Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 695708 messages dans 13872 sujets

Nous avons 14356 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Jean.marchal

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» La spécialité de Radio
par morbihannais Aujourd'hui à 19:01

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par Noël Gauquelin Aujourd'hui à 18:55

» [HISTOIRES HISTOIRE] LE DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE
par Charly Aujourd'hui à 18:49

» [ Marine à voile ] Volvo Ocean Race 11ème et dernière étape
par J-L-14 Aujourd'hui à 18:47

» Le Conquet
par Charly Aujourd'hui à 18:44

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par marsouin Aujourd'hui à 16:49

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par larcher Aujourd'hui à 16:30

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 15:57

» SNSM Camaret/Mer
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 12:35

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 12:23

» [ Blog visiteurs ] Infos emetteur recepteur embarqué ER-104A
par J-C Laffrat Aujourd'hui à 12:20

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par PAUGAM herve Hier à 20:02

» Sous-Marin Le TONNANT
par Serge BAVOUX Hier à 17:02

» ERIDAN (CM)
par douzef Hier à 11:41

» [ Histoire et histoires ] Le Blockaus de Plougonvelin (29)
par douzef Hier à 11:27

» HYERES (B.A.N.)
par COLLEMANT Dominique Hier à 9:44

» ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par Charly Hier à 7:32

» [ Blog visiteurs ] Ecole des Timoniers Cap Brun 1958
par Invité Ven 22 Juin 2018 - 21:39

» CHEVALIER PAUL (FREGATE)
par COLLEMANT Dominique Ven 22 Juin 2018 - 16:35

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Jean-Léon Ven 22 Juin 2018 - 15:34

» [Marine à voile] L'Hermione
par Bagadoo Ven 22 Juin 2018 - 11:49

» [Les batiments auxiliaires] THÉTIS A785 (BEGM)
par Joël Chandelier Ven 22 Juin 2018 - 10:09

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] DE LA CRÉATION DE L'ARSENAL DE TOULON À AUJOURD'HUI LA BASE NAVALE
par VENDEEN69 Ven 22 Juin 2018 - 5:35

» [ Blog visiteurs ] J'étais élève Marocain au cours de Détecteur à Porquerolles.
par Invité Jeu 21 Juin 2018 - 21:57

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par jobic Jeu 21 Juin 2018 - 20:33

» LA CHARENTE (PRE)
par Bernard83 Jeu 21 Juin 2018 - 15:59

» [ Histoire et histoires ] Le Programme Sawari 1
par titus56 Jeu 21 Juin 2018 - 15:12

» NÎMES GARONS (B.A.N.)
par takeo Jeu 21 Juin 2018 - 8:45

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Mono Jeu 21 Juin 2018 - 5:47

» [ Blog visiteurs ] Mon grand-père Sous-Marinier sur "Le tonnant" en 1938, à bord en Extrême-Orient.
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mer 20 Juin 2018 - 22:12

» AQUITAINE D650 (FREGATE)
par jobic Mer 20 Juin 2018 - 19:36

» GEORGES LEYGUES (Croiseur)
par COLLEMANT Dominique Mer 20 Juin 2018 - 19:17

» ÉCOLE DES MANOEUVRIERS
par Bar974 Mer 20 Juin 2018 - 17:17

» [ Blog visiteurs ] Dakar 1940
par Charly Mer 20 Juin 2018 - 7:58

» Recherche LV Dossissard et d'anciens camarades du BEM Henry Poincaré (1991)
par SécuPK90 Mer 20 Juin 2018 - 7:32

» [ Divers frégates ] Frégate (FREMM) Provence D652
par COLLEMANT Dominique Mar 19 Juin 2018 - 20:48

» [Histoires et Histoire] APPEL DU 18 JUIN 1940
par COLLEMANT Dominique Mar 19 Juin 2018 - 20:37

