Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 668096 messages dans 13608 sujets

Nous avons 15650 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est ca-sm608

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 18:35

» CDT BORY (AE)
par marsouin Aujourd'hui à 18:32

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 18:28

» AGADIR (B.A.N.)
par Serge BAVOUX Aujourd'hui à 18:17

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par JJMM Aujourd'hui à 18:11

» LE BOURGUIGNON (ER)
par pinçon michel Aujourd'hui à 18:02

» L'INFLEXIBLE (SNLE)
par Serge BAVOUX Aujourd'hui à 18:01

» ESCADRILLE 22 S
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 15:53

» MINERVE (SM)
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 15:46

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par bielo Aujourd'hui à 14:21

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM Brest 2016
par cornaly Aujourd'hui à 1:00

» [ Histoire et histoires ] Le Sanatorium de Briançon (Le Grand Hôtel des Neiges)
par noelcaruso Hier à 23:23

» LE MUTIN (BE)
par Jean-Marie41 Hier à 20:56

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Hier à 17:05

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Matelot Hier à 17:00

» FLOTTILLE 24 F
par Joël Chandelier Hier à 15:41

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par BONNERUE Daniel Hier à 15:09

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 14:15

» Le Bachi
par PAUGAM herve Hier à 11:45

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur sous-marin Espadon de août 79 à février 82
par julita Dim 18 Fév 2018 - 23:08

» MALABAR (RHM)
par marsouin Dim 18 Fév 2018 - 21:14

» D.E.T. PORQUEROLLES
par corre claude Dim 18 Fév 2018 - 21:10

» ESCADRILLE 55 S
par J-C Laffrat Dim 18 Fév 2018 - 20:59

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 20:47

» FLOTTILLE 9 F
par André TORTAY Dim 18 Fév 2018 - 19:26

» CIFUSIL de la BAN Lanvéoc Poulmic
par byu30 Dim 18 Fév 2018 - 19:12

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 18:35

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Dim 18 Fév 2018 - 14:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche SM Trans Graziani Patrick
par Eric B Dim 18 Fév 2018 - 12:55

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par douzef Dim 18 Fév 2018 - 11:44

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par jean claude monzie Dim 18 Fév 2018 - 10:29

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par GYURISS Dim 18 Fév 2018 - 9:11

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par TECTAM Sam 17 Fév 2018 - 22:49

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par loulou06000 Sam 17 Fév 2018 - 22:47

» La spécialité de Radio
par 3eme ligne Sam 17 Fév 2018 - 19:10

» CASABIANCA (SM)
par J-L-14 Sam 17 Fév 2018 - 18:50

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 17 Fév 2018 - 17:42

» ARIEL (BA)
par MARCHAND Michel Sam 17 Fév 2018 - 15:51

» HIPPOPOTAME (RHM )
par GYURISS Sam 17 Fév 2018 - 15:17

» FLOTTILLE 22 F
par Moulinier Alain Sam 17 Fév 2018 - 14:27

» CASABIANCA (SNA)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 13:40

» [Divers sous-marins classiques] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 12:45

» [ Recherches de camarades ] Briançon
par takeo Sam 17 Fév 2018 - 12:08

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par cioni Sam 17 Fév 2018 - 11:56

» PONCELET (SM)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 10:05

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Ven 16 Fév 2018 - 22:22

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par gilbert kerisit Ven 16 Fév 2018 - 21:07

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par Pépé 974 Ven 16 Fév 2018 - 20:49

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 19:38

» FLOTTILLE 33 F
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 18:54

» PÉGASE
par corre claude Ven 16 Fév 2018 - 17:26

» ORPHÉE (SM)
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Fév 2018 - 15:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Jeu 15 Fév 2018 - 22:09

» Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
par Jean-Marie41 Jeu 15 Fév 2018 - 21:01

» École des pupilles 45/46
par Charly Jeu 15 Fév 2018 - 20:59

» CHELIFF (LST)
par boboss Jeu 15 Fév 2018 - 16:43

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Charly Jeu 15 Fév 2018 - 9:09

