Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Rencontre à Grenoble les 8, 9 et 10 juin 2019 Projet de programme Pour les inscriptions

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 726789 messages dans 14116 sujets

Nous avons 14487 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est thierryF

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par dbs Aujourd'hui à 15:48

» [ VOS ESCALES ] Hong Kong
par Bernard Janvier Aujourd'hui à 15:32

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 017
par dusek Aujourd'hui à 15:18

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par jobic Aujourd'hui à 13:47

» [ Paul Arnoud ] Matricule 3614 T 38 - Engagé Volontaire
par jym Aujourd'hui à 9:04

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 9
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:06

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par COLLEMANT Dominique Hier à 21:57

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [SUJET UNIQUE] LE CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE
par COLLEMANT Dominique Hier à 21:52

» [ LES TRADITIONS DANS LA MARINE ] LE TATOUAGE ET LE MARIN
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 18:02

» [ Batiments de ligne ] RICHELIEU ET JEAN BART - TOME 2
par pluton69 Hier à 17:56

» [Associations anciens marins] FNOM
par Didier Moreaux Hier à 13:44

» Patrie (Cuirassé)
par COLLEMANT Dominique Dim 18 Nov 2018 - 22:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Jean-Léon Dim 18 Nov 2018 - 18:42

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par Pele70 Dim 18 Nov 2018 - 14:43

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Michel Roux Dim 18 Nov 2018 - 11:16

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Les insignes redessinés
par larcher Dim 18 Nov 2018 - 11:02

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC du Pays de Montbéliard
par Jean-Marie41 Sam 17 Nov 2018 - 21:04

» FORBIN (EE)
par JJMM Sam 17 Nov 2018 - 17:55

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Sam 17 Nov 2018 - 17:38

» ESCADRILLE 52S
par guedon Sam 17 Nov 2018 - 17:09

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Michel Roux Sam 17 Nov 2018 - 10:00

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 17 Nov 2018 - 9:12

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Nov 2018 - 23:08

» [Escale] SINGAPOUR
par Serge BAVOUX Ven 16 Nov 2018 - 19:32

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 16 Nov 2018 - 13:52

» HAUBERT - P796
par COLLEMANT Dominique Jeu 15 Nov 2018 - 22:32

» JAUREGUIBERRY (EE)
par DUFFOND Serge Jeu 15 Nov 2018 - 22:28

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 3]
par framery Jeu 15 Nov 2018 - 15:45

» [ Aéronavale divers ] Hélicoptères interarmées légers (HIL) H-160
par Didier Moreaux Mer 14 Nov 2018 - 14:03

» MINERVE (SM)
par Michel Roux Mer 14 Nov 2018 - 9:59

» [ Aéronavale divers ] Hélicoptère DAUPHIN
par pinçon michel Mer 14 Nov 2018 - 8:19

» [HISTOIRE ET HISTOIRES] LES CIMETIÈRES MILITAIRES FRANCAIS
par PAUGAM herve Mar 13 Nov 2018 - 22:20

» [ Blog visiteurs ] recherche infos sur Daniel Jaeger (ancien de la Marine Nationale)
par Invité Mar 13 Nov 2018 - 19:32

» DIXMUDE (BPC)
par Michel Roux Mar 13 Nov 2018 - 18:58

» [ Histoire et histoires ] Cérémonie du 11 novembre (Sujet unique)
par TUR2 Mar 13 Nov 2018 - 18:43

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Bureaumachine busset Mar 13 Nov 2018 - 13:07

» FLAMBERGE (P.C)
par Chepmail Mar 13 Nov 2018 - 11:40

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Jean-M Mar 13 Nov 2018 - 0:01

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par PAUGAM herve Lun 12 Nov 2018 - 20:49

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 12 Nov 2018 - 18:23

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Jean-Marie41 Lun 12 Nov 2018 - 17:55

» [ DIVERS - ÉCOLE DE MAISTRANCE] École de Maistrance à Saint-Mandrier
par Jean-Marie41 Lun 12 Nov 2018 - 17:39

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par Michel Roux Lun 12 Nov 2018 - 17:21

» LES CONTRE-TORPILLEURS
par LOISELEUR Ch Lun 12 Nov 2018 - 14:38

» DORIS (SM)
par centime44 Dim 11 Nov 2018 - 21:28

» [ Divers E.A.M.F. ] Promotion Guepratte septembre 1973
par Francky Dim 11 Nov 2018 - 20:30

» [ Associations anciens Marins ] A.G.A.S.M. Le Havre section "ESPADON"
par centime44 Dim 11 Nov 2018 - 18:38

» PATRIE - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)
par larcher Dim 11 Nov 2018 - 15:46

» QUARTIER MAITRE ANQUETIL (AVISO)
par chapydan Dim 11 Nov 2018 - 14:31

» SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)
par marsouin Dim 11 Nov 2018 - 14:20

» [Ports] LE VIEUX BREST
par Micky Mousse Sam 10 Nov 2018 - 20:39

» [ Histoire et histoires ] Mon oncle Georges Le Brazic - Carrière Marine, du Maquis à l’Indochine de 44 à 48
par boboss Sam 10 Nov 2018 - 19:03

» TONNERRE (BPC)
par Jean-Eugène DARENGOSSE Sam 10 Nov 2018 - 17:45

» [ Blog visiteurs ] perso pour le créateur de ce blog message strictement privé
par Invité Sam 10 Nov 2018 - 16:22

» [Histoire et histoires] "Expéditions maritimes en Baltique 1854-1855"
par Roger Tanguy Sam 10 Nov 2018 - 14:30

