Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 627688 messages dans 13263 sujets

Nous avons 15254 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est fragar

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par Jean-Léon Aujourd'hui à 14:26

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Kohler Jean Marie(Hans) Aujourd'hui à 14:18

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 14:03

» FLOTTILLE 6 F
par J-C Laffrat Aujourd'hui à 10:26

» [Marine à voile] L'Hermione
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 10:22

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par Didier Moreaux Aujourd'hui à 10:08

» [ Recherches de camarades ] Recherche Georges Plateau ancien La Saône 73/74
par bielo Aujourd'hui à 10:04

» [ Blog visiteurs ] aviso henry 1968 message 479 de M. CORBIERE EMILE
par Invité Aujourd'hui à 9:02

» SÉMAPHORE - CHASSIRON - ILE D'OLÉRON (CHARENTE MARITIME)
par VENDEEN69 Aujourd'hui à 8:55

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par jobic Hier à 22:04

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par PAUGAM herve Hier à 21:39

» ORIGNY (BO)
par Charly Hier à 21:23

» D.E.T. PORQUEROLLES
par connan Hier à 20:37

» LE TRIOMPHANT (SNLE)
par Kohler Jean Marie(Hans) Hier à 17:35

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par MICHEL GINESTET Hier à 14:12

» [ Blog visiteurs ] Maître-Principal Louis Bizien et Capitaine de Frégate Alain Bizien
par Invité Hier à 11:29

» [ École des Mousses ] Promotion 74/75
par Jean-Yves Maringer Hier à 9:10

» [Aéro divers] Le GHAN-1 (31F, 32F et 33F) en Algérie...
par Yvon LELIEVRE Mer 16 Aoû 2017 - 21:30

» INSIGNES
par Jean-Marie41 Mer 16 Aoû 2017 - 18:58

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par takeo Mer 16 Aoû 2017 - 18:19

» Hommages à nos anciens plongeurs démineurs.
par MILLET Jean Claude Mer 16 Aoû 2017 - 16:45

» STATION D'ESSAIS DES COMBUSTIBLES ET LUBRIFIANTS DE LA FLOTTE
par MILLET Jean Claude Mer 16 Aoû 2017 - 15:08

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Roger Tanguy Mar 15 Aoû 2017 - 22:55

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Mar 15 Aoû 2017 - 21:34

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Jean-Marie41 Mar 15 Aoû 2017 - 18:02

» [ VOS ESCALES ] SAINT PIERRE ET MIQUELON
par Jean-Léon Mar 15 Aoû 2017 - 17:33

» MARINE CHERBOURG
par kerneve Mar 15 Aoû 2017 - 9:07

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par GYURISS Lun 14 Aoû 2017 - 17:12

» BAN SAINT RAPHAEL ET CEPA/10S
par yrudnoiv Lun 14 Aoû 2017 - 10:45

» ORAGE (TCD)
par webtcdorage Lun 14 Aoû 2017 - 10:03

» [ Histoire et histoires ] Canulars
par kerneve Lun 14 Aoû 2017 - 7:30

» [ Blog visiteurs ] Ouvrage "Les Commandos De Ponchardier"
par Invité Dim 13 Aoû 2017 - 6:23

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par Tinto Dim 13 Aoû 2017 - 1:33

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par Charly Sam 12 Aoû 2017 - 23:18

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Mono Sam 12 Aoû 2017 - 22:06

» [Aéronavale divers] Breguet Alizé BR 1050
par GRAFF Gérard Ven 11 Aoû 2017 - 21:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche "Photographes "
par PAUGAM herve Ven 11 Aoû 2017 - 18:43

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par COLLEMANT Dominique Ven 11 Aoû 2017 - 14:55

» [ Recherches de camarades ] écoles d'infirmiers Hopital St ANNE à Toulon fin 74 , début 75
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017 - 10:14

» [ Recherches de camarades ] BDC LE TRIEUX 1975 /1976
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017 - 10:11

» [ Recherches de camarades ] BH1 LA RECHERCHE , de 1976 à 1977
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017 - 10:09

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 11 Aoû 2017 - 9:04

» [ Blog visiteurs ] Présentation de mon ouvrage sur Les Commandos De Ponchardier
par Invité Ven 11 Aoû 2017 - 8:03

» [ LES ÉCOLES DE SPÉCIALITÉS] P.E.M. "Pôle Ecoles Méditerranée"
par Jean-Marie41 Jeu 10 Aoû 2017 - 20:03

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par Jean-Marie41 Jeu 10 Aoû 2017 - 19:07

» [ Blog visiteurs ] Donation contre "bons soins"
par Lebas Jeu 10 Aoû 2017 - 17:13

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires
par PAUGAM herve Jeu 10 Aoû 2017 - 10:22

» [ Blog visiteurs ] Infos navire Jean Pierre Calloc'h Madagascar
par Invité Jeu 10 Aoû 2017 - 0:19

» JAUREGUIBERRY (EE)
par DUFFOND Serge Mer 9 Aoû 2017 - 23:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Charly Mer 9 Aoû 2017 - 23:03

