Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 653856 messages dans 13501 sujets

Nous avons 15517 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Matiade

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» LAÏTA (LST)
par marsouin Aujourd'hui à 13:43

» [LOGOS - TAPES - INSIGNES] Médaille Protection Militaire du Territoire
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 13:25

» LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE
par Roger Tanguy Aujourd'hui à 13:14

» CHELIFF (LST)
par loulou06000 Hier à 23:25

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:51

» FOCH (PA)
par dan83143 Hier à 21:40

» CFM BREST
par J-L-14 Hier à 20:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens de La Bourdonnais 61, 62 et 63
par Tétard Hier à 20:33

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par Jean-Marie41 Hier à 19:13

» SÉMAPHORE - BEG MEIL (FINISTÈRE)
par COLLEMANT Dominique Hier à 17:00

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Hier à 10:23

» [Marine à voile] L'Hermione
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 9:08

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Bureaumachine busset Hier à 8:32

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par kerneve Hier à 8:27

» les sous marins "SCORPENE"
par centime44 Sam 16 Déc 2017 - 16:49

» AMYOT D'INVILLE [AVISO]
par dgallene Sam 16 Déc 2017 - 11:49

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par FRIEH Gérard Sam 16 Déc 2017 - 8:21

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DES APPRENTIS MÉCANICIENS
par dan83143 Ven 15 Déc 2017 - 14:22

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la 56S à Nîmes-Garons
par jean claude monzie Ven 15 Déc 2017 - 9:21

» [ Recherches de camarades ] CFM Hourtin décembre 65
par chris 3317 Ven 15 Déc 2017 - 9:05

» CDT BOURDAIS (AE)
par Jean-Léon Ven 15 Déc 2017 - 0:48

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par J-L-14 Jeu 14 Déc 2017 - 20:12

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par larcher Jeu 14 Déc 2017 - 20:07

» [ Blog visiteurs ] LE Bâtiment HYDROGRAPHE LE LAPEROUSE
par Invité Jeu 14 Déc 2017 - 19:42

» [Associations anciens marins] FNOM
par Charly Jeu 14 Déc 2017 - 19:06

» [Papeete] PAPEETE - LES BARS DURANT VOS CAMPAGNES - TOME 2
par marsouin Jeu 14 Déc 2017 - 18:34

» FLOTTILLE 33 F
par GALAUD CLAUDE Jeu 14 Déc 2017 - 17:32

» ASTROLABE (BH)
par sledantec Jeu 14 Déc 2017 - 17:04

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE DE MARIN SUR LE PA CLEMENCEAU DU 2/9/75 Au 25/8/76
par JEANLOUIS Jeu 14 Déc 2017 - 16:35

» Saint-Mandrier (B.A.N.)
par Roli64 Jeu 14 Déc 2017 - 10:45

» [Les batiments auxiliaires] L'ESTAFETTE
par COLLEMANT Dominique Mer 13 Déc 2017 - 23:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades École Mécae de Rochefort-sur-Mer 06/75 à 02/76
par couee Mer 13 Déc 2017 - 19:18

» LIEUTENANT DE VAISSEAU LE HENAFF (AVISO)
par gilbert kerisit Mer 13 Déc 2017 - 18:35

» ESCADRILLE 56 S
par Charly Mer 13 Déc 2017 - 17:45

» [ Blog visiteurs ] Sikorski Jean
par Invité Mer 13 Déc 2017 - 17:29

» FLOTTILLE 24 F
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 13 Déc 2017 - 10:14

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mar 12 Déc 2017 - 18:55

» [AUTRES SUJETS DIVERS] LA CALYPSO
par Joël Chandelier Mar 12 Déc 2017 - 18:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BAN LANN BIHOUE année 87
par didier77 Mar 12 Déc 2017 - 17:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la LIBELLULE 09/75 - 11/76
par fusible Mar 12 Déc 2017 - 16:58

» FLOTTILLE 23 F
par Stratman Mar 12 Déc 2017 - 16:10

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par momo 1957 Mar 12 Déc 2017 - 14:08

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par jjs Mar 12 Déc 2017 - 12:25

» REMORQUEUR L'ACHARNÉ
par HèmBé43 Mar 12 Déc 2017 - 10:59

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par A674 Mar 12 Déc 2017 - 10:40