» [Activité des ports hors Marine] LE PORT DE CHERBOURG - VOLUME 001
par Louis BOUZELOC Sam 10 Nov 2018 - 9:49

» Fusiliers Marins et Fusilieres
par cyriaque Sam 10 Nov 2018 - 7:37

» [ Blog visiteurs ] Recherche renseignements concernant les Militaires Français ayant participé à la bataille de Bomarsund (iles d'Aland,) en 1854 (Guerre de Crimée).
par Roger Tanguy Sam 10 Nov 2018 - 1:56

» LE NORMAND (ER)
par Charly Ven 9 Nov 2018 - 18:17

» LA SPÉCIALITÉ DE RADIO
par Laurent Ven 9 Nov 2018 - 11:13

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par Laurent Ven 9 Nov 2018 - 11:06

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 8 Nov 2018 - 18:00

» LE BOURGUIGNON (ER)
par pinçon michel Jeu 8 Nov 2018 - 18:00

» [Campagnes C.E.P.] L'ADIEU A PAPEETE
par TECTAM Jeu 8 Nov 2018 - 15:29

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par lefrancois Jeu 8 Nov 2018 - 14:56

» [Vidéo] EAMF Saint-Mandrier
par DESTENABES Jeu 8 Nov 2018 - 10:01

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par pluton69 Mer 7 Nov 2018 - 17:05

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM BREST
par framery Mer 7 Nov 2018 - 14:03

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par COLLEMANT Dominique Mar 6 Nov 2018 - 22:58

» [DIVERS - DRAGUEURS ET CHASSEURS DE MINES] DRAGUEURS DE MINES EX ALLEMANDS
par Charly Mar 6 Nov 2018 - 21:47

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par J-L-14 Mar 6 Nov 2018 - 20:51

» [ Blog visiteurs ] Projet de diorama d'une escadre autour du R98 et du D627
par Invité Mar 6 Nov 2018 - 16:43

» NIVOSE (FS)
par Joël Chandelier Mar 6 Nov 2018 - 15:33

» [Divers navires amphibie] EDA - R ( Engin de débarquement amphibie rapide )
par Nenesse Mar 6 Nov 2018 - 11:44

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par passe plat Mar 6 Nov 2018 - 9:36

» [ Recherches de camarades ] Anciens Arpettes de septembre 1973 Cie 4 Atribord
par DESTENABES Mar 6 Nov 2018 - 9:34

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Sealex83 Mar 6 Nov 2018 - 8:30

» [Fusiliers Marins] AMIRAL RONARC'H
par Jean-Marie41 Lun 5 Nov 2018 - 18:52

» CHEVALIER PAUL (EE)
par CLERC Daniel Lun 5 Nov 2018 - 16:37

» JUSTICE - 1904 (BATIMENT DE LIGNE)
par larcher Lun 5 Nov 2018 - 15:41

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DE LA MÉTÉOROLOGIE
par KERMITT Lun 5 Nov 2018 - 15:28

» [ Blog visiteurs ] Recherche amis de mon père (matricule 1619 T 51)
par Momo Lun 5 Nov 2018 - 13:46

» [Campagne] ANTILLES
par PAUGAM herve Lun 5 Nov 2018 - 8:04

» VAUQUELIN (EE)
par GIROUX Dim 4 Nov 2018 - 17:53

» [ Loisirs autres que sports ] AGASM Amicale Perle - Exposition de maquettes de sous-marins à Lanouaille (24)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Dim 4 Nov 2018 - 16:47

» [ HISTOIRE ET HISTOIRES ] LA TRANSMISSION DE LA MÉMOIRE À TRAVERS LA DÉCOUVERTE DE LIEUX ANCRÉS DANS L'HISTOIRE
par COLLEMANT Dominique Dim 4 Nov 2018 - 15:31

» [ LES TRADITIONS DANS LA MARINE ] SPÉCIALITÉ : CLAIRON.
par cyriaque Dim 4 Nov 2018 - 9:03

» UTILISATION DU FORUM : "RECHERCHES DE CAMARADES"
par Charly Sam 3 Nov 2018 - 18:30

» [ Recherches de camarade ] Recherche camarade Taitinger Radio
par Charly Sam 3 Nov 2018 - 18:30

» La spécialité de Météorologiste
par Joël Chandelier Sam 3 Nov 2018 - 15:02

» [ Blog visiteurs ] Mon père Gérard Descamps (Elarm)
par Charly Ven 2 Nov 2018 - 20:10

» Escadrille de Réception et de convoyage de l’Aéronautique navale (ERC)
par MOUGIN Jeu 1 Nov 2018 - 20:38

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades 14F
par COLIN JACQUES Jeu 1 Nov 2018 - 12:43

» SNSM BEG MEIL
par Michel Roux Jeu 1 Nov 2018 - 10:17

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par PARMENT Thierry Mer 31 Oct 2018 - 0:33

» [ Blog visiteurs ] LSIL 9030 LE 5 JANVIER 1954
par Invité Mar 30 Oct 2018 - 19:10

» LES FREGATES FRANCAISES DE TYPE RIVER
par Roli64 Mar 30 Oct 2018 - 18:35

» Recherche des anciens de l'Escorteur Malgache - Arzew et Lorient (61-63).
par BOBOSSE Mar 30 Oct 2018 - 17:48

» ARGONAUTE
par centime44 Mar 30 Oct 2018 - 16:20

DERNIERS SUJETS



[Associations anciens marins] FNOM

Partagez
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Lun 30 Avr 2018 - 17:43

Reçu de Paris ce jour Loi de programmation
Spoiler:











J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Jeu 3 Mai 2018 - 19:13

Quelques trucs à savoir venant de la maison de Paris.


