Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

L'équipe ACB vous souhaite une bonne année 2018

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 660292 messages dans 13553 sujets

Nous avons 15571 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Chamaco

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 14:22

» BLAISON
par parriaux christian Aujourd'hui à 14:14

» [CAMPAGNES C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par Jean-Léon Aujourd'hui à 11:32

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Aujourd'hui à 9:55

» CHELIFF (LST)
par Roger Tanguy Aujourd'hui à 9:13

» CDT BOURDAIS (AE)
par nours Aujourd'hui à 8:26

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par loulou06000 Hier à 22:31

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par COLLEMANT Dominique Hier à 21:35

» BÉARN (PA)
par prenat jean-claude Hier à 18:45

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par jobic Hier à 17:25

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par jobic Hier à 17:21

» TOUSSUS LE NOBLE (B.A.N)
par NEHOU Hier à 17:10

» ARROMANCHES (PA)
par Joël Chandelier Hier à 17:03

» [ Blog visiteurs ] En quoi consistait l'exercice semi-colonne ?
par Invité Hier à 15:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du FUSCO NAVARRO Jean-Luc dit l'INDIEN
par navarrolindien Hier à 14:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades corvette Aconit de 75 à 79
par Marc RAYNAUD Hier à 13:10

» [ Divers frégates ] F 712 COURBET
par Charly Hier à 12:35

» LE PICARD (ER)
par duvet Hier à 6:28

» ARCHIMEDE
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Jan - 22:36

» ARGONAUTE
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Jan - 22:17

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Lun 15 Jan - 19:01

» SULTANE
par Marco-56 Lun 15 Jan - 18:14

» La spécialité de Radio
par Max Péron Lun 15 Jan - 17:40

» [ Blog visiteurs ] LE Bâtiment HYDROGRAPHE LE LAPEROUSE
par Charly Lun 15 Jan - 17:23

» SOUFFLEUR
par Marco-56 Lun 15 Jan - 16:25

» VAUQUELIN (EE)
par DSM 57 Lun 15 Jan - 16:21

» LE VENDÉEN (ER)
par Tinto Lun 15 Jan - 15:20

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par Naphtaki Lun 15 Jan - 14:26

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par Daniel DION Lun 15 Jan - 11:38

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 15 Jan - 9:15

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du CFM Hourtin et du Sous-Marin Doris année 1972
par Momo Lun 15 Jan - 4:32

» LE FRINGANT (EC)
par Tinto Lun 15 Jan - 1:10

» CFM BREST
par GRAFF Gérard Dim 14 Jan - 19:34

» AUTOCOLLANTS DE LA MARINE
par douzef Dim 14 Jan - 17:57

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par montroulez Dim 14 Jan - 17:17

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par PAUGAM herve Dim 14 Jan - 10:54

» LCT - L9061
par gerardsin59 Dim 14 Jan - 9:23

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Dim 14 Jan - 9:06

» FLOTTILLE 12 F (Crusader)
par FLN-IA5 Dim 14 Jan - 6:15

» SÉMAPHORE - DRAMONT (VAR)
par loulou06000 Sam 13 Jan - 21:51

» SÉMAPHORE ET LA RÉSERVE
par BEBERT 49 Sam 13 Jan - 19:17

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par CLOCLO 66 Sam 13 Jan - 17:15

» D.E.T. PORQUEROLLES
par Gérard Bodo Sam 13 Jan - 14:04

» [Les musées en rapport avec la marine] Informations du Musée de la Marine
par PAUGAM herve Ven 12 Jan - 20:12

» École des pupilles 45/46
par J-L-14 Ven 12 Jan - 19:52

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par Jean-Marie41 Ven 12 Jan - 17:46

» CERES
par Marco-56 Ven 12 Jan - 15:38

» [ Histoire et histoires ] mystere des torpilles anglaises
par parriaux christian Ven 12 Jan - 10:49

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Ven 12 Jan - 8:33

» AGADIR (B.A.N.)
par alain EGUERRE Ven 12 Jan - 3:22

» MARINE COLOMBES
par Jean-Léon Jeu 11 Jan - 18:28

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par Marc RAYNAUD Jeu 11 Jan - 17:10

» SURCOUF F711 (FREGATE)
par alain EGUERRE Jeu 11 Jan - 14:36

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 11 Jan - 13:26

» [Les anciens avions de l'aéro] Le Bréguet Atlantic (BR 1150)
par E T Jeu 11 Jan - 13:16

