Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 719388 messages dans 14066 sujets

Nous avons 14425 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est cormery

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Roger Tanguy Aujourd'hui à 0:02

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:08

» [Campagnes] DAKAR
par Max Péron Hier à 22:23

» LES VIEUX BÂTIMENTS
par PAUGAM herve Hier à 22:09

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par Max Péron Hier à 21:39

» MINERVE (SM)
par pluton69 Hier à 21:23

» [ Blog visiteurs ] recherche Pierre Plasseraud dit pépito était Maistrance Pont à Loctudy... Brest....1954.1955
par L.P.(Pedro)Rodriguez Hier à 21:05

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Jean-Marie41 Hier à 20:58

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Bureaumachine busset Hier à 19:24

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Hier à 18:57

» [ Histoire et histoires ] HISTOIRE DE MES NAVIRES
par gebu Hier à 18:34

» ILE LONGUE
par Jean-Marie41 Hier à 18:24

» [Unités combattantes] B.I.F.M.
par Marquis Hier à 17:29

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 3]
par CREUSOT Etienne Hier à 16:41

» [Ports] LE VIEUX BREST
par jobic Hier à 14:04

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par GOAPER Hier à 12:00

» Vieilles paperasses humoristiques
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Oct 2018 - 21:40

» [Divers les nucs] SNLE
par Jean-Marie41 Lun 15 Oct 2018 - 20:54

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Lun 15 Oct 2018 - 19:15

» BÉARN (PA)
par Serge BAVOUX Lun 15 Oct 2018 - 19:13

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par christian dupuy Lun 15 Oct 2018 - 16:13

» DIANE (SM)
par Charly Lun 15 Oct 2018 - 15:41

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par MORVAN Lun 15 Oct 2018 - 12:08

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par marsouin Lun 15 Oct 2018 - 9:46

» [ Aéronavale divers ] FERIA DE L'AIR Aéroport de Nîmes
par PAUGAM herve Dim 14 Oct 2018 - 18:55

» LA FAYETTE F710 (FREGATE)
par larcher Dim 14 Oct 2018 - 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains BELLE POULE 07/76 à 10/81
par Michel 22 Dim 14 Oct 2018 - 11:15

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par HèmBé43 Dim 14 Oct 2018 - 10:52

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Joël Chandelier Dim 14 Oct 2018 - 10:13

» [ Les musées en rapport avec la Marine ] L'Espadon à St Nazaire
par S.Bosnjak Dim 14 Oct 2018 - 9:41

» [Catastrophes...] PREMIAN ... LE SOUVENIR
par COLLEMANT Dominique Sam 13 Oct 2018 - 21:45

» [Marine à voile] L'Hermione
par Christian DIGUE Sam 13 Oct 2018 - 19:03

» Le Conquet
par jobic Sam 13 Oct 2018 - 15:02

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par centime44 Sam 13 Oct 2018 - 14:23

» [ Divers - Les classiques ] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
par DUFFOND Serge Ven 12 Oct 2018 - 21:22

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par salonais Ven 12 Oct 2018 - 20:30

» [ Blog visiteurs ] Je recherche des anciens de la promotion de Pierre Plasseraud dit pépito
par L.P.(Pedro)Rodriguez Ven 12 Oct 2018 - 14:37

» [ École des Mousses ] 2ème Cie 67/68
par sorrentino Ven 12 Oct 2018 - 10:12

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père (Croiseur Sous-Marin Surcouf)
par Charly Ven 12 Oct 2018 - 9:15

» [ Blog visiteurs ] CFM dépôt de Brest
par Invité Ven 12 Oct 2018 - 3:58

» CDT BOURDAIS (AE)
par marsouin Jeu 11 Oct 2018 - 22:02

» ALBUM PHOTOS DE COURS - E.M.E.S. CHERBOURG
par guilloux Jeu 11 Oct 2018 - 18:32

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par jobic Jeu 11 Oct 2018 - 16:10

» LCT L9098
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 11 Oct 2018 - 11:05

» FLOTTILLE 24 F
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 11 Oct 2018 - 8:43

» ÉCOLE DES MANOEUVRIERS
par loulou06000 Mer 10 Oct 2018 - 23:44

» [ Divers - Les classiques ] Sous-marin Le TONNANT
par COLLEMANT Dominique Mer 10 Oct 2018 - 21:18