Spoiler:









J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Dim 27 Mai 2018 - 16:51

Reçu de Paris
Invité du Talk Stratégique du Figaro, l'Amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la marine, souligne les défis liés à la militarisation de la haute mer, aux contestations stratégiques adoptées par certaines grandes puissances, comme la Chine ou la Russie, et à la prolifération d’armes sophistiquées, désormais aux mains de groupes non étatiques.

Je ne peux pas le mettre comme les autres vidéos ,donc je 'ai que ce lien malheureusement mais cela fonctionne quand même

http://video.lefigaro.fr/figaro/le-talk-strategique/5485616676001/


J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Bureaumachine busset
MATELOT
MATELOT

Age : 61
NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Bureaumachine busset le Mer 30 Mai 2018 - 6:47

Jean-Marie
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Jeu 31 Mai 2018 - 19:11

Reçu de Paris
· Le vendredi 18 mai, le président du Sénat, monsieur Gérard Larcher, s’est rendu à Brest pour rencontrer les acteurs de la Défense et de la sécurité, dans le cadre de la préparation de la prochaine loi de programmation militaire.
Après un entretien avec le vice-amiral d’escadre Emmanuel de Oliveira portant sur les opérations aéro-maritimes, M. Larcher s’est rendu au Centre Opérationnel de la Marine (COM), centre névralgique de la gestion des opérations dans la zone maritime Atlantique.
Au cours de son passage sur le site de l’Ile Longue qui a suivi, lui ont été détaillés par le nouvel ALFOST, le vice-amiral d’escadre Bernard-Antoine Morio de l’Isle, les enjeux de la dissuasion nucléaire à travers sa composante océanique. Au cours de ce déplacement, le président du Sénat a également visité un SNLE (sous-marin nucléaire lanceur d’engins) et rencontré le commandant et les membres de son équipage.

· Le 14 mai, la Bretagne, 5e FREMM, a rejoint son port-base de Brest. Construite à Lorient, la Bretagne est le premier bâtiment à porter ce nom depuis 70 ans. A cette occasion, le contre-amiral Catard, commandant la Force d’action navale à Brest, a accueilli sur le quai, cette nouvelle unité, témoin du renouvellement de la flotte en Atlantique.

· Le séminaire annuel réunissant l’Education nationale et la Marine nationale (SRM, PM/FORM, PEM) a eu lieu sur le site d’Aérocampus Aquitaine, en présence du contre-amiral Nicolas Bezou, adjoint au directeur du personnel militaire de la marine, et de l’inspecteur général de l’Education nationale Collignon, responsable du centre d’études et de recherches sur les partenariats avec les entreprises et les professions (CERPEP).
Aérocampus Aquitaine constitue le dénominateur commun d'un réseau industriel aéronautique local des plus importants, qui s'appuie sur de grands groupes tels que Dassault, Airbus, Safran ou Thalès et sur un tissu de PME locales spécialisées dans la sous-traitance aéronautique. Ce réseau est dense et touche de nombreux secteurs de l'aviation civile et militaire, des drones, des hélicoptères, des moteurs, des missiles, de l'espace (satellites) et des équipements et systèmes aéronautiques et défense.
Ce centre de formation à la maintenance aéronautique possède une dimension internationale, concentrant en son sein l'ensemble des voies de formation qui offrent un cursus complet dans ce domaine. En outre, il est à l'origine du premier cluster de formation français, qui regroupe aujourd'hui plus de 22 organismes dans ce domaine. Ce qui en fait un partenaire d'excellence auquel la marine nationale vient désormais apporter une complémentarité, en offrant un autre champ d'évolution possible aux élèves.
Les partenariats entre la marine nationale et l'éducation nationale concernent à ce jour plus de 60 établissements répartis dans l'hexagone, avec 5 filières de l'enseignement professionnel : maintenance des équipements industriels (MEI), électrotechnique, énergie, équipements communicants (ELEEC), systèmes électroniques numériques (SEN), restauration et aéronautique (AERO). Il existe à ce jour 67 établissements scolaires en partenariat Bac Pro « marine », soit 1 271 élèves suivis.
La coopération entre la Marine et l'éducation nationale a donc de beaux jours devant elle, leurs liens, anciens et privilégiés, leur permettant aujourd'hui de s'adapter à la réalité du terrain, en s'appuyant sur un socle commun sûr. Et bien au-delà, dans une relation de confiance mutuelle, au bénéfice d'une jeunesse précieuse qui constitue notre futur.

La deuxième édition du « Hackathon » Marine nationale, en partenariat avec l’Ecole 42 et Thalès se tiendra du 5 au 7 juin !
Pendant trois jours, plusieurs équipes de développeurs s’affronteront pour développer un waze de la mer. A l’issue du hackathon, les deux meilleurs projets présentés seront récompensés par un jury et les deux équipes gagnantes se verront offrir un stage de six mois au centre d’expertise des programmes navals (CEPN) de Toulon ou au sein de l’entreprise Thalès.

A vos agendas !
Attention la dernière conférence du cycle Centenaire « La Marine dans les airs : l’aéronautique navale depuis la Grande Guerre» par le VAE (2S) Xavier Païtard, président de l’ARDHAN et le CV Lepoutre est reportée à la rentrée.