» RANCE (BSL)
par PASQUETTE ERIC Mar 19 Juin 2018 - 19:59

» [Votre passage au C.F.M.] Les sacs
par Roger Tanguy Mar 19 Juin 2018 - 19:57

» [ Recherches de camarades ] CBE ÉQUIPAGE au CIN Querqueville session mars 1990 et du CBE SECRÉTAIRE ET FOURRIERS session mai 1990
par LAMARQUE Mar 19 Juin 2018 - 17:38

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par Pépé 974 Mar 19 Juin 2018 - 17:34

» [Vie des ports] Le port de Bordeaux
par Momo Mar 19 Juin 2018 - 13:21

» JULES VERNE (BA)
par foufou Mar 19 Juin 2018 - 10:15

» SNSM LE GUIVINEC / LÉCHIAGAT
par COLLEMANT Dominique Lun 18 Juin 2018 - 20:36

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens Corvette Georges Leygues 78/79
par clamot58 Lun 18 Juin 2018 - 20:20

» [ Histoire et histoires ] Musée de la cavalerie à Saumur
par BEBERT 49 Lun 18 Juin 2018 - 18:21

» [ La S.N.S.M. ] SNSM ile Molène
par douzef Lun 18 Juin 2018 - 18:17

» MINERVE (SM)
par Jean-Marie41 Lun 18 Juin 2018 - 16:53

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Bureaumachine busset Lun 18 Juin 2018 - 16:31

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la LIBELLULE 09/75 - 11/76
par fusible Lun 18 Juin 2018 - 14:30

» CALLIOPE (CM)
par vtt95 Lun 18 Juin 2018 - 12:03

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Léon Lun 18 Juin 2018 - 11:34

» LE SAVOYARD (ER)
par Gallandy Lun 18 Juin 2018 - 4:34

» 74ème cérémonie de commémoration du massacre d'Oradour-sur-Glane
par DEMEULANT Henri Dim 17 Juin 2018 - 20:59

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par phirou Dim 17 Juin 2018 - 15:53

» OUESSANT (SM)
par titus56 Dim 17 Juin 2018 - 15:06

» VAUQUELIN (EE)
par DRIMARACCI Dim 17 Juin 2018 - 10:47

» KERSAINT (EE)
par DRIMARACCI Dim 17 Juin 2018 - 9:03

» [VOTRE PASSAGE AU C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par Moimeme Dim 17 Juin 2018 - 8:45

» VOS TEE-SHIRTS ET VOS CASQUETTES SOUVENIRS MARINE
par Pépé 974 Dim 17 Juin 2018 - 6:56

» ÉCOLE DES PUPILLES DE LOCTUDY 1952-1953
par Titi1982 Sam 16 Juin 2018 - 19:07

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par joyen Sam 16 Juin 2018 - 18:57

» ÉCOLE DES ARMES SOUS-MARINES (E.A.S.M.)
par girardi jean carlo Sam 16 Juin 2018 - 17:16

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 16 Juin 2018 - 15:27

» NARVAL (SM)
par COLLEMANT Dominique Sam 16 Juin 2018 - 15:16

» [ Associations anciens Marins ] A.G.A.S.M. Le Havre section "ESPADON"
par SCARPELLINI Michel Sam 16 Juin 2018 - 12:41

» [Campagne] ANTILLES
par Dominique41 Sam 16 Juin 2018 - 9:52

» [ Blog visiteurs ] Recherches concernant mon grand-père René KERROS
par Bouté Christian Sam 16 Juin 2018 - 7:23

» [DIVERS B.A.N.] Porte ouverte B.A.N de Lann-Bihoué Juin 2018
par PINGOUIN NOSTALGIQUE Sam 16 Juin 2018 - 7:23

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par doubleloire Sam 16 Juin 2018 - 6:55

» Officiers techniciens
par loulou06000 Ven 15 Juin 2018 - 21:14

» [Divers Djibouti] Autour de Djibouti
par loulou06000 Ven 15 Juin 2018 - 20:54

» DIANE (SM)
par Bureaumachine busset Ven 15 Juin 2018 - 13:39

» [VOS ESCALES] Escale annulée
par titus56 Ven 15 Juin 2018 - 12:50

» [ Blog visiteurs ] Recherches concernant mon grand-père Roger Channac
par Invité Ven 15 Juin 2018 - 12:30