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Jean-Marie41 Mer 10 Oct 2018 - 18:46

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par gene Mer 10 Oct 2018 - 17:55

» [ Histoire et histoires ] Agde Place du 18 Juin la Stèle et les statues
par Jean-Eugène DARENGOSSE Mer 10 Oct 2018 - 11:27

» [ Blog visiteurs ] Gabare Luciole
par formose jacques Mar 9 Oct 2018 - 20:22

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par marsouin Mar 9 Oct 2018 - 20:08

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par BONNERUE Daniel Mar 9 Oct 2018 - 17:10

» [ Blog visiteurs ] Recherche de camarades Sous-Marin Diane 1979 /1981
par Invité Lun 8 Oct 2018 - 16:11

» ILE D'OLERON (BEE)
par ger38 Lun 8 Oct 2018 - 14:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par VOGUET Lun 8 Oct 2018 - 14:24

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par bernard26700 Lun 8 Oct 2018 - 13:25

» MARSOUIN (SM)
par Michel Roux Lun 8 Oct 2018 - 11:12

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Michel 22 Dim 7 Oct 2018 - 12:22

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par BEBERT 49 Dim 7 Oct 2018 - 11:57

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Nenesse Sam 6 Oct 2018 - 19:23

» [ Associations anciens Marins ] 67ème congrès national de l’AGASM à Martigues (13)
par Jean-Marie41 Sam 6 Oct 2018 - 18:51

» VAR (BCR)
par marsouin Sam 6 Oct 2018 - 18:23

» [ Histoire et histoires ] Le Programme Sawari 1
par facilelavie Sam 6 Oct 2018 - 0:27

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par Jean-Marie41 Ven 5 Oct 2018 - 19:07

» [ Divers pétroliers et pétroliers ravitailleurs ] Construction de 3 nouveaux pétroliers ravitailleurs
par Xavier MONEL Ven 5 Oct 2018 - 15:11

» ESCADRILLE 22 S
par kerabus56 Ven 5 Oct 2018 - 13:39

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par corre claude Jeu 4 Oct 2018 - 21:37

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Jeu 4 Oct 2018 - 21:09

» UNITÉ MARINE DAKAR
par framery Jeu 4 Oct 2018 - 14:01

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Jeu 4 Oct 2018 - 12:26

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Mer 3 Oct 2018 - 19:06

» [Les différents armements de la Marine] La guerre des mines
par JJMM Mer 3 Oct 2018 - 17:06

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par Joël Chandelier Mer 3 Oct 2018 - 13:36

» [Campagne] ANTILLES
par loulou06000 Mer 3 Oct 2018 - 12:31

» L'ESPERANCE A756 (BA)
par bamsd Mer 3 Oct 2018 - 0:45

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Bureaumachine busset Mar 2 Oct 2018 - 19:57

» Recherche camarades de la campagne De Grasse 65-68
par LE LUYER Mar 2 Oct 2018 - 17:50

» BOUVET (EE)
par chambrey2012 Mar 2 Oct 2018 - 17:08

» [ Divers pétroliers et pétroliers ravitailleurs ]
par Sallafranque83 Mar 2 Oct 2018 - 10:05

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Michel Roux Lun 1 Oct 2018 - 10:33

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Lun 1 Oct 2018 - 8:33

» [ Blog visiteurs ] Recherche de copain voyage Jeanne d'Arc 1982-83 environ
par Invité Dim 30 Sep 2018 - 15:45

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par Charly Sam 29 Sep 2018 - 23:59

» LA CHARENTE (PRE)
par Joël Chandelier Sam 29 Sep 2018 - 11:17

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 29 Sep 2018 - 9:38

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 29 Sep 2018 - 7:38

» [ Blog visiteurs ] Informations sur Christian BLUSSEAU
par Invité Sam 29 Sep 2018 - 0:59

» [Bâtiments de ligne] RICHELIEU et JEAN BART
par L.P.(Pedro)Rodriguez Sam 29 Sep 2018 - 0:30

» FLOTTILLE 36 F
par Jean-Marie41 Ven 28 Sep 2018 - 20:15

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par Bureaumachine busset Ven 28 Sep 2018 - 19:57

