Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 715321 messages dans 14034 sujets

Nous avons 14392 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est pawelko

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» Bâtiment d'Expérimentations et de Recherches Sous-Marines (BERSM) TRITON
par TOUBHANS René Aujourd'hui à 11:14

» [ Associations anciens Marins ] 67ème congrès national de l’AGASM à Martigues (13)
par Franjacq Aujourd'hui à 11:11

» LA CHARENTE (PRE)
par TOUBHANS René Aujourd'hui à 11:11

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Aujourd'hui à 10:09

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 10:01

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 9:53

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par Pépé 974 Aujourd'hui à 1:12

» [ Histoire et histoires ] HISTOIRE DE MES NAVIRES
par morbihannais Hier à 23:18

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Bureaumachine busset Hier à 20:41

» [ Recherches de camarades ] PA Clemenceau Brigade Sécurité
par cricri Hier à 20:04

» LCT L9098
par marsouin Hier à 19:02

» [ Blog visiteurs ] Pouvoir mettre un visage sur un nom...
par medoc2 Hier à 14:04

» [ École des Mousses ] École des Mousses du Dourdy 58/59
par jp49 Hier à 8:57

» JULES VERNE (BA)
par titagramme Lun 24 Sep 2018 - 21:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades embarqués sur l'Ile d'Oléron en 66
par cricri Lun 24 Sep 2018 - 20:45

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Lun 24 Sep 2018 - 18:45

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par loulou06000 Lun 24 Sep 2018 - 17:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par jean marc lenglart Lun 24 Sep 2018 - 17:27

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Michel Roux Lun 24 Sep 2018 - 17:22

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par LA TOULINE Lun 24 Sep 2018 - 15:28

» LE NORMAND (ER)
par Lebas Lun 24 Sep 2018 - 13:48

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par KAROLL Lun 24 Sep 2018 - 12:38

» LE BASQUE (ER)
par chapydan Dim 23 Sep 2018 - 17:29

» L'ADROIT (E.C.)
par jean pierre allaix Dim 23 Sep 2018 - 9:22

» TONNERRE (BPC)
par pinçon michel Dim 23 Sep 2018 - 8:39

» ÉCOLE DES FUSILIERS
par Jean-Marie41 Sam 22 Sep 2018 - 19:38

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Joël Chandelier Sam 22 Sep 2018 - 13:51

» JAUREGUIBERRY (EE)
par LEGRAND Gilles Sam 22 Sep 2018 - 13:35

» LE VENDÉEN (ER)
par Gérard Bodo Sam 22 Sep 2018 - 9:49

» [ Histoire et histoires ] LODUSKY MCCOWEN
par VENDEEN69 Sam 22 Sep 2018 - 8:52

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par COLLEMANT Dominique Ven 21 Sep 2018 - 22:28

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par Jean-Marie41 Ven 21 Sep 2018 - 19:08

» CDT BOURDAIS (AE)
par Jean-Léon Ven 21 Sep 2018 - 11:58

» [Logos-Tapes-Insignes] RUBANS LEGENDÉS DE LA MARINE
par GALAUD CLAUDE Ven 21 Sep 2018 - 11:28

» CASSARD (EE)
par COLLEMANT Dominique Jeu 20 Sep 2018 - 22:07

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par doubleloire Jeu 20 Sep 2018 - 20:56

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par VENDEEN69 Jeu 20 Sep 2018 - 20:29

» La spécialité de Radio
par larcher Jeu 20 Sep 2018 - 19:58

» FORBIN (EE)
par JJMM Jeu 20 Sep 2018 - 17:59

» SÉMAPHORE - LA CHIAPPA (CORSE DU SUD)
par Xavier MONEL Jeu 20 Sep 2018 - 17:26

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mer 19 Sep 2018 - 22:31

» RUBIS (SNA)
par BEBERT 49 Mer 19 Sep 2018 - 19:30

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Mer 19 Sep 2018 - 19:04

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par marsouin Mer 19 Sep 2018 - 19:03

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Mer 19 Sep 2018 - 18:03

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par séité Mer 19 Sep 2018 - 17:27

