Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 667960 messages dans 13607 sujets

Nous avons 15648 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est CHRISTIAN DUCLOS

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:42

» LE BOURGUIGNON (ER)
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 8:19

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM Brest 2016
par cornaly Aujourd'hui à 1:00

» [ Histoire et histoires ] Le Sanatorium de Briançon (Le Grand Hôtel des Neiges)
par noelcaruso Hier à 23:23

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par PAUGAM herve Hier à 22:43

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par COLLEMANT Dominique Hier à 21:42

» LE MUTIN (BE)
par Jean-Marie41 Hier à 20:56

» AGADIR (B.A.N.)
par J-C Laffrat Hier à 20:34

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Hier à 17:05

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Matelot Hier à 17:00

» FLOTTILLE 24 F
par Joël Chandelier Hier à 15:41

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par BONNERUE Daniel Hier à 15:09

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 14:15

» Le Bachi
par PAUGAM herve Hier à 11:45

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur sous-marin Espadon de août 79 à février 82
par julita Dim 18 Fév 2018 - 23:08

» MALABAR (RHM)
par marsouin Dim 18 Fév 2018 - 21:14

» D.E.T. PORQUEROLLES
par corre claude Dim 18 Fév 2018 - 21:10

» ESCADRILLE 55 S
par J-C Laffrat Dim 18 Fév 2018 - 20:59

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 20:47

» FLOTTILLE 9 F
par André TORTAY Dim 18 Fév 2018 - 19:26

» CIFUSIL de la BAN Lanvéoc Poulmic
par byu30 Dim 18 Fév 2018 - 19:12

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 18:35

» ESCADRILLE 22 S
par Serge BAVOUX Dim 18 Fév 2018 - 18:32

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Dim 18 Fév 2018 - 14:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche SM Trans Graziani Patrick
par Eric B Dim 18 Fév 2018 - 12:55

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par douzef Dim 18 Fév 2018 - 11:44

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par jean claude monzie Dim 18 Fév 2018 - 10:29

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par GYURISS Dim 18 Fév 2018 - 9:11

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par TECTAM Sam 17 Fév 2018 - 22:49

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par loulou06000 Sam 17 Fév 2018 - 22:47

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Jean-Marie41 Sam 17 Fév 2018 - 20:39

» La spécialité de Radio
par 3eme ligne Sam 17 Fév 2018 - 19:10

» CASABIANCA (SM)
par J-L-14 Sam 17 Fév 2018 - 18:50

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 17 Fév 2018 - 17:42

» ARIEL (BA)
par MARCHAND Michel Sam 17 Fév 2018 - 15:51

» HIPPOPOTAME (RHM )
par GYURISS Sam 17 Fév 2018 - 15:17

» FLOTTILLE 22 F
par Moulinier Alain Sam 17 Fév 2018 - 14:27

» CASABIANCA (SNA)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 13:40

» [Divers sous-marins classiques] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 12:45

» [ Recherches de camarades ] Briançon
par takeo Sam 17 Fév 2018 - 12:08

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par cioni Sam 17 Fév 2018 - 11:56

» PONCELET (SM)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 10:05

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Ven 16 Fév 2018 - 22:22

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par gilbert kerisit Ven 16 Fév 2018 - 21:07

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par Pépé 974 Ven 16 Fév 2018 - 20:49

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 19:38

» FLOTTILLE 33 F
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 18:54

» PÉGASE
par corre claude Ven 16 Fév 2018 - 17:26

» ORPHÉE (SM)
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Fév 2018 - 15:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Jeu 15 Fév 2018 - 22:09

» Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
par Jean-Marie41 Jeu 15 Fév 2018 - 21:01

» École des pupilles 45/46
par Charly Jeu 15 Fév 2018 - 20:59

» CHELIFF (LST)
par boboss Jeu 15 Fév 2018 - 16:43

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Charly Jeu 15 Fév 2018 - 9:09

» VIOLETTE - P788
par alain EGUERRE Jeu 15 Fév 2018 - 5:52

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par lecuyer Jeu 15 Fév 2018 - 4:26

» MINERVE (SM)
par gene Mer 14 Fév 2018 - 19:10

» GUEPRATTE (EE)
par PAUGAM herve Mer 14 Fév 2018 - 16:41

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mer 14 Fév 2018 - 10:24

» [Marine à voile] L'Hermione
par COLLEMANT Dominique Mar 13 Fév 2018 - 18:25

» Karachi
par loulou06000 Mar 13 Fév 2018 - 11:38

» SIRÈNE (SM)
par Micky Mousse Mar 13 Fév 2018 - 10:52

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Mar 13 Fév 2018 - 9:43

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par ERIC THIEBAUT Mar 13 Fév 2018 - 8:48