» PROTET (AE) - Tome 2
par Jeff46 Ven 28 Sep 2018 - 18:22

» [ Blog visiteurs ] Recherche de photos de l'Argonaute 67 à 69
par centime44 Ven 28 Sep 2018 - 13:58

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Ven 28 Sep 2018 - 13:49

» ARGONAUTE
par Charly Ven 28 Sep 2018 - 4:14

» RUBIS (SNA)
par Jean-Marie BONOMELLI Jeu 27 Sep 2018 - 16:04

» Bâtiment d'Expérimentations et de Recherches Sous-Marines (BERSM) TRITON
par TOUBHANS René Mer 26 Sep 2018 - 11:14

» [ Recherches de camarades ] PA Clemenceau Brigade Sécurité
par cricri Mar 25 Sep 2018 - 20:04

» [ Blog visiteurs ] Pouvoir mettre un visage sur un nom...
par medoc2 Mar 25 Sep 2018 - 14:04

DERNIERS SUJETS


[ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Partagez
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Roger Tanguy le Mar 24 Avr 2018 - 21:05

Oui, Albert et Roli vous nous gâtez et cela avec talent.
En ce moment, je vais tous les jours relever mes casiers à seiches non loin de Pen ar veur, et je dois dire que je regarde le château du Dourdy avec d'autres yeux. Je pense à ce qui s'est passé là. Si j'avais habité sur l'autre rive, je vous aurais demandé l'accord pour publier vos souvenirs dans le bulletin municipal (pour le cas où l'équipe municipale en aurait voulu). Vraiment, ce sont les dessous pas connus de l'école des mousses, de l'original. merci de les partager avec nous. J'adore.



avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Joël Chandelier le Mar 24 Avr 2018 - 21:32

à tous et particulièrement Roger qui aime la lecture. Il faut lire ce livre, que hélas j'ai perdu, cela se passe au Dourdy

Rédigé dans un style alerte, jalonné de témoignages vivants et d'illustrations inédites, Au temps des mousses ressuscite un passé à la fois proche et lointain qui a marqué des générations de marins.
Tous ont gardé au cœur la marque indélébile d'une expérience un peu rude, certes, mais ô combien formatrice et enrichissante.

Jacky Laurent, ancien major timonier, est désormais correspondant local du quotidien Nice-Matin Var-Matin.







 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
sagnimorte albert
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 88
Radio NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par sagnimorte albert le Jeu 26 Avr 2018 - 17:33

Bonjour, les amis.
Un petit tour au Dourdy.
L'hiver est arrivé. L'hiver breton avec son crachin perpétuel, ses grands vents, ses tempêtes. Nous sommes enrobés de gris. Gris le ciel, grise la mer, gris le moral. Je souffre d'une bronchite à répétition qui dure plus ou moins depuis ma petite enfance. Les conditions de vie et le climat ne sont pas faits pour la guérir. Un matin, je crache du sang. La hantise de l'époque était de devenir tuberculeux. Hantise aiguisée chez moi, ce fléau ayant coûté la vie à mon père à l'âge de vingt-huit ans. Toute la journée, je crache du sang. Je suis atterré et bien convaincu que ce mal inexorable est en moi. Le lendemain, je me présente à la visite. Le médecin m'examine au stéthoscope et ne décèle rien d'anormal. Mais j'insiste pour subir un examen radioscopique, le seul qui, dans ma tête ,est valable. Le médecin est psychologue. Comprenant que le moral est au plus bas, il m'accorde ce que je demande. Et c'est à Quimper que, le lendemain, complètement abattu, je me présente pour passer la radio. Le verdict va tomber, c'est sûr. Comme mon père, je ne deviendrai pas vieux. Tous les tubards finissent par mourir. J'ignore qu'en 1946, grâce à la pénicilline, on peut guérir de la tuberculose. Comme un automate, je me place derrière l'écran de la maudite machine qui va révéler mon infortune.
-Parfait, au suivant, dit le médecin après deux ou trois minutes d'examen.
Incrédule, je lui demande:
- Mais... je n'ai rien? Mes poumons sont sains? Ce n'est pas possible.
-Vous avez des poumons impeccables, on ne peut plus sains.
Je n'en crois pas mes oreilles. L'examen est négatif. Alors, avec l'aisance de mon âge, je passe brusquement de l'abattement complet à la joie la plus exubérante. Le moral remonte d'un coup vers le beau fixe. Les crachats de sang s'étant arrêtés comme ils étaient venus, c'est la joie au coeur que je regagne l'école.

