Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 635283 messages dans 13337 sujets

Nous avons 15614 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est ROCHEFORT

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 21:25

» [ Associations anciens Marins ] AGASM - SECTION NARVAL
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 21:20

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 21:16

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 21:04

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 20:56

» DUPERRE (EE)
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 20:46

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par DELATTRE Aujourd'hui à 19:50

» [ Marine à voile ] Les grandes voiles au Havre
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 18:26

» TONNERRE (BPC)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Aujourd'hui à 17:49

» [Tahiti] VOTRE PREMIÈRE ARRIVÉE À TAHITI
par Max Péron Aujourd'hui à 17:06

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:08

» MARINE PAPEETE, ET QUE MARINE PAPEETE !
par Joël Chandelier Hier à 22:10

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par PAUGAM herve Hier à 21:18

» [Aéronavale divers] Breguet Alizé BR 1050
par marsouin Hier à 20:07

» [ Associations anciens Marins ] A.G.A.S.M. Le Havre section "ESPADON"
par COLLEMANT Dominique Hier à 19:09

» [Papeete] PAPEETE - LES BARS DURANT VOS CAMPAGNES - TOME 2
par Jean-Marie41 Hier à 18:17

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Hier à 18:07

» UTILISATION DU FORUM : "RECHERCHES DE CAMARADES"
par Charly Hier à 16:56

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades mécano Jeanne d'Arc campagnes 1969-1971
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 16:44

» [Aéronautique divers] Le RAFALE
par Jean-Marie41 Hier à 16:04

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par veillon christophe Hier à 14:03

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par PAUGAM herve Hier à 13:42

» [Campagnes C.E.P.] L'ADIEU A PAPEETE
par marsouin Sam 23 Sep 2017 - 23:38

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par L.P.(Pedro)Rodriguez Sam 23 Sep 2017 - 23:11

» BERRY (TRANSPORT-RAVITAILLEUR)
par DUFFOND Serge Sam 23 Sep 2017 - 21:51

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE MÉCANOS P.A. ARROMANCHES 72
par nouilhan Sam 23 Sep 2017 - 21:49

» [Traditions] LES RUBANS LÉGENDÉS
par douzef Ven 22 Sep 2017 - 21:09

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 22 Sep 2017 - 21:02

» Vieilles paperasses
par L.P.(Pedro)Rodriguez Ven 22 Sep 2017 - 20:17

» [ Histoire et histoires ] Musée de la résistance et du combattant à Montauban
par centime44 Ven 22 Sep 2017 - 13:40

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Charly Jeu 21 Sep 2017 - 16:38

» LE PICARD (ER)
par duvet Jeu 21 Sep 2017 - 15:51

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par Rousier Jeu 21 Sep 2017 - 15:48

» Recherche de camarades CFM Hourtin décembre 65
par duvet Jeu 21 Sep 2017 - 15:32

» [Ports] LE VIEUX BREST
par loulou06000 Jeu 21 Sep 2017 - 14:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par COLLEMANT Dominique Jeu 21 Sep 2017 - 13:16

» [ Les Musées en rapport avec la Marine ] Musée de l'Aeronautique Navale de Rochefort
par Bureaumachine busset Mer 20 Sep 2017 - 21:18

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Jean-Marie41 Mar 19 Sep 2017 - 19:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche de camarades de l'aviso LA CAPRICIEUSE 18/07/59 - 01/09/61
par Serge BAVOUX Mar 19 Sep 2017 - 19:23

» Les classiques ] MORSE (SM)
par COLLEMANT Dominique Mar 19 Sep 2017 - 10:11

» ALBUM PHOTOS DE COURS - E.M.E.S. CHERBOURG
par Kohler Jean Marie(Hans) Lun 18 Sep 2017 - 11:49

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par Bureaumachine busset Lun 18 Sep 2017 - 11:25

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par COLLEMANT Dominique Lun 18 Sep 2017 - 9:43

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par marsouin Dim 17 Sep 2017 - 15:36

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par Jean-Paul Bargain Dim 17 Sep 2017 - 15:26

» [Votre passage au C.F.M.] Photos de groupe
par Serge BAVOUX Ven 15 Sep 2017 - 18:59

» ILE LONGUE
par papyserge Ven 15 Sep 2017 - 11:55

» FULMAR P740
par Olif' Jeu 14 Sep 2017 - 22:01

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - ST MANDRIER
par LeNormand59 Jeu 14 Sep 2017 - 16:40

» LE MUTIN (BE)
par gilbert kerisit Jeu 14 Sep 2017 - 12:21

» INSIGNES
par Lagier Michel Mar 12 Sep 2017 - 14:19

» SUFFREN (FLM )
par loulou06000 Lun 11 Sep 2017 - 18:34

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Lun 11 Sep 2017 - 18:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du CFM Hourtin et du Sous-Marin Doris année 1972
par JONCQUET Lun 11 Sep 2017 - 16:38