» VIOLETTE - P788
par alain EGUERRE Jeu 15 Fév 2018 - 5:52

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par lecuyer Jeu 15 Fév 2018 - 4:26

» GUEPRATTE (EE)
par PAUGAM herve Mer 14 Fév 2018 - 16:41

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mer 14 Fév 2018 - 10:24

» [Marine à voile] L'Hermione
par COLLEMANT Dominique Mar 13 Fév 2018 - 18:25

» Karachi
par loulou06000 Mar 13 Fév 2018 - 11:38

» SIRÈNE (SM)
par Micky Mousse Mar 13 Fév 2018 - 10:52

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Mar 13 Fév 2018 - 9:43

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par ERIC THIEBAUT Mar 13 Fév 2018 - 8:48

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Paris
par Cabestan Mar 13 Fév 2018 - 1:07

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Lun 12 Fév 2018 - 20:31

» DIVES (BDC)
par gégé Lun 12 Fév 2018 - 19:58

» [Campagne] ANTILLES
par Noël Gauquelin Lun 12 Fév 2018 - 19:21

» [La musique dans la Marine] LA MUSIQUE DE LA FLOTTE
par Christian DIGUE Lun 12 Fév 2018 - 19:20

» [Opérations diverses] Opération Prométhée
par bruno360 Lun 12 Fév 2018 - 18:31

» LCT - L9061
par gilfan Lun 12 Fév 2018 - 18:02

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par JJMM Lun 12 Fév 2018 - 18:00

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par NEHOU Lun 12 Fév 2018 - 17:24

» AMIRAL CHARNER (AE)
par Max Péron Lun 12 Fév 2018 - 16:15

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par marsouin Lun 12 Fév 2018 - 15:44

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 21:16

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 20:29

» ESCADRILLE 27 S
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:39

» [Divers campagne C.E.P] Les Marquises
par Noël Gauquelin Dim 11 Fév 2018 - 19:17

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:14

» [Votre passage au CFM) Vos chansons au CFM
par gene Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» [Divers - École de maistrance] Le grade à la sortie de Maistrance
par GYURISS Dim 11 Fév 2018 - 18:32

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 18:12

» DUPETIT-THOUARS (EE)
par Michel SALVY Dim 11 Fév 2018 - 17:09

» [ Blog visiteurs ] Recherche renseignements généalogiques
par Invité Sam 10 Fév 2018 - 22:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche des camarades de sana les neiges (Briançon 64-65)
par corre claude Sam 10 Fév 2018 - 22:34

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Sam 10 Fév 2018 - 15:45

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 10 Fév 2018 - 9:14

» MONGE
par COLLEMANT Dominique Ven 9 Fév 2018 - 22:48

» Loulou de MOLENE
par latrubesse jean claude Ven 9 Fév 2018 - 21:16

» [ Recherches de camarades ] Foch 1981 - 1982
par cops21 Ven 9 Fév 2018 - 18:20

» CFM - NOS PHOTOS DES CLASSES ET UNIQUEMENT
par Jean-Michel Gaiffe Ven 9 Fév 2018 - 18:17

» Sous-Marin Le TONNANT
par centime44 Ven 9 Fév 2018 - 13:52

» DE GRASSE (CROISEUR)
par JJMM Ven 9 Fév 2018 - 7:40

» FLORE (SM) - Tome 2
par jimyvar Ven 9 Fév 2018 - 0:51

» Sous-Marin OREADE
par COLLEMANT Dominique Jeu 8 Fév 2018 - 21:58

» ARROMANCHES (PA)
par Raymond MALHERBE Jeu 8 Fév 2018 - 20:21

DERNIERS SUJETS


[Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Partagez
avatar
gegehella
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 63
NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par gegehella le Mar 28 Oct 2014 - 17:30

Bonjours Alain, oui tu as bien raison, combien de fois j'ai entendu la même chose que toi. C'est triste et ingrat. Il y a longtemps qu'ils n'y a pas eut d'ennemis aux portes du pays. Les commémorations ont perdus leur valeur au yeux des gens, les militaires ne sont plus considérés, l'armée est toujours au centre des coupes de budget alors il ne faut pas demander de conserver nos nobles vaisseaux qui ont porté haut les couleurs de la France à travers le monde.
Tous les pays ayant une histoire maritime ont tous conservé un croiseur, un destroyer qui a marqué son histoire sauf la France et c'est triste ce manque de patriotisme.
avatar
montroulez
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 62
Électromécanicien