» [Vie des ports] LE PORT D'AUDIERNE
par Roger Tanguy Mer 9 Aoû 2017 - 21:31

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Mer 9 Aoû 2017 - 20:41

» NORMANDIE D651 (FREGATE)
par pinçon michel Mer 9 Aoû 2017 - 13:24

» [Les traditions dans la Marine] Les hamacs.
par MILLET Jean Claude Mer 9 Aoû 2017 - 11:20

» [HISTOIRES HISTOIRE] LE DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE
par J.Revert Mer 9 Aoû 2017 - 8:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains BELLE POULE 07/76 à 10/81
par Fanfan Mar 8 Aoû 2017 - 21:27

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par MARTIN Jean-Pierre Mar 8 Aoû 2017 - 18:44

» LA PAIMPOLAISE (PC)
par christian dupuy Mar 8 Aoû 2017 - 13:56

» [ Blog visiteurs ] P2V7 Neptune N°147 571 - Jaquemard
par Invité Lun 7 Aoû 2017 - 22:44

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] VISITE DE LA RADE DE TOULON
par centime44 Lun 7 Aoû 2017 - 19:45

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par corre claude Lun 7 Aoû 2017 - 9:52

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Noël Gauquelin Dim 6 Aoû 2017 - 11:57

» CDT BOURDAIS (AE)
par COLLEMANT Dominique Sam 5 Aoû 2017 - 21:01

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE MÉCANOS P.A. ARROMANCHES 72
par BERTIN Sam 5 Aoû 2017 - 19:30

» FLOTTILLE 33 F
par DALIOLI Sam 5 Aoû 2017 - 19:16

» [ Recherches de camarades ] SNLE Terrible 1970 - 1971
par Kohler Jean Marie(Hans) Sam 5 Aoû 2017 - 16:58

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par MILLET Jean Claude Ven 4 Aoû 2017 - 14:15

» DÉTROYAT (AVISO)
par G SCHWARTZEL Ven 4 Aoû 2017 - 13:32

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par BEBERT 49 Jeu 3 Aoû 2017 - 20:27

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] Recherche de photos
par Ouin Ouin Jeu 3 Aoû 2017 - 10:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche de camarades de l'ecole ELAER de Rochefort 1978 a 1980
par Ouin Ouin Jeu 3 Aoû 2017 - 10:13

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par PAUGAM herve Mer 2 Aoû 2017 - 23:23

» ESCADRILLE 50 S
par Serge BAVOUX Mer 2 Aoû 2017 - 19:53

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par timoniersoum Mer 2 Aoû 2017 - 18:21

» VAUQUELIN (EE)
par Joël Chandelier Mer 2 Aoû 2017 - 11:56

» [ Blog visiteurs ] MP PATTINGRE CLAUDE - NAVIS - 1972 - 2002 - RECHERCHES PHOTOS / ECHANGES
par chamois Mer 2 Aoû 2017 - 9:37

» [ École des Mousses ] Promotion 60/61 1ère Compagnie
par armorique Mar 1 Aoû 2017 - 16:21

» L'abordage du Terrible et du Malin
par mashpro Mar 1 Aoû 2017 - 12:50

» BSM LORIENT - KEROMAN
par Max Péron Lun 31 Juil 2017 - 16:52

» Demande de contact de GG 83
par VENDEEN69 Lun 31 Juil 2017 - 11:01

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par Roger Tanguy Dim 30 Juil 2017 - 22:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche VENANCIE Jean-Marie
par JACQUES SOUVAY ou BILL Dim 30 Juil 2017 - 16:31

» [ Logos - Tapes - Insignes ]
par groufumaco Dim 30 Juil 2017 - 16:02

» [ Blog visiteurs ] STATION CAMELEON 1971/1973
par † ALAIN 43 Dim 30 Juil 2017 - 10:15

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Sam 29 Juil 2017 - 18:54

» BSM TOULON
par loulou06000 Ven 28 Juil 2017 - 23:33

» [ Histoire et histoires ] LE BRETON Louis, témoin des marines du XIXème siècle
par BELLENGE Daniel Ven 28 Juil 2017 - 20:25

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE DES ANCIENS MARINS DE GUEBWILLER ET ENVIRONS
par latrubesse jean claude Jeu 27 Juil 2017 - 17:25

» [ Histoire et histoires ] Une ordonnance de Napoléon 1er
par TUR2 Jeu 27 Juil 2017 - 16:32

» [Foyers et cercles] LES FOYERS DU MARIN ! ! !
par PAUGAM herve Mer 26 Juil 2017 - 22:16

» LE BRETON (ER)
par LE BRETON Jean-Yves Mer 26 Juil 2017 - 19:08

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par christian dupuy Mer 26 Juil 2017 - 17:58

» [ Associations anciens Marins ] Amicale des anciens du TCD Orage
par Momo Mer 26 Juil 2017 - 16:29

