mar 17 Jan 2017 - 16:24

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par NEHOU Mar 17 Jan 2017 - 12:17

» L'Expédition d'Egypte 1956
par Jacques Mar 17 Jan 2017 - 11:13

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par pinçon michel Mar 17 Jan 2017 - 5:53

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par BEBERT 49 Lun 16 Jan 2017 - 19:06

» [Autres sujets marine] Les cloches de nos bâtiments (Armés et désarmés)
par BEBERT 49 Lun 16 Jan 2017 - 19:01

» ROLAND MORILLOT (SM)
par COLLEMANT Dominique Lun 16 Jan 2017 - 18:16

» La spécialité de Radio
par J-C Laffrat Lun 16 Jan 2017 - 15:26

» [ Blog visiteurs ] Mon Père Marcel Paoletti Gendarme Maritime
par Invité Lun 16 Jan 2017 - 12:51

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE ( sur nos côtes Françaises )
par Roger Tanguy Dim 15 Jan 2017 - 23:21

» [ Blog visiteurs ] Tape de bouche ou pas ?
par Didier Moreaux Sam 14 Jan 2017 - 23:55

» LE FRINGANT (EC)
par Noël Gauquelin Sam 14 Jan 2017 - 13:12

» [Associations anciens marins] FNOM
par Joël Chandelier Ven 13 Jan 2017 - 22:06

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par MARCHAND Michel Ven 13 Jan 2017 - 19:41

» Film sur Djibouti années 1975-77
par loulou06000 Ven 13 Jan 2017 - 15:23

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par framery Ven 13 Jan 2017 - 13:28

» AGADIR (B.A.N.)
par LEBRIS Ven 13 Jan 2017 - 9:44

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC Nîmes-Costières
par DRIMARACCI Ven 13 Jan 2017 - 9:01

» INDOMPTABLE (SNLE)
par kerneve Ven 13 Jan 2017 - 7:18

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Jean-Marie41 Jeu 12 Jan 2017 - 19:59

» [Votre passage au C.F.M.] Mon arrivée à Hourtin
par BEAUDU Jeu 12 Jan 2017 - 9:38

» [ DIVERS - LES NUCS ] Retour à quai pour ce SNA
par centime44 Mer 11 Jan 2017 - 22:37

» MARINE LA PALLICE - ROCHEFORT
par Roger Tanguy Mer 11 Jan 2017 - 18:51

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par Jacques l'A Mer 11 Jan 2017 - 18:37

» BOUVET (EE)
par philippe PAILLET Mer 11 Jan 2017 - 17:26

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par formose jacques Mer 11 Jan 2017 - 15:49

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par J.Revert Mer 11 Jan 2017 - 15:09

» LE CORSE (ER)
par FBRIONNAUD Mer 11 Jan 2017 - 13:57

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par Nenesse Mer 11 Jan 2017 - 12:17

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades UM Diego-Suarez Cie de Protection 1968
par Gasmya Mer 11 Jan 2017 - 11:10

» [ Blog visiteurs ] JUNKER 52 - AAC1 Toucan - Recherche photos
par Invité Mar 10 Jan 2017 - 22:13

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Jean-Marie41 Mar 10 Jan 2017 - 20:49

» [Campagnes C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par Joël Chandelier Mar 10 Jan 2017 - 20:22

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par Jean-Léon Mar 10 Jan 2017 - 19:50

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Jean-Marie41 Mar 10 Jan 2017 - 19:01

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarade Bernard BROCHEN UM Diego-Suarez 68/69
par Gasmya Mar 10 Jan 2017 - 17:37

» [ Blog visiteurs ] L'Aconit au Quebec en mai 1972
par Jean-Léon Mar 10 Jan 2017 - 13:45

» UTILISATION DU FORUM : "RECHERCHES DE CAMARADES"
par Charly Mar 10 Jan 2017 - 13:35

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la 21F 09/69 au 02/74
par GALLO Bernard Mar 10 Jan 2017 - 13:25

» [ Blog visiteurs ] Décès de Yannick LE ROUX Croix Du Sud et Le Savoyard
par Charly Mar 10 Jan 2017 - 11:55