La perme de Noël est arrivée. Passé par Paris où, avec mon copain Domingue, nous avons joué aux hommes. Un détour par Pigalle. Budget obligeant, une fille de joie -et une capote- pour deux. Heureusement, dans la branche les tarifs et conditions se négocient. Le rinçage de la capote après le premier usage était de rigueur. Comme ni l'un, ni l'autre ne voulait s'en charger, la fille, professionnelle jusqu'au bout, l'a fait. Par la suite, je n'ai jamais plus utilisé ce gant spécial et, en dépit d'une intense activité en la matière, mis à part un ou deux inconvénients mineurs, je ne m'en suis pas plus mal porté.

A bientôt, les amis.
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par alain EGUERRE le Jeu 26 Avr 2018 - 18:00

Superbement raconté ami Albert

La tuberculose était fréquente à cette époque des sanatoriums en altitude !
Bien le lavage de l'unique préservatif, j'avoue que c'est une découverte pour moi.
Comme quoi avec simplicité on peut parler de tout sans vulgarité





Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
L.P.(Pedro)Rodriguez
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68
NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par L.P.(Pedro)Rodriguez le Jeu 26 Avr 2018 - 19:59

Bien raconté Albert, dure époque mais qui a fait des hommes.



Un bon souvenir, c'est comme une bonne bouteille, il ne faut pas le boire seul.
-Jean-Louis FOURNIER-
avatar
corre claude
MATELOT
MATELOT

Age : 80
NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par corre claude le Jeu 26 Avr 2018 - 22:43

Je rappelle que j'ai créé la page "Sanatorium de Briançon",...
J'ai obtenu peu de témoignages, et pourtant, combien d'entre nous y sont passés...et ne sont pas (encore) morts.
Merci de ton récit Albert, moi c'était aussi un crachement de sang, mais beaucoup plus grave car positif.
Je suis attentivement tes récits dans les différents sujets.
CC
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par COLLEMANT Dominique le Jeu 26 Avr 2018 - 23:27

Toujours autant de plaisir à te lire Albert.



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par framery le Ven 27 Avr 2018 - 15:55

C'est vrai que le sida n'existait pas
à cette époque.




Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 64
NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Charly le Ven 27 Avr 2018 - 22:08


Merci Albert, un plaisir de te lire.




OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
sagnimorte albert
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 88
Radio NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par sagnimorte albert le Mer 2 Mai 2018 - 19:23

Bonjour, les amis.
Après notre folle nuit parisienne, pour moi, direction gare de Lyon.

Dans le train Paris-Lyon, l'affluence est telle en cette année 46 que les voyageurs sont entassés de façon inimaginable. Debout entre les banquettes dans les compartiments, debout serrés dans les couloirs, sur les plate-formes, dans les W.C., dans les soufflets. Beaucoup de militaires dans ces trains. A la hauteur de Laroche-Migenne, un petit gros, adjudant aviateur, ressent une envie naturelle qui se fait de plus en plus pressante. Il a tenu le coup longtemps mais là, il n'en peut plus. Le visage livide, il se résout à avouer son état et à tenter une expédition vers les W.C. Les W.C.sont restés ouverts, trois personnes les occupent. Malgré toutes les contorsions possibles et la bonne volonté des occupants, l'accès aux W.C. se révèle impossible. Nous sommes littéralement imbriqués les uns dans les autres, épaule contre buste, statufiés au point d'avoir du mal à relever un bras, dans l'impossibilité de bouger. Le malheureux est maintenant verdâtre, la sueur perle sur son front, la détresse se lit sur son visage. Il est urgent de trouver une solution, mais laquelle? Les deux tentatives de déblocage des W.C. ont échoué. Le train qui ne dépasse pas les soixante-dix kilomètres/heure mettra plus d'une heure pour atteindre la prochaine gare. Un soldat propose d'essayer d'ouvrir la porte du wagon. Le patient pourrait se soulager en s'arc-boutant sur le marche-pied. La solution est retenue et mise en pratique. Après moult contorsions, on réussit à ouvrir la porte donnant directement sur la voie. Le pauvre adjudant, toute dignité abdiquée, s'installe comme il peut sur le marche-pied, retenu par un épais ceinturon de cuir, celui du soldat. C'est le succès. Quelques minutes plus tard, nous voyons émerger un visage rayonnant. Le pire a été évité. Le seul dommage sera un caleçon brenneux.