» DUMONT D'URVILLE (BATRAL)
par LEMONNIER Mar 25 Juil 2017 - 19:54

» [ Recherches de camarades ] Recherche Jean-Louis ou Louis CABANES ou CABANNES
par VEHILS Mar 25 Juil 2017 - 16:04

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades D621 Surcouf 64/65
par maweb Lun 24 Juil 2017 - 18:00

» [ DIVERS - LES NUCS ] Retour à quai pour ce SNA
par COLLEMANT Dominique Dim 23 Juil 2017 - 21:00

» [Papeete] Le permis de conduire à Papeete durant nos campagnes
par christian dupuy Dim 23 Juil 2017 - 11:48

» [ Blog visiteurs ] Station deRadionavigation Omega de La Réunion
par Invité Dim 23 Juil 2017 - 2:07

DERNIERS SUJETS


[Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Partagez

Quistinic
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 66
NON

[Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par Quistinic le Jeu 4 Jan 2007 - 16:23

Je me suis souvent interrogé sur l'efficacité du système qui prévaut dans nôtre Marine à propos de l'embarquement des Fusiliers pour le BSI, etc... Historiquement ça se comprend (fusilérie du bord) mais aujourd'hui?
Je m'explique, une grande partie des fonctions pourraient être remplies par gars venant d'autres spé (c'est parfois déjà les cas) quitte à faire un petit stage...
Par ailleurs, des embarquement prolongués rendent difficiles le maintient en condition et entraînement des fusiliers.
Dans ce cadre là ne vaudrait-il pas mieux fonctionner par détachements (roulement) d'équipes (venant des GFM par exemple) en fonction de bésoins, sécurité, équipes de visite, etc...
Je ne suis pas sur d'avoir raison mais j'aimerais avoir vôtre avis.

Quistinic
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 66
NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par Quistinic le Jeu 4 Jan 2007 - 17:55

Attention je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas de Fusiliers. Mon idée était plutôt de les affecter de manière non permanente, en fonction des besoins, à la manière des GIR par exemple.
C'est évident que quand un navire traverse le Canal il doit y avoir à bord des équipes de sécurité, idem s'il va dans un point chaud style Beyrouth (popur faire escale à Barcelone l'équipage devrait pouvoir se démerder) si le navire fait des patrouilles pour de visites idem. il est évident que des grands navires ou des navires particuliers (genre TCD ou BPC) ont besoin d'une équipe.
Mais tout ceci me semble-t-il peut être fait par des équipes détachées. Enfin c'est peut-être une co....rie ce que je ranconte.
avatar
Gérard Calamia

Age : 69
Radio équipage NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par Gérard Calamia le Jeu 4 Jan 2007 - 19:38

Il me semble qu'ils étaient le plus souvent fils de bidel, vu la charge énorme de ce dernier lol!

Oups là je suis méchant.
Pitié bidel ne me mets pas sur la peau de bouc.

Je me souviens de 8 jours de cabane que j'avais pris pour avoir été réveillé à la coupée alors que j'étais de garde de 2 à 5 par l'off. de garde.
Sur la bidass la prison était située sous une tourelle avant d'un canon de 40 mm.
Ce qui est rigolo c'est qu'il y avait également les bouteilles de rosé de provence des officiers sous cette tourelle. Ce qui fait que d'un côté j'avais une planche ou je dormais et à côté les bouteilles.
A l'époque, le bidel m'avais bien mis en garde : Calamia, je sais que vous ne buvez pas, mais attention à vous si vous vous hasardez à ouvrir une bouteille . lol!
avatar
shadow
QM 1
QM 1

Age : 46
Fusilier équipage NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par shadow le Mer 2 Fév 2011 - 22:04

Salut !

Pour avoir eu le bonheur d'être un fus embarqué, je peut dire que c'est souvent nécessaire , car ce n'est pas a un fourrier ou toute autre spé (je dis pas ca en mal ! ) a régler les petits incident a bord (genre petite divergence d'opinion qui tourne au vinaigre ) "chacun son boulot".par expérience je peut dire que la plupart des gars que j'ai côtoyer n'aurait voulu se taper ce boulot .... dixit un sm bosco avec qui j'ai eu justement une divergence d'opinion qui heureusement c'est bien terminer !.Pour lui on était juste la pour faire les marioles, par contre il était incapable de manier un mas ou toute autre armes a feu !car pour lui elles ne servaient a rien sur un bâtiment de guerre .

voila c'était juste pour dire !

que les vent vous soient favorable !
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Radio NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par Noël Gauquelin le Mer 2 Fév 2011 - 22:56

