Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 635282 messages dans 13337 sujets

Nous avons 15614 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est ROCHEFORT

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 21:25

» [ Associations anciens Marins ] AGASM - SECTION NARVAL
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 21:20

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 21:16

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 21:04

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 20:56

» DUPERRE (EE)
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 20:46

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par DELATTRE Aujourd'hui à 19:50

» [ Marine à voile ] Les grandes voiles au Havre
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 18:26

» TONNERRE (BPC)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Aujourd'hui à 17:49

» [Tahiti] VOTRE PREMIÈRE ARRIVÉE À TAHITI
par Max Péron Aujourd'hui à 17:06

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:08

» MARINE PAPEETE, ET QUE MARINE PAPEETE !
par Joël Chandelier Hier à 22:10

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par PAUGAM herve Hier à 21:18

» [Aéronavale divers] Breguet Alizé BR 1050
par marsouin Hier à 20:07

» [ Associations anciens Marins ] A.G.A.S.M. Le Havre section "ESPADON"
par COLLEMANT Dominique Hier à 19:09

» [Papeete] PAPEETE - LES BARS DURANT VOS CAMPAGNES - TOME 2
par Jean-Marie41 Hier à 18:17

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Hier à 18:07

» UTILISATION DU FORUM : "RECHERCHES DE CAMARADES"
par Charly Hier à 16:56

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades mécano Jeanne d'Arc campagnes 1969-1971
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 16:44

» [Aéronautique divers] Le RAFALE
par Jean-Marie41 Hier à 16:04

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par veillon christophe Hier à 14:03

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par PAUGAM herve Hier à 13:42

» [Campagnes C.E.P.] L'ADIEU A PAPEETE
par marsouin Sam 23 Sep 2017 - 23:38

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par L.P.(Pedro)Rodriguez Sam 23 Sep 2017 - 23:11

» BERRY (TRANSPORT-RAVITAILLEUR)
par DUFFOND Serge Sam 23 Sep 2017 - 21:51

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE MÉCANOS P.A. ARROMANCHES 72
par nouilhan Sam 23 Sep 2017 - 21:49

» [Traditions] LES RUBANS LÉGENDÉS
par douzef Ven 22 Sep 2017 - 21:09

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 22 Sep 2017 - 21:02

» Vieilles paperasses
par L.P.(Pedro)Rodriguez Ven 22 Sep 2017 - 20:17

» [ Histoire et histoires ] Musée de la résistance et du combattant à Montauban
par centime44 Ven 22 Sep 2017 - 13:40

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Charly Jeu 21 Sep 2017 - 16:38

» LE PICARD (ER)
par duvet Jeu 21 Sep 2017 - 15:51

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par Rousier Jeu 21 Sep 2017 - 15:48

» Recherche de camarades CFM Hourtin décembre 65
par duvet Jeu 21 Sep 2017 - 15:32

» [Ports] LE VIEUX BREST
par loulou06000 Jeu 21 Sep 2017 - 14:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par COLLEMANT Dominique Jeu 21 Sep 2017 - 13:16

» [ Les Musées en rapport avec la Marine ] Musée de l'Aeronautique Navale de Rochefort
par Bureaumachine busset Mer 20 Sep 2017 - 21:18

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Jean-Marie41 Mar 19 Sep 2017 - 19:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche de camarades de l'aviso LA CAPRICIEUSE 18/07/59 - 01/09/61
par Serge BAVOUX Mar 19 Sep 2017 - 19:23

» Les classiques ] MORSE (SM)
par COLLEMANT Dominique Mar 19 Sep 2017 - 10:11

» ALBUM PHOTOS DE COURS - E.M.E.S. CHERBOURG
par Kohler Jean Marie(Hans) Lun 18 Sep 2017 - 11:49

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par Bureaumachine busset Lun 18 Sep 2017 - 11:25

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par COLLEMANT Dominique Lun 18 Sep 2017 - 9:43

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par marsouin Dim 17 Sep 2017 - 15:36

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par Jean-Paul Bargain Dim 17 Sep 2017 - 15:26

