Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 606872 messages dans 13030 sujets

Nous avons 15156 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est cinier

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Tinto Aujourd'hui à 1:19

» ARGONAUTE
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:38

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par Pascal GUERREY Hier à 18:39

» [ Blog visiteurs ]Anne de Buchepot
par Invité Hier à 17:59

» DUQUESNE (FRÉGATE)
par loulou06000 Hier à 17:11

» [Campagnes] Souvenirs de mon arrivée au camp d’Arué à Tahiti
par Charly Hier à 15:24

» [Tahiti] VOTRE PREMIÈRE ARRIVÉE À TAHITI
par Charly Hier à 15:21

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par PAUGAM herve Hier à 14:09

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Hier à 14:09

» VENUS (SM)
par centime44 Hier à 13:25

» [Services de santé] Hôpital Jean Prince
par ARDILA MARC Hier à 13:04

» [Autres sujets Marine] Préparation Militaire Marine
par GILOU971 Hier à 12:16

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par GILOU971 Hier à 11:58

» ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par GILOU971 Hier à 11:53

» [ Logos - Tapes - Insignes ]
par Joël Chandelier Hier à 10:06

» Premier essai pour l'EDA-R avec le BPC MISTRAL
par COLLEMANT Dominique Mer 26 Avr 2017 - 22:02

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Mer 26 Avr 2017 - 19:55

» CFM HOURTIN. volume 4
par loulou06000 Mer 26 Avr 2017 - 11:32

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par JPP29N Mar 25 Avr 2017 - 16:31

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anciens radios session 2eme semestre 1954
par Defacq Lun 24 Avr 2017 - 19:13

» MISTRAL (BPC)
par Jean-Marie41 Lun 24 Avr 2017 - 19:03

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Jean-Marie41 Lun 24 Avr 2017 - 18:17

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par CHAMOT Marcel Lun 24 Avr 2017 - 15:30

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ECOLE DES NAVIGATEURS AÉRIENS
par Didier Loizon Lun 24 Avr 2017 - 15:21

» [ Blog visiteurs ] Mon père Matelot BE Mécan Jean Claude Fragne ER Agenais 08/65 à 11/66
par Charly Lun 24 Avr 2017 - 8:28

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 23 Avr 2017 - 18:55

» [Activité hors Marine des ports] LE CROISIC Port, Traict, Côte Sauvage...
par Jacques l'A Dim 23 Avr 2017 - 17:03

» [ Divers frégates ] Frégates FTI
par COLLEMANT Dominique Sam 22 Avr 2017 - 23:14

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] VISITE DE LA RADE DE TOULON
par COLLEMANT Dominique Sam 22 Avr 2017 - 23:02

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par COPY Sam 22 Avr 2017 - 18:27

» [Traditions] LES RUBANS LÉGENDÉS
par loulou06000 Sam 22 Avr 2017 - 18:03

» [ Recherches de camarades ] Michel Berhault cuisinier du DO Cantho 1966/1967.
par bjcr66 Sam 22 Avr 2017 - 12:15

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Laurent Sam 22 Avr 2017 - 9:46

» ENGAGEZ VOUS !!! RENGAGEZ VOUS,OU LES CAMPAGNES D'INFORMATION DE LA MARINE AVANT 1970
par COLLEMANT Dominique Ven 21 Avr 2017 - 23:25

» CASSARD (EE)
par DUFFOND Serge Ven 21 Avr 2017 - 21:53

» [Vieilles paperasses] Acte d'engagement dans la Marine
par larcher Ven 21 Avr 2017 - 10:04

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Charly Ven 21 Avr 2017 - 8:52

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par Jean-Léon Jeu 20 Avr 2017 - 16:49

» Insignes de surfacier
par douzef Jeu 20 Avr 2017 - 12:31

» AGADIR (B.A.N.)
par DESTENABES Jeu 20 Avr 2017 - 10:01

» LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER
par JBY Mer 19 Avr 2017 - 23:32

» Des nouvelles du nouveau Ste Anne
par COLLEMANT Dominique Mer 19 Avr 2017 - 22:55

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par bezat robert philippe Mer 19 Avr 2017 - 14:40

» [Logos-tapes-insignes] Collection de rubans légendés de sous-marin et brevets SM
par Schalck Mer 19 Avr 2017 - 7:13

