Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 627950 messages dans 13266 sujets

Nous avons 15254 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est fragar

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» FLOTTILLE 6 F
par kerabus56 Aujourd'hui à 16:46

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 16:20

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 15:58

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 15:50

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Charly Aujourd'hui à 14:33

» D.E.T. PORQUEROLLES
par Laurent Aujourd'hui à 14:11

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 12:23

» [Les traditions dans la Marine] Saint Eloi
par LE BRETON Jean-Yves Aujourd'hui à 11:26

» [Campagne] ANTSIRABE
par Jean-Léon Aujourd'hui à 10:28

» [Campagne] TULEAR - IFATY - SAINT-AUGUSTIN - ANAKAO
par Jean-Léon Aujourd'hui à 10:23

» [Campagne] NOSSI-BE
par Jean-Léon Aujourd'hui à 10:16

» [ Blog visiteurs ] Photos de Tahiti, Taravao
par Invité Aujourd'hui à 09:07

» [Marine à voile] L'Hermione
par cyriaque Aujourd'hui à 09:06

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jacques l'A Aujourd'hui à 07:44

» [ Blog visiteurs ] aviso henry 1968 message 479 de M. CORBIERE EMILE
par corbiere.emile Aujourd'hui à 06:35

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Nenesse Hier à 21:44

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par facilelavie Hier à 16:31

» [Votre passage au C.F.M.] Photos de groupe
par combaz Hier à 15:03

» [ Recherches de camarades ] Recherche Georges Plateau ancien La Saône 73/74
par bielo Hier à 08:04

» SÉMAPHORE - CHASSIRON - ILE D'OLÉRON (CHARENTE MARITIME)
par VENDEEN69 Hier à 06:55

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par jobic Jeu 17 Aoû 2017, 20:04

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par PAUGAM herve Jeu 17 Aoû 2017, 19:39

» ORIGNY (BO)
par Charly Jeu 17 Aoû 2017, 19:23

» LE TRIOMPHANT (SNLE)
par Kohler Jean Marie(Hans) Jeu 17 Aoû 2017, 15:35

» [ Blog visiteurs ] Maître-Principal Louis Bizien et Capitaine de Frégate Alain Bizien
par Invité Jeu 17 Aoû 2017, 09:29

» [ École des Mousses ] Promotion 74/75
par Jean-Yves Maringer Jeu 17 Aoû 2017, 07:10

» [Aéro divers] Le GHAN-1 (31F, 32F et 33F) en Algérie...
par Yvon LELIEVRE Mer 16 Aoû 2017, 19:30

» INSIGNES
par Jean-Marie41 Mer 16 Aoû 2017, 16:58

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par takeo Mer 16 Aoû 2017, 16:19

» Hommages à nos anciens plongeurs démineurs.
par MILLET Jean Claude Mer 16 Aoû 2017, 14:45

» STATION D'ESSAIS DES COMBUSTIBLES ET LUBRIFIANTS DE LA FLOTTE
par MILLET Jean Claude Mer 16 Aoû 2017, 13:08

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Mar 15 Aoû 2017, 19:34

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Jean-Marie41 Mar 15 Aoû 2017, 16:02

» [ VOS ESCALES ] SAINT PIERRE ET MIQUELON
par Jean-Léon Mar 15 Aoû 2017, 15:33

» MARINE CHERBOURG
par kerneve Mar 15 Aoû 2017, 07:07

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par GYURISS Lun 14 Aoû 2017, 15:12

» BAN SAINT RAPHAEL ET CEPA/10S
par yrudnoiv Lun 14 Aoû 2017, 08:45

» ORAGE (TCD)
par webtcdorage Lun 14 Aoû 2017, 08:03

» [ Histoire et histoires ] Canulars
par kerneve Lun 14 Aoû 2017, 05:30

» [ Blog visiteurs ] Ouvrage "Les Commandos De Ponchardier"
par Invité Dim 13 Aoû 2017, 04:23

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par Tinto Sam 12 Aoû 2017, 23:33

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par Charly Sam 12 Aoû 2017, 21:18