» JEAN BART (FRÉGATE)
par timoniersoum Mar 12 Déc 2017 - 9:13

» Recherche anciens du TCD Ouragan ( de 86 à 88) ,..
par LECONTE Mar 12 Déc 2017 - 7:43

» [Les ports militaires de métropole] TOULON au début des années 60
par Bureaumachine busset Lun 11 Déc 2017 - 22:36

» HYERES (B.A.N.)
par harfang Lun 11 Déc 2017 - 21:21

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par Jean-Marie41 Lun 11 Déc 2017 - 19:30

» POINCARÉ (BEM)
par Mr Phil Lun 11 Déc 2017 - 19:19

» LIBERTÉ - 1906 (BATIMENT DE LIGNE)
par bernard pierre Lun 11 Déc 2017 - 18:34

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Lun 11 Déc 2017 - 18:13

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Fred1961 Lun 11 Déc 2017 - 17:05

» Histoires de QUIMPER
par LEBRIS Lun 11 Déc 2017 - 16:50

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Lun 11 Déc 2017 - 16:27

» [ Blog visiteurs ] A J P DEPREZ TCD Foudre de 57 à 59
par TARO Lun 11 Déc 2017 - 14:05

» TOUS LES ESCORTEURS D'ESCADRE - DIVERS
par Thierry MORGADO Lun 11 Déc 2017 - 13:05

» DU CHAYLA (EE)
par Raymond L Lun 11 Déc 2017 - 12:49

» AMIRAL CHARNER (AE)
par Joël Chandelier Lun 11 Déc 2017 - 10:38

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par sarrosquy Lun 11 Déc 2017 - 10:03

» SUFFREN (FLM )
par sarrosquy Lun 11 Déc 2017 - 9:47

» [ Recherches de camarades ] Jacques Thibaud Mécanicien/Atomicien (Sous-Mariniers Lorient-Brest)
par Marc Taraud Lun 11 Déc 2017 - 9:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades École des Mousses Brest 09/65 à 06/66
par Jean-Luc Bastin Lun 11 Déc 2017 - 0:44

» [CAMPAGNE] NOUMÉA Tome 1
par joyault Dim 10 Déc 2017 - 22:11

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par Bureaumachine busset Dim 10 Déc 2017 - 21:22

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades DC GIROFLEE 77 et DC ACANTHE 78
par VALET Michel Dim 10 Déc 2017 - 19:20

» LE NORMAND (ER)
par Xavier MONEL Dim 10 Déc 2017 - 19:13

» SNSM BEG MEIL
par centime44 Sam 9 Déc 2017 - 22:09

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Sam 9 Déc 2017 - 16:26

» Recherche infos, photos concernant mon père BENOIT Maurice Cuirassé "Courbet" période 1936 à 1941
par Invité Ven 8 Déc 2017 - 18:57

» La spécialité de Radio
par Max Péron Ven 8 Déc 2017 - 18:23

» L'ÉFFRONTÉ (E.C.)
par skagerrac Ven 8 Déc 2017 - 14:47

» [ Blog visiteurs ] recherche livre d'or de la BAN saint mandrier ]
par Invité Ven 8 Déc 2017 - 13:38

» [Divers les nucs] Féminisation des SNLE à l'essai
par Nenesse Ven 8 Déc 2017 - 11:28

» [ Blog visiteurs ] Recherche photo commis aux vivres école des fourriers mars à juillet 83
par Invité Ven 8 Déc 2017 - 10:00

» FLOTTILLE 4 F
par J-C Laffrat Ven 8 Déc 2017 - 8:54

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par dan83143 Jeu 7 Déc 2017 - 18:53

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 7 Déc 2017 - 17:43

» [ Blog visiteurs ] Recherche informations sur Louis Le Goff
par Invité Jeu 7 Déc 2017 - 17:42

» LA SPÉCIALITÉ DE TRANSMETTEUR
par Roli64 Jeu 7 Déc 2017 - 17:20

» JULES VERNE (BA)
par GENESLAY Jeu 7 Déc 2017 - 11:44

» [Divers les Nuc] Le BARRACUDA
par Joël Chandelier Jeu 7 Déc 2017 - 9:40

» [ Divers escorteurs côtiers ] EC Spahi
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:20

» [Divers escorteurs côtiers] Les Escorteurs Côtiers
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:19

» RUSÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:19

» PNOM PENH (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:18

» LE VOLTIGEUR (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:18

» LE HARDI (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:18

» LE FRONDEUR (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:17

» LE FRINGANT (EC)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:17

» LE FOUGUEUX (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:15

» LANCIER (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:14

» L'OPINIATRE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:14

» L'INTRÉPIDE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:14

» L'ÉTOURDI (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:13

» L'ENJOUÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:13

» L'EMPORTÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:13

» L'ATTENTIF (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc 2017 - 9:12

DERNIERS SUJETS


Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Partagez
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Mar 7 Aoû 2007 - 0:36

Nous les oublions pas les fondateurs de l’AADBFM

Le 9 le mars 1962 avant le cesser le feu, à l’instigation des anciens commandants de la DBFM, Les capitaines de vaisseau Vivier, de Joybert et Flichy, et sous le patronage du chef d’Etat Major de la Marine l’amiral Cabanier, était créée l’Association Amicale de la Demi-Brigade de Fusiliers Marins.




Dernière édition par le Mar 20 Nov 2007 - 11:04, édité 2 fois




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Mar 14 Aoû 2007 - 15:55



Dernière édition par le Mar 20 Nov 2007 - 12:01, édité 2 fois




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Mar 14 Aoû 2007 - 15:58



Dernière édition par le Mar 20 Nov 2007 - 12:04, édité 1 fois




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Ven 24 Aoû 2007 - 11:19



Les Harkis de la DBFM : de Nemours à Largentières

Le BDC TRIEUX arrive le 11 juin avec 651 passagers, harkis et leurs familles, plus quelques européens de Nemours, et deux jours plus tard le BDC ARGENS accoste à Marseille avec le reste du détachement, soit 311 harkis et leurs familles.

Après une nuit passée dans le port de Marseille, à bord du TRIEUX, les harkis furent transférés par train spécial et camions militaires au camp du Larzac. Ils arrivèrent parmi les premiers dans ce camp, lieu de passages de tous les réfugiés du XXe siècle dans notre pays : Arméniens, Espagnols, Algériens. Très sommairement aménagé, prévu au départ pour accueillir 3.000 harkis, il en accueillit plus de 12.000 en cet été 1962, dans des tentes surchauffées. S’engagea alors pour l’AADBFM une course contre la montre afin de limiter la durée de ce séjour traumatisant. En septembre 1962, les harkis de la DBFM avaient tous quitté le camp du Larzac vers Largentière, Montpellier, Beaurières et l’Ile du Levant. Quatre-vingt avaient déjà trouvé un travail régulier, tous les jeunes avaient été envoyés dans des centres de formation professionnelle.

A Largentière, en l’absence de logement HLM, il fallut pour l’association se résoudre à construire. La construction de cinquante-quatre logements fut lancée avec l’aide de la SONACOTRA sur le terrain de Volpilliaire acheté par l’association. Tout ce travail n’aurait pu être accompli sans le maintien sur place par la Marine nationale d’un détachement sous les ordres du lieutenant de vaisseau Favrelle. Composé de trois officiers de réserve, d’un médecin de marine de réserve, de quatre officiers mariniers et d’une assistante sociale, ce détachement accomplit avec le concours de l’administration locale un travail considérable pour faciliter l’insertion des harkis dans les domaines administratifs, éducatifs et sociaux.

La population locale adopta généreusement ces nouveaux concitoyens qui se voulurent de suite et sans arrière-pensée ardéchois. En novembre 1962, les nouvelles qui provenaient de Nemours étaient autrement dramatiques. Presque tous les anciens harkis du secteur avaient été arrêtés et enfermés dans un camp. Le chiffre des exécutions certaines avoisinait la centaine. La Marine présente à Nemours ne pouvait intervenir mais quelques harkis réussirent à s’échapper et à rejoindre Largentière. Cinquante-deux familles purent être hébergées dans la nouvelle cité baptisée Neuilly-Nemours.

(La mairie de Neuilly-sur-Seine jumelée avec Nemours avait été une généreuse donatrice) et dix familles dans le Ferme de Rocles, grande ferme proche de Largentière, propriété de l’Association. A l’initiative de la municipalité, un dispensaire et une école maternelle complétèrent cette cité. Par la suite, un lieu de culte et un cimetière musulman viendront affirmer Largentière comme lieu d’enracinement pour la communauté.