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 19 Sep 2018 - 8:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par BACHELIER Mar 18 Sep 2018 - 22:47

» [ Divers - Les classiques ] Accident du Sous-marin FLORE
par CLOCLO 66 Mar 18 Sep 2018 - 21:39

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Mar 18 Sep 2018 - 13:47

» FORCES MARITIMES DU RHIN
par FLN-IA5 Mar 18 Sep 2018 - 6:29

» DIRECTION DU PORT TOULON
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 22:03

» [ Blog visiteurs ] recherche d'un ancien marin
par Invité Lun 17 Sep 2018 - 14:52

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Pétunia Lun 17 Sep 2018 - 13:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Xavier MONEL Lun 17 Sep 2018 - 10:47

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018 - 8:56

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par 3eme ligne Dim 16 Sep 2018 - 20:12

» LE BORDELAIS (ER)
par Bureaumachine busset Dim 16 Sep 2018 - 20:04

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 16 Sep 2018 - 17:55

» [ Histoire et histoires ] UN PARI STUPIDE
par garrigues gilbert Dim 16 Sep 2018 - 10:55

» [ Recherches de camarades ] Avis de recherche mousses promo 78]
par etchemaite Dim 16 Sep 2018 - 10:49

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 14 Sep 2018 - 23:18

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par marsouin Ven 14 Sep 2018 - 21:15

» ALINDIEN
par Jean-Marie41 Ven 14 Sep 2018 - 19:51

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Ven 14 Sep 2018 - 18:11

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Ven 14 Sep 2018 - 14:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de l'Ajonc
par centime44 Ven 14 Sep 2018 - 13:32

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par salonais Ven 14 Sep 2018 - 8:55

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par VENDEEN69 Ven 14 Sep 2018 - 8:50

» CASSARD (FRÉGATE)
par dan83143 Jeu 13 Sep 2018 - 22:44

» [ Recherches de camarades ] BDC/PH TRIEUX campagne Tahiti 1981/1982
par PPIERRE Jeu 13 Sep 2018 - 21:03

» PAPA BOSCO par Joëlle sa fille
par Roger Tanguy Jeu 13 Sep 2018 - 20:22

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Jeu 13 Sep 2018 - 18:52

» FLOTTILLE 22 F
par ranchet Jeu 13 Sep 2018 - 18:32

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:26

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:15

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par titagramme Mer 12 Sep 2018 - 17:30

» L'AGENAIS (ER)
par POMIE Mer 12 Sep 2018 - 16:03

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos du daphné 1929 1930
par Invité Mer 12 Sep 2018 - 15:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mer 12 Sep 2018 - 13:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par Sealex83 Mer 12 Sep 2018 - 12:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Argens 67/68
par joel.ollivier Mer 12 Sep 2018 - 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du SNLE Foudroyant rouge 2P11 à2P19
par cucujean88 Mar 11 Sep 2018 - 21:51

» MEUSE (PR)
par COLLEMANT Dominique Mar 11 Sep 2018 - 21:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BH La Boussole 64/65
par Momo Mar 11 Sep 2018 - 18:46

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Mar 11 Sep 2018 - 16:54

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père
par centime44 Mar 11 Sep 2018 - 13:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Dives de 65/66
par joel.ollivier Mar 11 Sep 2018 - 10:27

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par LEBRIS Mar 11 Sep 2018 - 10:07

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE CDT BORY campagne Djibouti 86/87
par PPIERRE Mar 11 Sep 2018 - 9:56

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Brest mai 68
par Sylvain Mar 11 Sep 2018 - 0:31

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par Jean-Léon Lun 10 Sep 2018 - 12:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Lun 10 Sep 2018 - 9:21

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 9 Sep 2018 - 19:52

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 9 Sep 2018 - 18:50

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Franjacq Dim 9 Sep 2018 - 14:32

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Joël Chandelier Dim 9 Sep 2018 - 11:49

» [ Blog visiteurs ] Je recherche mon oncle RAYMOND NENERT
par Momo Dim 9 Sep 2018 - 10:13

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jean-Léon Sam 8 Sep 2018 - 0:34

