Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Rencontre à Grenoble les 8, 9 et 10 juin 2019 Projet de programme Pour les inscriptions

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 730927 messages dans 14146 sujets

Nous avons 14534 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est PHILMAR

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» EMILE BERTIN (Croiseur)
par devouleme Aujourd'hui à 9:43

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par LA TOULINE Aujourd'hui à 9:12

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par VENDEEN69 Aujourd'hui à 9:09

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 10
par VENDEEN69 Aujourd'hui à 9:01

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par PAUGAM herve Hier à 21:53

» ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par Roli64 Hier à 18:48

» [Ports] LE VIEUX BREST
par Jean-Marie41 Hier à 18:08

» Gabare Luciole
par Invité Hier à 17:10

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par Pele70 Hier à 14:19

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par pinçon michel Hier à 8:07

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par byu30 Dim 9 Déc 2018 - 22:18

» [ Histoire et histoires ] Le Blockaus de Plougonvelin (29)
par COLLEMANT Dominique Dim 9 Déc 2018 - 17:39

» DIXMUDE (BPC)
par Bureaumachine busset Dim 9 Déc 2018 - 15:29

» [Catastrophes...] PREMIAN ... LE SOUVENIR
par Joël Chandelier Dim 9 Déc 2018 - 13:43

» COMMANDANT DUCUING (AVISO)
par Laurent Dim 9 Déc 2018 - 12:04

» [ Divers - Les classiques ] Sous-marin La Minerve 1941
par loulou06000 Sam 8 Déc 2018 - 22:30

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par Bureaumachine busset Sam 8 Déc 2018 - 20:23

» [Aéronavale divers] Le LYNX WG13
par marsouin Sam 8 Déc 2018 - 18:59

» [LES B.A.N.] DAKAR BEL-AIR et OUAKAM
par guedon Ven 7 Déc 2018 - 17:18

» BOUVET (EE)
par gégé Ven 7 Déc 2018 - 15:52

» FLOTTILLE 34 F
par montroulez Jeu 6 Déc 2018 - 20:59

» RHÔNE (BSAH)
par gilbert kerisit Jeu 6 Déc 2018 - 14:11

» [Divers EAMF] Cours du BS mécanicien du service général à Saint Mandrier
par ftaviot Jeu 6 Déc 2018 - 11:55

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par COLLEMANT Dominique Jeu 6 Déc 2018 - 11:37

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Les insignes redessinés
par COLLEMANT Dominique Jeu 6 Déc 2018 - 10:07

» [Service à terre] STATION RADIO ROCHANOU à PLOUGASTEL DAOULAS (C R A X BREST).
par reneelyo Jeu 6 Déc 2018 - 8:06

» LES AVISOS EX COLONIAUX BISSON ET CDT DE PIMODAN
par alain EGUERRE Jeu 6 Déc 2018 - 3:56

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par alain EGUERRE Jeu 6 Déc 2018 - 3:47

» [ Bâtiments de ligne ] RICHELIEU ET JEAN BART - TOME 2
par PAUGAM herve Mer 5 Déc 2018 - 21:28

» [DIVERS - DRAGUEURS ET CHASSEURS DE MINES] DRAGUEURS DE MINES EX ALLEMANDS
par Joël Chandelier Mer 5 Déc 2018 - 20:42

» MAURIENNE (BB - MURUROA)
par DAN Mer 5 Déc 2018 - 19:53

» L'Expédition d'Egypte 1956
par Bureaumachine busset Mer 5 Déc 2018 - 17:36

» TARTU (EE)
par lefrancois Mer 5 Déc 2018 - 12:22

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES
par loulou06000 Mar 4 Déc 2018 - 23:11

» [Divers les Nuc] Le BARRACUDA
par COLLEMANT Dominique Mar 4 Déc 2018 - 21:28

» AGOSTA (SM)
par Jean-Marie41 Mar 4 Déc 2018 - 18:58

» [Activité des ports hors Marine] LE PORT DE CHERBOURG - VOLUME 001
par Joël Chandelier Mar 4 Déc 2018 - 14:43

» LE NORMAND (ER)
par t.neveux Mar 4 Déc 2018 - 12:11

» [ École des Mousses ] 2ème compagnie mars 72 - mars 73
par DTL Mar 4 Déc 2018 - 11:26

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 3]
par Michel Roux Mar 4 Déc 2018 - 10:16

» DÉTROYAT (AVISO)
par mysterioustef Mar 4 Déc 2018 - 10:03

» [Fusiliers Marins] AMIRAL RONARC'H
par PINGOUIN NOSTALGIQUE Mar 4 Déc 2018 - 8:46

» QUARTIER MAITRE ANQUETIL (AVISO)
par tsarrax Lun 3 Déc 2018 - 21:12

» [ Blog visiteurs ] Charles Perrot.
par Invité Dim 2 Déc 2018 - 23:12

» [ Blog visiteurs ] PAPOUIN Allain
par Invité Dim 2 Déc 2018 - 22:47

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par Jean-Marie41 Dim 2 Déc 2018 - 19:50

» [ Les stations radio et télécommunications ] Station de Rambouillet.
par L.P.(Pedro)Rodriguez Dim 2 Déc 2018 - 18:41

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par pinçon michel Dim 2 Déc 2018 - 7:55

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par Pele70 Sam 1 Déc 2018 - 14:24