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Mono Sam 12 Aoû 2017, 20:06

» [Aéronavale divers] Breguet Alizé BR 1050
par GRAFF Gérard Ven 11 Aoû 2017, 19:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche "Photographes "
par PAUGAM herve Ven 11 Aoû 2017, 16:43

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par COLLEMANT Dominique Ven 11 Aoû 2017, 12:55

» [ Recherches de camarades ] écoles d'infirmiers Hopital St ANNE à Toulon fin 74 , début 75
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017, 08:14

» [ Recherches de camarades ] BDC LE TRIEUX 1975 /1976
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017, 08:11

» [ Recherches de camarades ] BH1 LA RECHERCHE , de 1976 à 1977
par Bernard Gaillard 48 Ven 11 Aoû 2017, 08:09

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 11 Aoû 2017, 07:04

» [ Blog visiteurs ] Présentation de mon ouvrage sur Les Commandos De Ponchardier
par Invité Ven 11 Aoû 2017, 06:03

» [ LES ÉCOLES DE SPÉCIALITÉS] P.E.M. "Pôle Ecoles Méditerranée"
par Jean-Marie41 Jeu 10 Aoû 2017, 18:03

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par Jean-Marie41 Jeu 10 Aoû 2017, 17:07

» [ Blog visiteurs ] Donation contre "bons soins"
par Lebas Jeu 10 Aoû 2017, 15:13

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires
par PAUGAM herve Jeu 10 Aoû 2017, 08:22

» [ Blog visiteurs ] Infos navire Jean Pierre Calloc'h Madagascar
par Invité Mer 09 Aoû 2017, 22:19

» JAUREGUIBERRY (EE)
par DUFFOND Serge Mer 09 Aoû 2017, 21:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Charly Mer 09 Aoû 2017, 21:03

» [Vie des ports] LE PORT D'AUDIERNE
par Roger Tanguy Mer 09 Aoû 2017, 19:31

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Mer 09 Aoû 2017, 18:41

» NORMANDIE D651 (FREGATE)
par pinçon michel Mer 09 Aoû 2017, 11:24

» [Les traditions dans la Marine] Les hamacs.
par MILLET Jean Claude Mer 09 Aoû 2017, 09:20

» [HISTOIRES HISTOIRE] LE DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE
par J.Revert Mer 09 Aoû 2017, 06:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains BELLE POULE 07/76 à 10/81
par Fanfan Mar 08 Aoû 2017, 19:27

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par MARTIN Jean-Pierre Mar 08 Aoû 2017, 16:44

» LA PAIMPOLAISE (PC)
par christian dupuy Mar 08 Aoû 2017, 11:56

» [ Blog visiteurs ] P2V7 Neptune N°147 571 - Jaquemard
par Invité Lun 07 Aoû 2017, 20:44

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] VISITE DE LA RADE DE TOULON
par centime44 Lun 07 Aoû 2017, 17:45

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par corre claude Lun 07 Aoû 2017, 07:52

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Noël Gauquelin Dim 06 Aoû 2017, 09:57

» CDT BOURDAIS (AE)
par COLLEMANT Dominique Sam 05 Aoû 2017, 19:01

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE MÉCANOS P.A. ARROMANCHES 72
par BERTIN Sam 05 Aoû 2017, 17:30

» FLOTTILLE 33 F
par DALIOLI Sam 05 Aoû 2017, 17:16

» [ Recherches de camarades ] SNLE Terrible 1970 - 1971
par Kohler Jean Marie(Hans) Sam 05 Aoû 2017, 14:58

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par MILLET Jean Claude Ven 04 Aoû 2017, 12:15

» DÉTROYAT (AVISO)
par G SCHWARTZEL Ven 04 Aoû 2017, 11:32

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par BEBERT 49 Jeu 03 Aoû 2017, 18:27

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] Recherche de photos
par Ouin Ouin Jeu 03 Aoû 2017, 08:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche de camarades de l'ecole ELAER de Rochefort 1978 a 1980
par Ouin Ouin Jeu 03 Aoû 2017, 08:13

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par PAUGAM herve Mer 02 Aoû 2017, 21:23