DERNIERS SUJETS


[Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Partagez
avatar
jeanlepogam
MEDECIN EN CHEF
MEDECIN EN CHEF

Age : 76
NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par jeanlepogam le Sam 31 Déc 2011 - 13:39

Merci Henri pour tes voeux et pour ce message humoristique. Comme tu vois, malgré bon nombre de dégustations, je suis toujours vivant et les amis(es) qui avaient fait ces tests de dégustation sont également bien de ce monde. Pour être honnête, tout n'a pas été accepté: degré alcoolique inférieur à la norme, vin piqué, etc... Le commissaire, qui faisait partie de l'équipe de dégustation sur la plage (juge et partie au moins pour les caractères organoleptiques) entérinait bien sûr mes conclusions.

En cette veille de la nouvelle année, vous êtes autorisé à ouvrir une bonne bouteille de vin de précision ! C'est ce que je ferai ce soir. Bonne année à tous
avatar
larcher
QM 1
QM 1

Age : 71
Transfiliste équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par larcher le Sam 31 Déc 2011 - 16:30

Ce breuvage donc possédait des bienfaits inconnus mais avérés, puisque tous nous sommes toujours là ; il mériterait presque une AOC et on accèderait bien à vos voeux pour en déboucher une, hélas, plus de SAO même à Nancy pourtant, y en a encore des casernes là-bas.




Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.
avatar
† Ettori
MATELOT
MATELOT

Age : 71
Secrétaire militaire équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par † Ettori le Lun 2 Jan 2012 - 13:02

Le fameux cambusard et à Hourtin servi dans les fameuses grosses timballes en fer comme les plateaux du reste , il ne déplaisait pas bien au contraire pour certain .

Mais d'après ce que l'on m'a dit celui servi à bord était quasiement meilleur qui me dire ?

je me souviens bien que celui de la pépinière était parfaitement buvable

cordialement à tous

jean-pierre



Ma devise :
Je ne tends pas la main pour recevoir de l'autre.
La plus belle des richesses sur terre c'est la santé avant toute chose.
avatar
JPP29N
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 82
NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par JPP29N le Lun 2 Jan 2012 - 13:23

Bonjour à toutes et tous : Fin d'année 2011 et début d'année 2012 , pas de cambusard , que du vin de précision avec modération . Bonne semaine
à tout l'équipage et pour ceux qui travaillent bonne reprise . En ce moment soleil sur la Pointe de Bretagne mais ce matin il y a eu de la pluie et de la grêle .
Kénavo . JPP29N .
avatar
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 64
NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par Charly le Lun 2 Jan 2012 - 13:29

Ettori si mes souvenirs de Commis aux Vivres sont bons, à terre le vin rouge de la cambuse faisait 10°5, par contre à bord afin qu'il résiste mieux à la mer il faisait 12° (Idem à Mururoa) ,
il était meilleur.

Par la suite à la mer nous avions aussi du rosé.




OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
LEBRIS
QM 2
QM 2

Age : 79
Commis équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par LEBRIS le Lun 2 Jan 2012 - 17:32

sur le clem je ne sais pas d'ou venait le vin mais il n'ètait pas mauvais
et pour ceux qui n'aimaient pas il yavait labiere à la rampe il y avait
4 cuves de 200litres je crois et le vin etait tirè par une pompe règlèe
pour un quart de litre ces cuves devaientetre
s toute les semaineset un jour le joint qui ètanchait la fermeture
s'est mal placè et je me suis retrouvè avec une coulèe de jaja
sur toute la longueur de la rampe et bien sur c'est justement à ce
moment là que les huiles se sont pointèes dans la cousive dont
l'amiral barthèlèmy honte ànous
avatar
Didier Moreaux
QM 1
QM 1

Age : 62
Mécanicien équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par Didier Moreaux le Lun 2 Jan 2012 - 17:57

