Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Téléthon 2017 - 36 37 le numéro de téléphone pour faire un don

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 651931 messages dans 13489 sujets

Nous avons 15671 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Ronan Raiatea

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE
par Roger Tanguy Aujourd'hui à 0:48

» Histoires de QUIMPER
par Roger Tanguy Aujourd'hui à 0:03

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades École des Mousses Brest 09/65 à 06/66
par Jean-Luc Bastin Hier à 23:44

» LIBERTÉ - 1906 (BATIMENT DE LIGNE)
par COLLEMANT Dominique Hier à 21:53

» FOCH (PA)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Hier à 21:34

» [CAMPAGNE] NOUMÉA Tome 1
par joyault Hier à 21:11

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par Bureaumachine busset Hier à 20:22

» [Marine à voile] L'Hermione
par Bureaumachine busset Hier à 20:11

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Hier à 19:58

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Bureaumachine busset Hier à 19:20

» AMIRAL CHARNER (AE)
par Bureaumachine busset Hier à 19:16

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par JBY Hier à 18:37

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades DC GIROFLEE 77 et DC ACANTHE 78
par VALET Michel Hier à 18:20

» LE NORMAND (ER)
par Xavier MONEL Hier à 18:13

» [Les ports militaires de métropole] TOULON au début des années 60
par JONCQUET Hier à 18:03

» Saint-Mandrier (B.A.N.)
par RODRIGUEZ 83 Hier à 17:55

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Hier à 17:49

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par rebouh Hier à 14:28

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 13:53

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Roger Tanguy Hier à 12:42

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Joël Chandelier Hier à 10:08

» SNSM BEG MEIL
par centime44 Sam 9 Déc - 21:09

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Jean-Marie41 Sam 9 Déc - 17:31

» DU CHAYLA (EE)
par bielo Sam 9 Déc - 17:11

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Sam 9 Déc - 15:26

» [ Recherches de camarades ] Jacques Thibaud Mécanicien/Atomicien (Sous-Mariniers Lorient-Brest)
par Marc Taraud Ven 8 Déc - 23:55

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Bureaumachine busset Ven 8 Déc - 18:33

» Recherche infos, photos concernant mon père BENOIT Maurice Cuirassé "Courbet" période 1936 à 1941
par Invité Ven 8 Déc - 17:57

» CDT BOURDAIS (AE)
par Max Péron Ven 8 Déc - 17:36

» La spécialité de Radio
par Max Péron Ven 8 Déc - 17:23

» L'ÉFFRONTÉ (E.C.)
par skagerrac Ven 8 Déc - 13:47

» [ Blog visiteurs ] recherche livre d'or de la BAN saint mandrier ]
par Invité Ven 8 Déc - 12:38

» [Divers les nucs] Féminisation des SNLE à l'essai
par Nenesse Ven 8 Déc - 10:28

» [ Blog visiteurs ] Recherche photo commis aux vivres école des fourriers mars à juillet 83
par Invité Ven 8 Déc - 9:00

» FLOTTILLE 4 F
par J-C Laffrat Ven 8 Déc - 7:54

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par corre claude Jeu 7 Déc - 18:56

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par dan83143 Jeu 7 Déc - 17:53

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 7 Déc - 16:43

» [ Blog visiteurs ] Recherche informations sur Louis Le Goff
par Invité Jeu 7 Déc - 16:42