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par montroulez le Mar 28 Oct 2014 - 22:24

Merci Jobic pour ta réponse claire. J'apprécie et le message est bien passé.
C'est aussi valable pour l'aéronautique !



avatar
gilbert kerisit
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 68
Manoeuvrier NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par gilbert kerisit le Mer 29 Oct 2014 - 6:16

journal espagnol "FARODEVIGO"





La fragata ´Commandant Riviére´ recala en Vigo antes de su desguace en Gante
fco. díaz guerrero 26.10.2014 | 02:01
La fragata francesa, atracada en el muelle transversal.
La fragata francesa, atracada en el muelle transversal. // R. Grobas

La antigua fragata de la armada francesa Commandant Riviére, que se dirige al puerto belga de Gante para ser desguazada, atracó ayer en el puerto vigués. El viejo buque de guerra navega conducido por el remolcador holandés Multratug 20, que hizo escala en Vigo para ser repostado.

Comisionada en 1963 tras ser construida en astilleros de Toulon, la Commandant Riviére fue dada de baja en 1996 y, desde entonces, era utilizada como rompeolas en el centro de instrucción naval de Saint Mandrier. De 102 metros de eslora y 1.650 toneladas de desplazamiento, este buque pertenecía a una serie de 8 unidades que ya forman parte de la historia de la armada gala. El pasado jueves, otro buque militar, la fragata española Baleares, fue remolcada a Vigo desde Ferrol para ser desguazada en Vulcano.

traduction Google


L'ancien marine frégate française Commandant Rivière, dont le port belge de Gand est dirigé à la casse, amarré dans le port de Vigo hier. Les vieilles voiles de navires de guerre conduits par le remorqueur néerlandais Multratug 20, arrêté à Vigo pour être ravitaillé.

Commissaire en 1963 après avoir été construit dans les chantiers navals de Toulon, le Commandant Rivière a été désarmé en 1996 et depuis lors, il a été utilisé comme un brise-lames dans l'instruction naval centre-ville de Saint Mandrier. 102 mètres de long et 1650 tonnes de déplacement, ce navire appartenait à une série de 8 unités qui font déjà partie de l'histoire de la marine française. Le jeudi, un autre navire de guerre, la frégate espagnole Baléares a été remorqué à Vigo de Ferrol à être mis au rebut à Vulcan.





Le plus fort des nœuds est un amarrage fait sans épissures, goudron ni filin.
En temps de combat, en temps de naufrage, ce nœud là tient bon et jusqu'à la fin.
Le plus fort des nœuds s'appelle courage.
Le bon Dieu le fit au cœur du marin.

[Guillaume Joseph Gabriel de la Landelle]


avatar
papyserge
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 65
Mécanicien

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par papyserge le Mer 29 Oct 2014 - 13:48

gilbert kerisit merci pour la traduction




Je me suis engagé dans la marine le jour où mon père m'a appris que j'étais sur terre pour travailler.

avatar
gilbert kerisit
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 68
Manoeuvrier NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par gilbert kerisit le Mer 29 Oct 2014 - 18:07

correction au msg n° 952

Un de nos amis, embarqué sur ACB, me fait parvenir une traduction révisée
qu'il en soit remercié


Début de citation

Extrait du journal de Vigo, Le Faro

L’aviso-escorteur « Commandant Rivière » fait escale à Vigo avant sa déconstruction à Gand.
(Légende de la photo)L’aviso français accosté au quai transversal
Le Commandant Rivière, ex-aviso-escorteur de la Marine nationale, en route vers le port de Gand où il sera déconstruit a fait escale, hier, au port de Vigo. Le vieux bâtiment de guerre « fait route » à la remorque du Multratug 20, bâtiment hollandais, le convoi s’arrêtant à Vigo pour souffler.
Construit dans l’arsenal de Lorient (l’article fait faussement référence au port de Toulon) et admis au service actif en 1963, le Commandant Rivière a été désarmé en 1996 pour être utilisé, depuis lors, en brise-lames du port du centre d’instruction naval de Saint Mandrier. Long de 102 mètres, ce bâtiment de 1650 tonnes faisait partie d’une série de 8 unités qui ont marqué l’histoire de la marine nationale.
Jeudi dernier, la frégate espagnole Baléares arrivait du Ferrol à Vigo, à la remorque, pour y être déconstruite dans le chantier local Vulcano.
Pour être puriste, il ne s’agit plus du Cdt Rivière mais du Q 698