» ASPRETTO (B.A.N.)
par jean claude monzie Jeu 11 Jan - 13:08

» FLOTTILLE 24 F
par E T Jeu 11 Jan - 13:06

» Sous-marin La Minerve 1941
par COLLEMANT Dominique Mer 10 Jan - 22:12

» Flottille 35 F
par Jean-Marie41 Mer 10 Jan - 19:52

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES
par Jean-Léon Mer 10 Jan - 18:51

» ARAGO P675
par Jean-Marie41 Mer 10 Jan - 18:51

» Le Conquet
par LES BORMETTES Mer 10 Jan - 17:56

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Mer 10 Jan - 16:51

» MINERVE (SM)
par Matelot Mer 10 Jan - 15:24

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par Laurent Mer 10 Jan - 13:15

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Charly Mer 10 Jan - 7:18

» ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par EUGENE Raymond Mar 9 Jan - 15:29

» LE BOURGUIGNON (ER)
par pinçon michel Mar 9 Jan - 14:48

» [ École des Mousses ] Promotion 74/75
par marc dugachard Mar 9 Jan - 13:10

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Franjacq Mar 9 Jan - 7:10

» D'ENTRECASTEAUX (BSE)
par skagerrac Lun 8 Jan - 2:44

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par marsouin Dim 7 Jan - 21:39

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par denou Dim 7 Jan - 10:55

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par Bureaumachine busset Dim 7 Jan - 10:36

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par LA TOULINE Sam 6 Jan - 14:24

» [ Blog visiteurs ] Recherche information sur mon père
par centime44 Sam 6 Jan - 13:06

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Ven 5 Jan - 20:25

» La spécialité de Météorologiste
par Gérard Duffond Ven 5 Jan - 20:00

» TOURVILLE (FRÉGATE)
par KLETKE Ven 5 Jan - 17:26

» [ Histoire et histoires ] Le Programme Sawari 1
par Quideau Jean Claude Ven 5 Jan - 16:35

» BALNY (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Ven 5 Jan - 15:56

» CASABIANCA (EE)
par Raymond L Ven 5 Jan - 13:57

» [ FUSILIERS MARINS ] Et les maitres de chiens.
par Noël Gauquelin Jeu 4 Jan - 22:20

» Duguay Trouin la triste histoire
par cuny Jeu 4 Jan - 18:14

» [ Blog visiteurs ] Recherche infos sur mon grand-père
par Marco-56 Jeu 4 Jan - 15:45

» [Les stations radio et télécommunications] CTM France Sud
par OZIOL Mer 3 Jan - 18:58

» FLOTTILLE 34 F
par François DEWASTE Mer 3 Jan - 17:43

» L'AGILE (E.C.)
par SELVINI Mer 3 Jan - 15:50

» [ Recherches de camarades ] Recherche de membres de la 14F de 53/55
par J-C Laffrat Mer 3 Jan - 14:11

» [Associations] Anciens Marins de Réserve de la Polynésie française
par armorique Mar 2 Jan - 13:31

» L'ARDENT (E.C.)
par Menis Christian Mar 2 Jan - 9:44

» MARSOUIN (SM)
par BEBERT 49 Lun 1 Jan - 19:37

» SMER, CER, CEAN ROCHEFORT
par GRAFF Gérard Lun 1 Jan - 19:30

» LE GASCON (ER)
par J-L-14 Lun 1 Jan - 18:08

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par christian dupuy Lun 1 Jan - 11:34

» LAC TONLÉ SAP (PÉTROLIER)
par EUGENE Raymond Lun 1 Jan - 10:18

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 31 Déc - 17:48

» FLOTTILLE 9 F
par douzef Dim 31 Déc - 13:47

» ACONIT F713 (FREGATE)
par EUGENE Raymond Dim 31 Déc - 12:04

DERNIERS SUJETS


LARTIGUE (ALGÉRIE)

Partagez
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par J-C Laffrat le Jeu 21 Déc - 8:18

Salut les jeunes en 1962 quand vous arriviez à Tafaraoui je quittais l'Aéro après 18 ans de Service ....
Au tout début en 1945-46 pour aller à Oran on prenait un petit train à vapeur Le Bouyouyou ! Il reliait Hamman Bou Hadjar à Oran terminus Place de la révolution ... Après la halte de la BAN il s'arrêtait à Arbal et Valmy la ligne suivait la route jusqu’à Oran . Folklore assuré, parfois la loco avait du mal à monter les côtes, alors on descendait et il fallait pousser un peu pour l'aider à redémarrer ...

La BAN en 1945, il y avait alors deux écoles l'EPNV pour les mécaniciens au sol et les armuriers , et l'EPV pour les volants.

Le départ du Bouyouyou pour Oran dans la BAN pas de quai, niveau des cailloux.