Extrait de la plaquette réalisée à l’occasion de la Journée de l’Amitié et du souvenir, organisée à Largentières le 22 juin 2002 par l’Association Amicale de la DBFM.




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
3eme ligne
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Radio NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par 3eme ligne le Dim 26 Aoû 2007 - 22:19

Bien, cela est intéressant de rappeler que la DBFM a ramené tous ses supplétifs et leur familles.





"Give blood, play rugby !"
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Mar 4 Sep 2007 - 17:44

C.V. Ponchardier. De mai à novembre 1956 sera le 1er commandant de la DBFM, son P.C. située à Nemours. Homme de terrain il mettra en place dans un secteur de 800 Km² dans l’ouest Algérien les 3 bataillons de fusiliers marins destinée à participer aux opérations terrestres.


Départ de la DBFM du C.A. Ponchardier et prise de commandement du C.V. Vivier, « Ayez confiance, c’est moi qui vous l’ai choisi ».



Dernière édition par le Mer 16 Jan 2008 - 23:54, édité 2 fois




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Mer 5 Sep 2007 - 10:41



Dernière édition par le Jeu 17 Jan 2008 - 0:08, édité 1 fois




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Lun 10 Sep 2007 - 10:09

Qu’est devenu Saharaoui ?

A Nemours, au P.C. de la D.B.F.M., le lieutenant. De Haro, officier de renseignement de l'unité, m'avait mis en présence du " commando " Saharaoui qui m'avait dit dans quelles conditions il avait rallié les fusiliers marins.
Je suis originaire des Souhalia. J'ai servi la France au 6e bataillon de tirailleurs algériens. Pendant deux ans j'ai fait campagne dans les Aurès-Nemencha et à Sebdou.

" Libéré, j'ai rejoint mon douar. Huit jours après mon arrivée, mon frère, âgé de cinquante ans, a été enlevé par les fellaghas et égorgé la même nuit. Le lendemain, un rebelle est venu chez moi. Il s'est flatté d'avoir abattu mon frère et m'a demandé de l'accompagner, sinon je serai tué à mon tour. Six de ses camarades, armés, attendaient devant ma porte. Je me suis décidé à les suivre, persuadé que je vivais ma dernière journée.


" Il était 4 heures de l'après-midi. Nous avons pris le chemin du Djebel. Lorsque la nuit tomba je me dis : mourir pour mourir, autant prendre le risque d'une fuite dans l'obscurité. Je profitai d'un moment d'inattention de mes ravisseurs pour me glisser derrière un buisson, puis je détalai à toutes jambes. Mon départ fut salué par des rafales de mitraillette, mais il faisait trop sombre pour que l'on puisse me rattraper. Au petit jour, j'arrivai en vue de Nédroma et me présentai à -" Je fus interrogé pendant quatre jours. Je sentais que les militaires se méfiaient de moi. Puis l'officier me dit : " Nous avons " vérifié tes déclarations. Tu es sincère. " Que veux-tu devenir? Soldat? Goumier " à la S.A.S. ? Ou bien veux-tu que nous " te fassions partir pour la France où tu " pourras travailler? "


" J'ai répondu : Mon capitaine, les fellaghas ont tué mon frère. Ils voulaient me tuer à mon tour. Alors, prenez-moi à la S.A.S. où je serai protégé. " A la S.A.S. de Tounane, où j'ai été affecté, j'ai appris que les rebelles, pour se venger de mon évasion, avaient tué treize membres de ma famille âgés de vingt-cinq à cinquante ans, dont une femme de trente ans qui laisse quatre enfants. Mes oncles et cousins assassinés étaient tous pères de famille et avaient de deux à sept enfants. Alors, j'ai décidé de les venger et j'ai demandé à passer au commando Yatagan."

Je viens d'oublier la haine...

Saharaoui va participer à de nombreuses opérations. Il reçoit la croix de la valeur militaire.