» [ Recherches de camarades ] Recherche infos sur secrétaire militaire Roger Cachelièvre (dcd)
par Momo Lun 9 Jan 2017 - 21:47

» ESCADRILLE 2 S
par Bibi67C Lun 9 Jan 2017 - 11:48

» [ Recherches de camarades ] PA Foch tranche sierra 2eme sous pont
par jean Tisseyre Lun 9 Jan 2017 - 10:18

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Lun 9 Jan 2017 - 8:55

» LE SAVOYARD (ER)
par Quifille Dim 8 Jan 2017 - 17:18

» [ Blog visiteurs ] Ancien chronographe de porte-avions.
par Invité Dim 8 Jan 2017 - 12:57

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par jacques95 Dim 8 Jan 2017 - 0:12

» [ Blog visiteurs ] Cours du BE secrétaire 15 novembre 1965 - 15 mars 1966
par Roger Tanguy Sam 7 Jan 2017 - 22:57

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Sam 7 Jan 2017 - 20:47

» [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)
par Brand Robert Sam 7 Jan 2017 - 19:21

» [ Recherches de camarades ] Ancien de la VP 761
par Poncelet56 Sam 7 Jan 2017 - 19:04

» [Marine à voile] L'Hermione
par Bagadoo Sam 7 Jan 2017 - 16:10

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE COPAINS DU BSL GARONNE
par bielo Sam 7 Jan 2017 - 9:23

» [Campagnes] DAKAR
par Noël Gauquelin Sam 7 Jan 2017 - 0:28

» [Vie des ports] Port de Saint Nazaire
par COLLEMANT Dominique Ven 6 Jan 2017 - 21:31

» [Papeete] Le permis de conduire à Papeete durant nos campagnes
par Didier Moreaux Ven 6 Jan 2017 - 21:01

» [ Blog visiteurs ]
par Invité Ven 6 Jan 2017 - 18:19

» BOIS BELLEAU (PA)
par Keller Charles Ven 6 Jan 2017 - 18:19

» ÉCOLE DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE
par Perrin Claude Ven 6 Jan 2017 - 17:50

DERNIERS SUJETS


Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Partagez

cuny
MAJOR
MAJOR

Age : 69
NON

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par cuny le Ven 6 Mai 2016 - 20:37

Merci JC
pour ce récit de tes tribulations en ces périodes incertaines ,

DALIOLI
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 75
Électricien

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par DALIOLI le Sam 7 Mai 2016 - 10:39

Merçi JC LAFFRAT,pour ces précisions ,et pour ces moments d'histoire de notre marine,j'avais à l'époque 3 ans et vivais en algérie.








boboss
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Transmetteur NON

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par boboss le Sam 7 Mai 2016 - 10:46

Passionnant, ton récit, JC LAFFRAT;
On prend conscience que plus d'un océan nous séparait de la marine Américaine, et même les Anglais avaient un temps d'avance sur nous. Ou nous avions un temps de retard sur eux. Quand on songe que la gamelle double à perduré jusqu'à la fin des années 60.....
Merci pour ton témoignage.

J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 90
Radio

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par J-C Laffrat le Sam 7 Mai 2016 - 10:50

Salut Dalioli,

Oui tu ne peux pas t'en souvenir, mais en Algérie en 1945 il y avait comme en France des restrictions.
Moins bien sûr, c'étaient surtout le café, le sucre, le thé, il n'y avait pas de viande rouge, surtout du mouton.
Et les vêtements étaient rares, en Angleterre c'était de même, principalement pour les tissus et produits exotiques.
Par rapport a ce que connaissait encore la France, c'était mieux, mais la différence pour les Anglais.
Il leur avait fallu soutenir le moral des gens pour gagner la guerre et le pays recevait sans arrêt des biens de consommation des États-Unis, beaucoup de Liberty ships pleins de marchandises ont été envoyé au fond par les U-Boote.
Après il a quand même fallu payer la note, tout ça pour le moral des gens.