Le Bouyouyou




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par Serge BAVOUX le Jeu 21 Déc - 11:17

Sympa cette rétrospective de la BAN -EPAN Lartigue..
Combien sommes nous sur ACB à l'avoir connu?





Salut et fraternité !
avatar
andrem
MATELOT
MATELOT

Age : 83

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par andrem le Jeu 21 Déc - 13:28

Bonjour Serge, nous sommes " UN CERTAIN NOMBRE"



avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par J-C Laffrat le Jeu 21 Déc - 14:12

Salut ANDREM,

Je vois que tu tiens le cap .... Le "certain nombre" n'est pas grand aujourd’hui ... beaucoup de nos anciens compagnons sont RIP.

Tous ceux qui ont connu Taf Taf se rappellent qu'il y faisait chaud, la grande Sebkah d'Oran, lac salé desséché et tout blanc n'était pas loin.

Les plus anciennes photos que j'ai sur Lartigue sont de décembre 1945 quand l'amiral Nomy Cdt de l'Aéronautique navale, est venu à la cérémonie de remise des brevets aux élèves de l'EPNV et de l'EPV.




C'est un cadeau du Père Noël





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
andrem
MATELOT
MATELOT

Age : 83

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par andrem le Jeu 21 Déc - 14:27

J'ai quitté Lartigue il y a plus de 60 ans et j'ai eu le plaisir de retrouver il y a environ 5 ans le Midship qui faisait son service militaire en même temps que moi dans le bureau du SEA. Il avait un cœur gros comme un mammouth. Il vit à Lyon.
Comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire, je garde un souvenir excellent de mon passage (2 ans) à Oran où certains civils m'ont accueilli très amicalement.
A la base, la vie était plutôt cool pour moi.



avatar
goffic37
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 78
Pilote aéro

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par goffic37 le Jeu 21 Déc - 17:46

Pas connu le Bouyouyou en 58 lors de mon séjour comme QM2 Controleur. La tour était aussi plus haute et je me souviens de mon premier quart avec un certain S/M FAURE qui deviendra Bagadou à LBH, quelques années plus tard.



A-benn eus pep tra e teuer
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par Serge BAVOUX le Jeu 21 Déc - 18:14

Bien. J'adore ces photos , œuvres des photographe aéro. Documents historiques.





Salut et fraternité !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par J-C Laffrat le Jeu 21 Déc - 18:23

Salut Goffic,

Tu ne risquais pas d'avoir connu le petit train en 1958, ça faisait neuf ans qu'il n'existait plus.
La ligne fut définitivement fermée en avril 1949.

Le dernier voyage du Bouyouyou, arrivée à Oran.





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par Roger Tanguy le Jeu 21 Déc - 18:55

Lorsque je vois J-C Laffrat dans les intervenants, je clique systématiquement, non pas que je sois un passionné d'Aéronavale, mais je sais que sous cette signature, on est assuré "d'avoir pour ses sous", de la qualité, de l'anecdote que l'on trouvera nulle par ailleurs, des images à mettre sur des noms entendus en début de carrière, des pages d'Histoire pour tout dire.
C'est encore le cas ici.
Grâce soit rendue à tous nos anciens qui enrichissent le forum et lui donne de "l'épaisseur".



avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par J-C Laffrat le Jeu 21 Déc - 19:32

Après de pareils compliments je ne peux que te remercier en publiant cette photo de l'amiral Nomy à Lartigue en décembre 1945.

Ne pas oublier que c'est grâce à cet amiral que l'Aéronavale a pu renaître après la WWII, en partie détruite en 1940 et achevée en AFN en 1942, il a obtenu des anglo-saxons la création de la Flottille FNFL 6FE aux USA et les avions et les matériels que nous ne savions plus fabriquer sur lesquels les engagés de 1945 assurèrent la relève de leurs anciens..





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
douzef
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 45
Électricien

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par douzef le Jeu 21 Déc - 19:42

Bonjour,
Merci pour ces beaux témoignages.
Amitiés
Douzef





avatar
andrem
MATELOT
MATELOT

Age : 83

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par andrem le Ven 22 Déc - 12:21

Je dois à mon passage à Lartigue et à mes officiers du bureau du SEA qui m'ont aidé, d'avoir pu reprendre efficacement mes études au retour à la vie civile, car ils m'ont laissé suffisamment de temps libre en plus de leur aide effective dans l'accomplissement de différents exercées scolaires.
C'est pour cela que vous me voyez (rarement il est vrai) sur ce site, en reconnaissance de ce que m'a apporté l'Aéronavale;



avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par Serge BAVOUX le Ven 22 Déc - 17:06

Oui JEAN CIAUDE, c'est à l'amiral Nomy que l'on doit la complète réorganisation de l’aéronautique navale.
Les anciens se souviendront du RICTAN: répertoire des circulaires et instructions techniques de l'aéronautique navale qui fut la bible de tous les techniciens pingouins..