» [Votre passage au C.F.M.] Photos de groupe
par Serge BAVOUX Ven 15 Sep 2017 - 18:59

» ILE LONGUE
par papyserge Ven 15 Sep 2017 - 11:55

» FULMAR P740
par Olif' Jeu 14 Sep 2017 - 22:01

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - ST MANDRIER
par LeNormand59 Jeu 14 Sep 2017 - 16:40

» LE MUTIN (BE)
par gilbert kerisit Jeu 14 Sep 2017 - 12:21

» INSIGNES
par Lagier Michel Mar 12 Sep 2017 - 14:19

» SUFFREN (FLM )
par loulou06000 Lun 11 Sep 2017 - 18:34

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Lun 11 Sep 2017 - 18:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du CFM Hourtin et du Sous-Marin Doris année 1972
par JONCQUET Lun 11 Sep 2017 - 16:38

» [ Recherches de camarades ] Celo Marcel Bosco il était sur le Du chayla en 72:73 S/mtre BS et ensuite sur le Tourville?
par KLETKE Lun 11 Sep 2017 - 7:35

» [Divers EAMF] Cours du BS mécanicien du service général à Saint Mandrier
par Jean-Marie41 Dim 10 Sep 2017 - 20:36

» VERSEAU (DC)
par BRINDEJONT Dim 10 Sep 2017 - 17:01

» ÉCOLE DES FOURRIERS CHERBOURG
par armorique Dim 10 Sep 2017 - 15:40

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par Joël Chandelier Dim 10 Sep 2017 - 11:37

» [ Recherches de camarades ] A bord du dragueur Verseau 1974
par BRINDEJONT Dim 10 Sep 2017 - 9:56

» ROCHEFORT (B.A.N.)
par takeo Sam 9 Sep 2017 - 21:01

» AGADIR (B.A.N.)
par J-C Laffrat Sam 9 Sep 2017 - 19:11

» DUGUAY TROUIN (FRÉGATE)
par Pierre Manceau Sam 9 Sep 2017 - 19:06

» BSM LA PALLICE
par BEBERT 49 Sam 9 Sep 2017 - 17:23

» DÉTROYAT (AVISO)
par jurissacage Sam 9 Sep 2017 - 17:02

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par armorique Sam 9 Sep 2017 - 15:47

» ENGAGEZ VOUS !!! RENGAGEZ VOUS,OU LES CAMPAGNES D'INFORMATION DE LA MARINE DEPUIS L'AN 2000
par Roger Tanguy Ven 8 Sep 2017 - 22:51

» JAUREGUIBERRY (EE)
par Vieuxchange Jeu 7 Sep 2017 - 21:55

» FLOTTILLE 6 F
par J-C Laffrat Jeu 7 Sep 2017 - 19:54

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Michel Roux Jeu 7 Sep 2017 - 10:26

» [ Recherches de camarades ] anciens du Totor campagne Kerguelen 79/80
par Philippe GENDRON Mer 6 Sep 2017 - 21:58

» [ Blog visiteurs ] Recherche de documents photographiques
par Invité Mer 6 Sep 2017 - 17:11

» CHELIFF (LST)
par Jean-Marie41 Mar 5 Sep 2017 - 21:00

» Achat de tapes de bouches...
par christetsoaz Mar 5 Sep 2017 - 18:03

» ÉCOLE DES FUSILIERS
par alain EGUERRE Lun 4 Sep 2017 - 16:58

» [Papeete] PIRAE-ARUE, hier et aujourd'hui
par Didier Moreaux Lun 4 Sep 2017 - 15:00

» [ Logos - Tapes - Insignes ]
par matricule66 Lun 4 Sep 2017 - 11:21

» [ Recherches de camarades ] Escorteur Côtier "Spahi" Algérie1958-1959 (jusqu'au désarmement à Toulon)
par Tragin Lun 4 Sep 2017 - 0:02

» CFM BREST
par GRAFF Gérard Dim 3 Sep 2017 - 21:51

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par douzef Dim 3 Sep 2017 - 20:34

