Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 707453 messages dans 13970 sujets

Nous avons 14422 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Bernard WELLER

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du EE Jauréguiberry 65 à fin 69
par Gbatta77 Aujourd'hui à 9:11

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par LA TOULINE Aujourd'hui à 8:36

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Aujourd'hui à 8:29

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:11

» [LES B.A.N.] LARTIGUE (ALGÉRIE)
par J-C Laffrat Hier à 23:44

» [Campagne] ANTILLES
par loulou06000 Hier à 23:18

» [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)
par Roger Tanguy Hier à 23:13

» [Vie des ports] Port de Saint Nazaire
par Christian DIGUE Hier à 22:49

» LES SERVICES TER ET CONTRÔLE TER
par LEMOINE René Hier à 22:12

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par PAUGAM herve Hier à 21:42

» JEAN BART (FRÉGATE)
par Bureaumachine busset Hier à 20:55

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Bureaumachine busset Hier à 20:05

» L'ALERTE (E.C.)
par navigateur Hier à 17:35

» [HISTOIRE ET HISTOIRES] LES CIMETIÈRES MILITAIRES FRANCAIS
par PAUGAM herve Hier à 13:46

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par COLLEMANT Dominique Lun 20 Aoû 2018 - 23:00

» LIEUTENANT DE VAISSEAU LAVALLÉE (AVISO)
par facilelavie Lun 20 Aoû 2018 - 21:14

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES
par facilelavie Lun 20 Aoû 2018 - 20:38

» LE BORDELAIS (ER)
par J-L-14 Lun 20 Aoû 2018 - 20:07

» La spécialité infirmier Marine
par Roger Tanguy Lun 20 Aoû 2018 - 20:00

» [ Opérations de Guerre ] Souvenirs
par corre claude Lun 20 Aoû 2018 - 19:43

» [Les catastrophes dans la Marine] Frégate Météorologique LAPLACE
par alsybar Lun 20 Aoû 2018 - 18:07

» COMMANDANT RIVIERE (AE) - Tome 2
par cabel Lun 20 Aoû 2018 - 17:51

» SUFFREN (FLM )
par CARAMABELLE Lun 20 Aoû 2018 - 16:15

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par PAUGAM herve Lun 20 Aoû 2018 - 15:50

» [ Blog visiteurs ] agenda de la Marine
par Invité Lun 20 Aoû 2018 - 10:54

» ESCADRILLE 22 S
par jean claude monzie Lun 20 Aoû 2018 - 7:49

» [LES B.A.N.] ROCHEFORT
par Van de Zande Lun 20 Aoû 2018 - 6:52

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Roger Tanguy Dim 19 Aoû 2018 - 23:11

» [ Blog visiteurs ] FANGUATOFA 1972
par Invité Dim 19 Aoû 2018 - 22:36

» C.I.N. QUERQUEVILLE
par Tocansa Dim 19 Aoû 2018 - 21:54

» MYTHO (CM)
par cornaly Dim 19 Aoû 2018 - 19:25

» [LES B.A.N.] DAKAR BEL-AIR et OUAKAM
par J-C Laffrat Dim 19 Aoû 2018 - 12:09

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par Jean-Louis Richard Dim 19 Aoû 2018 - 9:16

» FLOTTILLE 33 F
par walker Dim 19 Aoû 2018 - 3:38

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Charly Sam 18 Aoû 2018 - 23:36

» [ Blog visiteurs ] Réponse à navigateur PM Basset
par Invité Sam 18 Aoû 2018 - 18:59

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par mataf57 Sam 18 Aoû 2018 - 18:46

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Sam 18 Aoû 2018 - 17:17

» FRANCIS GARNIER (AVISO)
par navigateur Sam 18 Aoû 2018 - 16:07

» [LES B.A.N.] AGADIR
par L.P.(Pedro)Rodriguez Sam 18 Aoû 2018 - 11:50

» LA CRÉOLE
par COLLEMANT Dominique Ven 17 Aoû 2018 - 18:57

» [LES B.A.N.] Saint-Mandrier
par LENOIR Ven 17 Aoû 2018 - 16:20

» JULES VERNE (BA)
par DUFFOND Serge Jeu 16 Aoû 2018 - 22:14

» TARTU (EE)
par Jean-Léon Jeu 16 Aoû 2018 - 18:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Arromanches 06/73 à 04/74
par chauvin Jeu 16 Aoû 2018 - 15:52