Ainsi s'est passée cette année à l'école des mousses. Instruction généra;le, instruction militaire, école du soldat. Notre arme est le mousqueton, ce fusil du cavalier. Marcher au pas, en rangs, arme sur l'épaule ...droite, présentez...arme , repos, tir sur cible, etc... apprendre à tuer sans être tué comme le recommande l'instructeur. Plus facile à dire qu'à faire. En 2005, le propos peut choquer. Les militaires donnent maintenant dans " l'humanitaire". Tout le monde, il est bon, tout le monde, il est gentil. L'ennui est que ceux d'en face ne sont pas forcément des gentils. Ils nous le prouvent tous les jours, et qu'il est pour le moins dangereux de " déviriliser" une nation.

Instruction maritime: théorie et manoeuvre de la voile sur les lourdes chaloupes peu "manoeuvrantes", et par tous les temps. En timonerie, apprentissage des signaux à bras toujours en vigueur sur rade, étude des pavillons, leur signification. En manoeuvre proprement dite, la constitution des cordages, leur appellation selon leur fonction, la ligne de mouillage, les différentes chaînes, les ancres, etc...Nous avons aussi appris les chansons à virer et à hisser, de l'ancienne marine à voile: la Danaë, Tacoma, Valparaiso, Encore, vire encore...Jean-François de Nantes et d'autres... moins innocentes . Sortis des Mousses, nous avons une formation de base de militaires et de marins. Et aussi une formation morale dont nous n'avons peut-être pas encore conscience.

Dans les mois qui viennent, chacun rejoindra son école de spécialité parmi les nombreuses variantes de la marine et selon ses capacités: fusilier, canonnier, gabier, timonier, charpentier, cuisinier, secrétaire, fourrier, maître d'hôtel -eh oui- électricien radiotélégraphiste -la mienne- détecteur, etc... pour ce qui concerne le "pont". Toutes les écoles de spécialités de la "machine" ainsi que leur équivalent de l'école des mousses sont situées à Saint -Mandrier, en face de Toulon. La spécialité de radio que j'avais demandée de préférence m'a été accordée. L'école étant située dans l'île de Porquerolles, c'est donc là-bas que j'effectuerai mon stage d'études de six mois.

A plus, les amis. Cette longue description paraîtra fastidieuse à certains d'entre-vous. J'ai recopié intégralement la page de mes "Mémoires".
...
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 70
Secrétaire NON Interprète

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Roger Tanguy le Mer 2 Mai 2018 - 20:28

Fastidieuse ? dis-tu. Oh que non, un feuilleton où l'on attendait avec impatience le nouvel épisode. Si c'est vraiment fini, cela va être un deuil national. C'était vraiment trop bien. Çà va me manquer.
Merci infiniment d'avoir partagé cela avec nous. Merci Albert.



avatar
L.P.(Pedro)Rodriguez
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68
NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par L.P.(Pedro)Rodriguez le Mer 2 Mai 2018 - 20:36

Continue de nous "fastidier"* comme ça, nous sommes demandeur.
[*le verbe existe en espagnol.]



Un bon souvenir, c'est comme une bonne bouteille, il ne faut pas le boire seul.
-Jean-Louis FOURNIER-
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par alain EGUERRE le Mer 2 Mai 2018 - 20:45

Merci Albert pour tes récits et, si cet épisode est terminé je te rappelle que la suite civile de ta carrière au Cambodge dans la marine marchande nous intéresse fortement c'est une continuité




Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Joël Chandelier le Mer 2 Mai 2018 - 21:08

