Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 690182 messages dans 13822 sujets

Nous avons 14318 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est boni

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 8:06

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par loulou06000 Hier à 23:00

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par marsouin Hier à 22:23

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par Momo Hier à 22:18

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par DTL Hier à 20:41

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par Jean-Marie41 Hier à 17:55

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Hier à 17:41

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Hier à 16:51

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par Roli64 Hier à 16:40

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur l'ELM DU Chayla de 82 à 86
par schwarzy Hier à 12:28

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Hier à 11:07

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC TOULON
par Charly Hier à 9:03

» [VOTRE PASSAGE AU C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par Charly Hier à 8:16

» [MARINS POMPIERS] Vedette des marins pompiers
par Charly Hier à 8:07

» [Les stations radios et télécommunication] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par fusible04 Hier à 0:25

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par JACQUEZ Sam 26 Mai 2018 - 22:25

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par VERNEYGérard84 Sam 26 Mai 2018 - 18:49

» BSM TOULON
par COLLEMANT Dominique Sam 26 Mai 2018 - 18:10

» SÉMAPHORE - PORT EN BESSIN (CALVADOS)
par COLLEMANT Dominique Sam 26 Mai 2018 - 18:03

» [ Recherches de camarades ] CFM Hourtin décembre 65
par BECK Sam 26 Mai 2018 - 16:20

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] Monuments aux morts originaux Français
par BEBERT 49 Sam 26 Mai 2018 - 14:13

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Sam 26 Mai 2018 - 9:37

» LA SAÔNE (PRE)
par philippe.aime Sam 26 Mai 2018 - 9:28

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par LA TOULINE Sam 26 Mai 2018 - 7:35

» TONNERRE (BPC)
par DUFFOND Serge Ven 25 Mai 2018 - 22:21

» [ Divers escorteurs rapides ] Livre sur les Rapides
par MAGUEUR Ven 25 Mai 2018 - 20:48

» [Campagne C.E.P. Mururoa] Anciens du SMSR
par Joël Chandelier Ven 25 Mai 2018 - 20:19

» LCT L9098
par jean-claude BAUD Ven 25 Mai 2018 - 17:19

» [ Recherches de camarades ] Monsieur Augustin
par Momo Ven 25 Mai 2018 - 11:47

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par J-L-14 Ven 25 Mai 2018 - 11:19

» [ Blog visiteurs ] Bateau l'Arromanches
par BIBI-13 Ven 25 Mai 2018 - 11:06

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Ven 25 Mai 2018 - 9:58

» FOCH (PA)
par Matelot 67 Ven 25 Mai 2018 - 9:15

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par Christian DIGUE Jeu 24 Mai 2018 - 23:20

» ESCADRILLE 2 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai 2018 - 21:26

» CAMÉLIA (DC)
par MANTELIN Jeu 24 Mai 2018 - 18:42

» ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par blebec Jeu 24 Mai 2018 - 18:34

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 24 Mai 2018 - 18:00

» Stage casque spécial Bidel
par COLIN JACQUES Jeu 24 Mai 2018 - 17:51

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Joël Chandelier Jeu 24 Mai 2018 - 14:44

» Bougainville (BTS)
par jobic Jeu 24 Mai 2018 - 13:54

» ESCADRILLE 56 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai 2018 - 11:08

» La spécialité de Radio
par DTL Jeu 24 Mai 2018 - 10:36

» GEORGES LEYGUES (Croiseur)
par chauvin Jeu 24 Mai 2018 - 10:31

» L'ALERTE (E.C.)
par LASSUS Bernard Jeu 24 Mai 2018 - 10:14

» LE LORRAIN (ER)
par prenat jean-claude Jeu 24 Mai 2018 - 10:02

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par COLLEMANT Dominique Mer 23 Mai 2018 - 22:59

» [ Les traditions dans la Marine ] Les diplômes de la Ligne
par chtitim59 Mer 23 Mai 2018 - 22:19

» DENTI (BEE)
par timoniersoum Mer 23 Mai 2018 - 20:40

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par larcher Mer 23 Mai 2018 - 20:14

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par f6eqn Mer 23 Mai 2018 - 18:58

» [ Blog visiteurs ] Maitre principal Daniel Barthe
par matelot80 Mer 23 Mai 2018 - 18:57

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Jean-Marie41 Mer 23 Mai 2018 - 18:40

» RANCE (BSL)
par MESLET Mer 23 Mai 2018 - 17:44

» [Divers écoles de spécialité] Les Arpètes- avant EAMF
par Didier Moreaux Mar 22 Mai 2018 - 16:05

» BERRY (TRANSPORT-RAVITAILLEUR)
par séité Mar 22 Mai 2018 - 13:41

» [Vieilles paperasses] Brevet militaire
par Joël Chandelier Mar 22 Mai 2018 - 9:34

» MISTRAL (BPC)
par timoniersoum Mar 22 Mai 2018 - 8:54

» [Opérations diverses] Mission Saphir octobre 74
par KLETKE Mar 22 Mai 2018 - 5:57

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par JACQUEZ Lun 21 Mai 2018 - 20:36

