Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 669060 messages dans 13613 sujets

Nous avons 15659 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est 29bleu

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par marsouin Aujourd'hui à 22:59

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par loulou06000 Aujourd'hui à 22:51

» [ Histoire et histoires ] Le Sanatorium de Briançon (Le Grand Hôtel des Neiges)
par JBY Aujourd'hui à 22:36

» [Les anciens avions de l'aéro] Le Bréguet Atlantic (BR 1150)
par douzef Aujourd'hui à 22:28

» AGADIR (B.A.N.)
par J-C Laffrat Aujourd'hui à 20:34

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par passe plat Aujourd'hui à 19:37

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par J-L-14 Aujourd'hui à 19:07

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par boboss Aujourd'hui à 19:05

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par marsouin Aujourd'hui à 19:04

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 18:20

» [ LES TRADITIONS DANS LA MARINE ] LE TATOUAGE ET LE MARIN
par L.P.(Pedro)Rodriguez Aujourd'hui à 18:00

» RANCE (BSL)
par louis GOSSET Aujourd'hui à 17:50

» FOCH (PA)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Aujourd'hui à 17:49

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 17:43

» LE MUTIN (BE)
par LA TOULINE Aujourd'hui à 17:41

» ESCADRILLE 55 S
par LEBRIS Aujourd'hui à 16:06

» École des pupilles 45/46
par sagnimorte albert Aujourd'hui à 10:36

» BALNY (AE)
par Matelot Aujourd'hui à 9:17

» CASABIANCA (EE)
par parriaux christian Aujourd'hui à 8:53

» DU CHAYLA (EE)
par bosco85 Hier à 23:38

» JEAN DE VIENNE (FRÉGATE) D643
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:16

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Hier à 21:57

» MALABAR (RHM)
par Jean-Marie41 Hier à 19:59

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par Serge BAVOUX Hier à 19:36

» Criquet (gabare)
par Charly Hier à 19:16

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par jobic Hier à 19:11

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par Doudou78 Hier à 15:04

» La Boudeuse
par LA TOULINE Hier à 14:15

» BIDASSOA (BDC)
par alsybar Hier à 0:23

» FLOTTILLE 9 F
par Brand Robert Jeu 22 Fév 2018 - 22:09

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Michel Roux Jeu 22 Fév 2018 - 18:51

» VAUQUELIN (EE)
par SUNE Jeu 22 Fév 2018 - 18:36

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DENZER Philippe Jeu 22 Fév 2018 - 18:02

» LA CHARENTE (PRE)
par LA TOULINE Jeu 22 Fév 2018 - 18:02

» [Marine à voile] L'Hermione
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 22 Fév 2018 - 8:37

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Jeu 22 Fév 2018 - 8:24

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par LA TOULINE Jeu 22 Fév 2018 - 8:11

» MINERVE (SM)
par lecuyer Jeu 22 Fév 2018 - 0:11

» AMIRAL CHARNER (AE)
par loulou06000 Mer 21 Fév 2018 - 23:29

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par douzef Mer 21 Fév 2018 - 20:58

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par LEMONNIER Mer 21 Fév 2018 - 18:53

» LCT - L9061
par gerardsin59 Mer 21 Fév 2018 - 17:38

» Saphir
par COLLEMANT Dominique Mer 21 Fév 2018 - 14:06

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Mer 21 Fév 2018 - 14:05

» Recherche renseignements sur navires Archimède et Centaure (1944-1946)
par Marco-56 Mer 21 Fév 2018 - 11:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Hourtin 67
par skagerrac Mer 21 Fév 2018 - 10:51

» [ Recherches de camarades ] Sur le Maillé Brézé entre novembre 58 et juillet 60
par cioni Mer 21 Fév 2018 - 9:18

» LE HARDI (E.C.)
par ledaron Mer 21 Fév 2018 - 9:09

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par PICCOLO Mar 20 Fév 2018 - 22:41

» CASABIANCA (SM)
par Marco-56 Mar 20 Fév 2018 - 21:59

» CDT BORY (AE)
par Jean-Léon Mar 20 Fév 2018 - 19:41

» L'INFLEXIBLE (SNLE)
par tabletop83 Mar 20 Fév 2018 - 19:16

» MARINE LA PALLICE - ROCHEFORT
par BOUBOU 56/50 Mar 20 Fév 2018 - 18:56

» ESCADRILLE 22 S
par COLLEMANT Dominique Mar 20 Fév 2018 - 15:53

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM Brest 2016
par cornaly Mar 20 Fév 2018 - 1:00