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Paris
par Cabestan Mar 13 Fév 2018 - 1:07

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Lun 12 Fév 2018 - 20:31

» DIVES (BDC)
par gégé Lun 12 Fév 2018 - 19:58

» [Campagne] ANTILLES
par Noël Gauquelin Lun 12 Fév 2018 - 19:21

» [La musique dans la Marine] LA MUSIQUE DE LA FLOTTE
par Christian DIGUE Lun 12 Fév 2018 - 19:20

» [Opérations diverses] Opération Prométhée
par bruno360 Lun 12 Fév 2018 - 18:31

» LCT - L9061
par gilfan Lun 12 Fév 2018 - 18:02

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par JJMM Lun 12 Fév 2018 - 18:00

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par NEHOU Lun 12 Fév 2018 - 17:24

» AMIRAL CHARNER (AE)
par Max Péron Lun 12 Fév 2018 - 16:15

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par marsouin Lun 12 Fév 2018 - 15:44

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 21:16

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 20:29

» ESCADRILLE 27 S
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:39

» [Divers campagne C.E.P] Les Marquises
par Noël Gauquelin Dim 11 Fév 2018 - 19:17

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:14

» [Votre passage au CFM) Vos chansons au CFM
par gene Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» [Divers - École de maistrance] Le grade à la sortie de Maistrance
par GYURISS Dim 11 Fév 2018 - 18:32

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 18:12

» DUPETIT-THOUARS (EE)
par Michel SALVY Dim 11 Fév 2018 - 17:09

» [ Blog visiteurs ] Recherche renseignements généalogiques
par Invité Sam 10 Fév 2018 - 22:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche des camarades de sana les neiges (Briançon 64-65)
par corre claude Sam 10 Fév 2018 - 22:34

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Sam 10 Fév 2018 - 15:45

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Sam 10 Fév 2018 - 9:14

» MONGE
par COLLEMANT Dominique Ven 9 Fév 2018 - 22:48

» Loulou de MOLENE
par latrubesse jean claude Ven 9 Fév 2018 - 21:16

» [ Recherches de camarades ] Foch 1981 - 1982
par cops21 Ven 9 Fév 2018 - 18:20

» CFM - NOS PHOTOS DES CLASSES ET UNIQUEMENT
par Jean-Michel Gaiffe Ven 9 Fév 2018 - 18:17

» Sous-Marin Le TONNANT
par centime44 Ven 9 Fév 2018 - 13:52

» DE GRASSE (CROISEUR)
par JJMM Ven 9 Fév 2018 - 7:40

» FLORE (SM) - Tome 2
par jimyvar Ven 9 Fév 2018 - 0:51

» Sous-Marin OREADE
par COLLEMANT Dominique Jeu 8 Fév 2018 - 21:58

» ARROMANCHES (PA)
par Raymond MALHERBE Jeu 8 Fév 2018 - 20:21

» MARINE PARIS
par Jean-Marie41 Jeu 8 Fév 2018 - 19:34

» [ Blog visiteurs ]
par Invité Jeu 8 Fév 2018 - 16:33

DERNIERS SUJETS


[B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Partagez
avatar
Roger 56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 75

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Roger 56 le Jeu 10 Jan 2013 - 19:13

Bonsoir à tous,

Je te comprend fort bien, Jean-Claude, mais à l'occasion... Pense à la, petite par l'effectif mais grande dans nos coeurs sans oublier sa surface réelle, "BAN DIEGO SUAREZ - ANDRAKAKA" comme la dénomme si bien notre ami Serge.

Je me joins à lui pour demander à nos "gentils administrateurs" le changement de dénomination car "historiquement" il est dans le vrai...

Veluma,

Roger




"Personne ne parle de nous de la même manière, en notre présence et en notre absence."
Blaise PASCAL (Philosope et Mathématicien Français - 1623/1662).
avatar
PASTRE ROBERT
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 70

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par PASTRE ROBERT le Ven 11 Jan 2013 - 14:38

On ne va pas chipoter pour une histoire de nom je trouve plus logique de parler de la BAN Andrakaka vu que la base est sur la presqu'ile d'Andrakaka et en plus la base est bien isolée par rapport à Diégo.
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Serge BAVOUX le Ven 11 Jan 2013 - 18:48

Robert tu n'as pas connu la BAN Diego Suarez et tu ne peux savoir ce que ça réprésente pour les anciens. j'ai eu 20 ans à là bas! Je suis jusqu'à présent le seul des ACB qui a connu la BAN Diégo Suarez..Lis mes messages qui retracent ce que j'ai vécu là bas avec mes Ju 52.
Roger 56, notre historien aéromalgache, est de mon avis.
Hé les jeunes vous n'allez pas couper le bousaka sous les pieds des vieux qu'ont de l'âge!
Sans rancune.