» LCT L9098
par GYURISS Jeu 16 Aoû 2018 - 11:23

» Photos mission Balbuzard I, II et III sur le Clem en 92
par LEBRIS Jeu 16 Aoû 2018 - 9:48

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par Bureaumachine busset Jeu 16 Aoû 2018 - 7:55

» Cours CHEQUA 1981
par pldem806 Jeu 16 Aoû 2018 - 7:07

» [Histoire et histoires] Un monument en l'honneur d'un B17
par Joël Chandelier Mer 15 Aoû 2018 - 22:18

» L' ALSACIEN (ER)
par vandini Mer 15 Aoû 2018 - 22:15

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par takeo Mer 15 Aoû 2018 - 21:11

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens mécaniciens et électriciens Porte-Avions ARROMANCHES du 02/02/73 au 31/01/74
par vandini Mer 15 Aoû 2018 - 19:19

» LATOUCHE TREVILLE (FREGATE)
par J-L-14 Mer 15 Aoû 2018 - 18:31

» CDT BOURDAIS (AE)
par COLLEMANT Dominique Mer 15 Aoû 2018 - 17:23

» [Campagnes C.E.P.] FANGATAUFA
par Jean-Léon Mer 15 Aoû 2018 - 12:24

» Hommages à nos anciens plongeurs démineurs.
par pldem806 Mer 15 Aoû 2018 - 11:48

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par morbihannais Mer 15 Aoû 2018 - 11:16

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Michel Roux Mer 15 Aoû 2018 - 10:29

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Joël Chandelier Lun 13 Aoû 2018 - 20:04

» [ Blog visiteurs ] Recherche sur Georges Leygues et la Gloire
par centime44 Lun 13 Aoû 2018 - 19:35

» CFM BREST
par GRAFF Gérard Lun 13 Aoû 2018 - 18:43

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par LES BORMETTES Lun 13 Aoû 2018 - 17:37

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par takeo Lun 13 Aoû 2018 - 14:32

» [Divers écoles de spécialité] L'école navale et le groupe des écoles du Poulmic
par Joël Chandelier Lun 13 Aoû 2018 - 13:13

» [ Blog visiteurs ] Dakar 1940
par Invité Lun 13 Aoû 2018 - 13:11

» MINERVE (SM)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 13 Aoû 2018 - 9:18

» [ Blog visiteurs ] Petit fils d'un ancien militaire ex rapatrié de Diego Suarez Madagascar en 1973 LCT 9062
par L.P.(Pedro)Rodriguez Dim 12 Aoû 2018 - 16:18

» LE GASCON (ER)
par J-L-14 Dim 12 Aoû 2018 - 13:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche PM DELIGNE atelier 57mm du 1Colbert
par loulou06000 Dim 12 Aoû 2018 - 11:07

» ÉCOLE DE PLONGÉE DE LA MARINE
par Bureaumachine busset Dim 12 Aoû 2018 - 8:39

» [Associations anciens marins] FNOM
par framery Sam 11 Aoû 2018 - 10:12

» PÉGASE
par centime44 Ven 10 Aoû 2018 - 19:28

» [Le service de santé] Cimetière de la Marine à Rochefort
par COLLEMANT Dominique Jeu 9 Aoû 2018 - 23:30

» [Les traditions dans la Marine] Le port du sabre
par jobic Jeu 9 Aoû 2018 - 23:15

» BALNY (AE)
par facilelavie Jeu 9 Aoû 2018 - 19:07

» MARINE BORDEAUX
par Christian DIGUE Mer 8 Aoû 2018 - 22:42

» CHAMPLAIN (BATRAL)
par Jean-Léon Mer 8 Aoû 2018 - 19:44

» [Campagne C.E.P. - Papeete] État Major/CEP . Grd-Hotel et Taaoné
par LES BORMETTES Mer 8 Aoû 2018 - 17:50

» [Histoire et histoires] LES HISTOIRES DE BONNERUE
par BONNERUE Daniel Mer 8 Aoû 2018 - 17:50

» [Vie des Ports ] Port de La Rochelle
par COLLEMANT Dominique Lun 6 Aoû 2018 - 22:26

» [ École des Mousses ] 2ème Cie 67/68
par Patrice Biron Lun 6 Aoû 2018 - 11:02

» MARINE TOURANE
par d'HAILLECOURT JEAN CLAUDE Lun 6 Aoû 2018 - 8:43

» [ La S.N.S.M. ] SNSM : un nouveau Capitaine
par Nenesse Dim 5 Aoû 2018 - 17:24

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par jobic Dim 5 Aoû 2018 - 17:09