Bobosse,

Oui tout a fait, un océan !
Mais aussi bien les Américains que les Anglais avaient pour principal souci d'être opérationnels, et que leurs soldats soient bien équipés, tout allait plus vite qu'en 1939-40. Faciliter les repas et les écourter au mieux, et ceci tout en apportant un confort relatif à l'équipage, d'où les coopératives NAAFI et autres PX.
Dans la RAF la musique dans les baraques c'était pour ça, les airs à la mode diffusés pendant les heures de repos et le soir.
Au Maroc à Port Lyautey, beaucoup de demi-tonneaux, les Quonset Hut, étaient déjà pourvus de climatiseurs et du chauffage central installé par eux dès 1943.
Là aussi c'était le régime cafétaria avec les plateaux à compartiments, et le magasin de produits était le ShipStore, on pouvait même y acheter des vêtements.
On peut même aller plus loin, dans le domaine de la distraction pendant leur passage à Port-Lyautey en 1945, nos copains avaient vu une tournée venue d'Hollywood pour donner des représentations aux marins de la base, un orchestre de jazz, avec Bob Hope le comique et Dorothy Lamour, de quoi donner un coup de pouce au moral...
Aujourd’hui avec tout à profusion ça fait sourire, mais à l'époque c'était important, surtout pour ceux qui s'étaient serré la ceinture pendant l'Occupation.


Dernière édition par J-C Laffrat le Sam 7 Mai 2016 - 14:31, édité 1 fois




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

parriaux christian
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 68
Électricien d armes   NON

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par parriaux christian le Sam 7 Mai 2016 - 14:31

deux questions jean claude
qui vous payaienet
comment vivaient en france les femmes de soldats ffl merci



Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges jeter l'ancre un seul jour ?

J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 90
Radio

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par J-C Laffrat le Sam 7 Mai 2016 - 14:46

Salut Christian,

Les engagés de 1944 n'étaient pas des FNFL, et a dix huit nous n'avions d'épouses, heureusement
Je pense que parmi les FNFL qui avaient rallié Londres entre 1940 et 1943, il y avait des gens mariés, et ils devaient toucher leur solde en conséquence, mais il était impossible de transférer la moindre somme en France, ça devait donc s'accumuler . A partir de 1944 dans les Forces Navales en Gde Bretagne il y avait un Commissariat qui marchait, et dans les bases écoles un commissaire et des fourriers, nous étions payés chaque mois en livres, selon les mêmes barèmes de solde que dans la Marine, c'est à dire pour un sans spé des clopinettes .... Sans doute que les gens du bureau de la solde tenaient quand même la comptabilité en francs. C'est tout ce que je sais, car j'ai bien mon livret matricule avec les affectations mais pas mon livret de solde, difficile d'en dire plus .




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

armorique
MAJOR
MAJOR

Age : 71
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par armorique le Sam 7 Mai 2016 - 15:46


Merci pour ces récits J-C



Mousse sois Vaillant et Loyal

le gall
QM 2
QM 2

Age : 81

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par le gall le Sam 7 Mai 2016 - 15:59

UN " grand BRAVO" à J C Laffrat pour toutes ses écrits sur ACB

à la question de bobosse je peux compléter la réponse

Pendant l'occupationles famillesdes marins FNFL,qui étaient en
France recevaient la solde de leur mari et ceci payés par Vichy.
Quant aux marins eux mêmes je ne sais pas comment si ils touchaient une partie et payaient par qui.?

Aprés la libération , il y a eu beaucoupde heurts entre les marins FNFL et les vichystes, et ça a duré des années .Devant les
reproches des FNFL les vichytes pouvaient se défendre par cet argument : heureusement que nous sommes restés en France
pour pouvoir donner votre solde à vos familles.

J'ai entendu ces querelles jusqu'a 1960 et c'était encore violent

J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 90
Radio

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par J-C Laffrat le Sam 7 Mai 2016 - 17:29

Bonsoir LE GALL,

Toujours bon cap à ce que je vois... tu as entièrement raison, ces querelles ont empoisonné longtemps la Marine et plus spécialement l'Aéro car en 1942 ceux qui étaient fidèles à Vichy avaient résisté aux Américains à Port-Lyautey, et quand les FNFL de la 6FE sont arrivés en 1944 à Agadir c'étaient les mêmes qui étaient encore pour une partie sur la base, pour les premiers les seconds étaient des "maréchalistes" et ne leur pardonnaient pas.
Ils ne se côtoyaient pas, les FNFL restaient en zone US Navy.
Il y a même eu quelques accrochages... j'ai raconté ça dans le cahier sur la BAN Agadir.