Je vais un peu dériver du sujet initial, mais tant pis.
J'ai personnellement vécu l'arrivée des fusiliers marins dans les stations radio à partir dela fin des années 80, et je dois dire que mon opinion est, comme on dit, partagée. Outre le fait que leur présence était plus motivée par "l'effet parapluie" , ce qui me fut confirmé à l'EMM même par un officier de la division PRODEF, l'intégration de ces personnels parmi ceux des transmissions ne fut pas toujours aisée, la culture de base étant assez fondamentalement différente. Cela dit, j'ai connu tous les cas de figure, depuis l'intégration parfaite, comme à la station de la Pointe des Sables, ou, tant le personnel du groupe cynophile que celui du groupe de protection se comportait d'excellente manière, jusqu'au cas assez médiocre (et je pèse mes mots) des fusiliers en détachement puis affectés à Sainte Assise, qui nous avaient valu entre autres une perquisition en règle par une trentaine de policiers du commissariat de police de Melun. Ayant par le passé travaillé avec des fusiliers beaucoup plus professionnels (je parle des commandos) et connu des fusiliers embarqués avec lesquels je suis parfois devenu bon copain, j'avais pourtant un a priori loin d'être totalement défavorable. Mais là, loin de toute hiérarchie, c'était le plus souvent du grand "n'importe quoi". Mon remplaçant n'a tenu que quelque mois avant de demander, complètement écoeuré, son débarquement.
Et pour aller dans le sens de Quistinic, je dirais qu'il y a de grosses différences entre les fusiliers, par exemple entre ceux des commandos et ceux des compagnies de protection ou ceux des BSI, et ces métiers n'ont pratiquement rien à voir les uns avec les autres.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 59
Radio NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par TUR2 le Jeu 3 Fév 2011 - 13:26

Bonjour,

Complètement d'accord avec ce que dit Noel, en particulier sur nos rapports avec les sacos à la Pointe des Sables, que du bon, tant avec les maitres chiens qu'avec ceux chargés de la protection, pour le bidel de la station c'est une autre histoire, il était nul (c'était moi "lol"). Mais là ça se comprenait un peu, car non content d'avoir une ZMS radio, (syracuse + PC radio) il y avait également la Pyro des Antilles-Guyane. Même si la porte était gardée par nos camarades biffins de Desaix.
Par contre sur certaines unités embarquées... Duquesne, période 82-84, evidemment radio du corps deb, jamais eu la moindre formation, ni le moindre entrainement. Un jour inspection d'Alescmed, me demandant indiquant ma Mat ...C'est votre arme personnelle ? Vous vous entrainez souvent ?.............................Malaise. (en plus le CSI parlait de nous débarquer à Beyrouth...Pour le coup on aurait vraiment eu besoin des commandos du port de Beyrouth, pour nous protéger )
Seul vrai sacco bidel de ma connaissance, et avec tout le respect que je lui dois (je suis sérieux), "Face d'ange" (je n'ai jamais connu son nom et n'emprunte ce surnom que par mon ignorance) au CIN St Mandrier, respectable et respecté. Beaucoup d'entre nous l'ont connu (évité, mais connu), respect.
Cordialement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
boboss
MAJOR
MAJOR

Age : 71
Transmetteur NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par boboss le Jeu 3 Fév 2011 - 14:28

Salut,
Pour TUR2
''Face d'ange'' s'appelait Mouttet. Je l'ai connu sur le Guépratte, entre 1970 et 1974. Avec un tel adjoint, le bidel pouvait dormir tranquille. J'ai en mémoire quelques anecdotes. Il n'était pas nécessaire qu'il répète un ordre ou une consigne. Il savait se faire comprendre du premier coup. Respecté (craint, surtout) respectable, et modeste. Il ne parlait jamais de son passé. Et pourtant....
Mais comme nul n'est parfait, Il avait quand même sérieux problème...
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 59
Radio NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par TUR2 le Jeu 3 Fév 2011 - 14:40

Un jour, embarqué sur le Foch ou le Duquesne, je voulais, avec quelques camarades, prendre le bus des permissionnaires à Milhaud. Nous rentrions d'une période assez longue de mer. Le Bus était déja passablement occupé. Les passagers ne voulaient pas se tasser (essentiellement venant de la BVO). Notre ami est entré dans le bus et leur a tranquillement intimé le conseil de se tasser un peu vers le fond .Vite fait , bien fait, ils ont obtempéré, Notre ami est redescendu et nous a prié de prendre place . Il est , bien sur, monté le dernier, se tenant à coté du chauffeur, a tout seigneur, tout honneur ! J'ai ainsi pu avoir mon train à l'heure, je l'en remercie encore .
Cordialement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
† Michel LONCLE
QM 1
QM 1

Age : 62
NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par † Michel LONCLE le Jeu 3 Fév 2011 - 16:30

A la Pép, c'était cool, enfin pour nous les motels et comme mon chef "Yaya" (ortho) pour ne pas le nommer était un commando, nous étions tranquille.
Spoiler:

Sur le Duquesne, MP Libotte, très mauvais souvenir du mien, il m'avait foutu sur la peau d'bouc, car j'avais dit dans mon poste équipage "la vache, il s'en tient une le bidel que s'il va sur un bord on va chavirer..." au commis, qui l'aura répété au boulanger, qui l'aura ........etc... ce qui fit le tour du poste et surement au delà, le lendemain j'étais convoqué chez celui-ci qui me passa un savon sur mon comportement par rapport à ma spé. Là, il n'avait pas complètement tort car le motel ne voit rien, n'entend rien, ne répète rien. Sauf que là je trouvais ça tellement banal et marrant que je ne voyais pas ce qui pouvait mettre notre marine en péril. Bref, après le sermon puis la "sentence" (quelques tours de consignes) il m'a dit:
"L..cle, vous n'aimez pas la routine n'est-ce pas?" à celà je lui ai répondu un grand "NON capitaine d'armes" et là il m'a demandé pourquoi je n'étais pas aller chez les fusiliers (sachant que j'adorais les corps déb'), je lui ai dis que lorsque que j'ai rempli mes papiers à la maison je voulais cocher cette spé mais que ma mère ne voulait pas, que j'avais déjà le métier de cuisinier et que j'y serais mieux. Il m'a quand même dit qu'il n'était pas trop tard pour changer de spé, beaucoup le faisaient. Nous en sommes restés là et c'est bien la seule fois ou j'ai eu un dialogue avec lui. Par contre celui qui m'a le plus marqué et envers qui j'avais un profond respect c'était notre CSI LV Quentin, un type du tonnerre, très gentil, mais il fallait être réglo.

Sur le Protet, je ne m'en souviens plus trop (possible que ça me revienne), preuve que notre bidel ne devait pas être si méchant que çà. Pourtant là aussi je faisais les corps déb', et que j'ai battu mon record de conneries, autant à bord qu'à terre :) TAMARIS pourrait me rafraîchir la mémoire.

Dépôt de Brest, souvent dans le petit bâtiment du fond, gardé le jour par un PM il me semble, mais je n'en avais plus rien à foutre car je sentais la fin de mon contrat arriver. Je ne me souviens pas du bidel. Par contre eux ont dû se souvenir de moi, ils ont osé m'envoyer en subsistance ces sauvages, sur Le Basque qui devait partir au Açores en remplacement de leur motel en perme ou malade je ne sais plus. Là j'étais en pétard, puis un jour je vis un mousse arriver au carré, un appelé me disant qu'il était heureux d'embarquer, et de partir de suite, jamais il n'avait voyagé, "bin voyons, tu ne sais pas ce qui t'attends mon pote" me suis-je dit. Je lui ai donc présenté tous les coins et recoins du carré, emmené chez le président du carré, puis l'ai mis au parfum de mes intentions dans l'office: "Tu vas partir Pascal*, mais sans moi, j'en ai plus rien à foutre, prépare-toi à vivre un grand moment, moi j'ai assez de tours d'hélice au c.l et comme la marine ne veut plus de moi ..." Le jour de l'appareillage, je suis descendu du bord avec la poubelle du carré, en tenue de travail, et me suis faufilé jusqu'à ma Fiesta et j'ai attendu que les amarres soient larguées pour prendre la poudre d'escampette après avoir enfilé mon caban (ou je ne sais plus quelle veste), seul hic, les flic/mar de la porte Caffarelli, coup de bol, il y avait tant de monde qui entrait et sortait à cette heure que je suis passé comme une lettre à la poste. Je passe les détails sur ma bordée et suis retourné au dépôt, fin beurré, mais juste à temps pour ne pas être déclaré déserteur, je ne sais plus le temps que ça prenait, 48h00 peut-être?
Illico je suis retourné dans ma petite cabane au fond à gauche, toujours gardé par le même PM et toujours devant ses mots croisés, Mais voilà, lorsque Le Basque est rentré, j'ai été escorté à son bord par un sacco car ma subsistance n'était pas terminée. Là, j'apprends qu'on repartait dare-dare car d'alerte, pas question cette fois de leur faire le coup des Açores ils m'avaient à l'oeil et hop nous voilà en Manche à courir après je ne sais quoi, bref, escale à Chatam, pour moi avec des jumelles en bois et surveillé de très près, ils avaient peur que je me carapate encore. Va retrouver un indien comme moi si je me fais la belle, tu peux toujours courir hahaha!!!
*Pascal, était d'Orléans, le hasard fit que quelques années plus tard (1983/84) je travaillais dans le même labo que sa maman, imaginez le jour ou il est venu la voir et qu'il m'a reconnu: "tu connais ce sauvage maman?" dit-il, elle a ri, et j'ai emmené mon ancien mousse en bordée, rentré à la maison deux jours plus tard, Dame Tartine (mon Bidel) faisait le dos rond, l'était pas contente la dame.
Retour à Brest, je débarque pour le dépôt, consigné pour une "futilité" et re-subsistance, sur le Foch cette fois (ou le Clem, si qqun se souvient lequel était à Brest l'hiver 77/78), très courte, donc je me suis tenu peinard. Retour au dépôt, je retrouve mon sacco avec le sourire, pensez donc il devait se demander quel tour j'allais encore faire tant je devais les faire marrer. Convoc' au bureau des mouvements, chouette il veulent bien me garder, j'ten fouts oui, c'est pour une subsistance, mais sur la Corvette Aconit cette fois. J'avoue que je me suis senti très bien sur cette Corvette, y ai fait du bon travail et personne n'a rien eu à redire, au point ou j'ai demandé le soutien de mes off pour rempiler (j'ai encore leurs lettres de recommandations dans mon bureau), rien n'y a fait.
Retour au dépôt, juste pour terminer ma petite carrière. Je suis allé saluer mon gardien de PM et mon Sacco, les deux avaient le sourire, je me demande bien pourquoi.
Bilan, bons souvenirs dans l'ensemble de mes saccos et bidels.
Pour la petite histoire, jai été dans le même pensionnat que Dominique LONCLE, qui est aussi sur ce site, j'aurai dû faire comme lui si j'avais été moins c.n.

