Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 681934 messages dans 13748 sujets

Nous avons 14572 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est pentier

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» AMIRAL AUBE - 1902 (CROISEUR)
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 17:22

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par larcher Aujourd'hui à 12:14

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:22

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par passe plat Aujourd'hui à 8:12

» [ Recherches de camarades ] BSL RHIN A621 65/67
par fle jp Aujourd'hui à 2:55

» [Escale] San Francisco
par loulou06000 Hier à 23:14

» LE NORMAND (ER)
par lecuyer Hier à 22:51

» [VOS ESCALES] Panama
par Bureaumachine busset Hier à 22:07

» [VOS ESCALES ] Brésil Rio de Janeiro
par Nenesse Hier à 18:57

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par sagnimorte albert Hier à 18:16

» SÉMAPHORE - BRIGNOGAN (FINISTÈRE)
par Joël Chandelier Hier à 18:16

» [ Recherches de camarades ] CYBELE 71/73
par Kapodistria Hier à 17:31

» SÉMAPHORE - SAINT VAAST-LA- HOUGUE (MANCHE)
par titus56 Hier à 17:09

» [VOS ESCALES] Nouvelle Orléans
par titus56 Hier à 16:43

» [VOS ESCALES] Seychelles
par J-L-14 Hier à 13:48

» [Escale] Au Japon.
par Charly Hier à 12:33

» MAURIENNE (BB - MURUROA)
par jbrugg Jeu 19 Avr 2018 - 23:29

» CHRYSANTHEME (DC)
par JEFF 30 Jeu 19 Avr 2018 - 22:00

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Jeu 19 Avr 2018 - 20:39

» [ VOS ESCALES ] Salvator de Bahia
par Charly Jeu 19 Avr 2018 - 19:01

» [ VOS ESCALES ] Alexandrie - Égypte
par Charly Jeu 19 Avr 2018 - 18:05

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gene Jeu 19 Avr 2018 - 16:28

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens de La Galissonnière
par panou Jeu 19 Avr 2018 - 10:23

» [ Marine à voile ] Escale de L'Hermione à Marseille
par dan83143 Jeu 19 Avr 2018 - 7:35

» FLOTTILLE 17 F
par Jean-Marie41 Mer 18 Avr 2018 - 20:53

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES
par jeg Mer 18 Avr 2018 - 17:36

» DIRECTION DU PORT CHERBOURG
par LEBARILLIER Mer 18 Avr 2018 - 17:30

» FLOTTILLE 23 F
par PINGOUIN NOSTALGIQUE Mar 17 Avr 2018 - 18:44

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par titus56 Mar 17 Avr 2018 - 18:17

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mar 17 Avr 2018 - 17:58

» DÉTROYAT (AVISO)
par titus56 Mar 17 Avr 2018 - 14:49

» [Les écoles de spécialités] EMES Cherbourg
par titus56 Mar 17 Avr 2018 - 13:10

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par gilbert kerisit Mar 17 Avr 2018 - 9:33

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par corre claude Lun 16 Avr 2018 - 22:51

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par Nenesse Lun 16 Avr 2018 - 19:36

» Officiers techniciens
par douzef Lun 16 Avr 2018 - 19:33

» OURAGAN (TCD)
par JYM63 Lun 16 Avr 2018 - 19:15

» [ Recherches de camarades ] Recherche Dessauve anciens colbert 1973-74
par titus56 Lun 16 Avr 2018 - 18:13

» [Associations anciens marins] FNOM
par chapellier Lun 16 Avr 2018 - 17:56

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Lun 16 Avr 2018 - 17:53

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Lun 16 Avr 2018 - 16:44

» [Divers écoles de spécialité] L'école navale et le groupe des écoles du Poulmic
par Jean-Paul Bargain Dim 15 Avr 2018 - 16:22

» [Campagnes] MAYOTTE
par Michel Petit Dim 15 Avr 2018 - 16:02

» STATION D'ESSAIS DES COMBUSTIBLES ET LUBRIFIANTS DE LA FLOTTE
par L.P.(Pedro)Rodriguez Dim 15 Avr 2018 - 15:56

» INDOMPTABLE (SNLE)
par douzef Dim 15 Avr 2018 - 15:22

» Bâtiment d'Expérimentations et de Recherches Sous-Marines (BERSM) TRITON
par MILLET Jean Claude Dim 15 Avr 2018 - 9:24