Je reviens à la charge...
Robert as tu lu mes messages et as tu vu les photos jointes: 318,320,330,337,355,384, 392, 407, etc où je parle de la BAN Diégo Suarez que j'ai connue; Tu comprendras mieux pourquoi j'y tiens tant!





Salut et fraternité !
avatar
PASTRE ROBERT
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 70

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par PASTRE ROBERT le Lun 14 Jan 2013 - 15:00

A Serge j'ai lu tous tes reportages sur la base et j'ai bien aimé c'était juste avant nous et justement c'est très interessant de voir ce qu'il y avait avant comme on dit une autre époque et que tu as appréciée comme j'ai apprécié la mienne amicalement Robert
avatar
Roger 56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 75

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Roger 56 le Jeu 7 Fév 2013 - 16:11

Bonjour à tous,

Je reviens sur le sujet qui tient tant à coeur de Serge et Robert, la dénomination de la BAN...
L'occasion aussi de faire la liaison dans la continuité "Aéronautique" des "Anciens de Diégo..." et des "Nouveaux d'Andrakaka...".
Ci-dessous, la quatrième de couverture du "Périodique de la Fédération Nationale des Officiers Mariniers en Retraite et Veuves (F.N.O.M.)" de février 2013 - N°344. Crédit photo : Document Marine Nationale (etc)...



La BAN Diégo-Suarez y est bien répertoriée sous cette dénomination comme "Base historique "...
Ci-dessous, un "gros" plan sur l'écusson "officiel" de la base. On y voit le "caméléon" lieu de vie et de travail (des hydro ?)... et au loin le Cap Diégo de la presqu'ile d'Andrakaka. Sous l'insigne, Diégo-Suarez et les dates 1946 - 1975.

PS : les indications en noir au-dessus de l'insigne sont la répétition des inscriptions en blanc sous celui-ci (peu lisible sur l'image).

Pour contenter tout le monde, nos administrateurs ne pourraient ils pas renommer ce post : "Diégo-Suarez Andrakaka" (Comme par exemple, Alger Maison Blanche ou Dakar Bel air, etc...) avec l'adjonction, s'ils le désirent du terme B.A.N. (devant ou derrière, à leur convenance, mais que toutes les appellations des autres bases soient identiquement répertoriées...). En espérant n'avoir pas été trop gourmand dans ma demande, ni trop directif non plus...
Meilleurs amitiés,
Roger




"Personne ne parle de nous de la même manière, en notre présence et en notre absence."
Blaise PASCAL (Philosope et Mathématicien Français - 1623/1662).
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Serge BAVOUX le Jeu 7 Fév 2013 - 18:29

Merci mon cher Roger de vouloir maintenir le terme de "BAN DIEGO SUAREZ
Historiquement parlant il en est ainsi. L'erreur vient sans doute du premier ACB à poster sur le forum, un jeune, est ce toi Roger, qui n'avait pas connu la BAN Diego et Caméléon. Il a fallu qu'un vieux scrapézard ayant la nostalgie des JU52 viennent troubler l'ordre établi. Nos administrateurs ne savaient pas, on ne peut leur adresser un reproche. Un de ces derniers va bien nous faire un petit clic pour y remédier.
Le terme "hydro" te surprend. il faut savoir une base hydro a peut être existée, avant ou pendant la guerre 39-45. Elle se serait trouvée dans la baie des Amis au pied de Caméléon. J'en ai parlé dans un de mes messages.
Pour les nouveaux sur ACB que l'histoire de la BAN Diego intéresse, je les invite à lire mes messages n° 320, 330,337,355,359,384 et 392, pages 22,23,24,26,et 27.
Je ne suis malheureusement que le seul témoin sur ACB de cette vieille BAN Diego.





Salut et fraternité !
avatar
Roger 56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 75

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Roger 56 le Jeu 7 Fév 2013 - 23:04