» LE MUTIN (BE)
par Bureaumachine busset Ven 15 Juin 2018 - 4:35

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par chauvin Jeu 14 Juin 2018 - 18:12

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Franjacq Jeu 14 Juin 2018 - 15:09

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par jobic Jeu 14 Juin 2018 - 10:51

» [ Aéronavale divers ] [ 1945-1950 L'histoire des grands oiseaux blancs à tête de loup noir en Indochine
par alain EGUERRE Mer 13 Juin 2018 - 6:29

» LES SERVICES TER ET CONTRÔLE TER
par Max Péron Mar 12 Juin 2018 - 15:01

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC du Châtelleraudais
par DEMEULANT Henri Lun 11 Juin 2018 - 21:16

» [ Blog visiteurs ] Recherche contacts
par Invité Lun 11 Juin 2018 - 19:21

» Bougainville (BTS)
par GILOU971 Lun 11 Juin 2018 - 14:06

» SNSM Douarnenez
par gilbert kerisit Lun 11 Juin 2018 - 8:13

» RHÔNE (BSL)
par guena29 Lun 11 Juin 2018 - 7:56

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] Monuments aux morts originaux Français
par PAUGAM herve Lun 11 Juin 2018 - 6:36

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par pat Dim 10 Juin 2018 - 20:21

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par rvr Dim 10 Juin 2018 - 14:03

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par COLLEMANT Dominique Sam 9 Juin 2018 - 21:12

» [ Les traditions dans la Marine ] Les plaisanteries dans la marine.
par PAUGAM herve Sam 9 Juin 2018 - 12:17

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par père dodu Ven 8 Juin 2018 - 21:50

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par douzef Ven 8 Juin 2018 - 17:55

» LA PERLE (SNA)
par tabletop83 Ven 8 Juin 2018 - 17:52

» LCT L9098
par GYURISS Ven 8 Juin 2018 - 17:42

» CYBELE (CM)
par poutchi Ven 8 Juin 2018 - 6:56

» [ Divers escorteurs rapides ] Livre sur les Rapides
par jym Jeu 7 Juin 2018 - 17:03

» [Fusiliers Marins] AMIRAL RONARC'H
par Nenesse Jeu 7 Juin 2018 - 10:52

» [Histoire et histoires] DIXMUDE
par Joël Chandelier Mer 6 Juin 2018 - 16:44

DERNIERS SUJETS


Dictionnaire POLYNÉSIEN

Partagez
avatar
† tataio
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 70
Timonier équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par † tataio le Ven 19 Mar 2010 - 8:24

bonjour
pour compléter le post de André, voici ce qu'en pense l'Académie Tahitienne, te fare vāna'a.

TAPU
adjectif: Sacré, consacré. exemple MOTU TAPU = Ilot sacré
nom commun: 1°) Restriction, serment, interdit. 2°) Sacrifice humain offert à 'Oro.
verbe intransitif: Jurer, s'engager par serment.

TĀPŪ
nom commun: Tranche, morceau coupé. exemple TĀPŪ FARAOA = Tranche de pain.
verbe transitif: 1°) Couper, trancher. 2°) Biffer, barrer.

comme vous pouvez le constater ce mot a beaucoup de sens en fonction de la prononciation et du contexte de la phrase dans lequel il est utilisé.



A FA'A HEIMOE TO OE ORA, E HA'A MAU TEIE MOE -
Fais de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité - citation de St Exupery
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par PILON le Lun 22 Mar 2010 - 8:08

Apprendre à compter.