Fin de citation





Le plus fort des nœuds est un amarrage fait sans épissures, goudron ni filin.
En temps de combat, en temps de naufrage, ce nœud là tient bon et jusqu'à la fin.
Le plus fort des nœuds s'appelle courage.
Le bon Dieu le fit au cœur du marin.

[Guillaume Joseph Gabriel de la Landelle]


avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par PAUGAM herve le Mer 29 Oct 2014 - 18:14

C'est mieux comme ça, Gilbert





Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par jobic le Mer 29 Oct 2014 - 18:40

Ah oui, là c'est mieux. J'apprends ainsi qu'il y a un chantier de déconstruction à Vigo ( bonjour l'amiante sur le Baléares; vieille frégate à vapeur, classe Knox)



avatar
shadow
QM 1
QM 1

Age : 47
Fusilier équipage NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par shadow le Ven 31 Oct 2014 - 17:23

Bonsoir à tous,
J'espère être dans le bon sujet.
Thalassa diffuse une émissions sur Brest le 07/11/14 avec entre autre un sujet sur la rade, avis aux amateurs.
avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par jobic le Sam 1 Nov 2014 - 17:56

Le Multratug 20 remorquant l'ex Rivière depuis Toulon passe le Cap Gris Nez en ce moment; il arrivera au chantier de démolition demain matin




avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par Joël Chandelier le Dim 2 Nov 2014 - 14:49

Qui s'en rappelle le 18 janvier 1966 l'ex croiseur JDA coque Q381 arrivait à Toulon en provenance de Landevennec (quitté quelques jours plus tôt) pour y être déconstruit.






 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par jobic le Dim 2 Nov 2014 - 15:35

L'ex Rivière est arrivé ce matin chez Galloo à Gand; voilà un dossier clos. Le prochain l'ex Jean Moulin



avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par jobic le Lun 3 Nov 2014 - 22:49

L'ex GLG a rejoint son embossage devant l'Ecole navale aujourd'hui. Les brise lames sont donc les ex GLG; De Grasse et Tourville



avatar
KERMITT
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 58
Météorologue NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par KERMITT le Mar 4 Nov 2014 - 13:46

Ca fait quand même une belle Armada à Lanvéoc!





DOUARNENISTE ET FIER DE L'ÊTRE
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par Joël Chandelier le Mar 11 Nov 2014 - 20:49

Il quitte ses fonctions mais pas ACB ami Jobic
Nom : Roger COGUIEC

Grade : CF ®

Spé : mécan

BIO :

J’ai intégré la marine à l’école des apprentis mécaniciens de la Flotte, j’avais 16 ans. S’en est suivi une carrière normale faite d’embarquement (RHM, dragueur, aviso, BSR) et de cours.

En 1985, j’ai réussi le concours d’officier spécialisé de la marine suivi de nombreux embarquement (Jules Verne, Latouche-Tréville, Bougainville), de détachements (Frégates Bravo) de séjour outremer (Djibouti, Martinique, Dakar, Koweït). Cette carrière de 40 ans s’est achevée par deux postes de conseiller auprès des CEM sénégalais et koweïtien.