» [Marine à voile] L'Hermione
par bigouden62 Dim 15 Avr 2018 - 8:09

» [ Les musées en rapport avec la Marine ] Conservatoire des tenues à Toulon
par Charly Sam 14 Avr 2018 - 21:57

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par Jean-Marie41 Sam 14 Avr 2018 - 21:05

» ÉCOLE DE PLONGEUR DE BORD
par Jean-Marie41 Sam 14 Avr 2018 - 19:33

» VENDEMIAIRE (FS)
par Jean-Marie41 Sam 14 Avr 2018 - 19:19

» MINERVE (SM)
par broche marc Sam 14 Avr 2018 - 16:41

» JEAN DE VIENNE (FRÉGATE) D643
par jobic Sam 14 Avr 2018 - 11:32

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par Nenesse Ven 13 Avr 2018 - 23:19

» LE BASQUE (ER)
par alsybar Ven 13 Avr 2018 - 23:15

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par loulou06000 Ven 13 Avr 2018 - 23:00

» CFM PONT REAN
par Jean-Marie41 Ven 13 Avr 2018 - 19:31

» LE MUTIN (BE)
par Jean-Marie41 Ven 13 Avr 2018 - 19:23

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par Joël Chandelier Ven 13 Avr 2018 - 17:28

» [ Recherches de camarades ] Copains sur le BCR VAR de octobre 1987 à décembre 1988
par gourrion eric Ven 13 Avr 2018 - 13:05

» [ École des Mousses ] 2ème Cie 67/68
par younzoux Ven 13 Avr 2018 - 11:20

» La spécialité de Radio
par alain EGUERRE Ven 13 Avr 2018 - 10:58

» DE GRASSE (CROISEUR)
par chapydan Ven 13 Avr 2018 - 10:31

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Christian DIGUE Jeu 12 Avr 2018 - 18:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains du DE GRASSE campagne 1971
par JJMM Jeu 12 Avr 2018 - 18:19

» [ Recherches de camarades ] CDT RIVIÈRE 62/64
par cmbil22 Jeu 12 Avr 2018 - 17:18

» ORAGE (TCD)
par gilles77 Jeu 12 Avr 2018 - 16:36

» LE BOURGUIGNON (ER)
par chtitim59 Jeu 12 Avr 2018 - 10:50

» [Les stations radios et télécommunication] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par Bouté Christian Jeu 12 Avr 2018 - 9:13

» DIRECTION DU PORT TOULON
par LEBARILLIER Jeu 12 Avr 2018 - 7:44

» [Les traditions dans la Marine] LES INSPECTIONS DE SACS
par Joël Chandelier Mer 11 Avr 2018 - 20:43

» [ Blog visiteurs ] Pour le membre Colrobert
par Charly Mer 11 Avr 2018 - 19:10

» [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)
par rvr Mer 11 Avr 2018 - 17:39

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par JLG Mer 11 Avr 2018 - 17:37

» [ Recherches de camarades ] RECHERCHE PASCAL MELONI ANCIEN CAMARADE DES ARPETES (1966)
par Marius13002 Mer 11 Avr 2018 - 15:54

» AMIRAL CHARNER (AE)
par Joël Chandelier Mer 11 Avr 2018 - 10:30

» MALABAR (RHM)
par nadimathwa Mer 11 Avr 2018 - 9:03

» TARTU (EE)
par DUFFOND Serge Mer 11 Avr 2018 - 0:03

» [ Recherches de camarades ] BSL Rance 74-75
par Peshkopi Mar 10 Avr 2018 - 14:24

» TENACE (RHM)
par jobic Mar 10 Avr 2018 - 8:53

» École des Pupilles de la Marine Loctudy 1953/1954
par JACQUET Lun 9 Avr 2018 - 23:25

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par COLLEMANT Dominique Lun 9 Avr 2018 - 23:02

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par BEBERT 49 Lun 9 Avr 2018 - 20:12

» GOLIATH (RC)
par montcalm Lun 9 Avr 2018 - 20:10

» LA PERLE (SNA)
par Jean-Marie41 Lun 9 Avr 2018 - 19:03

» [ Divers frégates ] FREMM AUVERGNE
par Jean-Marie41 Lun 9 Avr 2018 - 18:24

» BERLAIMONT (DO)
par Roland LARA Lun 9 Avr 2018 - 10:19

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par roro56 Lun 9 Avr 2018 - 9:10