» ACANTHE (DC)
par MANTELIN Lun 21 Mai 2018 - 20:21

» Neptune P2V6/P2V7 en Algérie (BPAN Lartigue)
par J-C Laffrat Lun 21 Mai 2018 - 19:51

» LARTIGUE (ALGÉRIE)
par Beziers la Fosse Lun 21 Mai 2018 - 19:06

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par larcher Lun 21 Mai 2018 - 18:53

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades CFM Hourtin mars 68 à mai 69
par kroenig Lun 21 Mai 2018 - 18:49

» [ Recherches de camarades ] anciens collègues de cours ou d'affectation infirmier marine de 1980 à 1999
par THOMAS HENRY Lun 21 Mai 2018 - 18:34

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par fage03 Lun 21 Mai 2018 - 18:06

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par gégé Lun 21 Mai 2018 - 16:49

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Didier Moreaux Lun 21 Mai 2018 - 13:51

» [ VOS ESCALES ] Mes escales sur une carte du monde
par Joël Chandelier Lun 21 Mai 2018 - 9:20

» DUGNY LE BOURGET (B.A.N)
par alcx Lun 21 Mai 2018 - 3:57

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Quifille Dim 20 Mai 2018 - 20:15

» CAPRICORNE (CM)
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai 2018 - 18:54

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai 2018 - 18:36

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades B.A.N. ISTRES 64 à 66
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai 2018 - 17:49

» [ Recherches de camarades ] Louis Surget dans la Marine de 1949 à 1952
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai 2018 - 17:20

» CAPELLA
par vahine50 Dim 20 Mai 2018 - 17:12

» COMMANDANT DUCUING (AVISO)
par Bureaumachine busset Dim 20 Mai 2018 - 16:58

» LYRE (CM)
par timoniersoum Dim 20 Mai 2018 - 16:22

» [ Recherches de camarades ] recherche Daniel VIGNES (ELBOR)
par TOURBEZ Sam 19 Mai 2018 - 18:22

» [ Recherches de camarades ] Salün, école de Gendarmerie à Chaumont
par TOURBEZ Sam 19 Mai 2018 - 17:47

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - ST MANDRIER
par DQN78 Sam 19 Mai 2018 - 9:27

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 19 Mai 2018 - 8:37

» FLOTTILLE 9 F
par didiboy31 Ven 18 Mai 2018 - 18:26

» [ VOS ESCALES ] Dubaï
par COLLEMANT Dominique Ven 18 Mai 2018 - 18:16

» [Escale] SINGAPOUR
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 17:11

» [ VOS ESCALES ] ABU-DHABI
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 16:30

» [ VOS ESCALES ] Escale à BOMBAY pendants SAPHIR
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 16:12

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par DQN78 Ven 18 Mai 2018 - 16:05

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par timoniersoum Ven 18 Mai 2018 - 8:23

» ORIGNY (DO)
par larcher Jeu 17 Mai 2018 - 20:22

» [ Blog visiteurs ] Arromanches campagne Indochine 53/54
par Invité Jeu 17 Mai 2018 - 19:37

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Didier Moreaux Jeu 17 Mai 2018 - 14:12

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par sagnimorte albert Jeu 17 Mai 2018 - 11:00

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Bureaumachine busset Mer 16 Mai 2018 - 23:06

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par corre claude Mer 16 Mai 2018 - 20:01

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par LEBARILLIER Mer 16 Mai 2018 - 19:42

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par COLLEMANT Dominique Mer 16 Mai 2018 - 19:33

» PORT LYAUTEY (MAROC)
par guedon Mer 16 Mai 2018 - 18:19

DERNIERS SUJETS


LE BOURGUIGNON (ER)

Partagez
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Lun 7 Juil 2008 - 11:36

A l'occasion des journées d'entraide de l'Association pour le Développement des Œuvres Sociales de la Marine (A.D.O.S.M.) qui ont eu lieu au mois de novembre 2007 au Musée National de la Marine, quelle ne fut pas ma surprise de pouvoir faire l'acquisition de ce splendide drap de bain, estampillé "LE BOURGUIGNON", plus de 30 ans après son désarmement...
Je n'ai pas été difficile pour la couleur car il ne restait plus que celui-ci mais quand même...
Pour info, les prochaines journées sont prévues les 21, 22 et 23 novembre 2008, toujours au Musée National de la Marine.
Collection Daniel Joly.