Bonsoir Serge,

Je ne suis absolument pas surpris de la base hydro, la seule chose qui me manque ce sont les dates d'ouverture et de fermeture.
Pour moi, c'est de l'histoire d'avant 1942 et comme "toutes" les archives Marine ont officiellement disparues au moment de l'invasion anglaise... Nous ne pouvons que rester dans l'expectative. Peut être, qu'un jour...
Sur les plans (1944/1946) de la zone Caméléon, le slip way est parfaitement visible ainsi que la position de la grue de relevage des hydravions... J'en ai d'ailleurs mis une représentation sur ce post mais il faudrait que je trouve un moment pour en trouver les références (pages et msg).
Je me rappelle aussi avoir vu des documents traitant du passage à Diégo de plusieurs Sunderland Sud Africain pour des manoeuvres combinées dans le canal du Mozambique. Je me souviens de la description de l'emplacement des bouées d'amarrage, de la mise en place des servitudes (ravitaillements divers, accès des personnels, etc) et de la suveillance sur rade par des embarcations de la DP (je crois). Je vais rechercher tout cela...
Je rappelle ici, qu'avant la seconde guerre mondiale, en France, "ON" avait partagé les aéronefs en deux entités, résumé dans l'adage de l'époque :
" Tout ce qui roule, c'est de l'Armée de l'Air (Arachart à Diégo avant 1942),
Tout ce qui flotte, c'est à la Marine (Caméléon à Diégo avant 1942)"
Fermez le ban.
Veluma,
Roger
PS : n'oublions pas qu'avant 1940, nos croiseurs, cuirassés et autres gros bâtiments, possédaient des hydravions pour " l'éclairage" de la flotte. "
Diégo-Suarez étant un Point d'Appuis de la Flotte se devait donc de pouvoir accueillir tous les navires y compris leurs hydravions.
Cette remarque pour signaler qu'il n'y avait peut être pas d'appareils affectés ( spécifiquement ) à la BAN Diégo-Suarez hors le passage de ces bâtiments équipés. Une solide équipe d'accueil et de gardiennage pouvait suffire pour maintenir en état les installations et accueillir les appareils de passage.




"Personne ne parle de nous de la même manière, en notre présence et en notre absence."
Blaise PASCAL (Philosope et Mathématicien Français - 1623/1662).
avatar
† SEGALEN Georges
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
Mécanicien équipage NON

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par † SEGALEN Georges le Jeu 14 Fév 2013 - 20:38

Le titre du sujet [B.A.N.] ANDRAKAKA

est modifié en [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

SEGALEN Georges



Je reste Chouf à vie dans le cœur.
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Jean-Léon le Jeu 14 Fév 2013 - 23:45

Changement d'appellation

Mais alors il vont être ravis nos spécialistes de la BAN du nord de l'île ( je ne prends pas de risque)...





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Roger 56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 75

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Roger 56 le Ven 15 Fév 2013 - 8:40

Bonjour à tous,
Ce matin, météo superbe, pas un nuage... Et une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule dit-on...
Merci aux "gentils administrateurs" d'avoir bien voulus effectuer ce changement d'appellation.
Sans oublier Serge qui doit trépigner de joie ou Jean Léon pour son affectueuse pensée.
Par le coeur mon affectation à la Section Liaison Madagascar (1970/1972) est indéfectiblement lié à Andrakaka mais "historiquement" parlant...
VIVE donc pour la belle, la seule, l'unique de l'Océan Indien, j'ai nommé la
BAN DIEGO-SUAREZ _ ANDRAKAKA
Veluma.
Roger




"Personne ne parle de nous de la même manière, en notre présence et en notre absence."
Blaise PASCAL (Philosope et Mathématicien Français - 1623/1662).
avatar
poulain 91
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 74
Secretaire NON

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par poulain 91 le Ven 15 Fév 2013 - 10:20

bonjour

c est bien mais ca ferait un sacré ruban legendé ban diego-suarez andrakaka




avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Jean-Léon le Ven 15 Fév 2013 - 12:01

A Poulain et à tous

Et encore, pour des noms malgaches, ils n'ont pas beaucoup de lettres sinon il faudrait, au moins, deux rubans *

* Tiens, dans ruban on retrouve BAN !





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Roger 56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 75

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Roger 56 le Ven 15 Fév 2013 - 15:06

Re-bonjour,
Mais c'est bien sur...
(pour reprendre la célèbre phrase d'une vielle série policière...)
QUEL NOM portait le ruban légendé des marins de l'aéronavale à Diégo-Suarez ?
Sans doute a-t-il varié suivant les époques ?
La question est posée...
A vous lire,
Roger




"Personne ne parle de nous de la même manière, en notre présence et en notre absence."
Blaise PASCAL (Philosope et Mathématicien Français - 1623/1662).
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Serge BAVOUX le Ven 15 Fév 2013 - 19:26

Durant mon séjour 1949,1950, je n'ai pas cxonnu de ruban légendé "BAN Diego Suarez" après je ne sais pas. Vu la petitesse de la BAN n'y a t'il jamais eu de ruban spécifique. Le ruban reglementaire était "MARINE MADAGASCAR" Personnellement sur mon bachis j'avais un ruban pas réglementaire du tout acheté sans doute à Toulon avant mon départ "AERONAVALE" que le portais continuellement même en présence de l'amiral, tellement j'étais fier de montrer que j'étais un pingouin. Dans mes messages j'ai d'ailleurs conté comment ce bachis nous avait amené a faire du rase motte sur la rue Colbert à Diégo.