» MARSOUIN (SM)
par Marco-56 Dim 5 Aoû 2018 - 16:28

» [Divers écoles de spécialité] FISEFA ET FIFORA
par jackychon Sam 4 Aoû 2018 - 20:11

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Van de Zande Ven 3 Aoû 2018 - 19:05

» ARROMANCHES (PA)
par Max Péron Ven 3 Aoû 2018 - 18:17

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Ven 3 Aoû 2018 - 11:34

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par Papynano Jeu 2 Aoû 2018 - 21:31

» Accident du Sous Marin FLORE
par le hetet O Jeu 2 Aoû 2018 - 20:25

» [ Blog visiteurs ] contacter l'ex Maître-principal GUICHOU (en 1980)
par Invité Jeu 2 Aoû 2018 - 18:48

» photo de l'avant et de coté du pétrollier PAPEENO[ Blog visiteurs ]
par GYURISS Jeu 2 Aoû 2018 - 18:24

» [ Blog visiteurs ] Insération photos sur mon compte
par centime44 Jeu 2 Aoû 2018 - 15:34

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par marsouin Mer 1 Aoû 2018 - 22:37

» AIGLE (CM)
par COLLEMANT Dominique Mer 1 Aoû 2018 - 22:34

» LE BOULONNAIS (ER)
par BONNERUE Daniel Mer 1 Aoû 2018 - 17:38

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par foufou Mer 1 Aoû 2018 - 17:14

DERNIERS SUJETS


[Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Partagez
avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

[Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Mar 12 Fév 2008 - 17:34

Bonjour à tous.

"Plouf"... je me lance "jeune ancien" ici et modeste surfacier de surcroît (de quoi je me mèle ?)

Tout d'abord mon immense Respect envers tous les sous-mariniers.

Le sujet des sous-marins est une passion de longue date, j'aurais aimé servir à bord (et même boire le traditionnel verre d'eau de mer) mais en tant qu'appelé cela n'a pas été possible, je crois me souvenir qu'à l'époque (1968/1969) , sauf erreur, seuls les "motels" pouvaient avoir ce privilège.

J'assouvis ma passion par la lecture et quand je vois les références qu'il y a dans le post archivé "cinéma et lecture" j'ai de quoi faire !

Je voudrais avoir votre avis, vous les "pros des coques noires" sur le Croiseur sous-marin Surcouf ( 18/11/1929 > 18/02/1942).

Une utopie ? Un cousin du Nautilus de jules Verne ? Un défi technique ? Une vitrine technologique ? Une réponse à la concurrence de l'époque , Américaine, Anglaise, Allemande ?

A t-on eu raison de construire le plus gros sous-marin du Monde de l'époque ? Son adéquation au contexte ? La pertinence de son armement ?

Sa capacité de combat ?

Et tout et tout ...Merci de donner vos avis et commentaires éclairés.

Ci-dessous un rappel en images toutes issues d'un livre de 1952 que j'ai la chance de posséder.
Spoiler:



Avec une préface manuscrite merveilleuse de Mme Thérèse Blaison veuve du Cdt le Capitaine de Frégate Louis Blaison.


















Postes de commandes et moteurs.





Le collègue radio.



Hommage et respect pour les 130 morts.



La stèle :



Une photo d'une partie de l'équipage. Où ? Quand ?



Pour honorer tout l'équipage , le S 611 ex U-123 type IX-B , a été baptisé Blaison.



Dernière édition par le Jeu 14 Fév 2008 - 14:10, édité 3 fois
avatar
† Leblanc Alain
QM 1
QM 1

Secrétaire militaire équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par † Leblanc Alain le Mar 12 Fév 2008 - 18:26

J'ai lu aussi quelques livres sur l'histoire de se Sous-marin et sur sa tragique fin, mais n'étant qu'un surfacier, j'aimerai savoir ce pense les soums de ce monstre des mers (plus grand sous-matin du monde lors de son lancement).
A t'on retrouvé le site où il repose ?

Respect pour nos camarades disparus.



Le Soleil, les Cigales, le Thym, la Lavande, la Sieste, la Pétanque et le jaune, si ce n'est pas le Paradis ça lui ressemble : c'est la Provence !