» MISTRAL (BPC)
par Michel Roux Sam 1 Déc 2018 - 11:40

» LOCUSTE (GABARE)
par Pascal 57 Sam 1 Déc 2018 - 11:09

» [ Blog visiteurs ] BAN Dakar 1952 à 1956
par Brand Robert Ven 30 Nov 2018 - 22:25

» SEINE (BSAH)
par Jean-Marie41 Ven 30 Nov 2018 - 18:59

» [Les anciens avions de l'aéro] F4 U7 Corsair
par matelot joe Ven 30 Nov 2018 - 11:35

» LA SPÉCIALITÉ DE RADIO
par DTL Ven 30 Nov 2018 - 11:17

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par Bureaumachine busset Jeu 29 Nov 2018 - 22:39

» TAAPE (Remorqueur-Ravitailleur)
par Jean-Marie41 Jeu 29 Nov 2018 - 19:03

» [Les Musées en rapport avec la Marine] CEUX QUI VISITENT LA FLORE
par espadon44 Jeu 29 Nov 2018 - 17:46

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Jean-Léon Jeu 29 Nov 2018 - 13:06

» MINERVE (SM)
par Jean-Léon Jeu 29 Nov 2018 - 12:15

» [Campagnes] DAKAR
par gerard reboux Jeu 29 Nov 2018 - 10:39

» ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par boboss Jeu 29 Nov 2018 - 9:48

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par VERNEYGérard84 Mer 28 Nov 2018 - 18:32

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par hetet a Mer 28 Nov 2018 - 16:59

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Mar 27 Nov 2018 - 19:23

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par loulou06000 Mar 27 Nov 2018 - 18:48

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Michel Roux Mar 27 Nov 2018 - 18:38

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE DES ANCIENS MARINS DES AEROPORTS DE L'ILE DE FRANCE
par Jean-Marie41 Mar 27 Nov 2018 - 18:11

» [ Recherches de camarades ] du ER Le Corse 73/74
par cajun Mar 27 Nov 2018 - 10:27

» L'ACONIT (FRÉGATE)
par Bureaumachine busset Lun 26 Nov 2018 - 18:36

» [ VOS ESCALES ] Alexandrie - Égypte
par Bureaumachine busset Lun 26 Nov 2018 - 18:32

» [ Blog visiteurs - Répondez au message pour voir l'email ] Recherche personnes embarqués sur le Clemenceau et le Foch octobre 1967 à septembre 1970
par Pierre 83 Lun 26 Nov 2018 - 12:20

» [ VOS ESCALES ] Hong Kong
par Bureaumachine busset Dim 25 Nov 2018 - 17:00

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM HOURTIN VOLUME 4
par Charly Dim 25 Nov 2018 - 9:05

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par COLLEMANT Dominique Sam 24 Nov 2018 - 23:21

» RHIN (BSL)
par Bagadoo Sam 24 Nov 2018 - 15:51

» [ Blog visiteurs ] Recherche anciens camarades de mon père, 2 campagnes Jeanne D'Arc 73/74 et 74/75
par Invité Sam 24 Nov 2018 - 14:38

» SÉMAPHORE - LE TOULINGUET - PRESQU'ÎLE DE CROZON (FINISTÈRE)
par Joël Chandelier Sam 24 Nov 2018 - 13:55

» [ Les sémaphores - divers ] Réorganisation pour les Sémaphores de la façade Atlantique
par Joël Chandelier Sam 24 Nov 2018 - 13:52

» [ Recherches de camarades ] Jeanne d'Arc campagne 78 79 flotille 35F
par Claude Eas Sam 24 Nov 2018 - 9:29

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Charly Ven 23 Nov 2018 - 20:10

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM TOULON 2018
par takeo Ven 23 Nov 2018 - 18:49

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par jobic Ven 23 Nov 2018 - 17:23

» GEORGES LEYGUES (CORVETTE)
par René Riu Ven 23 Nov 2018 - 16:12

» [ DIVERS - ÉCOLE DE MAISTRANCE] École de Maistrance à Saint-Mandrier
par BONNERUE Daniel Ven 23 Nov 2018 - 14:44

» [ Recherches de camarades ] EE SURCOUF entre 1955 et 1957
par LA TOULINE Ven 23 Nov 2018 - 11:55

» [ HISTOIRE ET HISTOIRES ] LA TRANSMISSION DE LA MÉMOIRE À TRAVERS LA DÉCOUVERTE DE LIEUX ANCRÉS DANS L'HISTOIRE
par VENDEEN69 Ven 23 Nov 2018 - 8:59

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Ven 23 Nov 2018 - 8:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche Gaillardon qui était sur l'escorteur cotier le fougueux en 1963
par granjac Jeu 22 Nov 2018 - 19:59

» [ Recherches de camarades ] GEM ST MANDRIER 1982 à 1985
par liteon03 Jeu 22 Nov 2018 - 18:42

» [LES B.A.N.] Saint-Mandrier
par berflo Jeu 22 Nov 2018 - 18:34

» SUFFREN (FLM )
par framery Jeu 22 Nov 2018 - 13:47

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Franjacq Jeu 22 Nov 2018 - 11:18

» LA SEINE (PRE)
par GROUSSEAU Jeu 22 Nov 2018 - 10:47

» [ Blog visiteurs ] Pointe des Blagueurs Saigon
par Invité Jeu 22 Nov 2018 - 4:47

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [SUJET UNIQUE] LE CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE
par TUR2 Mer 21 Nov 2018 - 17:30