Dans le civil, je suis impliqué dans de nombreuses associations conquétoises (Salon la mer livres, l’UNC, « aux marins » et depuis mars, je suis conseiller municipal de ma ville (travaux, urbanisme, Vigipol, conseiller défense et délégué à la sécurité publique)
CF(R) Roger COGUIEC : responsable de la cellule désarmement



CF(R) Roger COGUIEC : responsable de la cellule désarmement

A l’issue de votre carrière, comment êtes-vous entré en contact avec la réserve ?
Spoiler:

J’étais volontaire pour un poste ESR, tout d’abord comme officier de liaison d’une flottille danoise lors de Brest 2008. Fin juin 2008, la division logistique d’Alfan m’a contacté car il fallait armer dans l’urgence une cellule pour épauler les équipages du RR Rari et du PSE d’Entrecasteaux qui entamaient leurs désarmements.

Quelles ont été vos motivations pour intégrer la réserve ?

Après 40 ans de marine dont 26 à la mer, j’estimais en avoir encore « sous la pédale » et pensais que mes connaissances pouvaient encore être exploitées. L’envie et l’amour du métier étaient toujours présents ; donc cela m’a paru naturel, une continuité autrement.

Votre premier ESR a été difficile à obtenir ? Quel était-il ? Comment cela s’est passé ? (si l’ESR actuel n’est pas le premier)

Mon dernier poste d’active était au SSF (IRB) donc j’étais déjà en contact avec la division logistique d’Alfan, à qui j’avais fait part de mon souhait de travailler pour elle. Cela s’est fait naturellement. C’est ainsi que je suis devenu le responsable de la cellule de désarmement avec une équipe de réservistes de 6 OMS alors.

L’ESR actuel

Vos motivations pour cet ESR ? A-t-il été difficile à obtenir ?

J’avais une grande expérience de l’armement des navires et j’estimais que le désarmement correspondait à peu de chose près à un armement inversé, ce qui s’est avéré exact.

L’affaire du Q 790 (ex Clemenceau) m’avait choqué comme beaucoup de marins. J’ai commencé à m’intéresser à cette problématique régie par des conventions internationales à une époque où l’écologie prend une importance grandissante. Lorsque l’on m’a proposé ce poste, j’avais déjà une bonne approche de la question. J’ai obtenu ce poste sans difficultés.
2008 : cellule de désarmement

2008 : cellule de désarmement



Existe-t-il des critères d’éligibilités pour accéder aux fonctions que vous occupez actuellement ? Avez-vous du suivre une formation spécifique ?

Polyvalence et adaptation! Lorsque l’on désarme, il faut avoir de bonnes connaissances de tout le navire, tant techniques qu’administratives ou militaires. C’est là le point fort de la cellule ; par exemple, notre major fusco sait gérer la vie courante, inventorier et remiser le matériel selon sa nature, assainir un local, surveiller des travaux, connait les procédures HSCT, manœuvrer sur une plage pour entrer le navire au bassin, la liste est longue mais aussi valable pour les autres membres de l’équipe.

Pas de formation spécifique mais une longue et grande connaissance du navire, consolidée par un retour d’expérience en commun en fin de RSA, pour améliorer notre organisation et être encore plus performant.

Combien de jours par an au contrat ? Avez-vous des objectifs précis ?

La durée du contrat varie en fonction du nombre de plateformes à désarmer. Pour moi, elle fluctue de 45 à 120 jours selon les années.

L’objectif est parfaitement identifié mais complexe : il s’agit de transformer un navire quittant le cycle opérationnel en coque vide, nettoyée, sécurisée, exempte de tous matériels réutilisables en agissant sur six leviers :

- Préserver le patrimoine historique de l’unité en le versant au service historique de la marine

- Répertorier et remiser les documents techniques et militaires aux services concernés

- Inventorier et remiser les matériels à charge

- Favoriser le réemploi de matériels au profit des unités en service

- s’assurer de la bonne exécution des travaux permettant le maintien de la coque dans de bonnes conditions jusqu’au démantèlement

- effectuer les travaux d’assainissement des locaux pour présenter le navire en parfait état de propreté en éliminant les matières putrescibles par exemple.
mise à flot d'un batral pause déjeuner

mise à flot d’un batral pause déjeuner



Comment se passe une journée type ?