Bonjour ,
Ayant oeuvré pour une entreprise civile du CEA de 1980 à 1986 à Mururoa , je vous affirme que le cambusard était du bon 12° .Pour les restaurants Tiaré , il était stocké dans des cuves métalliques de 2000 ou 3000 litres apportés avec un élévateur , posés dehors aux intempéries ou au soleil et ma foi , avec quelques glaçons ça passait .Vous allez dire :des glaçons ,quel crime mais pas le choix ,chambré à quarante degrés ou plus ça passe pas bien .
Ce cambusard était à discrétion ,et dans nos ateliers ,nous avions fabriqué un alambic qui tournait pas mal ,et le résultat était dans le bon . Cela agrémentait bien les apéros genre sangria et autres festivités qui nous occupaient souvent le dimanche .
Ce vin venait par bateau ,stocké n 'importe comment ,aux intempéries ,au soleil et était buvable et même apprécié par beaucoup ,il devait être de bonne qualité au départ .



Didier Moreaux : l'Attentif 73/74 - Le Canopus 74/75 - DP Brest 76/77.
avatar
jeanlepogam
MEDECIN EN CHEF
MEDECIN EN CHEF

Age : 76
NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par jeanlepogam le Lun 2 Jan 2012 - 17:58

Je pense que la mode maintenant pour les jeunes est aux sodas fruités, coca cola etc, mais avec l'augmentation considérable des taxes cette année sur ces produits peut être reviendra t-on au bon vieux Rouge qui tache

En tous cas Michel, merci pour cet historique sur le vin. Parfois, je pense que la ration de 25 cl ne devait pas être suffisante?



Mari transve mare, hominibus semper prodesse.
avatar
† MAZZEGA
QM 2
QM 2

Age : 80
NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par † MAZZEGA le Lun 2 Jan 2012 - 19:43

Bonjour à tous ,

Sur ce sujet qui m'a beaucoup amusé , j'avais rédigé un message malheureusement perdu dans la nature !

En faisant court , un petit récit amusant sur le sujet du vin à bord des bâtiments. Lors de mon embarquement

sur l'ancêtre des LSD , à savoir la FOUDRE A646 , les mécaniciens avaient droit à une double de vin en

plus par jour . Nous étions plusieurs à préférer le lait concentré sucré et le commis nous accordait une boite

de lait pour quatre rations de vin. On comprend aisément que notre réserve était consistante.

Par ailleurs , notre boulanger qui fabriquait ses différents pains la nuit, réussissait si bien son pain de mie

qu'il avait notre visite pendant le quart de nuit. Les sandwichs au lait concentré étaient un délice !

Quelques mots pour citer une anecdote amusante .En effet ,lorsque le commis transférait son vin de la

soute à son bac de distribution on l'entendait hurler dans la coursive après sa foutue pompe à main ( du style

JAPY ) car à l'arrivée un petit filet de vin s'écoulait gentiment dans sa cambuse et il passait beaucoup de

temps pour son transfert !!!

Il y avait nécessairement un problème technique avec cette pompe......peut-être quelqu'un a la solution ?

Remarque : Les anciens du FOUDRE sont gentiment priés de ne pas répondre ....

Amicalement Claude MAZZEGA
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par PILON le Lun 2 Jan 2012 - 21:33