» [ Blog visiteurs ] Informations sur Christian BLUSSEAU
par Invité Mer 21 Nov 2018 - 13:07

» [ LES TRADITIONS DANS LA MARINE ] LE TATOUAGE ET LE MARIN
par passe plat Mer 21 Nov 2018 - 9:55

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du Chevalier Paul
par CLERC Daniel Mer 21 Nov 2018 - 8:07

DERNIERS SUJETS



GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Partagez
avatar
Chevreuil
QM 2
QM 2

Age : 82
Electricien d armes équipage NON

georges leygues

Message par Chevreuil le Sam 14 Fév 2009 - 23:40

Bonsoir .Lors de la perte d un homme du Georges Leygues,l officier en second etait le C F Revol qui prit en 57 ,comme C V; le commandement du Colbert.Il devait lui aussi perdre un homme a Porthmouth,au cours d une escale durant les essais du croiseur. Il s agit du L V Menage tue par la chute de la coupee au cours de l accostage.
Quand le Destin s acharne....
A+
avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Détecteur NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par jean-claude BAUD le Dim 15 Fév 2009 - 0:20

3ème ligne, Le croiseur croiseur Georges Leygues a mouillé avec la 4e escadre à New-York à l'occasion de l'Exposition Internationale le 12 juillet 1939.Ce qui peut expliquer le sujet de ta photo..
Il a aussi été à Philadelphie , comme le Bertin, pour subir une refonte en 1943...




"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par PILON le Mar 3 Mar 2009 - 21:28

Salut Framery
Excuse moi pour ce retard mais sur le post du Georges-Leygues, je n’y viens pas tous les jours.
Au sujet de la disparition du commandant Begouen-Demaux, commandant de mon premier bateau.
Oui je sais comment il est mort, mais je n’ai jamais su les dates, et je n’ai jamais su s’il était passé amiral.
Un brave homme cet homme-là et que nous aimions tous.

Mais peut-être dois-je comprendre que tu ne la connais pas et tu veux que je te le dise ; si oui, je le ferai par message privé.

Une petite anecdote, dans la note du commandant comme on appelait une des deux notes de ce temps-là, il m’avait mis un point de plus parce que je jouais de la trompette

Amicalement

André Pilon
avatar
3eme ligne
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Radio NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par 3eme ligne le Mar 3 Mar 2009 - 22:30

Pour Jean Claude Baud,

Il s'agit bien de l'année 1947, un collègue du forum m'avait dit à quoi ça correspondait, mais j'ai fait un gros nettoyage de ma messagerie et le message d'explications est passé à la trappe, sans possibilité de récupérations.

Il s'agit bien de 1947, et si je me souviens cela correspond à un prêt que nos musées nationaux avaient fait pour être exposé à celui de NY, et c'était le Georges Leygues qui avait convoyé ces oeuvres d'art.

Si le collègue qui m'avait envoyé la réponse, peut réitérer son envoi, dés que je reçois son mail je le mets de côté pour que vous en ayez les explications.





"Give blood, play rugby !"
avatar
† SEGALEN Georges
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 58
Mécanicien équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par † SEGALEN Georges le Mar 24 Mar 2009 - 12:10

Journal "le Télégramme" de ce jour




Je reste Chouf à vie dans le cœur.
avatar
papijacq
QUARTIER-MAÎTRE CS
QUARTIER-MAÎTRE CS

Age : 87
NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par papijacq le Mar 24 Mar 2009 - 16:27

J’essaie de vous transmettre les photos des derniers essais du Georges avant sa mise sous cocon en 54.
avatar
prenat jean-claude
QM 2
QM 2

Age : 83
Mécanicien équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par prenat jean-claude le Mer 6 Mai 2009 - 17:53

Bonjour à tous.
Je suis un ancien du Georges Leygues.
J'étais embarqué à la fin des cours de mécano du Jean-Bart, du 16/10/52 jusqu'au 01/12/53.
Peut-être y a -t-il un ancien de cette époque sur le Forum.
Ça me ferait tellement plaisir.
avatar
prenat jean-claude
QM 2
QM 2

Age : 83
Mécanicien équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par prenat jean-claude le Mar 12 Mai 2009 - 19:50

Bonjour Major Pilon
Sorti des cours de mécaniciens du J-Bart avec mon petit galon rouge et mon hélice sur la manche, j'embarquais le 16/10/1952 sur le Georges en cale sèche, c'était impressionnant pour un bleu comme moi qui voyait pour la 1ère fois un navire dans toute son intégrité.
J'avais en tête de mettre en application tout ce que j'avais appris pendant les cours accélérés et me réjouissais d'avance d'être aux ordres d'un spécialiste en la matière.
Quand j'ai terminé mes mouvements d'embarquement, le lendemain j'étais au début de mes déceptions, car je fus immédiatement mis à la disposition de la cuisine équipage avec 4 ou 5 gus pour la corvée de pluches, ce devait être surement un jeudi, mais en 52 nous avions quand même une machine à éplucher que nous appelions "la patateuse", il fallait ensuite enlever les yeux sur chaque patate, (environ 200 kgs), avant d'en faire des frites, il faut dire que les jeudis et dimanches nous mangions avec plaisir le steak et ces fameuses frites, le midi seulement, car le reste des repas c'était vraiment un infâme brouet, d'ailleurs peu de temps avant que j'embarque, il y avait eu une grève de la faim qui a duré une huitaine de jours, les autorités du bord après enquête ont fait mettre au gnouf les meneurs, et on a continué à manger de la m....
Sans vouloir exagérer, quand nous étions en grand carénage à Ferryville Sidi-Abdalah j'étais de corvée de vivre dans l'arsenal, il y avait d'immenses salles de congélation où étaient stockés de grandes quantités de quartiers de bœufs, j'ai vu imprimé sur l'un de ces quartiers que nous ramenions à bord "réserve de guerre 1917", on nous faisait manger çà, c'était, une fois cuit comme de l'étoupe, et le vin c'était de la poudre pour reconstituer une espèce de vitriol que d'ailleurs personne ne buvait, sous peine d'avoir un ulcère à l'estomac, le commissaire aux vivres s'appelait Rocariés, pour lui un poulet entier ne lui faisait pas peur, il engloutissait tout y compris le bon vin... il ne mangeait pas dans la même gamelle que nous.
avatar
Chevreuil
QM 2
QM 2