Prouvençau per toujour.
avatar
MONTY 83
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 48
NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par MONTY 83 le Mar 12 Fév 2008 - 18:42

super sujet
personnelement jamais entendu parler de sous-marin
avatar
PAPA
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 54
NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par PAPA le Mar 12 Fév 2008 - 18:43

super post jean-jacques tu mérites un maccaron d'honneur


Dernière édition par PAPA le Sam 15 Mar 2008 - 18:44, édité 1 fois




avatar
goblin
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par goblin le Mar 12 Fév 2008 - 19:08

Illustration de l'hydravion embarqué.


et réalité.




"Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel."
Dalaï Lama............
avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Mar 12 Fév 2008 - 19:17

Merci de l'intérêt que vous portez au sujet.

Pour goblin:
L'hydravion était un Marcel Besson type MB 41 dérivé du MB 35.
Il fallait tout démonter ou presque, les ailes, les flotteurs, et le reste ... en combien de temps ? Je ne sais pas mais suffisamment longtemps pour être vulnérable sans doute ! :)
avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Mar 12 Fév 2008 - 20:53

Trouvé sur le net : source : http://guyrevel.free.fr/Hydravions/besson_mb-411.html

détails sur l'hydravion embarqué.

Le Marcel Besson MB-411 "Pétrel", construit par ANF-Les Mureaux, était un petit hydravion de reconnaissance biplace, construit en bois, destiné à être embarqué à bord du sous-marin Surcouf, sa petite taille devant permettre de l'entreposer dans une cale de 2 m de diamètre et 7 m de long. Il devait pouvoir être sorti de la soute etmis en oeuvre rapidement pour effectuer des vols d'observation dans un large périmètre autour du sous-marin.

Le Surcouf était un formidable croiseur submersible très fortement armé qui devair représenter le summum de la technique et une arme pratiquement invincible. Malheureusement, opérant à partir de la Martinique après l'armistice, il entra en collision avec un navire marchand américain et sombra sans avoir eu le temps de démontrer son potentiel ni celui de son avion embarqué MB-411.

Caractéristiques:
Envergure : 12,00 m
Longueur : 8,25 m
Vitesse maxi. : 185 km/h
Moteur : Salmson 9ND, 175 ch
Poids : 1020 kg

Cet hydravion peu connu, aux lignes simples, a déjà été construit à plusieurs reprises par les modélistes tchèque mais c'est apparemment la première fois qu'il est proposé aux modélistes français. La simplicité de ses lignes en rendent la construction aisée par n'importe quelle méthode, traditionnelle ou non et permettent en outre d'obtenir aisément un poids réduit propice aux bonnes performances et à un déjaugeage facile.









" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par COLLEMANT Dominique le Mar 12 Fév 2008 - 21:03

Félicitations Jean-Jacques et merci pour tes propos envers les sous-mariniers.
Très beau et très intéressant sujet.
De beaux documents dont le livre dédicacé par l'épouse du Commandant Blaison.
Ce bâtiment était un réel défi technologique pour l'époque.....
Bien amicalement.
Bill



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
parriaux christian
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 70
Électricien d armes   NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par parriaux christian le Mer 13 Fév 2008 - 9:52

un sm anglais de la guerre 14 18
avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Mer 13 Fév 2008 - 9:59

Pour Papou.

Salut ami du Paradis Terrestre !

Ci-dessous, copie de la déclaration officielle de disparition établie par le "Comité National Francais Commissariat National a la Marine Direction de l'Intendance Maritime Etat civil et Pensions" en date du10/10/1942. (copie faite à partir du livre cité plus haut)

J'espère que cela va t'aider dans tes recherches.







Respect et Hommage à ces Morts pour la Liberté.




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
Bagadoo
QM 2
QM 2

Age : 68
Commis équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Bagadoo le Mer 13 Fév 2008 - 10:31

Superbe bateau.
Je suppose que sa construction à dû générer pas mal de défis technologiques pour l'époque.
Il n'y avait pas tous les produits d'étanchéité dont on dispose aujourd'hui.
Ce soum m'a toujoursfait rêver. :D

Merci pour le sujet et les photos.




  Le mieux est l'ennemi du bien.  
avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Mer 13 Fév 2008 - 11:58

Pour Papou.

En complément pour ta recherche , ci-dessous lien sur le mémorial aux morts du sous-marin Surcouf à Cherbourg :

http://www.memorial-genweb.org/~memorial2/html/fr/resultcommune.php?act=view&insee=50129&pays=France&dpt=50&idsource=6012&table=bp01&lettre=&debut=0

Le texte est plus lisible que sur mon post mais, je ne sais pas isoler les noms des Tahitiens , toi probablement. :)

A ta disposition par mp si je peux plus. :D
avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Mer 13 Fév 2008 - 14:37

Pour Alain Leblanc.