Autre belle acquisition faite à l'occasion d'une de ces journées d'entraide, au stand philatélie, tenu par Jean-Paul Lecouvey, alias Jean-Léon sur ce forum.
Collection Daniel Joly

Carte postale - Tous droits réservés - Belle éditions de Bretagne Quimper - F.F.R.I. - Photo Y.R. Caoudal - LA BRETAGNE
L'Escorteur Rapide "Le Breton" - Vitesse 28 nœuds
J.E. ADOSM - Ministère de la Marine Paris - 4 et 5 Décembre 71.

avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Mar 8 Juil 2008 - 14:49

Une partie de l’abri navigation de l’E.R. « Le Bourguignon » : le poste de l’homme de barre avec les compas gyroscopique et magnétique.
L’homme de barre de cette photo est, étonnamment, le maître d’hôtel du Pacha dont l’office se trouvait juste en dessous de la passerelle, à droite en montant l’escalier y menant.
A gauche, le poste de transmetteur d’ordres-machine (T.O.).
C’était mon poste de manœuvre, de quart et de ravitaillement à la mer.
Afin que le quart passe plus vite, nous tournions et faisions, à tour de rôle, veilleur à la passerelle découverte, homme de barre, T.O. et planton passerelle pour aller réveiller la relève de quart.
Pour les postes de combat et de vérification, c’était la soute de 57 mm, située au-dessous du poste 4 à l’arrière du bâtiment, à proximité des bureaux administratif et militaire.
Il arrivait parfois que nos camarades missiliers oublient de nous prévenir du rompt du poste de vérification ou de combat.
Nous trouvions alors le temps long, isolés et enfermés dans cette soute, sans âme, assis sur les caisses de munitions de 57 mm.
Avec l’expérience, par la suite, nous en sortions pour aller aux nouvelles et vérifier que nos camarades artilleurs ne nous avaient pas oubliés une nouvelle fois...


Une vue de l’arrière du bâtiment, prise du roof cheminée.
Les escorteurs rapides de type E52 ne possédaient pas de coursive centrale permettant de relier l’arrière au milieu ou à l’avant du bâtiment, sans mettre le nez dehors.
Lors de violents coups de tabac, pas si rares dans le golfe de Gascogne et les abords de Brest, le trajet, à partir des postes 4 et 5, situés à l’arrière, pour rejoindre la passerelle et prendre le quart ou les soutes électroniques, consommables et à peinture, par exemple, situées complètement à l’avant, était plus que périlleux quand les vagues balayaient allègrement le pont milieu.
Il fallait attendre un moment de répit ou d’accalmie, en s’agrippant aux filières, afin de s’élancer sans glisser pour franchir ce pont milieu, ouvrir et refermer rapidement la porte étanche et s’engouffrer dans la coursive reliant seulement le milieu à l’avant du bâtiment...
Sinon, il restait l’option de passer par la Machine, monde complément étranger des pontus.
Par la suite, au début de l'année 73, il me semble, une petite passerelle, reliant le roof cheminée à celui des canons de 20 mm Oerlikon et menant à l’affût de 57 mm n° 2, fut installée.
Le parcours devint ainsi beaucoup moins dangereux pour aller prendre le quart à la passerelle.
On peut d'ailleurs se demander pourquoi cette petite passerelle ne fut installée que 3 ans avant le désarmement de ce bâtiment...
Ce nouvel endroit, bien placé au centre du bâtiment, devint une place de choix pour une partie de l’équipage au poste de bande ainsi que pour la garde d’honneur lors des cérémonies...

avatar
MICHAUX
QM 1
QM 1

Age : 66
Missilier équipage              NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par MICHAUX le Mar 8 Juil 2008 - 15:35

Bonjour Daniel et merci pour tes photos et commentaires avisés et vécus de la vie à la mer à bord de cet escorteur rapide.
Tout de même encore un petit coup de gaffe ou de hallebarde à tes petits camarades sur service art.

Merci pour l'info des prochaines journées de l'A.D.O.S.M. les 21, 22 et 23 novembre 2008, peu être aussi l'occasion de faire connaissance autre que virtuelle avec des membres du forum et du tenancier du stand philatélie.
L'info nous avait d'ailleurs été relayé par ce dernier.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Mer 23 Juil 2008 - 15:32

En compagnie du matelot missilier Art Corlay sur les hauteurs du Mont Pharon, à Toulon, pendant le CEF en avril 72 et avant le départ pour la mission ZMOI.


En compagnie, cette fois des matelots recrutés mécaniciens Jean-Pierre Dubost et Marc Chauloux du Poste 5, ex Arpettes de la DCAN, en visite dans les locaux d'une caserne avec des militaires canadiens lors de l'escale à Québec du 22 au 26 juin 73.
Je les ai revus tous deux assez récemment, l'un travaille toujours à la DCN Cherbourg et l'autre est en retraite de la DCN Indret depuis peu de temps.

avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Jeu 24 Juil 2008 - 16:03

Escale à Agadir en mai 74.
Chevauchant fièrement le vaisseau du désert, dans les ruines de l'ancienne Kasbah dominant le port, le matelot cuisinier, recruté à l'époque, Joël Leblond-Maro, effectuant son service national à l’École Navale et en subsistance sur l'E.R. "Le Gascon" avec qui nous faisions escale.
Il fera ensuite carrière dans la Marine qu'il quittera au mois de septembre 95 comme MP cuisinier au Centre Vie Rochambeau à Cherbourg.
Derrière lui, en croupe, le QM1 fourrier Philippe Met, originaire de l'Orne il me semble.
Il venait de passer plusieurs années à la BAN Aspretto, en Corse, avant son embarquement sur l'E.R. "Le Bourguignon".