» ESCADRILLE 50 S
par Serge BAVOUX Mer 02 Aoû 2017, 17:53

» [Logos-Tapes-Insignes] ECUSSONS
par timoniersoum Mer 02 Aoû 2017, 16:21

» VAUQUELIN (EE)
par Joël Chandelier Mer 02 Aoû 2017, 09:56

» [ Blog visiteurs ] MP PATTINGRE CLAUDE - NAVIS - 1972 - 2002 - RECHERCHES PHOTOS / ECHANGES
par chamois Mer 02 Aoû 2017, 07:37

» [ École des Mousses ] Promotion 60/61 1ère Compagnie
par armorique Mar 01 Aoû 2017, 14:21

» L'abordage du Terrible et du Malin
par mashpro Mar 01 Aoû 2017, 10:50

» BSM LORIENT - KEROMAN
par Max Péron Lun 31 Juil 2017, 14:52

» Demande de contact de GG 83
par VENDEEN69 Lun 31 Juil 2017, 09:01

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par Roger Tanguy Dim 30 Juil 2017, 20:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche VENANCIE Jean-Marie
par JACQUES SOUVAY ou BILL Dim 30 Juil 2017, 14:31

» [ Logos - Tapes - Insignes ]
par groufumaco Dim 30 Juil 2017, 14:02

» [ Blog visiteurs ] STATION CAMELEON 1971/1973
par † ALAIN 43 Dim 30 Juil 2017, 08:15

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Sam 29 Juil 2017, 16:54

» BSM TOULON
par loulou06000 Ven 28 Juil 2017, 21:33

» [ Histoire et histoires ] LE BRETON Louis, témoin des marines du XIXème siècle
par BELLENGE Daniel Ven 28 Juil 2017, 18:25

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE DES ANCIENS MARINS DE GUEBWILLER ET ENVIRONS
par latrubesse jean claude Jeu 27 Juil 2017, 15:25

» [ Histoire et histoires ] Une ordonnance de Napoléon 1er
par TUR2 Jeu 27 Juil 2017, 14:32

» [Foyers et cercles] LES FOYERS DU MARIN ! ! !
par PAUGAM herve Mer 26 Juil 2017, 20:16

» LE BRETON (ER)
par LE BRETON Jean-Yves Mer 26 Juil 2017, 17:08

DERNIERS SUJETS


La spécialité de Météorologiste

Partagez
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 87
 Télémètre Équipage NON

La spécialité de Météorologiste

Message par PILON le Mar 29 Jan 2008, 20:18

Au sujet de la spécialité de météo

Cette spécialité a été créée au lendemain de la dernière guerre, vers 1947, sans que je puisse apporter plus de prcisions et par changement de spécialité. En 1956, quand je commençai à m’intéresser à cette spécialité, alors QM1 timonier de l’EE Guépratte, et avoir eu quelques notions de météo par le S/M pilote de la flotte (une spécialité disparue), elle comptait environ 110 membres, disséminées sur les bases aéronavales tant en France qu’en Afrique et sur les Portes-avions et gros bâtiments comme de Grasse et Colbert principalement, ainsi que dans les préfectures maritimes et à la station de Toulon la Mitre, où j’ai pu faire presque trois ans.
A l’avènement du Centre d’Expérimentation du Pacifique, qui fut l’aventure du XXème siècle pour la Marine et aussi pour le personnel météo de la Marine, il fallut augmenter considérablement l’effectif, qui passa à environ 160 membres, en formant des aides météos et en créant un ou plusieurs cours de BE météo accélérés pour ceux parmi ces aides qui terminaient leur premier séjour au Pacifique et volontaires pour le cours et le rengagement.

Voilà donc pourquoi, la spécialité de météo est très soudée dans ce forum, parce que nous ne sommes pas nombreux et que pendant les heures de gloire du CEP, maintenant fermé comme nous le savons, nous y sommes tous allés, certains de nombreuses années, (on peut en citer un qui a fait douze ans, je crois, qui a suivi le cursus des aides-météo puis météo)(moi j’y ai fait un peu plus de huit ans). Il existe donc une sorte de fraternité entre tous les membres. Nous avons tous opéré dans les mêmes lieux, sur les mêmes îles et fréquenté les mêmes personnes, emprunté les mêmes hydravions catalina ou les mêmes bateaux ; nous avons nagé dans les mêmes lagons, participé aux tamaaraa (kai kai paumotu) avec nos amis des Tuamotu, ce qui créée beaucoup de souvenirs communs, immortels les nôtres, et beaucoup de liens, tant entre nous qu’avec les habitants de ces îles perdues sur le Grand Océan. Comme perdus que nous étions nous aussi, avec parfois du courrier une fois par mois (Rapa). Ah non ! et même si nous en sommes un peu fier maintenant, ce ne fut pas toujours facile pour tous.