» LA SPÉCIALITÉ DE TRANSMETTEUR
par Roli64 Jeu 7 Déc - 16:20

» JULES VERNE (BA)
par GENESLAY Jeu 7 Déc - 10:44

» [Divers les Nuc] Le BARRACUDA
par Joël Chandelier Jeu 7 Déc - 8:40

» [ Divers escorteurs côtiers ] EC Spahi
par Charly Jeu 7 Déc - 8:20

» [Divers escorteurs côtiers] Les Escorteurs Côtiers
par Charly Jeu 7 Déc - 8:19

» RUSÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:19

» PNOM PENH (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:18

» LE VOLTIGEUR (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:18

» LE HARDI (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:18

» LE FRONDEUR (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:17

» LE FRINGANT (EC)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:17

» LE FOUGUEUX (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:15

» LANCIER (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:14

» L'OPINIATRE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:14

» L'INTRÉPIDE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:14

» L'ÉTOURDI (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:13

» L'ENJOUÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:13

» L'EMPORTÉ (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:13

» L'ATTENTIF (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:12

» L'ARDENT (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:11

» L'ALERTE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:11

» L'AGILE (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:10

» L'ADROIT (E.C.)
par Charly Jeu 7 Déc - 8:10

» ESCADRILLE 23 S
par COLLEMANT Dominique Mer 6 Déc - 20:35

» FLOTTILLE 17 F
par COLLEMANT Dominique Mer 6 Déc - 20:32

» [Les batiments auxiliaires] L'ESTAFETTE
par H2O Mer 6 Déc - 19:02

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 6 Déc - 8:18

» [Les Bâtiments de servitudes ] BSAH LOIRE
par Nenesse Mar 5 Déc - 11:55

» TOUS LES ESCORTEURS D'ESCADRE - DIVERS
par JEANBLEU Lun 4 Déc - 21:41

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Marie41 Lun 4 Déc - 18:17

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par salonais Lun 4 Déc - 18:00

» RHIN (BSL)
par Jean-Marie41 Lun 4 Déc - 17:32

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par soixante16douze Lun 4 Déc - 10:42

» CHELIFF (LST)
par laurent jean-louis Dim 3 Déc - 21:48

» VENUS (SM)
par guena29 Dim 3 Déc - 17:32

» FORBIN D620 (fregate)
par COLLEMANT Dominique Dim 3 Déc - 16:10

» FLOTTILLE 33 F
par grillere Dim 3 Déc - 13:46

» FRÉGATES FURTIVES ANTI-NAVIRE (FLF) SURCOUF, ACONIT, COURBET
par Joël Chandelier Dim 3 Déc - 13:42

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Joël Chandelier Dim 3 Déc - 13:27

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par pmjaja Dim 3 Déc - 11:25

» [Aéronavale divers] Les radios volants formés pendant la Guerre 1939-1945
par Jean-Marie41 Sam 2 Déc - 19:47

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par Moi 1971 Sam 2 Déc - 18:05

» ISÈRE (PR)
par Charly Sam 2 Déc - 17:57

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par douzef Ven 1 Déc - 19:54

» Vos tee-shirts et vos casquettes souvenirs Marine
par Jean-Léon Ven 1 Déc - 18:30

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par christian dupuy Ven 1 Déc - 18:17

» SUFFREN (FLM )
par goblin Ven 1 Déc - 18:15

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par GILOU971 Ven 1 Déc - 16:08

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par COLLEMANT Dominique Ven 1 Déc - 7:31

» SÉMAPHORE - SAINT MATHIEU (FINISTÈRE)
par jobic Jeu 30 Nov - 21:10

» RANCE (BSL)
par Noël Gauquelin Jeu 30 Nov - 19:17

» [ Les musées en rapport avec la Marine ] Conservatoire des tenues à Toulon
par Jean-Marie41 Jeu 30 Nov - 18:13

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Jeu 30 Nov - 16:53

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par Mermoz Jeu 30 Nov - 14:53

» A645 ALIZE (BSP)
par montcalm Jeu 30 Nov - 7:41

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par Bureaumachine busset Mer 29 Nov - 19:21

» AMYOT D'INVILLE [AVISO]
par Bureaumachine busset Mer 29 Nov - 18:54

» ALBUM PHOTOS DE COURS - E.M.E.S. CHERBOURG
par Joël Chandelier Mer 29 Nov - 17:39

» MARSOUIN (SM)
par Joël Chandelier Mar 28 Nov - 17:38

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DES FOURRIERS ROCHEFORT
par Noël Gauquelin Mar 28 Nov - 16:14

DERNIERS SUJETS


D.E.T. PORQUEROLLES

Partagez
avatar
iroise68
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 69
Détecteur NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par iroise68 le Ven 30 Déc - 16:15

J'ai quitté en 72 à la fin de mon contrat de 6 ans et j'ai fait toute ma carrière dans l'informatique.