Salut et fraternité !
avatar
Jean Yves COJEAN
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Détecteur NON

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par Jean Yves COJEAN le Ven 22 Déc - 17:22

Complètement d'accord avec Roger Tanguy , en quelque sorte notre ami Jean Claude Laffrat est notre historien de l'aéronavale sur ACB , c'est un vrai bonheur de le lire ; personnellement je consulte systématiquement moi aussi toutes ses interventions sur le site . Bravo Jean Claude et respect à vous les anciens qui avez la gentillesse de partager vos souvenirs avec nous les plus jeunes !!!



F 773 - R 98 - D 621 - F 774 - C 610 - D 624 -
D 633 - D 622 - D 609 - D 630 - D 611


( mes embarquements, avec le sentiment du devoir accompli )
JYC
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par framery le Sam 23 Déc - 13:09

Je ne vais pas en rajouter car
tout a été dit.
Nous devons être plusieurs d'ABC
à suivre ce sujet avec intérêt.
Merci à vous tous



Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par J-C Laffrat le Sam 23 Déc - 13:31

Bonjour à tous,
Encore un peu plus sur les origines de la BAN Lartigue/Tafaraoui.

La base de Tafaraoui pendant le conflit 1939-1945.
Les origines

La base Aérienne d’Oran-Tafaraoui fut construite à la fin des années 1930 pour les besoins de l’Armée de l’Air, les installations d’origine comportaient une piste damée et empierrée flanquée de deux hangars et de quelques bâtiments.
Au cours de l’année 1939 elle fut utilisée comme École élémentaire de pilotage et ceci jusqu’à l’Armistice de juin 1940.

Spoiler:
L’Aéronautique navale.

Après l’Armistice de juin 1940, le repli des formations aériennes de Métropole et leur redéploiement en Afrique du Nord amena à redéfinir l’utilisation les bases destinées à les accueillir.
Sur initiative du contre-amiral Latham, commandant l’Aéronautique de la 3e région et après accord de l’Armée de l’Air, la base de Tafaraoui passa sous le contrôle de la Marine et devint la base d’Aéronautique navale d’Oran-Tafaraoui.

Au mois d’août 1940, à la suite de l’attaque anglaise sur Mers-El-Kébir et pour prévenir tout nouveau raid aérien en provenance de Gibraltar, il fut décidé de transférer dans l’ouest algérien la flottille de chasse 1FC, alors basée à Sidi Ahmed, en Tunisie.

En septembre 1940 les escadrilles 1AC et 2AC, dotées de chasseurs Dewoitine 520, quittèrent Sidi Ahmed pour venir s’installer sur le terrain de Tafaraoui.
Ils furent rejoints peu après par les bombardiers Martin 167A3 de la flottille 4F, constituée des escadrilles 6B et 7B.

Le 24 septembre 1940 un raid de représailles fut exécuté sur les installations britanniques de Gibraltar, huit Martin 167A3 de la 4F y participèrent, la force aérienne engagée pour ce raid comprenait également des LeO 451 et Douglas DB7 de l’Armée de l’Air basés au Maroc, ainsi que onze Martin 167A3 de l’escadrille 3B de la BAN Port Lyautey.

Le 15 novembre 1940 la base prit le nom de B.A.N. Lartigue en mémoire du Contre Amiral Lartigue, tué le 19 juin 1940 précédent à Rochefort, lors d’un bombardement allemand.
En juin 1941, la 4F quitta pour un temps la base afin de participer aux opérations de Syrie. Après avoir subi de lourdes pertes (les trois quarts de ses appareils furent détruits) la flottille regagna Tafaraoui et au mois de septembre suivant les Martin 167A3 restants furent remplacés par des LeO 451.