Je continue...
Spoiler:
Au début septembre 1945, après avoir quitté Bridgnorth frais équipés comme des Anglais, nous arrivons à la RAF Station de Stormy Down, Wales (Pays de Galles).
Située à proximité de la mer, près de la petite ville de Porthcawl, la station abrite l'ITW (Initial Training Wing).
L’ITW est un centre d’instruction militaire et de cours au sol qui fonctionne depuis le début 1945 pour les Français, armée de l'Air et Aéronavale confondus.
A l'arrivée nous sommes répartis par groupe de trente, de toutes spécialités, au sein d’un flight sous l’autorité directe d’un Flight Sergeant.
Le flight est comparable à une section.
Chaque flight reçoit sa baraque de casernement que les Anglais nomment un « billet ».
C’est la baraque dortoir typique de la RAF.
Aménagée simplement et limite confortable, les sanitaires sont situés en bout de baraque en face de la chambre du Sargeant.
La chambrée comporte une rangées de lit de chaque côté séparés par une allée centrale.
En tête du lit, une armoire pour chacun, un poêle à charbon avec tuyau apparent est installé au milieu de la pièce, heureusement car la baraque n’est pas isolée.
À l’extrémité, au-dessus de la porte, un haut-parleur est accroché, c’est un "Tannoy", du nom de la marque, il diffuse les ordres de service et aussi les airs à la mode pendant les heures de repos...

Chaque matin réveil en musique au lieu du clairon, à ce moment-là pas de mollesse !
Les couchages doivent être défaits et les couvertures et les draps bien pliés vite fait selon les règles et disposés au pied du lit, avec le nom de chacun inscrit sur une étiquette glissée au milieu du paquetage.
Ensuite sans retard c’est l’inspection du Sargeant, tout doit être parfait, surtout les chaussures bien cirées !
Et quand il est satisfait il nous autorise à aller prendre le "breakfast" à la cafeteria avant de partir vers les cours.
Les cours sont strictement les mêmes que pour les Anglais, aucune instruction n'est faite en Français, ni les interrogations qui suivent.
C’est l’immersion totale, ceux ont des difficultés ont la possibilité de suivre des cours de perfectionnement rapide dans la langue le soir pendant les heures de repos.
On nous avait prévenus de tout ça à Arzew, et les tests de connaissance de l'Anglais faits là bas avaient bien leur utilité...
Nous faisons d'abord de l’instruction militaire, et apprenons des lois et règles de la R.A.F.
Comme les autres nous faisons du maniement d'armes et de l'instruction en rangs serrés, et des figures de défilé, en long en large et en travers...
Les commandements sont plutôt "hurlés" par les instructeurs, il faut s'y faire, nos instructeurs d'Arzew sont loin derrière...
Les matières enseignées sont les mathématiques, l’alphabet Morse, le Scott à la lampe Aldis (Morse lumineux), la "recognition " (reconnaissance des avions par leur silhouette).
On apprend des notions de météorologie, de navigation et d’armement, on doit apprendre à démonter et à remonter une arme les yeux fermés.
Pistolet, mitraillette et mitrailleuses, la 7,62 et la 12,7.
L'éducation physique et la marche à pied sont aussi au programme.
Ces cours durent normalement 12 semaines et font l’objet de contrôles des connaissances en continu pendant leur durée, ceux qui traînent dans une matière peuvent rattraper une fois.
Une fois acquises ces connaissance de base minimum pour devenir volant et pouvoir être envoyé à l’école de spécialité il faut obtenir plus de 50% aux tests globaux et être apte médicalement, nous passons pour ça l'équivalent d'une visite PN...