Richard Billiard
avatar
Xtcphil
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 65
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Xtcphil le Ven 20 Jan - 8:07

Le message de JYC un petit peu avant dans ce forum illustre mon ressenti de ce lieu si particulier et qui m'a profondémment marqué.
Je suis arrivé au Be Det en provenance de Hourtin en Juin 1970 j'ai fait mon be puis j'ai changé de spé pour devenir fourrier, et après mon be Fourrier de Oct 1970 à Février 1971 je suis revenu en tant que permanent au Bureau Administratif de l'école de Février 1971 jusqu'à l'échelon liquidateur. Je vous fais grace d'etre revenu sur l'école dans les années 1980 quand les gendarmes en avaient pris possession, mais depuis que je suis journaliste sur ma chaine de podcast radio, j'ai eu l'occasion d'y retourner pour le club de la presse du var organisé à l'igesa porquerolles en avril 2015 et qui m'a valu ma participation au club de la presse du var
J'avais posté ce sujet dans ce forum il y aura plus d'un an maintenant et j'avais eu de la part de ce forum l'autorisation de mettre ce sujet. Je le remets donc aujourd'hui un an après en hommage à tous ceux qui ont fréquenté ce lieu magique. Moi 30 ans après dans ce lieu, j'étais au bord des larmes ... Interview du Directeur de l'igesa de Porquerolles par moi en avril 2015 mon reportage ayant été diffusé sur le site national de l'igesa et qui vous montrera l'ensemble des batiments de ce lieu en 2015
avatar
jplamarche
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 70
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par jplamarche le Ven 20 Jan - 10:45

J'ai rencontré Philippe à l'occasion des Assises nationales de l'Union des clubs de la presse francophones qu'organisait le Club de la Presse du Var. Pour moi, c'était 50 ans après mon BE Det (avril 1965).
avatar
Jean TRIKI
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 74
Détecteur NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Jean TRIKI le Ven 20 Jan - 12:57

Merci pour ce reportage Philippe, un bon complément d'information sur l'histoire de notre école qui en traverse ainsi des âges, un très beau document.

A réécouter, et à revisiter, grâce à toute son histoire, hors saison peut être.




Jean de Biot  
Le temps, c'est l'instant présent, ici et maintenant.
Un présent que nous devons accepter pour notre richesse de valeurs, d'âme et de cœur.
Il n'y a pas de hasard, mais Hasard et Coïncidence.
avatar
Quideau Jean Claude
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 70
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Quideau Jean Claude le Dim 13 Aoû - 16:45

Bonjour à tous  les  ACB,

Aux « DET » et en particulier ceux du « GEDET ».


Cela fait un bon bout de temps que je n’étais pas venu sur la rubrique des  ADP (Anciens Det de Porquerolles).

Encore un acronyme de plus, comme il n’y en a pas assez dans la marine, j’en rajoute…
Depuis tout ce temps écoulé,
Un de nos anciens a pris congé,
Comme l’onde radar non reflétée,
« Maxi » s’en est allé
Sans retour vers l’éternité.

Je pense qu’il suit de là-haut la rubrique des "détecteurs de Porquerolles" sur le forum.
 
On ne le connaissait que sous son pseudo ACB : « Maxi »
Il n’avait pas mentionné son nom sur la fiche, par discrétion  peut être.
« Maxi », de son vrai nom Max HILAIRE était un ancien Det qui avait roulé et tangué sur les navires de la Royale de 1951 à 1967. Il avait été marqué par son affectation sur le P735 durant la guerre d’Indochine.

Je l’ai connu à St Mandrier lorsque j’étais responsable du simulateur de radars SRFG 3, qui a par la suite été remplacé par le simulateur ESPADON puis ESTURGEON comme l’a dit DCY « facilelavie ».
Il était ingénieur chez SINTRA, venu effectuer des modifications sur le simulateur SRFG pour l’installation d’un quatrième point de vue et l’intégration GE.
J’ai même failli être débauché de la marine  par lui pour venir travailler chez Sintra. J’ai refusé la proposition, n’ayant pas encore 15 années de service.
 
« Max HAILIER », anagramme de HILAIRE, s’était engagé dans la Marine après le brevet.
A Porquerolles il apprend à tenir un crayon gras pour « plotter », non pas sur la plage « Notre Dame » ou celle « d’Argent »  mais les échos sur les TRC du bâtiment Y.  
Il apprend à se servir d’un METRIX, d’un oscilloscope et d’un lampemètre pour essayer de voir un peu plus clair dans les dédales de l’électronique, ne pas se perdre dans les lignes à retard, régler les magnétrons, les thyratrons, les TR  et les ATR.  
Plus tard, la société Thomson/Sintra l'employa comme technicien, puis comme ingénieur «maison», avant de lui confier la responsabilité du service des Simulateurs Radars.
A la retraite, il avait troqué le crayon gras pour la plume. Il écrivait des romans et des scénarios.
Voici les titres des romans :

 Pour Liot et Billiard  
 La liste de nos anciens camarades du cours long de Porquerolles de 1967. Cette liste n’est pas exhaustive, car je n’ai pas eu d’autres informations depuis.
 