» COMMANDANT BOUAN [AVISO]
par COLLEMANT Dominique Mar 18 Avr 2017 - 23:29

» [ VOS ESCALES ] Escale à Zanzibar
par Jean-Léon Mar 18 Avr 2017 - 17:05

» SURCOUF F711 (FREGATE)
par framery Mar 18 Avr 2017 - 15:50

» [Campagnes C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par Le Paulois Mar 18 Avr 2017 - 11:27

» [ Blog visiteurs ] Mon père Gilles Balouzat incorporé en 65/66 caserne Grignan Toulon et Polynésie
par Charly Mar 18 Avr 2017 - 8:18

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par Nenesse Dim 16 Avr 2017 - 23:47

» GYMNOTE (SM)
par corre claude Dim 16 Avr 2017 - 22:15

» ESTEREL (RP)
par jacques95 Dim 16 Avr 2017 - 17:06

» BELIER (RCVS)
par montcalm Dim 16 Avr 2017 - 14:35

» BISON (RCVS)
par montcalm Dim 16 Avr 2017 - 14:32

» LE MUTIN (BE)
par Joël Chandelier Dim 16 Avr 2017 - 13:26

» DUPLEIX (FRÉGATE)
par centime44 Sam 15 Avr 2017 - 19:33

» LUBERON ( RP)
par montcalm Sam 15 Avr 2017 - 18:32

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par Joël Chandelier Sam 15 Avr 2017 - 10:23

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par J.Revert Sam 15 Avr 2017 - 10:09

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par Charly Ven 14 Avr 2017 - 20:02

» ESSA - École du Service de Santé des Armées de Bordeaux
par durand daniel Jeu 13 Avr 2017 - 23:52

» TONNERRE (BPC)
par takeo Jeu 13 Avr 2017 - 20:43

» [ Marine à voile ] Les clippers de Flying P Line
par KRAUSSE Mer 12 Avr 2017 - 11:01

» [ Marine à voile ] Race for Water, le catamaran solaire
par Christian DIGUE Mer 12 Avr 2017 - 10:31

» FRÉJUS ST RAPHAEL (B.A.N)
par Choucroute Mar 11 Avr 2017 - 22:32

» OUESSANT (SM)
par centime44 Mar 11 Avr 2017 - 22:07

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par GYURISS Mar 11 Avr 2017 - 14:15

» [Campagne C.E.P.] Ile de RAPA
par KRAUSSE Mar 11 Avr 2017 - 9:58

» ARIES (DC)
par mercier joseph Lun 10 Avr 2017 - 16:31

» FORBIN D620 (fregate)
par Joël Chandelier Lun 10 Avr 2017 - 13:14

» Dien Bien Phu - Triste anniversaire
par Didier Moreaux Dim 9 Avr 2017 - 16:44

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par lefrancois Dim 9 Avr 2017 - 15:03

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par christian dupuy Dim 9 Avr 2017 - 10:28

» BSM LORIENT - KEROMAN
par centime44 Sam 8 Avr 2017 - 22:54

» FLOTTILLE 4 F
par takeo Sam 8 Avr 2017 - 16:41

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par christian dupuy Sam 8 Avr 2017 - 12:04

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par L.P.(Pedro)Rodriguez Sam 8 Avr 2017 - 3:48

» FLOTTILLE 24 F
par bourneton Ven 7 Avr 2017 - 9:15

» TARTU (EE)
par kerneve Ven 7 Avr 2017 - 6:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens du BLM DU CHAYLA des années 64/65/66
par HENRYJACQUES Jeu 6 Avr 2017 - 17:52

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Jeff46 Jeu 6 Avr 2017 - 0:04

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE DES ANCIENS MARINS DE GUEBWILLER ET ENVIRONS
par Charly Mer 5 Avr 2017 - 22:33

» D'ENTRECASTEAUX (BSE)
par Denis D Mer 5 Avr 2017 - 21:45

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES
par larcher Mer 5 Avr 2017 - 20:02

» [ Blog visiteurs ] Recherche Passé militaire Maurice Gauteur
par Joël Chandelier Mer 5 Avr 2017 - 19:09

» FLOTTILLE 21 F
par FRIEH Gérard Mer 5 Avr 2017 - 17:40

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] DE LA CRÉATION DE L'ARSENAL DE TOULON À AUJOURD'HUI LA BASE NAVALE
par RODRIGUEZ 83 Mar 4 Avr 2017 - 19:55

» [ Recherches de camarades ] Cherche ancien 58S 20S 10S et 31F
par RODRIGUEZ 83 Mar 4 Avr 2017 - 18:38