» [ Recherches de camarades ] Celo Marcel Bosco il était sur le Du chayla en 72:73 S/mtre BS et ensuite sur le Tourville?
par KLETKE Lun 11 Sep 2017 - 7:35

» [Divers EAMF] Cours du BS mécanicien du service général à Saint Mandrier
par Jean-Marie41 Dim 10 Sep 2017 - 20:36

» VERSEAU (DC)
par BRINDEJONT Dim 10 Sep 2017 - 17:01

» ÉCOLE DES FOURRIERS CHERBOURG
par armorique Dim 10 Sep 2017 - 15:40

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par Joël Chandelier Dim 10 Sep 2017 - 11:37

» [ Recherches de camarades ] A bord du dragueur Verseau 1974
par BRINDEJONT Dim 10 Sep 2017 - 9:56

» ROCHEFORT (B.A.N.)
par takeo Sam 9 Sep 2017 - 21:01

» AGADIR (B.A.N.)
par J-C Laffrat Sam 9 Sep 2017 - 19:11

» DUGUAY TROUIN (FRÉGATE)
par Pierre Manceau Sam 9 Sep 2017 - 19:06

» BSM LA PALLICE
par BEBERT 49 Sam 9 Sep 2017 - 17:23

» DÉTROYAT (AVISO)
par jurissacage Sam 9 Sep 2017 - 17:02

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par armorique Sam 9 Sep 2017 - 15:47

» ENGAGEZ VOUS !!! RENGAGEZ VOUS,OU LES CAMPAGNES D'INFORMATION DE LA MARINE DEPUIS L'AN 2000
par Roger Tanguy Ven 8 Sep 2017 - 22:51

» JAUREGUIBERRY (EE)
par Vieuxchange Jeu 7 Sep 2017 - 21:55

» FLOTTILLE 6 F
par J-C Laffrat Jeu 7 Sep 2017 - 19:54

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Michel Roux Jeu 7 Sep 2017 - 10:26

» [ Recherches de camarades ] anciens du Totor campagne Kerguelen 79/80
par Philippe GENDRON Mer 6 Sep 2017 - 21:58

» [ Blog visiteurs ] Recherche de documents photographiques
par Invité Mer 6 Sep 2017 - 17:11

» CHELIFF (LST)
par Jean-Marie41 Mar 5 Sep 2017 - 21:00

» Achat de tapes de bouches...
par christetsoaz Mar 5 Sep 2017 - 18:03

» ÉCOLE DES FUSILIERS
par alain EGUERRE Lun 4 Sep 2017 - 16:58

» [Papeete] PIRAE-ARUE, hier et aujourd'hui
par Didier Moreaux Lun 4 Sep 2017 - 15:00

» [ Logos - Tapes - Insignes ]
par matricule66 Lun 4 Sep 2017 - 11:21

» [ Recherches de camarades ] Escorteur Côtier "Spahi" Algérie1958-1959 (jusqu'au désarmement à Toulon)
par Tragin Lun 4 Sep 2017 - 0:02

» CFM BREST
par GRAFF Gérard Dim 3 Sep 2017 - 21:51

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par douzef Dim 3 Sep 2017 - 20:34

» FLOTTILLE 27 F
par J-C Laffrat Dim 3 Sep 2017 - 13:47

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Dim 3 Sep 2017 - 10:51

» ÉCOLE DES PUPILLES 50/51.
par sendrané Sam 2 Sep 2017 - 16:19

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par douzef Sam 2 Sep 2017 - 9:53

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Xavier MONEL Ven 1 Sep 2017 - 15:49

» [ Recherches de camarades ] Recherche VENANCIE Jean-Marie
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 1 Sep 2017 - 14:34

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par COLLEMANT Dominique Jeu 31 Aoû 2017 - 22:49

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par rogertriton Jeu 31 Aoû 2017 - 21:51

» FORBIN D620 (fregate)
par VENDEEN69 Jeu 31 Aoû 2017 - 7:08

» BALNY (AE)
par Charly Mer 30 Aoû 2017 - 23:22

» ACONIT F713 (FREGATE)
par COLLEMANT Dominique Mer 30 Aoû 2017 - 20:56

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par Serge BAVOUX Mer 30 Aoû 2017 - 17:42

» LCT L 9099
par J.Revert Mer 30 Aoû 2017 - 17:27

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Léon Mer 30 Aoû 2017 - 11:50

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par didiboy31 Mar 29 Aoû 2017 - 23:56

» [ Blog visiteurs ] Marin sur le Lafayette 53/54
par Invité Mar 29 Aoû 2017 - 20:11

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par douzef Mar 29 Aoû 2017 - 18:42

» [Marine à voile] L'Hermione
par pinçon michel Mar 29 Aoû 2017 - 5:52

» BÉVÉZIERS (SM)
par COLLEMANT Dominique Lun 28 Aoû 2017 - 23:22

DERNIERS SUJETS


DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Partagez
avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Lun 18 Aoû 2008 - 21:21