COURS LONG DU 17 JANVIER 1967 AU 24 DÉCEMBRE 1967
Première phase : Cours de BE du 17 janvier au 15 mai 1967
Deuxième phase : Formation du Gradé du 15 mai au 24 décembre 1967
 
Commandant le Groupe des Écoles de Détection : Capitaine de Corvette  Malatre
Adjudants de Compagnie : Maître Belis
Adjoint : Maître Le Roux
 
ELEVES
 
Liot
Billiard
Lécrivain
Quideau
Marionneau
Verdier 
Orhel
Person
Cozic
Toumelin
Ruellan
Murati
Kerloc’h
Minier
Savez vous ce qu'ils sont devenus ?
Kenavo ar wech all
JCQ
avatar
Jean TRIKI
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 74
Détecteur NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Jean TRIKI le Dim 13 Aoû - 22:02

Bonjour et merci Jean Claude QUIDEAU,

Belle carrière pour toi, Max aussi aura rejoint ses romans, probablement une belle âme.

Amitiés,




Jean de Biot  
Le temps, c'est l'instant présent, ici et maintenant.
Un présent que nous devons accepter pour notre richesse de valeurs, d'âme et de cœur.
Il n'y a pas de hasard, mais Hasard et Coïncidence.
avatar
jeanphi
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 69
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par jeanphi le Lun 14 Aoû - 8:52

Hello,

Merci pour ce bel hommage, je ne l'ai pas connu, même si en janvier 1967 je faisait le cours de QM du premier cours long, commencé en juillet 66.

A bientôt.



C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases... (Francis Blanche)
avatar
Quideau Jean Claude
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 70
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Quideau Jean Claude le Mer 16 Aoû - 15:43

Bonjour Jean,
Bonjour à tous les ADP,

Je n’ai pas eu une si brillante carrière que cela, car je ne faisais pas partie des « carriéristes ».
Je n’étais pas destiné à faire une carrière dans la Marine Nationale, mais plutôt dans la Marine Marchande comme mon père. Des concours de circonstance malheureux ont fait que je sois obligé de changer de parcours au milieu de mon cursus d’officier mécanicien (OM2) de la Marine Marchande.

De mécano de la « « Mar Mar » me voilà propulsé à toute vapeur, après les tests de sélection, vers l’électronique avec seulement quelques notions succinctes d’électricité (U=RI) suffisantes pour échapper au CPER du LV Rivière avec ses méthodes façon commando et de sa fameuse marche  en ordre très « collé serré » ….que nous avions surnommé  avec poésie …aucune,  le « bitte à cul », (tant pis pour les oreilles chastes).

Ouf ! J’ai  détesté Hourtin et sa bande « d’aboyeurs », qui hurlaient sans arrêt des « Vou ! ». Ils avaient atterris dans ce trou perdu, sans doute pour une fin de contrat ou pour diverses autres raisons.
J’avais décidé, si la suite de « cette marine » était du même tabac  qu’à Hourtin, de ne pas confirmer mon engagement dans la Nationale à l’issue de la période légale car on avait encore une possibilité de rétractation.

Arrivé à la Tour Fondue, puis sur  l’île de Porquerolles, je me suis tout de suite senti  dans mon élément, la mer avec ses eaux turquoise et je suis revenu sur ma décision.

Le cadre et la discipline assez lâche pour ne pas dire élastique me convenait parfaitement.
Quand nous défilions, nos camardes issus du CPER étaient toujours au premier rang car ils n’avaient  pas perdu leurs habitudes d’Hourtin. Au bout d’un certain temps ils se sont adapté et ont intégré le rang.

J’ai fait une carrière dans la Marine Nationale avec le sentiment  de ne pas avoir tout tenté pour mieux faire, même si mon parcours fut athypique. Cela est une toute autre et longue histoire, débuté il y a longtemps à l’orée de mes treize printemps.

In fine, j’ai pratiqué toutes les marines (pêche, marchande, nationale et plaisance).