Salut et fraternité !
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Serge BAVOUX le Lun 18 Fév 2013 - 19:15

Pour ceux que mon bachis "AERONAVALE" intrigue je reprends cette anrcdote tirée d'un de mes messages antérieurs.
Je me souviens aussi d’un fameux vol d’essai après visite. La veille au soir je m’étais retrouvé dans un bistrot ;de la rue Colbert à Diégo que nous appelions « Chez Jakie », avec le Mtre pilote Gueguen. J’avais un bâchis avec une bande pas très réglementaire « AERONAVALE », en me voyant Jakie dit au pilote qui lui faisait la cour : Il n’y a pas de bateau qui s’appelle de ce nom là. Tu n’y connais rien lui dit il nous sommes des marins aviateurs. Devant l’air incrédule de Jakie, Gueguen lui dit je te parie le champagne que demain matin nous passons en avion devant ta porte. Le lendemain nous avions effectivement un vol d’essai à effectuer.Nous étions seuls, Guegen, le radio Duché, Narcisse Janvier, je crois, et moi-même. Après les essais Guegen mena le Ju dans l’axe de la rue Colbert au ras des toits, il n’y avait pas de hauts immeubles à cette époque et les maisons les plus hautes avaient tout au plus un étage. Nous prîmes la rue Colbert à la descente puis à la remontée pour être sur d’être vus. Puis le pilote nous emmena faire du rase motte sur le tanambao au ras des cocotiers puis au ras des flots dans la baie. Les pêcheurs se couchaient dans leurs pirogues quand ils nous voyaient arriver sur eux. Le ballet aérien se termina sur le plateau d’Andrakaka en affolant les zébus qui paissaient là. Atterrissage à Arrachart et retour à Caméléon… Le pacha nous y attendait…Gueguen vous prendrez le arrêts pour huit jours !
Toute la ville, bien sur, nous avait aperçus! Mais je pense que tous n'étaient pas convaincus de l'utilité de cette délonstration. Gueguen avait écopé de huit jours d'arrêt mais il a du se consoler dans les bras de la belle Jackie!

La seule bande que j'ai connue à l'époque.




De gauche à droite, sensés être representés: le LV Langlois, mon pacha, le mécano votre serviteur, le maître pilote Guéguen et drerrière le SM radio Duché, aux commandes du JU52.





Salut et fraternité !
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Armurier NON Missilier ASM

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Jean-Léon le Lun 18 Fév 2013 - 19:55

A Serge

J'ai fait exactement la même chose (enfin presque et quelques années plus tard) mais ...en 4L

PS: Bravo à vous car il fallait en avoir !





Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Serge BAVOUX le Mer 20 Fév 2013 - 12:50

El piloto, je ne comprends ce que tu veux nous dire, expliques nous. Que viens faire ici la vache qui rit?. On devrait plutôt parler de zébu qui se marre ça ferait plus malgache!





Salut et fraternité !
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Serge BAVOUX le Sam 23 Mar 2013 - 12:22

Non ami el piloto, tu n'as riencompris. Geographiquement, BAN Diégo se situait d'un côté dela baie, (baie des amis), et Andrakaka de l'autre coyé, sur le plateau. Administrativement BAN Andraka est venue après BAN Diego.
Aucune relation avec le fromage de Port Salus et la Vache qui rit!
As tu lu mes messages et as tu vu les photos jointes: 318,320,330,337,355,384, 392, 407, etc où je parle de la BAN Diégo Suarez que j'ai connue.
Je suis un vieux fossile de pingouin arrivé là bas en1949!





Salut et fraternité !
avatar
albertdelm
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 65

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par albertdelm le Mer 27 Mar 2013 - 15:58

Réponse au message n° 191 "L'insigne tissu de la SLM ANDRAKAKA"

Bonjour,
C'est moi qui ai dessiné en 1972 le motif de cet insigne et le SM Mecae Vilaud [pas sûr de l'orthographe] avait passé commande la même année des insignes et des tee-shirts en métropole, en grande quantité pour amortir le transport.
Un petit concours avait été organisé localement et mon dessin avait été retenu et validé.