La météo du CEP a employé du personnel marine d’autres spés, mais en faible quantité ; il y a eu également du personnel de l’Armée de l’air, quelques-uns venaient de l’ALAT ; d’autres encore de l’Armée de terre. Ils étaient en général affectés aux Radars qui nous permettaient de mesurer les forces et directions des vents en altitude pour l’Aviation civile et pour la préparation des tirs nucléaires. Ils sont, dans l’ensemble, aussi marqués que les météos de la Marine, par ce que l’on peut appeler notre « aventure » au CEP.

André Pilon


Dernière édition par PILON le Mar 19 Fév 2008, 19:55, édité 1 fois
avatar
MARECHAL
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 73
Timonier équipage NON

La spécialité de météorologiste

Message par MARECHAL le Mar 29 Jan 2008, 21:06

C'est vrai André que le CEP a créer une génération de météos démerdards, très soudés et solidaires pour les raisons que tu évoque. Pour avoir été durant 26 ans dans la réserve et fait quelques périodes en qualité de météo, notamment à Nimes, j'ai constaté que la nouvelle génération de météos était toujours aussi sympa, mais avec une mentalité plus "scientifiques".
avatar
LE LAY ALAIN
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 72
MÉTÉOROLOGUE NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par LE LAY ALAIN le Mar 29 Jan 2008, 21:58

Bien résumé la spécialité,ANDRE,par contre je ne suis pas sur du nombre de météos (110),car mes souvenirs quand j'ai fait le premier cours de certifiés en 64,on parlait de 55 météos.Celà est à confirmé.je crois qu'au plus fort de la spé c'est 230.Ce chiffre serait maintenant de 150 à 160 .
Il n'y a eu qu'un seul cours de BE accéléré dont je faisais parti en 66 après 2 ans de certifié au Pacifique.
C'est vrai que les séjours au CEP , dans certaines conditions ,ont tissés des liens.Ils nous permettaient de connaitre les météos des autres régions maritimes que l'on aurait peut être jamais connus.



Et QUINQUIN
avatar
KRAUSSE
INVITÉ
INVITÉ

Age : 76
NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par KRAUSSE le Sam 16 Fév 2008, 14:41

Bien ton exposé André , simple mais bon .
Nous avons plus de très bons souvenirs de la météo que de mauvais . Surtout Nous , venant de l'armée de terre et ne connaissant pratiquement rien au système . Notre brevet d' électroméca était certes intéressant , mais sans la connaissance de nos amis "météos purs" et leur détérmination à nous apprendre AUSSI le "boulot du radio sondeur" , nous serions partis sans avoir eu la change de connaître cette belle spécialité . Je crois qu'il nous faut , nous dépanneurs et utilisateurs des GMD2 , Cotal , Rawin et autres engins de ce type , remercier nos amis météo de la marine ( en majorité dans cette fonction ) de nous avoir intégré et appris les ficelles du métier .
Je préciserai également , que j'ai été agréablement surpris de la gentillesse et de l'esprit de camaraderie de la grande majorité de nos amis marins .
( sans vouloir leur lancer des fleurs )
Bonne journée à tous

Dommage que l'on ne puisse pas revenir en arrière .
A quand , la machine à voyager dans le passé ????????????????



avatar
† tataio
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 69
Timonier équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par † tataio le Sam 16 Fév 2008, 14:58

on aime bien les fleurs !!!!
trève de plaisanterie, vous avez tous raison, et j'espère que c'est encore comme cela
maintenant, je doute car le CEP n'existe plus, et comme la si bien dit André, les atolls
polynésiens y sont pour beaucoup
amitiés à tous
tataio