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 73
Mécanicien équipage NON

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par PAUGAM herve le Sam 7 Mai 2016 - 19:07

C'était pas du bidon, l'instruction Jean-Claude



Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)

J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 90
Radio

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par J-C Laffrat le Sam 7 Mai 2016 - 21:07

Deux photos qui vous donneront une idée des baraques plutôt rustiques de la RAF Stormy Down.

A l'intérieur poêle allumé, nous étions bien, surtout contents d'apprendre le métier d'aviateur dans une école de la célèbre Royal Air Force.
Les tenues sont assez disparates, battle-dress, tenue de sortie en mataf, d'autres en chemise, avec laquelle nous allions en cours.
Sur les lits on voit les couvertures encore resté pliées pour l'inspection quotidienne du matin.
Pour repasser on piquait le courant avec un fil à douille directement sur les lampes d'éclairage du plafond

Des compagnons qui sont sur la photo, je n'en ai revu aucun, les trois qui sont assis sur le lit ont quitté la Marine à notre retour en 1946, car ils s'étaient engagés pour la durée des hostilité plus six mois. Le plus près est Védie, candidat mitrailleur. Celui qui se fait arranger la chemisette est Marcel Thépot, devenu radio volant comme moi. Celui de droite en chemise est Abguillerm, il était candidat pilote, n'est pas resté après l'Angleterre.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

Brand Robert
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 84

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par Brand Robert le Sam 7 Mai 2016 - 23:25

Bonsoir Jean Claude,
Merci pour tes récits, quelle mémoire !! à bientôt .
Avec toute mon amitié.
Robert

J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 90
Radio

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par J-C Laffrat le Dim 8 Mai 2016 - 10:30

Bonjour Robert,

T'es gentil, mais ma mémoire est aidée par celle des deux copains de cours encore parmi nous, Max Bayol et Yves Eustache, qui ont partagé ces aventures.
Aidé aussi par ma doc, le bouquin de JM Commeau sur l'Aéro au Royaume Uni, dans lequel figurent tous les noms de ceux qui sont passés là bas, après la physionomie des gars revient.
J'ai aussi quelques éléments écrits par des anglais sur la base et trouvés sur internet, donc facile de recouper avec mes propres souvenirs.

Amitiés.
JC




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

hetet a
QM 1
QM 1

Age : 68
Infirmier NON

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par hetet a le Dim 8 Mai 2016 - 10:44

Facile

IL faut tout de meme avoir une excellente memoire, meme si les docs aident un peut

Bravo Jean Claude.



Isérois pour le boulot, Brestois pour le coeur.

parriaux christian
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 68
Électricien d armes   NON

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par parriaux christian le Dim 8 Mai 2016 - 11:26

docs docteur ou document
jean claude l'angleterre etait elle un amas de ruine?



Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges jeter l'ancre un seul jour ?

J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 90
Radio

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par J-C Laffrat le Dim 8 Mai 2016 - 18:14

Bonjour,

Non, Christian, pas tant que ça de ruines, les bombardements avaient eu lieu de 1940 à 41 pendant le "Blitz" et avaient surtout touché Londres, Coventry, Birmingham et Liverpool, et aussi un peu Canterbury et Exeter. Par la suite la supériorité aérienne de la RAF avait stoppé les bombardements, le Pays de Galles ou nous étions n'avait rien subi de visible.

Mais nous sommes le 8 mai 1945, et tandis que j'étais à Khouribga, comme raconté plus haut, mon copain Max Bayol, parti d'Alger avant moi par bateau était déjà à l'école de Stormy Down, et d'après ce qu'il m'a raconté ce jour de victoire le V Day, avait été bien fêté à la base.

Dans la soirée du lundi 7 mai les nouvelles tant attendues que la guerre européenne était terminée sont arrivées.
Le lendemain serait férié et déclaré V Day, jour de la victoire.
Le mardi 8 le roi s'adressa au peuple et son discours fut relayé sur le réseau radio des baraques par les Tannoy.
Plus tard dans la soirée, un bal fut organisé et juste avant minuit, un grand feu a été allumé et on était en pleine lumière jusqu’à une heure du matin.
Le mercredi matin était déjà férié pour l’Ascension, et personnel français est allé à une messe spéciale.
En dépit de l'enthousiasme tout le monde s’est bien comporté pendant ces journées, sans excès, et les cellules du corps de garde sont restées vides.