» [Les musées en rapport avec la marine] Informations du Musée de la Marine
par Xavier MONEL Lun 9 Avr 2018 - 9:09

» [Autres sujets marine] Les cloches de nos bâtiments (Armés et désarmés)
par Tragin Dim 8 Avr 2018 - 23:54

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par corre claude Dim 8 Avr 2018 - 22:21

» HISTOIRE ET HISTOIRES] LE FORT DE MONTBAREY À BREST
par Charly Dim 8 Avr 2018 - 20:57

» KERSAINT (EE)
par Roger Tanguy Dim 8 Avr 2018 - 20:14

» CDT BOURDAIS (AE)
par TARQUINI Dim 8 Avr 2018 - 19:59

» L'ALERTE (E.C.)
par Domi83 Sam 7 Avr 2018 - 22:31

» LOCUSTE (GABARE)
par PILON Sam 7 Avr 2018 - 22:25

» [ Recherches de camarades ] EE Jaureguiberry 1969-1970
par DUFFOND Serge Sam 7 Avr 2018 - 20:44

» [B.A.N.] MAUPERTUS
par BOUBOU 56/50 Sam 7 Avr 2018 - 19:28

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par COLLEMANT Dominique Sam 7 Avr 2018 - 17:59

DERNIERS SUJETS


ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Partagez
avatar
luc boivin
MATELOT
MATELOT

Age : 78
NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par luc boivin le Dim 28 Aoû 2016 - 19:35

Présence à l'école de mai à juillet 60, séjour paradisiaque trop court... suivi de l' UDSM (frontière tunisienne) , et, pour finir : embarquement TCD Foudre.
De bons souvenirs malgré tout ...
salut et amitié à tous !
avatar
Matelot
QM 2
QM 2

Age : 75
Canonnier pointeur équipage NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par Matelot le Lun 29 Aoû 2016 - 8:33

Bonjour LUC

Est tu sure des dates ,car j'étais à bord du FOUDRE à ses dates ,et je ne te reconnais pas.
avatar
luc boivin
MATELOT
MATELOT

Age : 78
NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par luc boivin le Lun 29 Aoû 2016 - 9:42

Bonjour ami Matelot,

A peu près sûr ( je n'ai pas mon carnet sous la main... )

En juin 61, j'ai été embarqué opérateur- radar sur le Foudre, jusqu'en avril 62...Souvenir d'une tempête mémorable, la nuit, entre Toulon et Kébir; on transportait une vedette-amiral et un bateau pompe et de la troupe. On a fait demi-tour. La vedette avait disparu, il ne restait que le moteur... Daniel Olivier, fourrier, a fait des photos.
Le pacha était de Queylar, et le second, Sergent !

Bonne journée ami !


Le sujet dérive sur le FOUDRE.
Veuillez rester sur le D.E.T.Porquerolles
VENDÉEN69 (Administrateur-Animateur)
avatar
luc boivin
MATELOT
MATELOT

Age : 78
NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par luc boivin le Lun 29 Aoû 2016 - 16:07

Ami Matelot, précisions reçues hors forum...

merci au forum pour la transmission !

CLIQUER ICI
avatar
Jean Yves COJEAN
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Détecteur NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par Jean Yves COJEAN le Ven 9 Sep 2016 - 11:50

Bonjour à tous

J'ai eu la chance de suivre les cours ( BE - QM - BS ) à Porquerolles .... Avec une certaine nostalgie , je me souviens encore de ma première venue sur l'île en octobre 1961 ; Dès la descente du train en gare de Toulon on embarquait dans un car de la marine qui nous amenait à la tour fondue , on passait par la route côtière , Le Pradet , Carqueiranne et la presqu'île de Giens . On avait droit à cette excursion matinale avant de monter à bord des chaloupes ( Amphitrite ou Néréide ) qui nous amenaient à Porquerolles .
A cette époque le port n'avait pas autant d'affluence qu'aujourd'hui , beaucoup moins de bateaux de plaisance , seulement quelques pêcheurs qui s'affairaient sur leur pointu .
Pour le jeune mataf que j'étais et qui de surcroît débarquait de sa Bretagne natale , le dépaysement était total .... mais très agréable ,on découvrait l'accent du midi , une végétation différente ( palmiers , aloès ....etc )
Je pense que les plus anciens détecteurs présents sur ce forum ont ressenti ces mêmes émotions , à leur attention je joins une photo du bateau civil qui assurait le transit entre l'île et le continent .
Bonne journée
JYC