Puis un jour, pendant un accrochage particulièrement violent, il fait un prisonnier. Il le reconnaît : c'est l'assassin de son frère! Le premier réflexe de Saharaoui est de braquer son M.A.T. 49 sur le prisonnier. Mais il baisse aussitôt le canon de son arme, appelle son capitaine et lui dit : " Je viens d'oublier la haine en regardant l’uniforme que je porte. Cet homme ne m'appartient plus. Il est à l'armée. "


Lorsque sonnera l'heure de l'indépendance, après les accords d'Évian, la plupart de ces soldats algériens, abandonnés à leur sort malgré les garanties données de part et d'autre, connaîtront une fin horrible. Plusieurs seront ébouillantés après avoir été mutilés. Les survivants seront chargés de déminer la zone interdite de l'ancien barrage, truffée d'engins meurtriers. Peut-être Saharaoui a-t-il été de ceux-là Peut-être, plus heureux, a-t-il trouvé place parmi ces Harkis que la marine a pu évacuer à temps et vit-il quelque part dans un de ces villages de France construits à l'intention de ces rescapés. ?


Léo PALACIO


Extrait de Historia Magazine, la guerre d'Algérie, n°218/25, 6 mars 1972


Dernière édition par le Mar 11 Sep 2007 - 19:22, édité 1 fois




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
Invité
Invité

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par Invité le Lun 10 Sep 2007 - 13:40

Emission interessante et formatrice sur la 3 hier soir a23 heures 10 , je pense que beaucoup d'anciens de l'AFN l'ont regardee
Claude
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Mar 11 Sep 2007 - 19:18

Hommage à ces Marins : Bâtisseurs, instituteurs, médecins. Appelés,rappelés et engagés tous volontaires pour cette mission de pacification.
L'activité de la D.B.F.M. n'est pas seulement défensive, mais constructrice. Elle protège, mais aussi elle bâtit, soigne, éduque, nourrit.

Protéger efficacement des gens dispersés, c'est regrouper; mais, pour elle, « regrouper » ce n'est pas parquer dans des« camps de concentration », de sinistre mémoire, les populations arrachées à leurs fermes, ainsi que le soutenait naturellement — pour les besoins de sa propagande — le F.L.N.

« Regrouper » c'est pour elle construire de nouveaux villages à la fois salubres et solides où la population, désireuse de se trouver sous la protection efficace des nôtres, trouve un confort et un cadre bien supérieursà ceux que les terroristes les contraignent à quitter.

Cinq cents mechtas moderne sont été construites en 1959, par les soins de nos marins, avec les matériaux fournis par le budget algérien. Grâce à cette politique dynamique, la D.B.F.M., avec le concours des habitants, a fait échec partout aux pressions terroristes des fellaghas.

En se contentant, sans violence, de montrer concrètement aux populations ce qu'elle peut faire pour elles, la D.B.F.M. a gagné l'adhésion du plus grand nombre et, partout, a pleinement rempli la mission de « pacification» qui lui était ordonnée.

Elle a démontré, par des réalisations aveuglantes— pour qui veut bien venir les voir — qu'il est odieux de nous accuser de baptiser «pacification » une « cruelle guerre d'extermination », selon le leitmotiv de nos adversaires.

A peine « l'Opération-Construction » était-elle lancée que, simultanément, commençait « l'Opération-Educa-tion » avec l'ouverture des écoles.

Plus de deux mille enfants apprirent — grâce aux cent marins instituteurs bénévoles — à lire et à compter...Tel ce matelot-instituteur de Tient qui, à force de patience et de dévouement amena, après deux ans
d'efforts, ces cinquante garçons et filles à un niveau voisin de celui du
« certif ».
Etre à la fois un meneur de jeu, un ami et un pédagogue éclairé, voilà ce que réclame et ce qu'obtient la Marine grâce à la foi de ces cent volontaires d'élite.




Dernière édition par le Mer 16 Jan 2008 - 23:58, édité 3 fois




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Mar 11 Sep 2007 - 19:32

Suite

Nous verrons qu'après les avoir éduqués, la D.B.F.M. s'emploiera, par l'intermédiaire de dix centres de formation professionnelle, à donner aux quatre cents meilleurs élèves un métier solide qui assurera leur avenir.

Après avoir « assaini » la région de la plaie terroriste, construit des habitations et des écoles, des pistes et des ponts, éduqué la génération montante, il restait à la D.B.F.M., pour parfaire sa mission, à inculquer à ces masses les notions élémentaires d'hygiène et de santé.

Là encore, seize médecins de la Marine assistés de quarante infirmiers et de douze assistantes musulmanes, opérant dans vingt-quatre centres, dépensèrent sans compter leur énergie et leur talent.

Mille cinq cents malades furent journellement reçus en consultation ou visite. A force de patience, eux aussi, ont acquis la confiance de cette clientèle méfiante, grâce à des guérisons spectaculaires.