30 mai, 17h30 : Conférence « La Marine française pendant la guerre 14/18 » (PJ 03)
par François Schwerer, docteur en droit et économie des entreprises et spécialiste de l’histoire de la Grande Guerre


Lieu : Mairie du XVIe, Paris 16e

Retrouvez l'Interview du CEMM, invité du « Talk Stratégique » du Figaro, le 4 mai 2018.

· Depuis le 03 avril 2018, 350 marins du Groupe aérien embarqué (GAé) et du porte-avions Charles-de-Gaulle sont déployés aux États-Unis dans le cadre de l’exercice baptisé « Chesapeake ». Retrouvez grâce à ce lien un article sur le blog de l’US Navy accompagné de photos et d’une vidéo du CEMM à bord de l’USS George H.W. Bush (CVN 77)

J-M







La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Sam 30 Juin 2018 - 21:12


N'ayant pas trouvé de sujet (ou sur une autre appellation )voici une info vue sur Cols Bleus hedomadaire N°23 du 29 juin 2018


J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Lun 2 Juil 2018 - 19:52


Reçu de Paris On y parle de retraite donc attention de ne pas faire fermer ce sujet .
Merci de votre compréhension
Spoiler:
Agnès Buzyn détaille ses propositions
Agnès Buzyn a détaillé le 30 mai des mesures pour « mieux prendre en charge la dépendance », afin de répondre à la crise
dans les établissements pour personnes âgées et aux défis du vieillissement de la population. Très attendue, cette feuille de
route a la « double vocation d’améliorer dans l’immédiat la qualité de vie des personnes âgées et d’anticiper la perte
d’autonomie », a expliqué la ministre de la Santé devant les membres de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie
(CNSA). Pour renforcer la présence médicale de nuit, les personnels d’Ehpad pourront faire appel à une astreinte infirmière
mutualisée entre plusieurs établissements. Déjà votée dans la loi de financement de la Sécurité sociale 2018 et dotée de 10
millions d’euros, cette mesure sera sanctuarisée en 2019 et 2020. Le développement de l’hospitalisation à domicile, y
compris en Ehpad, est également évoqué, ainsi que la création de 1 000 places en Ehpad, facturées au même prix qu’à
l’hôpital, pour raccourcir les séjours et préparer le retour à domicile. Pour limiter des déplacements en consultation, la
télémédecine devra être généralisée d’ici à 2022, une mesure chiffrée à 40 millions d’euros sur cinq ans La ministre prévoit
en outre un plan d’investissement de 100 millions d’euros pour la rénovation des infrastructures et du matériel. Pour les
personnels, des actions de prévention pour améliorer la qualité de vie au travail seront multipliées. Source AFP

« Reste à charge zéro » : pas de hausse excessive des complémentaires à venir, selon
Nicolas Revel
Le « reste à charge zéro » ne provoquera pas de hausse excessive des tarifs des complémentaires santé, a garanti le 2 juin
Nicolas Revel, directeur de l’assurance maladie, au lendemain d’un accord ouvrant la voie au remboursement intégral de
certaines prothèses dentaires, approuvée par deux syndicats de dentistes. Lorsque l’assurance maladie sera arrivée au bout
de la réforme, qui concernera aussi certaines lunettes et prothèses auditives (v. l’actualité nº 17579 du 30 mai 2018), « il n’y
aura pas d’augmentation des tarifs des complémentaires particulièrement forte liée à cette réforme », a-t-il assuré sur France
Inter, estimant que les éventuelles hausses resteraient dans le « rythme annuel normal observé depuis pas mal d’années ».
Cette réforme devrait demander un investissement de 700 millions à l’assurance maladie et de 500 millions aux
complémentaires, étalés sur cinq années, a ajouté Nicolas Revel. Source AFP

« Reste à charge zéro » : un accord gagnant pour la plupart des dentistes, selon la
Sécurité sociale
La nouvelle convention entre les dentistes et la Sécurité sociale, qui inclut le remboursement intégral de certaines prothèses,
sera un accord gagnant « pour une très grande majorité des cabinets dentaires », a affirmé le 4 juin le directeur de
l’assurance maladie, -Nicolas Revel (v. l’actualité nº 17579 du 30 mai 2018). « Cet accord est globalement bénéficiaire pour
la profession et pour une très grande majorité des cabinets dentaires », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. Le
projet de convention a été approuvé en fin de semaine dernière par deux syndicats (Union dentaires et la CNSD), et la
signature est envisagée autour du 21 juin, a précisé Nicolas Revel. Le texte prévoit notamment de plafonner par étapes les
prix de 70 % des prothèses dentaires, tout en augmentant leur remboursement par la Sécurité sociale et les mutuelles. En
2021, 45 % des prothèses devraient ainsi bénéficier du « reste à charge zéro » promis par Emmanuel Macron, et 25 %
supplémentaires d’un « reste à charge maîtrisé ». Les 30 % restants, qui « correspondent à des actes haut de gamme »,
demeureront à honoraires libres. En contrepartie, les tarifs des « soins conservateurs » (traitement des caries, par exemple) seront revalorisés et de nouveaux actes de prévention seront créés. Source AFP