Beaucoup de mes camarades du cours long ont fait aussi de brillantes carrières.

Je pense à mon ami Patrick Lécrivain avec qui j’ai effectué un  parcours parallèle. Cours SENIT élémentaire, cours de BS, cours de SENIT supérieur, concours de Major. Il a ensuite quitté la marine pour un poste d’ingénieur informatique chez Thomson pour le programme SAWARI 1. J’ai pour ma part été détaché de la marine pour le même programme à la COFRAS en 1981 puis à NAVFCO et enfin à DCI. Nous avons travaillé ensemble sur le système NTDS des frégates 2000 saoudiennes. Je l’ai revu bien plus tard en 1995 /1996 à Djeddah en Arabie sur le programme SAWARI 2 concernant le système TAVITAC des frégates 3000.

Liot, après ses 15 années de service a été recruté comme informaticien à AREVA à la Hague ou il a fait une brillante carrière. Il a terminé Major de réserve.
Ohrel a aussi fait une belle carrière dans la marine nationale,  il a terminé comme capitaine de  frégate, capitaine de vaisseau dans la réserve.

J’ai une pensée pour Verdier qui était le plus âgé (il était déjà marié) et le plus brillant  de notre cours avec un BTS d’informatique. Sa carrière fut brève, car il fut électrocuté en effectuant des opérations de maintenance sur la tête THT du radar de conduite de tir R51 sur le Duquesne.

Billiard  (iroise68) a aussi fait carrière dans l’informatique ainsi que beaucoup d’autres encore dont je ne connais pas le parcours.

A+ pour de nouvelles aventures du GEDET
JCQ
avatar
connan
MATELOT
MATELOT

Age : 84
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par connan le Mer 16 Aoû - 16:02

Bonsoir Jean Claude
Et moi ce fut l'inverse.Je n avais aucune chance dans la royale car je ne pouvais supporter la discipline imposée.Je dois être un de rares à ne jamais avoir pu aller au delà de mon petit galon de laine rouge dont je reste tendrement attaché.Par contre je crois avoir été irréprochable dans mon boulot,seul dans ma spécialité sur ce bon vieil aviso colonial qu'était le Bisson,corvette Ecole navale.
J ai fait l'hydro à l'ENSM du Havre et ai terminé au plus haut dans la mar Mar comme Cdt de paquebots et plus de 20 ans de Commandements.La plupart de mes camarades sont Frégatons ou Capdeveaux de réserve.
A 84 ans je suis conseiller dans un cabinet d'architecture navale porteur de projets innovants en navires de charge.
Tu as quand même fait une belle carrière avec tes quatre galons
Bonne soirée
Alain L.Connan



Inscrit maritime retraité 20ème catégorie.
Matelot radariste service militaire.
avatar
Jean TRIKI
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 74
Détecteur NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Jean TRIKI le Mer 16 Aoû - 19:22

Salut à vous deux,

Cela m'aura presque rendu nostalgique, car pourtant bien adapté, la chose qui m'avait froissé, c'était l'incompatibilité de la vie de marin de la Royale, avec une vie de famille. Plus encore, lorsqu'un marié n'a eu droit qu'à 48 h, et son pote du même bord, invité au mariage avait pu avoir une semaine.

Cela n'était qu'un projet pour moi, d'avoir une vie de famille, mais après mes cinq ans, avant même d'avoir fini ma libérable, c'est Xerox qui m'a détourné d'avoir à retourner dans la marine.

Comme il ne faut rien regretter dans la vie, je préfère garder les meilleurs souvenirs. Mon meilleur ami que j'ai toujours, Christian ROGER, qui était passé par St Mandrier en 72, et qui a fini CC, et CF à la retraite, après ses trois ans à Tahiti.

Cependant, à travers ACB, je me suis fait d'autres nouveaux amis. La Royale fut une bonne école de la vie. J'aurais pu y rester aussi, alors que sur le ER Le Brestois, j'ai fait arquer le thyratron, une pêche de 600 Kw, j'ai vite refermé le capot de l'émetteur DRBV22.

Par contre je suis resté collé sur du 220 v en clientèle, avec voyage A/R là haut, une belle expérience de la vie au-delà. Un an plus tard, devant la tâche à accomplir, j'aurais mieux fait de faire carrière. Comme je l'ai dit les regrets de changent rien à la vie.