A FA'A HEIMOE TO OE ORA, E HA'A MAU TEIE MOE -
Fais de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité - citation de St Exupery
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 87
 Télémètre Équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par PILON le Mar 19 Fév 2008, 13:29

parfait, cette citation de St-Ex, Tataio et j'en suis très impresssionné car figure toi que, en 1940 alors que l'escadrille 2/33 où il était affecté avec le grade de Capitaine, était presque en fuite ( avouons-le à mots couverts) devant l'avance allemande, il a fait escale cinq jours dans mon village.

les avions ( ce qu'il en restait) étaient parqués
sur le terrain de la Chapelle-Vendômoise, terrain qui est en partie sur ma commune et qui s'appelle de nos jours / Blois-Le breuil

Comme tous les minots de chez nous, j'ai donc côtoyé tous ces aviateurs, alors âgé de 10 ans, qui prenaient leurs repas dans les cafés auberges de mon village.

A cette époque il était un aviateur, gradé comme un autre, il n'était pas encore connu en tant qu'écrivain.

André Pilon


Dernière édition par le Mar 19 Fév 2008, 14:58, édité 2 fois
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 87
 Télémètre Équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par PILON le Mar 19 Fév 2008, 13:46

Pour EPICA 38

Oui et comme l'a dit mon ami Tataio

Que ton pauvre père repose en paix et éternellement au paradis des météorologistes, là où la question du mauvais temps, des tempêtes, des cyclones et autres raz-de-marée ne doit pas se poser.

Cette catastrophe, le naufrage de la frégate Laplace a eu lieu le 16 Septembre 1950;
je n'étais pas encore météo et j'avais tout juste sept mois de marine.

J'étais au cours de BE timonier et pendant ces six mois de cours deux événements m'ont particulièrement frappé : le début de la guerre de Corée, en juin il me semble, et l'explosion de ce bateau

deux ou trois météos auraient péri ainsi que d'autres marins ?
A cette époque les frégates : Laplace, Mermoz, Lebrix et le Verrier étaient armées par la Marine nationale
par la suite, elle passèrent à l'armement Delmas

si tu n'as pas fait météo, c'est que on ne pouvait pas entrer directement du civil dans cette spé : en 1957, quand j'ai changé de spé, il fallait avoir deux ans de service à la mer dans le grade de QM ou avoir fait deux ans outre-mer. la spé n'était pas listée pour les nouveaux engagés.

quel était le nom de famille de ton père ?

A PILON
avatar
hetet a
QM 1
QM 1

Age : 69
Infirmier NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par hetet a le Mar 19 Fév 2008, 17:44

Merci à vous pour vos réponses.
André Pilon je t'ai repondu en MP, et c'est juste que c'est bien le 16 septembre, fils indigne que je dois etre !!!!!!
ma pauvre maman nous a elevé moi mes deux soeurs ( 1947, 1948, 1949) toute seule comme un fier guerrier, je lui en suis reconnaissant d'avoir fait de moi ce que je suis devenu.
avatar
PATRICE GAILLARD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 68
NON

specialite meteo

Message par PATRICE GAILLARD le Dim 28 Déc 2008, 12:15

vous avez tous raisons sur cette belle spécialité qu'etait la météo a la période du pacific je pense que c'est dommage pour la nouvelle génération de metoc de ne pas pouvoir connaitre cette façon de vivre que nous avions et surtout cette solidarité qui manque aujourd'hui.
Il est vrai que je suis nouveau sur ce site et je me pers encore un peu.
à tous je vous souhaite une très bonne année pour 2009 à vous et à toutes vos familles
Patrice dit Jo gaillard
avatar
gilbert kerisit
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Manoeuvrier NON

* La spécialité de Météorologiste

Message par gilbert kerisit le Mer 04 Mar 2009, 16:13



Ouest France du mardi 4 mars 2009

un météo pourrait donner des explications au sujet de cette chute ?
avatar
MARECHAL
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 73
Timonier équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par MARECHAL le Sam 07 Mar 2009, 21:26

