Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 695807 messages dans 13872 sujets

Nous avons 14358 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Serge BERNARD

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Marine à voile ] Volvo Ocean Race 11ème et dernière étape
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 13:24

» La spécialité de Radio
par Noël Gauquelin Aujourd'hui à 13:00

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC du Pays de Montbéliard
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 11:47

» [HISTOIRES HISTOIRE] LE DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE
par J-L-14 Aujourd'hui à 11:36

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par marsouin Aujourd'hui à 10:09

» Le Conquet
par Charly Hier à 20:44

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par marsouin Hier à 18:49

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par larcher Hier à 18:30

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par PAUGAM herve Hier à 17:57

» SNSM Camaret/Mer
par COLLEMANT Dominique Hier à 14:35

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par COLLEMANT Dominique Hier à 14:23

» [ Blog visiteurs ] Infos emetteur recepteur embarqué ER-104A
par J-C Laffrat Hier à 14:20

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par PAUGAM herve Sam 23 Juin 2018 - 22:02

» Sous-Marin Le TONNANT
par Serge BAVOUX Sam 23 Juin 2018 - 19:02

» ERIDAN (CM)
par douzef Sam 23 Juin 2018 - 13:41

» [ Histoire et histoires ] Le Blockaus de Plougonvelin (29)
par douzef Sam 23 Juin 2018 - 13:27

» HYERES (B.A.N.)
par COLLEMANT Dominique Sam 23 Juin 2018 - 11:44

» ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par Charly Sam 23 Juin 2018 - 9:32

» [ Blog visiteurs ] Ecole des Timoniers Cap Brun 1958
par Invité Ven 22 Juin 2018 - 23:39

» CHEVALIER PAUL (FREGATE)
par COLLEMANT Dominique Ven 22 Juin 2018 - 18:35

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Jean-Léon Ven 22 Juin 2018 - 17:34

» [Marine à voile] L'Hermione
par Bagadoo Ven 22 Juin 2018 - 13:49

» [Les batiments auxiliaires] THÉTIS A785 (BEGM)
par Joël Chandelier Ven 22 Juin 2018 - 12:09

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] DE LA CRÉATION DE L'ARSENAL DE TOULON À AUJOURD'HUI LA BASE NAVALE
par VENDEEN69 Ven 22 Juin 2018 - 7:35

» [ Blog visiteurs ] J'étais élève Marocain au cours de Détecteur à Porquerolles.
par Invité Jeu 21 Juin 2018 - 23:57

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par jobic Jeu 21 Juin 2018 - 22:33

» LA CHARENTE (PRE)
par Bernard83 Jeu 21 Juin 2018 - 17:59

» [ Histoire et histoires ] Le Programme Sawari 1
par titus56 Jeu 21 Juin 2018 - 17:12

» NÎMES GARONS (B.A.N.)
par takeo Jeu 21 Juin 2018 - 10:45

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Mono Jeu 21 Juin 2018 - 7:47

» [ Blog visiteurs ] Mon grand-père Sous-Marinier sur "Le tonnant" en 1938, à bord en Extrême-Orient.
par L.P.(Pedro)Rodriguez Jeu 21 Juin 2018 - 0:12

» AQUITAINE D650 (FREGATE)
par jobic Mer 20 Juin 2018 - 21:36

» GEORGES LEYGUES (Croiseur)
par COLLEMANT Dominique Mer 20 Juin 2018 - 21:17

» ÉCOLE DES MANOEUVRIERS
par Bar974 Mer 20 Juin 2018 - 19:17

» [ Blog visiteurs ] Dakar 1940
par Charly Mer 20 Juin 2018 - 9:58

» Recherche LV Dossissard et d'anciens camarades du BEM Henry Poincaré (1991)
par SécuPK90 Mer 20 Juin 2018 - 9:32

» [ Divers frégates ] Frégate (FREMM) Provence D652
par COLLEMANT Dominique Mar 19 Juin 2018 - 22:48

» [Histoires et Histoire] APPEL DU 18 JUIN 1940
par COLLEMANT Dominique Mar 19 Juin 2018 - 22:37

» RANCE (BSL)
par PASQUETTE ERIC Mar 19 Juin 2018 - 21:59

» [Votre passage au C.F.M.] Les sacs
par Roger Tanguy Mar 19 Juin 2018 - 21:57

» [ Recherches de camarades ] CBE ÉQUIPAGE au CIN Querqueville session mars 1990 et du CBE SECRÉTAIRE ET FOURRIERS session mai 1990
par LAMARQUE Mar 19 Juin 2018 - 19:38