PS: j'ai omis de parler de mon tout premier fusco, veuillez me pardonner cet oubli, le SM STEPHEN, affeté à la 9ème compagnie, bâtiment Jean Bart. Il était notre instructeur à Hourtin. Un gars super, ce qui était un bon présage selon nous de la 92ème section, celui qui aimait le cross avait toutes les chances d'être dans ses papiers, seulement il fallait se lever vers les 05h30/06h00 du mat' pour l'accompagner dans les dunes pour y faire un petit décrassage avant de passer au petit déjeuner. Mais que n'aurions nous pas fait pour échapper à certaines corvées, comme celle des cochons par exemple.
Un jour la 92ème a été puni toute entière, je ne sais plus pour quel motif et je me suis tapé un 2 à 4 à la citerne carburant, puis un autre 2 à 4 à la soute à munition, pas loin du petit avion. On se demandait quand il dormait notre fusco car il faisait toutes les rondes des quarts pour nous surveiller, respect SM STEPHEN, je n'aurais pas été capable d'en faire autant

Mes excuses pour ne pas avoir pensé à utiliser le spoiler, et merci à celui qui aura corrigé.
Bien amicalement
Michel


Dernière édition par ml45 le Ven 4 Fév 2011 - 8:48, édité 1 fois
avatar
byu30
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 62
Mécanicien Plongeur

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par byu30 le Jeu 3 Fév 2011 - 19:32

Pour ml45,
"Foch cette fois (ou le Clem, si qqun se souvient lequel était à Brest l'hiver 77/78)"
C'était bien le Foch, le Clem. est descendu pour Toulon en Oct 75 ....


Dernière édition par byu30 le Ven 4 Fév 2011 - 22:06, édité 1 fois



avatar
shadow
QM 1
QM 1

Age : 46
Fusilier équipage NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par shadow le Jeu 3 Fév 2011 - 23:09

Bonsoir a tous !

Le problème des fuse embarqué c'est que les affectations sont souvent hasardeuse dirons nous ! Comme je dit toujours chacun sont métier ! les fusiliers c'est une spé t a part souvent mal appréciée . Après tous ne sont pas fait pour vivre bord de bâtiment de guerre , ( comme certain gars des autres spé)
l'individu fait beaucoup ! la vie a bord reste un état d'esprit , a l'inverse j'ai connu des gars qui etait dépressif dés qu'ils était a terre !

zerro la barre !
avatar
Pingouin 33
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 67
Mécanicien

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par Pingouin 33 le Ven 4 Fév 2011 - 15:30

Pour nous flottillards, tant que nous avions le pompon, la bidellerie n'était pas amie. Entre les coups de rangers dans les mollets qui dépassaient la ligne verte dans la coursive, pendant la queue pour la cafétéria, à la sortie de la coopérative, les bons pour une coupe spéciale, et prioritaire....ne pouvaient pas nous faire estimer cette spécialité, bien qu'une police du bord soit nécessaire.




Amicalement
avatar
BRUL
QM 1
QM 1

Age : 60
Fusilier équipage NON

fus à bord

Message par BRUL le Ven 4 Fév 2011 - 17:08

Sur les 10 ans de marine que j'ai fait, j'ai passé 5 ans embarqués
la galissonière, le clem, et subsistance sur le vauquelin le colbert et 3 jours sur le sous marin flore (comme touriste)
le fusiliers est obligatoire sur les grosses unités, rôle de police et des fois musclé
j'ai encore une image sur le clem, d'une chasse d'un gradé par un appelé qui avait bien bu, et qui chassé le gradé avec la hache à incendie, sans nous je pense qu'il y serait resté.
et puis il y a le corps deb, la formation en cas de crise
Ou en opération extérieures

au fait "face d'Ange" Mt Moutet, je l'ai bien connût en 74, au CIN St Mandrier; ce gars là,c'était la droiture, le respect malgrés tout ce qu'on pouvait dire à l'époque, et j'ai même travaillé avec lui l'été 74 toujours au CIN St Mandrier, je garde un super souvenir
avatar
boboss
MAJOR
MAJOR

Age : 71
Transmetteur NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par boboss le Ven 4 Fév 2011 - 18:57

Bonsoir, tout le monde
Rassure-toi, PINGOUIN33, les coups de rangers dans les mollets pour ceux qui dépassaient la ligne verte dans la coursive cafétéria n'étaient réservées aux flottillards....
avatar
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 68
Timonier équipage NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par † Fanch 56 le Sam 21 Déc 2013 - 9:32

Je fais remonter





LINUX MINT
On ne dit jamais assez à ceux qu'on aime...........qu'on les aime. (Louis Chédid)
Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 71
Détecteur équipage NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par BOBOSSE le Dim 22 Déc 2013 - 10:10

Quistinic, qui ouvre le sujet, termine par une phrase: "Je ne suis pas sur d'avoir raison mais j'aimerais avoir vôtre avis."
Je trouve une grande valeur à cette phrase.