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Lun 19 Fév 2018 - 17:05

» FLOTTILLE 24 F
par Joël Chandelier Lun 19 Fév 2018 - 15:41

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par BONNERUE Daniel Lun 19 Fév 2018 - 15:09

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 19 Fév 2018 - 14:15

» Le Bachi
par PAUGAM herve Lun 19 Fév 2018 - 11:45

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur sous-marin Espadon de août 79 à février 82
par julita Dim 18 Fév 2018 - 23:08

» D.E.T. PORQUEROLLES
par corre claude Dim 18 Fév 2018 - 21:10

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 20:47

» CIFUSIL de la BAN Lanvéoc Poulmic
par byu30 Dim 18 Fév 2018 - 19:12

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 18:35

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Dim 18 Fév 2018 - 14:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche SM Trans Graziani Patrick
par Eric B Dim 18 Fév 2018 - 12:55

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par jean claude monzie Dim 18 Fév 2018 - 10:29

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par loulou06000 Sam 17 Fév 2018 - 22:47

» La spécialité de Radio
par 3eme ligne Sam 17 Fév 2018 - 19:10

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 17 Fév 2018 - 17:42

» ARIEL (BA)
par MARCHAND Michel Sam 17 Fév 2018 - 15:51

» HIPPOPOTAME (RHM )
par GYURISS Sam 17 Fév 2018 - 15:17

» FLOTTILLE 22 F
par Moulinier Alain Sam 17 Fév 2018 - 14:27

» CASABIANCA (SNA)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 13:40

» [Divers sous-marins classiques] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 12:45

» [ Recherches de camarades ] Briançon
par takeo Sam 17 Fév 2018 - 12:08

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par cioni Sam 17 Fév 2018 - 11:56

» PONCELET (SM)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 10:05

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Ven 16 Fév 2018 - 22:22

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par gilbert kerisit Ven 16 Fév 2018 - 21:07

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par Pépé 974 Ven 16 Fév 2018 - 20:49

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 19:38

» FLOTTILLE 33 F
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 18:54

» PÉGASE
par corre claude Ven 16 Fév 2018 - 17:26

» ORPHÉE (SM)
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Fév 2018 - 15:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Jeu 15 Fév 2018 - 22:09

» Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
par Jean-Marie41 Jeu 15 Fév 2018 - 21:01

» CHELIFF (LST)
par boboss Jeu 15 Fév 2018 - 16:43

» VIOLETTE - P788
par alain EGUERRE Jeu 15 Fév 2018 - 5:52

» GUEPRATTE (EE)
par PAUGAM herve Mer 14 Fév 2018 - 16:41

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mer 14 Fév 2018 - 10:24

» Karachi
par loulou06000 Mar 13 Fév 2018 - 11:38

» SIRÈNE (SM)
par Micky Mousse Mar 13 Fév 2018 - 10:52

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Mar 13 Fév 2018 - 9:43

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par ERIC THIEBAUT Mar 13 Fév 2018 - 8:48

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Paris
par Cabestan Mar 13 Fév 2018 - 1:07

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Lun 12 Fév 2018 - 20:31

» DIVES (BDC)
par gégé Lun 12 Fév 2018 - 19:58

DERNIERS SUJETS


ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Partagez
avatar
J C
MATELOT
MATELOT

Age : 66
Commis équipage NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par J C le Mer 29 Nov 2017 - 11:59

Bonjour Tanguy
Il me semble qu'en 69 la ronde de nuit s 'étendait à un terrain par lequel on accédait par la grille que l 'on voit sur la photo à la suite des véhicules en stationnement .
un vaste endroit qui donnait accès à l 'arrière de la corderie ou d'ateliers . je ne sais pas .
Les gars de ronde avait une petite clef qu'ils devaient faire tourner dans des boitiers répartis à différents endroit des bâtiments de ce terrain.
Du coup cela faisait une belle rallonge à ballade

je n 'ai jamais fait cette ronde pendant mon BE
c'était peut être le cours de QM1 qui s'y collait .