Le vendredi un grand bal fut organisé le soir au mess des officiers et tout le monde invité, même les élèves.
Parmi les invités, le colonel Coustey, commandant de l'armée de l'Air française en Grande-Bretagne, le colonel Poulinqin, son commandant en second, l’Air Cdr. W J Seward, et le Group Captain Noir.
À son arrivée le Col. Coustey passa l’inspection de la garde d'honneur française.
Le dimanche suivant, il y eut des revues et défilés dans les communautés voisines.
Les honneurs furent rendus à Porthcawl par un détachement Commandé par le Gp. Cpt. Shaw, le personnel français y participait, le moral de tous était très élevé.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 87
Mécanicien

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par Serge BAVOUX le Dim 8 Mai 2016 - 19:49

C'est bien de faire revivre ces moments historiques et de les faire connaître aux ACB plus jeunes que nous.
De toi devrais je dure car tu es mon ancien de trois ans, et pendant ces trois années tu as vécu beaucoup d'événements...
Il faut nous presser de les conter, nous sommes les derniers à pouvoir le faire.
Dans mes messages sur Hourtin et sur la SME Rochefort j'ai parlé des rapports avec les gradés et les officiers bien différents selon leur origine : Darlan Vichy ou FNFL.





Salut et fraternité !

J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 90
Radio

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par J-C Laffrat le Lun 9 Mai 2016 - 8:17

Bonjour,

Oui Serge, ces querelles prenaient parfois de fâcheuses tournures, surtout pendant les hostilités, quand Gaullistes et Vichystes se trouvaient sur une même base. J'ai relaté cet épisode dans le cahier sur Agadir.

A Agadir le 9 janvier 1944, le CC Francis Lainé, commandant la flottille 3FB, succède au CC Lucas à la tête de la BAN. Le CC Lainé s’était distingué à la tête de l’escadrille 7B de la flottille 4F lors des combats de Syrie en 1941, affrontements au cours desquels il avait été blessé après avoir été abattu par un avion australien. Le 18 février suivant, la flottille 6FE/VFP-1, placée sous le commandement du CC de Lévis-Mirepoix, arrive à Port-Lyautey en provenance des États-Unis, flottille composée presque exclusivement de personnel d'origine FNFL. Déclarée opérationnelle par les Américains, elle est affectée à Agadir. L’arrivée de la nouvelle formation bouleverse quelque peu l’organisation de la base. Les activités opérationnelles de la 6FE étant sous le contrôle des Américains et son stationnement dans leur zone, font que l’intégration immédiate du personnel de la flottille dans l’organisation de la BAN est difficilement envisageable. Les antécédents du CC Lainé, si vaillants soient-ils, sont loin de susciter le respect de ceux de la 6FE, plutôt mécontents d’être sous les ordres de ce qu’ils appellent un « Maréchaliste » ce qui ne manque pas de provoquer des frictions, voire même des refus, lorsqu’il est envisagé de loger les équipages et le personnel au sol de la 6FE dans les bâtiments en dur de la BAN. Ils préfèrent rester sous des tentes dans l’enclave américaine. Même refus quand il est question de faire participer le personnel de la flottille à des corvées, à des tours de service ou à des patrouilles en ville avec le personnel de la BAN. Ce qui est la plupart du temps incompatible avec les conditions de travail imposées par les Américains pour assurer le soutien des avions à toute heure du jour et de la nuit. Le 15 juillet, le CC Charles-Edward Lahaye prend le commandement de la BAN en remplacement du CC Lainé, appelé à se consacrer à la mise en œuvre des nouvelles flottilles de SBD-5 armées ce jour même. Bien qu’unis dans le même combat, les ralliés de 1942 et ceux de la 6FE continuent d’entretenir des rapports assez tendus. La liberté de ton du personnel d’origine FNFL, dont certains sont engagés depuis les premières heures de juin 1940, amène parfois à des incidents, dont celui qui se produit lors de la prise de commandement du CC Lahaye. Au moment de l’inspection précédant la cérémonie, la flottille 4FB présente son fanion avec les décorations obtenues en Syrie, ce qui pour les ex FNFL peut passer pour une provocation. Pour protester, le personnel de la 6FE reste alors dans ses quartiers et, malgré les injonctions, refuse de se rendre à l’inspection. Le ton monte entre un mécanicien et le maître fusilier de la BAN qui lui lance : « Vous n’avez pas entendu l’appel, vous aurez huit jours d’arrêts », ce à quoi le premier répond alors « Vous n’avez pas entendu l’Appel du général de Gaulle, vous serez fusillé », entonnant peu après le chant de l’Internationale, repris en chœur par une partie de ses camarades. Les Américains présents à la prise d’armes n’apprécièrent pas du tout ce chant séditieux qu’ils interprétèrent au premier degré. Il faut dire que ce mécanicien était un réserviste, ancien délégué syndical de chez Renault, qui avait servi dans la RAF depuis 1942 avant de rejoindre la 6FE en Amérique, et était par ailleurs un excellent technicien.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