F 773 - R 98 - D 621 - F 774 - C 610 - D 624 -
D 633 - D 622 - D 609 - D 630 - D 611


( mes embarquements, avec le sentiment du devoir accompli )
JYC
avatar
gegehella
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 64
NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par gegehella le Ven 9 Sep 2016 - 12:56

Merci JYC pour ton dernier post, ça m'a fait du bien de lire ça.
Je suis plus jeune que toi, je n'ai fait que mon BE à Porquerolles (FOM et BS à l'usine de St Mandrier) mais j'ai ressenti la même chose que toi en arrivant sur l’île. Un bon et impérissable moment de ma carrière.
A Porquerolles je m'étais dit: Si c’est ça la Marine, je fais 15 ans ... j'en ai fait 28 et j'en aurais fait certainement plus si E.M. n'avait pas eu la mauvaise idée de m'affecter à terre ... en en France.
Bonne journée
avatar
rizzola
QM 1
QM 1

Age : 67
Détecteur équipage NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par rizzola le Ven 9 Sep 2016 - 13:40

Moi aussi j'ai d'excellents souvenirs de Porquerolles (mars à juillet 1969), venant d'Hourtin c'était le paradis. Apres j'ai fait près de 4 ans au CEM à l'ile du levant c'était très bien aussi.
avatar
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 73
Détecteur Clairon

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par cmbil22 le Ven 9 Sep 2016 - 16:55

Un petit rappel pour ceux qui n'ont pas le courage de lire la totalité des messages; J'ai fait les Mousses puis mon BE et cours QM à Porquerolles avec mon ami Jean-Yves Cojean. J'ai gardé les mêmes souvenirs même, si breton d'origine, j'habitais alors à Toulon chez mes parents.
J'ai eu la "chance" de faire instructeur au bâtiment Z de 66 à août 69 et là, c'était pas le club Med, mais s'en avait le goût.
J'y suis retourné comme moniteur de plongée à l'IGESA en 86, pour les ados de 15 à 18 ans. J'étais sur le Foch à l'époque et j'avais pris ce mois de rêve sur mes perms.
J'avais retrouvé l'école à peu près comme elle était en 69 : l'infirmerie, le bâtiment commandement, le foyer Melpomène, nos chambrées refaites et surtout le POM (les anciens reconnaîtront), etc., avec beaucoup d'émotions.



avatar
A2B-B
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76
Électricien d armes NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par A2B-B le Sam 10 Sep 2016 - 16:06

Bonjour

En Janvier 63, venant du J. BART (Elarm), je suis venu faire mon cours de QM DETARM.
Quel dépaysement !!
En annexe des shémas du Klystron oscillateur, je m'étais fait un herbier avec la végétation exotique.
J'ai découvert un nouveau vocabulaire (béat, contre-béats) et un refrain du cru
"Il est dans l'Ile de Porquerolle
Un contingent de détecteurs
Qui n'a jamais eu la vérole
Avec les filles du secteur
Pour consoler les types amers
Nous irons tous à l'Oustaou
Ou bien nous irons chez "Grand-Mère"
Afin d'y boire un petit coup

Mais après tout
Qu'est-ce que ça fout ?
Puis qu'on s'en fout . . .


Les cigales, l'odeur des pins, la vraie sérénité . . . .
Même les tours opérators les mieux disants ne peuvent rivaliser avec ces souvenirs d'une époque inégalable .

En 67, c'était L'ile du Levant
C'est là que j'ai compris que la vue, c'est la vie, et vive les produits libres !



Déguste le présent, lentement.
. . .  Demain, il aura disparu . . . après avoir été de plus en plus imparfait
avatar
BASIO
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 66
NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par BASIO le Sam 10 Sep 2016 - 16:27

Bonjour,

C'était en juillet 68, après l'Ecole des Mousse, "Attila..", nous accueillit avec ses aboiements à la gare de Toulon et nous partîmes vers l'inconnu, une île paradisiaque... En dehors de quelques rats égarés sur les poutres des chambrées mais cela a eu l'avantage de nous initier au "lancer de godasses".