Age : 82
Electricien d armes équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par Chevreuil le Mer 13 Mai 2009 - 0:29

Dans les frigos de l'arsenal à Brest en 1955, il y avait des carcasses de moutons Chili ou Bresil, tamponnées "1903, et même "Kriegsmarine" même eux n'en n'ont pas voulus !!
Alors c'est nous qui les avons mangées !
A+
avatar
prenat jean-claude
QM 2
QM 2

Age : 83
Mécanicien équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par prenat jean-claude le Dim 17 Mai 2009 - 13:35

Pour Chevreuil
Pour la viande, je vois que tu m'as battu, 1903 c'est quand même une référence pour la qualité de la viande, déjà à l'époque on achetait à l'étranger nos ravitaillements...?
Aujourd'hui, je ne crois pas que nos marins mangent aussi mal, et j'en suis heureux pour eux.
Amitiés
avatar
prenat jean-claude
QM 2
QM 2

Age : 83
Mécanicien équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par prenat jean-claude le Ven 29 Mai 2009 - 12:21

Bonjour major Pilon et Chevreuil
Avez vous encore quelques histoires à raconter sur le vieux Georges ?
Je vais vous en dire une vécue à l'arsenal de Sidy Abdallah.
Quand nous étions en cale sèche,les ouvriers de l'arsenal, tous musulmans, piquaient la rouille de la coque au marteau piqueur,çà faisait un barouf infernal, mais ce qui s'était passé, c'est que les ouvriers avaient pratiqué le "Ramadan", et comme il ne dormaient pas la nuit, le lendemain ils n'étaient pas frais pour le boulot,et quand ils piquaient la rouille, sur échafaudage, ils s'endormaient, et vlan, ils tombaient comme des mouches au font de la cale, il y a eu des morts bien entendu.
Une autre fois, nous étions à quai, la coupée était en parallèle avec le Georges, et au niveau du pont, il y avait une plateforme qui unissait la coupée et le navire, mais voilà, un jour de vent le bateau s'est écarté du quai au moment où la sirène de midi sonnait pour annoncer l'arrêt du travail, les ouvriers se précipitent sur la plateforme comme des moutons de panurge, et cette sacrée plateforme se désolidarise du bord et tombe avec une vingtaine de gus dessus, inutile de dire qu'il y a eu des morts encore ce jour là, vu la hauteur de chute et le bord du quai en pierre, il y a eu des cranes qui ont exposés.
Amitiés à vous
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par PILON le Sam 6 Juin 2009 - 22:30

JC Prenat, bonsoir

Sur le Georges-Leygues où j'ai pu faire environ un an avant de partir pour l’Indo, j'ai raconté en début de ce poste trois ou quatre anecdotes, tu peux les lire si ce n'est pas fait.

Il m'en revient une, qui s'est passée à la passerelle.
Notre commandant, monsieur le CV Begouen-Demaux, en opération, s'astreignait à coucher dans la chambre de veille, à la passerelle.
Or, au mouillage, ce petit local nanti d'une bonne couchette, d'un bureau surmonté d'une table à carte relevable, était le domaine du QM timonier chargé des cartes et de leurs corrections.
En fait, pendant les périodes de mouillage, il fourbansait ce qu'il voulait là-dedans, pendant que les matelots comme moi et les cinq autres nous lavions la peinture et puis repeignons les parties salies toute la semaine.
Le domaine des timoniers s’étendait sur trois niveaux, vous voyez d'ici, les gars, la surface à entretenir.
Pour lui, c'était une planque, il faisait durer ses travaux de correction, l'animal.
Un jour que nous étions en mer, en exercice d’escadre, sous les ordres d’Amiral Croiseur, embarqué sur ce bateau guindé qu’était le Montcalm, le commamdant avait couché à la passerelle.
Le lendemain, en se levant, il signale au PM timonier, que dans le tiroir sous sa couchette, il y avait eu au cours de la nuit quelque chose qui bougeait parfois au roulis…
Bien entendu notre PM, surnommé Gégène ( mais on ne lui disait pas) court voir dans ce fichu tiroir ; et là découvre une fusée éclairante mise là par le QM timonier et qui avait roulé toute la nuit; malgré tout, ces mouvements étaient amortis par quelques chiffons ou vieux papiers.
Nous on en frémissait en rigolant, c’est vrai qu’elle aurait pu péter sous la couchette !
Elle aurait probablement pu y mettre le feu.