Ce que l'on sait :

Le 12/02/1942 il a appareillé des Bermudes à 15 h, à destination du canal de Panama.

Sa position au moment du naufrage en Mer des Caraïbes (ou Mer des Antilles) : environ 70 milles au NNE de Cristobal au point 010°40 latitude Nord / 079°30 longitude Ouest.

Il reposerait par 3000m de fond.

nb: Une autre version du naufrage a été émise, non accidentelle celle-ci ... (58 ans avant l'énigme du Koursk) quelle est la vérité ?


Dernière édition par le Mer 13 Fév 2008 - 19:45, édité 2 fois




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Mer 13 Fév 2008 - 14:58

Pour tous et en particulier pour nos collègues passionnés de l'Aéro.

D'autres vues de l'hydravion d'observation, caractéristiques et commentaires.
Source : http://batailles-1939-1940.forumotion.com/la-guerre-sur-l-eau-f42/le-surcouf-t1176.htm

Besson MB-411

A partir d’un MB.35, Marcel Besson conçu le MB-410.01 qui fût détruit dans un accident, néanmoins ce modèle attire l’attention des responsables officiels afin d’équiper le sous-marin Surcouf.
Le projet du MB-410 est repris et donne naissance au MB-411 (2 exemplaires construit), le premier MB-411 embarque sur le Surcouf en septembre 1935.






Caractéristiques:

Type: hydravion biplace de reconnaissance
Moteurs: 1 Salmson 9Nd de 175 ch
Vitesse maximale: 190 km/h
Plafond pratique: 5000 m
Distance franchissable: 200 km
Envergure: 12,00 m
Longueur: 8,25 m
Hauteur: 2,85 m
Poids à vide: 760 kg
Poids en charge: 1140 kg
Armement: aucun

Même source :

BESSON MB.411

A l'instar du MB.35 et du MB.410, le Marcel Besson MB.411 fut conçu par le département hydravion des usines ANF les Mureaux en vue d'être embarqué à bord du sous-marin "SURCOUF" de 4 350 t. Cet appareil, d'une grande simplicité et d'une rusticité remarquable, avait été adapté aux dimensions du hangar de ce submersible, dont la longueur atteignait 7 m et le diamètre de 2 m.

L'hydravion était sorti de son hangar au moyen d'une grue qui le déposait ensuite sur l'eau. Il se caractérisait par un flotteur central de fuselage, des flotteurs de stabilisation sous voilure et des empennages repliables. Le MB.411 effectua son vol initial à partir de la Seine, en juin 1935, puis il fut embarqué sur le "SURCOUF" deux mois plus tard. Revenu en usine au début de 1936, il y fut modifié en recevant un capot moteur NACA et des empennages de plus grandes dimensions.

Un second exemplaire du MB.411, commandé par la marine française en février 1937, vola pour la première fois six mois plus tard, puis fut stocké à l'entrepôt marine des Mureaux en attendant un embarquement sur le "SURCOUF". Le 18 juin 1940, ce dernier quitta Brest pour ne pas tomber aux mains des Allemands et rallia la Grande-Bretagne avec le MB.411 à son bord. Basé à Devonport, l'hydravion effectua quelques missions de reconnaissance, avant d'être détruit au mouillage dans le port de Plymouth, lors d'un raid de la Luftwaffe, en avril 1941.

Type : Hydravion à flotteurs de reconnaissance
Moteur : 1 Salmson 9 Nd en étoile de 175 ch
Performances : vitesse maximale à 1 000 m : 185 km/h;
Distance franchissable : 650 km
Autonomie : 2 h 40 mn
Masse à vide : 690 kg
Masse maximale au déjaugeage : 1 140 kg
Dimensions : longueur 8,25 m; hauteur 2,85 m;
Armement : sans





" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
Alain29
ADMINISTRATEUR TECHNIQUE
ADMINISTRATEUR TECHNIQUE

Age : 47
AMF - INFORMATICIEN MO1 NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Alain29 le Mer 13 Fév 2008 - 18:53

C'était une étrange idée tout de même ce type de navire, non? :shock:

avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Jeu 14 Fév 2008 - 8:34

Pour Alain29

Oui l'idée peut paraître étrange mais il y avait une certaine émulation voire concurrence entre les grandes nations maritimes, la rivalité entre Marines Française et Anglaise a toujours été forte (euphémisme :) ).