» FLOTTILLE 27 F
par J-C Laffrat Dim 3 Sep 2017 - 13:47

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Dim 3 Sep 2017 - 10:51

» ÉCOLE DES PUPILLES 50/51.
par sendrané Sam 2 Sep 2017 - 16:19

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par douzef Sam 2 Sep 2017 - 9:53

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Xavier MONEL Ven 1 Sep 2017 - 15:49

» [ Recherches de camarades ] Recherche VENANCIE Jean-Marie
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 1 Sep 2017 - 14:34

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par COLLEMANT Dominique Jeu 31 Aoû 2017 - 22:49

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par rogertriton Jeu 31 Aoû 2017 - 21:51

» FORBIN D620 (fregate)
par VENDEEN69 Jeu 31 Aoû 2017 - 7:08

» BALNY (AE)
par Charly Mer 30 Aoû 2017 - 23:22

» ACONIT F713 (FREGATE)
par COLLEMANT Dominique Mer 30 Aoû 2017 - 20:56

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par Serge BAVOUX Mer 30 Aoû 2017 - 17:42

» LCT L 9099
par J.Revert Mer 30 Aoû 2017 - 17:27

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Léon Mer 30 Aoû 2017 - 11:50

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par didiboy31 Mar 29 Aoû 2017 - 23:56

» [ Blog visiteurs ] Marin sur le Lafayette 53/54
par Invité Mar 29 Aoû 2017 - 20:11

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par douzef Mar 29 Aoû 2017 - 18:42

» [Marine à voile] L'Hermione
par pinçon michel Mar 29 Aoû 2017 - 5:52

» BÉVÉZIERS (SM)
par COLLEMANT Dominique Lun 28 Aoû 2017 - 23:22

DERNIERS SUJETS


LE CHAMPENOIS (ER)

Partagez
avatar
Invité
Invité

LE CHAMPENOIS (ER)

Message par Invité le Lun 6 Fév 2006 - 13:29

Le F 770 flambant neuf a son arrivée à Toulon, au printemps 57, en tête de mat le radar = V 20.
Derrière la valise des torpilles = le DORIS qui fut débarqué peu à prés.


avatar
Tinto
QM 1
QM 1

Age : 66
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par Tinto le Lun 13 Nov 2006 - 21:35

- Le CHAMPENOIS F770 en 57
Le BRETON F772 en 57
LE CORSE F761 en 55
LE VENDEEN F778 en 59 (dernier de ma liste, agenda marine 68).

- Y'en a 18 entre 1955 et 1959.

- Extrait agenda marine 1968.
Bon c'est un peu flou mais on arrive à lire.
Pour le CHAMPENOIS, il a fallu à-peu-près 3 ans 54/57 entre la mise sur cale et son entrée au service actif.





   
André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).
avatar
† SEGALEN Georges
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
Mécanicien équipage NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par † SEGALEN Georges le Lun 13 Nov 2006 - 22:50

Bonsoir,
Quand à moi j'ai fait la fin du LE NORMAND j'y étais en subsistance du 20/10/80 au 31/12/80.



Je reste Chouf à vie dans le cœur.
avatar
jaques 26
QM 1
QM 1

Age : 79
Radio                      NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par jaques 26 le Mar 14 Nov 2006 - 9:33

Bonjour,
Je soussigné jaques 26, à armé le champenois à Lorient
arrivé à bord, la moitié du bateau était encore peinte au minium ;
les essaies ont été très court, on a appareillé de Lorient pour Toulon via Tanger où nous devions représenter la France vus que le roi du Maroc venait à Tanger.
Dans le golfe de Gascogne, un violent coup de tabac mémorable, pour peu ont étalé, dire que ces bateaux étaient de bons marin serait osé.
Un inconvénient majeur pour aller des postes arrière à la cuisine, machine, ou passerelle, il fallait passer par le pont !! et ceci par touts temps, obligation quand on gitait sur tribord de s'abriter : attendre la gite sur bâbord pour faire quelques mètres et recommencer.
Dire que l'ambiance était bonne avec le premier pacha c'est : non avec le deuxième c'est : oui.
J'ajoute que nous dormions dans des hamacs, et ma foi c'est bien sauf en été.