Bonsoir Gilbert - Il y a trop longtemps que j'ai quitté la météo et je ne connait pas le matériel qui est utilisé maintenant pour effectuer les sondages. Si ce cylindre était encore brûlant, peut-être contenait-il la pile qui alimente la sonde ?. Effectivement, entre le ballon et la sonde, il y a un parachute destiné à ralentir la chute. Je suis étonné quand même que ce matériel soit capable de faire de tels dégâts - Cordialement - Laurent
avatar
gilbert kerisit
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Manoeuvrier NON

* La spécialité de Météorologiste

Message par gilbert kerisit le Sam 07 Mar 2009, 21:36

merci a toi Maréchal, cest quand même étrange de ramasser de tels engins sur sa maison.
avatar
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 68
Timonier équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par † Fanch 56 le Mer 06 Oct 2010, 15:04

Sujet déverrouillé après nettoyage.






LINUX MINT
On ne dit jamais assez à ceux qu'on aime...........qu'on les aime. (Louis Chédid)
Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Radio NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par Noël Gauquelin le Mer 06 Oct 2010, 16:43

De la part d'un radio, amical salut aux météos.
Sur le De Grasse, avant de partir pour la campagne 1970, on nous avait installé un récepteur de photos satellites venant du Centre de météorologie spatiale de Lannion. Nous (2 météos et moi + 2 techniciens de l'arsenal de Brest) avons fait un stage de 2 semaines pour nous familiariser avec ce matériel encore expérimental. La réception se faisait en VHF, et l'image était récupérée sur un écran de TV noir/blanc à balayage lent devant lequel était disposé un appareil photo Polaroïd. Pour ma part, j'étais chargé de la maintenance de l'appareil, et mes collègues météo de l'exploitation. Je me souviens vaguement qu'on recevait les signaux des satellites américains du NOAA? satellites à défilement dont on devait calculer les heures de passage. J'ai raconté l'anecdote de la panne sur le forum du De Grasse.
J'avais un copain, Lointier, qui a fait de nombreux séjours en Polynésie à l'époque des tirs.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 62
NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par marsouin le Mer 06 Oct 2010, 17:01

Les satellites défilant NOAA orbitaient à quelle fréquence ?
La nuit à Muru, on pouvait apercevoir des satellites régulièrement passer à la verticale des sites. Mais je ne pense pas que ces satellites-là étaient des satellites MTO
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Radio NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par Noël Gauquelin le Mer 06 Oct 2010, 17:12

Pour marsouin : Je pense que tu évoques la fréquence des passages au dessus de la Polynésie : En fait, je ne m'en souviens plus, des spécialistes météo en sauraient plus sur le sujet, mais je crois me rappeller qu'en moyenne, on prenait 2 ou 3 photos par jour . Ces satellites météo prenaient des photos de la terre vue de l'espace (je crois en avoir encore quelque unes dans mes archives, mais je n'ai pas de scanner en ce moment).
The National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) est l'organisme US qui est à peu près l'équivalent de notre Météo nationale.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 62
NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par marsouin le Mer 06 Oct 2010, 17:20

En effet Noël, c'est la fréquence de passage de ces satellites qui m'intéressent. Ils devaient défiler à basse altitude ?
Je me souviens avoir eu en mains ces photos Belino N&B de mauvaise qualité (années début 80 !) au service MTO de Faa'a.
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Radio NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par Noël Gauquelin le Mer 06 Oct 2010, 17:44

Sur le De Grasse, les photos étaient d'excellente qualité. Dès que je récupère un scanner, je les met en ligne.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
† CYBAL Jacques
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Détecteur ASM équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par † CYBAL Jacques le Mer 06 Oct 2010, 18:48

Une photo montage fait à Houilles par nous même, Noaa 1 ou 2...?..orbitre, je crois, 800km et des frifrelins...
J'ai fouillé, c'est la seule je crois...

avatar
† tataio
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 69
Timonier équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par † tataio le Jeu 07 Oct 2010, 11:20

Les satellites météos envoient des images, et non des photos.

Les images visibles donnent une idée de la couverture nuageuse en direct, telle qu'on la verrait à l'œil nu. Elles ne sont disponibles que lorsque le soleil éclaire cette partie de la terre. Ce type d'information permet, notamment, de mieux distinguer les nuages bas en période hivernale.