Dernière édition par JUMPER le Ven 25 Juil 2008 - 1:00, édité 1 fois
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Ven 25 Juil 2008 - 1:13

Comment cela, un petit peu de changement, tu parles certainement du dromadaire, pas de moi... lol!
D'ailleurs, comme nous nous sommes vus, de visu cette fois, il y a seulement quelques jours, dans ta région, tout près de Domrémy-la-Pucelle, tu as pu constater qu'à part les tempes légèrement grisonnantes..., le reste n'a pratiquement pas bougé... par rapport aux photos d'époque.
avatar
MICHAUX
QM 1
QM 1

Age : 66
Missilier équipage              NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par MICHAUX le Ven 25 Juil 2008 - 8:07

Effectivement nous nous sommes vus... touchés même, c'est pour cela que je dis "petit changement".
A moins que cela ne soit le trouble de passer du virtuel au réel.
Mais cela ne fait rien, le dromadaire lui c'est certain ne change pas.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Ven 25 Juil 2008 - 16:11

Escale aux Iles du Salut les 2 et 3 juin 73.

Mouillage devant l'Ile Royale.
Une des rares escales faite en tenue de travail, et pour cause :
Sur le plan "distractions", rien à voir avec l'Ile de la Tentation ou Diego, quitté quelques mois plus tôt... nous avons gardé corps et esprit sains durant cette escale... par ailleurs très intéressante pour d'autres motifs.
Le bâtiment fut bientôt lesté de nombreuses briques portant l'inscription A.P. pour Administration Pénitentiaire, St Laurent du Maroni, etc... ainsi que de gigantesques ferrures de porte rouillées...
La végétation avait envahi les ruines, les noix de coco germées, rapportées lors de cette escale, n'ont malheureusement jamais poussé dans la terre, pourtant fertile, du nord Cotentin où règne pourtant un micro climat du fait de la proximité du Gulf Stream. lol!
Certains d'entre nous furent invités à la Base Spatiale de Kourou, après une traversée de 7 nautiques à travers les bancs de sable à bord de la petite vedette des douanes françaises. L'accueil au Centre Spatial de Guyane fut à la fois instructif et chaleureux.
Il faut dire qu'on y trouvait à l'époque beaucoup d'anciens marins, ravis de rappeler leurs souvenirs.
La visite alterna pot et déjeuner avec la découverte des moyens du Centre.
Des échanges de poissons frais contre du bout et de la peinture furent effectués par le commis du bord avec des bateaux de pêche, à la mine plutôt patibulaire, d'ailleurs, de petits pays voisins..., mouillés, eux aussi, à proximité de l'Ile Royale
Le bâtiment étant ancré à un 1/2 mile de l'Ile Royale, l'occupation du personnel du bord était surtout orienté vers la pêche.
Un requin d'environ 1,50 m fut pris à l'hameçon qui ressemblait d'ailleurs plus à un crocher de boucher fixé au bout d'une ligne, elle-même arrimée au guindeau de la plage arrière.
Au petit matin, il fallut l'abattre de plusieurs balles de MAS 56, avant de le hisser à bord et ensuite sur l'affût de 57 mm n° 3.
Papillon n'avait donc pas raconté que des bobards dans son livre, les "Jean-Louis" étaient donc toujours bien là malgré que la cloche ne sonnait plus sur les Iles et que les corps des bagnards morts ne sont plus jetés à la mer comme au temps du bagne.
Sur la première photo, on peut reconnaître aisément le SM Fusco Monsigny, appelé familièrement "Tonton".
Je crois qu'il s'est retiré en retraite dans l'Eure, après une dernière affectation au C.I.N. Querqueville.
Derrière lui, on reconnait aussi le matelot mécanicien recruté, Marc Chauloux.




Dernière édition par JUMPER le Ven 25 Juil 2008 - 23:16, édité 1 fois
avatar
MICHAUX
QM 1
QM 1

Age : 66
Missilier équipage              NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par MICHAUX le Ven 25 Juil 2008 - 17:01

Belle pièce cet affût de 57.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Ven 25 Juil 2008 - 18:08

Au moins, cela a le mérite d'être clair, je sais quel genre de photos je dois mettre en ligne sur ce post pour te faire plaisir, rappelle-moi ta spé d'origine ?
Il est vrai qu'en passant très peu de temps aux Iles du Salut, nous n'avons eu qu'un tout petit aperçu de ce vaste département d'Outre-Mer qui doit certainement gagner à connaître.
Je devine, d'après ton avatar, que tu n'as même pas eu cette chance de passer aux Iles, comme je te plains, mon ami...
Comment cela dans une deuxième vie !
Peux-tu être plus clair !
Tu n'étais tout de même pas trappeur ou orpailleur clandestin tout de même...
Effectivement, maintenant que tu me le dis, la magnifique veste en peau de cochon sauvage et ton string en peau d'anaconda, que tu portes à merveille, pourraient provenir de cet endroit... lol!
avatar
MICHAUX
QM 1
QM 1

Age : 66
Missilier équipage              NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par MICHAUX le Ven 25 Juil 2008 - 21:41

Oh ! là il faut sortir casqué en ce moment.
Cela se voit sur mon avatar que je n'ai pas fait bagnard.