" Le 14 Juillet 48, Revue devant la résidence. Nous n'avons pas loin à faire puisque nous sommes amarrés à l'appontement juste devant. Quelques troupes défilent devant le Président Général qui ensuite passe en revue notre équipe, c'est vite fait, bien fait !
L'aprés midi il y a la fète sur la rivière, courses de sampans et de paniers nous font découvrir l'habileté annamite dans ses jeux nautiques.
Dans la soirée, nous sortons en ville et fétons consciencieusement la prise de la Bastille et nous rentrons à bord un peu fatigués.
Tourane ou Cho.han n'est pas une ville importante et compte entre 25 et 30000 habitants. Je passe bien mon temps et je fais de nombreuses connaissances. Comme tous les matins quand nous ne sommes pas en opération, je vais en pousse faire le marché suivant les commandes de Jo Wahoo, notre cuisinier. J'arrive à connaitre beaucoup d'Annamites.J'ai mon petit bistrot,restaurant, épicerie habituel chez Ty Nam que l'on appelle aussi Marie et j'ai droit chaque jour ou j'achète la nourriture du bord, à une soupe chinoise ou un lait grenadine, au choix.
Le mois d'Aout se passe en mission de surveillance de la cote. Nous arraisonnons Jonques et Sampans mais ne découvrons rien de suspect et pourtant le ravitaillement des zones Viets s'effectue surtout par la mer, mais il faut tomber dessus. Le Pacha rève de prendre une jonque d'armes, cela serait trés bon pour son avancement. Nous matelots souhaitons plutot une prise de jonque chargée de sucre ou de papier.La douane effectue obligatoirement la vente et un certain pourcentage est offert en prime à l'équipage !

avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Lun 18 Aoû 2008 - 21:55

" Le 1er Septembre j'apprends que j'ai été nommé Quartier-Maitre, cela ne changera rien en ce qui concerne le service mais je suis content de 350 piastres mensuelles je passe à 500 !
Le 7 Septembre Rentrés de patrouille dans la soirée d'hier nous sommes six volontaires pour répondre à une invitation. Nous partons en camion à Nam-O ou nous sommes trés bien reçus par les gars du génie.
Le 10 Septembre Scarbonchi me nomme volontaire d'office pour chanter un cantique à l'église de Tourane lors du mariage du Capitaine Oger qui se marie avec une infirmière un peu grosse, Bretonne, donc blanche.
Aucune blanche ou infirmière ou militaire féminin ne saurait frayer la base, mais à partir de Capitaine, c'est tout bon et avec la bague au doigt, c'est encore mieux.Mais pour les sans grade il reste les gnacs!
Jusqu'en fin de mois, nous faisons des patrouilles,Aiguade, Culao.cham,La baie des lutins, Nam.O mais la mer est assez mauvaise et nous sommes bien secoués.En cette période nous embarquons un gnac que nous débarquons sur une plage prés de Vinh ou résident l'état major du Viet.minh. Deux jours plus tard suivant instructions,nous le réembarquons pour l'emmener à Tourane à la prevoté. Dans la première semaine d'Octobre et pour la 3ème fois,débarqué quelques jours plus tot,nous attendons en vain notre gnac jusqu'au matin.Avait-il changé de camp ou s'était-il fait massacrer.Nous ne l'avons jamais su...
Le 11 Octobre nous embarquons un commando de parachutistes pour mission de nettoyer les ILes de Culao.cham ou ont été repérés des dépots de vivres et munitions.Parlant de vivres, j'ai oublié d'envoyer du pain à bord, ceci est trés grave car nous avons une quarantaine d'hommes à nourrir.
Ler pacha s'en excuse auprés des paras, notant le manque de temps entre l'ordre de mission et l'appareillage. Cela ne l'empèche pas de me sermonner durement et me faire savoir que nous règlerons cette affaire en rentrant!
En attendant, il faut ouvrir des caisses de Pacific camps, ration anglaise, à nous le Corned beef et le pain de mie.
A notre arrivée sur zone, nous bombardons au 37mm et au 20mm de nombreux points de la cote et des Iles, mais en débarquant nous ne trouvons pas la moindre trace de Viets ni de matériel.Les paras ouvrent le feu sur des fuyards qui s'évanouissent dans la nature et nous rentrons bredouilles.