Bref, le mini-golf, les jolies filles (été oblige) qui nous apportaient à boire dans la guérite, la grande place et son vendeur de pains de glace ! C'était tout sauf l'armée telle qu'on se l'imaginait.

Et puis, nous étions pompiers, éboueurs, viticulteurs, dépanneurs et aussi, un peu, voyeurs (ah ces allemandes au corps épais).

Depuis cette année 68, je suis retourné plusieurs fois dans ce petit paradis, il a pas beaucoup changé, à part le port qui c'est agrandi et nos souvenirs qui ont vieillis....

Thadée
avatar
Jean Yves COJEAN
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Détecteur NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par Jean Yves COJEAN le Sam 10 Sep 2016 - 20:01

Pour ceux qui n'ont pas eu l'occasion de remettre les pieds sur l'île voici quelques photos prises 34 ans après le transfert de l'écoleDet vers le CIN Saint Mandrier .

La porte nord devenue porte d'entrée au village vacances de l'IGESA

Spoiler:
Avant c'était l'aubette et l'infirmerie

Cour d'honneur

Le port vu du fort Sainte Agathe

La pinède

Le fort de l'Alycastre

Les mèdes

Figuier au conservatoire national de botanique

Falaises de la côte sud

Petite crique côte sud

Fort de la repentance

Plage d'argent

Plage de la courtade

Plage de l'Alycastre

Vignes du domaine de la courtade

Au mouillage devant la courtade




F 773 - R 98 - D 621 - F 774 - C 610 - D 624 -
D 633 - D 622 - D 609 - D 630 - D 611


( mes embarquements, avec le sentiment du devoir accompli )
JYC
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par Noël Gauquelin le Sam 10 Sep 2016 - 20:30

Bien plus beau que les Bormettes, qui n'ont pas eu la chance d'être "recyclées".



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par COLLEMANT Dominique le Sam 10 Sep 2016 - 22:02

Superbes photos !!!!!!



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
corre claude
MATELOT
MATELOT

Age : 79
NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par corre claude le Sam 10 Sep 2016 - 22:50

C'est à se demander si l'on a déjà vécu la-bas.
Mais l'ancienne école des détecteurs est un domaine qui reste protégé,
....mais je crains de graves désillusions à prendre le bateau avec tout le monde, tout ce monde,alors qu'à Noël 1957, nous sommes allés à la messe, non par dévotion, mais pour "voir du monde". (Peut être des filles...)
En 57" l'hymne des détecteurs" était toujours le même qu'en qu'en 63 (Cf A2B-B) sauf qu'à l'époque il y avait aussi: "le super hétérodyne... qui vous fait dresser les cheveux, il ne faut pas que çà vous chagrine, vous l' apprendrez un jour les bleus".
Nostalgie quand tu nous tiens....

CC

avatar
DQN78
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par DQN78 le Dim 11 Sep 2016 - 10:28

J'y ai fait mon BE d'Avril à Août 71 (le dernier) , c'était paradisiaque et très décontracté . L'été les cours étaient aménagés pour que nous puissions profiter de la plage l’après midi mais aussi pour que nos instructeurs profitent de leurs familles qui campaient sur place (le seul camping autorisé de l’Île) .... dommage que par la suite j'ai fait mes autres cours (CFOM et BS) à St Mandrier où là c'était bien moins décontracté pour tout le monde instructeurs inclus ....

Photo du foyer avec sa salle de cinéma , ce batiment existe toujours mais le cinéma a disparu et il n'y a plus de solex sans moteur garés devant (c'était nos moyens de locomotion) !

avatar
Cuiguillere
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 85
Électricien d' arme NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par Cuiguillere le Dim 11 Sep 2016 - 11:08

Merci Caujean de nous faire partager ces magnifiques photos .j'ai fait mon B S Det-arm en 1963 avec ma famille dans l¨' île mon aîné avait 1 an , . Bons souvenirs. le président c'était "Tatave" qui mettait une ambiance super .A côté l'école canon .était "lugubre" .Pour résumer : On appelait la rue des cours "La rue sans joie"
avatar
Jean TRIKI
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 75
Détecteur NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par Jean TRIKI le Lun 12 Sep 2016 - 17:26

Bonjour à tous,

Merci Jean Yves pour toutes ces photos. J'ai eu aussi l'occasion de retourner à Porquerolles dans les années 90. Pas trop libre, je n'avais pu qu'en faire le tour.