L'appel de la mer est toujours là, mais il restera virtuelle, à bord de mon Camping-Car.

En tout cas, Jean Claude et Alain, de beaux parcours de vie. Le GED Porquerolle aura marqué beaucoup par sa position géographique, et l'ambiance qui y régnait.

Bonne continuation à tous.




Jean de Biot  
Le temps, c'est l'instant présent, ici et maintenant.
Un présent que nous devons accepter pour notre richesse de valeurs, d'âme et de cœur.
Il n'y a pas de hasard, mais Hasard et Coïncidence.
avatar
Quideau Jean Claude
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 70
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Quideau Jean Claude le Jeu 17 Aoû - 17:16

En réponse à Alain Connan

Bonjour

J’étais un peu comme toi, venant du milieu Mar Mar, allergique à une discipline « boulon » que l’on visse sans discernement.
Je reconnais toutefois qu’il en faut, surtout sur les bateaux, dans des espaces restreints pour de longues durées.

Pour clore le chapitre carrière Marine Nationale, étant dans la réserve opérationnelle, j’ai été nommé Capitaine de Frégate en 2007.
En 2007 et 2008, j’étais affecté au Ministère de la Défense à Paris comme Chargé d’Etudes à pour les Balkans en particulier le Kosovo.
J’ai beaucoup apprécié cette importante et passionnante fonction à l’EMA en  2007 et 2008. J’aurai bien prolongé, mais atteint par la limite d’âge de mon grade j’ai dû me résoudre à rejoindre l’honorariat.

Commandant de paquebots, surtout avec la 20 ième catégorie, ce n’est pas mal non plus pour un Breveté Elémentaire de réserve. Je n’ai pour ma part que la quatrième de l’ENIM.

Nb : J’ai habité durant une année au Havre, avec mon père officier mécanicien, sur des navires de la CGT (pas le syndicat bien sûr) mais sur le cargo mixte l’INDOCHINOIS et le paquebot FLANDRE

Mais ceci est une autre histoire.

Cordialement
JCQ
avatar
connan
MATELOT
MATELOT

Age : 84
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par connan le Jeu 17 Aoû - 18:37

Jean Claude Bonsoir

Merci pour ta réponse
Au ministère de la défense peut être as tu connu mon ami l'Amiral Jean Moulin.
C'est vrai que sur commission et en temps de guerre ma 20ème m'aurait automatiquement placé avec 5 panachés mais je suis bien plus attendri par le souvenir de mon petit galon de laine rouge et de mon pompon de la même couleur.
J'ai apprécié l'autodiscipline indispensable sur les navires marchands.
Ceci dit j'ai fait un excellent service car ma grande solitude dans notre spécialité m'avait fait devenir celui qui peut servir à tout,cinéaste,bibliothécaire,responsable de la table des appelés etc etc et comme j'écris,j'ai déja couché tout ça sur le papier.
Bonne soirée peut être en Bretagne
A.L.C.



Inscrit maritime retraité 20ème catégorie.
Matelot radariste service militaire.
avatar
Quideau Jean Claude
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 70
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Quideau Jean Claude le Ven 18 Aoû - 16:59

Bonjour à tous les ADP
 
Pour rire un peu dans ce bas monde, je vous propose une petite histoire de détecteurs.
 
 Histoires de « POM » au GEDET
 

Les Détecteurs ont toujours baigné dans les acronymes, bi-grammes et autres trigrammes.
 
Det !  don’t forget :
 
PIM : non, ce n’est pas un nouveau Plan Immobilier, mais « Position Intented Mouvement » (route moyenne prévue).
 
ETA : non, ce n’est pas l’organisation Terroriste Basque, mais « Estimated Time of Arrival »
(Temps estimé d’arrivée)
 
CPA : nom ce n’est pas le nouveau cigle du Certificat Professionnel d’Aptitude mais « Closing Point of Approach que tous les DET connaissent ayant pratiqué au début de carrière.
 
RAM : non, ce n’est pas Random Acess Memory (accès à la mémoire aléatoire), mais le Ravitaillement A la Mer.
 
ATR : non ce n’est pas l’Avion de Transport Régional ATR 42 ou 72 d’Aérospatiale ni même l’Amicale du Tracteur Renault mais bien l’« Antenna Transmission Reception » (système de Transmission Réception  de/vers l’Antenne).
 