CORDIALEMENT
J C


avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Roger Tanguy le Jeu 30 Nov 2017 - 22:15

La grille dont tu parles JC, en 1965, lors de mon BE, donnait chez les Américains dont nous étions séparés par ce grillage avec sa petite porte de communication (fermée à clé). J'étais épaté par leur matériel, notamment amphibie.
Mais en 1969, époque dont tu parles, les Américains n'étaient plus là. L'Ecole avait récupéré une partie laissée libre par les Américains. Donc, il paraît normal que les rondes passaient par là.

Par contre ce qui m'étonne est que tu parles "de petite clé que les rondiers devaient tourner dans des boitiers... ", c'est à dire des mouchards. Je n'ai jamais connu ces outils à l'école des Fourriers.

On en trouvait bien à Rochefort mais à la pyrotechnie du Vergeroux. Lorsque les gardes habituels, gendarmes maritimes, étaient en congé d'été, la Marine, CEAN et Ecole des Fourriers, assurait l'intérim. Un binôme composé d'un rondier portant une arme, avec munitions réelles en poche, et d'un autre portant en bandoulière ce "boitier", faisait le tour de la pyrotechnie récupérant la fameuse clé à introduire dans chaque tour de guet.

C'était un service à haut en risques pour l'élève BS chef de poste et les QM du Cours de QM, non pas pour le danger d'une intrusion agressive mais en raison de la propension des inspecteurs du PPSD à vouloir piéger ces novices dans le métier (et donc risque de punition bien mal venue pendant un cours).

Maintenant, le risque était peut-être de leur côté. On ne peut prédire de la réaction du rondier.
A Hourtin, de faction au dépôt d'essence, on nous avait tant bassiné que c'était un cible potentielle pour l'OAS, que lorsque de quart de o à 4, j'ai entendu des bruits répétés, vu bouger les roseaux dans la nuit, j'ai armé mon fusil (nous avions là aussi de vraies cartouches en poche).
Dans la rubrique Hourtin, quelqu'un parlait du CPER. Ces gars-là s'amusaient parfois à faire peur au "bleu". Si le "bleu" était un peu émotif la peur aurait pu changer de camp.
(dans mon cas, c'était une grosse bête que je connaissais pas qui a fini par pointer son museau : un ragondin)




avatar
J C
MATELOT
MATELOT

Age : 66
Commis équipage NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par J C le Ven 1 Déc 2017 - 10:26

Tu as raison Tanguy, la marine utilisait les anciens locaux américains comme je l'ai déjà dit dans un poste précédent, (non, je ne radote pas... je précise LOL).
Dans ma chambrée en 69 il y avait encore l'inscription NO SMOKING IN THE BED, le casernement était très confortable.



Spoiler:




Par contre les salles de cours étaient plus rustiques.



Je trouve que les bâtiments administratifs qui les remplacent sont un mélange des deux.






CORDIALEMENT
J C


avatar
Christian DIGUE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 61
Secrétaire Militaire NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Christian DIGUE le Ven 1 Déc 2017 - 12:10

Merci JC et Roger Tanguy pour vos photos et anecdotes.
Je prends un réel et sincère plaisir à lire et regarder tout cela.
Merci encore.



La Marine Nationale, c'est une école de rigueur et de maintien,
où l'ordinaire est fait de moments ... extraordinaires !
Jeannie Longo (Championne cycliste)

avatar
armorique
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par armorique le Ven 1 Déc 2017 - 14:05

Cela rappelle des souvenirs les Amis.
Nous n'avions pas de chambres individuelles mais bien logés quand même.
Jamais vu de "boîtiers mouchards" pour les rondes à l'école.
J'ai fait la "Pyro" comme chef de poste pendant le CQM en 1967 avec une équipe de BE Aéro.
Pas la joie, heureux que cette garde se termine au plus vite.



Mousse sois Vaillant et Loyal
avatar
J C
MATELOT
MATELOT

Age : 66
Commis équipage NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par J C le Sam 2 Déc 2017 - 12:27

Bon donc, j'ai dit des bêtises au sujet des " boitiers mouchards ", pourtant il me semblait bien avoir vu des boites en bois quand j'étais planton au BSI.
Mais vous avez surement raison, je ne conteste pas, et je n'ai jamais été aux "vergeroux" ni passé la grille du reste de la base.

Le petit bâtiment du BSI avec la pièce dortoir qui servait de salle de garde aux plantons le jour et de prison la nuit.