C’est un peu la boite de chocolats de Forrest Gump : on ne sait jamais ce que l’on trouvera dedans, la météo pouvant perturber le programme. Plaisanterie mise à part, nous ouvrons le chantier avant l’arrivée de l’industriel et ne sommes pas comptables de notre temps. Le travail de désarmement est très spécial, à risques (maitrisés), parfois ingrat mais toute action commencée doit être finie. Cette méthode a parfois surpris les membres des équipages. En définitive, seul le résultat compte. Le travail s’achève par un débriefing des actions réalisées en présence de tous les intervenants (noyau d’équipage, cellule, industriels), en tirant les leçons (en insistant sur la prévention des accidents) puis en présentant la journée suivante et les actions importantes à mener. Chaque membre peut faire part de propositions ou d’observations. Cette méthode responsabilise chacun et fédère les diverses entités,

Le contrat se termine quand ? Si cela est possible, souhaiteriez-vous poursuivre dans les mêmes fonctions ?

Hélas fin décembre ; du fait de la limite d’âge. Mais même si l’envie est toujours forte, il faut savoir passer la main ; six ans dans le poste et 17 navires désarmés, je suis très satisfait de notre bilan. Mais l’équipe continue

Autour de vous, la Défense intéresse ou attise des curiosités ?

Le désarmement attise les curiosités car peu connu car la marine communique peu dans ce domaine (trop peu à mon sens car il n’y a rien à cacher, au contraire, nous avons là un pôle d’excellence) ;

Mais autour de moi, la défense inquiète ; dans une région fortement imprégnée par la marine, la réduction de la Flotte est un sujet préoccupant pour nos concitoyens. Les réflexions sur la Penfeld et le quai des flottilles désespérément vides sont récurrentes.

Avez-vous convaincus des personnes à se porter volontaires pour intégrer des PMM, PMS ou la réserve en générale ?

Le personnel de la cellule a connu des changements depuis sa création, nous n’avons jamais eu de soucis pour recruter du personnel correspondant aux profils recherchés.

Pour ce qui est des PMM, PMS, je n’ai pas abordé ces sujets pour l’instant mais comme conseiller défense de ma commune, je vais devoir m’y intéresser

Comment est-ce que votre entourage perçoit votre engagement ?

Mes proches connaissent mon attachement à la marine. J’ai coutume de dire que je n’ai pas quitté la marine mais que c’est elle qui m’a quitté.

Concernant les collègues, les avis divergent : tous sont curieux de connaitre ce en quoi consiste un désarmement et j’en profite pour vanter l’exemplarité de la Maine dans ce domaine.

Certains d’entre eux ne comprennent pas qu’à l’issue de 40 ans de service, je joue les prolongations ! Je les plains car leur métier n’a pas dû être très exaltant.
la cellule au poste de manoeuvre



la cellule au poste de manoeuvre

Comment conciliez-vous la réserve, la vie privée et la vie professionnelle ou associative ?

Désarmer exige une grande disponibilité. Tout est dans l’art de s’adapter aux situations. Passer d’une coque dans le fond d’un bassin à une commission d’urbanisme suivie d’un conseil municipal nécessite un bon esprit d’adaptation et de polyvalence. Mais le marin doit avoir un gène qui permet cela. La vie de famille est sereine car nous n’avons pas vocation à partir loin et longtemps, donc, nous en profitons pleinement.

Je m’aperçois également que nous, marins, avons des méthodes de travail efficaces qui apportent un plus aux associations et municipalités. Notre échelle de temps maritime n’est pas celle du temps municipal, ce qui déconcerte beaucoup, il faut s’adapter et ne rien brusquer.

Quel rapport faites-vous entre votre métier dans le civil ou vos occupations bénévoles et votre rôle de réserviste ?

Il n’y a pas d’interférence, tout est conciliable, affaire d’organisation. Je ne travaille pas le vendredi par exemple sauf si de grandes échéances sont programmées (sortie de bassin, réunions). Je consacre ce jour au suivi des travaux et des dossiers de ma commune

De votre position, quelle est votre vision de la réserve aujourd’hui ?