Futur système universel de retraite : vers la fin des régimes complémentaires ?
 du 28 mai au 1
er
juin 2018, de l’architecture du futur système universel de retraite. Il a évoqué ses premières pistes
relatives au schéma cible de la transformation du système de retraite projetée, qui ont été détaillées par Protection
sociale informations (nº 1124 du 6 juin 2018). Celui-ci pourrait couvrir les revenus des assurés jusqu’à trois plafonds
de la sécurité sociale.
Les travaux de préparation de la réforme des retraites se poursuivent. Jean-Paul Delevoye a commencé à révéler, lors de ses
échanges avec les partenaires sociaux la semaine du 28 mai au 1
er
juin, ses premières hypothèses sur le schéma cible du
futur système, en particulier concernant le champ qu’il pourrait couvrir.
Un régime couvrant les revenus jusqu’à trois Pass
Comme il le laisse entendre depuis avril (PSI nº 1119 du 25 avril 2018), le haut-commissaire à la réforme des retraites se dit
favorable à un système de base couvrant un large spectre de revenus, jusqu’à trois plafonds annuels de la sécurité sociale
(Pass) au moins, soit, selon les valeurs applicables en 2018, 9 933 € par mois de rémunération (primes incluses pour les
fonctionnaires) contre un Pass (3 311 €) aujourd’hui. « Cela permettrait de couvrir 96 % de la masse salariale des salariés,
près de 100 % des fonctionnaires et plus de 80 % des revenus des libéraux », souligne Jean-Paul Delevoye qui, a
contrario, « ne juge pas souhaitable l’option d’un plafond à un Pass ». « Cela obligerait à créer des régimes
complémentaires dans les régimes intégrés et maintiendrait des différences significatives selon les affiliations
professionnelles », se justifie-t-il.

Les minima de pension devront évoluer en cas de changement de système de retraite
 Changer le mode d’acquisition des droits à retraite, comme le souhaite Emmanuel Macron, entraînera de facto la refonte
des minima de pension et du minimum vieillesse. C’est ce que souligne un document de travail du Conseil d’orientation
des retraites (COR) qui étudie les conditions d’évolution de ces prestations dans le cadre d’un régime en points ou en
comptes notionnels, examiné au cours de sa séance plénière du 24 mai 2018.
COR, minima de pension dans un système en points ou en comptes notionnels, document nº 8
Le changement de mode d’acquisition des droits à retraite - dans un système unifié en points ou en comptes notionnels,
où le rendement des cotisations est le même pour tous les assurés - conduirait à aménager voire à refondre totalement le
dispositif des minima de pension, mais pas à le supprimer, estime un document de travail examiné par le Conseil
d’orientation des retraites le 24 mai 2018. En effet, dans un tel système unifié, explique l’instance, le cœur du dispositif
n’opère pas de redistribution en fonction du revenu. Or, si la France veut continuer à protéger ses retraités de la pauvreté,
la redistribution doit être réintroduite dans le système, estime le COR, grâce aux minima de pension.
Les objectifs des deux types de minimum et leur possible fusion
Actuellement, les dispositifs de minimum de pension (minimum contributif, minimum garanti, etc.) et de minimum
vieillesse (Aspa) recouvrent des objectifs différents. Dans le premier cas, il s’agit d’assurer une pension minimale à des
affiliés partant à la retraite au taux plein, mais ayant eu une carrière rémunérée à des niveaux de salaire faibles. Le
minimum vieillesse, quant à lui, doit permettre d’assurer aux personnes âgées de 65 ans et plus un revenu minimal dès lors
qu’elles n’ont pas ou peu cotisé. Le minimum de pension est un droit individuel contributif, alors que le minimum vieillesse
est attribué sous condition de ressources en fonction de la situation conjugale, après prise en compte des droits à la retraite.
À la question de savoir si la fusion des deux dispositifs est possible, le Conseil d’orientation des retraites s’interroge, en
préliminaire, sur l’objectif à atteindre, car minimum de pension et minimum vieillesse se complètent. Tout d’abord, les
deux dispositifs opèrent une redistribution en faveur des assurés à faible rémunération. Mais minimum contributif et
minimum vieillesse n’opèrent pas la même redistribution car ils « poursuivent deux objectifs distincts malgré leur
ressemblance apparente ». L’objectif du minimum contributif est de réduire les inégalités de rémunération, et donc de
pension individuelle, entre assurés. Celui du minimum vieillesse est de lutter contre la pauvreté des personnes âgées.
La création d’un dispositif unique de minimum « remplissant si possible les deux objectifs » et incitant au travail est au
cœur des préoccupations des auteurs de l’étude. Il s’agirait alors de créer une allocation unique dégressive, autorisant le
cumul partiel entre pensions de retraite et minimum unique, sans prise en compte de la durée de carrière.
Mais si les deux dispositifs sont maintenus, le COR propose de créer :
- une « garantie annuelle de points », permettant l’attribution d’un minimum de points lorsque le salarié a cotisé ou validé
des droits non contributifs chaque année (ou par période infra-annuelle à déterminer) ;
- ou une « garantie globale de points », permettant à l’assuré d’acquérir un nombre minimal de points au cours de sa
carrière, proportionnel à la durée de cette carrière.
Enjeux de l’évolution des minimums dans un nouveau système unifié
Selon le Conseil d’orientation des retraites, les objectifs de lutte contre la pauvreté et de réduction des inégalités entre
retraités sont tous les deux remplis, dans les deux cas de figure précités, puisque l’assuré acquiert un montant minimal de
pension si sa rémunération est faible, montant qui augmente en fonction de la durée de sa carrière. Mais la garantie
annuelle de points a tout de même les faveurs des auteurs car elle respecte mieux la logique d’un système en points (ou
en comptes notionnels) car les droits sont attribués en fonction des cotisations versées, sans référence à la durée de carrière.
Problème : la garantie annuelle est « susceptible d’attribuer des droits au titre du minimum à des assurés à revenus
élevés choisissant de réduire momentanément leur activité »
D’autres interrogations ont été abordées comme celle du décompte de la durée de carrière, de l’articulation du minimum de
pension avec les autres dispositifs de solidarité (droits au titre du chômage, droits familiaux) et la fixation d’un minimum
moins généreux pour les travailleurs indépendants (en contrepartie d’un taux de cotisation réduit).
La question du financement du dispositif se pose aussi. L’option proposée par le rapport est un financement interne sous la
forme d’une cotisation de solidarité incluse dans les cotisations de retraite ou un financement externe par un organisme
tiers (État, branches de la sécurité sociale, etc.) versant une contribution pour chaque assuré.
Futur système universel de retraite : vers la fin des régimes complémentaires ?
 du 28 mai au 1
er
juin 2018, de l’architecture du futur système universel de retraite. Il a évoqué ses premières pistes
relatives au schéma cible de la transformation du système de retraite projetée, qui ont été détaillées par Protection
sociale informations (nº 1124 du 6 juin 2018). Celui-ci pourrait couvrir les revenus des assurés jusqu’à trois plafonds
de la sécurité sociale.
Les travaux de préparation de la réforme des retraites se poursuivent. Jean-Paul Delevoye a commencé à révéler, lors de ses
échanges avec les partenaires sociaux la semaine du 28 mai au 1
er
juin, ses premières hypothèses sur le schéma cible du
futur système, en particulier concernant le champ qu’il pourrait couvrir.
Un régime couvrant les revenus jusqu’à trois Pass
Comme il le laisse entendre depuis avril (PSI nº 1119 du 25 avril 2018), le haut-commissaire à la réforme des retraites se dit
favorable à un système de base couvrant un large spectre de revenus, jusqu’à trois plafonds annuels de la sécurité sociale
(Pass) au moins, soit, selon les valeurs applicables en 2018, 9 933 € par mois de rémunération (primes incluses pour les
fonctionnaires) contre un Pass (3 311 €) aujourd’hui. « Cela permettrait de couvrir 96 % de la masse salariale des salariés,
près de 100 % des fonctionnaires et plus de 80 % des revenus des libéraux », souligne Jean-Paul Delevoye qui, a
contrario, « ne juge pas souhaitable l’option d’un plafond à un Pass ». « Cela obligerait à créer des régimes
complémentaires dans les régimes intégrés et maintiendrait des différences significatives selon les affiliations professionnelles », se justifie-t-il.