Albert
Merci
En 46 j'avais 2 ans et pourtant dans certaines lignes de tes mémoires cela me rappelle mon entrėe aux mousses en 1960 soit 14 ans plus tard. Ces voyages en train bondé (et les wagons à soufflet ) les WC occupés, souvenir souvenir je résidais à Toulon et Brest-Toulon (via Paris et la découverte du plus vieux métier du monde) cela tenait de l'expédition avec attente en gare de Lyon Peyrache
L'apprentissage des signaux à bras, le mousqueton à balle 8m/m, et bien d'autres souvenirs
Moralité 14 ans après toi c'était toujours une sacré école de la vie qu'était cette école des mousses
Comme disent les copains poursuit tes récits sur ACB tu as la science de l'écriture
Mes respects mon ancien





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par COLLEMANT Dominique le Mer 2 Mai 2018 - 22:44

Excellent Albert
1946 ..... L'année de ma naissance. RESPECT l'Ancien



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
boboss
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Transmetteur NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par boboss le Jeu 3 Mai 2018 - 12:15

J'attends la suite avec impatience. Car j'espère bien qu'il y aura une suite.
Merci pour ce partage et chapeau bas pour la qualité de l'écriture.
avatar
Matelot
QM 2
QM 2

Age : 75
Canonnier pointeur équipage NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Matelot le Jeu 3 Mai 2018 - 15:13

Merci ALBERT pour se récit
On attend la suite comme des enfants.



avatar
mashpro
QM 1
QM 1

Age : 63
Électricien équipage NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par mashpro le Jeu 3 Mai 2018 - 17:37

Merci Albert, grâce à toi et aux différents intervenants on en apprend beaucoup sur cette période que nous n'avons pas connue et qui était beaucoup plus rude pour des jeunes gens que les formations d'aujourd'hui.



Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière asséchée, le dernier poisson péché, l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible. (proverbe indien)
avatar
Didier Moreaux
QM 1
QM 1

Age : 63
Mécanicien équipage NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Didier Moreaux le Jeu 3 Mai 2018 - 18:00

Ha , ces histoires de trains , le vendredi après-midi , le train de Brest vers Paris c ' était pas de la tarte non plus , honte a la SNCF qui nous donnait des trains pourris et bondés , il est vrai que ce n' étaient que des matafs qui le prenaient , j' ai souvent fait le voyage dans le couloir assis sur la formidable valise marine ou pire .



Didier Moreaux : l'Attentif 73/74 - Le Canopus 74/75 - DP Brest 76/77.
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par alain EGUERRE le Sam 5 Mai 2018 - 17:57

J'ai vu le nom d'Albert sur le déroulant et j'ai cliqué bien sur

Pour la suite de ses aventures allez sur "La spécialité de Radio"




Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
Roli64
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 86
Transmetteur NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Roli64 le Jeu 17 Mai 2018 - 16:26

Bonjour les anciens .
     Je m'adresse surtout aux anciens mousses du Dourdy, ceux des années 48 et 49 . J'aimerai
savoir qui montait la garde de nuit au chateau : Les bleus ou les anciens ? ? ?
     Quand nous sommes arrivés au Dourdy, mes collègues (24) et moi, nous avions deja fait 6 mois
à l'école des mousses en AFN (école située au Centre Sirocco en face d'Alger) et nous étions donc
des anciens . J'ai l'impression de ne pas avoir monté la garde de nuit une seule fois . Par contre je
me souviens très bien d'en avoir monté à Sirocco .
     Rassurez-moi pour que je saches si je commence a perdre la tête, ou au contraire, qu'elle fonctionne
toujours très bien .
Merci - Roli 
avatar
sagnimorte albert
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 88
Radio NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par sagnimorte albert le Jeu 17 Mai 2018 - 17:41

Bonjour Roli,
En 46, nous avons de suite assuré la garde au château; Garde de la prison des délinquants, garde aussi des prisonniers allemands avec trois cartouches dans le chargeur. mais nous n'aurions pas pesé lourd devant ces gaillards, tous anciens de la wehrmacht, des campagnes de Russie ou d'Afrique.
Salut.
avatar
J-L-14
QM 1
QM 1

Age : 73
Mécanicien équipage NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par J-L-14 le Jeu 17 Mai 2018 - 19:07

  Salut les anciens !!!    et merci pour vos récits !!!! 




 
avatar
Roli64
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 86
Transmetteur NON

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Roli64 le Sam 19 Mai 2018 - 16:42