Pour rentrer à Tourane, nous subissons une grosse tempète et avons jusqu'a 45 degrés de gite. Aprés dix heures de navigation pour faire 23miles, les paras sont soulagés de pouvoir mettre pied à terre ."

avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Lun 18 Aoû 2008 - 22:35

" Le 21 Octobre 1948 Nous patrouillons en Baie des Lutins ou nous repérons des mouvements louches prés d'un sampan échoué sur la plage.Pour aller controler ce qui se passe Gilbert et moi en poste sur le canot, naviguons droit sur l'objectif, lui aux rames et moi devant avec le fusil mitrailleur. A notre approche, quatres gnacs partent en courant et je fais feu trés loin sur leur avant pour les bloquer. Trois d'entre eux réussissent à s'enfuir et lorsque nous débarquons sur la plage le quatrième lève les bras et vient se rendre vers nous.Il a le visage en sang et un oeil arraché.Pourtant je n'ai pas tiré sur ses hommes en fuite. Une balle a t-elle ricoché sur un rocher, ou l'individu a t-il reçu un éclat de rocher...je ne le saurais jamais!
On ramène le prisionnier à bord.Pensant que j'avais tiré sur les hommes, qui en fait pouvaient ètre de simples gnacs, Scarbonchi me désigne à la veille toute la nuit sur le pont!
Le lendemain matin nous parvenons à prendre le sampan en remorque et découvrons sous une couche de sable des dizaines de rames de papier dans le fond,il s'agit donc bien de ravitaillement pour le Viet-Minh et rentrés à Tourane nous livrons le prisonnier à la prévoté."

avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Mécanicien NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par COLLEMANT Dominique le Lun 18 Aoû 2008 - 22:57

Pour Paillette

Je viens de relire à nouveau ton sujet.
SUPER PAPA , et QUEL BEAU REPORTAGE .......
Continues , on ne s'en lasse pas.
Bien amicalement.
Bill



     
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
ROCHEZ jean-pierre
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 59
NON

Re: LES HISTOIRES DE PAILLETTE - Mon père

Message par ROCHEZ jean-pierre le Mar 19 Aoû 2008 - 9:26

SALUT PAILLETTE

Bravo pour cette narration.
J'attends la suite avec grande impatience.
AMITIES
Jean-Pierre



   

"ARDENNES TIENS FERME"
avatar
Invité
Invité

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par Invité le Mar 19 Aoû 2008 - 9:56

Oui comme tous le disent, super, cela prends aux tripes et l'on a vraiment le sentiment d'être en 1948, là-bas......
avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Mar 19 Aoû 2008 - 17:22



" 24 Octobre 1948, En patrouille de nuit, nous arraisonnons deux jonques chinoises



Nous mouillons dans une petite crique et ordonnons aux deux jonques, chacune avec 4 hommes à bord de s'ancrer prés de notre bord. Au petit matin nous découvrons que les Gnacs des jonques ont disparu pendant la nuit, regagnant sans doute le rivage à la nage, abandonnant leurs embarquations. Une fois encore, nous passons à la fouille et découvrons toujours sous une couche de sable une grande quantité de rames de papier.
Nous connaissons trés bien ce genre de trafic servant à faire des journeaux, des tracts ou des billets Viet.Minhs!
En file nous remorquons ces deux jonques vers Tourane. Pour nous l'équipage c'est une bonne affaire. Revendu par le service des douanes , notre prise nous fait bénéficier à chacun d'une prime.


avatar
andre blache
PRÉSIDENT D' HONNEUR
PRÉSIDENT D' HONNEUR

Age : 92
Canonnier pointeur équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par andre blache le Mar 19 Aoû 2008 - 17:55

Bonjour PAILLETTE, merci de la reponse ,Tu "parles" de Juillet 48 à qelle date Ton PAPA a
signé? pou moi ce fut le 05 Mai 1945 et mon matricule :1400T45?(demande d'engeg Octobre 44)
Toujours tres bons tes commentaires agreables à lire malgré parfois de penibles souvenirs.
Tres sinceres Amitiés Andre.
avatar
andre blache
PRÉSIDENT D' HONNEUR
PRÉSIDENT D' HONNEUR

Age : 92
Canonnier pointeur équipage NON

P S

Message par andre blache le Mar 19 Aoû 2008 - 17:57

Jesuis comme Ton PAPA j'aime la HEINEHEN!!!!!Andre
avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Mar 19 Aoû 2008 - 18:57

Et oui André , mon papa l'aimait aussi, comme Pierrot que tu vois sur la photo! :roll:
Mon papa n'a pas fait l'Indochine André, je raconte ici le parcours de Pierrot l'ami de papa qui a signé son engagement pour l'Indochine en Juin 1948 auparavant , ils étaient tous deux embarqués sur Le Richelieu en 1946.Ils ont signés le 9 Novembre 1945

mon papa guy et Pierrot

Novembre 1948

" au commencement du mois, la mer est trés mauvaise et nous nous contentons de faire des patrouilles dans la baie. C'est la mousson et pensons qu'il n'y a pas grande activité au large.
Nous allons accoster le Pasteur qui par ce trés mauvais temps fait une escale en baie de Tourane avant de rejoindre Haiphong.Nous sommes designés pour assurer la sécurité des paquebots. Le pacha Scarbonchi, le Corse en profite pour faire embarquer par des copains, Corse également, deux sacs de riz qu ils devront faire suivre à la famille, ça c'est l'esprit Corse, l'esprit de solidarité !