Pris avec un hameçon et remonté sans guindeau ni achevés au mas 36 (ni même 56 ?).
A gauche mon copain DI MARIO Claude, ancien sako du La Bourdonnais.

Photo Alain MICHAUX

Et pour Les îles du Salut va visiter le post de la Guyane, tu y verras un grand chasseur auprès de l'éternel.
Mais non Daniel, il est beau ton requin. lol!
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Ven 25 Juil 2008 - 23:13

Donc si j'ai bien compris, à l'époque, vous avez fait escale en Guyane à deux membres d'équipage seulement du La Bourdonnais...
Les autres étaient restés à jouer aux boules à Toulon.
Je reconnais bien les squales, par contre, un peu de changement aussi de ton côté, tu es bien sûr de m'avoir envoyé la bonne photo.
avatar
MICHAUX
QM 1
QM 1

Age : 66
Missilier équipage              NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par MICHAUX le Ven 25 Juil 2008 - 23:19

Tu aurais fait un bon canonnier Daniel.
Tu ne peux pas me reconnaitre je tenais le simple appareil.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Ven 25 Juil 2008 - 23:31

Ah, tu me rassures, je me demandais si tu n'avais pas subi une opération de chirurgie esthétique lol! pour avoir changé à ce point.
C'est vrai que parfois je fais bien le canonnier... merci de me le rappeler.



avatar
Roger 56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 75

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par Roger 56 le Ven 25 Juil 2008 - 23:54

Bonsoir les Amis,
Heureux d'apprendre que l'escale aux Îles du Salut fut plaisante...
Par contre, à partir de fin 79, en temps que responsable des iles pour le CNES, la consigne était "pas de briques".
Cela me changeait de la formule marine "pas de vagues".
Vous connaissez comment "on pouvait" les utiliser vis à vis des contrevenants ?
Il fallait simplement faire attention de ne pas se coincer les doigts lorsqu'on les frappe l'une contre l'autre...
La technique ?
Exactement la même façon de procéder que pour bien faire faire le plein d'eau aux chameaux et autres dromadaires (identiques à ceux sur les photos un peu plus haut...) avant une longue course de ces fiers coursiers... dans le désert.
A+




"Personne ne parle de nous de la même manière, en notre présence et en notre absence."
Blaise PASCAL (Philosope et Mathématicien Français - 1623/1662).
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Sam 26 Juil 2008 - 0:30

- Roger 56,
Merci de ton passage à bord et de tes informations complémentaires très intéressantes concernant la technique de répression à l'encontre des voleurs de briques sur les Îles du Salut.
Nous avons eu la chance de ne pas te croiser... nous avons eu chaud !
Ceci dit, comme je n'étais que QM2 sans voiture à l'époque, je n'en ai point ramené, ce que je regrette un peu d'ailleurs, je dois te l'avouer !
Certaines ferrures de portes sont longtemps restées à bord, il me semble.
Pas facile de prendre le train avec... dans le sac de voyage !
J'ai bien sûr eu une petite pensée pour toi en parlant de l’accueil fait par les anciens marins du Centre Spacial Guyanais.
Ce qui est authentique, je me souviens très bien des réactions des membres de l'équipage à leur retour de cette visite.
Je n'ai malheureusement pas pu faire partie des heureux élus de cette belle visite, je devais être de service.
Par contre, il me semble que notre ami Daniel Bigot, qui a toujours été dans les bons coups, en a fait partie comme tout bon canonnier qui se respecte...


- MICHAUX Alain,
Je te confirme bien, achevé au MAS 56 pour FSA MAS 49/56, pas au MAS 36, ni au mousqueton d'ailleurs, pourquoi pas à l'arquebuse ou au mousquet, tant que tu y es. :lol:
Je te rappelle que cet événement s'est passé en 73 et qu'à bord nous avions des MAT 49 et des MAS 49/56 sauf peut-être pour les lance-amarres, effectivement, mais ils ne servaient qu'à cela.
avatar
KAROLL
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Résident à l'étranger : SAFI Maroc depuis 09/2012
Age : 72
Manœuvrier NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par KAROLL le Sam 26 Juil 2008 - 11:21

Salut la troupe,
Jumper, arrêtes de me faire baver. lol!
J'aurai mieux fait de prolonger mon séjour avec le Bourguignon, car je vois qu'après mon débarquement vous vous êtes bien balader !!!
Est-ce le voyage en même temps que le Canada ?
Les iles du Salut ?



PM de Manoeuvre.

Sassower Karoll
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Sam 26 Juil 2008 - 16:39

Bonjour Karoll,
Affirmatif, c'est bien le même voyage.
Après un petit arrêt d’un peu plus de 4 mois à Brest, succédant à la mission de 6 mois en ZMOI d'où nous sommes rentrés juste avant noël 72, nous sommes ensuite repartis en mission ZMAG ou ZMAS, le 3 mai 1973, pour en principe, faire les petites et grandes Antilles.
En fait, au cours des 2 mois qu’a duré cette mission, nous avons navigué de St Pierre et Miquelon, proche de Terre-Neuve aux les Iles du Salut, sur les côtes de Guyane.