Déjà le commandant précédent était mort pendant une croisière, mais pas d'une fusée mise à feu intempestivement.
Si ma mémoire est bonne, d'après ce qui m'a été dit, il est mort alors que le croiseur était au Maroc.
Je crois me souvenir de son nom : CV Abgrall (à confirmer par des anciens), mais je n’étais pas à bord
Gégène a passé une bonne engueulade à son QM correcteur de cartes ; comme quoi, d'être planqué ne dispense pas de se faire engueuler.

André Pilon


Dernière édition par PILON le Lun 8 Juin 2009 - 9:22, édité 1 fois
avatar
Tinto
QM 1
QM 1

Age : 67
NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par Tinto le Dim 7 Juin 2009 - 23:18

Lu dans le Midi-Libre d'aujourd'hui...:

6 juin 1944, à bord du GEORGES-LEYGUES.



Une photo du GEORGES-LEYGUES, une bien belle silhouette...:




   
André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par PILON le Dim 7 Juin 2009 - 23:44

Bonsoir Tinto

Bravo pour cette coupure de journal qui nous donne une partie de l’action du Georges Leygues au débarquement de Normandie.
Si tu le connais, si tu le vois, si tu le contactes, ce vénérable Canonnier, tu lui présente mes compliments et tu lui donnes de ma part le salut d’un ancien de son bateau : 1950-1951.
Merci d’avance

André Pilon
avatar
prenat jean-claude
QM 2
QM 2

Age : 83
Mécanicien équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par prenat jean-claude le Lun 9 Nov 2009 - 18:03

Bonjour Tinto
Quelle belle photo de notre vieux Georges,j'ai la même très grande en couleur,le mat de radar sur l'arrière n'existait pas quand je m'embarquais en 52,il a été mis en palace à l'arsenal de Sidy Abdallah je l'ai vu au bout d'une grue le jour de son implantation ,mais je trouve que cette verrue gâchait la finesse de la coque. Beaucoup de frais ont été fait pendant ce carènage et, quelques temps plus tard je l'ai vu désarmé,sous cocon ,du coté de St Mandrier,je n'ai toujours pas compris pourquoi autant de dépenses pour finir comme çà,d'autant plus qu'il n'a jamais été réarmé,je crois, et qu'il a fini au cimetière des éléphants.
Ce bateau était pour moi ,le plus beau avec le Jean Bart qui lui était une merveille d'élégance.
Amitiés purement marines
avatar
Moullec robert
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 86
NON

Affectation sur le croiseur "GEORGES LEYGUES"

Message par Moullec robert le Dim 24 Jan 2010 - 19:00

Salut PRENAT,
nous avons été ensemble sur le "Georges Leygues". A l'issue de mon cours de BE fourrier, j'ai embarqué le 1.11.51 et il a fallut quelques temps pour rentrer dans le moule, lavage des hamacs sur la plage AV, faire briller le sol du poste avec un appareil (je crois que cela s'appelait le mouton).
Les fourriers étaient dans le même poste que les boscos et l'on s'entendait bien, j'allais à la cambuse donner un coup de main, je servais le pinard et pour les boscos il y avait toujours une bonne ration.
En octobre nous étions en exercices sur les cotes de Provence, le sous-marin "SYBILLE" disparait en mer (48 disparus) les bateaux de l'escadre avec le ministre de la Marine viennent sur place pour rendre hommage aux disparus. Le "Georges" rentre au bassin pour nettoyage de la coque et le 14.11 nous appareillons pour embarquer l'Amiral SALA à ALGER puis nous ferons escales à MALTE et SPLIT (Yougoslavie). Peu après notre départ,un marin yougoslave est découvert dans une soute à l'arrière où il s'était caché, il voulait quitter son pays et rejoindre sa famille en Allemagne, il sera débarqué à ALGER.
Début janvier 53 nous prenons la direction de la Tunisie, le bâtiment rentrant en carénage, période pas très intéressante, marteaux piqueurs, etc... Je me souviens qu'un tunisien venait le long du bord chercher le linge que certains voulaient faire laver, il buvait son verre de rouge en fermant les yeux, comme cela Allah ne me voit pas, disait-il.
En janvier 54 essais après carénage et à la mi-février on apprend que le "Georges" sera mis en réserve, une tourelle de 152 est mise sous cocon, les 90 et 40m/m sont débarqués, pour l'équipage ce sera la période de changement d'affectation, personnellement je suis désigné pour la BAN KAROUBA. Depuis quelques temps le terrorisme a fait son apparition en Tunisie, un attentat aura lieu à Ferryville, sur la place principale de la ville, un café est mitraillé (6 morts et de nombreux blessés). Quelques temps après on apprend que le "GEORGES" va être réarmé, quel gachis et que de frais.
Voilà quelques souvenirs de ton embarquements que tu avais peut-être oubliés.
Bien amicalement et à +
Robert
avatar
prenat jean-claude
QM 2
QM 2