La cellule vit en permanence sur ses chantiers, un peu à part des autres réservistes. Je m’aperçois que nous sommes bien intégrés au sein de la force d’action navale qui nous fait toute confiance. La réserve actuelle est dynamique, motivée et fait son travail en toute honnêteté. Je n’ai qu’un regret à formuler : la difficulté rencontrée parfois pour obtenir les jours nécessaires pour achever notre mission lorsque le plan de charge est important (décalage des opérations de RSA lié à des prospects tardifs de cession, entrainant le traitement de quatre plateformes simultanément).

Mais nous avons toujours répondu aux demandes et respecté le calendrier.

La réserve sera vraisemblablement appelée à évoluer dans les années à venir ? Avez-vous quelques idées de propositions ?

La situation économique et la réduction du format impacteront sur les réserves. La cellule a ainsi vu ses jours d’ESR fondre d’année en année et malgré tout, il fallait faire le job

La réserve doit être préservée pour alléger la charge de travail du personnel d’active qui elle ne diminue guère. Elle permet aussi d’employer des experts dans certains domaines qui ne nécessitent pas une présence permanente, voir qui apporte un œil externe à l’institution

Comment « l’active » voit « la réserve » ?

L’image donnée par le réserviste a favorablement évoluée. Nous sommes à présent loin de celle du « vieux chasseur de prime » qui attendait au carré la fin de sa période.

Prenons l’exemple d’un navire qui arrive à Brest pour désarmer : nous intégrons un équipage qui vit une période forte (long transit, fin de vie de leur bateau, retour vers l’outremer….). Nous sommes perçus comme les fossoyeurs de leur navire, de plus des réservistes. Puis devant la complexité des opérations à réaliser, au fil des jours, notre expertise / conseil est de plus en plus sollicitée et ainsi l’osmose se crée. En fin de désarmement, bien souvent les plus réticents du début viennent nous remercier de les avoir assistés lors de la fin de vie de leur bateau, dans le respect de ce dernier.
réservistes en fin d'entrée au bassin

réservistes en fin d’entrée au bassin



Que retirez-vous à titre personnel de cette « aventure » dans la réserve ?

Une magnifique affectation faite de confiance, d’autonomie et de responsabilités. Notre cellule est fière du travail accompli en six ans, qui fait référence en la matière à présent. J’ai travaillé avec une solide équipe de réservistes disponibles et professionnels.

Je disais confiance : celle-ci s’est concrétisée par trois lettres de commandements provisoires d’ unités désarmantes les ex CMT « Verseau » et « Persée » et le patrouilleur « La Fougueuse » . Bien sûr, il ne s’agit pas d’unités navigantes mais en complément. Cet honneur atteste bien de la confiance dont nous avons bénéficié.

Certes, il est toujours émouvant d’assister à la dernière rentrée des couleurs actant la fin de vie d’un bateau, diminuant ainsi le format de notre marine, mais là n’est pas le problème : il y a un travail à faire, sans état d’âme.

Un message pour les autres réservistes

Il ne faut pas avoir de scrupules ; si vous êtes toujours attachés à la marine et si vous voulez lui faire bénéficier de vos connaissances, si vous avez toujours la niaque et êtes disponibles, allez y , foncez à l’APER, vous ne le regretterez pas
Interview : LV® Laurent Betti


Dernière édition par SEGALEN Georges le Mer 12 Nov 2014 - 9:08, édité 2 fois (Raison : mise en place des balises spoiler)





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
VENDEEN69
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 69
Détecteur équipage NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par VENDEEN69 le Mar 11 Nov 2014 - 20:54

Voilà un bel hommage à notre ami
Merci Joël de nous l'avoir fait partager!




Les souvenirs sont doux à qui les raconte, et la preuve que demain se fait aujourd'hui !

avatar
JBY
MATELOT
MATELOT

Age : 62
Mécanicien équipage           NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par JBY le Mar 11 Nov 2014 - 21:19

Merci Joël d'avoir posté cette interview très instructive. Une mission au cœur des préoccupations actuelles en matière de protection environnementales, relevée avec compétence et savoir faire par notre ami Jobic.
Une voie ouverte à un moment ou de nombreuses unités arrivaient en fin de vie et qui sera
espérons- le, poursuivie avec la même efficacité.