De "mes" saccos ou bidels, je garde le souvenir de 3 (4 en fait).
Début des 60, les SM1 Omphalius et Fritz étaient formateurs à l'EAMF. Décorés, forts, heureux, fiers, dans le bon sens du terme, ils étaient impitoyables, pour les gains que nous étions.
Omphalius était notre bête noire. Leurs affectations, suite aux "séjours" en Indochine et Algérie, étaient arpettes et mousses.
On tremblait devant eux, je tremblais davantage.

Sur le BB, nous avions un bidel de 23 ans d'ancienneté, qui venait juste de passer maitre et presque aussi large que haut, une teigne, bête et pas discipliné, si ce n'est son propre code.
Tout le monde s'en souvient, sans grande estime. Il fut remplacé par la maître Riton ou Henri, je ne sais plus, mais cet homme étant connu, on me le précisera.
J'ai commis le crime de lèse-bidel de faire du bruit pendant l'heure sacro-sainte de la sieste. Il est sorti de sa cabine, ancienne cabine de veille du commandant, près de la passerelle et m'a foutu une tête au carré, sans que j'ai eu le temps de comprendre ce qui se passait.
Ancien instructeur à l'école des commandos, il savait où frapper. Je n'avais aucune marque mais éprouvais des difficultés à respirer pendant plusieurs jours. Ensuite, il a repris sa sieste. Je n'ai jamais compris ce débordement, même si je lui avais cassé les pieds.[page]

Il y a trois ans, Nozières a retrouvé Omphalius à Lorient, ce dernier ayant largement dépassé ses 80 ans. Il m'a donné ses coordonnées et l'ai appelé.
Me présentant et disant que, parmi les milliers de gars qui lui sont "passés par les mains", il ne pouvait se souvenir de beaucoup, sauf les durs à cuire, il a confirmé que j'étais un illustre inconnu pour lui.
Je l'ai remercié et félicité pour ce qu'il a été et pour avoir tenté, sans réussir, sur le moment, à inculquer à une bande d'ignares, des vertus simples comme Honneur, Patrie, Valeur et Discipline, que je n'ai comprises que plusieurs années plus tard.

Voici deux exemples extrêmes de ce que je ressens pour un corps reconnu comme l'un des meilleurs du monde et où émergent, parfois, des erreurs. Mais je pense que, pour les saccos, comme pour toute autre spé, cela évolue avec la situation mondiale l'âge du capitaine, si je puis dire et la vision que l'on s'en fait.

Je pourrais ajouter un autre cas, atypique et triste.
Au cours de BE Det, nous avions un maître det tout rabougri, maître chargé des crayons.
La responsabilité! Il ne parlait pas, ne souriait jamais, n'était jamais dispo.
Je le retrouve 4 ans plus tard, maître det, mon chef, sur l'Etourdi. Impossible de lui demander quoique ce sot après dix heures du matin. Torché à fond.
En 1994, 50 ans après D Day, je tombe (?) sur un petit écossais rabougri à Portsmouth (GB). Il me dit avoir été sur le HMS Kelly, avec Mountbatten. Cela me remémore des savoirs enfouis au fond de la nébuleuse mémorielle: Little Peter? Oh yeah, I remember of him.
Il se souvenait de Petit Pierre, le surnom de ce maître det.
Et il ajoute un geste universel: torsion de poignet devant le nez. Il se soulait donc déjà à 18 ans.
Ce que j'ignorais est que ce Pierre, de Crozon, était commando, formé par les british et qu'il a fait des coups, puis a sévi en Indochine et un peu en Algérie. Ce qui expliquait la nuée de décorations; dont des étrangères.
Est arrivé un moment où la hiérarchie a compris qu'il fallait le mettre sur une voie de garage.

Bof, det, cela ira. Il était comme moi, détecteur, sans savoir ce qu'un radar était, la seule différence étant que je ne bois pas, pas plus hier qu'aujourd'hui, quoique aujourd'hui, un peu plus.
Je n'ai appris de son passé que longtemps après sa mort et regrette de ne pas avoir manifesté à cet ancien le respect que je lui devais, pour qui il était, réellement.



Les voyages forment la jeunesse, déforment les valises, mais ne soulagent pas la vieillesse.
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 73
Mécanicien équipage NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par PAUGAM herve le Dim 22 Déc 2013 - 11:35

Salut, Bobosse, je te mets la photo de RITON, bidel sur le B.B en 64
Avec un salut amical   



Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 71
Détecteur équipage NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par BOBOSSE le Dim 22 Déc 2013 - 11:52

Hervé, je suis touché, très touché, par ton geste, amical, je n'en doute aucunement, mais l'omission de cet additif m'aurait tout autant satisfait, voire comblé.
Enfin, je prendrais un tiponche ce soir, à ta santé et celle de Nadine, en évitant d'y faire tomber la goutte de sueur sempiternelle qui suinte au niveau du sillon de la raie crânienne centrale. N'oublies pas que je suis trois heures en avance sur vous.