Age : 83
Mécanicien équipage NON

Georges Leygues

Message par prenat jean-claude le Mar 26 Jan 2010 - 23:00

Bonjour Robert Moullec
Je suis content de savoir que tu étais sur le vieux Georges en même temps que moi, je n'ai rien oublié des souvenirs de cette époque, et comme toi,je suis passé au lavage de hamacs sur la plage avant au briquage du pont en poste équipage avec le "mouton" à l'astiquage des épontilles au papier de verre,aux corvées de pluches,mais en plus nous les Bouchons gras,nous avions les cuivres à la machine et le récurage de fond en comble de la-dite machine quand il y avait inspection de l'amiral,il y descendait en combinaison blanche,gants blancs,il y avait interet qu'il ne se salisse pas sinon il y avait des sanctions pour chacun de nous.
Etant donné que tu étais fourrier,peut-etre étais-tu au BSI ,et peut-etre as-tu connu quelques copains mécanos dont voici quelques noms: Michel Heluard , Larvor (un recruté maritime qui a fait beaucoup parlé de lui à bord ,178 jours de prison je crois,un jour il a assommé le BIDEL à la coupée ,il a fait de la maritime pour la peine) peut-etre t'en souviens tu de cette histoire,je crois bien qu'il a fait du rab ,Coicault,un brave type ,Enfin je ne t'en dirais pas plus. La cambuse était à l'avant ,un jour ou j'étais de corvée de vivres,j'ai descendu à la cambuse 5 ou 6 sacs de sucre de 100kgs chacun,je ne sais pas comment j'ai fait pour ne pas me rompre les os,car l'escalier qui y descendait était tellement raide et étroit. L'officier commis aux vivres s'appelait Rocariès,il était aussi notre capitaine de compagnie.
Quand la Sybile a coulé,je me trouvais en fin de stage mécanos sur le Jean-Bart,j'en parle dans un post sur le Jean-Bart.
Oui j'y était quand nous avons été chercher l'amiral Sala à Alger ,puis route sur Malte et ensuite Split ,quand on est reparti de Malte ,les tubes lance torpilles ont été armées à charges réelles ,car les russes n'étaient pas loin,et tenaient encore le Yougoslavie sous le parti communiste avec Tito au pouvoir.
Quand nous sommes arrivés à Split ,ce fut le grand étonnement,de voir toutes ces rues si désertes,le soir les jeunes garçons étaient obligés de tourner en colonne par deux sur la place publique ,et les filles idem de leur coté,tout ceci pour regarder et écouter la propagande communiste projetée sur un grand mur blanc,il y avait des hauts parleurs partout,pour diffuser leurs slogans,je crois que nous avons fait escale une semaine,et il est vrai que 24 heures aprés l'appareillage ,on a trouvé à bord un Yougoslave déguisé en marin qui s'était caché, d'aprés une autre version ,dans une baleinière ,ce qui parrait vraissemblable et plus facile ,car ne montaient à bord que les marins Yougoslaves et les officiels bien entendu.
Le pauvre bougre avait menacé de se jeter à la baille si on le ramenait ,il a donc été comme tu le dis ,remis aux autorités à Alger.Je peux te dire que mon copain et moi avons ramassé une sacrée cuite avec leur alcool de je ne sais quoi ,çà se buvait comme du petit lait et c'était bon, mais d'après ce que j'avais appris ,nous n'avons pas été les seul à se faire piéger avec cet alcool,il parait que des officiers ont monté la coupée à quatre pattes . C'était en décembre 1952, J'ai des lettres de jeunes Yougoslaves que j'ai conservé précieusement.
Ferryville c'est aussi toute une époque pour moi,j'y suis resté un an en carénage ,tu y étais aussi ,mais je suis parti avant les essais,car je m'était porté volontaire pour l'indo,je regagnais donc la France sur le ComandantQuéré des chargeurs réunis,pour rejoindre le détachement Honorine. J'en parle dans un spot indochine. Je n'avait pas su qu'il y avait eu des attentats à Ferryville, il est vrai que ce n'était pas trés sur quand on allait trainer du coté du" Rendez vous des marins "et du "Canard"il y a eu un copain "Olivier"qui s'était fait coincé dans le bouiboui le Canard,il a eu du mal à en sortir.
A bientot Robert pour d'autres souvenirs Amicalement Jean-Claude
avatar
Moullec robert
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 86
NON

Escale de SPLIT

Message par Moullec robert le Jeu 28 Jan 2010 - 17:51

Bonjour PRENAT
Non je n'étais pas au BSI (domaine des sakos) j'étais au bureau administratif, les noms de tes copains mécanos ne me rappellent rien, par contre je me souviens de ROCARIES.
Comme tu le dis, la Yougoslavie était plutot communiste, d'ailleurs avant d'arriver à Split, une communication générale avait été diffusée dans tout le bord nous mettant en garde sur plusieurs sujets et entre autres sur la "Juvivodka". Nous étions le 1er bateau français à faire escale en Yougoslavie depuis 1938. notre escale était du 21 au 25.11.1952
Etant sorti avec 3 collègues dont un s.spé faisant son service (LAUFER dit LOLO) nous avons eu une petite soif mais que prendre?LOLO nous dit "puisque c'est défendu, prenons cela, les verres n'étaient pas grands mais le contenu très bon, je n'ai jamais appris comment je suis rentré à bord, le lendemain à l'inspection des permissionnaires, le CS me dit fait attention à ne pas trop visiter les bars!Durant notre escale il y avait des excursions permettant de visité pas mal de sites, du théatre (mme Butterfly)des danses folkloriques sur la plage AR.Beaucoup de yougoslave (surtout les jeunes) parlaient français. La veille de l'appareillage avec des collègues nous avons mangé dans un bar, des civils se trouvaient là ils nous ont chanté un air populaire yougoslave puis .... ils ont entonné la marseillaise, émouvant. En ce qui concerne le passager clandestin, il pleuvait le 24 au soir, le factionnaire s'était abrité dans sa guérite, le gars a profité de ce moment pour monter à bord en s'aidant des aussières et se planquer dans une soute, c'est la version que j'ai entendue le lendemain et que j'avais noté car durant ma carrière, je prenais tous les jours des notes et j'en ai fait un gros cahier que je compulse de temps en temps.
Je comptais joindre quelques photos mais impossible de les rentrer.
Bien amicalement et à plus tard
Robert
avatar
Moullec robert
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 86
NON