Merci aussi pour tes attentions. Je vois là que tu étais juste derrière moi, dans mon sillage, BE/QM, seulement j'avais fait un choix de partir après cinq ans. Si je n'avais pas eu le boulot qui m'a accaparé déjà une semaine avant la fin de ma libérale, je serais certainement retourné. Mais là où j'étais, je n'ai même pas pensé à m'inscrire dans la réserve. J'ai quand même été rappelé en 82 pour deux semaines.

Beau parcourt quand même, et @ +, kénavo à tous.




Jean de Biot  
Le temps, c'est l'instant présent, ici et maintenant.
Un présent que nous devons accepter pour notre richesse de valeurs, d'âme et de cœur.
Il n'y a pas de hasard, mais Hasard et Coïncidence.
avatar
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 73
Détecteur Clairon

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par cmbil22 le Lun 12 Sep 2016 - 17:42

Je fais actuellement un livret concernant ma carrière militaire.
Je ne peux pas parler de livre ce serait présomptueux.
Voici la partie concernant mon BE à Porquerolles.

Spoiler:
École des détecteurs du 1er octobre 1961 au 31 janvier 1962

Je suis rentré à l'école des détecteurs, le 1er octobre 1961, pour suivre le cours de brevet élémentaire afin d'obtenir le grade de matelot de 2ème classe breveté.
J'ai rallié la tour fondue, dans la presqu'île de Giens près de la ville d'Hyères, pour prendre le bateau et faire la traversée qui nous sépare de l'île.
J'y ai retrouvé mes amis de l'école des mousses tels Jean-Yves Cojean, Marc Clainquart, Edwards, Meunier, et d'autres dont le nom m'échappe

Curieusement, c'est la période de ma carrière qui ne m'a laissé pratiquement aucun souvenir.
Mon carnet de notes fait apparaître que j'étais bon en exploitation.
J'en obtiendrai confirmation par la suite.
En revanche, la partie technique de la spécialité ne m'intéressait pas, peut-être parce que mon niveau en mathématiques n'était pas à la hauteur.

En exploitation, j'apprends à me servir des tables traçantes, surfaces et sous-marine, qui nous permet de suivre les évolutions des bâtiments et des sous-marins en opérations et de guider l'officier détecteur de choisir la bonne tactique.
Dans le même esprit, nous faisons aussi du plot air pour le trafic aérien.
Pour ces deux opérations, nous apprenons à écrire les chiffres différemment.
A l'envers pour le plot surface de façon à ce que l'officier, debout devant la table, puisse les lire correctement, l'opérateur se trouvant derrière.
Ce n'est pas très difficile.
Le plot air demande une plus grande pratique car l'opérateur se trouve derrière le grand tableau transparent, matérialisant une grande zone autour du bâtiment.
Il faut écrire de sorte que le personnel du C.O. (central opération) puisse lire les chiffres associés à la route des avions amis ou ennemis.
L'opérateur est en liaison avec l'opérateur radar qui suit le trafic aérien, cette liaison se faisant avec un téléphone auto générateur.
Le travail consiste à noter au crayon gras rouge les avions ennemis et en bleu les amis, avec parfois un mélange des tracés en cas d'interception.
Les informations se font en anglais dit "de procédures".

Dans cette école outre les cours théoriques et pratiques, nous faisons les corvées habituelles de propreté, de cuisine et les gardes aux différentes portes d'accès.

Je mes souviens d'une corvée de vivres à Toulon.
Cette corvée se passait la journée entière.
Il fallait nous rendre à la tour Fondue avec un EDIC dans lequel se trouvait un petit camion, puis aller à l'arsenal de Toulon pour prendre les vivres aux S.A.O., passer par le domicile du commis aux vivres pour décharger la nourriture qu'il s'attribuait aux frais de la princesse.
A l'issue, nous refaisions le chemin inverse.