Merci.
Euh! Tu serais pas un peu sadique, non ?



Les voyages forment la jeunesse, déforment les valises, mais ne soulagent pas la vieillesse.
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 73
Mécanicien équipage NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par PAUGAM herve le Dim 22 Déc 2013 - 14:29

Sadique ! c'est d'ac, sans dec   
Mais comme je vois queue tues M,
Je te le mets en musique
Pour les pompes, c'est Fa Si La Si Ré
Pour la bronzette, c'est Do Fa Si La Do Ré
Pour les corvées, c'est Sol Fa Si La Si Ré
Pour la ligne de mire c'est La Mi Ré Si Fa Si La Ré Mi ( de quoi rendre jaloux !)
Heureusement, je l'ai retrouvé en Si (ville), sans trempette ni bon tour
Tiens Bobosse, rien que pour toi,   




Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
PINGOUIN NOSTALGIQUE
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 67
Mécanicien

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par PINGOUIN NOSTALGIQUE le Dim 22 Déc 2013 - 14:47

J'ai toujours eu de bons rapports avec les bidels, d'abord parce que je n'avais pas souvent l'occasion de les rencontrer, ensuite parce que je m'efforçais d'être en tenue correcte la plupart du temps...
En Flottille de PATMAR (21F et 22F pour moi), dans les années 1980 nous avions un PM Fus qui "secondait" l'Adjudant de Compagnie, il faut dire que les Flottilles étaient plutôt autonomes et particulièrement en détachement extérieur.
A N'Djamena nous avions notre bidel avec nous, j'ai le souvenir du PM Serph qui est parti ensuite à Hyères je crois, ainsi que du PM Barti Elie, que je connaissais par les championnats de course orientation, il s'en occupait à Toulon. Lui par contre était là bas comme linguiste, il avait passé toute son enfance au Liban, parlait et même écrivait couramment l'Arabe.
A la 22F notre bidel était le PM Suscosse.



avatar
J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 73
Commis équipage NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par J.Revert le Dim 22 Déc 2013 - 15:20

Bonjour a tous.
Sur l'EE Surcouf le bidel que j'ai connu (1963-1964 ), je ne me souviens pas de son nom mais je me souviens de sa figure car il ressemblait a un bouledogue et il me faisait peur car il aboyait également..!)mais contrairement a sa physionomie, il était sympa et avait de l'humour.
Anecdote le concernant : Il partait en permission et il vient a la cambuse pour me demander un morceau de pâté pour se faire des sandwichs . Je sors un pâté et je pose mon couteau sur une longueur de trois ou quatre tranches et lui demande si cela lui convient . Il me dit oui et prend toute la partie restante et me laisse la valeur des trois ou quatre tranches que j'avais soumises a son approbation..!. C'est vrai que la position de commis vis a vis des bibels était plus confortable mais par habitude on se tenait a "carreau" et il n'avait pas trop a sévir.
Bonne journée


Dernière édition par J.Revert le Lun 23 Déc 2013 - 13:35, édité 1 fois
avatar
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 72
Détecteur Clairon

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par cmbil22 le Dim 22 Déc 2013 - 16:13

Je me souviens d'un bidel, très sympa genre père de famille, avec qui j'étais embarqué malheureusement je ne me souviens plus sur quel bâtiment. Son nom Desmaris (ou Desmarie). J'ai su qu'il avait été bidel de la Prémar à Toulon.

Pour le Fritz de Bobosse, j'ai connu 2 sakos au GE Det à Porquerolles, Fritz et Tritch en 61, deux terreurs. Peut-être le même Fritz.



avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Radio NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par Noël Gauquelin le Dim 22 Déc 2013 - 16:21

Dans le registre des bidels sympas, j’inclurai bien volontiers celui de la DP Toulon en 81/84. Il était devenu en quelques semaines un bon copain,moi qui n'avais que très rarement eu des accointances avec la gent d'armes. Mais il ne devait pas être représentatif tant ses notations précédentes, et qu'il m'avait montré, étaient, disons, faibles !



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
parriaux christian
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 69
Électricien d armes   NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par parriaux christian le Dim 22 Déc 2013 - 17:09

ce que jai aime sur le forbin en 68 c'est 2 saccos qui se mettaient une toise ds la coursive
joli joli, malheureusement video gag n' existait pas




Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges jeter l'ancre un seul jour ?
avatar
parriaux christian
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 69
Électricien d armes   NON

Re: [Fusiliers] Fusilers embarqués, bidels, etc...

Message par parriaux christian le Dim 22 Déc 2013 - 17:31

j'ai oublie de dire c'etait deux cs



Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges jeter l'ancre un seul jour ?

    La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû 2017 - 14:39