Merci à tous pour vos posts qui éclairent l'histoire de l'aéro à Diego, et que j'ai lus avec nostalgie
Je me souviens de Hélène, Tarzan et Choupette...
avatar
PASTRE ROBERT
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 70

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par PASTRE ROBERT le Ven 29 Mar 2013 - 11:19

Eh oui les passagers de la base se souviennent d 'Hèlène betty de son nom de famille qui venait à la base de temps en temps avec une copine donc je ne me souviens pas du prénom après on les ramenait à Cap-Diégo très bonne garde passée sur place en service.
avatar
PASTRE ROBERT
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 70

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par PASTRE ROBERT le Mer 10 Avr 2013 - 11:31

Je viens d'apprendre le décès le 26 Mars d'un des 2 pilotes du C47 Bernard Lotte qui était à la base entre 70-72 son camarade pilote Georges Delaporte étant parti en 2006.Après Madagascar ils s'étaient retrouvés dans le civil en Afrique du Sud Lotte volant sur Caravelle pour Bokassa et Delaporte pour une compagnie privée.Ils se retrouvent ensemble là-haut paix à leur ames.
avatar
richard.golebiewski
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par richard.golebiewski le Mer 10 Avr 2013 - 12:55

Bonjour Robert
La dernière fois que j'ai vu Lotte c'était en Juillet 1978 à N'DJAMENA lorsque j'étais en opérations au TCHAD, Bernard Lotte convoyait un DC4 d'Istres vers BANGUI pour BOKASSA PRREMIER. Je présente mes condoléances à sa famille.
avatar
Kanail
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 67
Secrétaire MILITAIRE           NON

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Kanail le Mer 8 Mai 2013 - 19:13

Des ailes dans le ciel de Diego Suarez : des débuts à la seconde guerre mondiale

Si les Tananariviens avaient eu la chance de voir pour la première fois un « plus lourd que l'air » survoler (très brièvement!) leur ville dès 1911, les Antsiranais, eux, durent attendre 20 ans de plus pour voir des ailes dans le ciel de Diego Suarez.
C'est en effet le 4 juin 1931 que, pour la première fois, un avion s'élève au-dessus de la capitale du Nord.
Cet évènement est relaté en quelques lignes, et en page 2, dans la « Gazette du Nord de Madagascar » du 13 juin 1931. On aurait attendu un gros titre en première page pour cette nouvelle. Peut-être les Antsiranais étaient-ils vexés de ne pas avoir « leur » avion alors que des liaisons avaient été établies avec d'autres villes importantes de l'Ile.
Mais Diego Suarez était bien loin de la capitale et l'autonomie de vol des engins de l'époque très limitée...Et puis, cet avion était un peu venu là par raccroc. Qu'on en juge:

L'aviation à Diego Suarez
« Notre ville a eu pour la première fois la vue d'un vol d'aéroplane le jeudi 4 courant. L'aviateur Lefèvre, l'as du raid de l'Atlantique, de passage sur la « Ville d'Arras », a eu la bonne idée de débarquer son appareil, un avion de tourisme Potez 95 chevaux, et a donné le baptême de l'air à plusieurs antsiranais et antsiranaises.
Voici les noms des nouveaux baptisés: MMmes Gache et Angot, Melle Grammaire, MM.Mougin, Grammaire père, Simon Artéro, Noca, JulienVierne, Chopra L.I., Alibay Taïbjy, Grammaire Louis et Georges Spyliopoulos.
Tous ont été très satisfaits de leur vol et ont eu une impression de sécurité absolue. Un seul point noir, c'est que le terrain d'atterrissage est d'abord beaucoup trop loin, et n'est pas installé pour recevoir des appareils. Un petit accident sans importance d'ailleurs (le train d'atterrissage ayant buté sur une grosse pierre) a prouvé que le terrain était ce qu'il y a de plus rudimentaire ».
Les antsiranais durent donc attendre pour voir un avion se poser sur un terrain d'aviation, puisque leur premier avion était venu ...par bateau.
Mais les choses vont aller assez vite.
En septembre 1931, le gouverneur Général annonce au Chef de Région de Diego Suarez l'inauguration de la ligne aérienne Majunga-Diego Suarez.
Mais c'est le 20 octobre 1931 que la première liaison aérienne est établie entre Tananarive et Diego Suarez par des avions militaires comme le relate la Gazette du Nord du 24 octobre:
« Le 20 octobre, date prévue, deux avions militaires ont atterri, malgré une forte mousson, au champ d'aviation de notre ville, assurant ainsi la liaison aérienne de Tananarive-Diego Suarez.
Les aviateurs ont été reçus par la Municipalité...
Ils sont repartis vendredi à 9 heures emportant la poste pour Ambanja, Marovoay,Tananarive.
La Gazette leur adresse ses sincères félicitations, et espère que l'on ne restera pas à ce premier et concluant essai. »