En 1967, les élections législatives eurent lieu les 5 et 12 mars.
Comme en France, le territoire d’Outre-mer que forment Tahiti et les archipels environnants va élire son représentant à l’Assemblée Nationale (il n’y en a qu’un à cette époque).
Il y a bien peu de temps que je suis à Reao à cette date, et c’est ma première affectation.
Martial Takararo, le tavana, m’a demandé en tant que chef de station, d’assister au dépouillement, ce que je ne refuse pas ; après tout, il sait que je suis le représentant (bien modeste toutefois) de l’autorité militaire…
C’est là que je vais prendre une de mes premières leçons de Polynésien : apprendre à compter.
Je ne me souviens plus du nombre d’électeurs qu’il y avait sur la liste électorale de ce bout de terre de l’extrême Est des Tuamotu, mais comme j’avais appris en quittant Papeete que la population y était de 270 habitants, je pense qu’il y en avait environ deux cents, c’est dire qu’il n’y avait pas foule dans le bureau de vote, installée dans l’école mairie, domaine de Mathias Mamatui, l’instituteur mangarevien et qui comme vous le savez, les anciens de Reao, est ornée de peintures naïves, représentant des avions et des drapeaux, avec les trois couleurs nationales dominantes.
J’avais découvert cette salle le jour de mon arrivée, alors que Mathias m’avait présenté les enfants à qui j’avais fait chanter « la Marseillaise » et qu’ils avaient chantée de bon cœur avec moi mais avec « leurs » paroles correspondant à leur entendement et leur prononciation Pomotu.
Je pense que le dépouillement commença vers les 16 heures ; c’est une excellente initiative car la nuit vient vite, elle arrive vers les six heures à cette période et il n’y aura ainsi pas besoin d’allumer les morigaz, le pétrole est cher, et, à part la station météo, il n’y a pas d’électricité à Reao.
Voici donc qu’arrive le mutoi, Mikaera Karoha, une clé à la main.
En fait, c’est le second, le mutoi piti.
Le chef de la police, c’est Ipu Karito, il a délégué son adjoint.
Il est vêtu de kaki, pas très grand, un peu ventripotent, bien bronzé, légèrement typé d’asiatique.
Il porte des épaulettes rouges avec un galon blanc. Les épaulettes de Karito, le chef, ont deux galons.
Il porte une casquette kaki, il me semble.
Délégué par le tavana, Mikaela ouvre la boîte, et comme lui a expliqué l’autorité par courrier qu’a pu leur lire Mathias, il entreprend de compter les enveloppes qu’il pêche une à une dans l’urne et qu’il dépose ensuite sur la table par paquets de dix.
C'est parfait pour l’auditeur que je suis et qui va prendre là, donnée par Mikaera sa première leçon.
Entre le pouce et l’index, il retire la première et dit d’un ton ferme : Ho’e, un.
Il prend ensuite la suivante et prononce : Piti, deux.
Toujours lentement et comme religieusement (il est aussi le second catéchiste), il se saisit de la suivante et prononce : Toru, trois.
Ensuite défilent : maha, pae, ono, hitu, va’u, iva, ahuru.
Il rectifie alors son paquet de dix enveloppes qu’il passe à Tavana Martial qui le range en bout de table.
Et il continue : Ahuru ma ho’e : onze, ce qui se dit : dix plus un ; ahuru ma piti : dix plus deux, jusqu’à compléter le second tas d’enveloppes au mot : piti ahuru : deux fois dix, ce qui est donc vingt.
Et puis ensuite pour la troisième dizaine : piti ahuru ma ho’e, piti ahuru ma piti etc…
La même chose se fera pour les dizaines suivantes : toru ahuru, maha ahuru etc…
Bientôt, on passera aux centaines : cent se dit : ho’e hanere.
Exemple : ho’e hanere e toru ahuru ma ono, ce qui donne 138, une centaine plus trente avec huit.
Quand je ressortis de la salle alors que la nuit était tombée, je savais compter correctement en Polynésien. Ce fut bien là une de mes premières leçons, qui me fut donnée par le mutoi piti et aussi catéchiste piti de Reao.

Nota : Ces élections virent la victoire parmi onze (ahuru ma ho’e) candidats, de Francis Sanford avec 347 (toru hanere e maha ahuru ma hitu) voix d’avance sur John Teariki.