J-M






La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Joël Chandelier le Lun 2 Juil 2018 - 23:30

Pas de commentaires puisque je ne me sent pas concerné.
Information totalement inutile pour la plupart des membres ACB et puis les anciens OM qui veulent soutenir la FNOM.qu'ils fassent comme moi depuis 29 ans qu'ils cotisent et ils recevront le journal périodique de la FNOM
Si je suis intervenu c'est parce que le sujet retraite est un sujet sensible pour ceux qui vont être en retraite. Si on ne veux pas tomber d'une chaise on ne monte pas sûr une chaise foi de preventioniste que j'ai été et suis encore





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Mar 3 Juil 2018 - 18:56

C'est vrai Joël
Le journal peut être reçu par tous en payant l'abonnement de 12 Euros /an
Quand je marque :reçu de Paries ,c'est une synthèse de plusieurs journal qu'un membre bénévole lit au siège de la FNOM

J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Noël Gauquelin le Mar 3 Juil 2018 - 19:10

merci Jean Marie de nous tenir informés.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
Quifille
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 71
Secrétaire NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Quifille le Mer 4 Juil 2018 - 8:31

Oui Jean-Marie, mais le mieux - à mon sens - est de faire preuve de solidarité et d'adhérer à la FNOM par l'intermédiaire des asso. régionales, l'abonnement au journal est inclus dans la cotisation.
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Sam 28 Juil 2018 - 19:22


Dans l'Officier Marinier de juillet

Spoiler:










J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par COLLEMANT Dominique le Sam 28 Juil 2018 - 22:21

Merci pour le partage.



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Jeu 9 Aoû 2018 - 19:38


Reçu de Paris





J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par framery le Sam 11 Aoû 2018 - 10:12

Merci pour toutes ces informations




Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Dim 26 Aoû 2018 - 19:50


Ca peut intéresser
Spoiler:















J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Ven 7 Sep 2018 - 21:21


Reçu de Paris
Spoiler:













J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par COLLEMANT Dominique le Ven 7 Sep 2018 - 23:31

Merci pour le partage.



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Dim 9 Sep 2018 - 19:52

Reçu de Paris
A lire sur Cols Bleus (net ou papier)








J-M




La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Dim 30 Sep 2018 - 16:49


Pour ceux qui ne savent pas ce que fait la FNOM et dans quelle institutions nous somme représenté
Spoiler:





J-M





La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Jeu 4 Oct 2018 - 21:09


Pour ceux qui en auraient besoin
CIVEN : Comité d'Indemnisation des Essais Nucléaire
Afin de contacter le CIVEN depuis le territoire métropolitain par téléphone, les demandeurs, victimes et plus généralement le public, devaient composer un numéro « azur » (pour mémoire le 0810 007 025). Ce numéro, qui de plus était payant, sera arrêté et est d’ores et déjà remplacé par un numéro classique, déjà utilisé par les ultramarins et les étrangers pour nous contacter.

Il s’agit du 01 79 86 33 06.