Nous étions en période de guerre d'Algérie et il fallait se montrer vigilant même si à Porquerolles le danger était très éloigné.
Mais cette ambiance servait à nous aguerrir. Je me souviens d'une anecdote concernant cette vigilance.
J'avais 17 ans et, une nuit, alors que j'étais de garde à la porte principale, je me suis assoupi quelques minutes.
A mon réveil, je ne retrouve plus le fusil que j'avais posé à côté de moi dans la guérite.
Vous imaginez mon affolement.
En fait c'était un second-maître qui, en faisant une ronde, a voulu me donner une leçon en me subtilisant l'arme.
Mais il n'a pas donné suite, je suppose que mon jeune âge a été mon meilleur avocat.

Nous avions des chambrées d'environ une trentaine d'élèves.
Dans notre promotion, les Mousses se trouvaient en majorité avec des Maistranciers qui étaient en même temps que nous à Brest.

J'ai également fait des tours de garde au pied du phare de Porquerolles.
Nous y passions la nuit avec un tour de garde.
Le matin, la corvée principale était de préparer le café pour tous, y compris les permanents dont c'était l'affectation, en général pas très sympathique avec nous.
C'était des quartiers-maîtres de première classe qui se montrait désagréable.
Mais je crois me souvenir n'avoir fait qu'un tour de garde en quatre mois de cours.

Je suis sorti 25ème sur 50 avec 13,49 de moyenne.
J'ai choisi l'escorteur d'escadre "Vauquelin" tout simplement, car un cousin éloigné y avait fait une affectation et le nom me plaisait.
De plus, Toulon était son port d'affectation

Chapitre 2



avatar
Jean TRIKI
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 75
Détecteur NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par Jean TRIKI le Lun 12 Sep 2016 - 19:44

Souvenirs souvenir, salut CMBIL,

Au pied du phare, lors d'un 4 à 6, j'ai eu droit à la visite des goélands, quant à Sainte Agathe, lors d'un 0 à 4, l'OM de ronde n'ayant pas réagit à mes sommations, s'est repris en entendant le bruit de la culasse du M36.
Je ne me souviens pas non plus, si je n'vais pas eu droit à un mauvais mot de passe.
Bon, les balles en carton je crois, mais quand même.

L'école, c'était aussi celle du terrain, non que de Porquerolles, mais d'AFN aussi.




Jean de Biot  
Le temps, c'est l'instant présent, ici et maintenant.
Un présent que nous devons accepter pour notre richesse de valeurs, d'âme et de cœur.
Il n'y a pas de hasard, mais Hasard et Coïncidence.
avatar
corre claude
MATELOT
MATELOT

Age : 79
NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par corre claude le Lun 12 Sep 2016 - 22:53

A cmbil22 et aux autres détecteurs de Porquerolles.
Bonne idée que réécrire ton parcours.
J'ai suivi le BE de détecteur un peu avant toi, mais çà devait se ressembler beaucoup.
Ah ces séances de plotting !, nous étions tellement conditionnés qu'il nous arrivait à la fin de l'exercice, de demander à ses copains: on l'a fait en Français, ou en "Anglais" de procédure.
Je ne me rappelle pas de gardes interminables. Une fois à l'entrée, ou j'ai du me faire sermonner par l'aumonier (Ou tu ne le saluais pas,(en présentant les armes) et il n'aimait pas, ou alors si tu l'avais salué, (réglementairement) il prenait un air condescendant "pas de çà pour moi")
Une autre fois, à l'aubette, j'ai du reconduire deux touristes qui cherchaient la sortie!!!
Je me souviens aussi de corvées de pluches, de charbon...
J'ai du aussi faire une fois la corvée de ravitaillement à Toulon: départ de Porquerolles sur le Ford Canada, traversée sur le LC(T) ou M retour par la même voie. Avec pas mal de secousses.
Je suis sorti du stage avec un classement honorable qui m'a permis de choisir un EE à Brest: le Du Chayla pourquoi celui-là? Le Colbert était trop neuf et venait d'arriver à Brest.
Le côté technique ne me rebutait pas, et comme j'ai quitté la carrière précipitamment il a fallu me reconvertir, et je me suis retrouvé dans les consoles des indicateurs, ou sous les tables traçantes, ou autres meubles techniques.
Il y a une quinzaine d'année j'ai fait don à une association qui créait un musée de la radio d'une série de livres techniques, dont mon fameux cours de BE. Il m'a paru alors d'une simplicité biblique.