L'équipage du LST Golo, de pauvres marins sans pinard
Une histoire vraie que j'ai déjà racontée dans le post des LST et qu'il me plait de resservir ici.
Ah oui ! on peut dire que sur un certain point l’équipage du Golo aura «souffert» en Amérique. Heureusement cela ne dura pas trop longtemps ; comme je l’ai dit nous étions les rois en allant faire la fête le soir en la ville frontière de Tijuana, mais à bord, voyez donc, nous manquions du nécessaire !
C’est un épisode ineffaçable de la vie des petits marins français à San Diego, au mois de novembre 1951, auquel nous allons donner le Titre de : Tavola Red Wine (le vin rouge de la maison Tavola).
Je l’ai écrit un peu plus haut, pendant quelques jours des marins américains sont restés avec nous afin de parfaire la prise en main du LST par l’équipage français et, si la majeure partie des services étaient devenus généralement mixte, la cuisine, elle, était restée totalement américaine, et vous voyez d'ici le tableau : déjà un peu la formule Mac Do, arrosée avec du lait, du jus de fruit ou de l’eau du charnier.
C’est maigre et ça n’a pas le goût de notre gwen ru, bien Français et livré le long du bord par camion citerne à partir de la cambuse principale de l’arsenal.
Oui, mais c’est plus grave qu’on ne le pense, car le marin de chez nous, sans pinard dans son bidon, devient rapidement inapte et exposé à toutes sortes de calamités et de maladies de la création : pas de moral, pas de force, nostalgie du dernier bidon vu ou bu, sommeil permanent la journée et bien sûr, plus de sommeil la nuit, articulations craquantes, maux de tête… enfin tout, quoi !
Mais le plus grave, à partir de quoi il n’y a plus rien qui marche, c’est quand les vieux crabes-chefs, les piliers de l'équipage, les choufs comme on dit maintenant, commencent à voir des rats en tricots rayés courir sur les chemins de câble… là, tout est foutu.
Nous avions un QM commis qui s’appelait Guy Lesaux (je lance un appel pour le retrouver) ; il avait certainement assimilé tout ça au cours de B.E. : que le pinard, le tabac et le courrier sont les trois mamelles indispensables pour garder le moral de la troupe en opérations.
Il allait à terre avec son copain R. Stephan, un gars des LCVP ; un jour, qu’ils faisaient du window shopping (lèche-vitrine) dans Market Street, celles principalement où l’on remarquait de nombreux flacons plats, faciles à caser dans les poches ; flacons de whisky, de gin, ou autre gnôle de même nature, soudain, l’attention de nos deux fouineurs fut attirée par un écriteau sur lequel était écrit : TAVOLA RED WINE. Huit jours de présence aux Etats-Unis ne leur avaient par permis d’apprendre la langue mais Red Wine, et bien, ils savaient, et ce fut tant mieux pour le Golo et son équipage.
Croyez-moi sur parole que ces deux-la sont rentrés bien vite à bord, ils sont rentrés en marchant vite et non en courant car en ville, on sait qu’un gars qui court, c’est probablement un voleur, et on sait aussi que les policemen américains ont la matraque facile.
Ils ont fait leur rapport à monsieur Surply, notre officier en second, relatant leur découverte, qui en référa illico au commandant Lévêque, la porte en face, à la suite de quoi tout le processus fut enclenché.

Bien entendu, il fallut au second et au commis faire des calculs savants afin de connaître les besoins du Golo en Tavola Red Wine ; c’est que beaucoup de facteurs devaient être pris en compte dans ce calcul.
L’équipage, la durée de la traversée jusqu’à Saigon via Haiphong, les doubles et demi-doubles (ce qui n’existe plus dans la marine).
Ce vin serait livré en Gallons, des bouteilles en verre d’environ quatre litres, alors il y en aurait probablement de cassées, il fallait aussi le «prévoir», et largement… c’est que ça bouge un bateau à fond plat sur la houle du Pacifique…
Et puis rajouter un bon pied de pilote en plus, il ne fallait surtout pas risquer de voir revenir toutes les maladies qui se pressaient à notre coupée ces jours-ci..
Il fallut même qu’ensuite, au niveau de l’ambassade, ou du consulat, un bureau qui détenait les fonds pour ce marché, planchât sur cette affaire qui conditionnait la santé et l’allant des marins français qui partaient vers l'Indochine en guerre.
Peu de temps après, arrive le long du bord un camion bâché sur laquelle était inscrit : TAVOLA RED WINE.
C’était notre commande qui arrivait.
Ah ! je puis vous certifier que la corvée fut prestement exécutée.
Même pas besoin d’appeler le tiers de corvée, à peine le moteur du camion stoppé, il étaient tous arrivés et penchés à la rambarde.
Et puis voici tous les disponibles des autres tiers qui se pointent et qui s’y mettent.
A-t-on souvent vu des volontaires pour une corvée ?
Sur le Golo, pour une corvée de vin, oui !
Les marins du Golo avaient tous retrouvé le moral avant même d’avoir goûté à cet excellent breuvage qui faisaient 14 degrés. C'était du vin de précision, pas du cambusard.
Et la corvée fut rondement menée car ce vin était livré en cartons de quatre gallons qui pesaient environ 20 kg, ce qui n’était pas bien lourd.