parriaux christian
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 68
Électricien d armes   NON

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par parriaux christian le Lun 9 Mai 2016 - 9:55

ceci me fait penser a delattre et leclerc et l'indo d'argenlieux



Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges jeter l'ancre un seul jour ?

J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 90
Radio

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par J-C Laffrat le Lun 9 Mai 2016 - 10:25

Oui mais tous les trois étaient des Gaullistes, ils n'avaient aucun problème à régler même si en Indo ils avaient peut être des avis un peu différents, rien à voir avec le temps de Vichy.

Dans la RAF la filière pour devenir volant était la suivante :
ITW Stormy Down (tronc commun)
A Porthcawl au Pays de Galles. Instruction militare et cours au sol. Durée trois mois, une note minimum de 60% aux tests exigée pour être admis au cours suivant.
Wireless opérator (radio)
Stage exclusivement technique et formation en vol à la base de Madley-Hereford. Durée six mois, l'Aéronavale ayant demandé que les radios volant soient aussi mitrailleurs, les marins munis de leur brevet de radio rallient ensuite l'école des mitrailleurs.
Air Gunnery school (mitrailleur)
A Barrow-in-Furness en Ecosse. Durée deux mois, les élèves volent 16 heures sur Wellington et pratiquent des tirs réels sur cible et des tirs simulés par camera.
Technical School (mécanicien)
A St. Athan, au Pays de Galles . Durée six mois, instruction technique puis spécialisation sur les types d'appareils des formations où ils seront affectés, Sunderland, Wellington, Catalina.
A la fin des cours les reçus étaient nommés Quartier-maître, et passaient SM 6 mois après l'obtention du certificat de volant, mais selon les affectations ça pouvait être plus ... dans l'armée de l'Air les mêmes, même parcours sortaient sergent, chercher l'erreur ! La différence de solde n'était pas négligeable et aller au mess ou au poste des seconds au lieu de continuer avec l'équipage était quand même appréciable.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

DALIOLI
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 75
Électricien

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par DALIOLI le Lun 9 Mai 2016 - 18:09

Comme le dit si bien BAVOUX,à ceux qui on connu cette époque un peu trouble,de nous expliquer,car nous avons connu une Marine plus sereine.......Il y a t'il des bouquins sur ce sujet?




J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 90
Radio

Re: Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé

Message par J-C Laffrat le Lun 9 Mai 2016 - 20:23

Les bouquins ne manquent pas, un petit tour sur sur internet pour s'en convaincre, les rivalités Français Libres et Vichystes ont été beaucoup plus graves dans la Marine que dans les autres armées, à cause de Mers El Kebir, Dakar, la Syrie et le débarquement de 1942 au Maroc. Les Forces de la Marine restées loyalistes étaient restées très fortes en nombre Outre-mer. Il n'y a qu' en Afrique centrale, aux Antilles et à Tahiti que la Marine s'est ralliée aux FNFL très tôt fin 1940 début 1941. Par contre en Indochine l'amiral Decoux était resté fidèle à Vichy au début et après c'était l'occupation japonaise.