Tournant autour du paquebot, le soir venu, sous une pluie battante nous sommes tous en slip sur le pont( trés bon pour la barbouille) et les passagers de ce gros navire doivent sans doute se demander si un vent de folie traverse l'esprit de l'équipage de ce "youyou" des mers."

Le 23 Novembre

" Nous partons en mission. D'aprés renseignements des jonques d'armes se dirigent sans doute sur Fai-Fo. Nous faisons la patrouille entre Culao.cham et Fai.Fo, la montagne des marbres. Nous arraisonnons toutes jonques rencontrées. A la fouille, je trouve 400 piastres Viet.minhs sur l'une d'elles.
Nous faisons 4 prisonniers qui restent bouche fermée et que nous remettons à notre arrivée à Tourane à la prévoté. En ce qui concerne les jonques d'armes, elles ont du s'évaporer dans la nature ou les renseignements étaient un peu erronés !"

Le 24 Novembre au soir

" Nous sommes au mouillage à Culao.cham ..."

avatar
Michel Lucas
BARDE DU FORUM
BARDE DU FORUM

Age : 61
Manœuvrier équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par Michel Lucas le Mer 20 Aoû 2008 - 11:31

je viens de fermer ce livre d'histoire de vies extraordinaires, on sent à te lire ou lire à travers toi,les lignes du livre de bord ,comment tu vis ces moments et que tu nous ancre au plus profond de notre être, tout simplement merci dame paillette !Cela nous va droit au coeur !




l'homme  est  en  mer  depuis l'enfance  matelot
avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Mer 20 Aoû 2008 - 15:12

Le 26 Novembre 1948

" Nous jetons l'encre en Baie des Lutins à midi, au cours de nos nombreux passages en ce lieu nous voyons souvent un tigre se désaltérer à une source située en haut de la plage.Est-ce toujours le même?

Le 27 Novembre, par radio, ordre nous est donné de rentrer à Tourane car une énorme tempête arrive sur la région. Nous arrivons difficilement à doubler le Cap Tourane,machine en avant toute, nous reculons; et nous observons que la cote s'éloigne de nous. Le bateau est mal en point, la radio en panne.Les brassières sont prêtes,il faut à tout prix que le moteur tienne !
Tout est sans dessus, dessous à bord, nous avons des coups de 60° de gite, il est impossible de descendre dans la cale. L'équipage est sur le pont,noyé dans les vagues et ce cramponnant comme il peut.
Scarbonchi est malade, crise de foie, annonce t-il! il a pourtant été un des fondateurs et grand chef des scouts-marins dont la devise est : " Toujours prêts". et en ces instants , il n'est pas grand chef et pas du tout prés!
Enfin au bout de 16heures, nous sommes en vue de Tourane ou nous ne tarderons pas à rentrer et à arroser notre retour à l'appontement. Le soir nous sortons en équipe pour faire la fête, heureux de s'en être si bien sortis ..."




Dernière édition par PAILLETTE le Jeu 25 Fév 2010 - 18:17, édité 1 fois

avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Mer 20 Aoû 2008 - 15:41

Décembre 1948

" En ce début de mois, le temps s'est remis au beau. Nous sommes en repos à l'appontement de la résidence. Bien sur nous passons du bon temps, plusieurs aprés midi à la baignade, chasse aux singes dont la région est infestée,il y a longtemps que nous n'avons pas passer de telles vacances!!
Et nos sorties à Tourane sont pour ainsi dire quotidiennes, deux hommes suffisent pour garder le bord.
Mais ceci s'explique et nous le comprenons. Les avisos et les dragueurs qui comme nous sillonnent la mer de Chine, bateaux commandés par des officiers supérieurs. S'ils naviguent pendant que nous sommes en repos, ils passeront les fètes de fin d'années dans leurs ports respectifs. Ils sont et seront toujours prioritaires sur notre barcasse, alors des à présent nous savons à quoi nous en tenir, nous passerons la Noel en opération.
Pour l'instant nous sommes en vacances mais nous faisons quand mème quelques patrouilles de police et rentrons le soir à Tourane.

Le 19 Décembre, j'ai vingt ans et cela s'arrose, ce soir nous sortons et aprés un bon repas chez Ty Nam nous entamons la grande tournée avec Knauf, Gilbert et Ybard.
Les meilleures choses ont une fin et nous appareillons le 20 Décembre. Il faut repartir en mission en bordure des cotes de la mer de Chine et les fètes se dérouleront sans nous. C'est trés dur car nos amis de Tourane vont regretter notre présence et surtout notre entrain!"

Le 24 Décembre

" Réveillon en mer le long des cotes d'Annam et nous pensons à tous ceux qui sont en fète. A bord du M.F.V 1121 ce n'est pas l'ambiance des grands jours, la gamelle est ordinaire et le vin rouge à volonté, toutefois nous restons raisonnables.
C'est Noel. Nous sommes toujours en patrouille, Jo Wahoo nous a préparé un bon repas, buffle en daube, patates douces, ananas et nous a confectionné un gros et bon gateau au chocolat. C'est un repas trés convivial ou nous nous sentons tous trés amis et trés unis.