Les horaires d’ouverture de la plateforme téléphonique restent inchangés (pour mémoire du lundi au vendredi de 9 h 00 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 16 h 30).

Ces nouvelles coordonnées vont bientôt être mises à jour sur le site internet du CIVEN ainsi que sur les formulaires de demande.


J-M







La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Ven 26 Oct 2018 - 18:50


Reçu de Paris

Spoiler:



Recrutement/effectifs

Pour 2019, la ressource nécessaire à la couverture totale des besoins du titre 2 du ministère est fixée à 20,811 milliards d’euros, dont 8,455 milliards d’euros pour le compte d’affectation spéciale (CAS) « Pensions ». Par rapport à la loi de finances initiale (LFI) 2018, ces crédits sont en augmentation de 234 millions d’euros, toutes ressources confondues. Cela résulte de l’évolution du schéma d’emploi, puisque 450 postes supplémentaires sont créés, auxquels s’ajoutent 16 postes au niveau du service industriel de l’aéronautique (SIAé). Le plafond des effectifs budgétaires du ministère s’élèvera à 274 595 équivalents temps plein (ETP) travaillés, soit 210 677 militaires et 63 918 civils, ce qui se situe dans la proportion habituelle de 75 % de militaires et 25 % de civils. Les emplois créés sont orientés vers les services de renseignement, le numérique, la sécurité protection, le soutien aux exportations, notamment au profit de la direction générale de l’armement (DGA), et quelques besoins opérationnels.

Les effectifs de sous-officiers restent stables, tandis que ceux de militaires du rang baissent de 50 emplois. Les effectifs des officiers augmenteraient quant à eux de 312 emplois, afin de répondre aux besoins du ministère pour les fonctions d’encadrement et d’expertise de haut niveau. Cela correspond par ailleurs à une correction de mouvements qui ont pu avoir lieu dans les lois de programmation précédentes, où avait été engagé, notamment à partir de 2007 – 2008, un mouvement de dépyramidage important, dont on s’aperçoit aujourd’hui qu’il pose des problèmes aux forces, notamment à l’armée de terre.

Concernant les personnels civils, on observe une augmentation globale de 184 ETP, la baisse du nombre d’ouvriers de l’État de 814 ETP étant plus que compensée par la hausse des emplois d’encadrement de 315 postes en catégorie A, 433 en catégorie B et 250 en catégorie C. L’inquiétude que l’on peut avoir à ce stade sur les effectifs concerne essentiellement les difficultés rencontrées pour recruter des fonctionnaires de catégorie B. Les concours ne produisent pas les effets attendus, notamment dans la branche technique et plus particulièrement dans les domaines de l’infrastructure et de la maintenance, d’où les procédures que nous vous avons proposées dans le cadre de la LPM, avec l’article 16 qui prévoit des recrutements sans concours dans un certain nombre de régions. Ce dispositif va être mis en œuvre dès cette année.

Pour ce qui est des militaires, nous constatons sur 2018 des départs de sous-officiers supérieurs et d’officiers plus importants et plus tôt dans l’année que prévus, avec des conséquences sur la consommation du titre 2, mais aussi sur l’évolution des effectifs sur l’ensemble de l’année, alors que les structures de recrutement tournent à plein depuis le début de l’année. Le schéma d’emploi pour 2019 va se traduire par près de 25 300 recrutements, dont près de 3 700 personnels civils.

Mesures catégorielles/Aides au départ

Comme je vous l’ai indiqué précédemment, nous sommes confrontés à des difficultés de recrutement, qu’il nous faut essayer de compenser, grâce notamment à des mesures catégorielles. Le budget alloué à ces mesures en 2019 est de 131 millions d’euros, dont 22,8 millions d’euros pour le personnel civil. Cela doit nous permettre de recruter dans un certain nombre de domaines requérant des compétences stratégiques ou rares et essayer de limiter les départs. Nous avons par exemple pris, dès le budget 2018, des dispositions pour conserver nos médecins dans les hôpitaux, en payant notamment les gardes, ce qui n’était pas le cas jusqu’alors. La semaine dernière, nous avons envisagé avec la ministre des mesures à mettre en place à hauteur de quelque 6 millions d’euros dans le budget 2019 pour les médecins des centres médicaux des armées, qui sont auprès de la médecine des forces, afin de mieux reconnaître leur spécialité, leurs spécificités, et tenter d’enrayer les nombreux départs auxquels nous sommes confrontés à l’heure actuelle. Si cette situation perdurait, nous rencontrerions de très sérieuses difficultés pour répondre aux missions opérationnelles. Nous allons par ailleurs mettre en place dans les armées une prime de lien au service, qui viendra se substituer à diverses primes antérieures et sera versée au militaire pour faciliter sa fidélisation et son maintien au service.

Les difficultés de recrutement que nous rencontrons pourraient conduire à s’interroger sur le bien-fondé du maintien des outils d’aide au départ. Ce sujet revient de façon lancinante. Nous considérons toutefois qu’il est nécessaire de conserver certains de ces outils pour faciliter des départs de personnel, des dispositifs de promotion fonctionnelle ou de pension afférente au grade supérieur : 498 leviers ont ainsi été prévus en 2019.