Le terrain d'Arrachart
Le camp d'aviation
Cependant, comme nous l'avons vu plus haut, le terme de « champ » d'aviation était on ne peut plus exact: en effet, en 1931 Diego Suarez ne possédait pas un terrain d'atterrissage digne de ce nom, ce qui était assez normal puisqu'aucun avion ne s'y était encore posé!
Le Gouverneur Cayla, passionné d'aviation, avait proclamé lors de sa visite à Diego Suarez en juillet: « Si le terrain d'atterrissage avait été prêt plus tôt, j'aurais profité de la présence de l'aviateur Goulette pour m'y rendre...Cela m'aurait permis d'être parmi vous à une époque antérieure et vous auriez ainsi été à même de vous rendre compte des services que l'aviation peut rendre à Madagascar ».
Devenu « camp d'aviation », le terrain de Diego Suarez est cependant réservé aux militaires.
Le 5 août 1932, 3 avions militaires emportant du courrier atterrissent à Diego Suarez pour participer à des manoeuvres de tir au canon: ils sont accueillis avec enthousiasme par la population qui donnera une soirée dansante en leur honneur.
Le 15 octobre 1934, c'est le célèbre aviateur Percy Mayer qui, venant de Tananarive, réalise la première liaison postale Diego Suarez-Vohémar dans son avion Gaudron à moteur Renault 95HP en « moins d'une heure et demie ». Bel exploit qui sera salué dans la presse locale.
Autre pionnier de l'aviation, Assolant, qui avait créé une compagnie de taxi aérien, doit, en mars 1935, atterrir à Anivorano avec ses passagers se rendant à Diego Suarez, en raison du décret du 8 juillet 1931... qui interdit le survol de la région Nord en avion pour des motifs de défense nationale!

L'inauguration du terrain d'Arrachart le 5 mai 1935 L'inauguration du terrain d'Arrachart le 5 mai 1935

Enfin, en 1935, le Gouverneur général annonce, dans un télégramme officiel, qu'il profitera de sa tournée avec une escadrille de 5 avions militaires pour inaugurer le portique d'Arrachart le 9 mai à 8h15.
Après une escale à Ambilobe, le Gouverneur arrive très tôt à Diego Suarez: « A 6h30 les avions étaient signalés et bientôt ils passaient au-dessus du Camp pour aller survoler la ville. A 7 heures, l'atterrissage, rendu délicat par la mousson était terminé sans incident, les 5 Potez avaient chacun pris leur place d'une façon impeccable »
L'inauguration du portique (offert par la Chambre de Commerce) eut lieu à 16h30. Les discours prononcés par M.Giuliani, Vice-Président de la Chambre de Commerce, puis par le Capitaine Dire, commandant de l'air à Madagascar et ami du Capitaine Arrachart, enfin par le Gouverneur ,insistèrent sur la carrière glorieuse du pionnier de l'aviation qui donnait son nom au Camp de Diego Suarez.
M.Giuliani en profita cependant pour déplorer que le Camp d'Aviation de Diego Suarez soit réservé aux militaires et pour demander qu'un service régulier d'avions permette d'acheminer le courrier sur Tananarive et Majunga.
Dans sa réponse très diplomatique le Gouverneur Cayla omit de répondre à ces doléances et, de fait, le terrain d'Arrachart resta militaire.
Quant au courrier, il fallut attendre le 16 décembre 1935 pour qu'une liaison aérienne postale soit établie. « Chaque lundi vers 10 heures, l'avion postal Tananarive, Majunga, Diego Suarez nous apportera le courrier de l'intérieur et les correspondances avion de France...Il parachutera en cours de vol du courrier à Nossi-Be, Ambanja, Ambilobe et Anivorano »(Gazette du Nord).
Mais ce service postal hebdomadaire, mis en place à titre d'essai, se fait ...par avion militaire.
Il faut attendre 1939 pour qu'un arrêté fixe la liste des terrains d'aviation civile. Mais, avec la guerre, l'autorité militaire reprend le contrôle des lignes aériennes...qui retournent à l'autorité civile après l'armistice.
En 1941,un autre arrêté fixe les tarifs à appliquer sur les lignes aériennes: le vol Tananarive-Diego Suarez coûtera alors 2335F (soit à peu près 700 euros): nous voyons que ce n'était pas à la portée de toutes les bourses!