Spoiler:
Voici un extrait du «Bourguignon Presse Info», envoyé à nos familles durant cette mission :
"Le 16 juin 73, au soir, nous avons donc quitté Halifax pour Sydney, en compagnie deux jeunes officiers canadiens, dont un, d’ailleurs, portait le même nom que moi, jusqu'à Québec.
La nuit du 16 au 17 fut assez mouvementée et la journée du 17 ne fit que confirmer les prévisions : nous étions dans le centre d’une dépression.
La mer était déchaînée et le vent froid et humide soufflait à 50 nœuds avec des pointes de 60.
Ce fut au radar que nous avons trouvé et remonté le chenal menant au port de Sydney.
Le premier mouillage ne nous satisfaisant pas et pour cause, nous chassions sur notre ancre.
Suivant les conseils du pilote, nous dûmes mouiller plus près de la côte dans un fond de bonne tenue, où nous avons passé la nuit au quart comme à la mer, prêts à repartir si l’ancre chassait à nouveau.
Monsieur Stasi, ministre des DOM-TOM est arrivé le lendemain matin à bord par le bateau pilote qui avait refusé de l’emmener durant la nuit, du fait de l’état de la mer.
Il était accompagné de membres de son cabinet et de quelques journalistes. Le 18 juin, nous avons repris la mer pour St Pierre et Miquelon, but de notre voyage dans cette région de l’Amérique du Nord.
La journée du 18, nous fûmes quelque peu malmenés par les derniers soubresauts de la dépression mais le médecin veillait, des cachets de «nautamine » dans la poche, prêt à prodiguer ses soins à nos passagers... avec un succès relatif.
La nuit du 18 au 19 fut plus calme, et au matin du 19, le quart de 4 à 8 découvrit les hauteurs de St Pierre et Miquelon.
A 8H00, nous accostions au môle frigorifique dans le minuscule nouveau port de St Pierre.
Sur le quai, un piquet de la gendarmerie rendait les honneurs.
Le Gouverneur et les autorités locales accueillaient le ministre, salué de nos 19 coups de canon de salut, scandés par le maître Le Gall.
Je crois, d’ailleurs, me rappeler que quelques vitres des locaux proches du quai descendirent les uns après les autres, du fait de la déflagration provoquée par les canons de salut de 37.
Le cortège s’est dirigé ensuite vers le monument aux morts où l’attendait une section de l’E.R.
«Le Bourguignon» qui rendait les honneurs.
La journée du ministre se déroula ensuite suivant un programme bien défini, séances de travail, visites, repas officiels…
Le matin du 20 juin, ce fut l’appareillage pour Miquelon, la voisine, où vivait, à l’époque, une population de 621 âmes.
Nous avons mouillé, il était 9H30 ; au même moment, l’embarcation ayant à son bord une section du corps de débarquement sous les ordres de l’EV1 Oribe a fait route vers l’appontement, elle devait rendre les honneurs au monument aux morts.
Après un déjeuner à Miquelon, le ministre des DOM-TOM a quitté ce territoire par avion pour Montréal.
Le Bourguignon appareilla à son tour pour St Pierre, afin d’y déposer le gouverneur et les personnalités.
Il était 17H00 quand nous avons franchi «La Baie», chenal de quelques miles séparant St Pierre de Langlade la Verte.
Notre bref séjour à St Pierre et Miquelon était terminé, nous avons fait route vers Québec, gardant un excellent souvenir de ces français d’Amérique, que nous laissions dans notre sillage."