Les Anglais avaient lançé la série des HMS M1, M2, M3.

Le HMS M2 par exemple lancé en 1919 était équipé d'un hydravion Parnall Peto qui décollait grâce à une catapulte (hydraulique ou pneumatique ?)





Comme le HMS M1 le HMS M2 a fini tragiquement le 29/01/1932 (60 disparus) en eaux peu profondes ( 20 à 30 mètres à marée basse ! ), l'épave a été retrouvée le 03/02/1932 avec ... la porte du hangar de l'hydravion ouverte !!

Ci-après le lien vidéo :

http://www.video.scubadata.com/show-video.php?media=https://www.youtube.com/v/-PGXyxZV62M.swf&tag=HMS&title=Parnall%20Peto%20Submarine%20Launched%20Seaplane%20and%20the%20HMS%20M2&x=13

Après cette série d'échecs, les Italiens qui avaient un projet de ce genre ont renoncé.

C'est pour cela que le croiseur sous-marin Surcouf était à son époque réellement le plus grand du monde avant que les Japonais, " à contre courant" si j'ose dire ont lancé la série des Sen-Toku I 400 avec jusqu'à 3 hydravions à bord.

Voir le beau sujet de Loïc 22 sur la Marine Impériale Japonaise.




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Jeu 14 Fév 2008 - 11:30

Les " justifications politicos militaires " de la course aux armements en matière de sous-marins.

... à la Conférence du Désarmement de Washington, en 1921-1922, deux logiques diamétralement opposées s'affrontèrent.

Possédant la flotte de surface la plus importante au monde, et celle qui avait le plus souffert des ravages causés par les sous-marins, la Grande-Bretagne souhaitait les interdire complètement.

A contrario, ne disposant que d'une flotte bien moins importante, la France et l'Italie - l'Allemagne étant naturellement exclue du débat - désiraient conserver un grand nombre de submersibles, capables de s'opposer à moindre coût à la grande flotte de cuirassés et de porte-avions britanniques.

La France se montra particulièrement inflexible dans son refus de limiter le nombre de sous-marins détenus par chaque nation : dès 1920, le Président de la Commission parlementaire du Budget avait même réclamé la mise en chantier d'une flotte de 250 à 300 sous-marins qui, selon lui, se substitueraient avantageusement aux cuirassés et autres croiseurs.

Comme souvent, la France avait eu les yeux plus grands que le ventre, et n'eut jamais les moyens financiers de construire ne serait-ce que le quart des bâtiments qu'elle revendiquait. Mais au final, si le Traité de Washington parvint à limiter le nombre de cuirassés en service dans le monde, il ne put rien faire pour contraindre les sous-marins à partir eux aussi en "vacances". Tout au plus les grandes nations s'entendirent-elles pour limiter le calibre de leurs canons à 203mm, celui du futur "Surcouf" français

Durant l'entre-deux guerres, on continua donc de construire et d'utiliser des sous-marins qui, bien que plus perfectionnés, ne s'éloignaient guère de leurs homologues de la Première Guerre mondiale.




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Jeu 14 Fév 2008 - 11:33

Les justifications des Marins :

... s'il jouissait de l'avantage de pouvoir se rendre invisible à ses proies tout autant qu'à ses ennemis, le sous-marin n'en souffrait pas moins d'une vision très limitée, en particulier à l'immersion périscopique.

Même lorsqu'il naviguait en surface - ce qui était le cas le plus fréquent - il demeurait un navire naturellement fort bas sur l'eau, ce qui le dissimulait certes aux vigies des bâtiments adverses, mais l'empêchait en retour de les apercevoir loin sur l'horizon.

Jusqu'à la généralisation du radar, les seuls "yeux" du sous-marin restaient donc ses vigies, qui scrutaient inlassablement l'océan avec de puissantes jumelles. Pour accroître leur champ de vision, certains eurent alors l'idée de leur faire quitter l'étroite et basse dunette du sous-marin pour les installer "en haut", c-à-d dans les airs, d'où ils pourraient bénéficier d'une perspective aussi lointaine que dégagée.