Salut Albert
Merci pour ta réponse . En fait il y a trois ans entre ton départ des mousses et mon arrivée en Avril 1949 .
Je n'ai même pas su qu'il y avait des prisonniers allemands au Dourdy . A notre arrivée nous avons été noyés
dans les différentes séries, et cela sans problème . Vingt quatre dans la 3ième cie et le dernier dans la 1ère cie .
     En fait je n'ai toujours pas de réponse à ma question . Est-que c'était le rôle des nouveaux arrivants ou des
anciens de monter la garde, ou peut être de tout le monde ? ? ? Dans ce dernier cas j'ai l'impression que
vis-à-vis de la "bidel....lerie", nous étions inconnus au bataillon, mais nous faisions quand même 'tâche' dans la
compagnie avec nos tenues américaines et nos cabans (je ne vais pas m'en plaindre) .
     A Sirocco c'était nous, les bleus, qui faisions les rondes de nuit (sans arme) à l'intérieur du périmètre
réservé à l'école, inclus le poulailler et ce pendant deux heures .
     Si je n'ai pas de réponse, je ne vais pas en faire une maladie, mais cela me tracasse un peu, c'est simplement
pour ma "têtôtte" (C'est un mot nouveau, il vient de sortir)
A plus les amis
avatar
Joël 28
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 84

Re: [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE

Message par Joël 28 le Sam 19 Mai 2018 - 23:17

Bonjour Roli
Je peux répondre imparfaitement à ta question, j'ai été pensionnaire au Dourdy pour les Mousses 50/51 et Maistrance Pont 51/52 après un séjour à Bertheaume 48/50, donc en situation sensiblement semblable à celle que tu as vécue ainsi qu'Albert en particulier aux Pupilles.
Il y a eu chaque année des améliorations probables mais la rigueur a toujours été de mise, nous n'étions pas sous la protection des comités de parents d'élèves.
Pour en revenir aux tours de garde, j'ai souvenir d'avoir fait le planton dans le hall du Château le jour (un dimanche), d'avoir monté la garde à l'entrée la nuit. Pour l'anecdote une fois vers minuit j'ai vu arriver un civil à pieds qui marchait d'un pas tranquille et qui ne semblait pas avoir l'intention de s'arrêter à ma hauteur, j'avais le fameux mousqueton dont on a beaucoup parlé sur le forum, genre d'outil même pas dissuasif dans les mains d'un gamin de16 ans, en bref j'ai crié "Halte là ......." puis réponse de la personne " Je suis le commandant de l'école ". Evidemment il a poursuivi son chemin sans s'arrêter pendant que je lui présentais " les armes", ça après deux ans de "sacotage" aux Pupilles, je savais faire. Jamais entendu parler par la suite, même pas une médaille.
Il y avait aussi la garde au séchoir à linge qui était enclos de grillage ce qui n'empêchait pas les fringues de devenir aussi raides qu'une morue séchée (elle) l'hiver, d'où plus tard au château à Maistrance l'utilisation interdite des radiateurs.
Dans nos baraques en bois où nous, les Mousses, nous résidions, il n'y avait de source de chaleur que celle d'un poêle à bois ou charbon l'hiver et pour en revenir aux "gardes", il s'agissait plutôt de surveillance.
Donc je ne saurais dire s'il y avait un choix préférentiel entre anciens et nouveaux venus.
Je me demande si nous montions la garde à Maistrance, je me souviens d'une corvée de patates, (enlever les imperfections qui auraient pu choquer les convives). A Bertheaume nous les avons épluchées sur les murs du réfectoire, cette rébellion nous avait propulsés pour un peloton général sur le terrain de sport,
Voilà Roli la réponse à ton casse tête et qui me permet de saluer ton talent et la richesse de tes récits ainsi que Albert et d'autres aussi, je pense à l'Indochine où mon frère y a été blessé ( Flotille amphibie du Tonkin) mais c'est une autre histoire.
Je vous remercie de raconter ce que j'ai vécu et qui même sur un ton le plus souvent léger ne nous fait pas oublier que, pour beaucoup, ces écoles nous ont formés pour être ce que nous sommes aujourd'hui.
Joël 28




    La date/heure actuelle est Mer 17 Oct 2018 - 3:26