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par Pépé 974 Mar 19 Juin 2018 - 19:34

» [Vie des ports] Le port de Bordeaux
par Momo Mar 19 Juin 2018 - 15:21

» JULES VERNE (BA)
par foufou Mar 19 Juin 2018 - 12:15

» SNSM LE GUIVINEC / LÉCHIAGAT
par COLLEMANT Dominique Lun 18 Juin 2018 - 22:36

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens Corvette Georges Leygues 78/79
par clamot58 Lun 18 Juin 2018 - 22:20

» [ Histoire et histoires ] Musée de la cavalerie à Saumur
par BEBERT 49 Lun 18 Juin 2018 - 20:21

» [ La S.N.S.M. ] SNSM ile Molène
par douzef Lun 18 Juin 2018 - 20:17

» MINERVE (SM)
par Jean-Marie41 Lun 18 Juin 2018 - 18:53

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Bureaumachine busset Lun 18 Juin 2018 - 18:31

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la LIBELLULE 09/75 - 11/76
par fusible Lun 18 Juin 2018 - 16:30

» CALLIOPE (CM)
par vtt95 Lun 18 Juin 2018 - 14:03

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Léon Lun 18 Juin 2018 - 13:34

» LE SAVOYARD (ER)
par Gallandy Lun 18 Juin 2018 - 6:34

» 74ème cérémonie de commémoration du massacre d'Oradour-sur-Glane
par DEMEULANT Henri Dim 17 Juin 2018 - 22:59

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par phirou Dim 17 Juin 2018 - 17:53

» OUESSANT (SM)
par titus56 Dim 17 Juin 2018 - 17:06

» VAUQUELIN (EE)
par DRIMARACCI Dim 17 Juin 2018 - 12:47

» KERSAINT (EE)
par DRIMARACCI Dim 17 Juin 2018 - 11:03

» [VOTRE PASSAGE AU C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par Moimeme Dim 17 Juin 2018 - 10:45

» VOS TEE-SHIRTS ET VOS CASQUETTES SOUVENIRS MARINE
par Pépé 974 Dim 17 Juin 2018 - 8:56

» ÉCOLE DES PUPILLES DE LOCTUDY 1952-1953
par Titi1982 Sam 16 Juin 2018 - 21:07

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par joyen Sam 16 Juin 2018 - 20:57

» ÉCOLE DES ARMES SOUS-MARINES (E.A.S.M.)
par girardi jean carlo Sam 16 Juin 2018 - 19:16

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 16 Juin 2018 - 17:27

» NARVAL (SM)
par COLLEMANT Dominique Sam 16 Juin 2018 - 17:16

» [ Associations anciens Marins ] A.G.A.S.M. Le Havre section "ESPADON"
par SCARPELLINI Michel Sam 16 Juin 2018 - 14:41

» [Campagne] ANTILLES
par Dominique41 Sam 16 Juin 2018 - 11:52

» [ Blog visiteurs ] Recherches concernant mon grand-père René KERROS
par Bouté Christian Sam 16 Juin 2018 - 9:23

» [DIVERS B.A.N.] Porte ouverte B.A.N de Lann-Bihoué Juin 2018
par PINGOUIN NOSTALGIQUE Sam 16 Juin 2018 - 9:23

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par doubleloire Sam 16 Juin 2018 - 8:55

» Officiers techniciens
par loulou06000 Ven 15 Juin 2018 - 23:14

» [Divers Djibouti] Autour de Djibouti
par loulou06000 Ven 15 Juin 2018 - 22:54

» DIANE (SM)
par Bureaumachine busset Ven 15 Juin 2018 - 15:39

» [VOS ESCALES] Escale annulée
par titus56 Ven 15 Juin 2018 - 14:50

» [ Blog visiteurs ] Recherches concernant mon grand-père Roger Channac
par Invité Ven 15 Juin 2018 - 14:30

» LE MUTIN (BE)
par Bureaumachine busset Ven 15 Juin 2018 - 6:35

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par chauvin Jeu 14 Juin 2018 - 20:12

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Franjacq Jeu 14 Juin 2018 - 17:09

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par jobic Jeu 14 Juin 2018 - 12:51