André Pilon


Dernière édition par PILON le Lun 22 Mar 2010 - 10:43, édité 2 fois




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
† tataio
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 70
Timonier équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par † tataio le Lun 22 Mar 2010 - 10:23

Merci André pour cette narration des élections, Je reviens comme beaucoup d'entre nous une quarantaine d'années en arriere et ça fait du bien.
Ta leçon pour apprendre a compter est digne d'un Mathias Mamatui, instituteur.

A l'époque de ces élections j'étais probablement à Taku, je ne me rapelle plus très bien, en 2 ans de 66 à 68 j'ai fait 2 fois Tureia, une fois Taku et une fois Rapa.

En mangarevien, compter était un peu plus difficile:
Les articles devant les nombres sont: ko,ka,ma,e et to,ko, qui peuvent tous se mettre devant un nombre de chaque dizaine jusqu’à cent; car ici, c’est par dizaine que comptent les mangareviens. Mais, une fois la première dizaine achevée, on se sert devant les unités plus élégamment de l’article ma.
Ex.: un,deux,trois etc..; on dira KO tahi , ko rua,KO toru, etc..; ou bien: E tahi, E rua, E toru, etc..; ou encore: TO KO tahi, TO KO rua, TO KO toru, etc..; à la seconde dizaine on dira : MA tahi, MA rua, MA toru, etc...
Arrivé à cent, l'élégance demande qu'on se serve de e devant les noms de nombres qui expriment cent, mille , etc.. Ex: cent, E rau, un cent E tahi a rau, ou bien : E tahi rau etc...
pour mille on dira E mano , pour dix mille on dira E makiu.

En pratique j'ai toujours entendu dire e tahi, e rua, e toru pour un, deux et trois. En tous les cas pour les unités, après quand celles-ci sont à ajouter aux dizaines c'est une autre histoire:
l'article se rejette devant le nombre qui énumère les dizaines, et devant celui qui énumère les unités, ex: trente-deux se dira E toru rogouru E rua touara, Pour trent-trois on dira E toru rogouru E toru touara.

Vous voyez que c'est pas simple et pour ma part je me contentais de compter seulemant les unités, pour le reste je m'exprimais en français c'était bien plus simple.
Et toi Jean-Claude tu comptais comment ?



A FA'A HEIMOE TO OE ORA, E HA'A MAU TEIE MOE -
Fais de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité - citation de St Exupery
avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Détecteur NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par jean-claude BAUD le Lun 22 Mar 2010 - 12:45

J'ai compté rapidement en mangarévien, mais c'est en pratiquant que j'ai compris le sens de "rau", "mano" quand il était question de payer des achats conséquents..

Il y a un autre mot commun à tous les dialectes, "tara" qui est employé pour la pièce de 5 francs..
Il est possible de dire "e rima tara"pour 25 francs...




"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
† tataio
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 70
Timonier équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par † tataio le Lun 22 Mar 2010 - 13:48

ha oui Jean-Claude, le tārā qui vaut 5 xpf, je dis qui vaut car dans certains districts de tahiti il est "semble t-il" encore utilisé surtout par les "vieux".
Le terme vieux n'étant pas péjoratif à Tahiti, ceci dit en passant.

ce qu'en dit le fare vāna'a
TĀRĀ: Unité de compte égale à 5 francs. E piti tauatini tārā = Dix mille francs.



A FA'A HEIMOE TO OE ORA, E HA'A MAU TEIE MOE -
Fais de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité - citation de St Exupery
avatar
† tataio
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 70
Timonier équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par † tataio le Lun 22 Mar 2010 - 16:00

je reviens sur une sous-catégorie du "tapu", Le "RĀHUI " est un interdit aussi et c'est aussi une Prohibition, une restriction sur des terres, des porcs, des fruits, etc...
Aux Tuāmotu c'est le secteur de l'atoll où la récolte du coprah était jadis soumise au " rāhui ". Le coprah ne pouvait y être fait que dans les périodes d'ouverture.

Autrefois le rāhui régulait l'usage de la mer et de la terre, laissant le temps aux ressources de se régénérer avant d'être de nouveau exploitées par les hommes, n'en retirant que le nécessaire. Ancestral et communautaire, ce mode de gestion des ressources maritimes et terrestres a été progressivement abandonné par une population tournée vers le profit.
Les anciens, plus sages, respectaient des règles dictées par un impératif de préservation des ressources : les rāhui. De plus, quand le rāhui était levé, la population ne prélevait uniquement ce dont elle avait besoin...
A méditer !