Spoiler:
avatar
jym
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Résident à l'étranger : Belgique
Age : 61
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par jym le Mar 14 Nov 2006 - 9:36

Ces bateaux étaient au début construits comme anti-sous-marins, leur taille et leur polyvalence les a conduits à être un peu les "bonnes à tout faire" de la marine, et ce dans le bons sens du terme.
Quand à leur tenue à la mer ils roulaient pas mal car leur ratio longueur/largeur était de 1 pour 10.
Pour le reste, la vie à bord était agréable, le bateau avait une bonne taille, tout le monde se connaissait à bord.



Jean-yves Mages dans la Royale de 1972 à 1980.
avatar
MARECHAL
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 73
Timonier équipage NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par MARECHAL le Mar 14 Nov 2006 - 10:58

J'ai embarqué sur le Champenois début janvier 62, il revenait de surmar au large de l'Algérie.
J'y suis resté jusqu'à octobre 62, date à laquelle j'ai embarqué sur la vieille Jeanne.
En entrainement courant c'était surtout de la lutte A.S.M. et exercices d'évolutions avec l'escadre légère de Brest.
C'est vrai que ça remuait beaucoup notamment à l'occasion de ces différents exercices et là, on appréciait les hamacs.
En cette année 62, nous avons également fait la "croisière noire".
avatar
blueberry
QM 1
QM 1

Age : 65
Transmetteur équipage NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par blueberry le Mer 20 Déc 2006 - 15:06

J'ai fait la croisière noire sur le Champenois, nostalgie.
Puis aussi le Forbin, le Provençal comme trame les manœuvres OTAN avec escale au Portugal, et une baston dont je garde 36 ans après une bosse sur le crane, m'enfin on a bien rit...
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par BONNERUE Daniel le Ven 6 Fév 2009 - 22:14

Dessin de l'escorteur rapide du type E 52 première génération "le Champenois"F 770 dans ses deux versions.

Spoiler:
Première version avec l'ancien radar





seconde version avec le nouveau radar







avatar
jean-marc JACQUET
MATELOT
MATELOT

Age : 65
NON

questio au message no 8

Message par jean-marc JACQUET le Jeu 14 Mai 2009 - 18:23

Bonjour à tous,
Ce message est pour "Invité" qui a fourni la photo du bateau entrain de couler, est ce mon CHAMPENOIS ?

Quand je parle de mon bâtiment, je dis que malgré le temps il vibre encore sous mes pieds quand j'y pense.
Cela fait sourire certains, ils ne peuvent pas comprendre...
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par BONNERUE Daniel le Lun 7 Sep 2009 - 21:55

Peut-être vas-tu sentir de nouveau sous tes pieds les vibrations de "ton" navire, cher camarade Jean-Marc JACQUET.
Après les "bateaux bleus" statiques, j'ai tenté de redonner vie aux 18 escorteurs rapides en les animant.
Ceux du types E52 première génération, dont "le Champenois" F770, m'ont donné plus de travail, car ils ont subi d'importantes modifications entre leur mise en service et leur désarmement.

Spoiler:
L'ER le Champenois F770 sous son aspect d'origine...



...et après modification.





avatar
jean-marc JACQUET
MATELOT
MATELOT

Age : 65
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par jean-marc JACQUET le Mer 16 Sep 2009 - 19:57

Merci Daniel, très bien faites tes animations.

J'ai essayé de faire une maquette navigable 1/10 en zinc.
J'ai fait les couples extérieur... mais quand il m'a fallut les positionner, je n'ai pas su... donc j'ai tout détruit ; je suis pas charpentier de marine les plans c'est pas mon fort.
Il me reste les photos, les souvenirs des copains, de l'équipage ; j'ai la chance de correspondre avec certains, mais cette époque m'a marquée.
Bien que j’étais matelot sans spécialité j'ai toujours l'esprit marin, même si je n'ai que 9 mois et 25 jours de service à la mer, notre MARINE était belle.
Amicalement
Mataf Jean-Marc, et merci encore.
avatar
WACHÉ Daniel
MATELOT
MATELOT

Age : 74
        NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par WACHÉ Daniel le Jeu 17 Déc 2009 - 19:20

Le Champenois sur le canal de Kiel de retour de Lübeck vers Amsterdam, juillet 63.

avatar
Michel DABOUDET
QM 2
QM 2

Age : 72
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par Michel DABOUDET le Ven 18 Déc 2009 - 15:24

Bonjour,
Voici pour les anciens du Champenois, deux vues d'un transfert de courrier avec Le Basque.