» FOUDRE (LSD)
par DUFFOND Serge Mar 4 Avr 2017 - 0:27

» [ Vers une nouvelle spécialisation ] Une nouvelle formation Mecatronique Navale
par Didier Moreaux Lun 3 Avr 2017 - 23:49

» C.I.N. SAINT-MANDRIER
par Joël Chandelier Lun 3 Avr 2017 - 18:16

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par VENDEEN69 Dim 2 Avr 2017 - 19:57

» LES VIEUX BÂTIMENTS
par passe plat Dim 2 Avr 2017 - 18:44

» LA GALISSONNIÈRE (EE)
par J-L-14 Dim 2 Avr 2017 - 12:48

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par PAUGAM herve Dim 2 Avr 2017 - 8:57

» [ École des Mousses ] École des Mousses
par BOUBOU 56/50 Dim 2 Avr 2017 - 8:52

» LA CHARENTE (PRE)
par laurent jean-louis Dim 2 Avr 2017 - 7:29

» [Aéronavale divers] SUPER FRELON
par Michel47 Sam 1 Avr 2017 - 17:10

» [ Blog visiteurs ] Qui à connu mon père Auguste Pierre PEGLIASCO (346T56), à bord du Picard.
par Invité Sam 1 Avr 2017 - 14:00

DERNIERS SUJETS


Problèmes d'histoire

Partagez

Quistinic
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 65
NON

Problèmes d'histoire

Message par Quistinic le Dim 12 Nov 2006 - 12:34

Petite histoire raisonnée de l’Infanterie de Marine et des Fusiliers Marins.



Dans plusieurs pays du monde les Marines ont développé des unités spécialisées dans le combat d’infanterie. Ces unités sont appelées à combattre soit à bord des navires, soit à terre . Elles sont appelées indistinctement « Infanterie de Marine » ou « Fusiliers Marins ».

Dans nôtre pays la tradition de ce types d’unités est relativement ancienne puisque la première unité est créée en 1622 par le Cardinal Richelieu : les « Compagnies Ordinaires de la Mer ». L’histoire de ce type d’unités en France peut paraître légèrement « brouillée » par l’existence de deux « corps » distincts se réclamant d’une même filiation aux unités les plus anciennes. Le problème étant rendu encore plus complexe, du point de vue historique, par cette particularité nationale qu’est l’existence d’une « Infanterie de Marine » appartenant à l’Armée de Terre… Comme cette question a parfois été effleurée dans nos post voici une tentative historique sur le sujet.



En première approche, afin de cadrer le débat, voici une chronologie générale (non exhaustive).



Les dates de création des unités les plus anciennes.



1537 – Infanteria de Marina (Espagne)

1621 – Fuzileiros Navais (Portugal)

1622 – Le Cardinal Richelieu crée les « Compagnies Ordinaires de la Mer »

(voir développement ci-dessous)

1664 - Royal Marines (Grande Bretagne)

1665 – Korps Mariniers (Hollande)

1775 – United States Marine Corps (USA)

1808 – Fuzileiros Navais (Brasil)

1818 – Cuerpo d’Infanteria de Marina (Chili)



Chronologie en France.

1622. le cardinal de Richelieu crée, sous la dénomination de "compagnies ordinaires de la mer", cent compagnies qui sont destinées à former les garnisons des bâtiments.

1663. Cette année-là, les régiments des Isles et des Galères fusionnèrent pour former le " régiment des Navires ", en garnison à Lorient.

1638 à Bordeaux, est levé le "régiment des Vaisseaux", par l'archevêque Henri d'Escoubleau de Sourdis, pour le service de mer.

1669, le roi crée le brevet du "régiment royal des Vaisseaux".. Cette même année est formé le régiment " Royal-Marine "

De 1686 à 1690, nous enregistrons la création des compagnies franches de la Marine, à Brest. Rochefort et Toulon, destinées à la garde des arsenaux et à l'armement des vaisseaux, qui feront campagne avec Duquesne, Tourville, Jean Bart, Duguay-Trouin, d'Estrées et également sur terre, et aux colonies.

1769 Une ordonnance met sur pied un " corps royal d'infanterie et d'artillerie de marine "

1772 " corps royal de la Marine " composé de huit régiments dits " des ports ". Ils se nom- ment Brest, Toulon, Rochefort, Marseille, Bayonne, Saint-Malo, Bordeaux et Le Havre. Leurs drapeaux portent, pour la première fois, l'ancre de marine.