» [ Aéronavale divers ] [ 1945-1950 L'histoire des grands oiseaux blancs à tête de loup noir en Indochine
par alain EGUERRE Mer 13 Juin 2018 - 8:29

» LES SERVICES TER ET CONTRÔLE TER
par Max Péron Mar 12 Juin 2018 - 17:01

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC du Châtelleraudais
par DEMEULANT Henri Lun 11 Juin 2018 - 23:16

» [ Blog visiteurs ] Recherche contacts
par Invité Lun 11 Juin 2018 - 21:21

» Bougainville (BTS)
par GILOU971 Lun 11 Juin 2018 - 16:06

» SNSM Douarnenez
par gilbert kerisit Lun 11 Juin 2018 - 10:13

» RHÔNE (BSL)
par guena29 Lun 11 Juin 2018 - 9:56

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] Monuments aux morts originaux Français
par PAUGAM herve Lun 11 Juin 2018 - 8:36

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par pat Dim 10 Juin 2018 - 22:21

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par rvr Dim 10 Juin 2018 - 16:03

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par COLLEMANT Dominique Sam 9 Juin 2018 - 23:12

» [ Les traditions dans la Marine ] Les plaisanteries dans la marine.
par PAUGAM herve Sam 9 Juin 2018 - 14:17

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par père dodu Ven 8 Juin 2018 - 23:50

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par douzef Ven 8 Juin 2018 - 19:55

» LA PERLE (SNA)
par tabletop83 Ven 8 Juin 2018 - 19:52

» LCT L9098
par GYURISS Ven 8 Juin 2018 - 19:42

» CYBELE (CM)
par poutchi Ven 8 Juin 2018 - 8:56

» [ Divers escorteurs rapides ] Livre sur les Rapides
par jym Jeu 7 Juin 2018 - 19:03

» [Fusiliers Marins] AMIRAL RONARC'H
par Nenesse Jeu 7 Juin 2018 - 12:52

DERNIERS SUJETS


[Aéronavale divers] Le siège éjectable

Partagez
avatar
SUN_687
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 58
Électromécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par SUN_687 le Ven 4 Déc 2009 - 10:18

je ne connais pas le type de siège qui équipe les F16..
avatar
PoloB
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 53

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par PoloB le Ven 4 Déc 2009 - 10:21

ACES II



Amitiés Polo

avatar
SUN_687
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 58
Électromécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par SUN_687 le Ven 4 Déc 2009 - 11:08

En voici un dont la séquence n'a pas été jusqu'au bout.

avatar
GRANOT
QM 1
QM 1

Age : 71
Mécanicien équipage

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par GRANOT le Ven 4 Déc 2009 - 13:59

D'après le site d'origine,il s'en est tout de même sorti vivant, sans précision sur son état.



F1JEE
avatar
Invité
Invité

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par Invité le Ven 4 Déc 2009 - 14:05

Les sièges évoluent ,sur Aquilon il fallait, je ne m'en souviens plus, une certaine altitude et de plus ne pas être entré en collision avec les montants du cockpit.
avatar
galou
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 60

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par galou le Ven 4 Déc 2009 - 17:15