Sur cette photo on voit un peu plus de l'ancienne base qui commence derrière le hangar blanc, en 69 les casernements derrière le hangar n'existait pas bien sûr.






CORDIALEMENT
J C


avatar
Christian DIGUE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 61
Secrétaire Militaire NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Christian DIGUE le Sam 2 Déc 2017 - 14:59

J'y suis allé une nuit aux "Vergeroux" et je me souviens des mouchards qui s'y trouvaient.
Aussi lointain que je m'en souvienne, ce n'est certainement pas le meilleur moment que j'aurai passé lorsque j'étais à l'école des Fourriers.



La Marine Nationale, c'est une école de rigueur et de maintien,
où l'ordinaire est fait de moments ... extraordinaires !
Jeannie Longo (Championne cycliste)

avatar
lefrancois
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par lefrancois le Sam 2 Déc 2017 - 18:03

L'évocation du camp américain dans les posts précédents
me rappelle un fait qu'ont dû également connaître les "pionniers" qui ont vécu l'ouverture de l'école en 1964.
Cette base U.S. était un gigantesque dépôt de matériel des troupes américaines stationnées en France dans le cadre de l'OTAN.
Notre Général Président de l'époque ayant pris la décision de sortir de ce groupe, il ne restait plus aux "boys" qu'à rapatrier tout leur matériel de valeur et à détruire sur place tout celui dont la valeur aurait été disproportionnée au regard du coût du déménagement.
En septembre 64, à mon arrivée, il en étaient arrivés au
stade de la destruction par le feu de montagnes de pneus de tous calibres. Cela évoquait un peu l'idée de fours crématoires. Nuit et jour une épaisse fumée noire s'en dégageait et selon la direction du zef, bonjour l'odeur.
Tout ce gâchis pour que quelques décennies plus tard,on
fasse arrière toute et qu'ont réintègre le système.
Mais chut... ça c'est de la politique.



Lors d'une période de déficit,
Le COMMIS déclara au CUISI:
Vu la longueur des frites,
Pas de beefsteack ce midi!

Un Fourrier (anonyme), auteur du bilan compable
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Roger Tanguy le Sam 9 Déc 2017 - 14:22


Trois ans de chaîne sans voir le jour,
c'était ma peine, j'étais le forçat des cours
j'ai refusé de mourir à l'école des fourriers
Et bonne chance à celui qui prend ma place
Oh fini pour moi...

Enfin, c'est ce que je croyais. J'allais remettre ça 20 ans plus tard.

J'avais été avec "mes" Bs voir un concert de Johnny sous chapiteau à La Rochelle. Nous n'avions pas pris les places les plus chères, mais quand Johnny a dit :" c'est le moment de faire du rock'n roll, venez plus près de moi, plus près encore", nous nous sommes pas fait priés, nous avons escaladé tous les rangs devant nous et sommes venus nos coller à la scène. Avec Gabrielle qui résonne dans ta tête, difficile de retrouver le lendemain la discipline (je ne suis pas sûr que ce soit d'ailleurs le mot qui convient) de l'école des fourriers.

Finalement l'école est morte avant moi malgré les manifestations, qui se résumaient en gros, faut bien le dire, à la distribution de tracts de ce genre sur le marché.

Lors de mon premier séjour, à l'issue du BS, on m'avait proposé de rester comme instructeur à l'école. Il n'y avait aucun poste d'offert sur Brest. Alors, je suis resté à l'Ecole. Je ne savais pas ce qui m'attendait, mais c'est moi qui avais dit oui. Tant pis pour moi.

Lors du second séjour, malgré mes réticences (j'avais déjà donné) je suis désigné et, sauf à mettre ma casquette au clou, je n'ai pas le choix.
Mais là tout était différent. J'étais major, j'avais un chef "ouvert", et de plus une bonne partie de mon affectation s'est déroulée au CEAN où les secrétaires étaient délocalisés. De ce dernier séjour, je garde un très bon souvenir.



avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Joël Chandelier le Sam 9 Déc 2017 - 16:14

Et oui cette prestigieuse école des fourriers (secrétaire militaire, commis aux vivres et cuisinier) s'en retourna à Cherbourg (Querqueville plus exactement) c'est là que je l'ai connu (à Cherbourg précisément) en 1963 donc elle s'en retourna comme un retour aux sources
Aurais tu Roger aimer être affecté chez les p'tete bien que oui, p'tete bien que non lol!
C'est beau la Normandie aussi
Pour en revenir à l'Ecole des fourriers elle n'en était pas à son premier aller retour de son histoire