Amicalement
Michel
avatar
WACHÉ Daniel
MATELOT
MATELOT

Age : 74
        NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par WACHÉ Daniel le Ven 18 Déc 2009 - 15:47

Merci Michel pour ces photos du Champenois, mais c'était quand et où ?
Merci.
Daniel WACHÉ
avatar
Michel DABOUDET
QM 2
QM 2

Age : 72
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par Michel DABOUDET le Ven 18 Déc 2009 - 16:07

Pour Daniel WACHE,
Je ne peux te dire à quelle date j'ai pris ces photos.
Étais tu encore à bord du Champ ou avais tu déjà débarqué ?
Il faut que je retrouve les diapos d'origine, je vais chercher dans mes archives...
Amicalement,
Michel
avatar
WACHÉ Daniel
MATELOT
MATELOT

Age : 74
        NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par WACHÉ Daniel le Sam 19 Déc 2009 - 5:38

J'ai retrouvé ce dessin qui accompagnait la carte de voeux 64 du Champenois.
Dessiné par un membre de l'équipage poste 3, mais qui ?
J'en profite pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année.

Daniel
avatar
JBY
MATELOT
MATELOT

Age : 62
Mécanicien équipage           NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par JBY le Jeu 25 Fév 2010 - 21:59

Vers la fin de sa carrière, je dirai en mai ou juin 75, un changement d'un des diéso-alternateur avait été fait sur le "Champenois".
Cette opération très compliquée avait impliqué une équipe conséquente de l'arsenal qui avait été contrainte de démonter une grande plaque de visite pour pouvoir faire l'échange ainsi qu'un travail très difficile de manutention avec des palans à chaine pour extraire le moteur du compartiment en passant par l'escalier.
Cette opération certainement très onéreuse m'était apparue plutôt inutile, le bâtiment devait être désarmé deux mois plus tard et un des diéséliste du bord m'avait confié que ce moteur était le plus fiable de tous, il consommait juste un peu d'huile.
Ce type d'intervention est-il encore monnaie courante dans la marine ??
Chaque bâtiment est-il détenteur d'un crédit qu'il doit absolument épuiser avant d'être désarmé ??
avatar
JBY
MATELOT
MATELOT

Age : 62
Mécanicien équipage           NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par JBY le Jeu 20 Mai 2010 - 22:39

En 74 le Champenois a eu pour mission d'aller couler le caboteur Ammersee qui dérivait en manche.
A l'époque je n'avais que dix neuf ans et j'étais à un an de mon service militaire.
Je me souviens très bien de cet épisode qui avait été relaté par les médias.
Mon père qui était toujours attentif aux questions de défense s'était un peu moqué de la marine, car ce bateau contenait 150 tonnes de dynamite.
160 obus furent tirer avant qu'il ne se décide à sauter. Heureusement que ce n'était pas de la farine m'avait dit mon père.
Bien sur il était très certainement bien loin de penser que les canons des bâtiments d'arme en 74 pouvaient tirer plus de cent coups à la minute, mais quand même !!!
Quelques mois plus tard j'étais sur le Champenois.

Qui a été témoin de cette mission ?
Le bâtiment était-il en alerte ou en transit ?
Un périmètre de sécurité avait du être organisé ?

Je suis preneur de toutes vos réponses.
Merci d'avance.
avatar
JBY
MATELOT
MATELOT

Age : 62
Mécanicien équipage           NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par JBY le Lun 2 Aoû 2010 - 22:22

En fouillant un peu sur le site de INA.fr, j'ai retrouvé le journal télévisé qui fait état de la destruction de l'Ammersee par le Champenois.
Le croiseur "Colbert" était présent pour cet événement qui s'est passé au large de Perros Guirec.
Les anciens qui étaient présents à bord ce jour là peuvent visionner ce journal.