Bonjour à tous,
Pour les spécialistes, sur Aquilon, le siège éjectable est un SA-E92-241 pour le pilote, et un SA-E92-242 pour l'assistant pilote, à boucle EFA 602, non automatique, avec cartouche type 21 (20 g maximum), sans courroie de serrage des jambes.
Une goupille de sécurité verrouille le rideau lorsque l'avion est au sol.
Avant le vol, cette goupille est enlevée et stockée dans une pochette spéciale en haut à gauche du siège.
Un levier situé à droite permet de régler le siège en hauteur.
Le levier de blocage du harnais pilote se trouve sur la flasque gauche du siège.
Si l'évacuation en vol d'un Aquilon Mk-20 est délicate, celle des 202, 203 et 204 l'est moins, grâce au siège éjectable.
Mais contrairement à ceux d'aujourd'hui, il n'est pas entièrement automatique.
Il faut tout d'abord larguer manuellement le toit coulissant, puis percuter la cartouche d'éjection du siège en tirant à fond et énergiquement le rideau de protection.
Après l'éjection du siège, le parachute stabilisateur s'ouvre automatiquement et stabilise le siège dans une position inclinée vers l'avant.
Son occupant doit alors débrancher le harnais, repousser le siège avec les pieds si besoin est, et attendre si possible deux secondes avant d'ouvrir le parachute (le siège ne possède pas de barostat).
C'est donc un ensemble d'opérations simples, logiques et faciles à exécuter rapidement… à condition de se trouver à une altitude suffisante pour avoir le temps de les exécuter.
Ce type de siège n'est, pratiquement, pas utilisable lors de manœuvres d'aviation à bord des porte-avions ou dans le circuit d'appontage.
Une solution reste alors : l'amerrissage, train rentré.
Cependant, le seul essai tenté (Mt Legouhy en juin 1960) s’est soldé par la disparition de l’avion et de son pilote.
Le siège E-92, avec poignée chronobarométrique de parachute, a été en fait calculé pour 300 pieds, avec un appareil ayant un taux de descente au moins nul.
Ce qui fait que la limite adoptée en formation est de 1 000 pieds.
Mais il est spécifié dans l'instruction permanente de sécurité Aquilon que :
- au-dessus de 800 pieds, l'éjection doit être préférée à l'atterrissage en campagne ou à l'amerrissage.
- entre 500 et 800 pieds, les chances de réussite de l'éjection demeurent importantes ; elle doit être préférée à l'amerrissage et à l'atterrissage si le terrain n'est pas favorable.
- au-dessous de 500 pieds, et si un gain d'altitude est impossible, l'atterrissage en campagne ou l'amerrissage doivent être tentés plutôt que l'éjection.
Lors de son éjection du 11 mai 1959, le second maître Moine a ressenti le choc à l'éjection avec sensation d'arrachement des quatre membres due, pour les jambes, à l'absence de courroies serre-jambes.
La circulaire technique n°1795 M/SC/AERO/Tech du 9 juin 1959 prescrit l'installation d'un dispositif serre-jambes sur les sièges éjectables équipant les Aquilon.
Quant aux bras, il a été obligé d'écarter les coudes pour exercer une traction suffisante sur le rideau d'éjection.
Amitiés
Galou
avatar
galou
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 60

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par galou le Ven 4 Déc 2009 - 17:26

Éjection IV M n° 33 le 03/12/85. (Photo DR)


Spoiler:
Deux vues de l'éjection du IV P n° 110 le 13/10/64 dans le Pacifique (LV Giraud). (Photo DR)



avatar
GRANOT
QM 1
QM 1

Age : 71
Mécanicien équipage

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par GRANOT le Ven 4 Déc 2009 - 18:18

Merci galou pour ces précisions et ces images.



F1JEE
avatar
galou
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 60

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par galou le Ven 4 Déc 2009 - 19:36

Une petite précision sur la photo de l'éjection de Giraud : sous le pilote et le parachute on voit à droite le siège qui tombe à l'eau, dessous un des tubes du canon d'éjection et à gauche le petit point noir est le casque du pilote.
Galou
avatar
Invité
Invité

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par Invité le Sam 5 Déc 2009 - 8:28

Merci Galou ,j'en apprends plus aujourd'hui que lorsque j'étais sur Aquilon,le Mk 20 n'était pas plus rassurant dans ce domaine que le vampire et les dérives présentaient un certain danger,mais comme je n'ai pas eu ce problème!Pour les amérrissages ,la crainte était que la turbine,très chaude,explose au contact.Sur terre,j'ai vu des crashs sans problème (train rentré).Je déduit de tout ça qu'on travaillait vraiment avec ,comme on dit, la b... et le couteau ! A+
avatar
SUN_687
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 58
Électromécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par SUN_687 le Jeu 10 Déc 2009 - 22:37

Encore un p'tit clin d'oeil.Vous avez reconnu l'avion ?

avatar
galou
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 60

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par galou le Ven 11 Déc 2009 - 18:33

F-8A BuNo 145357 de la VF-11 à bord de l'USS F. D. Roosevelt le 21/10/61. Ejection réussie du LT(jg) John Kryway.
Galou
avatar
Pingouin 33
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 68
Mécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par Pingouin 33 le Mar 22 Déc 2009 - 17:09

Bonjour à tous,

Quelques remarques suite à l'explication de FAVEAU.

Le siège de l'Etendard est bien le MK4, le rappel des jambes n'est pas à "poudre", au fur et à mesure que le siège monte, dans la phase d'éjection, les deux sangles de rappel qui passent dans les jambières du pilote, ramènent ses chevilles contre le siège.