Au cours de cette mission, nous avons fait escale à Punta Delgada aux Açores à 2 reprises, Hamilton aux Bermudes, Willemstad à Curaçao, Fort de France à 2 reprises, Iles du Salut, Halifax, mouillage devant Sydney et Québec au Canada et St Pierre et Miquelon.
Nous sommes rentrés à Brest le 6 juillet 73.
Je fus débarqué administrativement de ce fier bâtiment, le 3 février 75, pour aller au CFOM fourrier. Ce bâtiment eut la grande gentillesse de me débarquer, directement à domicile, à Cherbourg, avant de repartir en mission Sargasses 1, en compagnie de l’E.R.
«Le Vendéen» de février à mai 75, avec sauf erreur de ma part car je n’y étais plus, des escales à Récife au Brésil, St Martin et St Barthélémy, Trinidad et Tobago, etc...
Je dois avouer que cela me fit un drôle d’effet de le voir quitter le quai de France de Cherbourg, sans moi cette fois, avec les potes qui agitaient les bras sur le pont, après plus de 3 ans de bons et, bien sûr, parfois moins bons, moments passés à bord.
Fort heureusement, avec le temps, on ne retient surtout que les bons moments.
Un seul regret lors de cette dernière escale à Cherbourg, au quai civil, donc sans les problèmes d’accès habituels des arsenaux, et non le moindre : que l’officier de garde du moment m’ait refusé la faveur de pouvoir faire monter mon père à bord afin de lui faire découvrir juste notre poste équipage et le bureau administratif qui étaient notre quotidien pendant ces 3 années car je sais que cela lui aurait fait plaisir, mais bon…
A l'occasion d'autres escales, certains civils, souvent de la gent féminine d'ailleurs, le hasard faisant bien les choses... se sont parfois "égarés" dans les postes et même plus rarement dans les soutes, lors de visites du bord ou cocktails plage arrière...
Il est vrai que le balisage des coursives sur ces bâtiments n'était pas parfait :lol: lors de ces visites en escale.
Ensuite je me souviens avoir reçu une belle carte d'une de ces belles escales de mon ancien et sympathique chef, le SM fourrier Roger Lebris, travaillant aujourd’hui à la Mutuelle de Brest, que je pus lire, avec beaucoup d’envie, un soir, de quart à l’aubette de l’École des Fourriers.
Quand on sait que l’E.R.
«Le Bourguignon» a été désarmé en 76, on peut dire qu’il a fini sa carrière en beauté…, après une fin de carrière, comme beaucoup de ses semblables, bien remplie.
Mes souvenirs sont, bien sûr, celui d'un QM1 célibataire, à l'époque, donc heureux de faire toutes ces escales, même en régime de majorations et pertes au change, pas forcément aussi favorable que le régime des bâtiments stationnaires.
Maintenant, certains de mes camarades, jeunes fiancés ou mariés à l'époque comme le QM2 mécanicien Hérault, par exemple, embarqué avec quelques autres mécanos du Surcouf après le terrible accident qui avait fait une dizaine de victimes, ou dans un autre registre, comme le PM fourrier François Eozenou, provenant d'autres E.R. qui venaient d'effectuer ces mêmes missions dans l'ordre inverse, ne pensaient pas forcément la même chose puisque certains ont mal vécu ces absences répétées du port d'attache de Brest : carénage à Lorient en 71 puis Escadre de l'Atlantique à Brest, CEF à Toulon en 72, chien de garde des SNLE à tour de rôle avec les autres E.R. et E.E. ASM, CASEX répétitifs dans le golfe de Gascogne, bâtiment d'alerte le week-end à Brest et missions successives plus ou moins longues en 72/73/75, avec aucune possibilité de débarquer pour celui qui ne trouvait pas de permettant.
En fait, le quotidien d'une grande partie de ces bâtiments à cette époque.


Dernière édition par JUMPER le Dim 27 Juil 2008 - 10:27, édité 1 fois
avatar
KAROLL
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Résident à l'étranger : SAFI Maroc depuis 09/2012
Age : 72
Manœuvrier NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par KAROLL le Sam 26 Juil 2008 - 18:29

Ben oui c'est bien ce que je disais, à changer tout le temps de rafiots et bien j'ai perdu de beaux voyages !!
Mais bon j'en ai fait d'autres pendant ce temps là.
Très beau parcours ce Bourguignon !!!
Je l'ai fait deux fois, et j'en ai vu aussi du pays. lol!



PM de Manoeuvre.

Sassower Karoll
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Dim 27 Juil 2008 - 16:35

Tu as raison, à cette époque, ces 2 types de missions hors du port d'attache s'enchaînaient pour la plupart de ces bâtiments et certains recrutés qui n'avaient pas de boulot n'ont pas hésité à signer un court engagement de quelques mois afin d'embrayer directement sur les Antilles et le Canada après les côtes d'Afrique et Diégo et prendre la quille ensuite.
avatar
KAROLL
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Résident à l'étranger : SAFI Maroc depuis 09/2012
Age : 72
Manœuvrier NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par KAROLL le Dim 27 Juil 2008 - 17:46

Bonjour Jumper,
La seule chose qui m'énerve c'est de ne pas avoir penser à tirer plus de photos.
Eh oui !!... java, sortie et tout et tout !!!
Le peu de photos que j'avais à fini dans une inondation de cave chez ma mère. Quel dommage car maintenant nous voyons par rapport à ce forum que les photos sont primordiales.
Bref avec le peu que nous avons et bien on a quand pu suivre le chemin parcouru avec ce fier vaisseau. lol!



PM de Manoeuvre.

Sassower Karoll
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Dim 27 Juil 2008 - 21:55

Comme toi, j'ai aussi fait peu de photos, privilégiant la caméra Super 8, achetée juste avant notre départ en ZMOI. Le Super 8, c'était très bien, pas de problèmes là-dessus, mais il aurait fallu faire les deux, d'ailleurs, je ne fais plus cette erreur depuis...
Malheureusement, on ne peut pas revenir en arrière et c'est bien que sur ce forum, on puisse en partie combler ce vide par des photos prises par d'autres camarades dans les mêmes endroits fréquentés jadis comme sur celui de Diego que tu connais bien, par exemple.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Dim 3 Aoû 2008 - 1:42