A FA'A HEIMOE TO OE ORA, E HA'A MAU TEIE MOE -
Fais de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité - citation de St Exupery
avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Détecteur NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par jean-claude BAUD le Lun 22 Mar 2010 - 18:39

Rima veut donc dire cinq mais aussi main..

En philippin et en indonésien cinq se dit aussi "rima" cette similitude trouve son origine dans les migrations des populations du pacifique..




"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par PILON le Dim 28 Mar 2010 - 21:11

Suite à mon message 128 ci-dessus, dans lequel je relate comment je reçus une de mes premières leçons de polynésien en apprenant à compter avec le mutoi en second de Reao qui sortait une à une les enveloppes de l’urne, le jour des élections législatives, en 1967 ; mais je ne me rappelais plus combien il y avait de votants.
Heureusement, voyez-vous, chez moi, on est assez conservateur, et je viens de retrouver, dans le grenier, dans un paquet de lettres, l'une d'elle datée de 1967 dans laquelle j’avais écrit le 28 mars à cinq heures du matin, alors que le catalina, était comme chaque quinzaine, attendu, venant de Hao, sur les dix heures :

« Dimanche dernier, c’était le deuxième tour des élections législatives, je faisais partie du comité de dépouillement et il y avait 136 votants. »

Il y en avait moins que je ne le pensais.

A Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par PILON le Lun 17 Mai 2010 - 21:50

Bonsoir Julie et Tataio

J’ai une petite question que je pose à Julie

En français, à l’église, pour faire le signe de la Croix on l’accompagne par : au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, ainsi soit-il.

Peux-tu me dire comment on prononce la même formule ?
1 – A Mangareva
2 – A Tahiti

Je n'en ai aucun souvenir

Merci d’avance

André Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
† tataio
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 70
Timonier équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par † tataio le Mar 18 Mai 2010 - 10:14

bonjour André
de la part de Julie
E Motua,e Atariki,e Kuhane-Porotu; pupu mai e tahi Etua ou amene
E Motua: Le Père
e Atariki: Le Fils
e Kuhane-Porotu:et Le Saint-Esprit
pupu mai e tahi Etua: amene ou Amen ou ainsi soit-il

pour le Tahitien, elle réflechie mais dors et dejà pour le Saint-Esprit c'est Värua Maita'i

et Voili et voila
Amitiés et Bises de la part de Julie
Tataio


Dernière édition par tataio le Mar 18 Mai 2010 - 17:39, édité 1 fois



A FA'A HEIMOE TO OE ORA, E HA'A MAU TEIE MOE -
Fais de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité - citation de St Exupery
avatar
† tataio
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 70
Timonier équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par † tataio le Mar 18 Mai 2010 - 10:28

En reo Maohi c'est:

Ia haamaitaihia te Metua, e te tamaiti, e te varua-maita'i, Amene
Ia haamaitaihia te Metua: Au nom du Père
e te tamaiti: du Fils
e te varua-maita'i: Et du Saint-Esprit



A FA'A HEIMOE TO OE ORA, E HA'A MAU TEIE MOE -
Fais de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité - citation de St Exupery
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par PILON le Mer 19 Mai 2010 - 17:11

Merci pour la réponse parfaite à ma requête.

en effet : faamaitai, c'est louer, encencer, dire du bien de quelqu'un ; en un mot : passer de la pommade,


merci Julie et Tataio




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
Richard GUIBAL
MATELOT
MATELOT

Age : 67
NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par Richard GUIBAL le Jeu 17 Juin 2010 - 17:49

Salut les nostalgiques des iles (dont je suis),
Ou ça m'a échappé ou vous avez oublié le nombre de fois ou nous entendions "FARANI TITOÏ" Les faranis étant les Français (continentaux).
Allez, je vais me remettre à écouter les disques "Taïpouetes" et repenser au "Tiuraï" auquel j'ai assisté en 1971
Atchao et à plus
Richard




avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 63
NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par marsouin le Jeu 17 Juin 2010 - 17:59