Les femmes elles-mêmes — si difficiles à contacter — viennent spontanément consulter le médecin. Certaines même réclament son assistance pour un accouchement! Témoin cette femme musulmane appelant à son chevet un médecin-aspirant et donnant à son enfant Mohamed Abd-el-Kader, à titre de reconnaissance, le prénom de Tik-Marine.

Enfin, ces activités sociales furent complétées par l'organisation de foyers sportifs destinés à la fois à distraire les jeunes et à leur apprendre les exercices physiques appropriés à leur développement.

On ne peut oublier, dans ce bilan, tous ceux qui ont donné leur vie pour cette grande œuvre de paix et en particulier, ceux dont les noms désignaient des postes tenus par la D.B.F.M. tels que : Requin, Le Troadec, Granclère, Gabriel, Therizol..., Sulpis...





Dernière édition par le Jeu 17 Jan 2008 - 0:01, édité 1 fois




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
DEMICHEL
Invité

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par DEMICHEL le Jeu 13 Sep 2007 - 15:32

Il semble me souvenir que le conflit algérien se termina en 1962.
Je n'emploie pas, à dessein, le terme de guerre puisque sur ma TRN il est noté "Opérations de Sécurité et de Maintien de l'Ordre en Afrique du Nord". Ce qui est logique puisque à ce moment là l'Algérie était organisée en Départements Français et que la décoration octroyée était la "Croix de la Valeur Militaire" et non la Croix de Guerre.
Ce qui n'enlève rien aux sacrifices consentis par les participants.
Mais cet évènement n'était que la dernière séquelle conflictuelle du détricotage de l'Empire Colonial constitué au 19ème siècle.
Au 20 ème siècle, les colonies n'étaient plus un enjeu geostratégique. Les Britanniques l'avaient compris bien avant nous.
Les Portuguais qui ne voulaient pas lacher leurs possessions ont bien été obligés de le faire également.
Aujourd'hui le terme "Guerre d'Algérie" devient tabou car il a été associé à tort ou à raison à la torture soit disant institutionalisée.

A l'échange des prisonniers, en Aout 1954, en Indochine, plus exactement à Laî Chau, le Viet Minh nous a rendu de forts contingents de Nords Africains. Ceux ci bien habillés, bien nourris avaient été endoctrinés. Ils refusaient d'embarquer dans nos LCT.
Il fallut le faire de force. Il braillaient le poing tendu. Tous les reporters photographes du monde entier "mitraillaient" à qui mieux mieux. Il était tout à fait évident que ces Nords Africains rejoindraient le FLN dès leur arrivée en Algérie.

Les passions demeurent. Les esprits changent.
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Ven 14 Sep 2007 - 9:55

DEMICHELIS
Bonjour,

Votre texte ne correspond pas au sujet qui est traité dans ce forum,
Je ne m’étendrai pas sur celui-ci.

L’esprit sert à tout, mais il ne mène à rien.

TALLEYRAND




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
DEMICHEL
Invité

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par DEMICHEL le Ven 14 Sep 2007 - 12:31

Désolé, mais c'était simplement un lien entre l'Indochine et l'Algérie puisque la plupart dont moi même avons fait les deux.

Pour simplement dire les choses, nous étions quatre frères,Henri, Marc, moi même, Marcel.

Henri, Marc et moi même ont fait l'Indochine dont Dien Bien Phu pour Marc.
Moi même et Marcel ont été en Algérie.

Je m'excuse d'être bref mais je dois prendre l'avion pour PAU afin de crapahuter en montagne avec mes amis de la FNCV. Je vais donc prendre de la hauteur, sans jeu de mot, évidemment.
avatar
CHAMOT Marcel
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 89
Fusilier NON

HOMMAGE AUX ANCIENS DE LA DBFM

Message par CHAMOT Marcel le Dim 16 Sep 2007 - 18:53

Je viens de lire tous les posts ci-dessus qui me rappellent beaucoup de souvenirs C'est avec plaisir que j'ai revu la photo de Michel FAURE et le nom de Jean-Pierre ROSSET que j'ai bien connus, surtout J.P. avec qui j'ai fait des patrouilles et embuscades de nuit. Nous étions ensemble les trois en 1957/1958 à la villa LLABADOR à NEMOURS. Je me demande également si Réné BAIL n'était pas également à cette époque à la villa comme QM PHOTOGRAPHE et qui m'avait commandé à Paris ma première caméra.




avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Lun 17 Sep 2007 - 19:30

Bonjour Marcel,

Je vais voir surement tes frères d'armes le 25 Septembre
à Largentière je leurs donnerai de tes nouvelles.