Sur le site de "INA.fr" choisissez la date du 08/10/74 qui est celle du lendemain de cet événement et vous vous retrouverez quelques trente six ans plus jeune.

Amitiés à tous
avatar
BQ58
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 78
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par BQ58 le Mar 7 Déc 2010 - 18:21

Bonjour les anciens,
jaques 26,
Peut-être étions nous à bord à la même époque malgré mon rapide passage à bord de septembre 58 à juin 59.
C'était mon premier embarquement après ma sortie du cours de mécano sur le Tourville à Brest.
A bord j'étais affecté à l'extérieur et plus particulièrement à l'entretien de la chaufferie auxiliaire.
Je garde un bon souvenir de l'escale faite à Valras-Plage à l'occasion de la fête des pêcheurs.
Amicalement
BQ
avatar
ROUX Michel
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 78
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par ROUX Michel le Mer 8 Déc 2010 - 10:07

Salut à tous,
Et particulièrement à Jauréguiberry à qui je répond.
Effectivement cette épisode tant décriée par les médias a bien eu lieu : ce caboteur en feu et très bas sur l'horizon représentait un danger pour la navigation car il y avait réellement 150 tonnes de dynamite à bord.
Il circulait un bruit dans les coursives qu'au moins deux façons de le couler était envisagées, l'une par un bombardement par un Étendard et l'autre à coups de canon par le "Champ" ; la première façon a était vite exclue car la déflagration d'un bombardement à basse altitude aurait été trop dangereuse pour l'avion ; il ne restait donc que le canonnage à distance respectueuse recommandée par la hiérarchie et respectée par notre pacha le CF Euverte.
Donc, équipage au poste de combat, particulièrement les "boums", et les 57 commencent leurs tirs ; dès les premiers coups le radar ou télépointeur serait serait tombé en panne, il ne restait donc plus que l'adresse des "boums" pour atteindre cette cible très loin et très basse sur l'horizon ; la canonnade s'est donc poursuivie jusqu'au 163ème ou 167ème coup, car il me semble que le compte n'était pas rond, et c'est alors que nous avons entendu dans le téléphone de la zone arrière le canonnier au dessus crier - "c'est bon, le l'ai eu !".
Plus tard il nous a raconté qu'il avait parfaitement vu un "tracer" et ce qui suivait atteindre la cible.
Et là je ne hurlerais pas avec les loups dénigreurs de notre marine et je tire mon chapeau aux canonniers car il n'est certainement pas évident de pointer juste à partir d'un bâtiment sans erre bercé par un bon roulis.
Évidemment une importante explosion a eu lieu, perçue quelques longues secondes plus tard, et un champignon, genre bombe A et enfin onde de choc et de chaleur pas trop méchants ensuite.
avatar
JBY
MATELOT
MATELOT

Age : 62
Mécanicien équipage           NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par JBY le Mer 8 Déc 2010 - 22:06

Merci Michel pour ta réponse très précise.
Comme tu le dis les médias ont vraiment tendance à faire leurs choux gras pour tout ce qui touche à la Défense.
Pourtant, ce jour là, et comme dans la plupart des cas, la mission a été accomplie et la sécurité respectée.
Ce qui somme toute s'avère être l'essentiel.
Que demander de plus ?
En tout cas j'ai vraiment l'impression que nous ne sommes que très peu à avoir servi sur ce noble vaisseau.
Seulement trois pages sur le forum alors qu'il mériterait un bouquin à lui tout seul.
Pour moi le "Champenois" a été une grande école de la vie où on apprenait à respecter l'autre malgré le manque de place et la promiscuité.
Les relèves de quart se passaient très bien et sans rechigner.
Les cuisiniers faisaient tout leur possible pour nous servir des repas bien équilibrés et ce dans des conditions très difficiles.
La cuisine ne devait pas faire plus de huit mètres carrés !!!
Et le dimanche le boulanger après avoir réussi à dompter son outillage récalcitrant arrivait à nous régaler de bon croissants bien frais.
"Champenois", rien que de bons souvenirs !!
Bonne soirée à tous et à vos claviers.