En cette dernière semaine de l'année, le secteur semble calme. Nous arraisonnons jonques et sampans mais nos fouilles ne donnent rien de suspect. Certains sampans sont en pèche et nous offrent du poisson ce qui permets à Jo d'améliorer nos repas."

avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Mer 20 Aoû 2008 - 17:34

Le 31 Décembre 1948

" La vacation radio du matin nous apporte une heureuse nouvelle. Nous devons rentrés à Tourane . Bien sur tout le monde est trés content car depuis deux semaines que nous sommes en patrouille, l'ennui commence à gagner l'équipage, d'autant que nous savons que d'autres que nous font la fète!
Retour d'opération secteur de Tien Sha dans la nuit, l'équipage du MFV 1121 se prépare pour féter le jour de l'an 1949.

Le 1er Janvier 1949

Roland Knauf, Fernand Gilbert et moi embrassons le tout Tourane. Bonne année, bonne santé, tradition européenne que goutent nos connaissances annamites. Dès le matin nous commençons à arroser le 1er de l'an chez Ty Nam, restaurant, puis l'aprés midi rencontres au gré de notre promenade.
Le soir aprés avoir dégusté crustacés, fruits de mer et poisson cuisiné à la chinoise, nous entrons au dancing ou les taxi-girls de nos connaissances nous exonèrent de tickets, aujourd'hui les danses sont gratuites pour tout le monde militaires et marins et les propriétaires n'ont rien à dire, leur boite est si fragile.
Au petit matin,nous hésitons à rentrer à bord, le trajet est assez long et nous sommes quelque peu fatigués. Et nous trouvons un vélo abandonné contre un mur, à trois nous l'enfourchons et malgré quelques embardés réussissons à arriver à l'appontement!
Les nouvelles vont vite et se propagent si bien que l'aprés midi le pacha nous mène à la prévoté pour s'excuser de cet emprunt. Tout s'explique le vélo est à un gendarme.

Le 10 Janvier 1949

appareillage, patrouille de la crique de Tien Sha.

Le 12 Janvier 1949

Tien Sha, Baie des lutins, en naviguant pas trés loin de la plage, nous voyons un groupe de soldats à l'entrainement en bordure de mer. malgré les jumelles nous ne distinguons pas vraiment leurs uniformes et sommes étonnés de savoir que des militaires Français puissent s'entrainer dans un lieu aussi reculé et sauvage. Aussi Scarbonchi par radio, demande renseignements et instructions au commandement et nous comprenons trés vite que nous avons devant nous une section Viet Minh à l'entrainement.
Avant que nous n'ayons ouvert le feu, les Viets se sont retirés dans les bois bordant la plage et nous bombardons au 37mm et au 20mm toute cette zone sans avoir de cibles réelles et sans voir les résultats de nos tirs."

avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Mer 20 Aoû 2008 - 19:12

Les 13, 14 et 15 Janvier : patrouille de police en Baie de Tourane.
Le 18 Janvier le Train Hue-Tourane saute une fois de plus au Col des nuages. Il y a seulement 3 rescapés...
Mission de guerre en zone d'opération Chun-Mai Cau Hai

" Le 22 Janvier nous rentrons à Tourane ou nous passons la nuit amarrés à l'appontement de la Résidence .
Le 23 Janvier, nous recevons ordre d'appareiller pour arraisonner 5 jonques Vietminh repérées par patrouille aérienne .A 16 heures nous sommes à la poursuite des 5 jonques que nous avons en vue à quelques miles sur notre tribord avant. Poste de combat, nous ouvrons le feu à 17 heures, à 18 heures nous ne sommes plus qu'a quelques centaines de mètres de la cote, nous poursuivons toujours les jonques et recevons une rafale d'arme automatique. Rampant derrière les plaques blindées de tribord, je continue à pourvoir le canon de 37 mm qui continue à tirer sur les jonques sans toutefois les atteindre du fait de la mer forte causant un gros tangage et du roulis à notre MFV.
A l'approche de la cote, je comprends que les tirs qui atteignent le bateau, ne viennent pas des jonques, trop basses sur l'eau, mais d'une hauteur verdoyante se trouvant sur la cote tribord et distante d'environ 4 à 500 mètres. Je le signale à Scarbonchi sur la passerelle et à Hubert Ybard, mon canonnier qui pointe son canon dans la direction supposée des départs de tirs. Bien aplati sur le pont, je n'ai pas le temps de prendre un obus pour recharger la culasse qu'une rafale atteins l'une des caisses d'obus qui explose !
Grosse explosion qui me projète en arrière. J'ai bien du mal à me relever et suis très sérieusement touché, j'ai la figure ensanglantée et brulée, les bras et les jambes brulés.Par chance, la nuit tombant, j'avais enfilé un jersey ce qui m'a bien protégé au niveau du torse ...
Scarbonchi me fait allonger sur une couchette dans la cale et à l'aide de la mallette à pharmacie du bord me nettoie le visage. J'ai l'arcade sourcilière ouverte et une grosse coupure sur la paupière. il éponge au mieux le sang qui coule sur ma figure et à ce moment là, je me rends compte que je vois trouble de l'œil droit et pas du tout de l'œil gauche; cela me porte un sacré coup au moral malgré le réconfort des copains ...
Par chance, je l'apprendrais plus tard, seule une cartouche de 37mm a explosé, la douille mais pas l'obus, sinon il y aurait sans doute eu de gros dégâts et moi en première victime. A la suite de ce miracle, aux dires de Scarbonchi, celui-ci en bon Corse croyant, alla faire bruler des cierges à Sainte Thérèse de l'enfant Jésus qu'il avait depuis longtemps désignée comme patronne du bateau. Et attribua à la Sainte le fameux miracle !