1774, les huit régiments furent dissous et remplacés par un " corps royal d'infanterie de marine ".

1792, un décret de l'Assemblée nationale reconstitua quatre régiments d'infanterie de marine, destinés à la garde des ports et des arsenaux et au service des fusiliers à bord des navires de guerre. Chacun comptait deux bataillons à huit compagnies de quatre-vingt-dix hommes. Ils furent supprimés comme leur devanciers et versés dans l'artillerie de marine qui se chargea dés lors des services de fusiliers et de canonniers.

Il n'y eut plus d'Infanterie de Marine (ou si vous voulez de Fusiliers ) jusqu'en 1822.

La suite au prochain épisode. C'est là ou ça devient compliqué....

Quistinic
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 65
NON

Re: Problèmes d'histoire

Message par Quistinic le Lun 13 Nov 2006 - 10:10

Les unités citées jusqu’ici, si elles ont combattu bien entendu aussi à terre, elles étaient clairement Marine, car elles étaient généralement commandées par les officiers des navires et participaient aux manœuvres des voiles basses… Peut-être cette affiche, que je crois est du XVIII S., est une preuve indirecte car on parle des « fusiliers de la marine » (NB l'image ne vient pas de netmarine...)





A mon humble avis, il paraît abusif que nos « amis » de l’Infanterie de Marine puissent se réclamer de cette filiation… Mais comme dit au précédent post, c’est à partir d’ici que les choses se compliquent du point de vue de la filiation historique. En effet, si comme nous l’avons vu au moment de la révolution les régiments de fusiliers furent finalement dissous il restait pour le service aux colonies des troupes de l’Armée de Terre mises à la disposition de la Marine. Ces premières troupes coloniales étaient formées en légions portant le nom de la colonie à laquelle elles appartenaient. Lorsqu'en 1814 la France reprit possession des colonies des bataillons supplémentaires furent mis sur pied dans certains régiments de la métropole.

1821. On créa deux régiments d'infanterie et un régiment d'artillerie de marine pour le service des arsenaux et des troupes à bord. Comme on peut le voir, les missions ce cette nouvelle Infanterie de Marine n’avaient pas de lien direct avec les missions des Légions ou Régiments Coloniaux mis à disposition de la Marine et qu’il s’agissait bien là des missions de type « fusiliers »

1825. Ces troupes furent dissoutes par une ordonnance royale, qui décréta que les compagnies de débarquement seraient uniquement composées de marins de l'équipage, encadrés par les officiers de navires. On sentit bien vite qu'il manquait à ces compagnies du personnel spécialisé dans le combat à terre.

1856. un décret impérial créait la spécialité de "marin fusilier" dont la formation fut assurée dans un bataillon organisé à Lorient. Ce corps spécialisé, auquel étaient confiées les fonctions importantes de la capitainerie d'armes des bâtiments de la Flotte, en même temps que l'instruction et l'encadrement des corps de débarquement, est l'ancêtre direct des fusiliers actuels.
Peut-être l'image suivante est l'explication du mot "Sako" utilisé dans la Marine pour désigner les Fusiliers.
Shako exposé au musée de la Marine.

La suite au prochain épisode
avatar
fusco35
QM 2
QM 2

Age : 48
NON

Re: Problèmes d'histoire

Message par fusco35 le Lun 13 Nov 2006 - 11:19

Quisti beau reportage, j'attends la suite avec impatience

Quistinic
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 65
NON

Re: Problèmes d'histoire

Message par Quistinic le Lun 13 Nov 2006 - 11:40

Reprenons avec l’Infanterie de Marine.

1828. Trois régiments furent mis sur pied pour être affectés spécialement aux colonies : Sénégal, Guyane, Antilles, avec un dépôt en France. En 1831 furent réorganisés deux régiments de marine avec dépôt à Landerneau, un troisième fut mis sur pied en novembre

1838 La dénomination d'infanterie de marine fut à nouveau adoptée. La durée du service colonial était de quatre ans. L'uniforme était le même que celui de l'infanterie de ligne mais le bouton était timbré d'une ancre et avait comme légende : Infanterie de Marine. Aux colonies, on portait le pantalon de toile blanche.

1854. Le corps de l'infanterie de marine tenait garnison non seulement à Cherbourg, Brest, Rochefort et Toulon, mais aussi à Cayenne, aux Antilles, au Sénégal. à La Réunion et dans l'Océanie. L'effectif total était de prés de 15 000 hommes.