Les dispositifs de commandes de percussion de la cartouche principale sont le rideau masque ou la poignée basse.

Les goupilles ou épingles de sécurité, reliées entres elles par un ruban rouge
( rideau, percuteur principal, extracteur, poignée basse, il y en a normalement une cinquième) sont retirées par le Patron d'appareil, une fois le pilote brellé, lui sont montrées et rangées dans l'étui prévu et remisent en place a l'arrêt moteur avant le débrellage du pilote.

Le siège éjectable étant un moyen de secours, aucun autre dispositif mécanique ou électrique n'interfere dans le système d'éjection, une mauvaise manip au sol, ça pète.

Pour le canot pneumatique, le pilote est assis dessus et ils sont reliés par une attache rapide. A la séparation du siège et du pilote, le dinghy descend et la sangle se tend percute la bouteille d'azote, le canot se gonfle.

Lorsque j'étais au dépannage 11F, il ne se passait pas 15 jours sans que je participe à la dépose pose d'un siège pour les Daraé ou les Elec pour qu'ils aient accés aux consoles , poste de pilotage étroit. Maintenant ce sont les Boum qui déposent les sièges mais là , j'en parlerai plus tard.

Amicalement
avatar
Kimono furieux
QM 2
QM 2

Age : 43
Electromécanicien équipage

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par Kimono furieux le Mer 23 Déc 2009 - 17:50

C'est clair que la dépose d'un siège était une sacrée manip.

A mon époque (il y a un peu plus de dix ans) on déposait les sièges "à la main" c'est à dire sans autre outils que nos petits bras musclés. Sortir le siège du cockpit par dessus le dos de l'avion, le faire passer sur l'aile et le poser à terre sur un support roulant.
La manip se faisait invariablement à bord ou sur base.

De nos jours les Boums utilisent une Chèvre pour sortir le siège (la sécurité sociale est passée par là).Merci pour le dos de nos marins.
Mais je suis sur que Sabou peu nous raconter comment ils fonts actuellement.

- Amitiés -




Boum un jour, Boum toujours.
avatar
LOSSOUARN
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 69

Siège éjectable

Message par LOSSOUARN le Lun 25 Jan 2010 - 18:35

Bonjour à tous ,
à la fin de ma carrière militaire comme mécaé, surtout sur hélico, après un essai d'embauche , j'ai travaillé de 1989 à 2005 comme civil à l'APES de Landivisiau.APES = atelier parachutes et équipements de sauvetage. J'ai donc exercé sur les sièges éjectables des avions en service à l'époque : Etendard : CM4 ,Crusader : F5AF puis MK7 (0/0), Super étendard : CM4A (jusqu'en 92) puis CM6 (0/0).
0/0 = éjection possible à V=0 ,Z=0 grace à un moteur fusée
L'éjection sur SEM se fait en 2 phases : balistique et fusée
Balistique :le pilote tire sur une des deux poignées (1 sur Rafale),cette action percute la cartouche principale située dans le canon télescopique qui déclenche deux autres cartouches ,le siège commence à monter et percute le système de fragilisation verrière, il déclenche aussi l'IFF détresse. le pistolet extracteur et le mécanisme de déverrouillage retardé(MDR) sont mis en action par des biellettes fixées au canon.
Fusée :le déroulement d'un cable d'environ 1,80 m relié à la biellette du pistolet extracteur provoque la mise à feu du moteur fusée pendant 1/2 "
Les avantages du moteur fusée sont :
-accélération moindre au départ du siège:15 G au lieu de 19/20,
-le siège est propulsé plus haut et la séquence séparation /ouverture parachute se fait 2 secondes après que le pilote ait tiré sur la poignée ( ceci à une altitude < 11500 fts ).
Les sangles de maintien de jambes sont fixées dans le plancher avion , passent dans les jarretières du pilote (fixées au mollet sous le genou )et viennent se cliquer sur le siège:au départ du siège les jambes reviennent naturellement contre le siège et y sont maintenues .A la tension de la sangle : un rivet casse sur la piece de fixation reliée au plancher libérant ainsi toute liaison avec l'avion .
Le MDR :mécanisme équipé d'une minuterie (2")et d'un barostat interdisant la séparation siège /pilote à 14500fts >Z< 11500fts le siège étant stabilisé par un petit parachute.
Le MDR actionne la séparation siège /pilote qui provoque l'ouverture du parachute principal (voilure 45 M2, vitesse de descente 8m/s)
La séparation du paquetage de survie fixé au harnais parachute et qui comporte une embarcation individuelle se fait manuellement par action sur des dégrafeurs ou sur la sangle de liaison reliée au gilet de sauvetage,la percution de la bouteille de Co2 du canot se fait par action sur cette mème sangle (par gravité) .Il faut donc que le pilote soit conscient pour effectuer ces manoeuvres contrairement au Rafale qui est équipé d'un système de libération automatique du paquetage de survie 4" après la séparation siège/pilote .