Les images infra-rouge sont disponibles 24 h/24 (également la nuit) et donnent une information sur la température du premier obstacle rencontré par le satellite (il s'agit généralement des nuages). Plus le nuage est élevé, plus la température du premier obstacle rencontré est basse. Plus la température est basse, plus la couleur est claire. C'est la raison pour laquelle les nuages élevés (souvent liés aux perturbations) apparaissent en blanc.

nous avons aussi les images dans le spectre vapeur d'eau.
Les images obtenues dans les 3 spectres sont données par des capteurs et non des appareils photos

il existe deux sortes de satellite météo
1- Les satellites géostationnaires
le satellite européen Météosat 8, situé à 36 000 km au-dessus de l'équateur, sur le méridien de Greenwich. Cette position permet au satellite de rester en permanence au même endroit (il est géostationnaire).
2-Les satellites défilants
L’image du satellite défilant est plus précise que celle du satellite geostationnaire il est situé à 850 km d'altitude et non à 36 000 km. Il y a des images en visible et en infra-rouge
La précision de ces images est telle qu'elle permet de distinguer des nuages de quelques centaines de mètres. Elle est par conséquent très instructive et mérite que l'on s'y attarde. Toutefois, à cette altitude relativement basse, le satellite ne peut rester sur place (il n'est pas géostationnaire mais défilant).En ce qui concerne notre Pays, les images ne sont disponibles que lorsque le satellite passe au-dessus de la France, c'est-à-dire, 5 à 10 fois par jour (le satellite geostationnaire a l'avantage de proposer une image toutes les 15 minutes et cette régularité est nécessaire au suivi de la situation météo).

je signale que j'étais responsable de la cellule de réception satellitaire à Faa'a de 80 à 82 et je certifie que les images reçues tant geostationnaires que défilants étaient tout à fait de bonnes qualités et tout à fait exploitables, mais pour quelqu'un qui n'est pas méteo, certaines images peuvent paraître de qualités médiocres surtout quand nous sommes en limite de réception ou par effet de rotondité de la terre.....



A FA'A HEIMOE TO OE ORA, E HA'A MAU TEIE MOE -
Fais de ta vie un rêve, et de ce rêve une réalité - citation de St Exupery
avatar
KERMITT
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 58
Météorologue NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par KERMITT le Ven 08 Oct 2010, 14:12

Belle prestation de ta part Tataio. On s'est loupé de peu à FAAA, j'y travaillais à la Prévi de Décembre 19 à Juin 80. Le responsable satellite devait être Simon.





DOUARNENISTE ET FIER DE L'ÊTRE
avatar
† CYBAL Jacques
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Détecteur ASM équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par † CYBAL Jacques le Ven 08 Oct 2010, 17:34

Simon avait fait ses premières expériences sat à Houilles (Alfost), comme moi, entre 76 et 80...
avatar
KERMITT
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 58
Météorologue NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par KERMITT le Sam 09 Oct 2010, 09:55

Il y a beaucoup de nouveautés dans notre spécialité par rapport à il y a une dizaine d'années, mais celle qui me paraît la plus ahurissante c'est le fait que depuis peu de temps, cet été je crois, les météos marines ne font plus les observations dans les bases aéronavales. En effet tout comme bientôt partout en France les observateurs ont été remplacés par ce qu'on appelle des "observations autos" . Actuellement il ne reste plus que 53 observations humaines en journée et seulement 13 la nuit dont 1 seule en Bretagne, "BREST GUIPAVAS".





DOUARNENISTE ET FIER DE L'ÊTRE
avatar
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 68
Timonier équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par † Fanch 56 le Sam 09 Oct 2010, 10:01

Les sémaphores font-ils toujours partis des obs humaines ,





LINUX MINT
On ne dit jamais assez à ceux qu'on aime...........qu'on les aime. (Louis Chédid)
Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
† CYBAL Jacques
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Détecteur ASM équipage NON

Re: La spécialité de Météorologiste

Message par † CYBAL Jacques le Sam 09 Oct 2010, 10:15

Avant oui...aujourd'hui ?...et il y a beaucoup de choses à dire....

    La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû 2017, 16:47