Affectation G. LEYGUES

Message par Moullec robert le Mer 3 Fév 2010 - 14:40

Bonjour PRENAT,
je t'ai envoyé dernièrement un message concernant notre escale à SPLIT, à première vue tu l'as bien reçu mais par contre j'avais joint 3 photos (2 sur SPLIT et 1 sur les essais du G.L. après le carénage) et ces photos semblent être restées dans la nature.
Durant notre séjour à SIDI ABDALLAH, as-tu participé à l'excursion vers DOUGGA? notre car est resté en panne et heureusement un camion qui passait par là a accepté de nous prendre dans la remorque et c'est ainsi que nous avons fait notre entrée à BEJA à la sortie de la messe, que de souvenirs.
Il semble que sur le site il n'y a pas grand monde ayant été embarqué sur le vieux "GEORGES"
Bien amicalement et à +
R. MOULLEC
avatar
prenat jean-claude
QM 2
QM 2

Age : 83
Mécanicien équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par prenat jean-claude le Jeu 4 Fév 2010 - 20:18

Bonsoir Robert Moullec,
Je viens de te faire un long message ,et j'ai voulu y joindre une photo du Georges en pleine mer, et voilà que tout s'est effacé, c'est la galère quand on se fait avoir par un Clic.
Enfin je disais que c'est bien dommage car je n'ai pas reçu tes photos de Split, mais moi-même je ne suis pas encore arrivé à mettre des photos sur le site, mais je ne désespère pas d'y arriver.
Non je ne me souviens pas de la sortie à Dougga, surement je n'y était pas, mais j'étais dans la sortie à Carthage et Tunis.
Je ne sais plus comment nous y étions allés, nous avions visité la basilique de Carthage et ce qu'il restait de l'arène et des cages à lions.
A l'arsenal de Sidi Abdallah quand nous étions à quai, te souviens-tu du marchand de casse-croutes Tunisien, excellent avec la sauce rissa, et puis il y avait aussi un pêcheur matinal qui venait prendre des gros mulets de fond entre le quai et le Georges, il n'a jamais voulu me dire avec quoi il appâtait.
As-tu fait tous les matins le cross obligatoire avec l'officier des sports ?
On partait le ventre vide, un gars était désigné pour prendre le café le pain et la sempiternelle crème de marrons, mais à notre retour il n'y avait plus rien sur les tables, les ouvriers de l'arsenal avaient cassé la croute à notre place.
A Ferryville il y avait le bar Breton où mon copain Michel Heluard et moi allions souvent manger des Merguez, les meilleurs que j'ai jamais mangé.
Les patrons de ce bar nous avaient pris en amitié et il nous emmenaient à leur plage privée où il avait une buvette et un petit cabanon.
As-tu lu les blogs que j'ai mis sur le site des croiseurs le Georges Leygues ainsi que sur le Jean-Bart où j'ai fait mes cours de mécano, et aussi sur le centre de formation de Pont-Réan que tu as peut-être connu ?
Quand le Georges était quai Millaud à Toulon j'étais mécano sur les canots et canot major qui faisait la navette entre le Georges et le quai Cronstat, peut-être je t'ai convoyé quand tu allais à terre.
On se faisait mouiller quand il y avait du Mistral.
Dans le vieux Toulon j'avais loué une piaule juste en face le bar Brestois tenu par Marius, bien connu sur le site pour ses photos de marine.
A l'époque nous sortions en tenue obligatoire, le vieux Toulon était bien vivant plus de 7000 matafs, les patrouilles mixes étaient composées de biffins d'aviateurs et de marins, de manière qu'il n'y ait pas de litige entre les différents corps d'armées.
Maintenant Toulon est mort, rien à voir avec ce que nous avons connu.
Je crois bien que Chicago a été rasé, que de souvenirs dans ces rues de coupe-jarret, trois bouis-bouis bien connu dans ce quartier, maison blanche, le vert galland et le perroquet mais il y en avait d'autres bien entendu
Bon je vais essayer de te joindre une photo du Georges en pleine mer, c'était en exercice aux salins , Tir contre saucisses trainées par avion au canon de 90 tir sur cibles tirées par remorqueur, et lancement de torpilles à blanc, ces porpilles étaient récupérées avec des baleinières, la mer était très mauvaise, je crois qu'il a fallu aller s'abriter à Ajaccio pour notre plus grande joie, je me souviens que le gitomètre indiquait une gite de 39 degrés.
Bien amicalement et à bientôt.
Jc Prenat
avatar
prenat jean-claude
QM 2
QM 2

Age : 83
Mécanicien équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par prenat jean-claude le Sam 6 Fév 2010 - 12:38

Georges Leygues.
avatar
Moullec robert
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 86
NON

Croiseur "GEORGES LEYGUES"