Je sais aujourd'hui que Pierrot ce jour là, a perdu son œil gauche , aujourd'hui il lui reste trois dixième à son œil droit ...
Lors de ma visite, Pierrot m'a confié son regret de ne plus pouvoir écrire, n'y lire pourtant je l'ai vu lire son journal ( les gros titres) avec une loupe...
Quel homme formidable, plein de joie et de bonne humeur , son handicap ?? il l'oublie ,il cuisine , il se promène avec son chien tout les jours pour aller rendre visite à sa fille et son gendre dont il aime dire :
" c'est le plus beau cadeau que ma fille m'est fait ! "
Une fois par semaine il va en bord de mer manger des crêpes Bretonnes et le samedi soir au restaurant avec ses "pots"





Dernière édition par PAILLETTE le Jeu 25 Fév 2010 - 18:21, édité 1 fois

avatar
ROCHEZ jean-pierre
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 59
NON

Re: LES HISTOIRES DE PAILLETTE - Mon père

Message par ROCHEZ jean-pierre le Mer 20 Aoû 2008 - 19:16

Bonsoir PAILLETTE

BRAVO BRAVO ET ENCORE BRAVO

Que d'émotion à la lecture de cette épopée.

Amitiés
Jean-Pierre
avatar
† GRANV
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 69
Radio équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † GRANV le Mer 20 Aoû 2008 - 19:21

merci Paillette pour ces récits pleins de vérité
merci pour avoir réaliser les voeux de Pierrot
il doit être fier de toi , la fille de son pote


Dernière édition par GRANV le Mer 20 Aoû 2008 - 20:14, édité 1 fois



Tous Unis comme à bord.
avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Mer 20 Aoû 2008 - 19:58

Merci à vous , pour moi c'est un plaisir de recopier les écrits de Pierrot,j'apprends , je ne connaissais pas l'histoire de la guerre d'Indochine , maintenant je comprends mieux !

" Nous avons coulé les 5 jonques et fait 25 prisonniers, nous sommes tous enfermés à la cale avec Fernand Gilbert armé d'une mitraillette, qui garde tout se monde et me parle pour me remonter le moral assez atteind par ma perte de vision.
le 24 Janvier à une heure du matin, c'est à dire sept heures aprés ma blessure, je suis admis à l'hopital de Tourane, un peu inconscient. Le toubib me recouds la paupière et l'arcade, ensuite je me trouve dans un profond sommeil ou un état commateux.
Sur mon lit d'hopital, mal en point, un masque de gaze sur la figure, des pansements sur les bras et les jambes et un bandage autour de la tète.
J'ai surtout peur pour ma vue car je ne vois rien de l'oeil gauche et comme à travers un brouillard de l'oeil droit.
Les copains ayant averti nos connaissances de Tourane de mon hospitalisation, je reçois des visites annamites et collègues militaires dès le lendemain de mon entrée à l'hopital. Surtout par les pansements dont je suis couvert,c'est je pense trés impressionnant, aucun n'ose me parler et me dire :"t'en fait pas, tu vas t'en tirer "...

Fin Janvier, ma santé s'améliore , mon oeil droit est à peu prés rétabli, mais je ne vois toujours rien de l'oeil gauche et je pense à mon Viet, la figure en sang, l'oeil arraché. Je ne crois pas à la loi du Talion occasionnée par une puissance surnaturelle, mais je crois simplement au pur hasard qui nous guette dans certaines circonstances exceptionnelles ! "

avatar
jym
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Résident à l'étranger : Belgique
Age : 61
NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par jym le Mer 20 Aoû 2008 - 20:10

Merci beaucoup Paillette,
Merci pour ces souvenirs, pour toutes ces émotions et surtout d'entretenir cette mémoire.
Mémoire de son histoire à lui et aussi un peu de notre histoire à nous tous.
Encore merci.



Jean-yves Mages dans la Royale de 1972 à 1980.
avatar
† PAILLETTE
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 61
Électricien équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par † PAILLETTE le Mer 20 Aoû 2008 - 21:35

Merci Jym !