André Pilon, matelot timonier du Golo en 1951.




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
Tinto
QM 1
QM 1

Age : 67
NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par Tinto le Mar 3 Jan 2012 - 1:04

Bravo André, tu sais raconter et faire revivre des histoires toutes simples.
Cette corvée de vin aurait été aussi rondement menée à mon époque, les volontaires se seraient bousculés à la coupée.

1951, c'était hier... : j'arrivais dans ce beau monde, au Tonkin...!!!




   
André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par TUR2 le Mar 3 Jan 2012 - 10:59

Pour PILON,

Quelles furent les réactions de vos homologues américains , curieux de lire ça !

Pour Mazzega,

N'y aurait-il pas eu sur le trajet , une dérivation pirate, faisant prise d'air ?

Cordialement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
† MAZZEGA
QM 2
QM 2

Age : 80
NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par † MAZZEGA le Mar 3 Jan 2012 - 12:03

Pour TUR 2 ,

Bien vu sur le pb. posé.....en effet, la perte en charge était assez importante car ce n'est pas une ...mais

plusieurs dérivations pirates qui existaient sur le circuit . Il a fallu un certain temps... pour que le commis

se pose les bonnes questions .

Amicalement Claude MAZZEGA
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par PILON le Mar 3 Jan 2012 - 12:06


Tur 2
Salut
Réponse à ta question

Les matelots américains n’aimaient pas le vin, ce n’est pas dans leur culture. On leur a fait goûter, rien de plus ; et puis dans la foulée, ils ont débarqué. Moi je n’étais que matelot, mais je pense que l’on avait compris en haut lieu, que le bateau était bien pris en main, à tous les niveaux de l’équipage, principalement machines et manœuvre, surtout manœuvre. alors nos guides, presque tous parlant français, sont repartis pour une autre affectation.
A cette époque-là - je ne sais pas comment c’est maintenant - il n’y avait pas d’alcool à bord des bateaux américains ; le seul alcool possible se trouvait à l’infirmerie.
Les matelots, eux, préféraient les petites bouteilles d’alcool, de forme plate : gin, whisky, téquila ou autres, à mettre dans la poche arrière du pantalon, à tribord ou à bâbord, et que moi, majeur, j’achetais en ville, étant en ribote, pour ceux qui étaient mineurs.
André Pilon




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par TUR2 le Mar 3 Jan 2012 - 13:14

Rebonjour PILON,

Le seul "échange" que j'ai pu avoir avec des marins américains s'est passé sur la Duquesne. J'avais sympathisé avec un chouf (équivalent), transfuge de l'USMC, il avait fait le Vietnam. Le bougre était francophile. Plusieurs choses l'ont étonné à bord, dont la distribution de vin. A vrai dire, ceux qui en buvait à la cafeteria, je te parle de 83/84 étaient relativement peu nombreux. Une certaine époque était déja révolue. Et, parmi ceux qui en buvaient, aucun n'en a jamais abusé. Mais, la distribution était pratiquement à volonté, de même que la pompe à bière, lorsqu'elle était approvisionnée (il me semble qu'il y en avait une). J'étais QM Major à bord, (je précise cela, car je faisais partie de toutes les commissions possibles et imaginables, dont bien sur la commission de cambuse... lors desquelles d'ailleurs, le sujet du vin ne fut jamais abordé, et pour cause) et mon collègue amerloque me disait que sur son bord (un croiseur lance-missiles), l'alcool était totalement prohibé. Le fait que le vin soit à libre disposition et que personne n'en abuse l'a laissé pantois, de même que le fait qu'il n'y ait pas de coca à la rampe. Il y en avait dans les frigos des postes, mais comme pour le vin, peu en buvait, les marins préferaient le panach ou les jus de fruit.

Une autre chose qui lui faisait férocement envie, en ville, mais pas à chicag, étaient les terrasses de café ou de bar, qui faisaient de nous des privilégiés. Il me disait "tu ne te rends pas compte, mais prendre un café, dehors, sur une terrasse, en ville !". Pour le reste, il n'était pas plus buveur que moi, je lui avait expliqué le critère de sobriété dans la notation, lui disant que j'avais un A .