"Ça fait vraiment plaisir d'entendre les mouettes".
"Lola, Criel-sur-mer, été 2011"

 Nahi duzun arte .  Gontzal Mendibil
avatar
ERIK BORGNE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 60
Électromécanicien NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par ERIK BORGNE le Jeu 9 Déc 2010 - 10:31

Je n'ai embarqué qu'une journée sur le Champenois, sortie avec l'école des mousses début de l'année 74, vu l'état de nos têtes vous pouvez imaginer facilement l'état de la mer à la sortie du goulet.
Cette journée n'a pas été sans conséquence pour moi, car à la sortie de mon BE ELEC je ne voulais surtout pas embarqué sur un rapide, pensant que ce serait mieux sur d'autres bâtiments, je me suis vite aperçu que quelques soit l'affectation, quand la mer d'Iroise est démontée c'est dur dur.
avatar
JBY
MATELOT
MATELOT

Age : 62
Mécanicien équipage           NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par JBY le Lun 7 Mar 2011 - 20:02

Les souvenirs c'est comme ça, il y a les bons et les mauvais.
En général les mauvais s'apaisent avec le temps qui édulcore les passages difficiles pour les transformer en expériences nécessaires pour construire sa vie d'adulte.
C'est pour cette raison que je parlerai aujourd'hui de celui-ci car j'y pense encore souvent et je me pose toujours des questions.

Fin avril 75 un matelot appelé était arrivé seul sur le navire pour prendre une place vacante.
Le garçon était natif de La Réunion et s'appelait "Fain" mais je ne suis pas sur de l'orthographe.
Inutile de dire que venant d'un contrée aussi lointaine le pauvre gars était complètement déterré, en fait il arrivait vraiment dans l'inconnu.
De plus à cette époque nous faisions pas mal de manœuvres et le rythme était soutenu.
Il avait sa bannette dans la même allée que moi et avait été il me semble bien accueilli par le restant de l'équipage.
Il faut dire que nous avions été embarqué à trente ou quarante matelots appelés depuis début mars et étions donc déjà bien enmarinés.
Environ trois semaines plus tard il était partie en permission avec un matelot qui venait du Nord de la France et qui l'avait gentiment invité, je me souviens qu'il avait été enchanté par cette permission car je discutais souvent avec lui.

Un soir de Mai nous étions sorti avec quelques collègues en ville et en traversant le pont de "Recouvrance" nous vîmes une grande animation sur la plage arrière du "Champenois" qui était accosté juste avant le pont flottant.
En arrivant à bord la mauvaise nouvelle nous arriva tout de suite, le pauvre gars c'était jeté à l'eau et avait coulé comme une pierre dans les eaux noires de la "Penfeld".

Deux plongeurs du bord qui était de service avait courageusement plongé pour tenter de le sortir de l'eau, mais ils ne le sortirent que trente minutes plus tard alors que l'eau ne dépassait pas les 12°.

Quelques jours plus tard étant chauffeur du bord j'avais accompagné le bidel à l'hôpital de "Brest" pour reconnaitre la dépouille du matelot, le bidel m'avait demandé de bien vouloir l'accompagner ce que fis bien volontiers car dans ce cas là on est mieux à deux, mais c'était triste.

Il avait laissé une lettre disant en gros "Gloire à l'équipage" et rien d'autre.

A bord nous n'en avons que très peu parlé, et c'est pour cela qu'aujourd'hui je suis un peu soulagé de pouvoir l'écrire.

J'espère que j'avais bien le droit d'écrire ce texte sur le post "Champenois", mais tout n'est pas toujours drôle dans la vie.