Bien, il paraît clair que la que la mission de ces troupes était d’assurer la présence dans le colonies et non pas le service des vaisseaux. Cependant, dans un site historique sur l’Infanterie de Marine nous trouvons cette phrase : « Le 5 juin 1856 fut institué un bataillon de fusiliers-marins, destiné à assurer à bord des bâtiments de la flotte le service de la mousqueterie et des compagnies de débarquement. L'infanterie de marine était dès lors uniquement destinée à servir à terre » Fin de citation.

Or, comme nous l’avons pu le lire plus haut en réalité entre 1825 et 1856 le service de « fusilier » fut assuré par les marins d’équipage et non par des troupes spécialisées… A mon sens il y a une confusion historique entre les premières unités (disons jusqu’en 1825 ) appelées « Infanterie de Marine » et qui remplissaient effectivement le service de « corps de débarquement » et « de mousqueterie du bord » ainsi que la garde des arsenaux ; et les troupes qui furent levées plus tard pour le service aux colonies même si celles-ci reprirent l’appellation « infanterie de marine » par ce qu’elles dépendaient du Ministère de la Marine.

Cette situation demeura ainsi jusqu’en 1900 ou les « troupes de marine » prirent l’appellation de « troupes coloniales » et passèrent sous la dépendance du Ministère de la Guerre. Cette appellation de « troupes coloniales » demeura jusqu’en 1967 ou pour des raisons évidentes de « look » (colonial, ça faisait désordre dans le contexte…) l’appellation « troupes de marine » fut reprise.

Voilà le débat est posé. Comme toute thèse historique elle peut-être soumise à la critique. Mon point de vue est que, ce que nous appellons aujourd'hui "Troupes de Marine" ne sont en réalité que les descendants des "troupes coloniales" (ce qui est parfaitement honorable, et d'ailleurs entre eux ils parlent de "colo" et de coloniaux...) et non pas les héritiers de l'ancienne infanterie de marine, filiation qui me parait usurpée.











avatar
fusco35
QM 2
QM 2

Age : 48
NON

Re: Problèmes d'histoire

Message par fusco35 le Lun 13 Nov 2006 - 14:02

Ton exposé est très limpide, je te suit dans ta déduction. il ai vrai que la dénomination de troupe coloniale en 1967 était à changer, mais quel nom aurait on pu leurs donner.

Quistinic
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 65
NON

Re: Problèmes d'histoire

Message par Quistinic le Lun 13 Nov 2006 - 14:16

Ah ça Fusco c'est une question à laquelle je ne sais pas repondre. Il faut souligner que jusquà la reforme relativement recente portant sur la professionnnalisation il y avait (à la hache...) deux armées en France. Une articulée autour de l'infanterie de marine (et aussi la Légion bien sur) destinée à intervenir à l'extérieur (principalement en Afrique) et l'autre destinée à la DOT et au corps de bataille aux frontières.
Depuis la professionnalisation les choses ont changé puisque tout le monde va en opex.
avatar
fusco35
QM 2
QM 2

Age : 48
NON

Re: Problèmes d'histoire

Message par fusco35 le Lun 13 Nov 2006 - 14:23

Et oui, Nous faisons tous partie de la même grande famille, mais les filiations de sont pas les mêmes.

Quistinic
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 65
NON

Re: Problèmes d'histoire

Message par Quistinic le Lun 13 Nov 2006 - 15:15

Un peu d’histoire pour l’Infanterie de Marine Espagnole.



L’Infanterie de Marine Espagnole a son origine dans les “Tercios Viejos” (1) (Tercios Anciens) unités d’infanterie inicialement destinés à être embarqués mais de manière temporaire, pour une campage ou combat précis. C’est sous Charles Quint, qu’il est décidé que cest troupes devaient avoir une vocation principalement navale. Ainsi fut fondée en 1537 l’infanterie de marine espagnole sous le nom de “Infanteria de l’Armada”, connue également comme les “Compañias viejas del Mar de Napoles” qui furent affectées de manière permanente à l’Escadre des Galères de la Méditerranée.



(1) les Tercios Viejos désignaient les troupes espagnoles stationnées en Italie et destinées à combattre en mer (contre les Turcs principalment) et aussi comme force d’intervention au Pays Bas ou ailleurs. Les Tercios Viejos : Sicile, Naples, Sardaigne, Lombardie et le Tercio des Galères véritable ancêtre de l’infanterie de marine.
Non obstant, c’est sous le fils de Charles Quint, Philppe II que fut crée la notion de force de débarquement . La structuration fut la suivante :

Tercio Nuevo del Mar de Napoles

Tercio de l’Armada del Mar Oceano

Tercio de Galeras de Sicilia

Tercio Viejo del Mar Oceano




Vers 1704 la dénomination change pour : “régiments des vaisseaux” : Armada, Mar de Napoles, Marina de Sicilia.