Cordialement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
LEBRIS
QM 2
QM 2

Age : 79
Commis équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par LEBRIS le Mar 3 Jan 2012 - 15:27

sur le clem à toulon on aeu la visite de marins belge
qui eux à leur bord ne buvaient que de la biere
ils ont du apprècie notre cambusard car en partant
ils tanguaient bord sur bord et c'ètait pas du au rafiot
on ètait à quai on s'est bien gardè de leur rendre leur
visite car la biere merci
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par PILON le Mar 3 Jan 2012 - 16:17


Vois-tu, Tur 2,
Je n’avais jamais emmagasiné dans ma mémoire qu’il n’y avait pas de terrasses devant les bars et cela me revient grâce à cet échange épistolaire. Je te dirai que je ne connaissais pas ça à Toulon, ce n’est pas avec ma paye de matelot pendant 10 mois sur le Georges-Leygeus que je pouvais faire de grandes sorties… de grandes folies.
Maintenant cela me revient bien, je n’ai pas vu de terrasses devant ces établissements tant à San-Diego qu’à San-Francisco. J’ai un petit-fils qui va souvent à Las-Vegas pour son travail, je vais lui demander s’il en est toujours ainsi.
Mais je reviens à notre délicieux Tavola red Wine (on le trouve sur internet mais en Italie il me semble) Il y avait à bord pendant notre période d’instruction, plusieurs officiers et officiers mariniers (petty officers) US, j’ignore si eux en buvaient.
Pour nous, il fut accueilli à « gorges déployées »
André Pilon





"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.
avatar
† Electron
QM 2
QM 2

Age : 80
NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par † Electron le Mar 3 Jan 2012 - 19:06

Une annecdote à propos des marins Américains, en fin 57 des batiments ont fait escale à Brest ou je me trouvais alors.

Un soir en rentrant de chez des amis qui habitaient en haut de St.Pierre j'ai pris en remorque deux matelots en bordée qui essayaient de retrouver l'entrée de l'arsenal pour regagner leur bord.

Je ne sais pas si ils avient tatés du gwen rû Brestois mais ils étaient dans un drôle d'état! J'ai eu un mal fou à les faire redescendre sur Recouvrance, ce que je craignais surtout c'était de tomber sur leur patrouille qui circulait en jeep dans la ville car ces balestes là ne faisaient pas de détail ils embarquaient tout le monde Américains et Français et le tri était fait à la porte de l'arsenal.

Enfin j'ai réussi à les ramener mais le remorquage à été très long et très difficile du fait du louvoyage perpétuel et leur obstination à vouloir remonter la côte au lieu de la descendre.




"Le bon marin est celui qui connait les qualités et les défauts de son navire,ses réactions dans la tempête, et qui sait quel effort limite il peut lui demander"
                                              Alain Gerbault.
avatar
larcher
QM 1
QM 1

Age : 71
Transfiliste équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par larcher le Mer 4 Jan 2012 - 16:06

Merci à Pilon pour ses récits bien colorés.
Le Cambusard, c'était de tradition ; comme la ration de ratafia le dimanche après le déjeuner (j'ai connu sur l'ancien Montcalm), enfin, question de culture. Je me souviens d'avoir été invité à un petit déj sur un dragueur US, le gazier qui m'amène des corn'flakes que je sais même pas comment faire ; j'étais loin de notre caoua-pain-beurre-confiture.




Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
Radio NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par TUR2 le Mer 4 Jan 2012 - 16:25

sont fous...

Le cambusard à toutes les sauces !

avec des pêches,

avec des fraises

chaud,

en version tounké (moutarde, vin, sel et poivre) en assaisonnement,

dans la soupe, dans les sauces, etc, bref ...

Le surnom de ceux qui en abusaient ?

Latouque bien sur , qui n'en a pas connu un ?