La perspective du ballon dirigeable rapidement écartée, celle de l'hydravion s'imposa tout naturellement. Compte tenu des faibles dimensions d'un submersible, il fallait évidemment concevoir un appareil petit et léger - et si possible repliable - que l'équipage pourrait mettre en oeuvre en quelques minutes, après l'avoir sorti d'un hangar installé sur le pont.




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Jeu 14 Fév 2008 - 13:21

Et tout le monde y alla de son invention pour " donner des yeux " aux sous-marins !

Comme déja vu plus haut les Français, les Anglais, les Japonais ...

Et ... bien sûr les Allemands.


Tout au long de l'entre-deux-guerres, toutes les marines du monde y allèrent de leur interprétation personnelle de l'hydravion léger d'observation. Une des plus réussies fut l'Arado 231 allemand. Mais aussi performant et repliable fut-il, il n'en souffrait pas moins de deux inconvénients majeurs aux yeux de tout commandant de sous-marin : son encombrement sur le pont et, surtout, la lenteur des opérations nécessaires pour l'assembler, le mettre à l'eau, le récupérer, puis le préparer à la plongée. De trop longues minutes qui rendaient le sous-marin bien vulnérable.


1) Avec l'Arado 231.











Typenblatt
Baureihen: V
Typ: Verwendungszweck:
Ar 231 V1 Aufklärer

Werte am Beispiel von:
Ar 231 V1
Länge: 7,81 m
Spannweite: 10,18 m
Höhe: 3,12 m
Besatzung: 1
Motor: Hirth HM 501 A
Leistung: 1 x 160 PS
Vmax: 170 km/h
Reichweite: 500 km
Gipfelhöhe: 3000 m
Bewaffnung: -



2) Avec l'ancètre de l'hélicoptère : le Focke-Achgelis " Bachstelze


Pour remplacer l'avion, une sorte de planeur rudimentaire fut donc proposé, et rapidement adopté. Même s'il ressemblait à un hélicoptère, le Focke-Achgelis "Bachstelze" n'était en réalité qu'un cerf-volant à rotor mais sans moteur, que le sous-marin remorquait
au bout d'un câble, à une altitude de 100 à 200 mètres.



Extrêmement compact, et très efficace, le "Bachstelze" fut employé avec succès tout au long de la guerre... jusqu'à ce que la menace des avions alliés devienne à ce point préoccupante qu'elle contraignit les commandants de sous-marins à renoncer à son utilisation, et les condamna ainsi à redevenir aveugles...















Typenblatt
Baureihen: -
z.B.Typ: Verwendungszweck:
Fa 330 Aufklärungs-Hubschrauber

Werte am Beispiel von:
Fa 330
Länge: 4,47 m
Rotor Ø: 7,30 m
Höhe: 1,67 m
Besatzung: 1
Antrieb: Wind
Antriebsstärke:aa min.8 m/s max.12 m/s
Vmax: 80 km/h
Reichweite: -
Gipfelhöhe: 220 m
Bewaffnung: keine




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Dim 17 Fév 2008 - 16:53

Quelques compléments sur ce sujet :

Les plans.





Schéma de la conduite de tir.



Encore quelques photos. (issues de "Le croiseur sous-marin Surcouf" par le CV (R) Claude Huan Marines Editions.)

Le kiosque avec la hune hissée



La pièce de 37 mm



La fermeture du panneau de sortie



Le central



Le compartiment des diesels



David et Goliath ; l'hydravion embarqué MB 411 à côté de l'imposant "Lieutenant de Vaisseau Paris"



Au périscope



Polémique autour du mystère de sa disparition.

Abordé par le cargo US Thomson-Lykes ou coulé par méprise par l'aviation US ? ? ?

NB : Trois sous-marins Français ont été coulés par erreur du fait de l'aviation Américaine pendant la 2ème guerre mondiale ( faits avérés et reconnus comme tels par les autorités US ) Le Centaure, Le Conquérant, La Perle.



?