Message par Moullec robert le Sam 6 Fév 2010 - 15:06

Bonjour jean-claude PRENAT
Je t'envoyai un message hier au soir mais j'ai fait un mauvais clic et tout s'est envolé;(mes petits enfants, lorqu'ils sont là se débrouillent avec l'ordi mieux que moi, c'est une autre génération).
J'ai passé 2 bons mois au CFM PONT REAN début 51; d'abord nous passions dans les baraques "Tahiti" pour recevoir nos treillis, la coupe de cheveux et enfin les piqures, ensuite direction les baraques "Saîgon" pour la formation militaire et ensuite la formation maritime où nous souquions dur sur les grosses embarcations; combien de gars n'ont pas chanté "le ciel est bleu, réveilles toi", cela m'est resté en mémoire. Ensuite direction l'école des fourriers de CHERBOURG pendant 7 mois de cours et le "GEORGES" à Toulon.
Le 16.1.52, nous embarquions des gardes républicains, les troubles ayant commencés en Tunisie, ils ont débarqué à Bizerte et le "Georges" s'est dirigé vers Tabarka à la frontière algéro-tunisienne, la compagnie de débarquement a été rassemblée et armée mais elle ne descendra pas à terre.
Le 11.2 exercice "grand slam" avec des bâtiments américains, anglais escales à ALGER et NAPLES.
En mai, c'étaire la croisière de printemps avec escales à MERS EL KEBIR, LISBONNE,BREST, CHERBOURG et CASABLANCA.
Juillet 52, exercice "Champagne II" avec escales à LIVOURNE et excursion à FLORENCE et PISE. Durant cet exercice la soute à munitions des 40m/m explose à bord du "Kléber", le médecin du "Georges" est envoyé sur le Kléber où il y a 1 mort et des blessés.
Fin septembre exercices le long des côtes méditerranéennes, disparition corps et biens du sous-marin "SYBILLE". Ensuite ce sera le voyage à SPLIT dont nous avons déjà parlé.
Pendant notre séjour à Sidi Abdallah, je faisais partie de la compagnie de débarquement et je souviens qu'une nuit j'étais de quart sur le toit d'une citerne mais pour le MAS 49, je n'avais ....que des balles à blanc.
Je ne me souviens pas d'avoir participé à une excursion à Carthage par contre j'en ai fait une à Kairouan où nous étions logés dans la caserne de l'armée (visite de la ville, des mosquées et des célèbres marchands de tapis.
Te souviens-tu des bouisbouis de Ferryville, je crois que l'on disait faire la bataille du rail (car on franchissait une ancienne voie de chemins de fer) ou franchir le 38eme parallèle. UN jour que je faisais partie de la patrouille, le S.Mtre chef de patrouille a décidé d'aller faire un contrôle dans les bouisbouis.
Oui Toulon a changé, ce n'est plus la ville où des centaines de marins se balladaient en ville surtout à Chicago, il est vrai que maintenant dans tous les ports on ne voit pratiquement pas de marins en tenue. Je suis retourné à Toulon il y a quelques années mais je ne reconnaissais pas grand chose, mais le "Marius bar" et ses cartes postales des bâteaux de guerre existe toujours.
Voilà, Jean-claude quelques souvenirs qui nous reviennent et cela fait plaisir de parler de ce temps là et de notre ....jeunesse.
Bien amicalement et à plus tard.
Robert MOULLEC
avatar
chauvin
QM 1
QM 1

Age : 89
Radio équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par chauvin le Sam 6 Fév 2010 - 16:17

Bonjour,
C'est vrai que nous ne sommes pas nombreux comme anciens du Georges.
Pilon en fait partie mais il est arrivé quand je le quittais.
Embarqué le 01/04/50 comme radio de la majorité (suite de l'Amiral Sala) j'ai quitté le bord le 01/12/50 pour l'Indo (LSSL 6 - Rapière).
Le pacha était Bégouin-Demaux, un type formidable; tout comme Sala.
A ce qui se disait à l'époque, ce n'était pas du tout le cas sur La Gloire ou Le Montcalm et j'ai gardé un excellent souvenir de mon passage sur le Georges.
Amicalement.
Alain
avatar
prenat jean-claude
QM 2
QM 2

Age : 83
Mécanicien équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par prenat jean-claude le Dim 7 Fév 2010 - 13:12

Bonjour Chauvin,
Oui nous ne sommes pas nombreux à nous manifester sur le web, concernant les anciens du Vieux Georges, et c'est bien dommage, mais je suis persuadé qu'il y en a encore pas mal de vivants, seulement il y en a peu qui se sont mis à pianoter le clavier, je ne suis pas encore un expert, mais je me débrouille.
Bien sur tu n'étais plus sur le Georges quand je suis embarqué fin 52.

Spoiler:
Robert,
Je viens de copier les photos.









Amicales salutations.
A bientôt.
JC Prenat
avatar
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 88
 Télémètre Équipage NON

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par PILON le Lun 8 Fév 2010 - 17:22

Ça y est, tu y est arrivé ?
Merci pour ces belles photos du Georges, mon ancien bateau.
Datent-elles de ton temps à bord ?
La ligne de file des trois croiseurs est-elle de cette époque-là ? au vu du mât arrière, cela ne semble pas.

A. P.




"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.

Contenu sponsorisé

Re: GEORGES LEYGUES (Croiseur)

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 11 Déc 2018 - 10:40