"Ça fait vraiment plaisir d'entendre les mouettes".
"Lola, Criel-sur-mer, été 2011"

 Nahi duzun arte .  Gontzal Mendibil
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par PAUGAM herve le Mar 11 Nov 2014 - 22:07

Merci, Jojo, mais je l'avais bien dit, il y a quelque temps, "Marin de chez Marin" ,
Mais pourquoi le pseudo de Jobic , Breton de chez Breton
Jobic, c'est bien





Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
hetet a
QM 1
QM 1

Age : 69
Infirmier NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par hetet a le Mer 12 Nov 2014 - 8:29

Merci Joel pour cet hommage rendu à notre ami Jobic, et bravo à lui pour son implication totale, et pour ses reportages que nous avons suivi avec énormément d’intérêt.





Isérois pour le boulot, Brestois pour le coeur.
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par framery le Mer 12 Nov 2014 - 8:42

Pour notre JOJO

et
Bravo pour cette carrière
JOBIC



Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
MAOUT Georges
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Électrotechnicien NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par MAOUT Georges le Mer 12 Nov 2014 - 9:05

Bel article Joël, bonne retraite Jobic, voilà une carrière fort bien remplie,



la fierté du travail bien accompli nous reste !

Georges
avatar
† SEGALEN Georges
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
Mécanicien équipage NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par † SEGALEN Georges le Mer 12 Nov 2014 - 9:10

Merci d'avoir partagé cet article,

et . . . Bonne retraite Jobic



Je reste Chouf à vie dans le cœur.
avatar
Invité
Invité

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par Invité le Mer 12 Nov 2014 - 9:58

De nos jours ces carrières ne sont plus courantes (sauf pour nous), mais avec quasiment 46 ans de service continu dans la Marine, tu es un des très rares sur ce forum mon cher Roger à avoir fait une telle progression, d'apprenti mécanicien à capitaine de frégate...
Nous avons suivi la même formation de base et je mesure le travail et la rage qu'il t'a fallu pour arriver à cela, la niaque comme tu dis ! Mais ce que j'ai appécié le plus ce sont tes reportages sur les désarmements que tu as dirigé avec ta formidable équipe, qui, comme tu le soulignes, ne suscitent pas, hélas, beaucoup de commentaires de la Marine sur un sujet pourtant exemplaire.
Je te souhaite une bonne retraite qui est déjà très active et surtout toute mon admiration !
Comme on dit plus solennellement pour ces 46 ans et puisque ton nom est en clair, chapeau Monsieur Coguiec...
Merci à Joël d'avoir diffusé cet article !
Amicalement
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par Joël Chandelier le Mer 12 Nov 2014 - 10:06

excusez moi j'ai oublié de citer la "source" de cet article et comme les liens sont interdits voici le titre "Marins du Ponant, le site des réservistes de la Marine ..."





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
salonais
MATELOT
MATELOT

Age : 72
NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par salonais le Mer 12 Nov 2014 - 10:13

Quoi souhaiter de plus,bonne retraite Jobic,je sais pas si ca va lui faire plaisir a la lecture de son entretien.Par contre nous souhaiter qu'il est garder des amities pour continuer a nous faire partager des posts comme d'habitude pleins d'interets.



A l'au-delà je préfère le vin d'ici.

AQI  SIAN  BIAN
avatar
jobic
CAPITAINE DE FRÉGATE
CAPITAINE DE FRÉGATE

Age : 65
Mécanicien NON

Re: [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 1

Message par jobic le Mer 12 Nov 2014 - 12:08

Je vous remercie tous pour vos témoignages ( je vais faire de l'ombre au phare de St Mathieu) et surtout à travers ce post mis en ligne par Joël ( le viltansou !), il faut y voir les réservistes dans leur ensemble ainsi que l’ascenseur social que la marine nous permettait de prendre il y a quelques années. Depuis, il est un peu grippé comme beaucoup d'autres choses.
Retraite; ouais, je n'aime pas vraiment ce terme, mais s'il s'agit d'un état administratif, je me dois de l'accepter; quant à l'état d'esprit, vous savez tous ce que j'en pense.




    La date/heure actuelle est Mar 20 Fév 2018 - 18:36