Le 5 janvier 1942, onze LeO 451 de la 4F participèrent à l’escorte du cuirassé Dunkerque lors de sa sortie de Mers el-Kébir vers Toulon.
Au mois d’avril 1942 les Dewoitine 520 de la flottille 1FC quittèrent Tafaraoui pour Port Lyautey.
Lors du débarquement anglo-américain du mois de novembre 1942, la base de Port Lyautey fut soumise à d’intenses bombardements qui dévastèrent le terrain et détruisirent les LeO 451 de la 4F qui s’y trouvaient encore.
La présence anglo-américaine
En novembre 1942, après la prise de Tafaraoui par la 34th Infantry Division américaine, la base devint une plaque tournante du dispositif aérien anglo-américain en AFN. La base servit de centre de transit et de préparation pour les formations de la 12th Air Force au fur et à mesure de leur arrivée d’Angleterre et des États-Unis, de nombreuses unités aériennes y établirent leur QG.
Le pavillon tricolore continua toutefois de flotter sur la base aux côtés de l’Union Jack et de la bannière étoilée. Le terrain était partagé entre la Fleet Air Arm, la RAF et l’USAAF, les formations de l’Aéronautique navale rescapées des combats de novembre 1942 et encore présentes sur place furent contraintes de se replier sur le terrain de Thiersville, situé à proximité de Mascara, dans l’Oranais.
De nombreux appareils alliés se succédèrent sur le terrain de Tafaraoui pendant toute la campagne d’Afrique du Nord, P38, P39, P40, P51, B26, A36, C47 du côté américain, Spitfire et Swordfish du côté britannique.

Au cours du premier semestre 1943, après la fin de la bataille de Tunisie et la reddition des restes de l’Afrika Korps, les formations aériennes alliées migrèrent progressivement vers l’Est algérien et la Tunisie, en prévision des opérations de débarquement en Sicile et dans la région de Naples.

Au mois d’août 1943 la présence française à Tafaraoui se reconstitua avec l’arrivée de l’escadrille 4S armée de douze amphibies Walrus cédés par les Anglais, ces appareils participèrent à la surveillance des convois alliés le long des côtes algériennes.
En septembre 1943, des escadrilles du groupe de chasse GC 1/5, nouvellement intégré dans le dispositif allié, vinrent également s’installer sur la base avec leurs P39 afin de participer aux missions de surveillance et de protection des convois dans la zone d’Oran.

La renaissance de la B.A.N Lartigue.

Ce n’est qu’après le départ des Américains, en février 1944, que l’Aéronautique navale reprit pleine possession du terrain de Tafaraoui avec le retour de la flottille de chasse 1F.
Ne disposant plus d’avions aptes au combat sur le théâtre méditerranéen, l’unité fut dissoute le 15 mai 1944 et le personnel de la flottille, pilotes et mécaniciens, fut dispersé en quatre détachements marine au sein de quatre groupes de chasse de l’Armée de l’Air, les GC 2/6 et 3/6 sur P39 et les GC 1/7 et 2/7 sur Spitfire.

En octobre 1944, l’École du Personnel Volant, basée temporairement à Thiersville depuis le mois d’avril précédent, s’installa sur la base avec un parc d’avions assez hétéroclite qui comprenait un LeO H257bis, et des LeO 451, Dewoitine 520, Martin 167A3, rejoints par la suite par des appareils reçus des Alliés, Anson, Wellington et Catalina.

Dans le même temps, l’École du Personnel Non Volant, basée temporairement à Khouribga depuis 1943, rejoignit à son tour l’EPV, faisant de la B.A.N Lartigue renaissante la nouvelle base école de l’Aéronautique navale.

Tafaraoui 1942 Le bâtiment de Cdt. le pavillon US flotte avec le français, derrière les baraques provisoires US.



Tafaraoui 1942 Un Marauder B26 au décollage au fond les hangars avec les épaves de LeO 451 de la 4F.





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par alain EGUERRE le Sam 23 Déc - 14:03

Merci Jean Claude pour cet historique des origines de la BAN Lartigue/Tafaraoui



Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
richardconstant
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 72
Mécanicien

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par richardconstant le Sam 23 Déc - 17:29

joyeux Noel à tous et meilleurs vœux 2018
que la nouvelle année nous apporte encore beaucoup d'anecdotes de notre vie de marin!
un régal de vous lire et toujours avec émotion pour nous les plus jeunes, hihihi, à 72 ans!
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 91
Radio

Re: LARTIGUE (ALGÉRIE)

Message par J-C Laffrat le Dim 24 Déc - 11:34

Richard Constant a écrit:joyeux Noel à tous et meilleurs vœux 2018
que la nouvelle année nous apporte encore beaucoup d'anecdotes de notre vie de marin!
un régal de vous lire et toujours avec émotion pour nous les plus jeunes, hihihi, à 72 ans!
Tu es bien loin dans ta Polynésie .... tu as sans doute fait le bon choix, alors comme ça tu as connu Lartigue toi aussi, c'est sur que les lagons c'est mieux que la Sebkhah d'Oran passes un joyeux Noël également

JC




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

    La date/heure actuelle est Mer 17 Jan - 14:30