La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
Invité
Invité

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par Invité le Mar 18 Sep 2007 - 9:04

DEMICHELIS a écrit:Il semble me souvenir que le conflit algérien se termina en 1962.
Je n'emploie pas, à dessein, le terme de guerre puisque sur ma TRN il est noté "Opérations de Sécurité et de Maintien de l'Ordre en Afrique du Nord". Ce qui est logique puisque à ce moment là l'Algérie était organisée en Départements Français et que la décoration octroyée était la "Croix de la Valeur Militaire" et non la Croix de Guerre.
Ce qui n'enlève rien aux sacrifices consentis par les participants.
Mais cet évènement n'était que la dernière séquelle conflictuelle du détricotage de l'Empire Colonial constitué au 19ème siècle.
Au 20 ème siècle, les colonies n'étaient plus un enjeu geostratégique. Les Britanniques l'avaient compris bien avant nous.
Les Portuguais qui ne voulaient pas lacher leurs possessions ont bien été obligés de le faire également.
Aujourd'hui le terme "Guerre d'Algérie" devient tabou car il a été associé à tort ou à raison à la torture soit disant institutionalisée.

A l'échange des prisonniers, en Aout 1954, en Indochine, plus exactement à Laî Chau, le Viet Minh nous a rendu de forts contingents de Nords Africains. Ceux ci bien habillés, bien nourris avaient été endoctrinés. Ils refusaient d'embarquer dans nos LCT.
Il fallut le faire de force. Il braillaient le poing tendu. Tous les reporters photographes du monde entier "mitraillaient" à qui mieux mieux. Il était tout à fait évident que ces Nords Africains rejoindraient le FLN dès leur arrivée en Algérie.

Les passions demeurent. Les esprits changent.

Bonjour

J'ai suivi avec interet les echanges sur le sujet .Bien qu'ayant vecu de loin les evenements d'Algerie je n'en avais qu'une idee partielle basee sur des temoignages des acteurs rencontres ou tels qu'ils en temoignent sur ce forum.
Cela m'a amene a rechercher de la documentation autre que des transcriptions de temoignages : j'ai trouve ce petit livre simple de Benjamin Stora que m'a permis de me faire une meilleure idee du contexte , des interets des enjeux du conflit lui meme.
Comme quoi ce forum participe a l'eclairage de notre histoire
Ma petite contribution:
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Sam 22 Sep 2007 - 1:51





La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Mer 26 Sep 2007 - 1:43







La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
pinna
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par pinna le Mer 26 Sep 2007 - 6:31

Bien le bonjour et respect à tous les HARKIS qui ont servis la FRANCE



avatar
† SEGALEN Georges
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
Mécanicien équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par † SEGALEN Georges le Mer 26 Sep 2007 - 9:52

Le journal "le Télégramme" de ce jour




Je reste Chouf à vie dans le cœur.
avatar
Manuel AUNON
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 71
Manœuvrier NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par Manuel AUNON le Mer 26 Sep 2007 - 10:14

Hommage aux harkis dans les Pyrénées-Orientales un peu boudée par les intéressés, vraiment dommage cette affaire FRESCHE qui ne doit pas ausculter la reconnaissance et la gratitude envers ces hommes.



La plus belle lettre de l'alphabet est le "i" car sans lui le verbe AIMER serait AMER !
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Mer 26 Sep 2007 - 11:41

Journée d'Hommage nationale aux Harkis morts pour la France.
Largentière n'a pas failli à son devoir de mémoire.










La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
BERTRAND Robert
QM 1
QM 1

Age : 75
Fusilier équipage NON

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par BERTRAND Robert le Ven 5 Oct 2007 - 23:09





La mémoire est la sentinelle de l'esprit.
avatar
Invité
Invité

Re: Hommage aux anciens de la DBFM et nos frères Harkis

Message par Invité le Sam 6 Oct 2007 - 9:13

un seul regret,Robert c'est que le journal local n'annonce jamais ce type de cérémonie à l'avance!j'irais volontier d'autant que j'habite à 6 kms de Largentière

    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc 2017 - 13:59