Pendant mon embarquement sur ce bâtiment de fin 71 à début 75, les commandants successifs ont été les officiers supérieurs suivants :
le CC Charles Henry Méchet, du 6 décembre 71, de la sortie de carénage à Lorient, au 7 juillet 73.
Nous avons effectué les 2 missions ZMOI et ZMAS sous son commandement.
Je l'ai retrouvé bien plus tard, à Cherbourg, vice-amiral d'escadre et Préfet Maritime de la Manche et Mer du Nord.
Il a quitté ce poste et la Marine le 30 janvier 92.
Puis, le CC François Bellec, avant dernier commandant de ce bâtiment avant son désarmement en 76, du 7 juillet 73 au 17 janvier 75.
Il fut ensuite directeur du Musée de la Marine à Paris, près du Trocadéro, de 80 à 97.
Il a été promu contre-amiral en 91.
Membre de l’Académie de Marine, il est Peintre officiel de la Marine depuis 89 et membre du groupe des Écrivains de Marine dont il est le secrétaire général.
Il a publié une vingtaine d’ouvrages sur l’histoire de la mer et de la navigation.
Il a reçu de nombreux Prix littéraires.
On a pu le voir dans un reportage de Thalassa, il y a environ 2 ans, à l’occasion d’un sujet sur l’expédition faite en 2005, à bord du Batral Jacques Cartier, pour rechercher de nouveaux indices sur la célèbre et mythique expédition Lapérouse disparue, en 1788, à Vanikoro.
J’ai eu la chance de pouvoir le revoir, pour la première fois, le 11 décembre 2004, à Paris, aux journées d’entraide de l’Association des Œuvres Sociales de la Marine (ADOSM) et plus récemment au 6ème festival du livre de mer et d’aventure, au Fort de la Hougue, où il vient d’ailleurs régulièrement, les 14 et 15 juillet 2007, en compagnie du petit fils d’Henry de Monfreid, Guillaume de Monfreid.
A cette occasion, il m’avait gentiment dédicacé son dernier ouvrage « Les esprits de Vanikoro – Le mystère Lapérouse ».

A l'occasion des journées d'entraide de l'ADOSM de 2004.


Ici, en compagnie de Guillaume de Monfreid.



En train de dédicacer un ouvrage.



L'ex capitaine de corvette, commandant l'E.R. "Le Bourguignon", en compagnie de 2 de ses ex QM1, plus de 32 après...


J'en conserve le souvenir d'un commandant qui serrait la main du personnel de quart à la coupée, après le salut réglementaire, quand il montait à bord, le matin, et qui peignait parfois sur un chevalet dans son carré lorsque j'allais lui apporter le courrier de la journée.
avatar
MICHAUX
QM 1
QM 1

Age : 66
Missilier équipage              NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par MICHAUX le Dim 3 Aoû 2008 - 9:15

Bonjour Daniel,
Beau commandement que ce fier Bourguignon.
Après une aussi longue présence à bord, tu aurais dû finir Maître Principal ou Amiral.
Il y a effectivement des hommes et plus particulièrement certains officiers de Marine qui nous ont marqués dans la manière et la valeur d'exercer leur commandement.
Tu m'as fait peur au sujet de ta visite à son carré.
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LE BOURGUIGNON (ER)

Message par JUMPER le Dim 3 Aoû 2008 - 10:48

Merci de ton petit message, Alain.
Bien que QM1 fourrier, en fin d'affectation, j'avais hérité du poste "honorifique" de secrétaire du Commandant.
Chaque matin, j'effectuais une petite permanence, dans un tout petit bureau, situé directement sous la passerelle, afin de trier le courrier de la journée et le présenter au Pacha.
Ce poste était intéressant car on voyait beaucoup de choses passer dont les rapports de gendarmerie concernant les collègues...
Un samedi soir, un QM1 missilier du bord, retiré très récemment à Diego pour ne pas le nommer, est parti en piste au "Capri", à Lesneven.
Au début des années 70, il faut dire que la ville de Brest avait organisé des navettes de bus au départ de la Place de Strasbourg, il me semble, qui revenaient vers 01H00 du matin.
Au Capri, si je me souviens bien, le carbernet devait être servi à la pompe ..... à discrétion !
On pouvait donc parfois y retrouver une grande partie des équipages des bâtiments stationnés quai des flottilles...
Il fallait voir le retour en bus des passagers, chargés jusqu'à plus soif...
Le lendemain, je m'étonnais de retrouver ce QM1 missilier, de quart à la coupée, la lèvre supérieure fendue ou éclatée.
Le rapport de gendarmerie ne tarda pas à suivre.
De mémoire, il commençait à peu près en ces termes :
Nous, gendarmes..., avons interpellé un individu au parler pâteux, l’œil hagard, titubant sur le trottoir...
Il avait dû se débattre comme un forcené, ce qui expliquait certainement son petit problème d'allocution du lendemain matin.
On aurait pu croire qu'il mangeait de la bouillie !
L'état-Major de l'époque fut indulgent à son égard, afin qu'il puisse partir quand même au CFOM missilier, pratiquement vierge, si l'on peut dire...
Depuis, il y a eu prescription et de nombreuses amnisties présidentielles... lol!

    La date/heure actuelle est Lun 28 Mai 2018 - 8:26