Ia orana ite matahiti api
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par Noël Gauquelin le Mer 4 Jan 2012 - 18:24

En 75/76, à La Pépinière, nous étions encore dans la salle à manger des OM située le long de la rue de Laborde et servis par table de huit . Etant seul dans mon affectation, je m'étais acquoquiné avec quelques bons vivants de la DPMM pour former une joyeuse table dont le plus grand plaisir, quand il y avait des fraises au dessert, était de demander un demi kilo de sucre en poudre et un grand saladier pour confectionner, aves le cambusard, un dessert des plus gouleyants !



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
LEBRIS
QM 2
QM 2

Age : 79
Commis équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par LEBRIS le Jeu 5 Jan 2012 - 9:10

comme nous citait notre visiteur du chais " sans vin il n'y a pas de marin"

aussi sans vin il n'y a pas de messe nous disait l'aumonier et comme
en plus du cambusard on avait en stock et en garde le vin de messe
pour rien au monde on y aurait touchè
avatar
lulupam 29
QM 2
QM 2

Age : 83
Secrétaire militaire équipage   NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par lulupam 29 le Ven 3 Fév 2012 - 17:56

bonjour a tous les anciens - avant mon entrée dans la royale je ne buvait pas de vin - seulement du cidre ou de la biere de fabrication maison et que nous mettions en bouteille - a mon arrivée a pont-réan avions nous du vin je ne me rappelle pas - a bord du richelieu c'était de rigueur avec aux fetes la double -c'était dur - dans toutes mes différentes affectations y compris en indo le cambusard était potable mais en algérie a l'amirauté alger nous avions le bonheur d'avoir - tout c ela pour dire que je ne du vin du domaine de la trappe a staoueli - un vrai régal - il ne fallait pas en abuser- tout cela pour dire que pendant ma courte carrière de 8 années je n'ai jamais eu a me plaindre du cambusard - amicalement a tous - lucien
avatar
larcher
QM 1
QM 1

Age : 71
Transfiliste équipage NON

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par larcher le Ven 3 Fév 2012 - 18:34

On a parlé des marins US, qui je pense, devaient bien nous aimer, par contre, les rosbifs... Un soir dans un troquet pas loin de l'arsenal, en voilà-t-il pas un qui me pique mon bachi et qui commence à chercher des crosses, dans un état déjà avancé ; cà n'a pas traîné, deux US témoins de la scène qui lui tombent dessus et retour de l'objet au légitime propriétaire.
Ceux-là, il allaient à terre à 17 heures, et à 20, déjà enfumés comme des renards, d'où à supposer que chez eux aussi, pas d'alcool à bord.










Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [Les traditions dans la Marine] LE CAMBUSARD ET LE VIN DE PRÉCISION (Sujet unique)

Message par J-C Laffrat le Ven 3 Fév 2012 - 22:33

Salut à toi Lulupam, les anciens de Cat Lai sont rares ... pour revenir au cambusard, ta remarque est très juste, à travers les époques et les bases, tout un chacun à connu un cambusard différent, je ne sais pas si celui de Pont Réan était bon, mais en 1945 quand j'étais à Thiersville en attente de cours avec mes copains, presque tous sortant amaigris de la période d'occupation, la découverte du 13° + pour ne pas dire 14, était quelque chose … excellent et fruité, un peu dur pour la tête en plein midi quand nous revenions du réfectoire en rang par deux en chantant Nini peau de chien … ! les vignes de Mascara entouraient Thiersville, on nous donnait le même à Arzew et à Oran, un peu plus tard au Maroc le cambusard local était acheté dans la Chaouia, bien corsé et très foncé, il supportait fort bien le transport vers Casa, Khouribga et Agadir . En AFN à l’époque je ne me souviens pas avoir entendu parler du fameux vin de précision, plus tard en Angleterre nous étions au thé, sauf au Camp Bir Hakeim où le commis approvisionnait une infâme bibine plus ou moins reconstituée de provenance française. Par contre en Indo j’avais plutôt commuté sur la bière et là non plus n’étant pas embarqué je ne sais pas si c’était du cambusard ou du vin de précision qui était servi dans les bases Aéro. Souvenirs des jeunes années …



Amicalement



CAODAI




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière

    La date/heure actuelle est Mer 26 Sep 2018 - 11:16