Amicalement



"Ça fait vraiment plaisir d'entendre les mouettes".
"Lola, Criel-sur-mer, été 2011"

 Nahi duzun arte .  Gontzal Mendibil
avatar
TECHNIK
MATELOT
MATELOT

Age : 68
NON

Re: LE CHAMPENOIS (ER)

Message par TECHNIK le Mar 12 Avr 2011 - 10:08

Bonjour à tous,
Je suis assez nouveau à bord.
J'ai servi à la mer 1 an, 2 mois et vingt jours à bord du champenois.

C'est en recherchant des info sur cette époque que j'ai trouvé vos souvenirs et l'histoire du malheureux Réunionnais.
J'ai été acteur dans une situation semblable, mais qui elle s'est bien terminée.
Le dimanche 23 septembre 68, vers 17 heures, par une belle soirée ensoleillée, nous glandions, mes camarades et moi, sur la plage AR du champenois.
C'était ma dernière journée de marin, quittant l'armée le lendemain.
Le Champenois était à quai au poste 4 Penfeld.
Un hurlement qui venais du pont de Recouvrance nous fit tourner la tête et nous vîmes une forme humaine tomber dans l'eau noire de la Penfeld.
J'ai immédiatement ôté vareuse et chaussures et plongeât dans l'eau fraîche en direction des remous provoqués par la chute.
Un camarade, le QM Electricien Briand J.P en fit autant et vint me rejoindre.
Il n'y avait rien à la surface de l'eau et nous dûmes, semblables à des canards, passer sous l'eau pour chercher l'inconnu.
Par chance pour celui-ci, nous l'avons repéré flottant à 1 mètre sous la surface.
Bien que mécanicien diéséliste, j'étais sauveteur nautique depuis l'age de 15 ans.
Nous avons remonté un homme d'âge indéterminé à la surface et commencé le bouche à bouche dans l'eau (cette technique du bouche à bouche était toute nouvelle en France).
Les collègues du Champenois étaient à nous regarder et il fallu un certain temps pour que l'un d'eux ai l'idée de nous lancer une bouée !!!
La police maritime vint au bout de 8 à 10 minutes, temps qui nous à permit de ramener l'infortuné plongeur à la vie.
Il va s'en dire qu'il nous a été réservé un accueil triomphale.
En même temps que l'on nous réchauffait l'extérieur du corps avec des serviettes, on nous réchauffait aussi l'intérieur avec de bonnes goulées de rhum.
Là où l'histoire devint cocasse, c'est que les autorités décidèrent de nous accorder 3 JOURS DE PERMISSION EXCEPTIONNELLE, et que j'ai donc fait du rab afin que nous recevions les félicitations de l'Amirauté.
A cette époque, le Commandant du Champenois était le Capitaine de Corvette GRANIER, L'Officier en Second le Lieutenant de Vaisseau MIOSSEC.
Pendant ces 3 jours où je ne pouvais pas rejoindre ma Lorraine, j'ai été hébergé au foyer du marin.
Cette histoire a eu lieu quelques mois après les évènement de Mai 68.
Les jeunes n'avaient pas très bonne réputation.
L'article de presse ayant relaté ces faits monta en épingle ce sauvetage et nos photos parurent dans les reportages.
Nous étions reconnus de la population qui nous félicitait.
Dès que je rentrais dans un café, c'était la tournée générale (vive l'aspirine).

Pour info, lorsque la police maritime vint nous interroger, 2 heures après notre baignade, elle nous dit que nous aurions dût le laisser se noyer !!!
Le Lascar était un petit truand de recouvrance qui s'était battu sur le pont et que son adversaire avait passé par dessus bord.
Il engueulât et traita de tous les noms, les policiers venus l'interroger à l’hôpital.

Ceci étant, tout mon temps passé dans la marine a été formidable de rencontres et expériences.
J'ai encore beaucoup d’anecdotes qui caressent délicieusement mes souvenirs.

C'est la première fois que je narre cette histoire et vous remercie d'avoir permis d'ouvrir la porte d'un coffre dont j'avais égaré la clé.

Si des camarades de l'époque se rappellent, il peuvent me contacter sur le forum.
Bon vent à tous.

Technik





    La date/heure actuelle est Lun 25 Sep 2017 - 22:25