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Roger Tanguy le Sam 9 Déc 2017 - 23:47

Lorsque je reste, après le BS, à l'école des Fourriers, je constate qu'il y a des postes de télévision dans les salles de classe, dans les fameuses baraques Fillod. Ils sont de marque Grandin, c'est à dire commercialisés par le père de Jean François Grandin, alias Frank Alamo. Pas sûr que la direction de l'école connait ce détail car elle semble plus génération Tino Rossi que yé-yé ou rock'n roll.

A quoi, peuvent bien servir ces écrans ? Ils ne sont jamais allumés. Il y a bien aussi un studio télé où officie un ancien de mon cours de chouf. De temps en temps, il fait des stages à FR3 Charente-Poitou. Mais qu'elle en est la finalité ?
Bon, les postes sont là. Si ça ne fait pas de bien, ça ne fait pas de mal non plus.

Un beau jour mon chef me convoque chez lui (correction : ça ce n'est surement pas un beau jour parce que jamais bon signe) ainsi que mon collègue chef du BE de la baraque voisine. Je ne sais pas s'il a trouvé cela tout seul ou si cela lui a été inspiré de plus haut : il veut que nous fassions de la télé-enseignement !

En quoi ça consiste ? Nous allons faire cours depuis le studio et nos élèves, dans la classe, vont nous regarder à la télé. Comment peut-on avoir des idées aussi saugrenues ? N'est-il pas mieux qu'il nous aient en vrai devant eux ? Comment font-ils pour poser des questions ? On va mettre un micro dans la salle. Qui les surveille ? Le deuxième instructeur. C'est à pisser partout et à se rouler dedans comme on disait à Brest dans mes débuts.

A propos de micro, un jour que j'avais une discussion off après une réunion (au cours de laquelle ce sujet avait été abordé), j'apprends que le micro de la salle était ouvert et que mes propos étaient écoutés dans le studio. J'ai retenu la leçon.

Pour moi, les élèves ne sont pas isolés sur la banquise, ils sont là, ils ont un instructeur à leur disposition. Rien ne remplace le contact humain. Je ne vais pas faire du « pseudo télé-enseignement » pour faire du télé-enseignement. Ma place est dans ma classe, pas dans un studio télé situé à moins de 50 mètres de là. Ca se négocie pas. Point final. Premier point de désaccord avec mon chef. Il y en aura plein d'autres (par exemple que mes gars aillent faire la quête, en uniforme, sur la voie publique pour le compte de l'aumônier).

Mon camarade va se prêter à l'expérience. Pas longtemps, ce truc ne pouvait tenir la marée. Les postes sont remis en mode repos (éternel).

Anciens de l'Ecole des Fourriers, vous avez vu ces postes de télé, mais les avez-vous vus un jour en fonction ?



avatar
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 63
NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Charly le Dim 10 Déc 2017 - 9:04

En effet Roger nous avions des postes de télévision dans les salles de classe.
Nous mettions des panneaux aux fenêtres des baraques Fillod afin d'obtenir l'obscurité et la télé était mise en route pour des films pédagogiques anesthésiants.
Redoutable les jour où nous avions eu des frites le midi, difficile de garder les yeux ouverts, mais gare aux dormeurs, notre redoutable instructeur (Turpin) veillait.




OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
armorique
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par armorique le Dim 10 Déc 2017 - 12:06

Roger, je n'ai pas connu l'époque télévision ! C'est vrai qu'après manger les yeux clignotaient



Mousse sois Vaillant et Loyal
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Joël Chandelier le Dim 10 Déc 2017 - 13:20