Maintenant ,les gilets de sauvetage sont équipés de système de percution automatique au contact de l'eau (pastille soluble)
Le siège du Rafale :MKF16F est bien plus sophistiqué, équipé d'un canon double et de beaucoup plus de pyrotechnie ,il permet des éjections dans toutes les configurations. On n'arrète pas le progrès !!!
Voila je crois n'avoir rien oublié !!! mais depuis 2005 il y a dù y avoir encore des modifs
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Le siège éjectable

Message par framery le Lun 25 Jan 2010 - 20:17

Merci LOSSOUARN pour
toutes ces explications.
Car s'envoyer en l'air c'est du sérieux.
lol!
avatar
SUN_687
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 58
Électromécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par SUN_687 le Mar 9 Fév 2010 - 6:21

bonjour,
encore une petite.
avatar
Pingouin 33
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 68
Mécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par Pingouin 33 le Mar 9 Fév 2010 - 8:54

Cette photo d'éjection ne m'est pas inconnue, je fais le canard.





Amicalement
avatar
SUN_687
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 58
Électromécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par SUN_687 le Mar 9 Fév 2010 - 9:29

Ouais, mais elle a aussi sa place dans ce post, non ?

(c'est pas pire que remettre deux fois le même avion a deviner a quelques mois d'intervalles)
Je sais que ce n'ai pas toi, mais l'auteur de la premiere fois, a dû rechercher pour repondre a la deuxieme fois
et celle là, j'ai droit:


amicalement
avatar
Pingouin 33
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 68
Mécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par Pingouin 33 le Mar 9 Fév 2010 - 10:53

SUN, fais pas la tête, il est plus à sa place ici que dans l'autre post, mais l'ayant vu je ne voulais pas répondre :

Pour le second je dirai un Gloster Méteor





Amicalement
avatar
SUN_687
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 58
Électromécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par SUN_687 le Mar 9 Fév 2010 - 11:56

Ehhhhhhhh..! mais ici, c'est pas des devinettes.c'est juste un post sur les sièges.

J'ai connu un pilote de la 17F(qu'a fait la 11F aussi)qui s'est tué sur un avion comme ça.apparement il a pas dû pouvoir s'ejecter.c'était dans les années 85-89, je ne rappelle plus de son nom, ça me reviendra peut être.
avatar
Invité
Invité

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par Invité le Mar 9 Fév 2010 - 11:58

OE3 Trochon


Dernière édition par sartor le Mar 9 Fév 2010 - 13:06, édité 1 fois
avatar
† Pierre 29 n
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 57
Mécanicien NON

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par † Pierre 29 n le Mar 9 Fév 2010 - 12:03

quelle est l'histoire de cette photo ...........pourquoi l'éjection du copilote ..........,??,
avatar
Pingouin 33
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 68
Mécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par Pingouin 33 le Mar 9 Fév 2010 - 12:27

Sur le Méteor c'est un essai d'une nouvelle version de siège en réel sur leur avion banc d'essai. il y a eu au CEV base de Cazaux avec les Anglais,je pense vers 2007 un essai avec cet avion, j'étais encore au CEV mais je n'ai pas le type de siège, je peux me renseigner.
Pour nous,les essais sont effectués, départ du siège d'une maquette réelle de cabine, au sol ou sur rail et cela se passe au CELM de BISCARROSSE.





Amicalement
avatar
SUN_687
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 58
Électromécanicien

Re: [Aéronavale divers] Le siège éjectable

Message par SUN_687 le Mar 9 Fév 2010 - 12:49

Pour SARTOR, Non, ce nom ne me dit rien, c'est pas celui auquel je pense.

    La date/heure actuelle est Lun 25 Juin 2018 - 13:28