Recrutement PC en CDD

Je faisais allusion précédemment à la mise en œuvre des mesures prévues à l’article 16 de la LPM, par le biais de deux expérimentations. L’une permet de recruter du personnel civil, après audition par un comité de sélection, dans le corps des techniciens supérieurs d’études et fabrication (TSEF). Nous avons examiné hier en comité technique ministériel le projet de décret mettant en œuvre ce dispositif. La seconde expérimentation, pour laquelle les textes sont en cours de préparation, vise à recruter des agents contractuels pour une durée ne pouvant excéder trois années, afin de faire face, dans certaines régions, à une vacance d’emploi de plus de six mois, dans l’attente de recrutement d’un fonctionnaire. Ce dispositif va être testé et est très suivi par la direction générale de la fonction publique, dans l’objectif éventuellement de le faire figurer dans la loi « fonction publique ».

NPRM

objectifs : il faut assurer la réalisation des contrats opérationnels, en garantissant l’attractivité des emplois, redonner de la lisibilité à la rémunération des militaires, sortir d’un système difficilement décryptable dans lequel coexistent plus de 170 primes, répondre aux impératifs de gestion des ressources humaines, fiabiliser les modalités de calcul de la solde et garantir une bonne maîtrise de la masse salariale. Nous avons, pour ce faire, considéré l’ensemble des primes et indemnités, que nous sommes en train de répartir en huit thèmes.

Premier thème : sujétion et obligations du militaire. Cela correspond à la compensation de la disponibilité attendue des militaires. Aujourd’hui, l’élément de compensation principal est l’indemnité pour charge militaire : la question est de savoir comment la faire évoluer.

Deuxième thème : parcours professionnels et exercice de responsabilités. Cela est lié à la détention d’une qualification professionnelle.

Troisième thème : engagements opérationnels. Cela a trait à la compensation de l’absence engendrée par les périodes d’engagement opérationnel.

Quatrième thème : activités spécifiques de milieu. Cela correspond, par exemple, aux emplois de sous-mariniers, de pilotes, c’est-à-dire à haut niveau d’exigence.

Cinquième thème : qualifications et compétences. Il s’agit de toutes les primes prévues pour conserver les compétences au sein du ministère et éviter que les personnels, une fois formés, ne partent.

Sixième thème : commandement et performances. Cela a trait à la valorisation des postes de commandement et de responsabilité. Il est en effet possible, dans le déroulement des carrières, d’avoir un grade supérieur et un poste de commandement et de perdre en rémunération en fonction par exemple des postes occupés en administration centrale ou sur le terrain : il y a là certaines disparités qu’il faut veiller à corriger.

Septième thème : mobilité. Cela a trait à la façon d’indemniser la mutation de façon plus simple et homogène, et entraîne en outre une réflexion sur les actions à mener en matière de politique du logement : est-il plus opportun d’apporter une aide à la pierre ou à la personne ? Nous nous sommes aperçus que l’aide à la personne ne permettait pas de répondre aux tensions rencontrées par exemple en région parisienne et dans certaines grandes agglomérations et qu’il fallait un mix, c’est-à-dire à la fois un parc de logements réservés pour le personnel et des primes visant à compenser la mobilité.

Huitième thème : garnison. Cela correspond aux indemnités de résidence, qui varient selon les zones du territoire dans lesquelles on se trouve affecté.

Logement :

Nos quelque 10 000 logements domaniaux sont aujourd’hui gérés dans le cadre d’un bail passé avec la Société nationale immobilière (SNI), qui arrive à échéance à la fin de l’année 2018 et sera vraisemblablement prolongé de deux ans par avenant. Ensuite, un appel d’offres sera lancé, selon des modalités que j’ignore pour l’instant, mais dans lequel nous souhaitons introduire des éléments d’évolution du parc : nous demanderions ainsi non seulement à la société de gérer le parc, de l’entretenir – ce que fait la SNI aujourd’hui –, mais aussi de le faire vivre. Ce parc compte en effet des immeubles implantés dans des zones ne rencontrant aucune tension. À Brest aujourd’hui, nous avons des logements vacants, car les personnels trouvent à se loger facilement dans le secteur privé. À Toulon, la situation est totalement inverse. Nous avons vendu plus d’un millier de logements au cours de la précédente LPM. Il faut donc continuer à vendre des logements et réinvestir dans d’autres zones. Ce travail est en cours et nous souhaiterions faire figurer ces aspects dans le nouveau contrat. Nous pourrons vous communiquer le nombre de logements dont nous disposons à Paris. Aujourd’hui, en région parisienne, l’axe prioritaire d’investissement se situe dans le secteur Balard-Saint-Cyr-l’École. Nous essayons de trouver des logements dans Paris, à proximité de Balard. Des programmes de logement concernent les zones d’Issy-les-Moulineaux, de Versailles, etc. La ministre a d’ailleurs inauguré l’année dernière un ensemble de logements domaniaux à Versailles, dans une caserne rénovée, et nous avons demandé à l’établissement public des fonds de prévoyance de nous aider à investir dans cette zone géographique, pour répondre aux besoins des personnels


J-M







La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par COLLEMANT Dominique le Ven 26 Oct 2018 - 20:38

Merci Jean-Marie.



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
L.P.(Pedro)Rodriguez
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68
NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par L.P.(Pedro)Rodriguez le Sam 27 Oct 2018 - 1:45

Merci pour les infos JM41.



Un bon souvenir, c'est comme une bonne bouteille, il ne faut pas le boire seul.
-Jean-Louis FOURNIER-
avatar
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Mécanicien NON

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Jean-Marie41 le Mer 31 Oct 2018 - 18:45


Ca peut intéresser

Spoiler:





J-M








La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.

[Charles Hébrard]

Contenu sponsorisé

Re: [Associations anciens marins] FNOM

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 20 Nov 2018 - 16:34