Mai 1942: le ciel de Diego Suarez s'embrase!
Alors que rien ne le laissait prévoir, que Madagascar se croyait en marge du conflit mondial, un déluge de feu va s'abattre sur le Nord le 5 mai 1942 avec l'attaque anglaise sur Diego Suarez.
Nous ne reviendrons pas sur le récit de cet évènement important que nous avons déjà relaté dans un précédent article. Nous verrons aujourd'hui ce que fut le conflit dans les airs.
L'épave du Morane-Saulnier 406 du Lieutenant Laurant
L'épave du Morane-Saulnier 406 du Lieutenant Laurant
Le 5 mai, à 3h45, à partir du Porte-avions « Illustrious » 3 formations de 6 « Swordfish » attaquent le port de Diego Suarez, torpillant notamment l'aviso D'Entrecasteaux et le sous-marin Béveziers.
Les forces aériennes de Diego Suarez anéanties, c'est à partir d'Ivato que va s'organiser la riposte. Les 8 MS 406 de l'escadrille d'Ivato tentent de gagner Anivorano mais, faute d'essence, 5 appareils doivent se poser en urgence. Rejoints par les rescapés d'Arrachart , ils organisent la défense.
Deux MS406 mitraillent les plages du débarquement anglais tandis que les Albacore et les Swordfish britanniques bombardent les défenses terrestres de la ville.
C'est le 7 mai 1942 qu'a lieu le seul combat aérien dans le ciel malgache.
Dès l'aube, trois Morane MS 406 de l'Escadrille d'Ivato, sous la direction du Capitaine Léoneti sont partis en mission de reconnaissance.
A Diego Suarez, une patrouille de Martlet britanniques du porte-avions Illustrious est à la recherche des équipages de 5 Swordfish portés disparus.
Les deux formations se rencontrent au-dessus de la mer. L'attaque est frontale: le Capitaine Léonetti touche un des Martlet mais le reste de la formation intervient . Les Morane finissent par succomber. Le Capitaine Léoneti , blessé, peut sauter en parachute; l'avion du lieutenant Laurant s'écrase au sol mais son pilote est indemne. Quant au Capitaine Assolant, il trouvera la mort dans cet affontement.
Porté disparu, son corps carbonisé ne sera retrouvé que 5 mois plus tard à Antshampano dans les restes de son Morane.
Le même jour 3 Potez 63-11 sont interceptés par des Martlet anglais: 2 sont abattus, le 3ème réussit à s'échapper.
Soumise aux bombardements des navires de la Royal Navy et à la percée des troupes britanniques, les autorité françaises durent capituler.
En fait, les forces aériennes françaises, disposant d'un nombre réduit d'appareils, souvent obsolètes et aux équipages peu entraînés, n'avaient aucune chance de pouvoir résister aux forces britanniques, disposant de 30 appareils sur l'Illustrious et de 42 sur l'Indomitable.
Les Français évacuèrent l'aérodrome d'Arrachart où 2 MS 406 hors d'usage furent incendiés.
Les 12 et 13 mai les Britanniques installèrent à Arrachart le Squadron 20 de la South African Air Force d'où ils menèrent des actions de reconnaissance.
Le 29 mai, un hydravion démontable japonais, le Yokosuka E14Y1 survola la rade. Les britanniques ne parvinrent pas à le repérer. En fait, l'appareil opérait depuis le sous-marin I-10. Le lendemain, deux navires dont le cuirassé Ramillies étaient torpillés par les sous-marins de poche japonais.
Les britanniques mèneront ensuite quelques opérations à partir de Diego Suarez, jusqu'à la prise de Tananarive.
L'armistice est signé par le Gouverneur Annet le 6 novembre 1942. Les aviateurs de Madagascar survivants choisiront dans l'ensemble de rejoindre l'Escadrille Normandie-Niemen .
Les troupes anglaises maintiendront une présence à Madagascar jusqu'en 1946.

Après la guerre
En 1945 le trafic aérien reprend avec Air France qui desservira les lignes intérieures. En effet, il n'existe plus alors que deux lignes militaires: l'une vers Diego Suarez via Majunga, l'autre vers Fort-Dauphin par Tuléar.
L'ère du transport aérien civil a commencé.
(Source : La tribune de Diego et du Nord de Madagascar)



avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 88
Mécanicien

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Serge BAVOUX le Jeu 9 Mai 2013 - 18:35

Merci Kanail pour cet article relatant l'aviation à Diego depuis 1931 à 1945; J'ai très petitement participé à cette continuations aéronautique en 1949 et 1950, tant sur le terrain d'Arrachart que sur le plateau d'Andrakaka avec des AAC Toucan, ex JU52.
Si tu ne les a pas encore lus tu peux voir mes messages et les photos jointes: 318,320,330,337,355,384, 392, 407.
Je radote peut être un peu, c'est de mon âge! Ce fut ma plus belle affectation: j'avais 20 ans!





Salut et fraternité !
avatar
Kanail
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 67
Secrétaire MILITAIRE           NON

Re: [B.A.N.] DIEGO-SUAREZ - ANDRAKAKA

Message par Kanail le Jeu 9 Mai 2013 - 19:05

Non tu ne radotes pas je suis tous les sujets concernant Madagascar. J'ai été affecté à Tananarive et à Diego. A Diego j'étais au bureau des passages et j'accueillais à l'arrivée de métropole les marins et leurs familles ainsi qu'à leur départ de Diego. J'ai vu le 1er boeing se posait à Diego. J'ai volé deux fois sur le C47 et je participais aux casse-croûte des équipages des avions militaires. Moi aussi ce fut ma plus belle affectation.




    La date/heure actuelle est Mar 20 Fév 2018 - 8:55