Qui d'entre vous a la K7 du groupe Tamarii Moruroa qui interprètait dans les années 70 un tube notamment "Moruroa te fenua, te fenua maitai..." ?
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par PILON le Jeu 17 Juin 2010 - 19:09

le mot : Farani ne vient pas de Français mais de French, Frenchie ;
Car les tahitiens ont appris l'Anglais avant le Français. Il y a , ainsi beaucoup de mots anglais dans le dialecte tahitien.

Anciennement les tahitiens ne pouvaient pas prononcer le CH, il se transforma en NI.

Par contre "Farani titoi", c'est bien une sorte d'insulte que l'on peut interpréter de plusieurs façons.

A. P.




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
Richard GUIBAL
MATELOT
MATELOT

Age : 67
NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par Richard GUIBAL le Jeu 17 Juin 2010 - 21:37

Merci pilon, de cette précision, c'est toujours sympa de connaitre l'origine des mots. Tu m'as l'air très branché là dessus
Richard




avatar
Le Paulois
MATELOT
MATELOT

Age : 81
NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par Le Paulois le Ven 18 Juin 2010 - 8:39

L'insulte à laquelle on avait le droit le plus souvent était plûtôt "Farani taioro " .!!!!! (orthographe incertaine )
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par PILON le Ven 18 Juin 2010 - 9:12

Farani taioro, c’est une impolitesse gentille de mon point de vue, car c'est aussi une constatation puisque les Farani ne sont pas circoncis ; mais pas l’autre terme : Farani Titoi, c'est une insulte.
A. P.




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
Richard GUIBAL
MATELOT
MATELOT

Age : 67
NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par Richard GUIBAL le Ven 18 Juin 2010 - 9:20

En fait d'insultes, en 71, nous y avions droit et même parfois, certains avec leurs scooters nous fonçaient dessus la jambe gauche en avant pour "jouer" à nous bousculer dans le dos comme dans un tournoi de chevalier. Heureusement, ces dingues étaient rares et ne faisaient ça qu'à la nuit tombée.




avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par PILON le Jeu 15 Juil 2010 - 21:46

Qui connait ce mot-là : TATAITE ? (tata-i-té)

Est-ce un mot spécialement Reao, ou bien venant des Tuamotu de l’extrême Est ou encore de Mangareva, Julie le sait peut-être ?
Un jour, vers le mois de juin 1967, je rencontre dans le bourg de Reao, une demoiselle qui portait avec précaution un pichet en aluminium (le seul existant sur l’atoll peut-être) rempli d’un liquide. Curieux, je lui ai demandé ce que son récipient contenait, elle me répondit : Tataite uouo.
Uouo, je le savais, et vous le savez également, veut dire : Blanc
Mais Tataite, je lui fis préciser et elle me répondit : Pinard blanc pai.
Tataite : c’était donc du vin.
Je n’ai plus jamais entendu ce mot-là ailleurs qu’à Reao.
C’est bien la seule fois que je vis à Reao du vin blanc entre les mains des villageois.

Le vin, c’est uaina, un mot qui vient de l’anglais Wine, mais ils ont facilement adopté le mot français pinard pour le vin rouge.

André Pilon





"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Détecteur NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par jean-claude BAUD le Ven 16 Juil 2010 - 18:18

André, " tataite" était employé aux Gambier pour désigner entre autre tout ce qui ressemblait à des touques pour liquide...
À Mangareva le vin rouge "vino kura", vin blanc "vino tea"




"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par PILON le Ven 16 Juil 2010 - 18:59

salut Jean-Claude et merci pour ta réponse.

Donc, d'après toi, il faut comprendre que mon interlocutrice m'aurait répondu : "c'est un pichet de blanc", tataite uouo (puisque uouo, c'est également, blanc, et non pas "vin blanc".

Pour moi, c'est clair.