FM : ce bi gramme me fait penser à une petite histoire du pays bigouden. Comme dans le "Crabe Tambour".
 
Spoiler:
 « Dans un patelin perdu de la Bretagne profonde, celle du « pays du cheval d’orgueil » chère à Pierre Jackez Hélias, un jeune paysan du cru part effectuer son service militaire.
Il n’avait jamais quitté les frontières de la commune de « Pouldreuzic » et le voilà affecté très loin dans le sud, après un long périple en train, sur l’île de Porquerolles.
Arrivé sur l’île, Il reçoit sa ration de cigarettes et les timbres en Franchise Militaire.
NB : En 1966 nous avions toujours droit au tabac et aux timbres pendant la durée du service militaire.
Il écrit une lettre pour sa mère Marie-Jeannick et la donne à poster.
Peu de temps après la mère reçoit le courrier.
Elle est très fière de montrer l’enveloppe à sa cousine Soizic.
Elle lui dit : 
« Tu vois Soisic !,  en plus il a mis ses  initiales sur le timbre : Francois Madec ! »

   

Je ne vais pas en énumérer d’autres, ce serait trop long et fastidieux, aussi revenons à notre POM.
 
Le POM que za ko ?...
 
Il ne s’agit pas d’une Plateforme Ouverte de Monitoring ni du Parti Ouvrier de Montréal, ni même  de « POM POM » girls.
 
Le POM  n’était pas un terme de procédure, mais tout simplement l’appellation du Poste des Officiers mariniers de Porquerolles.
C’était le bâtiment le plus récent du GEDET. Construit comme un petit immeuble d’habitation, il servait de logements et de mess aux officiers mariniers qui devaient rester toute semaine sur l’île et dieu sait si les soirées sont longues.
Il était situé face au port, un peu à l’écart sous le fort de Ste Agathe
 
Au rez de chaussée, il y avait un bar avec des flippers, un billard et un mini bowling.
 
Que se passait-il  donc au rez de chaussée de ce bâtiment  après une certaine heure ?
 
Passé cette heure fatidique on pouvait entendre des chants exotiques jusqu’au eucalyptus de la place du village.
 
En y jetant un œil indiscret on pouvait apercevoir dans le bar, le mini-bowling qui avait perdu sa fonction première pour devenir l’espace d’un instant une pirogue polynésienne.
La piste était occupée par quatre pseudos rameurs accroupis qui pagayaient dans le vide en chantant à tue-tête un hymne polynésien : 

Assis au fond du bowling un autre piroguier rythmait  la cadence des rameurs en frappant sur un tabouret.

La mer devait être  agitée car le bowling tanguait dangereusement sous les coups de pagaies et de TAM TAM.
 
Mais cette vision était-elle bien réelle ?, ou plutôt sortie de mon imagination ?
 
Il y a encore de nombreuses d’histoires à raconter qui font partie des « légendes » du GEDET de Porquerolles…
 
Des légendes ? …….Qui sait ?
 
A+
 
JCQ
avatar
DQN78
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par DQN78 le Sam 19 Aoû - 11:12

J'ai bien connu le POM mais surtout Tatave et son mini bowling ! lors de mon BE c'était mon poste de propreté du matin avec les effluves de gauloises et de kronembourgs de la soirée de la veille ... mon surveillant était le Mt Kahouren .....
Jean Claude connais tu la page FB des Détecteurs ?
https://www.facebook.com/groups/186628441810626/
avatar
Laurent
MATELOT
MATELOT

Age : 71
Radio équipage NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Laurent le Sam 19 Aoû - 14:11

Jean Claude: sa mère, à François Madec a une jolie calligraphie





Va petit mousse, ou le vent te pousse.
Bon vent matelot
avatar
Quideau Jean Claude
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 70
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Quideau Jean Claude le Lun 21 Aoû - 14:18