J'ai précisé de Porquerolles, car j'ai aussi participé à la réalisation du simulateur de St Mandrier, mais que je n'ai pas connu en exploitation.

CC


Dernière édition par corre claude le Mar 13 Sep 2016 - 8:34, édité 1 fois
avatar
facilelavie
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 64
NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par facilelavie le Mar 13 Sep 2016 - 8:17

Claude le simulateur de Saint mandrier (celui que tu as connu) a été opérationnel jusqu'en 2001 une belle carrière, il a depuis été remplacé par un simulateur "Espadon" puis par " Esturgeon" qui occupe tout le -1 du bâtiment F (10 CO - 2 salles de briefing et un salle de direction)



Souvenirs souvenirs ... que de bons souvenirs.
École des Mousses, puis 36 ans...
avatar
iroise68
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 69
Détecteur NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par iroise68 le Ven 30 Déc 2016 - 10:11

J'ai passé l'année 67 à Porquerolles pour un cours long (BE + QM dans la foulée).
J'arrivais d'Hourtin (une nuit de train) où on avait eu jusqu'à -12° en décembre 66.
Quel changement !
Ensuite le De Grasse où j'étais dans le même service que JY Cojean.
Je serais bien retourné en vacances dans le centre IGESA, mais n'ayant fait que 6 ans dans la Royale, je pense ne pas y avoir droit.
Dommage.





Richard Billiard
avatar
Jean TRIKI
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 75
Détecteur NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par Jean TRIKI le Ven 30 Déc 2016 - 16:08

les dét.
Bein ça alors, IROISE68, comment on pouvait faire le BE/QM en suivant, il manquait tant que ça en personnel encadrant?

Bonne fin d'année, et tous mes vœux pour la prochaine. Va falloir bien arrimer sur le pont, à bord c'est la navire qui bouge, à terre, c'est quoi qui remue un soir de fête. Bon réveillon à tous.




Jean de Biot  
Le temps, c'est l'instant présent, ici et maintenant.
Un présent que nous devons accepter pour notre richesse de valeurs, d'âme et de cœur.
Il n'y a pas de hasard, mais Hasard et Coïncidence.
avatar
iroise68
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 69
Détecteur NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par iroise68 le Ven 30 Déc 2016 - 16:22

Ce cours long démarré en 66 était fait probablement pour attirer des jeunes qui cherchaient des formations plus longues. Il rentrait un peu en concurrence avec Maistrance (avancement d'office jusqu'au grade de Second-Maitre). Personnellement je souhaitais faire électronicien d'aéro à Rochefort , mais ils en prenaient peu . Ils m'ont donc proposé cette formation. Je ne sais pas si cette filière a duré longtemps. Entre le BE et QM on avait un stage de 5 semaines que j'ai fait sur le PA Arromanches.
Bon réveillon
Richard Billiard





Richard Billiard
avatar
Jean TRIKI
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 75
Détecteur NON

Re: ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES

Message par Jean TRIKI le Ven 30 Déc 2016 - 17:04

Merci Richard, je m'en doutais un peu, et en plus un dét de moins, ayant quitté en février 66. Comme j'avais eu une embauche surprise fin janvier, je n'ai même pas pu profiter de ma libérale.

C'est curieux de ne pouvoir faire ce que l'on aimerait. Ce fut pareil pour moi. Pas moyen d'être mécano après les tests d'entrée, et curieusement encore moins. échelle 4, j'avais un niveau 5. C'était motivant quand même, aussi j'ai suivi le CPER, pour avoir l'air plus instruit,

Pour la suite, dans le civil, j'ai bien vécu dans le boulot. Sinon pour le reste, j'aurais dû voir une voyante avant, J'aurais fait carrière.

La vie se mérite quand même, et elle aura bien été remplie quand même jusque là. J'en ai même pris du galon sur ACB, , c'était pourtant gentil, mais l'état major, sans fayoter, est sympath.

Bonne fête,




Jean de Biot  
Le temps, c'est l'instant présent, ici et maintenant.
Un présent que nous devons accepter pour notre richesse de valeurs, d'âme et de cœur.
Il n'y a pas de hasard, mais Hasard et Coïncidence.

    La date/heure actuelle est Sam 21 Avr 2018 - 17:27