Au sujet des télévisions dans les salles de cours je me rappelle en 1978 (mais c'était au CIN Querqueville quand j'étais instructeur principal des BS EMSEC) qu'il y avait aussi possibilité de mettre une télé en salle de cours (à cette époque les télés ne ressemblaient en rien à celle d'aujourd'hui) avec un magnétoscope pour pouvoir projeter des aides à la pédagogie du cours donné. C'était une directive de l'époque de la DPMM avoir un studio d'enregistrement et de fabrication de support audiovisuel mais je ne sais si elle a perduré. Pour cela les instructeurs chargés du studio et de la "fabrication" des supports audiovisuels faisaient un stage au CIN St Mandrier stage appelé Télévision élémentaire (voir copie ci aprés) puis quelques temps après s'ils étaient motivés le stage de Télévision supérieur
Bien sur Roger parle d'une toute autre installation et de télé enseignement (instructeur en studio et élèves en classe devant leur télé) mais si je suis venu m’immiscer sur ce sujet des fourriers moi l'ex securitards (de quoi je me mêle ) c'est parce que cela m'a rappelé cette directive DPMM de l'époque mi 70






 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Roger Tanguy le Dim 10 Déc 2017 - 13:42

Tu es tout à fait dans le vrai Joël. C'est moi qui suis un peu persifleur. Le studio TV étant géré par un ancien de mon cours de chouf, j'allais lui rendre visite. Je sais donc que son job était avant tout la création de supports pédagogiques. Maintenant, pour être mauvaise langue jusqu'au bout, je n'en ai jamais vu. Je m'étais bien proposé auprès de mon collègue de préparer un dessin animé pour illustrer la gestion informatisée. Il me relançait souvent. J'y ai renoncé. Pas assez de temps à consacrer à ça d'une part, et d'autre part, j'ai eu l'opportunité d'aller à Paris et Fontainebleau, Ecole des Mines, (où se trouvaient les ordinateurs loués par le Centre Informatique du Personnel Militaire de la Marine - CIPMM), où j'avais fait une série de diapositives (clandestine, la fin justifie les moyens - j'en parlerai peut être dans la rubrique Secrétaires -il y a prescription) plus explicites et faciles à mettre en œuvre.

Effectivement, Charly, les télés, des Fillods du bout, celles des cuisiniers et des commis étaient branchées. Suite à un pataquès dont le chef instructeur du BS (qui était aussi celui qui m'avait "flingué" au CQM) était à l'origine, je me suis retrouvé (une fois, et une seule), moi qui officiait au BE avec un tiers de la classe de BS sur les bras sans préavis ni préparation. J'avais casé les gars dans une de ces salles pour regarder quelques films (pédagogiques évidemment !) pour me laisser le temps de préparer quelque chose.

Quant à Armorique, nous étions ensemble à l'Ecole des Fourriers. Si tu n'as pas vu les postes de télé, c'est seulement parce que tu n'a pas eu l'occasion de faire un tour dans les baraques Fillod.



avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Roger Tanguy le Dim 17 Déc 2017 - 0:07

Un peu de douceur dans cet univers "carcéral"

Pour ma classe de BE, j’organise un jeu de piste près de la petite ville de Tonnay-Boutonne. C’est un endroit tout à fait bucolique. C'est pourquoi je l'ai choisi. Normalement mes stagiaires ne devraient pas rencontrer beaucoup de monde.

La dernière fois le parcours passait par Fort Lupin et se terminait à Port-des-Barques. Des ostréiculteurs avaient fait gouter leurs huitres de claires, accompagnées de vin blanc (beaucoup apparemment) à mes gargouilloux. Ils étaient, eux, pas bien clairs à l'arrivée. Pas question de remettre ça.

Spoiler:
Comme on fête en ce moment le bicentenaire des États-Unis, dans le questionnaire, je leur demande de me fournir le nom des 50 états. Il va falloir qu’ils se creusent les méninges pour me fournir une réponse complète.

En prime, je leur demande, entre autres, de me rapporter une touffe de cheveux roux, un criquet mâle et un criquet femelle. C’est bien le diable si l’un d’eux est capable de faire la différence, si toutefois ils les trouvent déjà.

Le rendez-vous pour le déjeuner est fixé près d’une écluse sur la Boutonne. Pendant que l'on met le repas en place, mes élèves me présentent leurs trésors.

Une équipe a le nom des 50 états. Comment a-t-elle fait ? La chance s’est matérialisée pour elle en la personne d’une institutrice qui passait par là. Elle a pris deux gars dans sa voiture pour les conduire à son école, en ville. Là elle a sorti une encyclopédie. Il ne restait plus qu’à copier la réponse. Elle les a ensuite ramenés dans le groupe.