DQN78,
Bonjour,
En effet, le bar du POM était appelé « chez TATAVE »
L’un des piroguiers était bien le célèbre Kahouren dit « KK ».
Au CIN, de 1977 à 1979, lorsque  j’étais responsable du simulateur SRFG 3, il faisait partie de l’équipe de pilotage des plots hélicoptères ou aéronefs sur console. Il y eu quelques situations cocasses dont un « PAN !.PAN ! PAN !… ». que je garde en mémoire pour une prochaine histoire.
Je ne connaissais pas ce site des Détecteurs sur Facebook, mais par contre je connais les principaux membres fondateurs et beaucoup de membres actifs.
Ceux de la Bourdonnais lorsque j’étais le Maître System SENIT/SUP de 1973 à 1976
Philipe Pakiri,.Bapseres, Mathias de mon équipe SENIT et bien sûr Yann Machaux qui faisait partie du service DET. Nous avons effectué la superbe mission Sargasses en 1976.
Ceux du Suffren lorsque j’étais l’officier CALCUL/SENIT de 1987 à 1989.
Je garde un excellent souvenir du Suffren et de toute l’équipe SENIT pendant les missions St Michel et Prométhée à Ormuz et dans le golfe d’Oman en 1987/88.
Le NTDS a superbement fonctionné, battant des records de longévité sans rechargement durant la ZMOI, à tel point que le CTF  de la Force Navale US nous avait désigné comme DNCS (Directeur de  la L11).
Jean Marc Daron, Deschamps, Juarez, Martinez…étaient de mon équipe SENIT.
J’ai parcouru le blog et je le trouve très intéressant car il fait voyager en arrière dans le temps avec de bons souvenirs, des têtes sympathiques connues, et surtout beaucoup de nostalgie de ces années de Marine.
J’ai participé à un repas des « DET » à Toulon, mais depuis deux ans, j’ai quitté le sud pour revenir à mes racines, dans mon pays Bigouden.
Je sais maintenant qui est DQN78.
Un bonjour amical à tous les DET du blog.
JCQ
avatar
Quideau Jean Claude
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 70
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par Quideau Jean Claude le Lun 21 Aoû - 14:27

Laurent, bonjour,

L’enveloppe avec la belle écriture est cette de François Madec à sa mère.
Dans les années 1950/60 on apprenait à l’école à écrire à la plume en s’appliquant à faire des lignes et des lignes de lettres  calligraphiées en s’appliquant à faire les « pleins » et les « déliés ».
De nos jours les jeunes ne savent plus écrire correctement et c’est bien triste car ils ne savent pas compter non plus.
JCQ
avatar
yvesroche
MATELOT
MATELOT

Age : 68
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par yvesroche le Jeu 2 Nov - 14:19

Bonjour à tous,
J'ai retrouvé les crayons de plot achetés au foyer mais pas les tubes de lait concentré sucré.
Qui en possède encore ? (des crayons pas du lait).

avatar
corre claude
MATELOT
MATELOT

Age : 79
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par corre claude le Jeu 2 Nov - 15:35

De "mon temps", c'étaient des crayons gras, à "éplucher" pour compenser l'usure de la mine.
J'ai du encore utiliser ça à l'Ile du Levant en 1968.
Mon chef de l'époque les mettait en vrac dans la petite poche de sa chemise blanche.
(C'était du meilleur effet).

CC
avatar
loulou06000
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 63
Électronicien d'armes NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par loulou06000 le Jeu 2 Nov - 15:46

Comme toi,Yvesroche, j'en ai conservé un mais pour trouver les mines qui vont avec c'est une autre histoire
Ils nous servaient,à nous les elarm, en temps que CDO (chef de designation d'objectif) à ploter sur les scopes radar au CO
avatar
goblin
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 72
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par goblin le Jeu 2 Nov - 16:52

Le crayon gras métallique était le modèle de luxe.
Il existait un modèle en plastique que voici que voilà :



L'un et l'autre étaient des "consommables".
Il suffisait que le patron détecteur en commande, il en recevait à volonté.




"Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel."
Dalaï Lama............
avatar
DQN78
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: D.E.T. PORQUEROLLES

Message par DQN78 le Lun 6 Nov - 7:52

Merci JCG pour ton message n°716 que je viens de découvrir ! en effet notre Groupe des DET sur FB est bien actif et en moins d'un an nous sommes déjà 682 ! JM Daron fait parti des 3 administrateurs . Comme tu le dis il y a de nombreuses photos qui nous rappellent à tous de bons souvenirs nostalgiques de nos missions (lors de PROMETHEE j'étais sur l'autre "boule") et surtout de l'évolution du matériel ...
J'en profite pour préciser que tous les détecteurs sont les bienvenues et un rassemblement est en préparation pour 2018
https://www.facebook.com/groups/186628441810626/





    La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 4:05