Vers 1717 La dénomination change à nouveau pour “Corps des Bataillons de la Marine”



Quelques anecdotes :

Un des “Fusiliers” espagnols le plus connu s’appelait Miguel Cervantes l’auteur de Don Quichote. Le surnom de Cervantes était “le manchot de Lepante” car il vait perdu un bras lors de la bataille de Lepante.

En 1793 une femme, Anne Marie de Soto, se faisant passer pour un homme reussit à se faire enrôler dans la 6eme compagnie du 11e. Bataillon de Marine. Elle sera mise à la retraite, avec pension et honneurs et le grade de sergent en 1798, quand on découvrit son véritable sexe. C’est surement la première femme fusilier marin dans l’histoire.



Quelques batailles des fusiliers espagnols :


Expedition d’Argel 1541

Bataille de Lepante 1571

Expédition de Tunis 1573

Expédition en Angleterre 1599

Expédition à San Salvador (Bresil) 1625

Reconquête de la Sardaigne 1717

Expédition en Floride en 1770

Débarquement à Toulon en 1793

Reconquête de Buenos Aires en 1806

Campagnes

Conchinchine en 1858

Mexico en 1862

Saint Domingue 1804

Cuba et Philippinnes 1898

Débarquement et occupation de Tanger 1901

Débarquement à Larache 1911

Alhucemas 1925
avatar
Invité
Invité

Re: Problèmes d'histoire

Message par Invité le Lun 13 Nov 2006 - 17:08

quand on voit ce que nos anciens ont vécu et fait

on se sent petit d un seul coup.

chapeau pour ce cours d histoire magistral.

Quistinic
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 65
NON

Re: Problèmes d'histoire

Message par Quistinic le Lun 13 Nov 2006 - 18:13

Petit histoire des fusiliers portugais.

Le Fusiliers Marins Portugais “Fuzileiros Navais Portugueses” ont pour origine directe la plus ancienne unité militaire permanente du Portugal : le “Tercio de l’Armada de la Couronne du Portugal” crée en 1621. Des l’origine le les “Fuzileiros navais” firent partie de la garde personnelle du Roi du Portugal.

Au début du XVIII siècle la force des fusiliers fut réorganisée en deux régiments : 1 et 2 régiments de l’Armada auxquels vint s’ajouter un régiment d’artillerie de marine.

A la fin du 18 siècle tous les régiments de la Marine furent regroupés dans la “Brigada Real de Marinha” (Brigade Royale de la Marine) comprenant trois spécialités : Fusiliers, Artilleurs, “Lastreros”.

En 1808, en conséquence de l’occupation par Napoléon du Portugal, la Brigade embarque pour le Brésil avec la famille Royale.

NB. Le Corps des Fusiliers marins du Bresil (Corpo de Fuzileiros Navais do Bresil) en est le descendant direct.

Au milieu du 19 siècle au moment de la militarisation de la Marine Portuguese (avant les marins n’étaient pas considérés comme des militaires, seuls les officiers et les membres de la Bridage Royale l’étaient) on procède à la dissolution de la Brigade, les unités de combat à terre seront désormais armées par les équipages quand le besoin d’une opération amphibie s’exprime (idem corps de débarquement).

La Marine armera cependant plusieurs “bataillons de Marine” pour participer aux campagnes coloniales et à la première guerre mondiale.

En 1924 on crée à nouveau une unité permanente la “Brigada da Guarda Naval” qui sera disoute en 1934.

Les fusiliers marins verront le jour à nouveau à partir de 1961 au moment du début des guerres décolonisation, avec la création de deux unités “ Destacamentos de Fuzileiros Especiais” pour les opérations amphibies et les “Companhias de Fuzileiros Navais” pour la défense des navires et des installations marine. Jusqu’en 1975, 14000 ont combattu dans les diffèrents théâtres d’opérations en Angola, Guinée et Mozambique.

A partir de 1975 les Fusiliers sont regroupés dans un commandement unifié du Corpo des Fuzileiros.


    La date/heure actuelle est Ven 28 Avr 2017 - 4:33