Par la suite, comme j'ai d'emblée assimilé cette conversation et ces mots, j'ai pu, à l'occasion, parler de tataite kura kura ( vin rouge ); en fait, sans le savoir, je disais touque de rouge, et dans la conversation, ça passait bien auprès de mes interlocuteurs.

André Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Détecteur NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par jean-claude BAUD le Sam 17 Juil 2010 - 11:52

André, j'ai un doute, plus je réflèchis, plus je me demande si tataite ne désigne tout simplement pas le vin....
Je dois confondre avec "taiiie"(je ne connais pas l'écriture exacte)qui désignait la dame jeanne....
Uria Tataio au secours .....




"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
† tataio
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 70
Timonier équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par † tataio le Mer 21 Juil 2010 - 10:41

un peu de retard sans la réponse pour cause de PC en réparation.
D'aprés Julie vous avez tout les deux raisons:
Tataite c'est en fait une variété de "komo puaka", réalisé avec essentiellement du lait de coco fermenté , je dit bien lait et non eau.
Quand la fille t'as répondu "pinard" c'est peut-être pour ne pas avoir à t'expliquer la fabrication de ce tataite qui est naturellement blanc de par sa conception.C'est un mot assez particulier que l'on trouve que sur quelques atolls de l'Est et aux Gambier.
A Mangareva on pouvait effectivement employer ce mot pour désigner une "touque", par contre Julie ne connaît pas l'origine de cet emploi rare

amicalement
tataio



A FA'A HEIMOE TO OE ORA, E HA'A MAU TEIE MOE -
Fais de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité - citation de St Exupery
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: Dictionnaire POLYNÉSIEN

Message par PILON le Mer 4 Aoû 2010 - 19:47

Une curiosité paumotu : les Uga à la bourse d’échange

Peu de gens au CEP ont prononcé ce mot : UGA, tout simplement parce qu’il est difficilement prononçable ; le Uga, c’est le bernard l’hermite, vous savez, celui qui se loge dans une coquille de maoa, ce gros escargot de mer que l’on ramasse sur les rochers qui bordent l’océan.
La prononciation de ce mot : OUNG-G-A, le deuxième G qui n’est pas distinct du premier semble sortir du haut du nez en même temps que par la bouche.
Les paumotu mangent les Maoa, c’est bon, un peu dur toutefois, mais moins dur que le bénitier qui est aussi coriace, quand ils sont gros tout au moins, que la chambre à air d’un 4x4. Il parait que les jeunes sont assez tendres.
A Reao, notre ami, défunt Mathias Mamatui, l’instituteur, nous en avait un jour préparé une bonne fricassée apprêtée avec du riz et du curry. Les coquilles avaient été jetées dans la cocoteraie, au pied des arbres et au soir, Mathias me dit de passer voir le tas de coquilles, je verrais sûrement quelque chose de curieux, ce que je fis.
Il y avait donc là le tas de coquilles qui avaient été pas mal éparpillées et aussi une cinquantaine de Uga, de bernard l’ermite, qui tentaient de trouver coquilles à leur pied, celles qu’ils avaient sur le dos étant devenue sans doute trop étroites. Comme l’avait dit Mathias, c’était bien curieux. Quand j’arrivai sur eux, avec mon moripata, ma lampe torche, tous rentrèrent dans leurs coquilles, apeuré et comme ils le font toujours. Calme, sans bruit, et ma lampe restant allumée, ils s’enhardirent et recommencèrent leur manège. Le Nanar, se pointait devant une coquille vide, semblait la jauger, se posait tout à côté et rapidement sortait son abdomen si fragile de la sienne et s’introduisait dans ce nouveau domicile potentiel, abandonnant là sa vieille demeure si la nouvelle lui convenait ; il partait avec "en courant" , l’ancienne habitation restant disponible pour un animal plus petit que lui. C’était bien la bourse d’échange de logements pour bernard l’ermite.
André Pilon


Dernière édition par PILON le Ven 6 Aoû 2010 - 15:10, édité 3 fois




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.

    La date/heure actuelle est Dim 24 Juin 2018 - 20:46