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
gueneugues pascal
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 53
NON

SOUS MARIN SURCOUF

Message par gueneugues pascal le Lun 24 Mar 2008 - 16:47

Pour tous ce qui s'interressent au SURCOUF, mon pére l'a bien connu (matricule 37) . Il m'en a parlé il y a longtemps. C'était pour lui le meilleur des sous marins jamais construit. En effet ses 2 gros canons pouvaient tirer en immertion periscopique et en faisaient une arme redoutable pour les batiments de surface (les cibles comme disent les sous mariniers) . Je pense que cela est exact car son frère était sous marinier à cette époque . Le SURCOUF provoquait la jalousie des marines etrangèrs (ennemies et alliers) et après le "coup de Mers-El-Kebir" il ne faisait plus de doute dans la tête des marins français qu'il avait était coulé volontairement par les alliers. Il faut dire qu'à l'époque informations et désinformations devaient circuler à foison sans compter sur l'humiliation de Dunquerque et du sabordage de Toulon. Toujours est il que comme souvent le sous marin a coulé en enportant son secret.
Mon père a toujours du mal à parler de cette periode et je n'arrive à avoir des infos qu'au compte goute ( il a participé au sabordage sur le Bordelais et son frère a disparu avec son sous marin ) .
avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par Jean-Jacques le Lun 24 Mar 2008 - 18:33

:) Merci Pascal de l'intérêt que tu portes à ce sujet.

Le témoignage, les souvenirs de ton Père seraient pourtant précieux pour enrichir ce forum. Sa position s'infléchira peut-être pour transmettre son expérience et son savoir aux générations futures en hommage et à la mémoire de tous nos Frères Marins qui ont donné leur vie pour la France et sa Liberté.

Pour ce qui est des canons, ils étaient en effet redoutables et redoutés de par leurs caractéristiques et possibilités dans le contexte de l'époque.
En effet, le premier coup de 203 pouvait être tiré 2'55'' seulement après l'ordre "surface" donné à l'immersion de 18 mètres ( il fallait 2'15'' pour passer de l'immersion - 18 mètres à la surface.)
La portée des canons était de 25000 à 27000 mètres. Aussi, en émersion et par temps calme, il pouvait tirer 60 obus en 5 ' qui tombaient à cette distance dans l'équivalent d'un carré de 150 mètres de côté. Pas mal pour l'époque !

Quant aux conditions exactes de sa disparition je ne suis pas qualifié pour me prononcer avec certitude.
Personnellement, je penche, et cela n'engage que moi, pour la thèse du bombardement accidentel par l'aviation Américaine, en l'absence de preuve pour accréditer la thèse de l'attaque délibérée sur ordre.
J'écarte, à titre personnel, la version officielle pour des raisons techniques : trop peu de dégâts sur le cargo " Thompson-Lykes, hauteurs respectives comparables des deux bâtiments ( le Surcouf était en surface ) etc ... ainsi que la version romanesque et scandaleuse selon laquelle le Surcouf était "manoeuvré" par le Gouvernement de Vichy et à la solde et au service des Allemands pour ravitailler les U-Boote !!

Puissions nous un jour connaître la vérité ! ?

Amicalement
Jean-Jacques




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
gueneugues pascal
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 53
NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par gueneugues pascal le Lun 24 Mar 2008 - 20:06

salut jean jacques
comme je disais mon père ne parle pas beaucoup de cette periode qui lui rappele des mauvais souvenirs (il n'a pas vu d'un bon oeuil mon envie d'entrer dans la marine), mais je viens de trouver des photos de son année scolaire 37/38 à l'école des pupilles de la marine à brest . En lui les montrant j'espére pouvoir aborder ce sujet avec lui et obtenir des infos. Je me rappele qu'il m'avait dit que les cause du nauffrage aurai été du à une bagare entre marins français et anglais embarqué à bord........ Mais comme je l'ai dit dans l'autre post les infos qu'ils recevaient à bord de leur batiments étaient surement déformées.
Pour les photos des pupilles j'aimerai bien les diffuser mais il faut que je trouve dans quel post les mettre et savoir si elles peuvent être diffusées ( ils étaient mineurs à l'époque )
je vais essayer d'inserer une photo d'un sous marin
à bientôt


Dernière édition par gueneugues pascal le Lun 24 Mar 2008 - 22:42, édité 2 fois
avatar
lowlow
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 45
NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par lowlow le Lun 24 Mar 2008 - 20:17

Dans le nouveau hall sur les voilures tournantes du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, se trouve un Focke-Achgelis "Bachstelze", peut-être un original.... (il faut que je me renseigne...)
:scratch: :study:
avatar
jaques 26
QM 1
QM 1

Age : 80
Radio                      NON

Re: [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Message par jaques 26 le Lun 24 Mar 2008 - 20:42

bonsoir

les marins du sous marin surcouf
piquent la glace ,a terre neuve photo revue maritime


Dernière édition par jaques 26 le Mar 25 Mar 2008 - 8:16, édité 1 fois

    La date/heure actuelle est Mer 22 Aoû 2018 - 9:35