On ne peut pas refaire l'histoire, ni trop dériver, mais revenir à mes souvenirs personnels sur 1945, c'est d'ailleurs bientôt la fin ....

Après le 8 mai à Stormy Down, les cours continuent normalement, parmi ceux d'entre nous qui se sont engagés pour la durée des hostilités plus six mois, il y en a peu qui pensent au retour, la guerre avec le Japon n'est pas terminée. Un document britannique sur l'histoire de Stormy Down décrit la situation.

Le 14 juillet 1945 c'est le Bastille Day.
Les célébrations traditionnelles de la prise de la Bastille ont eu lieu, pas d'instruction ce jour-là. et il y Un défilé est organisé à Porthcawl. Le Sqdn Ldr R E Bismuth et 30 sous-officiers de du n°4 ACRC défilent en armes, avec la musique de la RAF et les WAAF avec leur orchestre de bag-pipes. Le défilé parcourt la ville et un dépôt de gerbe est déposé devant un aux monument officiel par un français. Ensuite l'après midi, des sports ont lieu sur la base et le soir-là, deux hangars ayant été vidés et décorés, un bal est donné par deux orchestres de danse de la RAF. Tout le monde est autorisé à avoir un invité, des filles de Porthcawl et des environs ne manquent pas.

Le 15 aout c'est la victoire contre le Japon VJ Day
Seul un personnel restreint reste à la base pendant un congé de deux jours. Un défilé de la victoire a eu lieu Porthcawl le dimanche suivant avec des détachements français..

Spoiler:
Désordre
Fin août deux semaines après le VJ Day les Français descendent en force à Porthcawl. Un problème entre un certain nombre d'entre eux et les civils locaux couvait depuis un certain temps, au sujet de rivalités quand ils venaient inviter les filles à danser. Lors de la marche de retour au camp tard dans la nuit, quelques Français sont parfois été agressés et mis à mal. Dans la soirée du mardi 29 aout des élèves, dont beaucoup ont quitté le camp sans autorisation, descendent à Porthcawl pour régler les vieux comptes. Des combats éclatent sur le front de mer qui est alors envahi par les vacanciers. La situation a commencé à dégénérer, les hommes de la RAF et la garnison de l'Armée (West Yorkshire Regiment) se tiennent prêts à intervenir. Des renforts de police du Glamorgan Constabulary arrivent de Bridgend, Port Talbot et Maesteg et repriennent rapidement le contrôle.
Tout le personnel, sauf ceux sur qui étaient en de congé le soir en question, sont immédiatement consignés au camp. La discipline est rapidement restaurée et le commandement trouvé le moyen de calmer le jeu en procurant davantage de loisirs. En septembre un club de modèles réduits est créé, un grand insigne contre-plaqué est réalisé par un adjudant français de l’armée de l’Air avec le concours des britanniques, une combinaison de ailes, d’ancres de marine et de Fleurs de Lys, pour représenter à la fois la France, l’armée de l’Air et l’Aéronavale. En octobre une exposition artisanale a lieu, avec produits locaux, buffet avec des gâteaux, et des friandises malgré le rationnement alimentaire encore en vigueur. Des soirées dansantes ont eu lieu en novembre, cette fois avec de la musique enregistrée, l’orchestre de la station ayant été démobilisé.

Max Bayol, mon vieux copain de cours de Lartigue, à qui j’ai fait parvenir ce document, me répond ceci :
…Je me rappelle très bien de la bagarre de Porthcawl ! Ayant fait partie de la patrouille Franco/Britannique formée pour l'occasion, on n’était pas armés mais dotés du fameux casque britannique, le « Plat à Barbe ». Bagarre due à la jalousie des résidents vis-à-vis de ceux du camp. Une autorité de la base aurait dit après qu'il n'était pas étonné, car nous étions des Gentlemen … Je suis parti très vite après tout cela pour Madley ...




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

    La date/heure actuelle est Mar 24 Jan 2017 - 6:00