" Début Février , je vais beaucoup mieux et l'on m'enlève mon masque et une partie de mes pansements. depuis 10 jours le Capitaine médecin passant me voir chaque matin, me dit:" tu pisses Fantomas?" En effet j'ai du boire sept litres de thé par jour ! il faut bien vidanger, et imbiber continuellement mes pansements de serum physiologique.
Débarassé de ces réels inconvénients, je me promène un peu dans la chambre ou nous sommes huit. Mon voisin de lit, un colonial a reçu une balle qui lui a traversé l'avant bras de la main au coude, et cause une grave blessure osseuse, aussi je dois l'aider dans tout ce qu'il doit entreprendre. Les autres gars de divers corps d'armes sont atteinds de blessures plus ou moins graves, souvent aux pieds ou aux jambes; balles ou éclats de grenades ou de mines.
Puis je me promène un peu dans l'hopital et devient copain avec un sergent.chef infirmier de salle d'opération, que j'aide de temps en temps pour les rangements ou l'accompagnement des blessés à l'infirmerie pour les soins.

Le 7 Février un GMC rentre dans l'enceinte de l'hopital. Des parachutistes descendent du camion et amènent à l'hopital un bléssé grave. Il a pris une balle en pleine poitrine , le sergent. chef infirmier me demande un coup de main pour tenir assis le bléssé pendant qu'il lui bande le thorax, tout en criant à l'adresse du para resté en attente " tu parles des c.. de l'avoir transporté couché ". Sitot le bandage terminé, le sang à sa bouche ne mousse plus et le pauvre gars passe de vie à trépas et je le tiens toujours contre moi ...

Le 9 Février, un convoi de la coloniale tombe dans une ambuscade et est presque entièrement décimé. Une trentaine de bléssés graves arrivent à l'Hopital par camions et sur des civières sont laissées dans les couloirs en attendant de passer en salle d'opération. Un seul médecin.chirurgien dans cet établissement de campagne de garnison et deux salles d'opération, une en service au rez de chaussée, l'autre en nettoyage et stérilisation au 1er étage. Des que l'une est nettoyée, l'on soigne, l'on opère et ainsi de suite. et le médecin soignera et opérera jusqu'au matin.
Parmi les blessés qui sont arrivés, une jeune gamine annamite d'une douzaine d'années. Une balle lui est rentrée par la hanche et sortie juste au dessus du pubis. Le sergent.chef me demande mon aide, les hommes valides ou presque doivent se remuer. Il me demande de tenir des pinces pour écarter les chairs afin de nettoyer la plaie, verse un paquet de sulfamide dans la blessure et coud quelques points. Medecine approximative, sans doute mais il n'est pas facile de faire mieux dans ses circonstances.
Avant de sortir de l'hopital, je retourne voir cette gosse. elle semble en voie de rétablissement, je suis heureux !

avatar
Invité
Invité

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par Invité le Mer 20 Aoû 2008 - 22:01

Que mon père aurait été heureux de lire ce récit.
Au moment où Pierrot raconte, il était au combat à l'intérieur des terres.
Je découvre ainsi cet aspet de cette guerre, c'est à dire par Pierrot grâce à toi.

Merci Paillette.
avatar
KERMITT
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 58
Météorologue NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par KERMITT le Jeu 21 Aoû 2008 - 9:01

Vraiment exceptionnel ce récit. On s'y croirait vraiment et surtout cela nous permet au travers de ces anecdotes parfois si prenantes de se faire une idée de ce qu'était la vei en Indochine pendant cette guerre.
Bravo à l'écrivain et un grand merci à toi Paillette pour ton travail de rapporteur. ❤
avatar
Bethon Gérard
MAJOR
MAJOR

Age : 83
Radio NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par Bethon Gérard le Jeu 21 Aoû 2008 - 10:07

Un grand MERCI, pour ton récit, Que de souvenirs !



gegelagabarre
avatar
Medaerts
QM 1
QM 1

Age : 67
NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par Medaerts le Jeu 21 Aoû 2008 - 10:38

Comme les autres, je ne puis que te dire un grand merci, Paillette, pour le temps que tu prends pour nous transcrire le récit de Pierrot.

Comme beaucoup d'autres, aussi, je vis un peu - confortablement assis - ces moments d'une guerre qui m'est quasiment inconnue.

Merci encore.
avatar
Michel Lucas
BARDE DU FORUM
BARDE DU FORUM

Age : 61
Manœuvrier équipage NON

Re: DEUX AMIS, DEUX MARINS Anciens du RICHELIEU

Message par Michel Lucas le Jeu 21 Aoû 2008 - 11:29

une lecture quotidienne passionnante, on est vraiment transportés des années en arrière, on entendrait presque le bruit des balles sifflées autour de nous .....histoire à suivre de très près ! chapeau dame Paillette et Pierrot surtout !




l'homme  est  en  mer  depuis l'enfance  matelot

    La date/heure actuelle est Lun 25 Sep 2017 - 22:32