La touffe de cheveux roux me paraît être plus des poils que des cheveux. J’apprends qu’elle a été acquise de haute lutte. Il s’agît effectivement de poils de vache. A ce que je comprends la bête ne s’est pas montrée très coopérative. Le trophée n’a été emporté qu’après des scènes dignes d’une corrida. Ces huluberlus en rigolaient encore.

Quant aux criquets, à ma grande surprise, les deux équipes ont rempli leur contrat.

Mon lieutenant est venu partager notre repas. C'est bien, c'est dans l'esprit de cette sortie.

Après déjeuner, place aux jeux.
J'ai prévu un tir à la corde. Les jeunes veulent le faire de part et d’autre de l’écluse. Cela veut dire que les perdants risquent d'être précipités dans le bief. Je ne suis pas très enthousiaste à cette idée. Les quais sont relativement hauts. Il y a de l'eau froide en-dessous. Il fait chaud, nous venons de manger. Un accident est si vite arrivé.

Le lieutenant, lui est d’accord, et mieux il veut participer. Je ne vais pas être plus royaliste que le roi. La corde est donc tendue au-dessus de l’écluse. Les gosses du village sont venus voir ce qui se passe. Les deux équipes font le spectacle.
Celle qu’a choisi mon chef commence à montrer des signes de faiblesses. Les pieds glissent et se rapprochent dangereusement du bord du canal. Soudain, patatras, ou plus exactement plouf, les perdants barbotent dans l’écluse, y compris mon lieutenant.
Il y avait parfois des jours heureux à l'Ecole des Fourriers.



avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par framery le Dim 17 Déc 2017 - 8:15

C'est pas beau de se moquer
de son chef.



Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
kerneve
QM AU DESSUS DE 10
QM AU DESSUS DE 10

Age : 61
Commis NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par kerneve le Dim 17 Déc 2017 - 8:27

Au BAT Motel tir à la corde contre les instructeurs, j'avais attaché la corde à un arbre, hi hi ! on faisait semblant de tirer.



Marin un jour, marin toujours.
avatar
Jean-Paul Bargain
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Jean-Paul Bargain le Lun 18 Déc 2017 - 14:16

J'ai conservé dans mes archives le menu du repas de fin de BS le 25/09/73, ainsi que le cours de brevet provisoire de cuisinier.




Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.( Sénèque.)
avatar
PierreH
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 67
NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par PierreH le Lun 18 Déc 2017 - 19:51

Eh bien, Jean-Paul, vous ne deviez plus avoir faim en sortant de table.
Amitiés.
PierreH
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Roger Tanguy le Lun 18 Déc 2017 - 22:49

Un menu spécial pour la fin du BS Fourrier, mazette !



avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par alain EGUERRE le Mar 19 Déc 2017 - 4:51

Tu dois avoir des problèmes de mémoire Roger

Ne me dis pas que tu n'as pas fréquenté régulièrement la cuisine école lors de tes cours et de tes affectations comme instructeur à l’École des Fourriers




Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par Roger Tanguy le Mar 19 Déc 2017 - 9:51

Oh que si, et même plus souvent qu'à mon tour. Le tour se faisant de table en table, je profitais d'une absence à une table pour un "deuxième service" le lendemain ou le surlendemain. Cela se passait au réfectoire Equipage.
Le menu n'était pas affiché ni imprimé.
Jean-Paul nous parle du menu du repas de fin du BS Fourrier. Il me semble donc qu'il s'agit d'un évènement tout à fait particulier.
Lors de mon deuxième séjour, ce "privilège" était réservé à la seule table du carré officiers, ou plus exactement à toutes les tables du carré (ce que je considère comme un cas d'abus de bien social).



avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par framery le Mar 19 Déc 2017 - 13:19

Si ma mémoire est bonne à l'École des Fourriers (unité à terre)
les officiers ne payaient pas leur repas car ils étaient "nourris" par la cuisine école .
Pour les impôts cela venait en avantage en nature.



Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
kerneve
QM AU DESSUS DE 10
QM AU DESSUS DE 10

Age : 61
Commis NON

Re: ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT

Message par kerneve le Mer 20 Déc 2017 - 8:02

En 80 BAT Motel on mangeait les repas des BAT Cuisto mais pas tous les jours, ils partaient au carré Off sauf comme souvent il avait des BST Cuisto au carré.



Marin un jour, marin toujours.

    La date/heure actuelle est Sam 24 Fév 2018 - 23:00